1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Posture ou imposture hypnotique ?

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Ivan Schmitt, 12 Février 2012.

  1. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Postures et impostures hypnotiques : le mythe de la sagesse

    [align=justify]Freud et Jung, au départ grands amis, avaient lors de leur première rencontre discuté sans relâche pendant un jour et une nuit. Plus tard, les deux grands pionniers de la psychanalyse se disputèrent, multipliant les coups bas : Freud, dans certaines de ses publications traite Jung de prophète et de mystique !
    Lacan, semble-t-il bâtait ses enfants et malmenait ses patients en ne leur accordant que quelques minutes d’entretien ce qui, dans un cadre psychanalytique est pour le moins… étonnant !
    Eric Berne, le fondateur de l’analyse transactionnelle divorça plusieurs fois, au point que ses commentateurs disent de lui, qu’il est toujours difficile de se libérer des scénarios de vie qui nous emprisonnent (la notion de scénario de vie étant un concept de l’AT).

    Plus près de nous, Richard Bandler fut en procès contre John Grinder pendant près de deux ans. Pourquoi ? Ces deux grands spécialistes de la communication se disputaient la propriété intellectuelle de la PNL ! Bandler, d’ailleurs également suspecté de meurtre fut heureusement acquitté même si quelques rumeurs lui prête toujours des consommations de cocaïne. Ce qui est sur, c’est qu’à voir ses photos, Richard a prit un peu d’embonpoint ! Manifestement, la PNL, ça ne marche pas pour tout !

    On ne compte plus les génies de la psychologie qui eurent une vie bien éloignée de ce qu’ils enseignaient.

    Dans un monde en crise, - en crise de valeurs ? - il est peut-être nécessaire de scinder sa personnalité. D’un coté, l’image hypnotique du spécialiste, de l’autre la réalité intime des émotions et des douleurs. D’une part, la suprématie de celui qui enseigne la communication, d’autre part, l’incongruence de ce qui est communiqué. D’un coté le thérapeute qui soigne, de l’autre, l’hostilité de l’époux agressif, le père absent, l’ami sur lequel il ne faut pas compter. Crise de valeurs, ou simple culte de l’image ?

    D’ailleurs, l’hypnose, en tant que pratique, est-elle vraiment épargnée ? Depuis toujours elle sent le souffre et, quand bien même elle est devenue Ericksonienne, un jour, on la voit qui fait des miracles alors qu’un autre, elle enseigne à ses praticiens qu’il faut ratifier l’existence de la transe pour l’approfondir. Mais approfondir quoi ? La ratification ou la transe ?

    En tout cas, c’est une posture difficile, que celle de l’hypnotiseur. Car, sous prétexte d’aider ses clients à guérir plus facilement, pour être plus convaincant, l’hypnothérapeute n’a-t-il pas tendance à se transformer en gourou ? Ne devient-il pas, le temps d’une consultation en une sorte de sage qui d’un coup de baguette magique soigne son client ? N’est-il pas dans une version moderne du « Avalez ça, et vous vous porterez mieux ! » ?
    D’ailleurs, en vertu de la sacro sainte recherche de résultats, ne se voilent-il pas quelque fois la face, en croyant que « ça marche » alors qu’il n’obtient rien de mieux qu’un effet placébo ?

    Inversement, on imaginerait peut-être assez mal un hypnothérapeute totalement humble et sans prétention : - « Vous savez, les temps sont dur et les clients se dénichent difficilement ! ». En fait, aurait-il seulement une clientèle ? Ou encore : - « Je brasse actuellement un pognon, vous n’avez pas idée ! ». Il est bien évident que ça sonne tout aussi faux ! A l’image de ce thérapeute de couple qui était en train de divorcer, il est surement difficile de rester toujours entièrement honnête. A-t-on seulement le droit de l’exiger ?

    L’on sait bien que les gens se cherchent d’autant plus facilement des héros qu’ils vont mal ; qu’en soi, le fait même d’avoir besoin d’un héros, est le signe de la profonde souffrance d’un individu. N’est-il pas normal, dans ces conditions, de répondre à l’attente de ces personnes ?

    Posture, ou imposture hypnotique ?
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Un exemple me vient Ivan, celui d'une équipe sportive de niveau international qui avait un entraineur depuis de longues années.

    L'entraineur en question avait un niveau de pratique d'environ deux ans en s'entrainant une fois par semaine., c'est à dire "minable" par rapport aux personnes dont il faisait la relance.

    Tous les stagiaires étaient médiusés, et on se demandait comment un type aussi "nul" pouvait être un si bon entraineur, qui donnait des conseils techniques en ne sachant absolument pas le faire.

    Ce monsieur était écouté par les joueurs pros et avait de très bons résultats !

    Comment est ce possible, il ne savait pas appliquer à lui même ce quil enseignait aux autres ?

    N'est pas le cas parfois en hypnose aussi ?

    Il y aussi le phénomène inverse, des personnes qui ont tout compris de l'hypnose, qui ont des résultats époustouflants, mais qui ne savent pas le transmettre, ou ce n'est pas du tout leur truc.
     
  3. Oratorioo

    Oratorioo Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Messages:
    292
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1530
    C'est très fréquent en psychanalyse lacanienne (je parle de la durée, pas de la maltraitance)
    Un consultation peut en effet ne durer que quelques minutes (pour le même prix évidemment)
     
  4. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    le paraxoxe est bien là !

    en thérapie plus qu'ailleurs car il explique bien des maux et prend souvent le thérapeute dans son piège, piège dont il sait précisément se sortir, en général, mais parfois il s'y laisse prendre, bien trop sûr de lui.
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Comment etre sur de soi en etant surderien , euh sur de rien ?

    Ou comment pratiquer l'assurance dans le doute ?


    L'hypnose la posture de l'imposture ?
     
  6. Triggermind

    Triggermind Membre

    Inscrit:
    15 Octobre 2009
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1380
    Localité:
    Lille
    On a tellement parlé de l'hypnose dans le développement personnel qu'il existe même maintenant une hypnose humaniste.
    Et c'est vrai que l'hypnose peut être cela, pour les personnes qui désirent ce développement personnel, c'est un très bon outil.

    Mais l'hypnose n'a pas la possibilité, hélas ou heureusement, de remplir le monde de sentiments nobles et d'humanisme,
    ce n'est apparemment pas sa vocation, bien que beaucoup semblent continuer à l'espérer.

    L'hypnose est aussi un excellent outil pour soigner une personne en demande, mais on a rarement de demandes du style "je suis quelqu'un de mauvais et je voudrais devenir bon"...
    Cela arrive quand même parfois... Mais il faut peut être arrêter de penser que quelqu'un de "mauvais" est forcément en souffrance et que sa seule aspiration est de devenir "bon".

    Partant de là l'hypnose est un bien piètre outil pour soigner les maux de la société, son domaine de prédilection est je pense la thérapie individuelle.
     
  7. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Avoir l'intention d'aider l'autre est selon mon avis revenir a dire :(1er transformé à ma sauce positive) fais aux autres ce que tu voudrais que l'on te fasse.



    Est ce que le monde médical et para médical rechercheraient des soins d'un mal qu'ils n'ont pas eux même identifié ?

    J'ai connu beaucoup de personnes dans le médical qui avait des vies assez surprenantes, en particulier familiales , sentimentales...Beaucoup continuaient dans leurs vies d'attirer incosnciement à elles des personnes en difficultés pour continuer à être infirmière à la maison, en dehors du travail....un "boulot" plus qu'à plein temps...tte une vie

    Le monde lédical et paramédical seraient 'ils malades ?

    Quel est la réelle intention première, source de cette envie de soulager, aider l'autre ?


    (2eme) Charité bien ordonné commence par soi même .

    Comment pouvoir être au maximum de ces possiblités pour aider l'autre si ce précepte de base n'est pas appliqué ?


    (3eme)Heureux soit les félés car ils laisseront passer la lumière.

    Est ce que tous les félés qui ont découverts ttes ses lumières en médecines, sciences ect pour aider l'humanité sont des individus qui ont choisit le 1er proverbe ?
    le 2eme ?
    Ou le 3eme sans se poser de question sur eux même ?...
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Il suffit de savoir jouer avec leparadoxe, pour ne pas se laisser jouer par lui !

    voir acta, anonymous et tout ce monde occulte qui est censé nous bouffer

    c'est notre hyperconsommation de tout qui nous bouffe, on veut tout dominer mais ne point l'être

    alors paradoxe des paradoxes...l'ivressse que certains ont de l'hypnose intégrative

    grr !

    :roll:
     
  9. Triggermind

    Triggermind Membre

    Inscrit:
    15 Octobre 2009
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1380
    Localité:
    Lille
    Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse!
    Et l'ivresse de l'hypnose intégrative vaut bien celle de de la métaphore paradoxale...

    "C'est notre hyper consommation qui nous bouffe",
    dans un monde où pour beaucoup "C'est la misère qui nous ronge" conviendrait mieux,
    C'est se mettre des oeillères hypnotiques et nous ramène au sujet:
    Postures et impostures hypnotiques : le mythe de la sagesse.

    A chacun sa propre hypnose, cette hypnose naturelle est bien présente chez chacun d'entre nous tous les jours et n'a pas rendu le monde meilleur.

    Et quand l'hypnose est un outil, il peut être au service de la sagesse, mais croire qu'il est réservé à la sagesse est effectivement un mythe.

    Sur un plan personnel, cet outil peut être utilisé de façon positive en thérapie, ou en développement,
    sur un plan collectif l'hypnose est souvent utilisée au contraire dans des dérives sectaires.

    L'hypnose, en tant que technique, n'est qu'un outil, et un outil on l'utilise de différentes façons et dans différents buts, il ne contient pas de sagesse.

    En étudiant la radioactivité, Becquerel et Marie Curie ne pensaient pas à son utilisation comme moyen de destruction massif.
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Entre les extrêmes, trouver l'équilibre ?

    entre la nostalgia et l'euphoria

    entre l'anorexia et la boulimia

    entre l'hypo et l'hyper

    Entre deux hypnoses extrêmes, se mettre en hypnose utopique finalement ?

    :roll:
     
Chargement...