Formation Hypnose

AMNÉSIE...

Altmaier

Membre
Et pour en revenir aux propos des ekiksonniens que vous citez, propos qui critiquent l'hypnose traditionnelle, je tiens à préciser, comme vous, Peter, que ces écrits n'engagent que les eriksoniens et que apparement, ces critiques sont faits pour discréditer l'hypnose traditionnelle et faire de la pub pour leur nouvelle hypnose.
Hé non, l'hypnose traditionnelle n'est pas ce qu'en disent les eriksonniens, mais bon, à quoi bon vouloir convertir ceux qui ne connaissent pas et qui sont obtus.
Bone soirée à tous.
Jurgen
 

MENGAL

Membre
Pour celles et ceux qui penseraient que les querelles de clocher entre hypnotiseurs de courants différents ou d'écoles différentes sont nées hier, eh bien ! lisez ce court extrait attentivement, puis, si le coeur vous en dit, essayez de donner, vous-même, la question posée :


"MESMER était-il un charlatan ou génie?

On peut synthétiser la pensée de Mesmer en disant que pour lui certains individus possèdent la capacité d'influencer d'autres individus grâce à l'existence d'un fluide qu'il baptise le "fluide animal".

A partir de Mesmer, 3 grands mouvements vont se développer:

1/Le Fluidisme : ce mouvement croit en l'existence d'un fluide utilisable pour influencer le patient et provoquer ainsi un état spécial permettant une action thérapeutique.

C'est pourquoi, de nos jours encore, certains hypnotiseurs ou magnétiseurs utilisent passes et manipulations comme à l'époque de Mesmer.

2/Le mouvement Neurophysiologique, avec l'anglais Braid et le français Charcot, qui rejette l'idée de fluide et qui, s'appuyant sur la neurophysiologie, croit en l'existence de modifications fonctionnelles du cerveau provoquées par des moyens artificiels, plus particulièrement par la parole, permettant ainsi une action curative due à la suggestion et aux modifications fonctionnelles de l'organisme qui les subit.

3/Le mouvement Physiologique, avec Puységur et les scientifiques Liébault, Bernheim et Janet, qui rejette également la notion de fluide et insiste sur la suggestibilité et les modifications physiologiques qu'entraîne la suggestion.

Ces deux derniers mouvements, qui ne s'opposent d'ailleurs pas, sont à la base de toutes nos recherches modernes sur l'Hypnose.
"

Source : http://www.hypnose-therapeutique.com/hi ... mesmer.htm

Enfin, que toutes celles et/ou tous ceux qui s’intéressent à l’évolution des pratiques hypnotiques, son historique, à travers les siècles, se rendent sur le site web suivant :

http://www.hypnose-therapeutique.com/hi ... mesmer.htm


Vous ne serez point déçus ! :lol: :2:

Bonne lecture.

Peter.
 

Belphegor

Membre
Altmaier à dit:
Et pour en revenir aux propos des ekiksonniens que vous citez, propos qui critiquent l'hypnose traditionnelle, je tiens à préciser, comme vous, Peter, que ces écrits n'engagent que les eriksoniens et que apparement, ces critiques sont faits pour discréditer l'hypnose traditionnelle et faire de la pub pour leur nouvelle hypnose.
Hé non, l'hypnose traditionnelle n'est pas ce qu'en disent les eriksonniens, mais bon, à quoi bon vouloir convertir ceux qui ne connaissent pas et qui sont obtus.
Bone soirée à tous.
Jurgen
Bonjour mon cher Altmaier,
Il y a une chose que vous n'arriverez jamais à imprimer, c'est que de donner la définition de l'hypnose classique n'est pas la critiquer mais simplement en donner les différences avec d'autres formes d'hypnose.
Que cette définition ne vous convienne pas c'est une chose mais une bonne fois pour toute donnez nous votre définition de l'hypnose classique!
Quand on vous dit qu'une certaine forme d'hypnose est plus permissive que l'hypnose classique vous levez les bras au ciel et vous le niez.
Alors, je vous pose la question, ou sont les différences ?
D'après ce que vous écrivez, je crois, que vous pratiquez tout autre chose que hypnose classique mais vous ne le savez pas !
Et encore une fois ne vous prenez pas pour un martyre lorsque l'on écrit sur l'hypnose classique. Comme a dit un ancien Président "vous n'avez pas le monopole du coeur".
Une dernière chose, il ne faut pas penser que c'est mal de vouloir parler de l'hypnose classique, j'ai ouvert un post sur l'hypnose classique où il serait enrichissant d'avoir votre définition de cette forme d'hypnose.
https://www.transe-hypnose.com/sujet/hypnose-classique.1753/
Très amicalement,
Belphégor
 

MENGAL

Membre
Mon Cher Belphegor,

N'est-ce pas un peu nous demander de définir l'Eglise catholique d'avant Vatican II et celle dont on parle aujourd'hui ? Mais, mon exemple est peut-être mal choisi !

Lorsqu'on parle d'"hypnose classique", cela sous-entend qu'il y en a vraisemblablement d'autres qui ne le sont pas. Pourtant, l'hypnose est l'hypnose, comme la vérité est la vérité. Tout le reste n'est que des costumes que l'on met sur la vérité pour l'habiller, voire lui donner un plus bel aspect.

Par contre si vous abordez le sujet par une autre entrée, à savoir celle du "Comment mettre en hypnose; quels moyens et/ou techniques employer pour arriver à ses fins ?" Il devient possible de mettre en exergue, non seulement, les points de convergence des différents processus et/ou méthodes observés, mais aussi leurs différences fondamentales.

Enfin, mettre en hypnose est une chose, savoir ce que l'on va faire, après cette mise en condition, avec le sujet ou le patient en est une autre, et là encore, les procédés utilisés peuvent varier d'un thérapeute à l'autre.

Est-ce à dire que le procédé mis en oeuvre par l'un est plus classique, ou plus moderne, que le procédé mis en oeuvre par l'autre ? Cela reste à prouver !

Si l'hypnotiseur, chargé de mettre en transe une personne demanderesse, a une certaine éthique, il évitera, à coup sûr, de lui faire du tort.

Mais, je dois interrompre ce message.

A plus tard !

Cordialement.

Peter.
 

Belphegor

Membre
MENGAL à dit:
Mon Cher Belphegor,

N'est-ce pas un peu nous demander de définir l'Eglise catholique d'avant Vatican II et celle dont on parle aujourd'hui ? Mais, mon exemple est peut-être mal choisi !
Je pense également !

Lorsqu'on parle d'"hypnose classique", cela sous-entend qu'il y en a vraisemblablement d'autres qui ne le sont pas. Pourtant, l'hypnose est l'hypnose, comme la vérité est la vérité. Tout le reste n'est que des costumes que l'on met sur la vérité pour l'habiller, voire lui donner un plus bel aspect.
Ce n'est quand même pas moi qui est donné des noms à l'hypnose ! Hypnose classique, éricksonienne etc....
Quant on parle de la construction d'une maison on peut très bien dire qu'une est construite en bois une autre en béton, sans pour cela remettre en question la finalité d'une maison. Ne me faites pas un procès d'intention, si des personnes viennent sur ce forum en posant la question qu'elle différence y a t il entre tel hypnose et tel autre ou est le problème. Pourquoi Vous et M. Altmaier prenez vous la mouche dès que l'on parle d'hypnose classique?

Par contre si vous abordez le sujet par une autre entrée, à savoir celle du "Comment mettre en hypnose; quels moyens et/ou techniques employer pour arriver à ses fins ?" Il devient possible de mettre en exergue, non seulement, les points de convergence des différents processus et/ou méthodes observés, mais aussi leurs différences fondamentales.
Il vous aura fallu du temps pour comprendre, on ne demande pas autre chose quant on pose la question "quelles sont les différences entre l'hypnose DITE classique et celle DITE nouvelle?"

Enfin, mettre en hypnose est une chose, savoir ce que l'on va faire, après cette mise en condition, avec le sujet ou le patient en est une autre, et là encore, les procédés utilisés peuvent varier d'un thérapeute à l'autre.
Mais la dessus on est bien d'accord cela n'a rien à voir avec les différences, encore une fois ! C'est comme la construction de la maison de tout à l'heure, on demande les différents types de construction on a pas parlé de comment sera aménagé je jardin !

Est-ce à dire que le procédé mis en oeuvre par l'un est plus classique, ou plus moderne, que le procédé mis en oeuvre par l'autre ? Cela reste à prouver !
Là vous essayez de noyer le poisson, il n'a jamais été question de ça et vous le savez bien.

Si l'hypnotiseur, chargé de mettre en transe une personne demanderesse, a une certaine éthique, il évitera, à coup sûr, de lui faire du tort.
Encore un "noyage" de poisson !

Mais, je dois interrompre ce message.

A plus tard !
Comme vous voulez.
Cordialement.
Egalement
Peter.
 

castorix

Membre
Bonjour,

Sans me permettre d'entrer dans une discussion stérile (du moins je l'espère) : il y a un point sur lequel je ne suis pas sûr d'être d'accord.

Tout d'abord, et je n'insisterai pas car nous sommes plusieurs à en avoir assez parlé, je ne pense pas que ce soit l'hypnose qui soigne puisque cette locution emploie une métonymie.

C'est donc à mon sens bien le thérapeute qui aide.

Ensuite, à propos des querelles de clocher (H classique ou nouvelle H) :


MENGAL à dit:
(citation) "Les deux pratiques utilisent l’état modifié de conscience appelé "hypnose" avec, comme vous l'avez compris, une philosophie complètement différente."

Toute personne désireuse d'entrer dans un état de conscience modifié n'aura que faire de ces querelles de clocher. Ce qui importera pour elle, ce sera d'entrer le plus rapidement possible dans cet état de relaxation très particulier lui permettant de se dire, "je suis ici et ailleurs" !
Je déplace le propos un instant, pour me faire comprendre (peut-être :? )
Imaginons une séance chez un thérapeute T non hypno.
Le T annonce au Sujet S : "vous pouvez peut-être estimer qu'il serait mieux pour vous de décider certaines choses".
Disons qu'il s'agisse d'un conseil, dans une idée de réassurance, de soutien, sommes-nous d'accord ?

A présent voyons 2 cas différents :
a) peu avant dans l'entretien le T a écouté le S expliquant sa situation de harcèlement au travail (p. ex.) puis a répondu : "j'ai l'impression que vous décrivez une situation de harcèlement volontaire ; je ressens en vous un profond désarroi, de la détresse, d'être traité comme un chien, comme vous avez exprimé."
b) peu avant dans l'entretien le T ayant écouté le S lui a répondu : "votre chef est pour moi un salaud. Dans un cas comme ça vous ne devez pas vous laisser faire, au lieu de subir la situation telle que vous me l'expliquez, ..."

Voilà, pensez-vous que la suggestion "vous pouvez peut-être estimer qu'il serait mieux pour vous de décider certaines choses" sera reçue de la même manière dans ces 2 situations différentes ?

Le contenu du message du T (au sens de ce qui en est reçu et de ce que cela peut apporter comme influence) serait-il le même, dans deux contextes établissant des relations différentes ? :roll:

Bien sûr, je n'ai pas eu besoin de baptiser le 1er T "nouveau thérapeute" ni le second "T classique" puisqu'ils ne pratiquent pas l'hypnose. :shock:
 

Belphegor

Membre
Bonjour,
Pourquoi faire simple quant on peut faire compliqué ?
Je parle de différence entre une hypnose et une autre vous vous parlez de soigner !
Quand je demande la différence entre un bicyclette et un tricycle vous pouvez me répondre en premier lieu la bicyclette a deux roues alors que le tricycle en a trois.
Mais vous n'allez pas me dire la bicyclette et le tricycle sont rouges mais ils sont différents car les personnes qui les utilisent sont différentes.
Je parle de différences entre une hypnose A et une hypnose B et non pas d'un thérapeute A ou d'un thérapeute B !

(citation) "Les deux pratiques utilisent l’état modifié de conscience appelé "hypnose" avec, comme vous l'avez compris, une philosophie complètement différente."

Mais là est la question quelle philosophie d'une part, quelle technique d'autre part. Je ne pensais pas que cela puisse être aussi compliquée et puisse provoquer de grandes envolées théâtrales et des théories de bazar.

Sur ce forum on demande "la maison à combien de murs déjà construits" et ici on a la réponse "le crépis sera de couleur jaune, car dans la région il y a plus de corbeaux que de tourterelles et blablabla, et blablabla et ......

Soyez simple, merci.
Cordialement,
Belphégor
 
Il me semble que Milton faisait, au moment opportun et pour de bonnes raisons, des suggestions directes, n'est-ce-pas ? :wink:

Formée et reconnaissante à l'hypnose éricksonienne qui est ma base de travail par respect des choix et de la subjectivité du consultant, j'utilise aussi à certains moments, l'hypnose classique, directive et je puis vous assurer que cette alliance est très souvent efficace... :idea: :arrow:

Nathalie
 

MENGAL

Membre
castorix à dit:

Tout d'abord, et je n'insisterai pas car nous sommes plusieurs à en avoir assez parlé.
Ok, message bien reçu, :roll: mais alors, qu'allez-vous proposer de concret aux personnes nouvelles qui s'inscriront prochainement sur ce site en espérant dialoguer et échanger leurs idées avec les internautes ? :2:

Le cas d'école imaginé par CASTORIX mérite notre attention. Voici ce qui me vient à l'esprit lorsque je tente de décrypter son exemple : si je devais effectivement être harcelé dans mon travail, ce n'est pas un thérapeute que j'irais voir, mais un avocat, en effet, le harcèlement, avéré ou constaté, est actuellement puni par la loi.

Maintenant, si une personne LAMBDA a seulement l'impression d'être ou d'avoir été harcelée, alors qu'elle contacte le psychologue de l'entreprise, le Conseiller en prévention ou la personne de confiance afin de tirer l'affaire au clair.

Dans l'exemple choisi, n'eut-il pas été plus efficace de faire passer une séance de thérapie (même très brève) au harceleur présumé, plutôt qu'à sa victime ?

Ce que je viens de dire n'était qu'une petite plaisanterie, car, effectivement, le choix de la formulation des suggestions est très important et la façon dont l'inconscient du sujet ou du patient tiendra compte de ces suggestions sera particulièrement déterminante pour la suite des opérations.

Ceci étant, j'estime - mais ça n'engage que moi - que toute question posée dans un forum mérite une réponse, fut-elle simple, concise, voire incomplète, car, ne fut-ce que par respect vous celle ou celui qui s'inscrira un jour sur ce site, nous nous devons de toujours rester accueillants.

En outre, si la réponse à l'une ou l'autre question - éventuellement stérile - se trouve déjà dans un forum ou au sein des archives de celui-ci, alors il faut reconsidérer le mode d'emploi du site et recréer des liens qui garantiront aux lecteurs l'acquisition des "savoirs et savoir-faire" qui représentent un intérêt pour eux.

Bien à vous.

Peter.
 

Belphegor

Membre
Roudil à dit:
Il me semble que Milton faisait, au moment opportun et pour de bonnes raisons, des suggestions directes, n'est-ce-pas ? :wink:

Formée et reconnaissante à l'hypnose éricksonienne qui est ma base de travail par respect des choix et de la subjectivité du consultant, j'utilise aussi à certains moments, l'hypnose classique, directive et je puis vous assurer que cette alliance est très souvent efficace... :idea: :arrow:

Nathalie
Bonjour Roudil,
Donc on peut dire que l'hypnose classique est directive, par rapport à l'hypnose éricksonienne ?
On avance.
Si je cherche les différences entre H C et H E ce n'est pas pour moi, mais pour les personnes qui viennent sur ce forum qui posent la question et qui n'ont pas la réponse parce que d'autres gens disent "mais c'est faux l'HC n'est pas comme ça", mais ils ne donnent pas leur définition.
Cordialement,
Belphégor
 

MENGAL

Membre
Roudil à dit:
Formée et reconnaissante à l'hypnose éricksonienne qui est ma base de travail par respect des choix et de la subjectivité du consultant, j'utilise aussi à certains moments, l'hypnose classique, directive et je puis vous assurer que cette alliance est très souvent efficace... :idea: :arrow:

Nathalie
Merci pour votre témoignage rassurant et enrichissant !

Bien à vous !

Peter.
 

MENGAL

Membre
Belphegor à dit:
Ne me faites pas un procès d'intention (...) Vous et (...) prenez la mouche dès que l'on parle d'hypnose classique?[/color]
Eh bien ! Cher Monsieur, croyez bien qu'il n'en est rien ! A vrai dire, je pensais que ce forum était une bourse aux idées ouverte à celles et ceux qui s'intéressaient à l'hypnose.

Je n'ai nullement l'intention de "noyer le poisson", encore moins de "semer la zizanie" au sein du groupe des internautes qui fréquentent librement ce site.

Il se trouve que la personne que vous avez citée supra pratique, tout comme moi, l'hypnose traditionnelle; pour le surplus, sachez que, mesmérien de coeur, je suis aussi membre adhérent au sein d'un groupement, ou plutôt d'une société, qui prône les théories et concepts éricksonniens.

Or, cela ne m'a jamais empêché de dormir, voire même de développer d'excellents rapports avec les autres associés et/ou administrateurs de ladite société.

Puis-je vous demander, à l'avenir, de ne pas faire de commentaires dans mon texte, mais, a) soit de citer la ou les phrases épinglé(e)s, et puis y répondre, soit - ce qui est encore mieux - de répondre tout simplement et d'un seul jet à l'ensemble du message !

Merci de votre compréhension.

Et si, comme cela peut arriver, le contenu de l'un et/ou l'autre de mes courriels vous a (ont) choqué, veuillez alors m'en excuser, car ce n'était nullement dans mes intentions.

Merci.

Peter.
 

Belphegor

Membre
Cher Monsieur MENGAL,
Eh bien ! Cher Monsieur, croyez bien qu'il n'en est rien ! A vrai dire, je pensais que ce forum était une bourse aux idées ouverte à celles et ceux qui s'intéressaient à l'hypnose.
Ai-je dit le contraire ?

Il se trouve que la personne que vous avez citée supra pratique, tout comme moi, l'hypnose traditionnelle; pour le surplus, sachez que, mesmérien de coeur, je suis aussi membre adhérent au sein d'un groupement, ou plutôt d'une société, qui prône les théories et concepts éricksonniens.
Mais moi aussi je pratique l'hypnose classique, épisodiquement, mais depuis plus de 40 ans, mais pourquoi se froisser quant on demande la différence entre l'hypnose classique et éricksonienne ? C'est tout ce que j'ai demandé et vous vous répondez à côté, c'est pourquoi je vous ai mis que vous noyez le poisson.

Or, cela ne m'a jamais empêché de dormir, voire même de développer d'excellents rapports avec les autres associés et/ou administrateurs de ladite société.
Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement !
Puis-je vous demander, à l'avenir, de ne pas faire de commentaires dans mon texte, mais, a) soit de citer la ou les phrases épinglé(e)s, et puis y répondre, soit - ce qui est encore mieux - de répondre tout simplement et d'un seul jet à l'ensemble du message !
Cette formule de réponse vous convient mieux ?

Et si, comme cela peut arriver, le contenu de l'un et/ou l'autre de mes courriels vous a (ont) choqué, veuillez alors m'en excuser, car ce n'était nullement dans mes intentions.
Pensez bien que pour moi c'est pareil, je ne cherche nullement a vous froisser, mais permettez moi simplement d'écrire ce que je pense et quelques fois de répondre, peut être un peu maladroitement, mais c'est sans arrière pensé et croyez bien que j'ai un très grand respect des personnes comme vous, qui prennent sur leur temps pour répondre aux visiteurs de ce forum.
Je vous souhaites une très bonne fin d'après midi,
Belphégor
 

MENGAL

Membre
Cher Monsieur,

Merci de votre attention et, plus encore, de votre compréhension. Je crois que, cette fois, tout a été dit. Et j'admets donc qu' "il n'y avait pas de quoi en faire un fromage", comme on dit en France.

Bonne soirée.

Peter.
 

nexia

Membre
Bonjour r13,

Pour répondre à ta question initiale, obtenir une amnésie totale de tout ce qui à été dit ou fait pendant
La séance d’hypnose est extrêmement facile : il suffit de le demander quand le patient est en transe profonde, juste avant de le faire sortir de l’état hypnotique.
D’où l’intérêt de la transe profonde pour obtenir toute la puissance des suggestions.
Je suis le plus souvent en accord avec les écrits de Mr Altmaier, mais pour moi il n’est pas nécessaire
D’avoir l'accord du sujet pour obtenir l’amnésie, si ce n’est sur le plan déontologique.

Enfin dans ce grand débat de l’hypnose traditionnelle vs hypnose Ericksonnienne ou nouvelle hypnose
Mon point de vue est que :
- Le terme d’hypnose traditionnelle a été inventé par l’école Ericksonnienne pour se mettre en valeur et se différencier.
- L’hypnose traditionnelle s’autorise toutes les techniques, y compris les suggestions indirectes, pour atteindre un résultat, qu’il soit thérapeutique ou a des fins de spectacle.
- L’hypnose Ericksonnienne s’ampute volontairement de techniques puissantes arguant qu’elle respecte ainsi le patient, sous entendant que l’ hypnose classique ne le respecte pas.
 

chadoc

Membre
Bonsoir
Nexia, votre suggestion directe rejoint ce que dit Jurgen: l'hypnose classique possèderait des techniques d'influence plus puissantes que l'hypnose Ericksonienne. Quelles preuves avez-vous pour soutenir cette idée? Pour l'instant, je n'ai vu que des facteurs de succès liés à l'habileté du praticien et aux croyances du sujet, pas au fait que les suggestions soient directes ou permissives et indirectes. Attribuez-vous comme Jurgen un "pouvoir" supplémentaire de l'hypnotiseur classique du fait d'un prétendu don d'influence mentale (style télépathique ou "magnétique") ou s'agit-il d'autre chose?
Merci d'argumenter plus précisément.
chadoc
 

Altmaier

Membre
Belphegor à dit:
(citation) "Les deux pratiques utilisent l’état modifié de conscience appelé "hypnose" avec, comme vous l'avez compris, une philosophie complètement différente."
Il me semble que c'est vous qui faites une différence entre les deux pratiques en affirmant qu'il existe une philosophie différentes.
Il n'y a pas de différence, il y a une hypnose. Ce qui change, ce sont les techniques, les outils utilisés pour amener le sujet à cet état modifié de conscience, et force est de constater que certains outils apportent une transe plus profonde.

Et merci pour tous les témoignages qui vont dans ce sens.

Cela m'évitera de répondre point par point puisque vous le voyez, mon cher inconnu, je ne suis pas le seul à croire en ce que je crois.

Très cordialement.

Jurgen
 

nexia

Membre
chadoc à dit:
Bonsoir
Nexia, votre suggestion directe rejoint ce que dit Jurgen: l'hypnose classique possèderait des techniques d'influence plus puissantes que l'hypnose Ericksonienne. Quelles preuves avez-vous pour soutenir cette idée? Pour l'instant, je n'ai vu que des facteurs de succès liés à l'habileté du praticien et aux croyances du sujet, pas au fait que les suggestions soient directes ou permissives et indirectes. Attribuez-vous comme Jurgen un "pouvoir" supplémentaire de l'hypnotiseur classique du fait d'un prétendu don d'influence mentale (style télépathique ou "magnétique") ou s'agit-il d'autre chose?
Merci d'argumenter plus précisément.
chadoc
Bonsoir Chadoc,

L'hypnose dite classique par les Ericksonniens possède simplement un arsenal technique plus vaste: Les techniques Ericksonniennes et les autres. Il est évident que les travaux d' Erickson ont fait progresser l'hypnose, espérons que la mainmise que voudraient avoir différents organismes et instituts sur l'hypnose en se réclamant de l'hypnose Ericksonnienne ne freinera pas son étude et son développement.
Maintenant que le charisme du praticien puisse avoir une influence sur certains patients, probablement, sans pour cela y voir le fluide animal de Mesmer!
 

Belphegor

Membre
Altmaier à dit:
Belphegor à dit:
(citation) "Les deux pratiques utilisent l’état modifié de conscience appelé "hypnose" avec, comme vous l'avez compris, une philosophie complètement différente."
Il me semble que c'est vous qui faites une différence entre les deux pratiques en affirmant qu'il existe une philosophie différentes.
Il n'y a pas de différence, il y a une hypnose. Ce qui change, ce sont les techniques, les outils utilisés pour amener le sujet à cet état modifié de conscience, et force est de constater que certains outils apportent une transe plus profonde.

Et merci pour tous les témoignages qui vont dans ce sens.

Cela m'évitera de répondre point par point puisque vous le voyez, mon cher inconnu, je ne suis pas le seul à croire en ce que je crois.

Très cordialement.

Jurgen

Il me semble que c'est vous qui faites une confusion; comme vous pouvez le constater ce n'est pas moi qui dit, qu'il existe une philosophie complètement différente, je n'ai fait que citer.

Et je constate que vous ne donnez toujours pas de détail, vous parlez d'outils différents sans jamais rien citer !
Très cordialement,
Belphégor
 

Altmaier

Membre
Mon cher Belphégor, c'est un dialogue de sourd. Vous dites qu'il y a une philosophie différente, car vous ne faites que citer. Ce n'est donc pas vous qui le pensez, mais quelqu'un d'autre.
Moi je vous dit qu'il n'y a pas de philosophie différente, mais des outils différents, et si vous ne savez pas quels sont ces outils différents, c'est que peut être vous n'avez jamais, contrairement à ce que vous croyez, pratiqué l'hypnose traditionnelle? Et dans le cadre de ce forum, il serait trop fastidieux de parler de ces outils dont les eriksoniens se sont privés.
Je vais quand même vous en citer un c'est la "fascination du regard"

Bien à vous.

Jurgen

PS: oui, vous pouvez me reprendre. Je dis qu'il n'existe qu'un hypnose, et je parle d'hypnose eriksonienne :oops: :roll: :roll: :lol:
 

Belphegor

Membre
nexia à dit:
Bonjour r13,

Pour répondre à ta question initiale, obtenir une amnésie totale de tout ce qui à été dit ou fait pendant
La séance d’hypnose est extrêmement facile : il suffit de le demander quand le patient est en transe profonde, juste avant de le faire sortir de l’état hypnotique.
D’où l’intérêt de la transe profonde pour obtenir toute la puissance des suggestions.
Je suis le plus souvent en accord avec les écrits de Mr Altmaier, mais pour moi il n’est pas nécessaire
D’avoir l'accord du sujet pour obtenir l’amnésie, si ce n’est sur le plan déontologique.

Enfin dans ce grand débat de l’hypnose traditionnelle vs hypnose Ericksonnienne ou nouvelle hypnose
Mon point de vue est que :
- Le terme d’hypnose traditionnelle a été inventé par l’école Ericksonnienne pour se mettre en valeur et se différencier.
- L’hypnose traditionnelle s’autorise toutes les techniques, y compris les suggestions indirectes, pour atteindre un résultat, qu’il soit thérapeutique ou a des fins de spectacle.
- L’hypnose Ericksonnienne s’ampute volontairement de techniques puissantes arguant qu’elle respecte ainsi le patient, sous entendant que l’ hypnose classique ne le respecte pas.

Bonsoir,
Pour clore le débat je dirais que vous n'avez pas bien saisie la différence fondamentale entre H Classique et H éricksonienne.
Avec la première le thérapeute fait des injonctions au subconscient du patient, alors qu'avec H E le thérapeute propose au conscient du patient de dialoguer avec son subconscient. Voilà la différence quand le sujet est en EMC et il est à noter qu'avant cet état l'induction peut être également différente.
J'ai utilisé pendant longtemps l'hypnose classique mais pour moi, l'hypnose éricksonienne a été une révélation, ce qui m'empêche pas d'utiliser conjointement ces deux formes d'hypnose.
Cordialement,
Belphégor
 

Altmaier

Membre
nexia à dit:
- Le terme d’hypnose traditionnelle a été inventé par l’école Ericksonnienne pour se mettre en valeur et se différencier.
- L’hypnose traditionnelle s’autorise toutes les techniques, y compris les suggestions indirectes, pour atteindre un résultat, qu’il soit thérapeutique ou a des fins de spectacle.
- L’hypnose Ericksonnienne s’ampute volontairement de techniques puissantes arguant qu’elle respecte ainsi le patient, sous entendant que l’ hypnose classique ne le respecte pas.
Voilà une prose claire, bien écrite et à la quelle j'adhère entièrement.

Bravo nexia.

Bien à vous,

Jurgen
 

Belphegor

Membre
"Maintenant que le charisme du praticien puisse avoir une influence sur certains patients, probablement, sans pour cela y voir le fluide animal de Mesmer!"

Voilà une prose claire, bien écrite et à la quelle j'adhère entièrement.

Bravo nexia.

Bien à vous,
Belphégor
 

Belphegor

Membre
"L’hypnose Ericksonnienne s’ampute volontairement de techniques puissantes arguant qu’elle respecte ainsi le patient, sous entendant que l’ hypnose classique ne le respecte pas."


Qui a dit que l'hypnose classique ne respectait pas le patient ?

Cordialement,
Belphégor
 

nexia

Membre
Belphegor à dit:
"L’hypnose Ericksonnienne s’ampute volontairement de techniques puissantes arguant qu’elle respecte ainsi le patient, sous entendant que l’ hypnose classique ne le respecte pas."


Qui a dit que l'hypnose classique ne respectait pas le patient ?

Cordialement,
Belphégor
Bonjour Belphégor,

Quand vous écrivez trois posts plus haut que le thérapeute "classique" fait des injonctions alors que le thérapeute "Ericksonnien" propose un dialogue, le néophyte se fera immédiatement et inconsciemment une idée du "méchant" et du "gentil", de celui qui respecte ou non...
Il existe parfois des êtres prodigieusement doués et passionnés qui provoquent de véritables révolutions dans leur domaines, Einstein sans aucun doute, Freud certainement...
Si Erickson a contribué à l' évolution de l' hypnose, il ne s'agit pas d' une révolution et parler de "nouvelle hypnose" semble bien présomptueux.
Je reconnais cependant bien volontiers la supériorité du lobby Ericksonnien sur un plan: celui marketing, il est vrai que les formations sont chéres et rassurer les patients en disant que l'on ne peut rien leur imposer contre leur volonté est très fort mais très faux.
J'ajouterai pour éviter tout malentendu que la connaissance de l'évolution apportée par Erickson me semble incontournable dans la pratique actuelle de l'hypnose.
 

chadoc

Membre
Belphegor et vous tous sur ce forum qui avez pratiqué l'hypnose classique, quelles sont donc ces techniques puissantes que les Ericksonniens ont mis aux oubliettes?
Est-ce une question de mode? Sont-elles devenues ringardes? En dehors de la fascination du regard (qui est une focalisation comme une autre, sauf qu'elle peut déranger ou paraître ridicule à certains clients), que nous a-t-on caché de si puissant à nous autres étudiants lambda des écoles se référant à Erickson (qui, je suis d'accord avec vous Nexia, ont
des tarifs excessifs :? ) ?
 

MENGAL

Membre
chadoc à dit:
quelles sont donc ces techniques puissantes que les Ericksonniens ont mis aux oubliettes?
Bonjour Chadoc,

Le qualificatif que vous attribuez à certaines techniques d'induction est inadéquat, j'eus, en effet, préféré qu'on parle de techniques efficaces plutôt que de techniques puissantes, mais ceci n'est qu'un détail.

Pour comprendre l’acte posé par un individu X sur un individu Y, et réciproquement, lorsqu’on hypnotise, il suffit de se rappeler ceci :

"Il se joue entre l’hypnotiseur et l’hypnotisé une interaction créatrice ; n’est-ce pas Bergson qui écrivait dans l’une de ses préfaces : « la structure de notre esprit est en grande partie notre œuvre, ou du moins l’œuvre de quelques-uns d’entre nous" (1)

Bertrand Méheust, membre de l’Institut de Métapsychique International, ne dit-il pas, lui aussi, que "la vérité n’est pas une réalité transcendante qui préexisterait à ceux qui la formulent, mais que c’est l’homme qui la fait advenir dans le monde afin d’en maîtriser certaines régions et d’accroître son pouvoir sur les choses."

Eh bien ! Les hypnotiseurs et/ou hypnothérapeutes qui veulent se différencier des autres, aujourd’hui, ont tout simplement fait de ce principe leur précepte.

L’analyse épistémologique de l’univers nous apprend-elle pas que "La cosmologie commence, en tant que discipline scientifique, avec l'équation de la relativité générale. Mais que l'idée d'une construction de modèles d'univers s’est manifestée dès l'avènement d'une théorie moderne de la gravitation, dans le contexte des discussions qui se nouaient autour des travaux de Kepler ? Plus généralement, pour comprendre la portée de la cosmologie contemporaine, il faut réapprendre, à partir de son histoire, ce que la cosmologie fut aux côtés de l'astronomie, dès sa naissance (…)" (2)

Il en va de même de l’hypnose et de son évolution à travers les âges. Comme le soulignait NEXIA, Mesmer parlait d’un fluide magnétique, sans doute parce Paracelse dont il s’inspirait très largement en avait parlé avant lui. D’ailleurs, plus tard, converti à la physique de Newton, il estimera que les êtres vivants marquent une sensibilité très particulière à l'influence des astres; il découvrir, plus tard, les effets du pouvoir des aimants sur les troubles physiques.

Sachez encore, pour votre information, que l’histoire de la pensée positive nous dévoile que, "Comme médecin, Paracelse pensait que la maladie était provoquée par un déséquilibre entre l’énergie positive et l’énergie négative. Il attribuait une grande place à l’astrologie dans sa thérapeutique. On voit, dès lors, d’où viennent les principes de plusieurs médecines parallèles en vogue de nos jours. » Les idées de Paracelse furent reprises par MESMER (1734-1815), lauréat de la Faculté de Médecine de Vienne en 1766. Mesmer était médium ; il pensait qu’il pouvait transmettre le fluide magnétique positif à ses patients en leur imposant les mains. Il professait, comme son maître, que la maladie était un déséquilibre des énergies positive et négative et il faisait grand cas de l’astrologie" (3)

La question qui reste évidemment pendante aujourd’hui est : Mesmer guérissait-il vraiment des gens ou sont-ce les gens, eux-mêmes, qui se guérissaient tout naturellement ? Fluide animal ou pas, le fait de « magnétiser » quelqu’un ou quelque chose fait partie des techniques efficaces employées par certains hypnotiseurs contemporains ; mes recherches incessantes et permanentes dans ce domaine peuvent vous le démontrer.

Bien à vous !

Peter.
 

Belphegor

Membre
nexia à dit:
Belphegor à dit:
"L’hypnose Ericksonnienne s’ampute volontairement de techniques puissantes arguant qu’elle respecte ainsi le patient, sous entendant que l’ hypnose classique ne le respecte pas."


Qui a dit que l'hypnose classique ne respectait pas le patient ?

Cordialement,
Belphégor
Bonjour Belphégor,

Quand vous écrivez trois posts plus haut que le thérapeute "classique" fait des injonctions alors que le thérapeute "Ericksonnien" propose un dialogue, le néophyte se fera immédiatement et inconsciemment une idée du "méchant" et du "gentil", de celui qui respecte ou non...
Il existe parfois des êtres prodigieusement doués et passionnés qui provoquent de véritables révolutions dans leur domaines, Einstein sans aucun doute, Freud certainement...
Si Erickson a contribué à l' évolution de l' hypnose, il ne s'agit pas d' une révolution et parler de "nouvelle hypnose" semble bien présomptueux.
Je reconnais cependant bien volontiers la supériorité du lobby Ericksonnien sur un plan: celui marketing, il est vrai que les formations sont chéres et rassurer les patients en disant que l'on ne peut rien leur imposer contre leur volonté est très fort mais très faux.
J'ajouterai pour éviter tout malentendu que la connaissance de l'évolution apportée par Erickson me semble incontournable dans la pratique actuelle de l'hypnose.
Bonjour Nexia,
Je me suis mal exprimé encore une fois et je vous en demande pardon.
Je ne cherche absolument pas à dénigrer l'hypnose dite classique puisque moi même je l'utilise. Je voulais simplement préciser les différences de pratique mais surtout pas diminuer ou même discréditer l'une ou l'autre pratique de l'hypnose.
Vous parlez de marketing, il y a déjà quelques temps j'ai souligné ce fait et j'ai même précisé que ce qui est curieux c'est que tous les Instituts Milton Erickson, en France en tout cas, sont gérés par des professionnels de la médecine et leur formation est non ouverte aux professions non médicales. Une dernière chose j'avais même souligné que beaucoup de ces personnes avaient été formé par des praticiens qui ne faisaient par partie du milieu médical.

Cordialement,
Belphégor

PS: j'avais ouvert un post "hypnose classique " pour éviter de polué celui-ci. Mais bon !
 

Pinos Ria

Membre
Roudil à dit:
Il me semble que Milton faisait, au moment opportun et pour de bonnes raisons, des suggestions directes, n'est-ce-pas ? :wink:

Formée et reconnaissante à l'hypnose éricksonienne qui est ma base de travail par respect des choix et de la subjectivité du consultant, j'utilise aussi à certains moments, l'hypnose classique, directive et je puis vous assurer que cette alliance est très souvent efficace... :idea: :arrow:

Nathalie
Je me permets une remarque , Je ne fais pas un « « tabac » » en disant qu’ actuellement presque tous les hypno thérapeutes sont influencés à un degré ou à un autre par MH Erickson. Mais , à mon sens au risque d’être provocateur seul Erickson lui-même faisait de l'hypnose éricksonienne ! Non ?
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut