Formation Hypnose

AUTO HYPNOSE, ses buts et ses dangers ?

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Top Posteur du mois
messages
8073
Points
9360
Localisation
Suscinio 56
Peut-on se mettre dans un état d’autohypnose bloquant d’où l’on n’arrive alors plus à se dégager ?


Pour moi, certains états d'errance et de comportements étiquetés "psychiatriques" sont manifestement des états de transe "spontanés" ou provoqués involontairement dans un contexte "favorable" et qui peuvent se prolonger s’ils sont entretenus alors par un environnement également « favorable »

Cela s'est vu aprés des stages de développement personnel un peu "orientés"

les techniques d'hypnose permettent parfois de faire sortir les personnes de cet état mental atypique

J'ai eu plusieurs expériences de patients dans ce type de situation

Si l'on va plus loin, un certains nombre de personnes comme « envoutées » dans leur système relèvent à mon avis de processus identiques

Un ensemble de situations comportementales auto-manipulantes en paraissent une explication possible et le moyen aussi d'en trouver les méthodes de sortie


j'ai vu un samedi matin un jeune de 18 ans dans un état de ce type, ne pouvant plus communiquer, une sorte de mutisme,
un peu hébété comme en transe, et pour lequel il avait été pris en charge aux urgences dans la nuit

Les toxiques, stup et alcool étaient négatifs.
Le bilan bio et le scanner aussi
les psy pensaient à une forme d'entrée de schizo...

Son amie disait qu’il avait été à l’entrainement de foot et que dans la soirée depuis il était dans cet état
Ses parents ne comprenaient rien à son état

J’ai tenté le tout ou rien "hypnotique" avant l’internement psychiatrique prévu

Il m’a marmonné le mot ballon et à partir de cela je l’ai fait entrer dans un chainage mental de mots, de phrases et de ressentis
hypnotiques, qui finalement, l’a débloqué

Par deux fois il a essayé de s’auto-mutiler le sexe dans les toilettes…
Il a fini par retrouver ( aprés trois heures de suivi et de surveillance rapprochés dans la chambre) une conscience strictement
normale et a fini par me remercier trés clairement de ce que "j’avais fait "pour lui ( j’en suis resté perplexe…)

Il a été transféré en milieu psy.
Les psys n’ont pas trouvé d’explication à cet épisode

Je persiste à croire que des techniques de thérapie brève hypnotiques permettent de travailler sur les insights
cela sans en connaître les causalités.

A-t-il été abusé ce soir là ? Il a gardé son énigme et la clef de son énigme.
Elle faisait partie de son intimité où il était, pour moi, le seul à pouvoir accéder.
 

ospath

Membre
messages
80
Points
2090
Localisation
Quimper
Métaphore à dit:
Ben on vient de répondre Katia, la transe est un acte voulue et acceptée, et surtout un apprentissage, après vient la méditation qui représente pour moi un état permanent d'une transe hypnotique légère.

C'est du moins comme ça que je vois les choses...
Une méditation n'est pas un état permanent mais bien, comme c'est le cas d'une transe, un acte dirigé lui aussi, à moins que celle-ci ne dure très longtemps comme ce peut être le cas de moines ermites ou autres, mais la grande majorité des Bouddhistes ne passent pas leur temps en méditation, ils pratiquent des méditations quotidiennes où ils atteignent des états qui renforcent par exemple leur compassion, leur patience, etc... il y en a une en particulier qui a retenu mon attention, c'est une méditation qui à pour but de prendre conscience de "la nature de l'esprit", on procèdent, très grossièrement, en cessant de formuler toute pensée construite, qui a trait au futur ou au passé ; le résultat doit pouvoir se traduire métaphoriquement ainsi, c'est comme si progressivement, l'on ralentissait le cours d'une rivière jusqu'à ce qu'il s'arrête et que finalement, alors qu'auparavant le courant nous en empêchait, nous apercevons le fond. J'ai fait assez vite l'analogie suivante, après la lecture de "Voyage au-delà de mon cerveau" dont je fait la critique dans la rubrique dédiée : Les fonctions du cerveau qui sont progressivement occultées dans la méditation décrite ci-avant, sont localisées dans l'hémisphère gauche du cerveau, l'hémisphère droit ne comprend pas les concepts, vit dans le présent, (etc...), Le Dr Jill Bolte Taylor (auteur du livre que je viens de citer*) à connu je pense cet état de "la nature de l'esprit" cher aux Bouddhistes, sans le vouloir. Bon voilà mon raisonnement, Jill Bolte affirme que le fait d'occulter certaines fonctions d'un hémisphère gauche dominant, entraine un regain d'activité de l'hémisphère droit et favorise la mise en veille d'autres fonctions de l'hémisphère dominant, ce qui peut conduire à vivre "la conscience à droite", autrement dit dans un état mystique. Si les Bouddhistes peuvent, en mettant en veilleuse leur pensée critique, toutes autres construites, et leur conception du temps, favoriser la prise du dessus par leur hémisphère droit, qu'en est-il de nous ? Voici certaines des fonctions localisée dans l'hémisphère gauche, les centres du langage, le cortex sensoriel, le cortex moteur, la vision ; il me semble qu'en auto-hypnose, il soit possible de se plonger dans une transe profonde, de provoquer paralysie, cécité, de mettre en place un fusible qui limite la transe au présent, et pour finir de cesser de formuler toute pensée construite en faisant taire son centre du langage. Que se passerait-il alors ? Il y a tout à parier que notre hémisphère droit aurait toute la liberté de s'épanouir. Donc pour moi, cette méditation est appréhendable par l'auto-hypnose comme toutes ses copines.

*Victime d'un AVC dans l'hémisphère gauche, sa conscience s'est retrouvée à droite subitement, elle a décris un état "mystique".

katia (zoulouk) à dit:
Je me demande alors où s'applique cette précaution, citée par les deux auteurs.

Pourquoi parler de cela, si ça n'a quasiment aucune chance d'arriver ?
C'est justement pour cela que je ne met pas en doute l'avertissement sans contre arguments valables.
 
messages
3076
Points
2580
Pour reprendre un peu les propos de surderien au dessus, il m'est arrivé à 15 ans de m'évanouir, sans avoir aucun problème physique, suite à de simples propos.
Mon cerveau s'est mis comme en surrégime, sur une prise de conscience, horrible pour moi, et je me suis évanouie sur le champs.

La pensée était insoutenable; au point de fuir mon corps....
J'ai eu de la chance, c'était dans un cabinet médical. Alors immédiatement on a pu en parler, et l'intégration se faire....

Peut être que de rester en transe est un moyen alors de protection (comme l'évanouissement) pour ne pas affronter un réel trop difficile... ou d'être sidéré dans une situation inconcevable?
 

zorro

Membre
messages
212
Points
1520
ospath à dit:
rester en transe pendant plusieurs dizaines d'heures et indépendamment, de rester bloqué à l'âge mental d'un enfant de cinq ans ; ce sont là deux risque qui sont décris par Kévin Finel
Personne pour demander sur quelles études reposent ces affirmations?
 

ospath

Membre
messages
80
Points
2090
Localisation
Quimper
Kévin Finel est le président de l'ARCHE, qui se partage le marché de la formation en hypnothérapie avec l'IFHE (principalement). Je n'ai fait que citer mes sources, si quelqu'un veut lui écrire une lettre pour lui demander ... ;)
 
M

Métaphore

Invité
J'ai du mal à faire un lien entre les propos de Surderien, le commentaire de Ospath et l'évanouissement de Katia...

Tout cela me semble confus, et je n'ai pas l'impression que nous parlons de la même chose...

Pour en revenir au sujet de ce topic je ne suis pas tout à fait d'accord avec Ospath :

:arrow: il me semble qu'en auto-hypnose, il soit possible de se plonger dans une transe profonde, de provoquer paralysie, cécité, de mettre en place un fusible qui limite la transe au présent, et pour finir de cesser de formuler toute pensée construite en faisant taire son centre du langage. Que se passerait-il alors ? Il y a tout à parier que notre hémisphère droit aurait toute la liberté de s'épanouir. Donc pour moi, cette méditation est appréhendable par l'auto-hypnose comme toutes ses copines.

Franchement je ne sais pas qui serait capable d'atteindre ce type de transe ? vous Ospath ? Surderien ? qqu'un sur ce forum ? je doute...

Ceux qui sont capables d'atteindre une maîtrise de soi parfaite par la méditation tels que les yogis, cela demande des années d'entraînement mais comme je disais précédemment des personnes non psychotiques ont parfois du mal à rentrer dans une transe profonde, alors le reste...

Ospath, vous avez l'air d'avoir une totale confiance en ce M. FINEL, a t-il expérimenté ce que vous évoquez ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Top Posteur du mois
messages
8073
Points
9360
Localisation
Suscinio 56
N’empêche que pour rester en synchronisation avec la vie occidentale française, sans passer pour un illuminé !

il est effectivement difficile de vivre dans un monde similaire au « totalisme» bouddhique…



Le détachement total en faisant le deuil de sa « richesse » occidentale…

L’expérience de détachement total ( en détachement de tout modèle)...

Vivre dans un modèle de moine errant ou de SDF…dur dur…



Se remodéliser dans un modèle choisi dans un juste milieu

( vivre dans la conscience du TONGLEN en mode occidental)

C’est ce que j’essaie de vivre chaque jour dans un haut niveau de don de soi





J’arrive à un très haut niveau de transe au quotidien !

Etre comme en métaphore de bonheur permanent

Accéder à cette structure cachée du réel, qui n’est pas une virtualité illusoire dissociative

dans ce quelque chose d'encore plus réel que cette réalité que nous connaissons.

Et où l’on accède par l’hypnose

Qui me permet de rester à un très haut niveau de transe au quotidien…

Où tout se synchronise…




Voilà le but pour moi d’être définitivement en hypnose…


8)
 

ospath

Membre
messages
80
Points
2090
Localisation
Quimper
Métaphore à dit:


Franchement je ne sais pas qui serait capable d'atteindre ce type de transe ? vous Ospath ? Surderien ? qqu'un sur ce forum ? je doute...
Je n'en suis pas là Métaphore, ... mais je ne me fixe aucune limite, seulement des objectifs, car c'est, me semble-t-il un excellent moyen d'avancer.


Métaphore à dit:
Ospath, vous avez l'air d'avoir une totale confiance en ce M. FINEL, a t-il expérimenté ce que vous évoquez ?
Je n'ai pas dis que j'avais une confiance aveugle en M. Finel, mais que j'établissais mes suppositions sur la base de ses affirmations. Cela, car, je ne vois pas de raison de mettre en doute ce qu'il dit, qu'il l'est expérimenté ou non, j'imagine que s'il ne l'a pas expérimenté, il le tient d'un autre cas. Surtout, chacun ici se plait à parler d'auto-hypnose et à en vanter les bienfaits, n'oublions pas, qu'il enseigne l'HE et l'AH à des dizaines de personnes chaque année ; croyez vous que chacune de ces personnes se permet de mettre en doute l'expérience et le savoir du fondateur de leur centre de formation ? Si c'était le cas, l'hypnose en France, serait un beau bordel, mais ça va, je ne crois pas que ce soit le cas. J'essaie juste de dire, qu'au moins le tiers des hypnos-thérapeutes que vous aurez l'occasion de cotoyer en France d'ici une dizaine d'année auront été formés par l'ARCHE dont le fondateur est M.Finel, donc voilà je ne pense pas que ce soit un charlatan, ni un étourdi qui aurait avancé des choses au hasard. Voilà pourquoi je choisi de construire mes suppositions sur les affirmation de cette personne.

Bien à vous ;)


ps : Je voudrais juste ajouter pour que vous compreniez ma manière de penser, que je garde un esprit critique sans pourtant dresser la moindre limite à mon imagination. Je sais très bien faire la différence entre ce qui est possible et ce qui est établi ;)
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: ps : Je voudrais juste ajouter pour que vous compreniez ma manière de penser, que je garde un esprit critique sans pourtant dresser la moindre limite à mon imagination. Je sais très bien faire la différence entre ce qui est possible et ce qui est établi

Je n'en doute pas...

:arrow: J'essaie juste de dire, qu'au moins le tiers des hypnos-thérapeutes que vous aurez l'occasion de cotoyer en France d'ici une dizaine d'année auront été formés par l'ARCHE dont le fondateur est M.Finel

Néanmoins vous le mettez sur un piedestal pour dire ce genre de choses... Vous êtes passé entre ses mains ? :roll:

Ppourtant moi j'en connais qui n'ont obtenu aucun résultat avec lui...


L'ARCHE est une école parmi d'autres, après c'est juste une question de buziness...

D'ailleurs à ce sujet je vais créer un nouveau topic.
 

Altmaier

Membre
messages
1477
Points
4480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Pour rassurer ceux qui lisent,
ni l'hypnose, ni l'auto hypnose ne présente un quelconque danger. :lol: :lol: :lol:
Ceux qui prétendent le contraire veulent se donner de l'importance........mais cela n'engage que moi :roll: :roll: :roll:
 
M

Métaphore

Invité
ospath à dit:
Si vous avez des sources plus fiables que les miennes, n'hésitez pas ... ;)
En disant ça, vous me faites penser à qqu'un du forum obsédé par des preuves scientifiques, remarqué c'est tout à fait louable ce point de vue.

Donc ce qui n'est pas validé par M. FINEL vous n'y croyez pas ?...
 

lucas264

Membre
messages
5
Points
1590
je pratique l'auto-hypnose tous les soirs pour m'endormir. sachez qu'il n'y a rien a craindre, le seul risque est de se réveiller le lendemain en pleine forme. pour ce qui est des images d'un passé traumatisant qui peuvent surgir, il n'est quand même pas très compliquer de demander à votre inconscient de les évacuer si vous maitrisez rien qu'un peu l'hypnose.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Top Posteur du mois
messages
8073
Points
9360
Localisation
Suscinio 56
" il n'est quand même pas très compliquer"

et si on ne veut pas tourner sans fin autour du pot...

il est même carrément simple qu'il le fasse spontanément, si on lui suggère positivement !

:)
 

K.Finel

Membre
messages
38
Points
1550
Bonjour,

Je vais finir par venir régulièrement sur ce forum on dirait !

Une intervention rapide pour dissiper un malentendu, parfois les propos sont interprétés, et quelque peu déformés.

Je ne pense pas avoir parlé de "danger" de l'auto-hypnose. Simplement je pense que certains conseils permettent de pratiquer dans d'excellentes conditions.

Je déconseille par exemple la régression en associé à un débutant. Si une forte charge émotionnelle est activée, elle peut être délicate à manier au début de la pratique. Il n'y a pas de danger réel, seulement il est évident que l'expérience peut être désagréable.

Pour le temps, je conseil un "fusible" de réveil. La distorsion du temps est monnaie courante en EMC, encore plus lorsque l'on commence à travailler la modélisation ou le rêve lucide par exemple. Ce fusible est un simple confort : je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un qui serait bloqué dans l'état d'hypnose. (Sauf dans un article amusant mais peu sérieux publié en Angleterre il y a quelque mois...) Il arrive par contre d'y passer quelques heures qui semblent durer quelque minutes.


Maintenant il existe sans doute d'autres points de vue, d'autant qu'un cas individuel peut ne pas se reconnaitre dans une généralisation.

Pour élargie le débat :

A un autre niveau, dans un message quel qu'il soit, il serait réducteur (surtout ici) de ne pas tenir compte du contexte, du public auquel il s'adresse et des possibilités sous sous-jacentes qu'il contient :

Par exemple, n'est il pas intéressant, de sentir comment la mise en place d'un fusible rassure le conscient et par conséquent ouvre de nouvelles possibilités ?

Peut-être est-ce aussi de la pédagogie en fin de compte... ;)

Pourtant moi j'en connais qui n'ont obtenu aucun résultat avec lui...
Moi aussi ! C'est un excellent argument : qui aurait confiance en quelqu'un qui prétendrait avoir 100% de réussite ?
On a du former plus de 10 000 personnes à l'hypnose dans les différents stages proposés, sans compter les livres et les CDs ... que tout le monde maîtrise à 100% les techniques m'étonnerait fortement.

Maintenant vu les quantités de témoignages positif que l'on reçoit chaque semaine, je me sens assez rassuré : on ne doit pas être loin d'un truc pas trop mal quand même ... j'y travaille ;)

Kevin FINEL
 
M

Métaphore

Invité
M. FINEL, attention vous allez vous prendre au jeu de la séduction hypnotique avec ce forum, surtout dès que son égo est titillé (je plaisante... :D )

Mise à part je suis d'accord avec ce que vous dites. Néanmoins sur un forum comme celui-ci il est quand même intéressant de voir les réponses de certains thérapeutes pour comprendre le fonctionnement de leur mise en application de leurs techniques, et parfois cela me laisse perplexe, mais vu que vous avez dit précédemment qu'il existe des thérapies légères, je commence à comprendre... :p
 

K.Finel

Membre
messages
38
Points
1550
M. FINEL, attention vous allez vous prendre au jeu de la séduction hypnotique avec ce forum, surtout dès que son égo est titillé (je plaisante... Very Happy )
Que Saint Bandler m'en préserve ! :roll:
 

HYPNOMED

Membre
messages
309
Points
2850
merci de vos interventios sur ce forum, monsieur Finel et de vos remarques si claires !

je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un qui serait bloqué dans l'état d'hypnose.

la question reste ouverte car il ne semble pas y avoir d'observation bien documentée de ce type de transe prolongée dans la littérature

pour ma part, j'ai constaté deux transes prolongées à type d'errance chez des personnes qui avaient assisté à des formations mal encadrées d'hypnopnl chez des personnes hypersensibles sur le plan psycho

Aprés auto hypnose non ?
j'ai connu une jeune fille qui avait pété les plombs aprés lectures intensives de Lobsang Rampa...un état modifié de conscience trés proche mais sous un mode "bouffée délirante". A l'époque je ne pratiquais pas d'hypnose et de thérapie brève, et je n'ai pas osé entrer dans son "jeu" pour l'aider. Je pense qu'aujourdhui je n'hésiterai pas à essayer pour tenter d'éviter un internement sous contrainte !

oui, Il y a de mutiples façons de "personnaliser" l'hypnose : c'est ce qui lui confère cette valeur inestimable !

Hypnomed
 

Altmaier

Membre
messages
1477
Points
4480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Métaphore à dit:
M mais vu que vous avez dit précédemment qu'il existe des thérapies légères, je commence à comprendre... :p
Si metaphore commence à comprendre, c'est peut être le tournant de ce forum, elle qui ne comprenait jamais, qui était toujours"sceptique".
 
M

Métaphore

Invité
Altmaier à dit:
Métaphore à dit:
M mais vu que vous avez dit précédemment qu'il existe des thérapies légères, je commence à comprendre... :p
Si metaphore commence à comprendre, c'est peut être le tournant de ce forum, elle qui ne comprenait jamais, qui était toujours"sceptique".
Tiens revoilà M. ALTMAIER qui n'a pas saisi le sous-entendu ... :lol: c'était à prendre au second degré... et vous êtes tombé en plein dedans, remarquez ça ne m'étonne pas de vous... toujours à côté de la plaque... :?
 

HYPNOMED

Membre
messages
309
Points
2850
Métaphore à dit:
Altmaier à dit:
Métaphore à dit:
M mais vu que vous avez dit précédemment qu'il existe des thérapies légères, je commence à comprendre... :p
Si metaphore commence à comprendre, c'est peut être le tournant de ce forum, elle qui ne comprenait jamais, qui était toujours"sceptique".
Tiens revoilà M. ALTMAIER qui n'a pas saisi le sous-entendu ... :lol: c'était à prendre au second degré... et vous êtes tombé en plein dedans, remarquez ça ne m'étonne pas de vous... toujours à côté de la plaque... :?

Ne reprochez pas trop vite à monsieur Almaier de ne rester qu'au premier niveau

vous vous atteignez péniblement le second en ne cherchant qu'une chose, à accéder au suivant !

de là à intégrer que l'hypnose n'est pas qu' une course au sommet !


l
 
M

Métaphore

Invité
HYPNOMED à dit:
Métaphore à dit:
Altmaier à dit:
Métaphore à dit:
M mais vu que vous avez dit précédemment qu'il existe des thérapies légères, je commence à comprendre... :p
Si metaphore commence à comprendre, c'est peut être le tournant de ce forum, elle qui ne comprenait jamais, qui était toujours"sceptique".
Tiens revoilà M. ALTMAIER qui n'a pas saisi le sous-entendu ... :lol: c'était à prendre au second degré... et vous êtes tombé en plein dedans, remarquez ça ne m'étonne pas de vous... toujours à côté de la plaque... :?
Ne reprochez pas trop vite à monsieur Almaier de ne rester qu'au premier niveau

vous vous atteignez péniblement le second en ne cherchant qu'une chose, à accéder au suivant !

de là à intégrer que l'hypnose n'est pas qu' une course au sommet !
Heu... mes échanges avec M. ALTMAIER ne datent pas d'hier :lol: ... et je trouve que vous êtes assez nouveau sur le forum pour faire de telles remarques... :?

Ses interventions ont toujours été pour moi très peu constructives...
 

HYPNOMED

Membre
messages
309
Points
2850
Métaphore à dit:
HYPNOMED à dit:
Métaphore à dit:
Altmaier à dit:
Métaphore à dit:
M mais vu que vous avez dit précédemment qu'il existe des thérapies légères, je commence à comprendre... :p
Si metaphore commence à comprendre, c'est peut être le tournant de ce forum, elle qui ne comprenait jamais, qui était toujours"sceptique".
Tiens revoilà M. ALTMAIER qui n'a pas saisi le sous-entendu ... :lol: c'était à prendre au second degré... et vous êtes tombé en plein dedans, remarquez ça ne m'étonne pas de vous... toujours à côté de la plaque... :?
Ne reprochez pas trop vite à monsieur Almaier de ne rester qu'au premier niveau

vous vous atteignez péniblement le second en ne cherchant qu'une chose, à accéder au suivant !

de là à intégrer que l'hypnose n'est pas qu' une course au sommet !
Heu... mes échanges avec M. ALTMAIER ne datent pas d'hier :lol: ... et je trouve que vous êtes assez nouveau sur le forum pour faire de telles remarques... :?

Ses interventions ont toujours été pour moi très peu constructives...
Vouloir atteindre en premier le sommet en écrasant les autres ne constituera jamais pour moi un bon modèle de progression,
que ce soit en hypnose, en thérapie ou ailleurs. Sur ce je vous laisse à ce qui me parait être votre sport favori.
 
M

Métaphore

Invité
HYPNOMED à dit:
Métaphore à dit:
HYPNOMED à dit:
Métaphore à dit:
Altmaier à dit:
Métaphore à dit:
M mais vu que vous avez dit précédemment qu'il existe des thérapies légères, je commence à comprendre... :p
Si metaphore commence à comprendre, c'est peut être le tournant de ce forum, elle qui ne comprenait jamais, qui était toujours"sceptique".
Tiens revoilà M. ALTMAIER qui n'a pas saisi le sous-entendu ... :lol: c'était à prendre au second degré... et vous êtes tombé en plein dedans, remarquez ça ne m'étonne pas de vous... toujours à côté de la plaque... :? :shock:
Ne reprochez pas trop vite à monsieur Almaier de ne rester qu'au premier niveau

vous vous atteignez péniblement le second en ne cherchant qu'une chose, à accéder au suivant !

de là à intégrer que l'hypnose n'est pas qu' une course au sommet !
Heu... mes échanges avec M. ALTMAIER ne datent pas d'hier :lol: ... et je trouve que vous êtes assez nouveau sur le forum pour faire de telles remarques... :?

Ses interventions ont toujours été pour moi très peu constructives...
Vouloir atteindre en premier le sommet en écrasant les autres ne constituera jamais pour moi un bon modèle de progression,
que ce soit en hypnose, en thérapie ou ailleurs. Sur ce je vous laisse à ce qui me parait être votre sport favori.
Qui vous parle d'atteindre le sommet en écasant les autres ?...

C'est vrai que je n'aime pas la complaisance et les miévreries, je ne suis pas un petit mouton...

Vous connaissez, moi j'adore... :D :

http://www.youtube.com/watch?v=KMF9FIIR ... re=related


Vous ne voyez pas le rapport ? alors tant pis.... :idea:
 

Litiss

Membre
messages
6
Points
460
Bonsoir,
après avoir écumé quelques sites, je suis tombée sur ce forum. J'ai lu (et parfois survolé) plusieurs topics dont celui ci.
Pour tout dire, je ne l'ai pas lu en entier, vu le débat qui s'y est installé. Je suis plus que néophyte en la matière, et commencé un peu à m'y perdre.

Bref, le mot "danger" dans le sujet m'a interpellé.
Suite à ce que j'ai pu lire, l'hypnotisé ne court "aucun" risque - sur d'autres sites, le plus grand risque pouvait être l'apparition d'un malaise pouvant durer de quelques heures à quelques jours.

L'autohypnose m'intéresse, mais l'idée que je m'en fait (et là je vais peut être en faire bondir plus d'un) est qu'elle est beaucoup moins efficace que l'hypnose guidée. Peut être est-ce également puisque le plus gros de la documentation à laquelle je me suis intéressée était ericksonnienne.

Toujours est-il que ce qui m'interesserait serait d'accèder à des souvenirs d'enfance (et très jeune enfance) (insight ?). Aussi, je pensais m'y essayer avec ma soeur en amateur.

Mas là, je me rend compte que l'idée m'effraie un peu ... Déjà, d'un point de vue émotionnel, est-il déconseillé d'entretenir des liens étroits avec l'hypnologue ?
Ensuite, est-il possible "d'aller trop loin" ?
Je lisait un script "ericksonnien", qui suggérer de "descendre" plusieurs fois de suite - certes vers un état premier de relaxation. N'est-ce pas dangereux à un certain niveau ?

D'un point de vue physique, il semble que le corps soit capable de se réveiller seul en cas de "danger" ; qu'en est-il du cerveau ?
Non pas qu'un "error system" irréversible me fasse peur, mais y a t il des risques de déviations psychiatriques ?
Je sais que vais un peu loin, il faut bien sur nuancer mes propos.
Cependant, il semble qu il soit déconseillé d'hypnotiser des paranoiaques et autres personnes atteint des divers troubles psychiatriques.

En espérant que ma longue tirade ait intéressé quelqu'un au point de "mériter" une réponse ;)

bonne soirée
 

corfinas

Membre
messages
1106
Points
4760
Localisation
Lyon
Les régressions en auto-hypnose sont possibles mais ce n'est pas évident à gérer ainsi, à mon avis, c'est à essayer que quand on maitrise bien un certain nombres de bases (association-dissociation, ancrage, ...). Par exemple apprendre d'abord à traiter les phobies sera un bon exercice.
a+
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 33 000 Membres + Accès Privé

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Accéder librement aux Vidéos MP3 et Livres d'Hypnose
Haut