Formation Hypnose

Perdre et trouver la parole

A

Anonymous

Invité
Kamou à dit:
Hypno-transe à dit:
Votre réaction sur l'autonomie est plutôt révélatrice de la dépendance affective, et le fait que vous étudiez le processus d'individuation doit entrer en résonance avec une peur qui sommeille en vous, représenté dans votre discours par ce vide intersidéral à l'idée de la séparation...

Mais comme dit Prudence, "il y a des choses normales à un âge qui deviennent handicapentes à un autre".
:shock:

C'est bien le processus d'individualisation et non individuation.
Ma dépendance affective est toute relative, du moins ne m'a t elle pas empêché de voyager pendant une année loin des miens , par exemple. Mais je comprends peut etre mal ce que vous entendez par là.
En psychologie, on parle de processus d'individuation, peut être que le terme est différent en sociologie, néanmoins on parle de la même chose me semble t'il...

Votre escapade ne change rien pour moi. Quand je vous lis, vous restez dans l'attente de l'approbation et dans le soutien bienveillant de vos proches, et que l'absence même de ce regard sur vous, vous plongerez dans un vide intersidéral, vous comprenez bien qu'il a qqchose a travailler, et votre topic met en évidence cette interrogation...
 
A

Anonymous

Invité
surderien à dit:
Sire C à dit:
Hypno-transe à dit:
1 stabilisation et renforcement du Moi
C'est quoi le renforcement du moi? C'est comme mettre des ressources? Ou plus comme avoir confiance en soi?
les psychanalystes parlent de narcissisation...

Se regarder dans le miroir de l'hypnose en se faisant les bonnes suggestions envers soi-même renforce ses capacités de changement...

Souvenez vous du vilain petit canard ! j'en étais un avant de le comprendre...

:)
Non pour moi, le renforcement du Moi c'est bien autre chose, car si c'était aussi simple pas besoin de thérapeute...
 

Kamou

Membre
Hypno-transe à dit:
Votre escapade ne change rien pour moi. Quand je vous lis, vous restez dans l'attente de l'approbation et dans le soutien bienveillant de vos proches, et que l'absence même de ce regard sur vous, vous plongerez dans un vide intersidéral, vous comprenez bien qu'il a qqchose a travailler, et votre topic met en évidence cette interrogation...
Certes. Je vous présente mon raisonnement : je suis monsieur dupont et je n'ai pas assez confiance en moi, j'en suis malheureux alors je vais voir un thérapeute dans le but de nettoyer le passé et d'acquérir un peu d'assurance. Par bonheur le thérapeute me correspond et le travail engagé en consultation porte ses fruits.

Question : pk cherchais-je à avoir confiance en moi ? Parce que le regard des gens, le regard des proches. Et je serais heureux lorsque quelques personnes sur cette terre seront heureuses d'être à mes côtés etc. C'est pour eux que je change, sans eux l'idée ne viendrait même pas ! C'est à eux que je veix montrer mon assurance, et cette assurance me sert ensuite à faire des amis et à rapprocher des personnes avec lesquelles je vais engager un flux d'estime resiproque

Vous voyez ou je veux en venir ? Je fais vite parce que j'ai les révisions en même temps
 
Euh, qu'est ce qui fait dire à Monsieur Dupont qu'il n'a pas assez confiance en lui ? Comment il le sait ? A quoi il le constate ?

Est il comme les autres le voient ?

Que peut il changer ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
katia (zoulouk) à dit:
Euh, qu'est ce qui fait dire à Monsieur Dupont qu'il n'a pas assez confiance en lui ? Comment il le sait ? A quoi il le constate ?

Est il comme les autres le voient ?

Que peut il changer ?
Monsieur Dupont n'a peut-être pas confiance en lui car c'est sa manière à lui d'entrer en communication pour trouver des amis qui aimeront l'aider à lui montrer confiance : celle qu'il a eu à attirer à lui des amis de confiance et à reconnaitre parallèlement les" amis" auxquels il ne va pas faire confiance...

c'est peut-être là une forme très intuitive d'auto-protection pour développer la confiance en communication ?

qui ne se ressemble pas peut fort bien s'assembler que pour le meilleur ou que pour le malheur, au choix.

8)
 

Kamou

Membre
Oui pardon j'ai eu une pulsion chipoteuse sur le processus d'individualisation

Hypno-transe à dit:
Votre escapade ne change rien pour moi. Quand je vous lis, vous restez dans l'attente de l'approbation et dans le soutien bienveillant de vos proches, et que l'absence même de ce regard sur vous, vous plongerez dans un vide intersidéral, vous comprenez bien qu'il a qqchose a travailler, et votre topic met en évidence cette interrogation...
comprends qu'il faut travailler à l'approbation et au soutien bienveillant des proches , j'ai peur que vous trouviez ça simpliste.

Nous avons fait cette année 12 entretiens sur les crises d'adolescence d'individus aujourd'hui adultes (30 à 40 ans), sur l'ensemble du corpus et par ricochet dans la vie quotidienne, j'ai pu constater n'avoir à faire à des individus proprement "individualisés" que dans le cas des créateurs (artistes). La création permet de se découvrir , elle génère de l'intériorité et entretien un rapport créateur de soi-même. Pour les autres, même s'ils ne s'en rendent pas compte les relations familiales et amicales sur-déterminent la relation à soi.

Katia : je découvre qui je suis en découvrant qui est l'autre. Il est généreux, je suis radin, il est petit je suis grand etc. En soi, je ne suis rien. Je n'est qu'une chose à dire...
 
A

Anonymous

Invité
Kamou à dit:
Hypno-transe à dit:
Votre escapade ne change rien pour moi. Quand je vous lis, vous restez dans l'attente de l'approbation et dans le soutien bienveillant de vos proches, et que l'absence même de ce regard sur vous, vous plongerez dans un vide intersidéral, vous comprenez bien qu'il a qqchose a travailler, et votre topic met en évidence cette interrogation...
Certes. Je vous présente mon raisonnement : je suis monsieur dupont et je n'ai pas assez confiance en moi, j'en suis malheureux alors je vais voir un thérapeute dans le but de nettoyer le passé et d'acquérir un peu d'assurance. Par bonheur le thérapeute me correspond et le travail engagé en consultation porte ses fruits.
Alors vous n'avez plus qu'à cueillir les fruits ...
Quel est donc alors le motif de votre topic ?


Question : pk cherchais-je à avoir confiance en moi ? Parce que le regard des gens, le regard des proches. Et je serais heureux lorsque quelques personnes sur cette terre oseront heureuses d'être à mes côtés etc. C'est pour eux que je change, sans eux l'idée ne viendrait même pas ! C'est à eux que je veix montrer mon assurance, et cette assurance me sert ensuite à faire des amis et à rapprocher des personnes avec lesquelles je vais engager un flux d'estime resiproque

Vous voyez ou je veux en venir ? Je fais vite parce que j'ai les révisions en même temps
Bonne continuation dans votre recherche de vous même...
 

Kamou

Membre
le motif de mon topic était la parole, mais nous avons dérivé ; pourquoi ce rappel ?

Merci
 
A

Anonymous

Invité
Kamou à dit:
le motif de mon topic était la parole, mais nous avons dérivé ; pourquoi ce rappel ?

Merci
Ce n'est pas un rappel, mais une interrogation vu que vous avez trouvé un thérapeute qui vous convient...
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Kamou à dit:
Prudence à dit:
Perso dans la vie de tous les jours je saupoudre allégrement dans mes relations quand les personnes sont en mode plainte et entrain de surmonter des choses ("tu as la force de...", "c'est en toi tout ce qu'il y a, il suffit juste de le faire remonter à la surface", "heureusement que tu es si fort"...). Dans ce cas il ne s'agit pas de flatter mais d'agir comme un produit révélateur, d'affirmer des qualités que l'on pense pouvoir retrouver en chaque personne, si tu penses que chacun a sa ou ses ressources qui peuvent l'aider (intelligence, optimisme, humour, force, ténacité...). Toujours les "mises en lumière", les zoom...
Là ça me choque parce que j'ai l'impression que vous ne vous rendez pas compte que le boulot du thérapeute c'est largement de palier à la misère affective dans les sociétés occidentales modernes. Je vais vous faire hurler au scandale mais votre rôle de thérapeute c'est surtout de vous substituer aux proches, à la famille etc. , ce que vous ne semblez pas voir.
Une partie probablement et une partie non. Pour une part je pense même qu'il ne faut pas du tout consoler et plaindre. Je ne suis pas d'accord, un thérapeute n'est pas un frère, une mère, etc. Il n'est pas obligatoirement froid, peut au contraire être chaleureux et faire ressentir de la protection, il peut même faire passer un courant émotionnel qui tient de l'amour (pas de l'amour amoureux mais de l'amour humanité, pour développer voir les notions d'AAA Attitude Authentiquement Affective), mais ce n'est pas un "pote". Même si l'humour, l'affection, et le soutient peuvent être présent dans la relation, ce n'est pas comme aller voir un copain ou de la famille.

Kamou à dit:
Hypno-transe à dit:
Votre réaction sur l'autonomie est plutôt révélatrice de la dépendance affective, et le fait que vous étudiez le processus d'individuation doit entrer en résonance avec une peur qui sommeille en vous, représenté dans votre discours par ce vide intersidéral à l'idée de la séparation...

Mais comme dit Prudence, "il y a des choses normales à un âge qui deviennent handicapentes à un autre".
:shock:

C'est bien le processus d'individualisation et non individuation.
Ma dépendance affective est toute relative, du moins ne m'a t elle pas empêché de voyager pendant une année loin des miens , par exemple. Mais je comprends peut etre mal ce que vous entendez par là.
Perso, je n'accepterai de vivre essentiellement à travers le regard des autres, fussent-ils loin physiquement; et ma croyance personnelle est que nous devons avant tout vivre pour nous même. C'est une croyance.

Kamou à dit:
Katia : je découvre qui je suis en découvrant qui est l'autre. Il est généreux, je suis radin, il est petit je suis grand etc. En soi, je ne suis rien. Je n'est qu'une chose à dire...
Ca me rappelle un mot en langue bantoue je crois, "Ubuntu" (le nom de l'OS vient de là) une des traductions possible serait "humanité par les autres", avec l'idée que l'on est pas grand chose tout seul, qu'on fait partie d'un grand tout, de quelque chose de plus grand. Si cette idée d'humanité me plait, il s'agit bien d'une addition de choses (ici de personnes), ce que l'on retrouve dans les idées systémiques; "le tout est plus que la somme des parties" parce que quelque chose de nouveau se créer en plus mais, et c'est la l'important je pense, mais cela ne veut pas dire qu'il faut négliger les constituants.
Dans cette vision de soi qui dépend de l'autre. Qu'es-tu lorsque tu es seul? Tu te perçois comme un grand vide semble-t-il et pourtant tu ne te disloques pas, tu es toujours vivant, avec une certaine constance et, je persiste à penser, que c'est dommage que tu ne ressentes pas cette constance, cette présence de toi même en toi même. Ton toi en fait. Je pense que les "renforcements du Moi" de Transe-Hypnose seraient sûrement intéressant, mais perso je pense ne pas connaître (je me fie à l'appellation^^).


Kamou à dit:
le motif de mon topic était la parole, mais nous avons dérivé ;
La parole... je ne pense pas qu'en psycho on puisse souvent juste la prendre comme ça, toute seule. C'est une production de nous, un échange, une partie de ce que l'on livre de nous même à l'autre et ce qu'il veut bien entendre. Il y a tellement derrière (et devant!) la parole!
 

Kamou

Membre
ah d'accord, alors non il ne s'agissait pas d'une situation réelle , et je ne suis pas vraiment en recherche de thérapeute , ou disons je soupçonne mon cerveau de produire sa propre thérapie à travers mon envirońement :) après tout ce que j ai lu je pense qu'il a de quoi faire pour un moment , et ça m empêche de me laisser aller en thérapie à des techniques que je reconnais trop facilement (j ai essayé une fois).
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Kamou à dit:
ça m empêche de me laisser aller en thérapie à des techniques que je reconnais trop facilement (j ai essayé une fois).
Est-ce que tu penses que la confiance envers le thérapeute influe cela? (je sais qu'en ce qui me concerne clairement oui).
 

Kamou

Membre
La confiance je ne sais pas trop, dans le sens ou je ne vois pas de raison pour qu il me veuille du mal , par contre je peux douter de sa capacité a m'en donner pour mon argent (et vu les prix c'est important).

En même temps un travail sur des choses intimes nécessite que l'on puisse en parler, et certaines choses ne sortent qu'après qu'un climat de confiance est installé. Mais bon je trouve l'idée étrange , la confiance avec quelqu'un qu'on rencontre une toute petite période de sa vie dans un contexte bien circonscrit , est-ce vraiment de la confiance ? Je trouve ue ça demanderait un autre terme.

Suis sur mon téléphone dans le metro alors dsl pour les fautes et la forme
 

Kamou

Membre
Ah d'accord. Oui alors c est important dans le sens ou si je vais voir un thérapeute c'est que je ne trouve pas les ressources de moi-même. Après c est difficile de juger les competances avant d être allé voir (d'ou l importance du fees back en seance où la personne se rend compte etre en transe) mais par exemple pour celle que j'ai vue, elle m avait été conseillée par ma copine parce qu elle a sorti sa sœur de l'anorexie en quelques séances alors qu'elle avait fait des séjours à l'hosto pour sous alimentation et qu'aucun des psy qu elle avait vu avant ca pendant 1 an n'y a rien pu faire. Donc j avais un préjugé tres positif et d'ailleurs le courant est tres bien passé. Ça n a pas été suffisant, et la seconde séance j'ai eu l'impression d'être en lutte avec elle et j ai préfèré arrêter la. Elle m a guérie de mon envie de thérapie si on veut...
 
A

Anonymous

Invité
Kamou, qu'attendiez vous de cette thérapeute ? Et qu'est ce qui vous a guéri de ne plus en voir ? Car la transe est toute relative, si là est votre recherche car la transe ne représente pas la thérapie...
 

Kamou

Membre
Non je ne cherchais pas la transe, des sujets que je n'aborderai pas ici étaient en jeu, j'aurais aussi souhaité poser les bases d'une "vraie "auto-hypnose .

Elle ne s est pas trop centrée sur la transe d'ailleurs
 
A

Anonymous

Invité
Kamou à dit:
Non je ne cherchais pas la transe, des sujets que je n'aborderai pas ici étaient en jeu, j'aurais aussi souhaité poser les bases d'une "vraie "auto-hypnose .

Elle ne s est pas trop centrée sur la transe d'ailleurs
Que représente pour vous une base d'une "vrai auto hypnose" ?

Vous avez donc compris qu'il est difficile de vous aider si on n'aborde pas le vrai sujet sur un forum...

Si elle n'était pas branchée sur la transe, quelle a été son approche ?

Je pense que vos remarques peuvent donner des informations sur les attentes des patients.
 

Kamou

Membre
Elle m'a fait faire des dessins puis s'est extasiée.
Style... émerveillée, donc. Enchantée
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut