Aïe

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Kamou, 5 Mai 2012.

  1. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Ca va pas. Plus du tout.
    J'ai besoin d'un coup de pouce extérieur pour rompre le cercle vicieux, peut être même d'un thérapeute.
    Si vous avez des conseils/idées/propositions je suis preneur.
     
  2. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190
    Que t'arrive-t-il?
     
  3. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    oui, c'est quoi le vice ?
     
  4. d-kortik

    d-kortik Membre

    Inscrit:
    6 Décembre 2010
    Messages:
    165
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1730
    Localité:
    Besançon
    Une douche glacée tout nu place de la Concorde ?
     
  5. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Attendre cet été alors... :wink:

    Bon sans rire, que vous arrive t-il ?
     
  6. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Besoin d'un rebond, de retrouver un sens à la vie, d'y réintroduire des couleurs, de lutter contre la vague de psoeudo démystification qui envahit mon monde, de m'ancrer en moi même, de trouver ma voie, de m'épanouïr, d'épanouoir ma sensibilité, d'entrer dans un cercle vertueux.
    Comme besoin d'un réveil...
    Le problème étant que je ne supporterais pas un délire bisounours non plus, quand bien même il aurait des effets positifs.
    J'ai besoin de trouver en moi des ressources pour supporter le réel, aussi crade qu'il soit, pour trouver un nouveau souffle, pour gagner en lucidité.
    Je préfère continuer à en chier et voir les choses telles que je les perçois le plus abruptement que d'entrer dans un état de non attention dans lequel je me sens bien.

    Ca fait trois mois que je suis dans les nimbes, que des pans de conscience s'effondrent en moi, que je nage en plein flou, en pleine incertitude, en pleine attente d'un rebond. Les philosophes ne peuvent rien pour moi, ils disent "c'est la traversée du desert qui commence-qui commence??? les thérapeutes peuvent peut être m'aider ? Me donner les clefs, je sais pas trop...

    C'est pas que l'envie m'en manque, c'est un poids qui m'aspire vers le fond irrévocablement.
    Dans la vie étrangement ça va plutôt bien, je sors, je vois plein de gens, je m'en sors pas mal du tout en cours, mais je me sens fichtrement mal, et même quand ça va à peu près je sens que c'est instable, sur le point de retomber.

    Y a la clope aussi qu'il faudrait déraciner, mais ça j'avous ne pas vraiment avoir l'envie, y a aussi des choses plus anciennes auxquelles je recommence seulement à penser et que j'avais banni de mon esprit.

    Et puis surtout il y a cette urgence. Urgence à vivre, à être, à exister. Je pense que si je travaillais là dessus le reste s'articulerait de lui même.

    le problème c'est que seul, je me mords la queue (hum...).
    J'ai besoin d'une intervention extérieure, peut être même ne serait ce que pour mettre les choses au clair en moi même, je sais pas vraiment en fait. D'ailleurs si je savais je serais pas là à vous demander...
     
  7. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    c'est une idée.
     
  8. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Kamou,

    Spontanément en vous lisant, j'ai envie de dire que ce qui vous arrive est peut être le revers de l'intellectuel qui se trouve en conflit avec sa nature profonde... décrit par vous même par "Urgence à vivre, à être, à exister".


    Cette confrontation intérieure qu'on appelle la traversée du désert est parfois nécessaire, j'ai l'impression qu'on ne peut y échapper, surtout si des choses anciennes remontent à la surface, mais tout dépend de la nature de cette remontée...


    :arrow: Je préfère continuer à en chier et voir les choses telles que je les perçois le plus abruptement que d'entrer dans un état de non attention dans lequel je me sens bien.

    Qu'entendez vous par là ?
     
  9. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Le chaos en soi accouche soit d'une étoile qui danse soit d'une étoile filante. Dénouement en fin de traversée du désêtre. Bip... Bip...
     
  10. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Il n'y a aucun conflit entre un moi intellectuel et un moi... un moi quoi d'autre ? Vous devez en savoir quelque chose, métaphore, les livres ne sont pas des substances froides et inertes, bien au contraire ils jaillissent et font vibrer en nous mille sensibilités en retour. De même qu'écrire, penser, débattre, est une activité à part entière pour celui qui se l'accorde. Mon urgence à être peut tout à fait s'affirmer par l'intellect, c'est un état général.

    Des choses anciennes, oui, dont j'ai pu parler, pour la première fois et étrangement naturellement, à une amie. Qui ne sont pas indépassables. Elles ne sont pas gênantes, seulement force est de constater qu'elles se libèrent du gel de ma mémoire et inondent mes pensées.

    Laissons de côté les choses que je ne veux pas.
    J'ai besoin d'aide pour trouver ma voie dans ce chaos, j'ai besoin de clefs pour laisser s'exprimer les ressources que j'ai à ma disposition, la première étant de savoir à quoi employer ces ressources. Au moins obtenir une direction.

    La seule direction que j'ai pour l'instant consiste en ces paroles très sages ; philosopher c'est avoir les deux pieds dans la merde, et trouver la force d'en rire, d'avancer. Mais voilà, c'est pas très utile...
     
  11. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    [align=justify]Pas très utile effectivement si l'on se contente de ces seules sages paroles. Comme l'écrivait Marx : "Une des tâches les plus difficiles, pour les philosophes, c'est de descendre du monde de la pensée dans le monde réel."
     
  12. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Salut Kamou,

    Et si tu partais de ce que tu aimes ?

    En passant peut être par la place de la Concorde ?
     
  13. Intemporelle

    Intemporelle Invité


    Tout à fait d'accord avec Lemaléduqué !
     
  14. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Que ça soit difficile, ben ça ne change rien... pour que ce soit plus facile.

    L'idée de difficulté est elle utile ? Peut être pour prendre patience, mais peut être aussi pour bien ancrer l'idée de difficulté ?

    Comment définis utilité Kamou ?
     
  15. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    d ou viens cette envie de faire des choix là maintenant ?
    de te définir là ?
    mourir tous les jours et renaître le matin ?

    qui on est pour te dire ce que tu doit faire.
    pas simple . tu parle de clef...
    une étape manquée ?
    un adulte qui ne le veux pas ?
    en tous cas tes écris, moi j'aime.

    là tu est en demande d'aide,
    je suis optimiste tu réclame des clefs pas un passe partout.
    tu cherche une voie un destin ?
     
  16. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    L'idée, non !
     
  17. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    C'est qu'il y a effectivement un problème dans la pensée du philosophe s'il en vient à comprendre que ses pensées et la réalité sont deux mondes différents. D'ailleurs, Marx était très bon en ce qui concerne l'analyse de son temps, mais définitivement un prophète catastrophique lorsqu'il lançait sa pensée hors de cette réalité.
    Cette drôle cette idée de D-Kortik, cette nuit j'ai rêvé que je me baladais nu dans la ville de mon enfance, et sous la pluie. Bah c'était jouissif! Ca faisait une éternité que j'avais pas rêvé que j'étais nu au milieu de gens, mais que je me sente bien, ça jamais ça n'était arrivé ! Bon j'avous avoir demandé à la coiffeuse un sac poubelle pour me protéger de la pluie...

    Ce que j'aime c'est sentir mon être tendu au maximum, surfer sur l'énergie, c'est produire une pensée claire, lucide, qui avance par frappes chirurgicales, exactement comme mes actes. c'est entraîner les autres dans mon énergie et les voir se réaliser à mes côtés. J'aime l'égrégore, j'aime aussi la solitude sereine du travail accompli. J'aime travailler avec mes mains, ma tête, j'aime me sentir épanouï. j'aime souffrir également et dépasser la souffrance, construire sur elle. J'aime l'urgence de la nécessité. Je suis pas certain que ça m'aide beaucoup... :(

    L'utile est ce qui sert un dessin. Logiquement donc, ce dessin doit être au delà de la simple utilité, sans quoi c'est un édifice plat.
    La difficulté est une chose toute relative. je n'ai pas besoin d'elle. Elle se définira a posteriori peut être, ou par rapport à d'autre valeurs. Parfois on m'a dit "pk t'as fait ça ? ça a du être super dur!" bah non, c'était naturel. Par contre toi ce matin tu t'es levé et t'avais la patate, le smile, l'envie, et pour moi ça c'est devenu vachement difficile.
     
  18. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Soyons clair. Dans la même phrase vous me reprochez de ne pas connaître les théories du moi, de n'être donc pas capable de proposer un diagnostic de thérapeute par rapport à ma problématique, pour ensuite me dire que j'intellectualise trop, le tout sans sembler vous apercevoir de l'énorme contradiction que vous brandissez ?

    je ne vais pas passer le reste de votre message au peigne fin, je ne suis pas Sisyphe. Je ne suis pas disposé à écouter n'importe qui, et j'y vois le gage d'un certain équilibre mental malgré ce "cri d'alerte" comme vous le qualifiez. Vous n'avez rien compris à l'intellectuel, je suis à peu près certain que je serais mieux capable de comprendre la problématique de Lorenzo que vous sous bon nombre de ses aspects pour la bonne raison que je n'ai pas de modèles qui vienne parasiter sans cesse mon écoute de ce qu'il a à dire. C'est une erreur vieille comme l'homme que de penser que ses théories ordonnent la réalité. C'est une seconde étape que de comprendre que la réalité est assez complexe pour illustrer presque n'importe quelle théorie. Nous pourrons reprendre cette discussion quand vous aurez compris ce que ça signifie, c'est à dire quand vous aurez incorporé ces principes dans votre approche.

    C'est avec plaisir que j'échangerai sur les modèles psychologiques avec vous, quand j'aurais les connaissances nécessaires. Nous pourrons nous masturber intellectuellement dans la plus grande joie sans que mon diagnostic soit en jeu.
     
  19. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    L'idée de faire des choix n'est pas née maintenant.
    L'urgence de faire des choix est un peu plus récente, même si on parle de ces deux dernières années. Et j'en fais ! Je m'en sors pas si mal, pas mal du tout même. Simplement la vie c'est pas ça, c'est pas de se trainer derrière soi comme un boulet, c'est pas des pk pas ? mous et sans enthousiasme, c'est des parce que ! énergiques et fiers, passionnés. En tous cas je veux que ça le soit.

    Je ne veux pas qu'on me dise ce que je dois faire, je veux qu'on m'aide à trouver en moi les ressources, par moi même, pour savoir quoi faire, comment. Peut être s'agit il simplement d'une séance d'hypnose pour engendrer une véritable auto hypnose ? peut être est ce d'une longue analyse dont j'ai besoin (j'y crois pas, mais après tout comment savoir ? ).

    Je vois en l'hypnose, si elle est bien faite, un potentiel magistral.
    Le propre de notre époque est qu'il faut inventer, trouver de nouvelles voies. Nous ne sommes plus attachés au passé par la tradition comme l'étaient nos ancêtres, et de ça naît notre plus grande force comme notre plus grand péril. Moi, je me sens pareil. Mais la question reste la même ; comment inventer quand les outils dont nous disposons appartiennent au passé ? Voilà pourquoi j'ai besoin d'une intervention extérieur. j'ai besoin d'un nouveau germe d'énergie et de vitalité, pour créer, engendrer ma propre vie, ma propre philosophie, ma propre époque.

    J'ai le sentiment d'arriver à bout de souffle. Je peux continuer j'en suis sûr, des années, des décennies peut être, à me traîner, à mettre un pied devant l'autre, à pousser le bout du bout du souffle jusqu'à la fin. Mais j'ai le sentiment qu'il y a un rebond à prendre, et si je suis là c'est parce que j'ai le sentiment qu'il passe à proximité de la planète Kamou depuis un certain temps et qu'il va peut être s'échapper si je ne réagis pas.

    Et ce n'est pas sur un coup de tête que je suis venu. J'y pense depuis un certain temps, j'ai pris ma décision hier mais elle mûrissait depuis plusieurs mois.
     
  20. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Soyons clair, vous avez confirmé votre méconnaissance dans la théorie que je vous propose, et il n'y a aucune contradiction dans ce que j'avance, bien au contraire, mais vous ne pouvez l'intégrer, vous n'avez aucune approche du sujet.

    Et votre message est aussi clair pour moi que votre prétention à dire pouvoir éclairer Laurenzo sur son problème (alors que vous n'avez jamais rien fait sur ce forum) vous préférez continuer à vous masturber intellectuellement, alors je vous laisse dans cet état.

    Nous pourrons reprendre cette discussion quand vous aurez compris qu'à force de se regarder le nombril, les choses bougent autour de vous, et vous, a priori, vous vous effrondrez...

    Et si vous n'êtes pas prêt à écouter n'importe qui, moi je ne suis pas disposée à lire n'importe quoi. Quand vous aurez intégré le fait que vous n'avez aucune connaissance en hypnothérapie, et que l'on pourra discuter quand vous aurez repris vos esprits.

    Et si ce n'est pas le cas, alors je vous laisse dans votre longue traversée du désert.

    Et quand vous dites que vous n'avez pas de modèles qui viennent vous parasiter, et vous venez sur ce forum demander de l'aide... surprenant... :shock:


    PS : Et vous qui clamez que votre art de vivre c'est entraîner les autres dans votre énergie et les voir se réaliser à vos côtés, vous pouvez employer celle-ci dans l'humanitaire, ça évite parfois que la folie des grandeurs de certains les étouffe dans leur modestie... :idea:
     
  21. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Vous vous laissez emporter par la colère métaphore, vos phrases n'ont pas de sens, vous bafouillez...

    Je peux aussi montrer les dents. Avec l'humeur que j'ai en ce moment, il se pourrait bien que je me laisse aller à mordre.
    Vous n'avez pas envie d'une crucifixion sur la place publique, si ? Moi non plus.
    Passez votre chemin.
     
  22. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Moi c'est Intemporelle ! et je n'ai aucune colère, j'ai au contraire les idées bien claires, certainement un peu plus que vous, a priori...peut être que le non sens que vous accordez à mes propos sont le voile de votre manque d'humilité...

    Mais vous avez raison je passe mon chemin... vous savez comme moi que l'énergie c'est précieux, autant l'employer à bon escient... :idea:
     
  23. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    bien, que tu t'efforce à nous exposer.

    je décroche par manque de capacités intellectuelles et/ou conitives

    tu parle spontanément ancêtres et volonté de t'en extraire, que en quelque sorte tu ressens le besoin de t en affranchir, que "çà" bloque, ralentit.
    en fait ce qui semble transparaître de ce que tu dit, c'est que en fait cela te nuis !

    j'aurais beau jeu de te dire que tu nie ce qui coule en toi...

    le Kà plus mou, plus çà .
    Marx oui... très peut pour toi.
    il te faut... tu te cherche dans une philo du réel.
    je crois bien que Sartre y prétendais, on peut pas vraiment affirmer qu il y soit parvenu? pas plus que tant d'autres Bourdieu et des viennes ensuite...
    et encore je ne sait même pas de quoi je parle !

    dans ce bien à fond, dans ce que tu perçois comme un vrais bordel dans ta DO.
    on pourrais imaginer que tu choisisse juste 2 ou 3 trucs à établir définir ?

    j'en connais quelques uns de ces vingtaines fringantes, brillantissime, du quel je suis jaloux que, je retrouve 5 ans plus tard, livide dans un atelier protégé a visser des boulons...
    dans cette difficile étape (je n'est pas trouvé d'autres mots) pense à toi, a te préserver, pense au sommeil même si cela te semble inutile et garde ces moments de solitude à toi...

    bon il te faudrait donc pas le premier hypno venu .
    tu te lancerais quand avec qui, tu aurais pas un petite idée ?
    ce qui te retiens ce serais quoi, quel serais les obstacles a abattre ?

    haaarg putain le prétentieux que je fait.
    j'arrive même pas à suivre et je te dit quoi faire !
    je re plonge dans la connerie sans doutes ;
     
  24. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    :roll:

    The question of the meaning of life is not edifying. One must immerse oneself in the river of life and let the question drift away...Bip... Bip... Bi..
     
  25. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    The is no way to happiness, happiness is the way

    There is no way to discover the meaning of the life, the life is the way who makes the sense.
     
  26. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Je ne cherche pas un sens a la vie mais plutôt quelque chose de pratique pour construire ce sens au quotidien...
     
  27. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    De l'action, quoi ?
     
  28. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Peut-être que l’escalade de la recherche intellectuelle aboutit en fait à une incompréhension existentielle exponentielle ?

    C’est un peu le piège de l’escalade thérapeutique, vers l’immortalité, vers cet homme dieu porteur de tout pouvoir !

    C’est ce pourquoi j’avais lancé ces infos ici : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Reste à structurer une modélisation de fonctionnement à la surderienne que certains étiqueront d’hypnose intégrative, afin de se situer en juste équilibre...

    Pour ne pas tomber et retomber dans la quête exponentielle d’une "hypnose" parfaite : l’hypnose parfaite enlèverait toute hypnose, l’hypnose finissant par se chercher elle-même en vain, et ce serait alors de se fourvoyer dans une incompréhension hypnotique exponentielle

    Apprendre à (re)devenir simple…

    Apprendre à devenir simplement ce pourquoi on naît.

    :)
     
  29. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Vivre l'expérience en cours, l'éprouver, s'engager dans cette irruption de nouveau sans chercher à contrôler... tout "simplement".
     
  30. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    humm, cela ressemblerais à une quête de la perfection ?
    pas vraiment, cela ressemble à ce que surderien propose;
    ce serais comme un emballement, un fil que l'on trouve et que l'on tire encore et encore sans en trouver la fin ?

    bha que je me sens largué !
     
Chargement...