AMNÉSIE...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par r13, 15 Février 2009.

  1. r13

    r13 Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2007
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    Québec
    Bonjour à tous,

    Je suis débutant et j'ai suivie des cours pour devenir hypnothérapeutre.

    J'ai passé mon niveau 1, traîté des insomnie, tabac, stress et angoisse et controle de la faim.

    Je recherche un moyen de créer l'amnésie pour ceux qui me disent se souvenir et qu'il ne vont pas agir car il se souviennent des suggestions.

    Merci
     
  2. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Bonjour r13,
    Il faudrait que vous demandiez à la personne qui vous a donné des cours de compléter votre formation.
    1er) Vous ne pouvez provoquer l'amnésie qu'avec l'accord du sujet
    2ème) Ce n'est pas parce que le sujet se souvient que les sugestions ne vont pas faire d'effet.

    Bon courage dans la suite de votre formation.

    Jurgen
     
  3. r13

    r13 Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2007
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    Québec
    Merci Altmaier pour votre réponse.

    Mon formateur est parti en Suisse pour donner une formation.

    Je cherche une simple suggestion d'amnésie du même type que celle qui est utilisée pour faire oublier le nom d'un sujet ou autres...que je connais pas en passant. Je ne veux pas une suggestion pour une amnésie profonde, seulement une comme celles qui est utilisé pour l'hypnose de spectacle.

    Car même avec mes amis proche, je ne réussi pas à leur faire oublier leur nom même si ils vont en transe et que je constate les signes de transe.

    J'attends vos suggestions...
     
  4. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Ben oui c'est bizzare ça mais pour le peu que je sais d'l'hypnose à date votre question n'a rien à voir avec la réalité hypnotique.

    Il n'a jamais été question d'oublier la suggestion dans tout ce que j'ai lu, écouté et visionné à date.

    Encore ici, je ne suis pas sûr mais il me semble que de faire en sorte que le sujet oublie son nom quand vous le suggérer, si vous ne forcez pas trop la chose et si vous faites ce qu'il faut, ça devrait aller un peu tout seul si vous avez été bien formé. Il me semble que c'est de l'ABC.

    Je me trompe là messieurs les hypnos qui sont ici? :shock:
     
  5. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Pourquoi voulez vous que le sujet oublie son nom?
    Dans les spectacles, les sujets qui montent sur sène sont volontaires.
    Nous parlons ici d'expérience d'hypnose???
     
  6. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    L'art de la suggestion par l'induction verbale !

    Il faut bien faire la distinction entre "oublier son nom" et "être dans l'incapacité de le prononcer, suite à une suggestion-injonction (ou induction) verbale d'interdiction" du genre : " (...) attention, vous respirez, à présent, calmement, profondément; à chaque mouvement respiratoire, vous sentez votre gorge qui se serre de plus en plus, et plus votre gorge se serre, plus il devient difficile pour vous de prononcer un mot, etc ... etc... (et puis, plus tard ... ) (...) et quand je dirai 3, alors vous serez totalement, complètement, etc... incapable de prononcer un mot ... (...), attention je compte ... (...)"

    Cette façon de faire procède évidemment de l'hypnose de spectacle et non de l'hypnose thérapeutique.

    Vous allez, Cher Monsieur "r13", vous attirer les foudres des médecins hypnothérapeutes, en général, et des éricksonniens, en particulier.

    Mais, au fait, quel intérêt avez-vous à réaliser une expérience de ce type sur autrui ? Cherchez-vous à fixer le contour des limites de l'hypnose et/ou de ses effets sur un sujet ou cherchez-vous plutôt à tester vos propres limites ? Nombreux sont, en effet, celles et ceux qui, aujourd'hui, cherchent à savoir quel est leur véritable pouvoir sur autrui.

    Personnellement, je vous dirai qu'il faut éviter de jouer à l'apprenti sorcier, surtout lorsqu'on ne désire pas se faire mal juger par ses pairs !

    Merci de votre compréhension.

    Peter.
     
  7. r13

    r13 Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2007
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    Québec
    Merci MENGAL,

    Lors de séance de trouble d'insomnie,

    On me dit de se souvenir de la suggestion et alors mes sujets me disent ne pas ressentir d'effets bénéfiques à court terme. Je croyais que c'était dû au fait qu'ils pouvaient être conscient de la suggestion.

    Alors, j'ai essayé de créer une amnésie simple, en suggérant l'oublie simple de leur nom ou un chiffre comme j'ai déjà aperçu lors d'hypnose de spectacle et j'y parvenais toujours pas à re-créer cette expérience.

    Je dois préciser qu'à la suite d'avoir ramener le sujet en état d'éveil ( reprise des fonctions de leurs corps...) je vérifiais si l'amnésie avait fonctionné... et bien non. Donc, je me demande si je dois faire la ratification de l'amnésie durant qu'ils sont en transe.

    Merci, j'acquière mon expérience...
     
  8. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Tu peux entrer plus profondément en transe en utilisant des confusions spatiales, temporelles, ou encore des interruptions de pattern par exemple.
     
  9. r13

    r13 Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2007
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    Québec
    Selon Toi Joey, mes sujets ne sont pas assez profondément en transe.

    Est-ce que l'on peut me répondre sur le point suivant; l'amnésie doit-elle être vérifiée durant la trance ou après avoir ramené le sujet en état de réveil ?

    Merci,
     
  10. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Pourquoi continuez vous à parler d'amnésie. Il n'y a pas besoin d'amnésie pour que les suggestions fonctionnent,
    (Si elle sont bien données, et si elle correspondent aux besoins du sujet,)
    Maintenant, il est vrai que plus la transe est profonde, plus les suggestions vont avoir un impact sur le comportement du sujet.
    Bonne continuation.
    Jurgen
     
  11. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    Cher Monsieur r13,

    Tout dépend des objectifs poursuivis :

    1er cas : lorsque le sujet est sous hypnose profonde, rien ne vous empêche de lui faire prononcer, à haute voix et dans l'ordre, les chiffres de 1 à 10, puis, de lui suggérer que le chiffre 7, par exemple, disparaîtra de son esprit et de sa mémoire après quelques instants ... Vous prononcez alors les suggestions d'usage (...) puis, vous lui redemandez de citer à nouveau les chiffres de 1 à 10. Si la suggestion a bien été assimilée par le sujet, il citera tous les chiffres sauf le 7. Est-ce à dire qu'il l'aura réellement oublié ? Personnellement, je ne le crois pas; je pense plutôt que, placé dans un état de conscience modifié, le sujet agit, tout simplement, conformément à la suggestion donnée.

    2ème cas : lorsqu'un sujet est sous hypnose et qu'il est opportun de ne pas lui permettre de garder, au réveil, un quelconque souvenir des suggestions prononcées au cours de la séance, il convient de lui suggérer, juste avant de le sortir de son état, qu'il ne gardera aucun souvenir précis de la séance, mieux même, qu'il oubliera tout dans les moindres détails (c'est un peu paradoxal, j'en conviens !) ... "(...) votre mémoire s'est volatilisée, elle s'est complètement vidée, etc, etc... (...)"

    Mais, Cher Monsieur r13, sachez aussi que cela ne marchera pas nécessairement avec tous les sujets. En outre, vous devrez également être conscient qu'une fois replongé dans un nouvel état de conscience modifié, le sujet se souviendra, car ses souvenirs lui réapparaîtront avec encore plus d'acuité.

    Mais, je laisse à chacun le soin de contester mes dires et d'aller plus avant dans la réflexion !

    Bien à vous.

    Peter.
     
  12. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Je voudrais préciser qu'une personne en état d'hypnose profonde a parfois du mal à parler, surtout à haute voix.
    Et si le sujet accepte d'avoir oublié, je pense que c'est parce que, lors d'une séance d'hypnose, il s'installe une relation de complicité entre l'hypnotiseur et l'hypnotisé, et c'est pour faire plaisir à l'hypnotiseur que l'hypnotisé dit avoir oublié. Mais réellement, il n'a rien oublié.
     
  13. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Je pense que la seule fois ou un sujet peut avoir oublié ce qui s'est passé pendant une séance, c'est quand le souvenir de cette séance risque de lui apporter plus de mal que de bien.
    C'est pour cette raison que je sugère toujours à mes patient, lorsque je suis amené à leur faire faire un regression, qu" A votre réveil, vous aurez oublié tout ce qui pourait vous nuire d'une façon ou d'une autre, vous ne vous souviendrez que de ce qui est positif"

    Et là, effectivement, dans de très rares cas, le sujet oublie ce dont il s'est souvenu pendant la séance.

    J'espère monsieur r12, que cela apportera un eclaicissement à vos questions.

    Cordialement,
    Jurgen
     
  14. r13

    r13 Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2007
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    Québec
    Merci pour les éclaicissements,

    Au moment de revoir mes sujets, je vais revoir mes suggestions et mes approfondissements ce qui me donnera plus d'assurances et de meilleurs résultats.

    Si toute fois d'autres opinions et conseils veulent être ajouté, ils sont bienvenue...je veux bien apprendre pour mieux aider.

    Merci
     
  15. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    Le choix des termes "haute voix" était évidemment purement symbolique, le but du jeu étant d'obtenir du sujet ou du patient qu'il prononce (tout bas, voire de manière imperceptible), les chiffres demandés, bref, qu'il les prononce en remuant au moins les lèvres ...

    Cette petite mise au point étant faite, je rejoins également Monsieur ALTMAIER lorsqu'il préconise de tout mettre en oeuvre pour que le sujet ou le patient ne garde que de bons souvenirs au sortir de son état hypnoïdal.

    Bien à vous.

    Peter.
     
  16. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonjour,

    Je suis surpris de lire les messages ci-dessus, mon ordinateur mélange-t-il les messages et leurs auteurs ? :)


    En effet, et heureusement ; comme le dit Peter, le souvenir est par exemple parfaitement présent lors de la séance d'hypnose suivante alors que le sujet a pu dire en arrivant, qu'il a oublié le contenu de la séance précédente.

    Mais surtout, ce type de suggestion (H. directive) est inadapté voire dangereux à mon sens. Je dirais plutôt :
    "lorsqu'il est adapté de faciliter pour le sujet, la possibilité pour lui, de ne pas se souvenir... "

    Ma parole, Jurgen, cette proposition est franchement ericksonienne !
    Attention, Monsieur Jourdain... :wink: :)

    (et je partage sans hésitation ce point de vue !)
     
  17. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    sauf que
    -d'une part, vous indiquez au sujet qu'il y aura des choses qui lui seront nuisibles!
    -d'autre part, vous conditionnez le sujet à se focaliser sur ce qui sera nuisible pour lui, pour après lui demander de l'oublier, c'est à dire lui demander d'y repenser!

    Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple !
    "à votre réveil, vous pourrez vous souvenir de ce qui aura été très positif pour vous."
     
  18. chadoc

    chadoc Membre

    Inscrit:
    4 Mars 2008
    Messages:
    167
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    BORDEAUX
    D'accord avec Joey: inutile de suggérer qu'il peut y avoir des choses nuisibles à mémoriser. Je me contente de dire: "Et votre esprit intérieur (ou votre mémoire, votre Inconscient...) fera le tri... pour ne retenir que ce qui sera vraiment utile pour vous dans le futur."
     
  19. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie

    Venant de vous, Castorix, cette reflexion me fait plaisir, et je vais finir par croire que ma pratique de l'hypnose n'est pas aussi traditionnelle que je le pensais. Comme quoi... :? :roll: :oops: :roll: :?

    Jurgen
     
  20. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Oui, blanc bonnet ou bonnet blanc, il y a peut être quelque chose à revoir dans ma phraséologie.
     
  21. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    Pour les néophytes, il n'est peut-être pas inutile de rappeler ce qui différencie l'hypnose classique de l'hypnose éricksionnienne, voire de la Nouvelle Hypnose :

    "Dans le premier cas, l’opérateur est supposé être le maître du jeu, alors que dans la Nouvelle Hypnose, il est clair que c’est le sujet qui mène les opérations, en fonction bien entendu des propositions de l’opérateur" - Jean Godin

    L’hypnose traditionnelle ("classique") est la première forme d'utilisation de l'Hypnose. Elle est plus autoritaire, dirigiste, basée sur le défi et la démonstration de la supériorité de "l’hypnotiseur": "... à cinq, vous ne pourrez plus ouvrir les yeux !" Elle ne participe qu’occasionnellement, suivant le praticien, à l’autonomisation de le personne. Il peut être important d'en connaître le modus operanti, quitte à marier ensuite ces techniques aux approches éricksoniennes - ce que l'on appelle "faire de l'Hypnose semi-traditionnelle" (Weitzenhoffer, 1975).

    La Nouvelle Hypnose, elle, a un fonctionnement complètement différent. L'esprit même de la pratique est différent. Il s'agit de deux voies parallèles de pratique de l'Hypnose. Cette "Nouvelle Hypnose" est plus symbolique, permissive, indirecte... Elle laisse les bénéfices du changement et son origine au patient et encourage donc ainsi son autonomisation. La séance sera toujours un travail à deux, dans le but de permettre à la personne d’atteindre ses objectifs.

    Les deux pratiques utilisent l’état modifié de conscience appelé "hypnose" avec, comme vous l'avez compris, une philosophie complètement différente.
    "

    Référence bibliographique : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Toute personne désireuse d'entrer dans un état de conscience modifié n'aura que faire de ces querelles de clocher. Ce qui importera pour elle, ce sera d'entrer le plus rapidement possible dans cet état de relaxation très particulier lui permettant de se dire, "je suis ici et ailleurs" !

    Aussi, l'adage bien connu : "Tous les chemins mènent à Rome" trouve, une fois de plus, à s'appliquer dans le cas qui nous préoccupe.

    On peut toujours s'interroger sur ses pratiques, certes, mais, de grâce, n'oublions jamais cette maxime : "Il n'y a pas de sots métiers, il n'y a que de sottes gens !" Et je dis cela sans animosité !

    Eh bien ! Il en va de même dans la pratique d'un art, d'une discipline, d'un acte posé .... comme l'hypnose.

    Bien à vous !

    Peter.
     
  22. Belphegor

    Belphegor Membre

    Inscrit:
    3 Février 2008
    Messages:
    236
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1850
    Bonjour MENGAL,
    Ou la la quand vous écrivez:

    L’hypnose traditionnelle ("classique") est la première forme d'utilisation de l'Hypnose. Elle est plus autoritaire, dirigiste, basée sur le défi et la démonstration de la supériorité de "l’hypnotiseur": "... à cinq, vous ne pourrez plus ouvrir les yeux !" Elle ne participe qu’occasionnellement, suivant le praticien, à l’autonomisation de le personne. Il peut être important d'en connaître le modus operanti, quitte à marier ensuite ces techniques aux approches éricksoniennes - ce que l'on appelle "faire de l'Hypnose semi-traditionnelle" (Weitzenhoffer, 1975).

    Une personne en particulier ne va pas être contente !
    A ce soir, vous allez voir !

    Cordialement,
    Belphégor
     
  23. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    En fait, ce n'est pas moi qui le dis, car, oh ! surprise, si vous allez voir l'auteur de ces explications par le truchement de la référence bibliographique que j'ai mentionnée, qui allez-vous découvrir in fine ? Je vous le donne en mille ...

    Bonne lecture !

    Peter.
     
  24. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    Toujours pour les néophytes ! (suite)

    Autres sources, autres considérations contestables qui peuvent, dès lors, être contestées :

    Quelle différence y a-t-il entre l'hypnose classique et l'hypnose éricksonienne ?

    "L'hypnose classique (ou de spectacle) a pour objectif d'imposer LA VOLONTÉ de "l'hypnotiseur" par des suggestions DIRECTES au patient, un comportement , une pensée, ou l'abandon d'un symptôme ou d'un comportement.

    Exemple de suggestion directe basique: " a partir d'aujourd'hui vous ne toucherez plus une cigarette, rien que d'y penser cela provoquera en vous du dégoût et de la répulsion ......!"

    Seule une minorité de personnes sont sensibles à ce type de suggestion (environ 30%) donc au mieux une personne sur trois y sera sensible, et avec des effets limités dans le temps (quelques semaines maximum).

    Cette technique non seulement ne respecte pas le sujet, et peut donc avoir des effets pervers ("je ne fume plus mais je prends 10 kilos!"), mais à moyen terme, est inefficace, car la personne ne gagne pas en autonomie et son symptôme ou son comportement retrouve toute sa place, voire une place plus importante dès que l'influence de l'hypnotiseur disparaît.

    Si le pouvoir de guérison est détenu par l'hypnotiseur, il disparaît très vite dès que l'hypnotiseur n'est plus là pour l'exercer.

    En Hypnose Ericksonienne, au contraire c'est le respect de l'intégrité psychique de la personne qui est au centre de toute pratique thérapeutique.

    Le libre arbitre et le libre choix sont entièrement respectés.

    On utilise des suggestions INDIRECTES, NON DIRECTIVES, un peu comme des métaphores (c'est de là que vient le mot Méta-relaxation), des histoires symboliques, ou des contes de fée pour adultes qui parlent de la sagesse universelle et c'est le subconscient de la personne qui y trouve, y puise, des orientations ou des solutions PERSONNELLES.
    Chaque personne qui entend ce type de suggestion en retire des choses souvent très différentes voire opposées, mais qui correspondent vraiment à ses besoins.

    Exemple de suggestions Ericksonienne: "à partir d'aujourd'hui vous découvrez en vous, de plus en plus de ressources que vous pouvez mobiliser, sans effort, sans même en prendre conscience: les ressources illimitées de votre subconscient. Dès à présent et de plus en plus chaque jour, vous saurez mobiliser toutes ces ressources pour toujours mieux respecter votre corps et vos aspirations profondes, sans effort, sans difficulté..."

    Finalement le thérapeute aide simplement la personne à trouver ses solutions, ses ressources sans jamais être DIRIGÉE vers des objectifs qui ne seraient pas les siens.

    En hypnose Ericksonienne, on ne doit jamais rien imposer à personne, rien lui proposer qui ne soit en accord profond avec ses désirs et ses besoins y compris inconscients.

    Le but est plutôt de rendre le plus vite possible le patient AUTONOME en le réconciliant avec ses aspirations les plus profondes et en l'initiant aux techniques d'AUTO-HYPNOSE (…)
    Toutes les suggestions doivent "convaincre" le patient que les ressources nécessaires à sa guérison ou à son bien-être, résident en lui et non dans un soi-disant pouvoir du médecin ou de "l'hypnotiseur".

    Une fois que le "cercle vertueux " de la confiance en soi est enclenché, le patient ressent profondément que son meilleur allié, son "co-pilote", voire comme j'aime à le dire , son "ANGE GARDIEN", c'est son subconscient.

    L'inconscient est un réservoir quasi illimité de ressources !

    Plus on pratique l'auto-hypnose et plus on ressent la puissance de nos ressources inconscientes, mobilisables à volonté pour ceux qui ont acquis un haut niveau d'initiation
    ."

    Sources : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    L'hypnothérapeute a donc le choix :

    a) soit il va droit au but (hypnose classique), mais dans ce cas il ne respecte pas le sujet (op. cit. ; ce n'est donc pas moi qui le dis !);

    b) soit il utilise des chemins détournés (hypnose à la manière d'Erickson) et en arrive à agir de façon dolisive avec le sujet (simples supputations de ma part, il est vrai !)

    Il reste - et c'est heureux - que, dans tous les cas, il appartiendra au sujet ou au patient, tel un client, de choisir librement le fournisseur de services qui répondra le mieux à ses attentes !

    Ceci dit, je n'ai pas du tout le sentiment d'agir avec autorité (ou de me sentir autoritaire) lorsque je mets en hypnose une personne qui m'en a fait, de sa propre initiative, la demande. De même, je n'ai de pouvoir sur autrui que celui que me confère autrui une fois satisfait de mes services.

    Voilà quelques braises qui, je l'espère, raviveront un peu le feu de la discussion !

    Cordialement.

    Peter.
     
  25. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Non belphegor,
    ce n'est pas Mengal qui écrit ces inepties, il ne fait que reprendre ce que d'autres ont écrit, et c'est effectivement contre ces écrits que je me bat.
    Et Mengal également, il me semble.
    Allez, bonne nuit à vous tous.

    Amicalement,

    Jurgen
     
  26. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Il est vrai, monsieur Peter Mengal, que tel que vous l'ecrivez, le néophyte peut penser que vous exprimez votre croyance quand vous citez qui vous savez. A moins de bien lire Tout ce que vous écrivez.
    Apparement, ce n'est pas le cas pour tout le monde.

    Amicalement.

    Jurgen
     
  27. Belphegor

    Belphegor Membre

    Inscrit:
    3 Février 2008
    Messages:
    236
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1850

    "Pour les néophytes, il n'est peut-être pas inutile de rappeler ce qui différencie l'hypnose classique de l'hypnose éricksionnienne, voire de la Nouvelle Hypnose : "

    Tout est dit, que lire de plus ?
    Amicalement,
    Belphégor
     
  28. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    :9: :6: :roll:
     
  29. Belphegor

    Belphegor Membre

    Inscrit:
    3 Février 2008
    Messages:
    236
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1850
    ? ? ? ? ? ? ?
     
  30. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    Cher Monsieur ALMAIER, vous avez tapé dans le mille, car pour confronter des points de vue aussi divergents que ceux évoqués ci-dessus, il me fallait trouver un stratagème ad hoc.

    Citer des sources ne signifie nullement qu'on adhère au courant d'idées qu'elles propagent ou tentent de propager; la preuve, j'en ai cité plusieurs des plus récentes alors que, moi-même, je chéris plutôt l'école mesmérienne.

    Mais, à quoi bon parler avec emphase (hypnose éricksonienne), quand, pour atteindre le même objectif ou obtenir le même résultat, il suffit d'être concis ?

    La métaphore suivante va vous faire comprendre ce que je veux dire : "Pourquoi parler longuement de cet animal à quatre pattes, qui ressemble beaucoup à un tigre, mais qui n'en est pas un, sans doute parce qu'il n'en a pas la taille ou qu'il n'est pas de la même famille, mais qui ... etc... alors qu'il suffisait de l'appeler tout simplement un chat ?"

    Oh ! que j'aime les métaphores ... que dire alors des analogies ... !

    Lorsqu'on étudie le rendement d'une machine électrique, on compare la puissance utile (c'est-à-dire, celle mesurée à la prise de force de la poulie) à la puissance fournie (c'est-à-dire, celle fournie à la machine par le réseau électrique), et on calcule ensuite le résultat du rapport Pu/Pf que l'on exprime, le cas échéant, en pourcent(s).

    On pourrait donc, par analogie, adopter la même attitude et se dire que pour obtenir l'état hypnotique (la rotation de la machine), il convient d'apporter, en suffisance, de l'énergie, du temps, etc... d'un côté (éléments fournis) pour en récupérer de l'autre (obtenir un résultat). Si donc, pour obtenir le même résultat (la mise en hypnose du sujet), je dois fournir plus à la source (passer plus de temps et dépenser plus d'énergie par unité de temps), alors c'est que mon rendement est plus faible, donc, forcément, que l'opération est plus coûteuse.

    En hypnose, comme partout d'ailleurs, force est de constater que nous nous trouvons souvent en présence de deux notions importantes, à savoir : l'efficience et l'efficacité, deux notions que je résumerai comme ceci : "il faut tout mettre en oeuvre pour atteindre, au moindre coût, l'objectif qu'on s'est finalement fixé".

    D'aucuns diront que je verse un peu trop dans l'utilitarisme et ils n'auront pas tort. D'autres, enfin, me souffleront, une fois encore, dans l'oreille, cet adage: "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

    Bien à vous.

    Peter.
     
Chargement...