1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Mauvaise expérience d'une séance. Votre avis ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par judi90, 22 Septembre 2008.

  1. judi90

    judi90 Membre

    Inscrit:
    22 Septembre 2008
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    Nous avons, ma femme et moi, eu un rendez-vous avec une hypnothérapeute ce samedi qui me laisse ..... perplexe.

    Tout d'abord, je ne met pas en doute la force de l'hypnose ; je suis très intéressé par l'hypnose/sophrologie depuis de nombreuses années et j'ai moi-même "essayé" étant adolesscent l'auto-hypnose.

    Donc samedi, nous avons eu une séance de 2 heures avec une hypnothérapeute en hypnose ericksonienne que nous ne connaissions pas. C'était la première fois que nous pratiquiions et c'était une séance pour arrêter de fumer.

    Ma première question : pensez-vous qu'il suffit généralement d'une séance d'hypnose pour arrêter de fumer ? C'est le discours qu'elle a tenu même si elle a avoué qu'il fallait parfois ( et meme rarement) une ou deux séances de plus. Sachant, de plus, que nous n'avions jamais été hypnotisé et d'ailleurs la thérapeute ne le sait pas , ne nous ayant pas posé la question; j'imagine que c'est une information importe pour organiser sa séance.
    J'ai donc l'impression qu'elle n'a pas été honnête et qu'elle aurait dû nous dire qu'il fallait davantage de séances.

    Ma deuxième question:
    Ayant beaucoup lu sur l'hypnose, je pense que je n'étais pas en transe. J'ai également pratiqué la sophrologie avec une spohrologue pendant 2 mois et je pense que j'étais dans un état proche du sommeil comme lors d'une séance de sophrologie. Comment savoir si on est dans un état "suffisant" pour être réceptif ? J'avais l'impression que ma conscience était beaucoup trop présente et "parasitait" la séance.

    COmme vous l'avez compris, nous avons fumé tous les deux dès le soir. Je ne m'attendais pas à sortir transformer mais je pensais tout de même que je ne me sentirais plus le même vis à vis de la cigarette en ayant moins envie tout simplement. Je suis sorti dans le même état d'esprit qu'en entrant, ni plus ni moins.

    J'aimerais donc avoir le sentiment de praticiens pour savoir si j'ai trop d'idées préconcues ou si, effectivement, on peut avoir des doutes sur le sérieux de la praticienne ( qui avait des diplomes d'hypnose ericksonienne dans tout le bureau ....)

    Merci pour ceux qui ont la patience de tout lire.
    judicaël.
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    :) Judicael

    Tu n'as pas confiance
    dans l'hypnose
    et vous n'avez pas cesssé de fumer
    contre la thérapeute
    c'est un trés bon début
    en paradoxal therapy

    :roll:
     
  3. judi90

    judi90 Membre

    Inscrit:
    22 Septembre 2008
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Surdérien,
    J'ai une totale confiance en l'hypnose et pour cause. J'ai 35 ans et je me documente sur le sujet depuis que j'ai 14 ou 15 ans. Pour moi aucun doute, c'est efficace.

    Seulement, comme dans tout ce que j'entreprend, j'ai un sens critique et ne fais pas une confiance aveugle à n'importe qui.

    Je pense que tout thérapeute doit lutter contre une mauvaise image renvoyé par des personnes malhonnetes et peu scrupuleuses qui profitent du malheur et du désespoir des gens pour se faire de l'argent.

    Le sens critique est donc particulièrement approprié lorsqu'on parle de médecine parallèle.
     
  4. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1790
    Localité:
    Avignon - Ajaccio
    :) Bonjour,

    Oui, comme vous dites, une confiance totale en l'hypnose et je suis heureuse de le lire...De plus, un bon sens critique permet d'être actif dans ses propres démarches. :wink:
    Je me pose toutefois une question par rapport à vos impressions, y a-t-il autre chose qui en dehors de ces trois remarques, vous ont gêné pour que cette séance se passe bien ?
    :idea: :arrow:

    :wink: A propos du l’arrêt du tabac, je constate quelque chose de vraiment étrange : certaines personnes s’arrêtent, lors de protocoles expérimentaux, avec des patchs placebo qu’elles croient efficaces, d’autres le décident du jour au lendemain, d’autres encore utilisent des stratégies personnelles fort intéressantes et la liste n’est pas exhaustive et enfin quant à l’hypnose, le choix est effectivement judicieux et je dirais ici que pour s’arrêter de fumer, il est mieux d’être en confiance avec l’hypnothérapeute et désirer très très fort avec d’importantes raisons l’arrêt du tabagisme et l’entrée dans une « dimension innovante, ».Différentes seront les habitudes, les certitudes, les comportements dans ce nouveau cadre où il fait bon respirer.

    :wink: Quant aux nombres de séances, il y a de grands fumeurs qui après une seule séance se sont tout à fait arrêtés, d’autres pour qui le sevrage s’est effectué en alternance arrêt/reprise/arrêt et quelques uns effectivement qui, pour une raison ou une autre ne s’arrêtent pas tout de suite. :arrow:

    En ce qui me concerne, je pose presque toujours la question à savoir si la personne a déjà fait de l’hypnose pour effectivement organiser la séance en fonction de ce qui a bien fonctionné mais cela ne me semble pas toutefois, comme vous le soulevez, d’une importance majeure.


    Quant à la profondeur de la transe, je me permets de vous renvoyer sur les échanges qui se sont effectués sur ce forum et vous constaterez que ce n’est souvent pas tout à fait comme on le croit mais que l’efficacité de la séance peut être tout aussi remarquable. A propos de la réceptivité, Milton Erickson pratiquait, comme le pratiquent aussi les thérapeutes éricksoniens, l’hypnose conversationnelle :roll: et dans ce cas aussi, l’efficacité est établie. Tiens, je pense aussi aux PNListes qui travaillent de manières différentes sans solliciter nécessairement l’hypnose profonde et dont les résultats, sont agissants. :idea: :arrow:

    Il est vrai qu’il est bien mieux que la conscience soit occupée à autre chose pendant la séance afin de laisser libre cours à l’inconscient de trouver des ressources et des solutions par lui-même.
    En ce qui me concerne, j’installe un « signaling » du oui (dans la main par exemple) et je me fie aux réponses inconscientes.
    Je pense aussi aux états hypnotiques dissociés que j’utilise très souvent : juste hypnotiser une partie du corps et le plus souvent les mains afin que la conscience se rende compte du pouvoir de l’inconscient.
    :idea: :arrow:
     
  5. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    Ma première question : pensez-vous qu'il suffit généralement d'une séance d'hypnose pour arrêter de fumer ? C'est le discours qu'elle a tenu même si elle a avoué qu'il fallait parfois ( et meme rarement) une ou deux séances de plus. Sachant, de plus, que nous n'avions jamais été hypnotisé et d'ailleurs la thérapeute ne le sait pas , ne nous ayant pas posé la question; j'imagine que c'est une information importe pour organiser sa séance.
    J'ai donc l'impression qu'elle n'a pas été honnête et qu'elle aurait dû nous dire qu'il fallait davantage de séances.

    tout dépends du sujet et de la méthode d'hynotherapie utilisée...
    on ne peut faire une réponse catégorique , une généralisation...




    Ma deuxième question:
    Ayant beaucoup lu sur l'hypnose, je pense que je n'étais pas en transe. J'ai également pratiqué la sophrologie avec une spohrologue pendant 2 mois et je pense que j'étais dans un état proche du sommeil comme lors d'une séance de sophrologie. Comment savoir si on est dans un état "suffisant" pour être réceptif ? J'avais l'impression que ma conscience était beaucoup trop présente et "parasitait" la séance.

    la méthodes que j'utilise comprend ce que nous appelons des test de profondeurs qui vous renseignent ( l'hypnotherapeute et le client) sur
    le niveau de la transe... car nous pensons que le travail thérapeutique ne peut être qu'efficace que quand le client est en transe profonde dite somnambulique...
    la ou le subconscient va être ouvert au suggestion de changement.
    toutes les écoles de hypnose ne sont pas tout a fait d'accord sur ce point ? mais ce qui compte c'est les résultats qu'elles garantissent ou non...
    pour ce qui me concerne , cette méthode a été prouvé statistiquement efficace par le nombre de thérapeute qui l'utilise et les milliers de clients content et guéris...
     
  6. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Judi90 nous a dit

    "j'ai un sens critique et ne fais pas une confiance aveugle à n'importe qui.


    Mais à n'importe quoi si !


    A la fume en particulier

    Tu oublies ton sens critique en cancérologie quand tu fumes

    Et en plus çà fait baisser la libido


    Des arguments scientifiques il me semble ?

    Cordialement

    :roll:
     
  7. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    Ma première question : pensez-vous qu'il suffit généralement d'une séance d'hypnose pour arrêter de fumer ? C'est le discours qu'elle a tenu même si elle a avoué qu'il fallait parfois ( et meme rarement) une ou deux séances de plus. Sachant, de plus, que nous n'avions jamais été hypnotisé et d'ailleurs la thérapeute ne le sait pas , ne nous ayant pas posé la question; j'imagine que c'est une information importe pour organiser sa séance.
    J'ai donc l'impression qu'elle n'a pas été honnête et qu'elle aurait dû nous dire qu'il fallait davantage de séances.

    tout dépends du sujet et de la méthode d'hynotherapie utilisée...
    on ne peut faire une réponse catégorique , une généralisation...




    Ma deuxième question:
    Ayant beaucoup lu sur l'hypnose, je pense que je n'étais pas en transe. J'ai également pratiqué la sophrologie avec une spohrologue pendant 2 mois et je pense que j'étais dans un état proche du sommeil comme lors d'une séance de sophrologie. Comment savoir si on est dans un état "suffisant" pour être réceptif ? J'avais l'impression que ma conscience était beaucoup trop présente et "parasitait" la séance.

    la méthodes que j'utilise comprend ce que nous appelons des test de profondeurs qui vous renseignent ( l'hypnotherapeute et le client) sur
    le niveau de la transe... car nous pensons que le travail thérapeutique ne peut être qu'efficace que quand le client est en transe profonde dite somnambulique...
    la ou le subconscient va être ouvert au suggestion de changement.
    toutes les écoles de hypnose ne sont pas tout a fait d'accord sur ce point ? mais ce qui compte c'est les résultats qu'elles garantissent ou non...
    pour ce qui me concerne , cette méthode a été prouvé statistiquement efficace par le nombre de thérapeute qui l'utilise et les milliers de clients content et guéris...
     
  8. judi90

    judi90 Membre

    Inscrit:
    22 Septembre 2008
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Non bien au contraire. Nous avons eu un entretien d'au moins 3/4 d'heure je pense avant la séance qui s'est très bien passé.

    Oui c'est ce que j'ai lu par la suite en faisant le tour du forum. C'est vrai qu'en y repensant, pendant toute la séance j'ai eu des craintes en me disant : " c'est pas bon, tu n'es pas assez hypnotisé" enfin dans ce style. Donc j'imagine que mes idées préconcues et mes multiples lectures n'ont pas joué en ma faveur bien au contraire.
    Cependant, par moment, à 2 reprises en tout cas, j'ai eu l'impression de m'être endormi et d'avoir perdu le fil de ce qu'elle racontait pendant quelques secondes. Alors est-ce que j'ai dormi ou était-ce ce lacher prise dont j'entend souvent parler .....

    Vous voulez dire que les pensées du style " je dois pas être suffisemment relaxé " , " je me demande si ca va marcher", ce style de pensées parasites ne gênent pas du tout ?

    Une chose également que j'ai oublié de dire : toute à la fin de la séance, avant de nous .... ramener (désolé j'ai pas les termes techniques :) ), elle nous a dit mettre en place un ancrage qui était "respirer 3 fois" pour se détendre immédiatement. J'ai également trouvé qu'en une seule séance, pas vraiment en transe comme je me sentais, c'était un peu prématuré. Qu'en pensez-vous ? Il est vraiment si simple de réaliser un ancrage ?

    En tout cas, merci beaucoup Roudil pour toutes ces réponses très précises qui me font plutôt dire que j'ai été "mauvaise langue" comme on dit.

    judicaël.
     
  9. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Permets moi d'être mauvaise langue, je te l'accorde...

    Ce que je t’ai écrit ici,
    n’importe quel medecin generaliste serieux
    te l’aura dit
    mais comme ce serait remboursé par la sécu
    c’est pas assez cher pour toi

    A toi de trouver le plus cher des Hypnoquelquechose
    et tu auras ce que tu désires

    Sur ce site c’est pas sûr

    :roll: Encore que…

    Une certaine forme de richesse est ici !

    1/2 paquet de cigarettes par jour pendant toute ta vie = 1 belle maison brûlée !

    1...


    2...


    :twisted:
     
  10. judi90

    judi90 Membre

    Inscrit:
    22 Septembre 2008
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Je ne m'y connais pas suffisamment pour le dire. Voilà ce que je peux ajouter:
    Elle pratique l'hypnose ericksonienne.
    Elle nous a détendu, comme le fait ma sophrologue d'ailleurs, par la prise de conscience de parties de notre corps, un flux relaxant qui balaie notre corps, puis la chaleur de chaque partie de notre corps.
    Ensuite, nous avons fait une promenade en montagne ou elle insistait sur les couleurs, odeurs, chants des oiseaux... D'ailleurs, j'avais vraiment du mal de me mettre en situation, il fallait que je fasse des efforts; ma femme par contre était plus "réactive". Puis il ya eu des suggestions sur la liberté sans le tabac, ....

    Elle ne nous a pas fait réagir ou posé de questions, à aucun moment de la séance sauf un:
    elle nous a dit qu'on ressentait un sentiment de tristesse ou quelque chose comme ça ... Ma femme m'a dit avoir pleuré, moi cela ne m'a rien fait du tout.... C'était peut-être un test de profondeur mais dans ce cas elle aurait voir que je n'étais pas très réceptif; elle n'a pas du tout parlé de notre niveau de conscience à la fin de la séance.
     
Chargement...