Retraite à 65 ans ou travail à vie

  • Initiateur de la discussion dide70
  • Date de début
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Bonjour,
De nouvelles mesures en discussions qui vont profiter une fois de plus aux personnes en difficultés. Retraite à 65 ans et malheureusement synonyme de travail à vie pour beaucoup, aides pour motiver les médecins retraités à reprendre ou travailler plus longtemps...
Encore une fois, des mesures à payer car on ne sait pas recréer une dynamique d'emploi pour les jeunes (pour payer les retraites) et que la mécanique d'aide à la personne (soignants) est fracturée...
A l'heure où il devient vital de calmer les troupes avant l'explosion, on pousse encore un peu plus le bouchon...;)
Voilà, moi je suis évidement contre, j'aime bien bosser mais quand je vois le nombre de connaissances qui n'arrivent pas à la retraite ou qui en profite peu ça interroge...
Je ne suis pas certain que la moyenne d'âge des gens des années 70 augmente vraiment, un peu avant oui et c'est celle là que l'on regarde parce qu'elle arrange pour la mesure
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Et la politique actuelle vise le plein emploi, c est à dire moins de 5% de chômage... Et donc à 59 ans pas question d aller à la retraite tranquillou avec le chômage. Il reste encore des années à faire.

Beaucoup de personnes auraient envie de jeter l eponge même à 55 ans, dumoins etre à temps partiel.

A partir de 50 ans, on dit que la plupart des personnes arrivent juste à travailler sans plus avoir de vie perso.

Ca fait bien tard.

Pour moi le problème n est pas vraiment l age de la retraite, mais la façon dont on travaille en France (le speed, le stress, d etre constamment en tension) qui fait que l envie n est plus là souvent des 50 ans. Travailler plus longtemps serait possible, mais en temps partiel et plus calmement.

Il y a besoin de personnes experimentees qui reflechissent et connaissent leur job. Et de jeunes avec de l energie.
Les jeunes trouvent plutôt facilement un emploi. Actuellement on s occupe des plus de 45 ans...
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Beaucoup de personnes auraient envie de jeter l eponge même à 55 ans,
Effectivement, beaucoup de personnes trouvent des solutions pour arrêter avant (dès 50 ans) pour retrouver une situation à minima plus calme car intenable dans le monde actuel... ça se fait déjà depuis un moment, je l'observe clairement.
De la même façon que les mesures covid, ça ne fonctionnera pas dans le sens attendu, beaucoup trouveront du contournement et l'arrêt maladie ne sera pas exclu... Encore une fois, on observe un président qui ne reconnait pas ses échecs, il veut poursuivre tel un gamin ses idées...
 
Dernière édition:
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
La dépression pèse déjà très lourd dans la caisse de la sécu, tout comme il est courant d'avoir écho d'arrêt cause cancer dès dans la cinquantaine, dans le meilleurs des cas, si la personne s'en sort il faudra lui trouver un aménagement de poste et même d'horaire jusqu'à sa retraite. Je ne suis pas certain que la majorité des entreprisse soient pour cette mesure.
Sans parler qu'un ancien n'est pas toujours facile à gérer, alors si on lui demande d'ajouter quelques années au ras le bol il y a fort à parier que ça va bien se passer:D... Généralement en fin de carrière on se fiche un peu des conséquences car elles ne pourrons pas aller très loin de toutes façons...
Bof bof
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Et la politique actuelle vise le plein emploi, c est à dire moins de 5% de chômage
Si ils y croyaient, il ne s'orienteraient pas vers ces mesures... Cette politique ne marche pas...
Comment un jeune peut espérer cumuler ses trimestres de la même façon que les anciens ? Généralement ils commences à travailler tard et en pointillé, malheureusement, même la barre actuelle serait difficile à atteindre et on va leur en rajouter 5...
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
le "vieux bon temps" est sans doute révolu. Le temps de la croissance non stop, où on pouvait changer d'employeur du jour au lendemain, où les salaires étaient attractifs. On va plus vers de la décroissance. Ce qui logiquement va amener d'autres façons de vivre et peut-être bien un retour en arrière... où il faudra travailler beaucoup pour peu de loisirs... et à plusieurs sous le même toit, plusieurs générations, fin de la voiture individuelle, du chien et de la maison...
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
le bon vieux temps n'est pas révolu pour tout le monde, tout comme il appartient à chacun d'accepter qu'il le soit ou non, moi c'est non ! et je suis persuadé pour beaucoup c'est non ! Probablement qu'ils pensent l'inverse... Il est toujours possible de changer d'employeur du jour au lendemain de la même façon qu'avant mais ce n'est pas donné à tout le monde je te l'accorde..
l'autre façon de vivre est s'adapter, le gros risque est le développement de d'avantage de violence, d'insécurité et de vol, c'est humain, l'humain s'adapte et malheureusement pas toujours dans le bon sens..
 
Dernière édition:
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Le contrôle technique des deux roues ? ça vise la vrai problématique actuelle ? C'est une mesure d’apaisement ?
Poussé par le système européen ok mais franchement c'est réfléchi et adapté à la situation du jour ????
 
Dernière édition:
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
La perception du monde est souvent liée à l'âge et au milieu social.
Les personnes par exemple proche de 60 ans regrettent souvent le monde d'avant, celui sans téléphone portable, sans internet, et sans dématérialisation, avec plus de contacts humains, ou même le monde d'avant la télé. Ils ne se retrouvent plus dans le monde actuel et pour certains n'y sont pas adaptés. Et s'ils sont au chômage en fin de carriere, c'est très dur pour eux, juste plus vraiment de place pour eux dans la société...

De plus l'anxiété, covid et guerre, vu que nous sommes une génération depuis les années 60 à ne pas avoir connu de guerre, donc tout va bien, tout roule... et soudain ça coince... sans parler du gouvernement ou autre chose, parce que dans le fond c'est toute une société qui n'est pas adaptée à ce changement. On nous fait peur, certes, mais aussi les mentalités sont peu prêtes car beaucoup de personnes vivaient dans un espèce de cocon douillet (énergie à gogo, consommation, loisirs... )

Maintenant on a les riches et pas mal d' autres qui ne peuvent plus maintenir leur niveau de vie, car le salaire va passer dans la nourriture et chauffage... Et encore pouvons nous nous plaindre, j'en doute, car suffit de voir en Belgique ou en Angleterre...

De toute façon, la modération devra venir, car plus possible de consommer autant sans detruire la planete et courir un risque majeur.

Serons nous plus malheureux qu'avant, pas sûr... il faudra juste s'adapter à un monde différent...
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Retrouver un travail après 50 ans est presque impossible, le monde d'aujourd'hui c'est créé à travers les échanges, décisions et mesures d'hier. On fait confiance aux politiques, on voit où on en est...
Ne pas perdre de vue que le riche va de mieux en mieux pendant que le petit ou le moyen s'affaiblit... Quand on à les moyens on ne peut pas être aussi impacté qu'une personne qui ne peu plus se nourrir ou se chauffer... Donc non, on est pas tous dans la même galère, pour ça c'est une guerre qui retournerait le bateau de ces gens, mais évidement ce n'est pas à souhaiter mais on en prend le chemin...
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 560
Points
9 660
Localisation
Suscinio 56
.
Nombre de retraités en bonne forme travaillent plus à la retraite qu’avant…
Bénévolat, activités du temps libre, sans parler du travail au noir quand on est au vert…jardinage, entretien, dépannages etc…
Faudrait pouvoir évaluer l’usure par tranche de profession et adapter en fonction…
Entre un fonctionnaire et un desosseur, la pénibilité n’est pas la même et le niveau financier non plus…
😩
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Si simplement les anciens fiissaient leur carriere à former les plus jeunes...? A partir de 50 55 ou 60 ans en fonctionn de la penibilité du metier et du choix de chacun.
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Nombre de retraités en bonne forme travaillent plus à la retraite qu’avant…
Bénévolat, activités du temps libre, sans parler du travail au noir quand on est au vert…jardinage, entretien, dépannages etc…
D'accord avec ça, mais dans ce cas c'est une volonté de la personne et non une obligation. Certes, pour certains l'obligation est là malgré tout par manque de moyens, mais ça reste une démarche volontaire où généralement la personne va compléter avec quelques choses de nouveau et qui lui plaira plus...
Dans des milieux difficiles, il n'est pas rare de rencontrer des gens ayants passés des années à subir un travail qui ne leur plait pas plus que ça, difficile et peu payé. Ils diront, j'ai fait avec ce que j'ai trouvé et je n'ai jamais eu le courage de quitter pour m'orienter vers du plus motivant ou payant. Ces gens arrivent au bout péniblement et avec impatience et on va encore leur demander quelques années supplémentaires ?
Certains, en fin de carrière ont le courage et se donner les moyens de se réorienter vers quelques choses qu'ils auraient souhaiter faire petit, en tout cas bien avant, un loupé de carrière en quelques sortes... On est nombreux à se dire avec l'expérience, si je pouvais refaire, je ferais ça... Ouvrir des opportunités et aides pour ceux qui le souhaitent dans une optique de continuité ou reconversion ok...
Diminuer l'âge légal de la retraite et ouvrir des opportunités motivantes pour ceux qui le souhaitent seraient plus utile et juste...
Les discussions c'est tout vu, elles sont à coup de 49.3...
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Si le projet en tant que salarié est d attendre sa retraite et une fois à la retraite d attendre la mort, ce n est pas super motivant. 😱
Pourquoi d ailleurs repousser son bonheur à plus tard ?
Et pourquoi est ce si couramment admis qu il faille en baver (on se plaint mais sans rien changer) ?
Le nirvana est il dans la retraite ???
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Si le projet en tant que salarié est d attendre sa retraite
Pour cette raison que beaucoup trouvent des solutions quit à gagner moins pour se libérer plus tôt sans attendre la retraite, l'âge l'égal actuel et les conditions de travail n'étant déjà plus tenable... Comme je l'écris plus haut, pour les plus sérieux et travailleurs ils se débrouilleront pour les autres malheureusement ça passera par de la maladie, c'est cette dynamique là que l'on risque de construire, courages aux médecins pour les refus de prescriptions... Avec les hausses actuelles, il devient difficile de s'y retrouver et de plus en plus ont l'impression de travailler pour rien ou peu... A espérer que ces mesures relancent la motivation 🤣
 
Dernière édition:
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 556
Points
6 660
Localisation
Belgique
Le nirvana est il dans la retraite ???
il y a de forte chance, en effet, c'est la que, enfin on a le temps....sinon c'est trop souvent la course...

Faut bien penser que l'employeur nous engage en échange, d'un salaire pour nos compétences et aussi pour le temps qu'on lui accorde.

on a toujours le choix
Beau débat philosophique !

Je pense que nous avons toujours le choix, le souci, est-ce que l'on accepte les conséquences de ces choix !
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Je pense que nous avons toujours le choix, le souci, est-ce que l'on accepte les conséquences de ces choix !
Je pense qu'il est fondamentale d'accepter les conséquences de ses choix, une chose est certaine, si on fait le choix d'autres choses c'est qu'il y a déjà des conséquences négatives à gérer sur un choix passé... qui ne tente rien n'a rien, bien connue mais très efficaces....
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Faut bien penser que l'employeur nous engage en échange, d'un salaire pour nos compétences et aussi pour le temps qu'on lui accorde.
tout à fait... si on lui accorde 35h par semaine, plus les déplacements, le temps de midi, le temps que l'on dort et que l'on s'endort, l'intendance quotidienne (variable pour chacun, style courses, menage, lessives, papiers, s'occuper des enfants etc... les incontournables en fait), il reste un peu de temps pour soi. Ce serait intéressant de mesurer cela comme un sorte de camembert du temps. Le résultat peut être surprenant et surtout permettre de modifier cela, voir ce sur quoi on peut agir; et si ça nous convient

Je pense qu'il est fondamentale d'accepter les conséquences de ses choix, une chose est certaine, si on fait le choix d'autres choses c'est qu'il y a déjà des conséquences négatives à gérer sur un choix passé... qui ne tente rien n'a rien, bien connue mais très efficaces....
Il y a beaucoup de choix que l'on fait dont on n'a plus conscience que c'est un choix. Par exemple on se lève à 7h le lundi matin pour aller au travail. Est ce un choix ou pas ?
Si on est salarié que nos horaires commencent à 8h, en quelque sorte il faut y aller.
Au départ on a choisi notre travail (en signant notre contrat) et du coup ça a des conséquences sur notre organisation de vie. Et dans quelle mesure une personne a choisi ? (si par exemple elle a choisi son travail par obligation de gagner de l'argent)

La question du choix est un sacré débat.

Beaucoup de personnes oublient qu'elles ont la capacité de choisir, en raison des conséquences de certains choix qui ne leur donnent pas la liberté. Ce sont des choix contraints, ou subis, et non libres.
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Par rapport à la retraite, on dit toujours "fais un travail que tu aimes et pas un seul jour tu ne travailleras"

Certains artistes ne sont jamais à la retraite ou par exemple des chroniqueurs radios, télé, comme Léon Zitrone, ils sont allés bien au delà de 65 ans. Ce ne sont pas forcément des métiers faciles, dans le sens où s'il fallait le faire, on préfererait peut-être bien notre job actuel, ou le chômage, car pas évident face caméra.

Si on a la chance d'exercer un métier que l'on apprécie, je ne dis pas que c'est simple tous les jours et sans fatigue, le fait de retarder l'échéance ne sera pas mal perçu. Ce sera juste un allègement du temps de travail (faire moins d'heures et à un rythme plus lent) en fonction de la santé que chacun, qui va être pertinent.

Je reste persuadée que c'est à chacun de se donner la chance de pouvoir exercer dans une profession qu'il apprécie, à tout âge... C'est d'ailleurs mon métier de permettre à des personnes de le faire... de les aider en ce sens. Et aujourd'hui une des stagiaires du groupe que j'animais jusqu'à hier, va avoir cette opportunité là... Je l'ai vraiment aidée et du coup, je me sens utile. Fière de moi. La personne est contente, et du coup pas trop envie d'être à la retraite... Et avec tous les compliments qu'ils me font, lol, ça fait un bien fou, même si souvent ils ne sont pas trop faciles.
Une ambiance, une solidarité se crée à chaque fois, c'est toujours une belle expérience.
 
Dernière édition:
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Par exemple on se lève à 7h le lundi matin pour aller au travail. Est ce un choix ou pas ?
la contrainte horaire est liée au choix d'avant, qui devient un quotidien principal, pour certains c'est de l'astreinte, pour d'autres le travail de nuit, le WE etc... Quand on choisi de travailler dans une grande surface on sait qu'il est possible d'être sollicité un dimanche, un samedi etc...
Perso, je peux arriver sur mon lieu de travaille entre 7 et 9H, ça me laisse un peu de souplesse sur l'heure de levée... il est évident que plus je commence tard et plus il faut rester le soir. Pour Beaucoup c'est de l'horaire fixe et avec des décalages d'une semaine à l'autre donc plus contraignant...
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Nous on choisit nos horaires dans la plage 8h au plus tôt et 17h au plus tard avec un emploi du temps variable (parfois 35h parfois 18h parfois 22h en face à face, en fonction de la formation et si on est seul ou pas. On a un nombre d heures sur l annee et pas mal de vacances (environ 4 mois) et intense le restant...pas mal de travail à la maison à l heure qu on veut (50%)
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Meme salaire que les profs contractuels (moins élevé que les enseignants). Pour un remplacement court, ponctuel sur moins de 250h par an, salaire double.
Sur nos vacances rien n empeche de travailler ailleurs ou d avoir une micro entreprise...
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 061
Points
6 060
Localisation
gerardmer
Le salaire est identique sur toute la France, donc tout dépend du niveau de vie et prix où on habite.
 
dide70

dide70

Membre
messages
4 460
Points
7 160
Localisation
Belfort
Alors quelle tournure peut prendre ce mouvement dans le temps ?
Il est clair que le pouvoir d'achat va jouer et ne permettra pas un mouvement durable, ils le savent bien. Mise à par une réflexion sur un ralentissement de masse à son lieu de travail, je ne vois pas bien ce qui pourrait permettre d'aboutir à un retour en arrière voir plus en arrière ? La grève d'il y a 60 ans est dépassée, car plus impactante. Il faut réfléchir à des actions qui n'impactent pas ou peu le salaire....
 
Dernière édition:
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
Réponses
27
Affichages
255
dide70
dide70
Admin
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Admin
2 3 4 5 6
Réponses
172
Affichages
14 K
davidp
davidp
Zouzoupette
  • Question
  • Zouzoupette
Réponses
4
Affichages
70
davidp
davidp
Débat du mois
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut