TROUBLES NEVROTIQUES

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par EPHEMERE, 30 Septembre 2012.

  1. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Je reviens sur le sujet de la névrose ou trouble névrotique plus adapté pour certains… car le lien ci-dessous a largement bifurqué vers le sujet de la névrose.

    http://www.transe-hypnose.com/forum/deb ... 6-200.html

    J’ai envie de rajouter car il est important je trouve de comprendre que les névroses ou troubles névrotiques sont considérés encore aujourd'hui comme une modalité de la normalité, puisque nous sommes tous confrontés à la difficulté d'accorder exigences émotionnelles ou pulsionnelles et réalité sociale... en sachant bien évidemment qu'il existe une échelle graduelle de cette difficulté à rétablir l'équilibre psychique au quotidien et cela peut se faire entre autres dans les rêves, les tensions ou frustrations peuvent être dégagées à travers un rêve, donc l'analyse des rêves (pour ceux qui rêvent beaucoup) peut être un bon départ de travail sur soi.

    Je parle des rêves car sur ce forum, cela a déjà été évoqué et la plupart n’ont pas idée de ce qui peut se dégager des rêves, comme Castorix, dont je me souviens son septicisme ou sa méconnaissance sur le sujet, mais il n’est pas le seul... :roll:

    Ah oui désolée, je ne suis pas sur ce forum pour faire de la littérature et comme Hubert Chatelée, donner des références à chaque fin de phrases... mais il sait si bien le faire que je lui laisse ce privilège... :D
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Vous repartiriez pas à contre-sens comme bien des fois ?

    Une réponse d'Ivan résumait pourtant la différence entre l'hypnose et la psychoanalyse :

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***


    Et vous avez toujours pas intégré qu'ici vous n'êtes pas sur un forum de psychanalyse ?

    :shock:
     
  3. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Comme d'habitude, vous mélangez tout, je ne vous parle pas de psycho-analyse ou d'hypnose, je reparle du sujet évoqué sur ce qu'on entend par troubles névrotiques...

    Si vous n'avez rien d'intéressant à rajouter, vous n'êtes pas obligé de me répondre et d'être à côté du sujet... :roll:

    Je ne cherche pas de forum sur la psychanalyse, j'ai juste intégré les notions nécessaires qui me permettent une bonne articulation avec l'hypnothérapie, et pas de l'hypnose miraculeuse comme vous avez trop tendance à diffuser dans des messages incompréhensibles et surtout non constructifs...
     
  4. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    N'importe quoi ! Enfin bon je n'ai pas le temps de vous corriger mais parfois y a de quoi se poser des questions. :roll:
     
  5. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Tiens Surderien a repris son miroir/Mindy, je suis bien d'accord avec vous n'importe quoi ce Surderien... :lol:
     
  6. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Je parlais de votre post initial Ephémère
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    La stratégie hypnotique c'est de shunter les mécanismes de défense du patient le plus vite possible

    l'auto analyse, l'analyse, l'identification des schémas erronés, le repérage d'étiquettes de pathologies n'a d'intérêt que si on a un traitement spécifique ( à appliquer) ou pas de traitement du tout ( découvrir un traitement hors norme)

    le truc c'est de ne pas se trouver pris au piège du tourne en rond du patient

    (comme vous le faites systématiquement sur ce forum, et où on n'arrive pas à vous shunter, vous et votre analyse défensive)

    Imaginer de trouver une voie de sortie le plus rapidement possible du rond point ( et pas se retrouver à contre sens en regardant en arrière pour comprendre pourquoi on se retrouve à tourner en rond)

    Oser se sortir des modes de comportement habituels, standardisés, normaux etmais conditionnants

    mais c'est ce que vous vous efforcez de faire hypno-analytiquement

    sauf que çà étouffe l'hypnose

    l'analyse !!!

    :evil:
     
  8. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Et bien là, c'est vous qui m'étouffez par vos discours moralisateurs, vous avez votre méthode, j'ai la mienne, et je la garde... :lol:

    Mais il est quand même bon de savoir parler pour un hypnothérapeute de ce que sont les troubles névrotiques, et ce que j'ai lu sur le topic précédent ne m'en donnent pas vraiment la preuve...
     
  9. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Forcément en passant son temps à lire "en diagonale" on a plus de mal à comprendre... :roll:
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    vous vous étouffez voux-mêmes à force de ne pas sortir du cadre analytique.

    Mais rassurez vous, la grande qualité des psychanalystes, c'est de savoir repérer très vite les personnes névrotiques : normal car eux-mêmes le sont aussi !

    :shock:
    .
     
  11. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    J'avoue qu'il y a des problématiques où je tourne en rond.

    Je peux alors aisément commencer par constater que je tourne en rond (même si ça ne fait pas trop plaisir) et regarder toutes les situations où j'ai tourné en rond sur la même problématique (ne croyant pas d'ailleurs au départ que je tournerais en rond)

    Je peux alors analyser les raisons qui ont provoquées mon tourner en rond (des causes extérieures ou le fameux pas de chance et des causes intérieures)

    Et une fois que j'ai bien regardé tout cela, je peux entrer
    dans une sorte de consolation de moi-même (il y avait bien des raisons que j'ai trouvées d'ailleurs pour que je reste dans ce tourner en rond.

    Tournez, tournez manège.

    Ce faisant, j'ai totalement oublié de penser à des situations très proches qui ont eu une issue favorable, je me suis privée de mes compétences, ressources transférables d'une situation à une autre...
     
  12. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Votre exposé reprend un peu les derniers échanges du topic ci-dessous :
    http://www.transe-hypnose.com/forum/le- ... html#66151

    Effectivement une personne peut très bien se rendre compte qu'elle tourne en rond dans une situation, affective par exemple, toujours les mêmes rencontres décevantes, ou être attiré vers le même type de partenaires, tout cela est souvent inconscient, on s'en aperçoit bien plus tard...

    Vous pouvez analyser le pourquoi du comment, mais le plus difficile est d'être objectif soi même avec ses schémas erronés, et je peux vous confirmer que ce n'est pas si facile qu'on a tendance à le dire, après tout dépend bien sûr de chaque personne, de son vécu personnel, on peut très bien s'adapter facilement à un nouveau job mais retomber dans des relations amoureuses destructrices, cela est tout à fait possible...

    :arrow: Ce faisant, j'ai totalement oublié de penser à des situations très proches qui ont eu une issue favorable, je me suis privée de mes compétences, ressources transférables d'une situation à une autre

    Si c'était vraiment réalisable de cette façon, je pense que tout serait tellement facile mais voilà, ce n'est pas aussi simple que cela, les croyances négatives, le ou les schémas erronés qui caractérisent chaque individu sont souvent bien ancrés (et de plus suivant l'âge...).

    Maintenant chacun son point de vue, et encore une fois tout dépend de la personnalité et du système de croyances de chaque individu...
     
  13. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    Bien sûr vous pouvez raisonner et faire bénéficier vos clients de thérapies datant du 19ème siècle ou du tout début du siècle dernier...

    La névrose n'existe plus depuis 1980 (DSM3), et pour votre informations (Mais je ne doute pas que vous le sachiez déjà) le terme même de trouble névrotique n'est plus considéré comme porteur de fonction classificatrice générale ni de structure de personnalité puisque le chapitre consacré aux
    anciennes névroses s'intitule "Troubles névrotiques, liés à un facteur de stress et somatoformes" (DSM4).
     
  14. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Je me demande ce que représente pour vous un trouble dépressif, ou une anxiété généralisée ou phobie sociale ?...

    Pour moi une névrose ou trouble névrotique restera une inadaptation émotionnelle générée par un conflit intérieur d'une échelle variable.

    Il faut appeler un chat un chat, un chat de l'antiquité ressemble fortement à nos chats du 21ème siècle.

    Et l'hypnose est un outil, la psychopathologie est une étude scientifique...
     
  15. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56

    Il faut appeler un chat un chat, un chat de l'antiquité ressemble fortement à nos chats du 21ème siècle.


    ben avec des métaphores comme les votres, on est pas parti à faire de l'hypnose ni à changer grand chose à la psychopathologie de grand papa !

    Ne changez rien Métaphore, vous risqueriez de ne plus reconnaître votre chatte !

    :lol:
     
  16. Oratorioo

    Oratorioo Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Messages:
    292
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1530
    Ah ben tiens, j'vais être de bonne humeur pendant quelques heures-là! :D
    Je vous remercie pour ce fou rire...
     
  17. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    Je comprends bien que vous restez enfermée dans la névrose comme structure de la personnalité
    dans le modèle psychodynamique et psychanalytique dont le principe de traitement est l’accès à l’inconscient permettant la libération du conflit refoulé.
    En effet Selon Freud, la structure de la personnalité est constitutionnelle et définitive « comparable aux lignes de forces d’un diamant »

    Mais il est d’autres façons de concevoir la personnalité.
    Ne pas la concevoir comme une structure constitutionnelle définitive, mais comme une unité fonctionnelle qui, si elle possède une certaine stabilité, permettant la permanence de l’individu,
    est unique, rendant le sujet reconnaissable, distinct de tous les autres, n’en est pas moins évolutive car elle est le résultat, chez un sujet, donné, de l’intégration dynamique de composantes cognitives, pulsionnelles et émotionnelles.
    La personnalité ne devient pathologique que lorsqu’elle se rigidifie, entraînant des réponses inadaptées, source d’une souffrance ressentie par le sujet ou d’une altération significative du fonctionnement social.

    L'étude des personnalités pathologiques, peut maintenant s’appuyer sur deux approches :
    - Une approche dite dimensionnelle, qui consiste à caractériser la personnalité d'un sujet selon un répertoire de traits de personnalité (dimensions) plus ou moins accusés : un individu peut ainsi être plus ou moins impulsif, introverti, dépendant, etc.
    - Une approche dite catégorielle, qui consiste à définir plusieurs types de personnalités pathologiques et à rechercher si un sujet donné présente ou non les caractéristiques d'un (ou de plusieurs) de ces types.

    L’abandon du vieux concept de structure de personnalité constitutionnelle et définitive au profit d’une unité fonctionnelle stable mais évolutive permet d’utiliser les thérapies cognitivo comportementales avec cohérence, et bien sûr, d’utiliser les concepts de ces TCC sous hypnose avec la même cohérence.
     
  18. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Désolée Hubert Chatelée, malgré vos belles et grandes phrases, cela ne change rien dans le fond... juste des appellations...
    Vous dites la même chose que moi dans un vocabulaire très différent, c'est la seule différence, mais le fond est le même et je suis d'accord notamment avec cette phrase qui résume l'ensemble du sujet :

    La personnalité ne devient pathologique que lorsqu’elle se rigidifie, entraînant des réponses inadaptées, source d’une souffrance ressentie par le sujet ou d’une altération significative du fonctionnement social.

    Mais je rajouterais qu'il ne s'agit forcément pas d'une personnalité pathologique mais d'un symptôme ou comportement pathologique, et non de la personne entière, pour moi il y a une grande différence...
     
  19. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    Vous pourrez peut être commencer a appréhender la différence quand vous distinguerez celle qui existe entre votre conception:
    "Pour moi une névrose ou trouble névrotique restera une inadaptation émotionnelle générée par un conflit intérieur"
    et la notion de souffrance par réponse inadaptée d'une personnalité qui s'est rigidifiée.

    Plus simplement vous pouvez avoir un trait de caractère (impulsif par exemple) qui n'est qu'une dimension de votre personnalité, et n'a nullement besoin comme tous vos autres traits de caractère d'être expliqué par un conflit intérieur.
    Si l'intégration de nouvelles données vous fait évoluer vers une rigidification de ce trait de caractère, vos réponses seront inadaptées et vous feront souffrir. Vous entrerez alors dans un cadre pathologique sans aucun lien avec un conflit intérieur préexistant, selon Freud lié à l'enfance et certainement à connotation sexuel, et sans plus de lien avec votre supposée structure névrotique préexistante.
    Et l'avantage c'est que cela élargit notablement les possibilités thérapeutiques, en excluant le risque cher aux psychanalystes de déplacer votre symptôme! :wink:
     
  20. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Mouais, si votre discours vous conforte dans vos connaissances, alors restez en là, néanmoins pour moi ce que vous dites ne m'apportent pas un éclairage différent dans le fond, sauf encore une fois le vocabulaire, bref...
     
  21. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Eh oui Hubert Chatelée, Ephémère a un mode de fonctionnement binaire:

    - Soit vous dites comme elle et vous aurez droit à "vous ne m'apprenez rien" ou "ça je l'ai déjà dit donc votre message ne sert à rien".

    - Soit vous dites différemment d'elle (ou quelque chose qu'elle ne comprend carrément pas) et là ce sera "n'importe quoi je me pose vraiment des questions sur vos compétences" ou "je sais ce que je dis vous ne m'impressionnez pas".



    Une belle double contrainte qui empêche tout débat, tout échange agréable et plus dommage pour elle tout progrès.
    :oops:
     
  22. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Le jour où éphémèrement donnerait-t-elle sa langue au chat . . .( ou autre chose de plus chatoyant )

    c'est qu'elle serait là vraiment en hypnose...


    (et en deviendrait peut-être cha-rmante mais surderien !)

    :lol:
    .
    .
     
  23. amisjusquaubout

    amisjusquaubout Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2012
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    pffou... nous aurons essayé, nous étions deux "amis jusqu'au bout" qui faisaient route ensemble et qui ont du être séparé.. par une saloperie de névrose...

    OH YEAH!!!
    on en trouve même par terre des névroses..

    [​IMG]

    "Ensemble... nous réduirons l'efficacité du rond point"
     
  24. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Une bien belle image qui nous confirme que la névrose est une construction incontournable du mental humain...

    qui nous fait croire qu'elle est source d'hypnose, tant qu' elle continue à nous faire tourner en rond

    que c'est bien une parfaite Métaphore...

    Inconsciente...

    :roll:

    Vraiment merci pour cette bien belle image éclairante..
    .
     
  25. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Excellent... :4:
     
Chargement...