Formation Hypnose

Probleme depuis l'enfance

miyuki-sama

Membre
bonjour,

Depuis l'age de 5 ans ou avant même ( je ne me rappel plus ) , je fais un certain geste, quand je m'énerve ou j'ai sommeil : je mord mes lèvres des fois je le fais car j'en ai envie sans savoir d'ou vient cette envie surtout si je touche un genre de tissu.
Maintenant que j'ai 20ans ça devient gênant , en classe ou devant tout le monde si je m'énerve je ne me contrôle pas , je mord mes lèvres automatiquement ...
j'ai essayé plusieurs fois (PNL) de me débarrasser de cet habitude mais ça ne marche pas , surtout si je suis énervé ..
qu' est ce que je peux bien faire ?
 
M

Métaphore

Invité
De la relaxation tout simplement, vous avez l'air d'être une pile électrique qui ne tient pas en place, il faut arriver à vous recentrer par des techniques de relaxation/respiration, c'est un travail quotidien si vous voulez obtenir des résultats tout comme l'AH.

Rien n'est magique, tout demande un certain effort en se fixant un objectif et s'en donner les moyens.
 

miyuki-sama

Membre
c'est pour ça que j'essaye de m'approfondir au domaine de l'hypnose
peut être un jour je pourrai retrouver la cause pour la quel je mors mes lèvres dans mon subconscient
 
M

Métaphore

Invité
miyuki-sama à dit:
c'est pour ça que j'essaye de m'approfondir au domaine de l'hypnose
peut être un jour je pourrai retrouver la cause pour la quel je mors mes lèvres dans mon subconscient
Vous, vous vous mordez les lèvres, d'autres se tripoteront le nez, d'autres les cheveux, chacun à ses gestes ou tics nerveux, donc l'important pour moi n'est pas de savoir la cause pourquoi vous vous mordez les lèvres mais surtout apprendre le pourquoi de votre agitation permanente, mais sans relaxation rien n'est possible, à moins que vous connaissiez les causes de votre angoisse ?
 

Altmaier

Membre
miyuki-sama à dit:
c'est pour ça que j'essaye de m'approfondir au domaine de l'hypnose
peut être un jour je pourrai retrouver la cause pour la quel je mors mes lèvres dans mon subconscient
Oui, par l'hypnose classique, vous pourrez découvrir pourquoi vous vous mordez les lèvres, cela vous permettra peut être de vous débarrasser de ce tic... ou pas!!!...

Et comme le dit métophore, il faut surtout vous débarrasser de votre nervosité et de votre stress, alors, ce tic disparaitra de lui même.

L'hypnose vous y aidera

Bonne suite :wink: :lol:
 

Altmaier

Membre
miyuki-sama à dit:
existe t-il des étapes a suivre ?
Je ne comprend pas votre question :?: :roll: :?:
Quand je dis que l'hypnose pourra vous aider, cela veut dire qu'un hypnothérapeute pourra vous aider, il faut donc consulter, et de préférence, quelqu'un qui pratique autre chose que de la relaxation.
 
Altmaier à dit:
miyuki-sama à dit:
existe t-il des étapes a suivre ?
Je ne comprend pas votre question :?: :roll: :?:
Quand je dis que l'hypnose pourra vous aider, cela veut dire qu'un hypnothérapeute pourra vous aider, il faut donc consulter, et de préférence, quelqu'un qui pratique autre chose que de la relaxation.
Peut être Jürgen, les autodidactes existent ils... de ceux ou celles qui ont envie de faire de l'auto hypnose sans passer par la case thérapeute au départ.... ?
 

miyuki-sama

Membre
Des fois même si je ne suis pas énervé il suffit que je touche un tissus en polyster, liss pour mordre mes lèvres
c'est vrai j'aimerai bien réguler ce probleme sans voir un hypnothérapeute
 

corfinas

Membre
Hello,

Avec les infos que vous nous donnez, moi j'aurai l'impression que le problème est lié à un truc du passé qui lui même pourrai être lié au tissus en polyster liss.

Et pour clarifier cela, perso, je vous orienterai vers des techniques "de régression" hypnotiques (ou de RHV par exemple en PNL) qui sont assez dures à maitriser en auto-hypnose, donc, je vous encouragerai à consulter un hypnothérapeute.

Cela dit, à mon avis, il est également possible que la relaxation et l'auto-hypnose vous apportent une détente suffisante pour que ce problème disparaisse de lui même, cela risque seulement d'être plus long ou insuffisant malgré le bien-être que vous en retirez.

a+
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Peut être Jürgen, les autodidactes existent ils... de ceux ou celles qui ont envie de faire de l'auto hypnose sans passer par la case thérapeute au départ.... ?
Le problème est souvent que l'on veut les mêmes résultats en lisant 2-3 petits articles un peu comme par magie. Forcément les résultats sont décevants excepté pour ceux qui vont vraiment y passer du temps, investir dans des ouvrages ciblés etc...
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
Le problème est souvent que l'on veut les mêmes résultats en lisant 2-3 petits articles un peu comme par magie. Forcément les résultats sont décevants excepté pour ceux qui vont vraiment y passer du temps, investir dans des ouvrages ciblés etc...
corfinas à dit:
Cela dit, à mon avis, il est également possible que la relaxation et l'auto-hypnose vous apportent une détente suffisante pour que ce problème disparaisse de lui même, cela risque seulement d'être plus long ou insuffisant malgré le bien-être que vous en retirez.
Ben moi je suis tout à fait d'accord avec ces 2 idées qui ne sont pas incompatibles, mais j'opterais pour l'idée de Corfinas qui me parait complètement logique...
 

valikor

Membre
vous pouvez aussi envisager ce problème comme une mauvaise herbe qu'il faudra arracher plein de fois avec toutes ses racines, jusqu'à résolution complète.
 

corfinas

Membre
Hello Valikor,

Vos post me font réfléchir, et je me demandais un truc l'autre jour: quand vous accompagnez une personne pour que "son passé ne fasse plus partie de son identité", si j'ai bien compris à travers plusieurs de vos post, et bien est ce que la personne ne sent pas "abandonnée" ou "vidée" d'un qqchse, pas de manque après ?

Perso, c'est l'impression que j'ai si j'imagine un détachement "total" par rapport à mon passé, je me sens un peu "vide".

Est ce que vous faites un truc spécial pour "compenser" ça ?

Qu'est ce que vous en pensez ?

a+
 

valikor

Membre
corfinas à dit:
Hello Valikor,

Vos post me font réfléchir, et je me demandais un truc l'autre jour: quand vous accompagnez une personne pour que "son passé ne fasse plus partie de son identité", si j'ai bien compris à travers plusieurs de vos post, et bien est ce que la personne ne sent pas "abandonnée" ou "vidée" d'un qqchse, pas de manque après ?

Perso, c'est l'impression que j'ai si j'imagine un détachement "total" par rapport à mon passé, je me sens un peu "vide".

Est ce que vous faites un truc spécial pour "compenser" ça ?

Qu'est ce que vous en pensez ?

a+
en fait c'est normal. C'est ce que ressent la personne si on attaque directement dans le présent ce truc là. Il faut désactiver, en rendant à ses parents l'impression souvent fortement ressentie, que "le passé faisait partie de ses parents". Les parents ressentaient cela et l'ont transmis aux enfants ainsi que plein de traits de caractère...

en le rendant aux parents, plusieurs fois éventuellement, la personne finit par ne plus ressentir que le passé faisait partie de ses parents et ressent moins fortement que le passé fait partie d'elle, et va vous justifier cela en disant que c'est normal, qu'elle à pris du recul depuis le temps... :)
il faut aussi rendre à ses parents l'impression qu'on fait partie d'eux et en général, cela affaiblit l'impression qu'ils font partie de soi et vice-versa.

après la personne sera détachée du passé et pour elle cela sera normal!

et après, elle sera incomparablement plus facile à aider à évoluer.

au dessus de 8/10, l'impression que le passé fait partie de soi a pour conséquence que on a alors une forte résistance au travail thérapeutique sur le passé et elle rechutera probablement en quelques semaines à quelques mois si elle cesse ses efforts.

vu que vous êtes sur lyon on peut en rediscuter en tête à tête!

Valikor
 

corfinas

Membre
valikor à dit:
il faut aussi rendre à ses parents l'impression qu'on fait partie d'eux et en général, cela affaiblit l'impression qu'ils font partie de soi et vice-versa.
après la personne sera détachée du passé et pour elle cela sera normal!
...
vu que vous êtes sur lyon on peut en rediscuter en tête à tête!
Ok, effectivement, rendre aux parents l'impression qu'on fait partie d'eux, avec un effet réciproque, ça me parle.

Après c'était aussi sur les bons cotés de la transmission que j'imaginerai un "vide", par exemple, pourquoi se priver d'une certaine force transmise par les parents (si on s'en détache complétement) ?

Je vous envoie un mp pour se caler un déjeuner, par exemple, pour en rediscuter, en plus j'ai une journée de constellations familiales dimanche prochain, tout ça contribuera à mes réflexions sur nos liens avec nos passés/familles.

a+
 

valikor

Membre
corfinas à dit:
valikor à dit:
il faut aussi rendre à ses parents l'impression qu'on fait partie d'eux et en général, cela affaiblit l'impression qu'ils font partie de soi et vice-versa.
après la personne sera détachée du passé et pour elle cela sera normal!
...
vu que vous êtes sur lyon on peut en rediscuter en tête à tête!
Ok, effectivement, rendre aux parents l'impression qu'on fait partie d'eux, avec un effet réciproque, ça me parle.

Après c'était aussi sur les bons cotés de la transmission que j'imaginerai un "vide", par exemple, pourquoi se priver d'une certaine force transmise par les parents (si on s'en détache complétement) ?

Je vous envoie un mp pour se caler un déjeuner, par exemple, pour en rediscuter, en plus j'ai une journée de constellations familiales dimanche prochain, tout ça contribuera à mes réflexions sur nos liens avec nos passés/familles.

a+
croire que le passé fait partie de nous n'est pas une force, c'est un frein ou pire un facteur de rechute quand il est intense.

ok pour le reste faut que je vois mon agenda.
 

corfinas

Membre
Intrication !

Oui, "intrication", Valikor, ce que tu appelles un "attachement" au passé, j'appelle ça une "intrication", et ça "l'intrication" c'est effectivement toujours, au moins pour l'adulte, une limite, un frein, c'est en constellation familiale que j'ai découvert ce concept d'"intrication" (goggle : intrication + constellation), je crois que ça existe aussi en systèmique et qui corresponds à mon avis très bien à ce que tu m'as expliqué tout à l'heure sur l'attachement au passé. Et effectivement découlent des intrications, notamment des "confusions" entre son ressenti et le ressenti des autres : les parents, les disparus, les enfants etc ... Du coup "faire partie de" je le remplace aussi dans mon vocabulaire par "confondre". Par exemple "mon pblm fait partie de moi" = "je confonds moi et mon problème" => big problème !!

En rebaptisant ce que tu appelles "l'attachement au passé" en "intrication" et "fait partie de" en "confonds", je suis super d'accord avec toi: quand t'as réglé ça ... pfff ... état de bien-être : 10/10 ! :D

a+
 
Corfinas, connaissez-vous Georges Didier ?
Il travaille en constellation familiales, je crois, dans le sud de la France.

Si oui, qu'en pensez-vous ?

Je connais deux personnes qui ont fait un stage avec lui et ouf !!! il parait que c'est assez intense !
 

valikor

Membre
corfinas à dit:
Intrication !

Oui, "intrication", Valikor, ce que tu appelles un "attachement" au passé, j'appelle ça une "intrication", et ça "l'intrication" c'est effectivement toujours, au moins pour l'adulte, une limite, un frein, c'est en constellation familiale que j'ai découvert ce concept d'"intrication" (goggle : intrication + constellation), je crois que ça existe aussi en systèmique et qui corresponds à mon avis très bien à ce que tu m'as expliqué tout à l'heure sur l'attachement au passé. Et effectivement découlent des intrications, notamment des "confusions" entre son ressenti et le ressenti des autres : les parents, les disparus, les enfants etc ... Du coup "faire partie de" je le remplace aussi dans mon vocabulaire par "confondre". Par exemple "mon pblm fait partie de moi" = "je confonds moi et mon problème" => big problème !!

En rebaptisant ce que tu appelles "l'attachement au passé" en "intrication" et "fait partie de" en "confonds", je suis super d'accord avec toi: quand t'as réglé ça ... pfff ... état de bien-être : 10/10 ! :D

a+
intrication effectivement est plus juste. le problème c'est que peu de personnes le connaissent et le comprennent.

deja que quand je leur demande "à quel point c'est dur sur une échelle de 0 à 10" ils ont du mal ou se trompe 1 fois sur 2 de sens...

en consultation, je suis souvent obligé de simplifier mon vocabulaire....
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
valikor à dit:
corfinas à dit:
Intrication !

Oui, "intrication", Valikor, ce que tu appelles un "attachement" au passé, j'appelle ça une "intrication", et ça "l'intrication" c'est effectivement toujours, au moins pour l'adulte, une limite, un frein, c'est en constellation familiale que j'ai découvert ce concept d'"intrication" (goggle : intrication + constellation), je crois que ça existe aussi en systèmique et qui corresponds à mon avis très bien à ce que tu m'as expliqué tout à l'heure sur l'attachement au passé. Et effectivement découlent des intrications, notamment des "confusions" entre son ressenti et le ressenti des autres : les parents, les disparus, les enfants etc ... Du coup "faire partie de" je le remplace aussi dans mon vocabulaire par "confondre". Par exemple "mon pblm fait partie de moi" = "je confonds moi et mon problème" => big problème !!

En rebaptisant ce que tu appelles "l'attachement au passé" en "intrication" et "fait partie de" en "confonds", je suis super d'accord avec toi: quand t'as réglé ça ... pfff ... état de bien-être : 10/10 ! :D

a+
intrication effectivement est plus juste. le problème c'est que peu de personnes le connaissent et le comprennent.

deja que quand je leur demande "à quel point c'est dur sur une échelle de 0 à 10" ils ont du mal ou se trompe 1 fois sur 2 de sens...

en consultation, je suis souvent obligé de simplifier mon vocabulaire....
le consultant arrive à percevoir qu'il y a eu des noeuds dans son passé

qu'il peut les dénouer peu à peu mais qu'ils se renouent facilement...

un peu comme la mauvaise herbe qu'il faut arracher plusieurs fois avec les racines

pour que finalement cela accepte de ne plus revenir...

8)
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut