savez vous modeliser?

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par Anonymous, 21 Septembre 2005.

  1. Comment fait on pour modéliser une stratégie?
     
  2. sisonpi

    sisonpi

    Inscrit:
    30 Octobre 2005
    je te recommande "pouvoir illimite" de Anthony Rob

    je te recommande "pouvoir illimite" de Anthony Robins
     
  3. bonjour,
    j'ai un ami , très bon vendeur de voiture, et j'aimerai modeliser sa facon de vendre.
    comment dois je m'y prendre?
    quelles sont les etapes?
    quelles sont les questions a poser?

    merci
     
  4. godarium

    godarium

    Inscrit:
    14 Juillet 2006
    je ne sais pas si cet utilisateur est encore actif. si c'est le cas

    des fichier qui peuvent t'aider si c'est encore quelque chose que tu recherche.

    :arrow: tu choisie :grille_etat_problem

    c'est la même formule que la modelisation, sauf que c'est juste le but du travaille qui change.

    http://www.hylandfrance.com/gestion_pag ... &idpage=35

    dans :
    -Cause/effetqui rend possible : :arrow: valeur qui est nécssaire

    -critere : :arrow: valeur principal

    -Cause/effetqui motive: :arrow: ce que cela apporte

    test: comment tu vérifie que tu as atteint ton but.

    :idea: certain élément peuvent revenir dans ldes questions différente, c'est normal

    pour le reste des question , je ne croit pas que cela devrait te causer de problème.
     
  5. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    Alors allons y :

    1: vérifier que c'est ok pour l'acquéreur (vous, dans cet exemple) d'apprendre ce savoir faire.

    2: demander à l'expert de vous décrire ce qu'il fait (le comportement) en s'y associant, en le revivant: "qu'est ce que vous faites ? montrez moi" ...

    3: chercher ses valeurs: "en quoi c'est important de faire ceci ? qu'est ce que ça vous apporte ?" ...
    chercher ses croyances: "de quoi êtes vous convaincu pour pouvoir faire cela ?" ...

    4: vérifier que c'est ok pour l'acquéreur "y a t il un inconvénient à adopter ces valeurs et ces croyances ?"

    5: chercher l'état interne et son déclencheur: "qu'est ce qu'il y a d'important quand vous commencez à agir ?" (critère déclencheur)
    "comment vous vous sentez ?" (état interne)
    ex: la recherche de plaisir (critère déclencheur) entraine la concentration (état interne)
    chercher les caractéristiques de l'état interne: rythme, intensité

    6: chercher les caractéristiques de la représentation de l'expérience, l'expert est en train de revivre son expérience et vous lui demandez:
    VAKO: vous voyez ? vous entendez ? vous sentez ?
    Cadrage: c'est petit ? c'est grand ? détails ? global ?
    Temps: y a t'il des souvenirs passés ? des anticipations du futur ?
    Implication: actif ? passif ? réactif ? réceptif ?
    Modalité: vous pouvez ? vous devez ? vous voulez ? ou pas ?
    Motivation: vous pouvez ? vous devez ? vous voulez ? ou pas ? => quoi ? être ? avoir ? faire ? apprendre ?
    Quoi ou comment: intérêt pour le résultat ? ou pour les moyens ?

    7: chercher les méta-programmes mis en œuvre:
    intérêt primordiaux: "votre intérêt c'est les personnes ? les activités ? les objets ? les informations ? les lieux ?"
    direction de l'attention: "attention interne ? externe ?"
    organisation de l'info: associé ? dissocié ?
    d'accord ? pas d'accord ?
    verre à moité plein ? à moitié vide ?
    ...

    voilà une trame possible, après faut le faire pour que ça rentre "dans le muscle" ...

    a+
     
  6. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    peut on modéliser quelqu'un sans son accord? genre un sportif ou un chanteur (je ne veux certes pas chanter mais juste avoir la confiance de certains)
     
  7. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    je connais quelqu'un qui réussit beaucoup de choses mais qui est assez violent (je précise que ce qu'il réussit est dans un domaine artistique donc pas lié directement à sa violence) est il possible de modéliser partiellement?
     
  8. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    Pour modéliser au mieux il faut avoir les valeurs de l'expert, des fois on les trouve dans des interviews, par exemple le chanteur qui dirai "moi, c'est le partage avec le public qui me pousse", ce chanteur a une valeur "partage" des fois on les trouve dans les paroles des chansons "je me voyais déjà en haut de l'affiche ... faisant un succès si fort que les gens m'acclamaient debout ..." ici une valeur "succès".

    Pour une modélisation partielle, ça me semble plus dur sauf si dans le domaine où est le savoir-faire cette valeur "violence" n'apparait pas, alors c'est peut-être possible. Généralement on "sent" si l'expert est sur la même valeur que nous ou pas, c'est la raison du pourquoi on le choisit lui plutôt qu'un autre. Sachant que notre intérêt pour telle personne peut aussi nous en apprendre sur nous même et nos valeurs, par exemple, la valeur "réussite" ou "succès" peut se cacher sous une modestie culturelle ...

    a+
     
  9. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Ca me fait vraiment peur...! Je refléchirai à trois fois avant d'acheter quelque chose (surtout une voiture), c'est à dire rentrer chez soi et laisser passer une nuit!

    Vous voulez parler de synchronisation ? (adopter la gestuelle, mode de communication principal (visuel, tactile etc, repérer les motivations etc.. trouver la faille inconsciente qui va présider à l'achat...?

    Manipulation?
     
  10. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    Je précise que l'acquéreur dont je parlais au dessus c'est l'acquéreur du savoir faire qui s'entretient avec un expert (ici le vendeur de voiture). Eventuellement l'entretient est aidé par un facilitateur de transfert de savoir faire. Toutes les questions que j'ai écrites sont posés principalement à l'expert pour que celui que j'appelle l'acquéreur acquiert le savoir faire qui est ici de vendre des voitures. Les questions que posent le vendeur de voiture à l'éventuel client de la voiture, ça je ne le connais pas, ça fait partie du comportement que l'expert va décrire quand on lui demande "montrez moi ce que vous faites pour vendre".

    a+
     
  11. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    Je suis en train de lire Modéliser avec la PNL de Robert dilts et à un moment il dit avoir modélisé einstein et pleins d'autres mais ce que je me demande c'est est ce que à certains moments ce gars (robert dilts) se dit: tiens je vais me mettre en "mode" einstein...???
     
  12. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Je crois qu'il se dit qu'il entre alors dans le mode de penser qu'il s'est modélisé à partir de ce qu'il a identifié dans le modèle d'Einstein, de Disney, de De Vinci, de son père, de son enseignant ou de toute autre personne dont il a compris (ou dont il a ressenti intuitivement) le fonctionnement mental (et intuitif)

    et il y entre effectivement...

    en thérapie çà m'arrive souvent, quand je sèche, de me dire "si j'étais mon hypnoformateur" que me dirait-il, que me suggérerait-il de penser...

    et çà marche...


    8)
     
  13. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    je trouve quand meme le principe bizarre c'est comme si on échangait, le temps d'un instant, nos croyances pour celles d'une autre personne!
     
  14. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    oui c'est çà !

    on acquiert la capacité de quitter nos croyances propres et d'y revenir avec de nouvelles "meilleures" en mettant quelques unes de nos anciennes

    "les moins bonnes" à la poubelle...si on veut...

    Nos croyances sont interchangeables quelque part...

    et on peut aussi s'en inventer d'autres...

    sur le chemin de l' excellence...


    8)
     
  15. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    j'ai regardé l'interview d'un psychanalyste qui disait que tout ca n'était qu'une illusions
     
  16. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Tout n'est qu'illusions.
    Nous ne sommes que ce que nous pensons être.
    Peut être que nous n'existons pas, peut être que que nous croyons exister??

    Peut être..........
     
  17. Tout le monde il est beau

    Tout le monde il est beau

    Inscrit:
    29 Octobre 2008
    Non je vous rassure vous existez bien ! Sinon ce serait une de mes croyances et là j'en doute. Je ne suis pas le seul a avoir cette croyance, donc ça devient une évidence.
     
  18. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    c'est bouddha qui disait que il ne faut pas trop s'attacher à des concepts et que le concept de non-etre n'existait que pour contreblancer celui de être. Mais le psychanalyste parlait pas vraiment d'illusions dans ce sens la mais plutot dans l'idée que les thérapies cognitivo comportementales étouffaient le symptome et l'empéchait de s'exprimer et aprés sur la modélisation comportementale il disait que ca donne l'illusion de pouvoir changé en surface mais que si quelqu'un de timide veut modéliser quelqu'un de confiant il faudra travailler davantage sur l'histoire de la personne.
     
  19. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    ca c'est vrai par contre mieux vaut de mon point de vue, utiliser des thérapies brèves émotionnelles...
     
  20. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    En tout cas les premiers bouquins de psycho que j'ai lu sont en lien avec la psychanalyse et donc je suis rentré dans ce monde par la porte psychanalytique mais j'ai quand même vachement l'impression que pour des pathologies handicapantes comme des phobies ou des toc il est nettement préférable de recourir D'abord à des thérapies plus accompagnatrices et pragmatiques comme les tcc ou les thérapies brèves
     
  21. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    l'analyse c'est fait pour se comprendre à un instant donné... vu qu'on change tout le temps... ça peut être sans fin...
    les thérapies brèves bien utilisées, c'est fait pour aller mieux.
     
  22. ospath

    ospath

    Inscrit:
    9 Juin 2009
    Selon moi, ce que dit là ce psychanalyste n'est que le fruit de ses propres croyances. Il est amené par sa spécialisation à faire valoir les bienfaits de la psychanalyse. La psychanalyse s'attache au "pourquoi ?" au lieu de se demander "comment ?". Pourquoi on est fêlé au lieu de comment être normal ; je conçois que cela soit intéressant de se demander pourquoi, mais cela n'est pas vraiment utile au patient.
    Dans la modélisation d'un savoir faire, on veut savoir faire, pas changer en profondeur. Je peux modéliser une qualité de vendeur, l'utiliser (donc adopter des croyances, valeurs, qui ne sont pas forcément les miennes), et une fois l'acte de vente achevé, ranger ce modèle dans un tiroir dans un coin de mon cerveau, et ré adopter mais croyances, valeurs, et comportements habituels. Si l'on souhaite n'est pas en désaccord avec les croyances et les valeurs de ce modèle et que l'on veut l'adopter définitivement, alors il suffit de le faire. Si une croyance ou une valeur de ce modèle entre en conflit avec une croyance ou une valeur qui est notre, il convient de travailler sur ce conflit et de le résoudre (auto-hypnose). Nul besoin de psychanalyse pour cela (selon moi). Ce psychanalyste (toujours selon moi) doit, consciemment ou non chercher à valoriser sa profession (ce qu'il fait de manière très subjective) et à s'attirer des clients.

    Rappelez vous que ce n'est que mon opinion, je ne souhaite pas créer de conflit d'opinion, seulement que mon post soit constructif ;)

    Bien à vous ;)
     
  23.  
  24. Ben voilà c'est ce que je pense...
     
  25. ospath

    ospath

    Inscrit:
    9 Juin 2009
    La modélisation d'un savoir faire correspond plus au domaine du coaching que de la thérapie, une graine de star qui veut modéliser l'état d'esprit d'une vraie star pour pouvoir reproduire ses performances, n'a pas forcément envie d'adopter définitivement ses croyances et ses valeurs qui ne sont pas forcément en accord avec les siennes.

    Dans le cas de la modélisation d'un savoir faire, si tes croyances et valeurs sont en accord avec celles du modèle, selon moi, tu peux parfaitement les adopter par l'hypnose ou l'auto-hypnose en profondeur ; il est probable que le travail soit plus long, mais je suis persuadé que cela est possible.
    Cela s'applique de la même manière à la modélisation d'une qualité ou d'un comportement dans un but thérapeutique.


    Le fait que cela te laisse une sensation de tromperie, de manipulation, ne tient qu'à l'état d'esprit dans lequel tu utilise la modélisation, qu'à l'intention véritable qui sous-entend l'utilisation de cet outil ; n'oublie pas que quand tu modélise la stratégie d'un individu, ce sont tes propres croyances, valeurs, et sous modalités que tu manipule, pas celles des autres. Et il ne tient qu'à toi de ne modéliser que des stratégies écologiques pour toi et ton entourage.

    Jill Bolte Taylor dont je parle du livre "Voyage au-delà de mon cerveau" dans la rubrique prévue à cet effet, à complètement reconstruit son hémisphère gauche qui a été comme formaté suite à un AVC ... Je considère ton point de vue comme une croyance limitative. Personnellement, je ne vois pas de contre indication.


    Ou il veut, qui a dit que l'on devait chercher nos modèles dans notre entourage ? Je lui conseillerais de lire des biographies de personnes qui représentent pour lui, l'idéal de réussite, pour obtenir un maximum d'information sur leurs stratégie ; j'imagine que l'on peut aussi construire une stratégie sur la base de plusieurs modèles ; je pioche une croyance ici, une valeur là, et là-bas quelques sous-modalités. Pour être efficace dans la déduction de la stratégie d'un individu, il faut développer nos qualités d'écoute, d'observation pour pouvoir repérer les canaux de perceptions "dominants", la physiologie, pour les sou modalités, le mieux je crois est de demander :). Pour développer notre faculté d'observation, Bandler conseillerait de travailler sa vision périphérique.

    Voilà, bien à vous, @ bientôt !
     
  26. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Pas si simple à mon avis, si les croyances/valeurs profondes de l'expert (ici un vendeur) ne sont pas les votres, bien sur vous pouvez travailler ce conflit de valeur mais il est possible que ce soit vos valeurs d'origine à vous qui en sortent renforcées et alors vous ne pourrez pas modéliser complètement le vendeur choisi comme expert à modeliser. La "manipulation" a ses limites.

    Et pour répondre à Métaphore:
    Heureusement, il y a beaucoup de gens qui ont eu un passé "dur" et qui s'en sortent très bien, c'est la "résilience" (Cyrulnik), lisez quelques éléments biographiques sur de nombreuses "stars", les passés durs parfois forgent des caractères, des ambitions et des réussites exemplaires, bonnes à modéliser.

    a+
     
  27. Merci pour ces explications, mais je crois que je suis fâchée avec les termes, stratégies, modélisation, performances, etc... tout ça me semble très fictif, ou alors j'ai rien compris ...

    :arrow: fait que cela te laisse une sensation de tromperie, de manipulation, ne tient qu'à l'état d'esprit dans lequel tu utilise la modélisation, qu'à l'intention véritable qui sous-entend l'utilisation de cet outil ; n'oublie pas que quand tu modélise la stratégie d'un individu, ce sont tes propres croyances, valeurs, et sous modalités que tu manipule, pas celles des autres. Et il ne tient qu'à toi de ne modéliser que des stratégies écologiques pour toi et ton entourage.

    Ben justement j'ai pas envie de manipuler mes sous modalités, j'ai envie d'être et ne pas faire semblant d'être, enfin je n'arrive pas à comprendre si c'est juste une question de vocabulaire PNListes qui ne colle pas avec mon apprentissage ou si cela est plus profond que ça...


    :arrow: Jill Bolte Taylor dont je parle du livre "Voyage au-delà de mon cerveau" dans la rubrique prévue à cet effet, à complètement reconstruit son hémisphère gauche qui a été comme formaté suite à un AVC ... Je considère ton point de vue comme une croyance limitative. Personnellement, je ne vois pas de contre indication.

    Oui enfin vous en connaissez beaucoup vous qui sont capable de faire ça ?

    Ca me fait penser aux hypnos Ericksonniens, beaucoup pensent que du moment où ils apprennent l'HE ils sont Milton ERICKSON, il y a le concept et le personnage, y en a beaucoup qui ont du mal à faire la différence...
    ou ont trop modéliser le personnage sans en avoir les véritables valeurs... :lol:


    :arrow: Ou il veut, qui a dit que l'on devait chercher nos modèles dans notre entourage ? Je lui conseillerais de lire des biographies de personnes qui représentent pour lui, l'idéal de réussite, pour obtenir un maximum d'information sur leurs stratégie ; j'imagine que l'on peut aussi construire une stratégie sur la base de plusieurs modèles ; je pioche une croyance ici, une valeur là, et là-bas quelques sous-modalités.

    Vous me faites rire, l'idéal de réussite, la stratégie, pour un dépressif ?... heu... je crois que là vous êtes à côté de plaque.

    Pour résumer je pense qu'effectivement comme je l'ai toujours pensé la PNL est plus orientée vers le coaching/performance/ réussite, mais pas très adaptée pour l'hypnose clinique/thérapeutique.

    Enfin c'est mon point de vue depuis le début à travers tous les posts que j'ai pu lire...
     
  28. Pour vous répondre Corfinas :

    Heureusement, il y a beaucoup de gens qui ont eu un passé "dur" et qui s'en sortent très bien, c'est la "résilience" (Cyrulnik), lisez quelques éléments biographiques sur de nombreuses "stars", les passés durs parfois forgent des caractères, des ambitions et des réussites exemplaires, bonnes à modéliser.

    Pourquoi vous me parlez de stars, et les autres ils ne comptent pas ?...bien sûr qu'on peut s'en sortir, et heureusement, mais pas avec la PNL pour moi... Oui avec la résilience, je l'a pratique souvent dans le cadre de l'analyse des rêves/cauchemars.
     
  29. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Je vous parle de "stars" car leurs réussites font parfois "rêver", que ce "rêve" allège le quotidien de nombreuses personnes dans la "mouise" et parfois leur donne de l'inspiration. Et souvent on arrive à trouver beaucoup d'info sur les "stars", leurs croyances notamment.

    a+
     
  30. Je suis plus ou moins d'accord, car beaucoup de stars se droguent, ou sont justement dépressifs, suicidaires, et le % qui vivent pleinement de leur réussite, y en a pas beaucoup..., j'ai dernièrement écouté une interview de Elie SEIMOUN, qui reste très perturbé par la mort de sa mère quand il était petit (il disait qu'à chaque fois qu'il va rentrer en scène, il rêverait de la voir réapparaître) et sa séparation avec son partenaire Dieudonné, bref, il disait que s'il n'avait plus la scène, ça serait terrible pour lui, la scène c'est sa thérapie.

    Et puis franchement la réussite des stars c'est vraiment pas mon truc question modélisation... :oops:
     
Chargement...