Formation Hypnose

trychotyylomabie

  • Initiateur de la discussion cookie
  • Date de début
corfinas
corfinas
Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Oui merci Métaphore pour ces explications, c'est plus clair. Et alors dans ce cas là, la deuxième étape de la visualisation que je proposais prends d'autant plus d'importance à mon avis.
corfinas à dit:
Je vous propose une image, vous me direz si elle vous apaise: dans un monde imaginaire, confortable et sécurisé comme il vous plairai, imaginer l'espace d'un instant votre mère quand elle était enfant et vous êtes en face d'elle en tant qu'adulte, si vous le pouvez, prenez soin de cet enfant imaginaire, cajoler le comme si elle était votre fille jusqu'à plus soif.
Que ressentez vous en faisant cette visualisation ?
a+
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
corfinas à dit:
Oui merci Métaphore pour ces explications, c'est plus clair. Et alors dans ce cas là, la deuxième étape de la visualisation que je proposais prends d'autant plus d'importance à mon avis.
corfinas à dit:
Je vous propose une image, vous me direz si elle vous apaise: dans un monde imaginaire, confortable et sécurisé comme il vous plairai, imaginer l'espace d'un instant votre mère quand elle était enfant et vous êtes en face d'elle en tant qu'adulte, si vous le pouvez, prenez soin de cet enfant imaginaire, cajoler le comme si elle était votre fille jusqu'à plus soif.
Que ressentez vous en faisant cette visualisation ?
+ + pour corfinas...cette deuxième partie par simple expérience me semblant la plus importante.

Ceci a pour effet de déculpabiliser et de rétablir l'équilibre relationnel... dans l'idée aussi de donner ce que l'on a pas eu (très curatif) et peut d'une certaine façon être envisagé comme une forme de pardon.

A faire...sans modération
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
Comme je l'ai déjà dit l'EMDR est fortement déconseillé chez les sujets fragiles, on ne commence jamais l'EMDR directement avant d'avoir stabilisé le patient.
encore une croyance.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
corfinas à dit:
Hello,

Je précise que, comme l'a bien compris surderien, ma proposition (visualisation de la mère petite) est basée, notamment, sur un changement de position de perception. Changement de position de perception qui a un potentiel d'efficacité certain comme en témoigne Katia.

Je ne vous cache pas que je n'ai jamais entendu parler de cette visualisation qui pour moi n'a aucun intérêt... que renforcer la culpabilité du sujet... :?
j'ignorais que puissiez lire tout en elle et prédire avec exactitude ses réactions...
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
corfinas à dit:
Hello Métaphore,
Pouvez vous m'expliquer pourquoi vous pensez qu'une visualisation de la mère petite peut renforcer la culpabilité ?
a+
Imaginez que votre mère ait subi des maltraitances enfant, et qu'elle n'a donc pu vous apporter l'amour et la sécurité vu qu'elle n'a jamais connu ses émotions d'amour et a reproduit la même chose sur vous, si vous visualiser votre mère étant petite, vous ne pouvez vous libérer de votre souffrance à vous car vous culpabalisez du fait que vous savez que votre mère a été malheureuse et qu'elle n'a pu vous donner autre chose de ce qu'elle n'a pas reçu... c'est en cela que cela renforce la culpabilité, se dire finalement elle a souffert aussi, donc je ne peux pas lui en vouloir... et au final on bloque la possibilité de faire grandir son enfant intérieur qui culpabilise d'être heureux.


Ces explications vous paraissent claires ? :roll:
selon moi elle comprendrait davantage ce qu'il s'est passé et justement, lui pardonnerait peut-être et déculpabiliserait en réalisant qu'il était impossible que cela se passe autrement...

votre logique n'est pas la sienne.
 
M
Métaphore
Invité
Et votre logique Valikor n'est certainement pas la mienne... et pour ainsi dire ne l'a jamais été... alors chacun ses croyances, et moi je me fie aux miennes... :D

Et je ne reviendrais pas sur le sujet.
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
La visualisation est une technique de projection, comme si on se faisait un film sur un écran hors de soi,

et si on réussit à se l'imaginer et à se le faire, çà marche à merveille !

elle se réalise aussi en vrai, en même temps, cette projection imaginaire ...



on retrouve le principe de milton et de son ami John / se projetant dans son ami John /

dédoublant son potentiel par son ami John

par projection, visualisation, dissociation :

le principe de se voir se voir voir, et de pouvoir ainsi changer les éléments du scénario, de son propre scénario.

Comme en rêve éveillé, on est dedans, dans le film de sa vie, ré-agençable, transformable, métamorphosable...


Là est la magie de la visualisation projective dissociative

Le sommet de la technique éricksonnienne, entre autres.

8)
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Métaphore à dit:
corfinas à dit:
Hello Métaphore,
Pouvez vous m'expliquer pourquoi vous pensez qu'une visualisation de la mère petite peut renforcer la culpabilité ?
a+
Imaginez que votre mère ait subi des maltraitances enfant, et qu'elle n'a donc pu vous apporter l'amour et la sécurité vu qu'elle n'a jamais connu ses émotions d'amour et a reproduit la même chose sur vous, si vous visualiser votre mère étant petite, vous ne pouvez vous libérer de votre souffrance à vous car vous culpabalisez du fait que vous savez que votre mère a été malheureuse et qu'elle n'a pu vous donner autre chose de ce qu'elle n'a pas reçu... c'est en cela que cela renforce la culpabilité, se dire finalement elle a souffert aussi, donc je ne peux pas lui en vouloir... et au final on bloque la possibilité de faire grandir son enfant intérieur qui culpabilise d'être heureux.


Ces explications vous paraissent claires ? :roll:
Si le thérapeute, projette ses propres inquiétudes sur le patient...

Le patient ne pourra que faire de même dans ses propres visualisations projectives.

:roll:
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
le principe de se voir se voir voir,


pour l'efficacité ne doit ton pas être en niveau 4 ?
et se voir, voir de ce voir, voir projeté la devant son écran

il parais que seul 30% arrive a visualiser, tout autant a SE visualiser,
quand a se voir, se voir en se voyant sur son écran.

je me rend compte que en écrivant cela on est passé peut-être au niveau 5

car maintenant ON peu se voir, voir cooke se voir...

c'est pas si tiré par les cheveux, on peu même se demander du coup si nous associé et elle dissocié, si il y a quelque chose qui doit être thérapé, a voir...

mais ne doit on pas faire un pas en avant a chaque stade et ratifier et ancrer ?

pas évident quand on est tout seul

mais bon on vas dire que jeangeneve mélange tout
ca pourrais être une mélasse auquel il serais difficile de résister et on resterais en PNL...


ceci dit j'y connais rien, mais sa laisse un bon espoir si on consulte quelqun de compétent .
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
surderien à dit:
Si le thérapeute, projette ses propres inquiétudes sur le patient...

Le patient ne pourra que faire de même dans ses propres visualisations projectives.

:roll:
pareil pour les croyances....
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Les croyances sont bloquantes pour l'être....savoir se liberer de toutes croyances ! qui n'inclus pas que les religions, mais aussi bien le mental, le savoir, la morale etc.....

ce que j'ai pu croire hier, n'est plus ce que je crois aujourd'hui et aujourd'hui, je sait, que ce que je crois ne sera plus demain.....celà fait partie du changement.....et le changement, fait partie du mental, passé futur ne sont que projection du mental dans le temps, mais en réalité, ne sont pas.....

se méfier de toutes ses croyances......c'est bien souvent le mental qui croit, qui veut avoir raison, et ce que je sait c'est que je ne sait rien......


je me fie à mon intuition, qui elle, n'est pas une croyance, pas mon mental, mais mon être, partie du cerveau droit de l'art sensitif, créatif en pleine évolution de conscience.....
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
"xorguina"]Les croyances sont bloquantes pour l'être....savoir se liberer de toutes croyances ! qui n'inclus pas que les religions, mais aussi bien le mental, le savoir, la morale etc.....
tu aurai donc changé d'avis, sur les messagesde dieu et d'extra terrestres?
super tu vas donc certainement decouvrir d'autres perspectives...

ce que j'ai pu croire hier, n'est plus ce que je crois aujourd'hui et aujourd'hui, je sait, que ce que je crois ne sera plus demain.....celà fait partie du changement.....et le changement, fait partie du mental, passé futur ne sont que projection du mental dans le temps, mais en réalité, ne sont pas.....
tu vois donc que le savoir est une chose plus viable!

se méfier de toutes ses croyances......c'est bien souvent le mental qui croit, qui veut avoir raison, et ce que je sait c'est que je ne sait rien......
et que d'accepter sa propre ignorance est le premier pas pour aquerir un savoir.... et pas comme tu le faisait , une critique systematique sur des sujets dont tu n'as aucune experience... comme celui ci!


je me fie à mon intuition, qui elle, n'est pas une croyance, pas mon mental, mais mon être, partie du cerveau droit de l'art sensitif, créatif en pleine évolution de conscience.....
oui c'est la prochaine chose qu'il te faudra... te debarrasser!
l'intuition ne peut que prendre le risque de l'erreur!
car pas un savoir appuyé sur l'expérience....
tu fais des progrès!
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Alors déjà Paul, la flaterie ne marche plus sur moi.

Ensuite j'ai l'intuition profonde que c'est nous les ET, et qu'ils existent bien d'autres "énergies, mondes " dans cet UNIVERS que nous ne connaissons pas.....

ha!!!!!! mais toi tu sait peut être ? :lol: l

e savoir livresque, l'intelligence, n'est que pour le mental, l'égo qui cherche à comprendre, analyser et veut garder le contrôle.... et le tien aussi !....

Lintuition ne peut être débarrassé, elle est .

L'expérience, elle, est bassée sur le passé, donc pas saine, car elle ne te fait ramener que des souvenirs, émotions positives ou négatives, donc pas neutre, donc ce n'est pas de l'expérience, mais de la mémoire passé.

Pour ce sujet...je suis la seule à dire que nous avons tous et toutes la capacité, en nous, tout le POT/EN/CIEL d'autoguérison....ce qui n'est pas dutout hors sujet.

Quand à la critique, tu es mal barré pour dire quoi que ce soit....apprends d'abord a changer TOI aussi et on verra après.....
 
cookie
cookie
Membre
messages
21
Points
1 290
Bonjour à tous,

Merci pour vos témoignages, ma conclusion est qu'il faut que j'aille consulter un hypnotiseur, tout simplement... Que je fasse un grand retour en arrière.

Si vous souhaitez correspondre, je suis toujours présente avec mon problème, bonne soirée à vous tous.

S. :)
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
bonsoir ma fois oui, moi en tous ca je serais asséz curieux de savoir comment vous avez oublié ce problème
et quand cela se produira,
et trouver une bonne raison pour s'arracher les cheveux
ou peut être pas.

on en sait rien, donc on est curieux
vous voyer ?

a bientôt ic ou ailleur, pour en rire de ce tic(traque)
qui ne cessais pas ...
 
C
courforest
Membre
messages
107
Points
1 260
Vous avez raison Cookie, un bon hypno saura probablement vous aider (ayez confiance en lui/elle). A vous de faire le bon choix de la bonne personne. N'hésitez pas à nous faire part de votre expérience ici, sur le forum, pour qu'il reste une trace quelque part, que ce sujet ne soit pas clôturé sans que l'on sache comment ça s'est passé. Courage, vos rêves vont prendre réalité maintenant !!
 
cookie
cookie
Membre
messages
21
Points
1 290
Re-bonsoir,

Je ne manquerai pas de vous tenir informés toutes et tous, vous avez été TELLEMENT nombreux à m'écrire et je vous dois bien cela (rires)...
Bonne soirée à vous.
S.

PS : Surtout souhaitez-moi tous bonne réussite. :)
 
castorix
castorix
Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonsoir,

Je me mêle d'une discussion dont j'étais absent, juste pour souligner une situation de faute typique du débutant (psychothérapeute bien sûr).

Métaphore à dit:
corfinas à dit:
Hello Métaphore,
Pouvez vous m'expliquer pourquoi vous pensez qu'une visualisation de la mère petite peut renforcer la culpabilité ?
a+
Imaginez que votre mère ait subi des maltraitances enfant, et qu'elle n'a donc pu vous apporter l'amour et la sécurité vu qu'elle n'a jamais connu ses émotions d'amour et a reproduit la même chose sur vous, si vous visualiser votre mère étant petite, vous ne pouvez vous libérer de votre souffrance à vous car vous culpabalisez du fait que vous savez que votre mère a été malheureuse et qu'elle n'a pu vous donner autre chose de ce qu'elle n'a pas reçu... c'est en cela que cela renforce la culpabilité, se dire finalement elle a souffert aussi, donc je ne peux pas lui en vouloir... et au final on bloque la possibilité de faire grandir son enfant intérieur qui culpabilise d'être heureux.


Ces explications vous paraissent claires ? :roll:
Merci Métaphore, alors justement servons-nous de votre suggestion.

Ce cas serait "pain bénit" pour une séance conduite par un thérapeute, puisque le travail se porterait alors en direction d'un processus de ratification de ce qui est expliqué (et recadrage de son sens), par une réaction (du sujet) : soit, vers l'expression de reproches envers la mère (c'est une voie qui peut aller jusqu'à la vengeance) soit, et ce n'est pas le thérapeute qui en décide, vers l'amorce d'une consolation de sa mère, ou d'un pardon pour ses insuffisances, ou encore d'une aide à apporter à l'enfant qui subit cela (c'est ce que je ferais probablement le plus aisément si le sujet est, en transe, suffisamment confiante).

La faute du débutant serait "d'envoyer seule la patiente dans ce type de parcours", alors qu'il semble hautement souhaitable de l'y accompagner.

Merci Métaphore pour avoir amorcé ce cas hypothétique mais très plausible
 
M
Métaphore
Invité
Castorix, je ne comprends pas du tout votre réponse :roll: .

Déjà mon encadré n'est pas une suggestion mais une explication aux suggestions proposées précédemment par Corfinas qui sont loin d'être appropriées pour moi et j'explique pourquoi.

Et votre réponse va donc dans le même sens que moi, à aucun moment je parle de reproche à la mère ou quoi que ce soit dans ce sens, il est évident qu'en thérapie on s'attarde sur le ressenti de la personne par rapport à un malaise encore présent.

Et d'ailleurs hier soir j'ai mis des liens du site de Thierry TOURNEBISE qui explique clairement ce point de vue.

Donc je pense que vous avez lu trop vite le topic... car cela ne correspond pas du tout à ce que je dis depuis le début de ce post.

Et les "fautes du débutant" comme vous dites, j'en lis tous les jours sur le forum de la part de thérapeutes en exercice, mais le recadrage est souvent mal perçu...

A bon entendeur...
 
castorix
castorix
Membre
messages
1 179
Points
4 860
Métaphore bonsoir

Je tiens à vous répondre, par correction, et cela bien que vous écriviez des messages singuliers.
Singuliers dans leur forme car si on essaie de les déclamer à haute voix, il me semble que cela n'est possible qu'avec un ton suffisant - si ce n'est méprisant - et leur lecture conduit le plus souvent à se demander ce que vous a fait la personne à qui vous répondiez, pour que vous vous permettiez de vous adresser à elle comme cela avec agressivité.

Cependant sachez que pour mon ressenti ce n'est pas grave, j'ai l'habitude de lire ou entendre beaucoup de choses, je ne vous en ferai pas reproche et je ne vous demanderai pas de changer - nous savons bien que cela déclencherait à l'inverse un réflexe correcteur, autrement dit un agacement et un comportement encore plus agressif.
Revenons au point technique car c'est le fond de la discussion qui est intéressant.


Métaphore à dit:
corfinas à dit:
Hello Métaphore,
Pouvez vous m'expliquer pourquoi vous pensez qu'une visualisation de la mère petite peut renforcer la culpabilité ?
a+
Imaginez que votre mère ait subi des maltraitances enfant, et qu'elle n'a donc pu vous apporter l'amour et la sécurité vu qu'elle n'a jamais connu ses émotions d'amour et a reproduit la même chose sur vous, si vous visualiser votre mère étant petite, vous ne pouvez vous libérer de votre souffrance à vous car vous culpabalisez du fait que vous savez que votre mère a été malheureuse et qu'elle n'a pu vous donner autre chose de ce qu'elle n'a pas reçu... c'est en cela que cela renforce la culpabilité, se dire finalement elle a souffert aussi, donc je ne peux pas lui en vouloir... et au final on bloque la possibilité de faire grandir son enfant intérieur qui culpabilise d'être heureux.


Ces explications vous paraissent claires ? :roll:
Eh bien justement, vous proposiez une hypothèse à Corfinas pour examiner sa proposition et les risques qui en découlent selon vous.

Au passage je suis d'accord lorsque vous écrivez que ni la 1ère suggestion de Corfinas (en haut de la page 5 du sujet) ni la reparentation ne sont à réaliser seul(e), ce que Cookie confirme en quelque sorte quelques pages plus loin, mais pas d'accord sur le paragraphe cité en référence.

En effet vous inventez un exemple, démonstratif à vos yeux.
Mais, vous commentez en récusant l'intérêt thérapeutique de cette voie.
Si vous me relisez, vous lirez qu'à mon avis : même votre exemple recèle des détails permettant plusieurs voies de travail positif.

Je dirais donc que nous avons ensemble une petite divergence de vues, puisque vous semblez signifier que la piste de Corfinas (en admettant que le travail soit bien accompagné, en séance avec thérapeute expérimenté) ne mène à rien, alors que j'indique qu'il révèle plusieurs voies possibles.

Voilà, Métaphore vous voyez que dans ma manière de l'exprimer je vois des différences mais rien de suffisant pour que quiconque en soit froissé.

Dans la vie, je veux dire la vraie vie et non pas dans ces simulacres de situations qu'offre internet, rencontrer qqu'un pensant une chose différente de vous signifie-t-il se sentir menacé, voire agressé ?

Je n'ai pas la croyance que lorsque deux personnes pensent différemment cela doit conduire à penser que l'une a tort.

Je vous souhaite une bonne nuit.

Et merci à Surderien d'avoir signalé (avant moi) que des voies alternatives existent, toujours utilisables, à un thérapeute créatif et positif ; cela ramène un peu d'espoir sur ce sujet qui commençait à laisser s'exprimer trop de rivalités apparentes, pour garder le sérieux que nécessite la confiance accordée par Cookie aux membres du forum.
 
M
Métaphore
Invité
Castorix, merci à vous de prendre le temps de me répondre... :roll: Mais voyez vous je me suis investie sur ce form depuis un an et demi (voir mon nombre de messages) et je n'ai jamais annoncé répondre par "correction"... Mais plus par plaisir de développer les différentes techniques thérapeutiques et aussi comparer ce que j'avais appris avec d'autres.

Il s'agit d'un forum public et indépendant, où effectivement la complaisance ne fait pas partie de mon jeu... mais plutôt d'aller au fond des choses.

Mais pour en revenir au sujet, dire qu'il existe des voies alternatives ne fait pas beaucoup avancer... ou alors proposez d'autres pistes d'exploration puisque vous ne partagez pas mon encadré et pas non plus la 1ère suggestion de Corfinas....

Et je maintiens ce que j'ai dit sur ce post ainsi que sur l'encadré repris, et vous êtes libre comme je le suis d'avoir des opinions différentes.

Je fréquente suffisamment ce forum pour me faire une idée de ce que les thérapeutes en exercice expriment et surtout je ne m'enferme pas dans des méta-modèles...

Et quand vous dites : Je n'ai pas la croyance que lorsque deux personnes pensent différemment cela doit conduire à penser que l'une a tort.

Ben là je n'en suis pas si sûre... mais le problème c'est que dans cette démarche de thérapie hypnotique, le flou est constant, et ce n'est pas le client qui pourra déterminer l'erreur ou l'inefficacité du praticien...

Maintenant cela n'engage que moi...



"Ce qui est contraire est utile et c'est de ce qui est en lutte que naît la plus belle harmonie ; tout se fait par discorde."
Héraclite, Les penseurs grecs avant Socrate.
 
corfinas
corfinas
Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Message à lire avec le ton curieux et prudent de celui qui veut comprendre et progresser encore et tjrs: :wink:

Bonsoir Castorix,

Suite à ça:
corfinas à dit:
Je vous propose une image, vous me direz si elle vous apaise: dans un monde imaginaire, confortable et sécurisé comme il vous plairai, imaginer l'espace d'un instant votre mère quand elle était enfant et vous êtes en face d'elle en tant qu'adulte, si vous le pouvez, prenez soin de cet enfant imaginaire, cajoler le comme si elle était votre fille jusqu'à plus soif.
Que ressentez vous en faisant cette visualisation ?
Vous avez écrit ceci:
castorix à dit:
je suis d'accord lorsque vous écrivez que ni la 1ère suggestion de Corfinas (en haut de la page 5 du sujet) ni la reparentation ne sont à réaliser seul(e), ce que Cookie confirme en quelque sorte quelques pages plus loin
Alors je voudrai savoir: si c'est le risque d'abréaction non maîtrisée ou la difficulté de ne pas "se perdre en chemin" qui vous fait déconseiller ce type de visualisation seul(e) ? ou autre chose et si oui quoi ?
Et puis surtout, quel serai votre avis pour optimiser cette piste ?

Merci d'avance.
a+
Corfinas
 
castorix
castorix
Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonsoir Corfinas,

Bonne question, je vous propose ce que cela me suggérait :

corfinas à dit:
Je vous propose une image, vous me direz si elle vous apaise:
en effet je ne pense pas que cela pouvait être d'emblée apaisant
dans un monde imaginaire, confortable et sécurisé comme il vous plairait, imaginer l'espace d'un instant votre mère quand elle était enfant et vous êtes en face d'elle en tant qu'adulte, si vous le pouvez, prenez soin de cet enfant imaginaire, cajolez le comme si elle était votre fille jusqu'à plus soif.
je pense que cette proposition rendrait nécessaire d'autres étapes : faire un constat, et l'accepter (ce qui est complexe et représente un travail à part entière) de ce que l'on a reçu ou (hum... souvent, ce qui justifie cette étape...) pas assez reçu comme affection ; voire ce que l'on sait que l'on a subi comme mauvais traitements, de la part de...

Que ressentez vous en faisant cette visualisation ?
oui, risque d'abréaction ou plus encore de blocage du processus : en lisant il n'est pas commode de faire avancer les pensées et lire la phrase à un moment adapté ! surtout si l'on est censé être en EMC ; donc on risque comme vous le dites :
(...) la difficulté de ne pas "se perdre en chemin" (...)vous fait déconseiller ce type de visualisation seul(e) ?

Et puis surtout, quel serait votre avis pour optimiser cette piste ?
Essentiellement : être en situation adaptée à une séance de thérapie, donc avoir débrouillé le terrain :
- lors des premiers échanges, nouer une alliance sur la base d'une écoute de la plainte, d'une offre d'aide
- à la faveur de l'écoute : ratification de l'éprouvé signifiant personnel ; gratification par recadrage, de ce que la personne a fait qui était finalement formidable, mais qu'elle ne semble pas considérer
- en liaison : élucidation des attentes et des objectifs ; ce travail est important !!!
- obtenir l'accord pour (éventuellement) l'emploi de certaines méthodes comme l'hypnose, le travail psychocorporel ou le travail en imagination, quand ce n'est pas une prescription médicamenteuse ou la participation à des ateliers thérapeutiques (comme un groupe de travail sur l'estime de soi, ou un atelier d'art-thérapie, quand on a la chance d'avoir accès à cela)
- si c'est l'hypnose ou une méthode avec mouvements oculaires, avoir réalisé les étapes initiales (genre : lieu sûr...)

Bref un travail privilégiant la sécurité et le confort
(je n'aime pas que qqn sorte à peu près bien d'aspect puis angoisse en fait pendant deux jours !)
 
corfinas
corfinas
Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Ok merci Castorix.
 
M
Métaphore
Invité
=> Pour Castorix,

Au vu de votre réponse, je constate qu'au final nos idées se rejoignent, vu que vous ne proposez pas d'autres alternatives que celles que j'ai proposées précédemment... :roll:
 
castorix
castorix
Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonjour,

pour Métaphore :

Métaphore à dit:
je constate qu'au final nos idées se rejoignent, vu que vous ne proposez pas d'autres alternatives que celles que j'ai proposées précédemment...
Je serais bien incapable de dire si je suis d'accord avec vos propositions, puisque vous en faites à vrai dire... très peu.

Voici vos propositions de la page 1 :

Métaphore à dit:
l'hypnose ou d'autres techniques hypnotiques seraient intéressantes pour vous. Je crains qu'une thérapie avec un psy classique n'a pas beaucoup d'effet sur cet type de TOC.
Pouvez vous essayer juste un exercice rapide, dès que vous avez envie de tirer sur vos cheveux, juste avant de le faire en vous retenant de le faire, qu'est ce qui se passe en vous ? quelles émotions éprouvez vous ? Ne vous sentez pas obligé de répondre tout de suite (...) Mais essayer de noter tout ce qui vous vient à l'esprit juste avant de le faire en essayant de résister de le faire pour ressentir les émotions.
page 5 :
Métaphore à dit:
il faut travailler au rythme du sujet et de son ressenti actuel.
page 6 :
Métaphore à dit:
C'est l'adulte de maintenant qui doit aller réconforter l'enfant intérieur en souffrance. (...) on s'occupe toujours de l'enfant intérieur du patient et non de sa mère...
Je comprends pourquoi certains ne sortent pas de leur problématiques si on s'occupe du voisin qui a engrossé leur mère... hum...
page 7, vous développez :
Métaphore à dit:
"Il faut vous reconnecter avec votre petite fille intérieure, et lui apporter tout l'amour et la protection dont elle a besoin, alors elle se manifeste à travers vos gestes automatiques d'arrachage de cheveux, cette féminité que vous refusez, représente un peu le rejet de votre mère...
Cette petite fille qui vit au fond de vous a besoin d'être reconnue et aimée en tant que telle...Il n'y a que vous qui pouvez vous reconnecter avec ses émotions.
Bon je ne vais pas continuer à développer car il y a un travail de fond à faire, mais on peut constater que votre psychiatre n'a pas été d'une grande aide à ce niveau là... "
et alors page 8 :
Métaphore à dit:
il existe des tas de techniques quand on souhaite travailler sur soi... déjà lire nous ouvrent l'esprit sur ce qui est possible de faire avec notre inconscient... travailler sur le rêve éveillé aussi... vous voyez ça ne manque pas...
En espérant que vous n'allez pas vous perdre dans tous ces conseils...
Eh bien voilà, nous n'avons pas eu le temps de nous y perdre, il y a en gros 2 suggestions et c'est tout.

Ainsi peut-être n'y a-t-il pas de quoi justifier toutes ces réparties acerbes ou positions hautaines d'où vous tancez les autres posteuses et posteurs...

Certes mes propositions ne cassent pas trois pattes à un canard mais je n'hésite pas à les avancer réellement, comme le font Corfinas ou Surderien sur un plan pratique, ou Laurenzo sur un plan théorique, et les témoignages de Paulélie ou xorguina et pieds croûteux...

Il me semble que vous êtes la seule à poster des messages aussi provocatifs sur un mode agressif et je vous proposerais bien volontiers de vous relâcher si je ne craignais pas que cela ne produise l'effet inverse...

A bientôt
 
M
Métaphore
Invité
Pour Castorix,

J'ai pris votre message pour une lourde plaisanterie, pardonnez moi mais effectivement je trouve votre recadrage assez grotesque... :x
surtout quand je lis les interventions des autres internautes et aussi les vôtres (rares) par la même occasion...
 
cookie
cookie
Membre
messages
21
Points
1 290
Bonjour à tous,

Je reprends "la plume" j'en suis toujours et hélas encore là, de mes nouvelles, je ne travaille plus, j'ai une fibromyalgie, douleurs diffuses dans tout le corps.
Je fais de l'hypnose, cela ne marche pas beaucoup, grosse crise d'angoisse ce week-end et je vais tondre les cheveux demain, c''st la seule solution, je mettrai une perruque, tant pis, on verra bien.
Je suis également suivie par une psychiatre depuis , 1 an, traitement actuel :
2 cp d'Effexor de 75 mg tous les joirs, 1 cp de Stilnox au coucher et du Xanax 0,25 mg en cas de grosse crise d'angoisse.
J'allais oublier, un adolescent de 17 ans que je n'arrive plus à gérer à la maison (seule) et je cherche pour lui un internat 'lycée professionel, pour bac pro commerce), je n'en peux plus.
Cette route devient de plus en plus sineuse...
Si une personne pouvait aussi m'aider pour un internat public, je suis à Arcueil dans le 94.
Un très grand merci à vous tous.
Cordialement.
Cookie
 
cookie
cookie
Membre
messages
21
Points
1 290
Désolée à tous pour mon absence, mais je reprends la lutte (sourire) !!!
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
vous souvenez de ma petite histoire?
je me suis fait insulté pour l'avoir racontée!
pourtant j’étais le seul ici qui a touché le problème.... et c'est de ce problème /traumatisme dont il faut vous débarrasser... car il vous pourri la vie et vous empêche d'avoir un comportement "normal"...
c'est bien votre inconscient qui vous fait arracher vos cheveux!
les médicaments ne vont que vous enfermer , vous diminuer dans une prison chimique....je ne sais plus si je vous l'ai offert....
mais si vous avez un canapé ou une chambre d'ami....
je me déplacerai pour vous aider....
une seule condition la séance sera videographiée pour votre sécurité et la mienne et vous aurez la seule copie de la video! que je transférerai sur votre ordi et effacerai de ma camera en votre présence!
vous serez libre d'en faire ce que vous voulez en faire!

pourquoi ?
1. parce que au sortir de la séance vous ne souvenerez de rien!
donc la vidéo sera le seul bon souvenir pour vous....
2. pour me protéger du point de vue légal

je suis prêt aussi si cela peut vous rassurer de faire ces séances... en la présence d'un médecin ,au idées assez ouvertes ( a l'hypnose !) de votre choix....
une seule condition il sera la en temps qu'observateur... je ne veut pas l'entendre pendant la séance!
paul elie.
 
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut