Formation Hypnose

AUTO HYPNOSE, ses buts et ses dangers ?

  • Initiateur de la discussion Métaphore
  • Date de début
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:

Bref pour en revenir à nos moutons, je me demande s'il n'y a pas effectivement comme,le disais Léo, un refus momentané du moins j'espère de mon inconscient à se relâcher avec l'hypnose.


il y a forcément une raison positive à ce blocage, même si au global elle est contreproductive.

Une dernière chose, lors de séance collective d'hypnose pratiquée par le formateur, à chaque fois je ressens une pression au niveau de la tête, au niveau du front entre les deux yeux, comme une tension, et d'ailleurs en fin de journée, j'ai souvent une céphalée.
Aïe.

fatigue est une des causes, mais le contrôle justement en est une autre. Ce n'est pas la seule non plus.

Quelque chose se passe lors de vos journées de formation et séanceq et vous affecte négativement.

Cela peut être (dans le désordre comme cela me vient) :
- un coté éponge qui fait que vous ressentez partiellement (et stockez aussi) le stress et le mal-être des autres stagiaires (et /ou formateurs)

->Si c'est cela, modulez votre capacité à l'empathie, apprenez à vous protéger, c'est impératif si vous voulez éviter de plus gros ennuis. Videz vous de ce qui a été accumulé!

- quelque chose de votre passé qui fait pression pour resurgir mais une part de vous ne se sent pas prête et résiste

-> si c'est cela, évitez de chercher à savoir mais balancez tout à la poubelle (métaphoriquement parlant), votre inconscient fera le tri.

-quelque chose vous gêne chez celui fait fait les séances, autre que du mal-être...
-> une investigation est la seule solution...

Je précise que j'ai longtemps souffert de migraines qui ont quasiment disparues, mais je souffre toujours de céphalées de tension.
c'est la façon dont votre corps reflète votre souffrance, votre symptôme, votre signal d'alerte : le signe perceptible physique que quelque chose ne va pas aussi bien que cela pourrait aller. Faîtes confiance au signal en ce concentrant dessus pour remonter à la cause, comme s'il y avait un fil à suivre entre la tension ressentie et la cause (ou les causes).

Néanmoins je ne pense pas qu'il soit aussi facile que vous le dites de lâcher prise...pour moi cela n'a rien à voir avec le fait de se donner des objectifs larges, si je fais cette formation c'est que j'en avais envie.
envie de faire une formation en hypnose et lâcher prise : 2 choses nettement distinctes.
anecdote : j'avais une collègue coach en formation à ifhe qui a du faire des séances en plus chez un hypnothérapeute dès le début de la formation pour l'aider à apprendre à lâcher prise. Personne dans la formation ne pouvait l'aider à entrer en transe (le formateur n'ayant pas réussi non plus je crois, il l'a envoyé chez quelqu'un en parallèle de la formation).

Au fur et à mesure que j'écris je pense comprendre ce qu'il se passe, effectivement je sens comme un contrôle, une part de moi refuse de se laisser aller, mais cela est inconscient, donc comment faire ? ce qui est étonnant c'est que je me sens très en confiance dans ma formation et je ne vois pas pourquoi mon inconscient se ferme ...
Qu'en pensez vous ?
qu'il y a une raison positive à cela, c'est juste emmêlé. Un problème à résoudre pour vous toute seule : chouette !

demandez lui la raison. demandez lui de vous aider à comprendre.

edit à postériori pour orthographe et un morceau supplémentaire
 
M
Métaphore
Invité
valikor
Métaphore à dit:
Bref pour en revenir à nos moutons, je me demande s'il n'y a pas effectivement comme,le disais Léo, un refus momentané du moins j'espère de mon inconscient à se relâcher avec l'hypnose.
il y a forcément une raison positive à ce blocage, même si au global elle est contreproductive.

Ben oui on verra bien..je l'espère..

Pour la suite, tout ce que vous évoquez tient débout, mais comme je l'ai dit je me sens super bien dans cette formation, que soit soit avec les stagiaires ou avec le formateur.

:arrow: comme s'il y avait un fil à suivre entre la tension ressentie et la cause (ou les causes) etc...

En fait, je dirais que la réaction et cause je pense la connaitre, ou du moins on m'a appris à la connaître, c'est ma sophrologue analyste qui m'en parlé la 1ère fois(*)et mon formateur me l'a confirmé, que les personnes souffrant de façon récurrente de migraine et/ou céphalés de tension étaient des personnes très exigeantes envers elle même, ne se laissait pas le droit à l'erreur, ont un fort besoin d'avoir le contrôle sur elle même, d'où mes tensions très régulières. Je vais en reparler à mon formateur de mon problème lors des séances collectives, on verra ce qu'il me dit pour dépasser ce frein et me plonger plus dans l'hypnose, mais je sais d'avance ce qu'il va me dire, de travailler sur la cause, avec lui ou avec qui je veux...mais je vais quand même lui poser la question.


(*) A travers des rêves éveillés en séance avec ma sophrologue, la cause est ressortie de façon symbolique mais tellement évidente...En fait faudrait que je retourne la voir, pour savoir car je travaillais uniquement en rêve éveillé avec elle, car elle me disais que c'était une technique qui me convenait et c'est de là que j'ai essayé ensuite chez moi seule et que cela fonctionnait très bien. Je les ais tous noté.

:arrow: edit à postériori pour orthographe et un morceau supplémentaire

J'ai pas compris cette phrase ?
 
esperence
esperence
Membre
messages
698
Points
3 750
Métaphore,
Si je n'avais pas : "confiance en moi" , croyiez vous que je serais capable d'écrire comme je le fais!! :)
Je pourrais très bien rester moi aussi dans l'ombre, ne prendre aucune initiative et juger derrière mon écran. Il n'y a rien de plus facile ( Là il est clair que je ne prendrais aucun risque).
J'ai tjs écris avec franchise, au moment présent, ce que je ressentais.
Pour la phrase que j'ai écrite celle ci:

"je suis en bas de l'échelle..ceux qui veulent monter..peuvent. Quant à moi, j'aime la terre ferme..je reste les pieds sur terre..je suis fière d'être la femme que je suis car j'ai le courage d'écrire mon ressenti devant tous. "

-Ne cherchais pas a l'interpréter...lisez là simplement...il n'y a pas de sous entendu.Désolée.

Vous savez Métaphore, on serait parfois surpris de savoir qui se trouve de l'autre coté...de l'écran. :) :wink:
Espérence..
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
Pour la suite, tout ce que vous évoquez tient débout, mais comme je l'ai dit je me sens super bien dans cette formation, que soit soit avec les stagiaires ou avec le formateur.

:arrow: comme s'il y avait un fil à suivre entre la tension ressentie et la cause (ou les causes) etc...

En fait, je dirais que la réaction et cause je pense la connaitre, ou du moins on m'a appris à la connaître, c'est ma sophrologue analyste qui m'en parlé la 1ère fois(*)et mon formateur me l'a confirmé, que les personnes souffrant de façon récurrente de migraine et/ou céphalés de tension étaient des personnes très exigeantes envers elle même, ne se laissait pas le droit à l'erreur, ont un fort besoin d'avoir le contrôle sur elle même, d'où mes tensions très régulières. Je vais en reparler à mon formateur de mon problème lors des séances collectives, on verra ce qu'il me dit pour dépasser ce frein et me plonger plus dans l'hypnose, mais je sais d'avance ce qu'il va me dire, de travailler sur la cause, avec lui ou avec qui je veux...mais je vais quand même lui poser la question.
j'ai souvent noté que les personnes généralisaient à partir de quelques exemples relativement peu nombreux. C'est humain mais erroné .

Je peux vous dire que j'ai déjà reçu des personnes avec migraines et céphalées de tensions qui n'étaient pas spécialement dans l'exigence ou le perfectionnisme.

2 personnes avec un vécu proche et un tempérament ou caractère proche n'auront pas forcément le même type de symptôme....

(*) A travers des rêves éveillés en séance avec ma sophrologue, la cause est ressortie de façon symbolique mais tellement évidente...En fait faudrait que je retourne la voir, pour savoir car je travaillais uniquement en rêve éveillé avec elle, car elle me disais que c'était une technique qui me convenait et c'est de là que j'ai essayé ensuite chez moi seule et que cela fonctionnait très bien. Je les ais tous noté.

:arrow: edit à postériori pour orthographe et un morceau supplémentaire

J'ai pas compris cette phrase ?[/color]
cela veut simplement dire pour qui a l'habitude des forums que j'ai réédité mon message un peu plus tard car j'ai voulu corrigé des erreurs d'orthographe et j'ai rajouté un morceau d'argumentation en plus dans le texte.
 
M
Métaphore
Invité
:arrow: Valikor écrit : j'ai souvent noté que les personnes généralisaient à partir de quelques eCxemples relativement peu nombreux. C'est humain mais erroné .

Je peux vous dire que j'ai déjà reçu des personnes avec migraines et céphalées de tensions qui n'étaient pas spécialement dans l'exigence ou le perfectionnisme, et je connais une personne qui est également dans le même cas que moi pour les mêmes raisons.

2 personnes avec un vécu proche et un tempérament ou caractère proche n'auront pas forcément le même type de symptôme....



Moi je parlais de migraines et céphalées de tensions récurrentes, c'est à dire quasiment tous les jours, et bien pourtant cela a été étudié et prouvé au niveau statistiques, et de plus correspond tout à fait à ma personnalité. Je connais également une personne dans le même cas que moi pour les mêmes raisons, ce qui confirmerait la règle...

Alors vos exemples sont des cas!!

Pour répondre à votre dernier exemple, bien sûr que non, mêmes des personnes ayant le même vécu n'auront pas forcément le même symptôme, je n'ai jamais dit le contraire, par contre je maintiens concernant les migraines. Je ne dit pas que forcément des personnes perfectionnistes vont développer des migraines, mais c'est valable dans l'autre sens c'est à dire que des migraineux sont des perfectionnistes, il y a une nuance...

 
M
Métaphore
Invité
Valikor,

Je reviens sur ce message, car je viens de comprendre peut être ou vous voulez en venir, en fait le symptôme "la migraine" ou "céphalée de tension" n'est qu'un effet de perfectionnisme dont la cause profonde est ailleurs ? là je suis d'accord si c'est dans ce sens que vous l'entendiez.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
Valikor,

Je reviens sur ce message, car je viens de comprendre peut être ou vous voulez en venir, en fait le symptôme "la migraine" ou "céphalée de tension" n'est qu'un effet de perfectionnisme dont la cause profonde est ailleurs ? là je suis d'accord si c'est dans ce sens que vous l'entendiez.
oui et d'abord je dirais plutôt un ensemble de causes (= mauvais souvenirs) et ensuite je maintiens que j'ai eu des migraineux qui n'étaient pas perfectionnistes et vice-versa.

j'évite de relier le symptôme à une cause précise car 1°) ca ne sert à rien,
2°) 1 fois sur 2 , c'est pas cela....

et du coup aussi on se focalise trop à donner un sens au symptôme alors que sa vocation est d'être un message alerte.
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Pour la TCC, je vais tenter d'être plus clair.

Pour moi et à mon avis à moi, la TCC, n'est qu'une technique à utiliser dans un cadre thérapeutique plus large qui travaille avec l'inconscient.

Dans les officines, la TCC est une technique complète. Y'a des psycholoques qui pratiquent la TCC et c'est tout. Le travail ne se fait que dans le champ de la conscience. La vraie TCC officielle, c'est ça.

Rien d'autre que ce que je vous ai décrit n'est de la TCC. C'est un travail dans le conscient qui n'agit que sur les symptomes.

Elle n'est pas incluse officiellement dans aucune autre discipline. L'hypno analyste ne fait pas nécessairement de la TCC. Cela dit, il peut l'utiliser, comme je l'utilise dans la thérapie analytique.

Toute seule et en soi, comme la pratiquent certains psys, elle est basée sur un concept naif et simpliste de la psychologie.

Dans un contexte plus holistique, elle est grandement utile cependant. Mais pas seulement avec l'hypnose mais avec toute thérapie qui travaille au niveau de l'inconscient.

Pour vos migraines. Il y a tellement de causes possibles que c'est une botte de foin ou la cause est l'aiguille proverbiale. J'ai moi même souffert longtemps de migraines qui se sont avérées être un manque de protéines dans mon alimentation et à chaque fois qu'un effort physique de ma part ne reçoit pas l'équivalent en protéines pour compenser la micro destruction des muscles (celle qui fait que le muscle se régénère plus solide et plus volumineux comme dans la culture physique) cette migraine revient.

Mais il y une autre raison qui, je crois, ressemble à ce que vous expérimentez. C'est une grande détente soudaine à la suite d'une tension assez constante. Elle cause des migraines chez certains. On dirait que certains d'entre nous carburent un peu tout le temps à l'adrénaline et que quand le corps se détent, il n'en produit plus alors que l'on a comme une accoutumance à cette hormone.

Si vous expérimentez une migraine après une période de stress prolongée, que ce soit positif ou négatif, alors c'est peut être votre cas.

Alors ce que vous aurez à apprendre là dedans sera d'utiliser une énergie plus saine que l'adrénaline qui ne doit que servir en cas d'urgence. Bref...Êtes-vous fatiguée? Dormez vous assez et assez bien? Vous nourrissez vous bien? Est ce que vous être bardée de résistances qui draînent cette énergie de sorte que vous êtes forcée d'être sur cette adrénaline un peu tout le temps?

La pratique de l'hypnose, je dirais, finira par vous donner toutes ces réponses. Ne craignez pas ce que votre inconscient vous cache, ce qui s'y trouve est bien plus dangeureux caché qu'au grand jour. Y'a beaucoup de monstres là dedans peut-être mais ce sont tous des monstres de papier. Continuez d'explorer en vous.

Pour la transe, plus on la pratique et plus elle vient facilement. Craignez vous de ne jamais pouvoir vous laisser aller à une hypnose profonde?
 
M
Métaphore
Invité
Léo Lavoie,

OK c'est très clair maintenant pour la TTC, mais moi personnellement je la vois dans une pratique comme la vôtre pour une réelle efficacité.

Pour mes migraines, je ne sais même plus à quand elle remonte, à vrai dire, j'avais (et peut être encore...) beaucoup de passif à régler, beaucoup de choses ont grandement évolué, mais ces migraines se sont transformées transformées en céphalées de tension, en fait avant j'avais les deux.

Pour les personnes qui nous lisent, juste pour faire la différence, les migraines du moins les miennes se produisaient avec un effet pulsatif au niveau d'un oeil et la douleur se répandait dans la tête et cognait très fort, avec des nausées, etc., maintenant ce ne sont que des tensions mais qui peuvent être permanente toute une journée, et même la nuit je peux me réveiller à cause de ça.

Je n'ai pas de migraines ou céphalés uniquement pendant une période de repos après une semaine de stress.

J'ai vu un neurologue qui m'a posé des tonnes de questions, mais la seule réponse était : vous vous stressez trop, bien les médecins!!...et hop prescription d'un traitement pour épileptiques qui m'a tellement rendu malade sans résultat qu'au bout de 8 jours je l'ai stoppé et je sais qu'au fond de moi, ce n'était pas un médicament qui allait changer ma vie.

Bref je crois que j'ai fait tout le tour alimentaire et autre pour comprendre, mais je ne sais toujours pas.

Il y a quand même qqchose d'étrange, après voir vu pendant 8 mois ma sophrologue analyste que j'ai consulté en priorité pour ce problème, je n'ai quasiment plus eu de céphalés de tension, et depuis que je pratique l'hypnose tout a recommencé, le problème c'est qu'à la même période j'ai fait un choix délibéré de quitter mon poste de travail occupé depuis des années (rupture conventionnelle) pour me consacrer à autre chose, donc le mystère de ma tête est toujours là.

Mes tensions me réveillent même la nuit aussi, est ce un indice pour vous ?

:arrow: Alors ce que vous aurez à apprendre là dedans sera d'utiliser une énergie plus saine que l'adrénaline qui ne doit que servir en cas d'urgence. Bref...Êtes-vous fatiguée? Dormez vous assez et assez bien? Vous nourrissez vous bien?

Oui je me suis sentie (depuis fin Janvier je ne travaille plus) très souvent fatiguée, problème de sommeil, réveil nocturne régulier, maux de tête la nuit, impossible de me rendormir, cogitation, et le matin crevée, en fait j'avais souvent quand je bossais un regain d'énergie vers 17h00 l'heure où tout le monde en à marre...

:arrow: Est ce que vous être bardée de résistances qui draînent cette énergie de sorte que vous êtes forcée d'être sur cette adrénaline un peu tout le temps?

En fait que je crois que c'est ça...c'est ce que j'essayais d'expliquer à Valikor d'une certaine façon mais il n'a pas l'air de partager cette idée...


:arrow: Pour la transe, plus on la pratique et plus elle vient facilement. Craignez vous de ne jamais pouvoir vous laisser aller à une hypnose profonde?

Et bien je n'en sais trop rien, mais pour l'instant c'est vrai que ce n'est pas très concluant, et oui je crains de ne pouvoir me laisser aller à une hypnose profonde, mais j'aimerais pouvoir y arriver, mais c'est vrai que je manque de pratique, donc je vais être patiente, ça me changera...
 
esperence
esperence
Membre
messages
698
Points
3 750
J'ai envie de me faufiler discrétement sans bruit et de déposer ce message... :)

Notre corps/esprit est fait d'une manière compléte.
Il est capable d'émettre des " maux " pour signaler une défaillance quelque part...mais aussi pour dire : "Attention, là je te parle, écoute moi "...
Mais voilà, pour l'homme il faut toujours aller plus vite que la musique..alors vite il faut soigner ça...
par l'hypnose , le psy , la médecine ou autre...
Mais le corps Lui...il continuera de signaler encore et encore par des "maux ".
Pour trouver ce qui ne va pas, il va falloir fouiller..pas dire oui c'est là..car parfois ça peut etre a l'opposé.
Alors, il faudra prendre le temps de : s'écouter, de visionner les rêves émis durant la nuit, ne serait-ce qu'un flasch, un son, une couleur, un mot......
ensuite monter un punlz, dégrossir le travail du thérapeute...
Trouver ce que notre corps / esprit a a nous dire, c'est apprendre a l'écouter, a l'aimer aussi , à le respecter dans sa globalité.
Il faut savoir qu'il est puissant...autant dans un sens que dans l'autre.

Espérence
 
M
Métaphore
Invité
Léo Lavoie,

Je me permets de revenir sur mon dernier message à votre attention. Vous est-il possible de me donner votre point de vue par rapport à mes questions.

Néanmoins si d'autres personnes ont des hypothèses intéressantes à me suggérer, je reste à l'écoute.

Merci d'avance.
 
O
ospath
Membre
messages
80
Points
2 090
Localisation
Quimper
Bonjour,

Au début de ce sujet, Métaphore s'interrogeait sur un possible danger dans la pratique de l'auto-hypnose, je ne trouve pas que ce soit une question idiote, en effet, notre inconscient est capable de nous faire vivre toute sorte d'expérience, il est possible, que sans le vouloir, nos auto-suggestions nous amènent à ressentir des émotions malvenues, à revivre des souvenirs douloureux. Je ne suis pas qualifié pour dire s'il est possible ou non de vivre une prise de conscience "de masse" comme évoqué plus haut, mais toujours est-il que si cela était le cas, en auto-hypnose, il existe justement des moyens pour éviter de vivre ce genre d'expérience, les fusibles. Dans "Auto-Hypnose" de Kévin Finel, on en distingue deux types : Les premiers, selon les termes du livre "sont destinés à prémunir les personnes qui pratiquent l'auto-hypnose contre certains problèmes qu'elles pourraient rencontrer" * ; les seconds consistent à faciliter la pratique.

Les fusibles "garde-fous" (Les premiers)

Limiter le temps : "inconscient, je te demande de me sortir de transe après (X) minutes si je ne l'ai pas déjà fait" *

Rester dans le positif : "Inconscient je te demande de me faire rester dans des états agréables à vivre de sorte que la sensation la moins positive que je puisse ressentir soit de l'ordre de la neutralité" *

Présent et futur : "Inconscient, je te demande, pendant cette expérience de rester bien au présent ou dans le futur, et d'éviter soigneusement tout ce qui touche au passé" *

(Ici, en effet Kévin Finel précise qu'il n'est pas prudent de régresser en âge sans la présence d'un tiers ; toutefois, je pense qu'un praticien expérimenté, devrais pouvoir le faire seul en plaçant des fusibles adaptés du genre : "Inconscient, je te demande de me ramener à mon âge actuel, quel que soit l'âge auquel j'aurais régressé durant cette séance")


Sortir de transe : "Inconscient, si un rapide retour à l'état normal est nécessaire, je te demande de me faire sortir de transe de manière immédiate, et de me faire retrouver toutes mes capacités ordinaires" *


*Les exemples cités ci-dessus sont tous tirés du livre "Auto-hypnose" de Kévin Finel.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
ospath à dit:
Présent et futur : "Inconscient, je te demande, pendant cette expérience de rester bien au présent ou dans le futur, et d'éviter soigneusement tout ce qui touche au passé" *

(Ici, en effet Kévin Finel précise qu'il n'est pas prudent de régresser en âge sans la présence d'un tiers ; toutefois, je pense qu'un praticien expérimenté, devrais pouvoir le faire seul en plaçant des fusibles adaptés du genre : "Inconscient, je te demande de me ramener à mon âge actuel, quel que soit l'âge auquel j'aurais régressé durant cette séance")

*Les exemples cités ci-dessus sont tous tirés du livre "Auto-hypnose" de Kévin Finel.
Ca, c'est le meilleur moyen d'empêcher les gens de faire de l'auto-thérapie et de les empêcher d'aller mieux...

le seul danger réside dans le fait que même en état conscient, on peut se traumatiser, se faire peur, se faire des films....


donc oui, en transe on peut se le faire aussi...
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
A la lecture du message d'ospath, serait il possible en auto hypnose de rester bloqué sur un fait passé ? (par exemple rester à 5 ans)
Ca ne me semble pas possible....

Ou bien de rester en transe 3 jours ?

Je ne me suis jamais préoccupée de la question...

Valikor, peut on se faire un film en transe, c'est à dire se construire un faux film, comment on sait alors ?

Ou peut être aucune importance, juste traiter ce qui vient ?

Enfin c'est ce que je ferais... (ai fait) car je ne crois pas que je puisse savoir la véracité, sauf sur certains faits où on peut se renseigner...
 
O
ospath
Membre
messages
80
Points
2 090
Localisation
Quimper
katia (zoulouk) à dit:
A la lecture du message d'ospath, serait il possible en auto hypnose de rester bloqué sur un fait passé ? (par exemple rester à 5 ans)
Ca ne me semble pas possible....

Ou bien de rester en transe 3 jours ?

Je ne me suis jamais préoccupée de la question...
Il est effectivement possible, de rester à l'âge mental de vos 5 ans si vous vous loupez et aussi de rester en transe pendant plusieurs dizaines d'heure sans s'en rendre compte, toujours selon les mêmes sources.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
ospath à dit:
katia (zoulouk) à dit:
A la lecture du message d'ospath, serait il possible en auto hypnose de rester bloqué sur un fait passé ? (par exemple rester à 5 ans)
Ca ne me semble pas possible....

Ou bien de rester en transe 3 jours ?

Je ne me suis jamais préoccupée de la question...
Il est effectivement possible, de rester à l'âge mental de vos 5 ans si vous vous loupez et aussi de rester en transe pendant plusieurs dizaines d'heure sans s'en rendre compte, toujours selon les mêmes sources.
je demande à voir...
 
O
ospath
Membre
messages
80
Points
2 090
Localisation
Quimper
Perso, rien ne m'étonnerais et je ne vois pas pourquoi je me permettrais de mettre en doute la parole de l'auteur.
 
corfinas
corfinas
Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
J'avoue que moi aussi j'aimerai avoir des infos sur les risques de régression en auto-hypnose. J'ai lu moi aussi les avertissements de Finel et autre Lockert sur le fait qu'il ne valait mieux pas faire de RHV tout seul et puis une fois que j'ai estimé maitriser le protocole suffisamment bien, je me suis lancé, j'ai retrouvé des souvenirs douloureux, je les ai traités et j'en suis plus que satisfait. Je pense que c'est un avertissement style principe de précaution.

Donc appel à témoin: si vous connaissez qqn qui a fait une régression en auto-hypnose et que ça c'est mal passé, racontez nous, svp.

a+
 
M
Métaphore
Invité
Pour vous répondre Corfinas, j'ai raconté l'histoire d'un type page 3 de ce topic.

Le risque est aussi grand quand on s'amuse à hypnotiser un(e) ami(e) sans connaissances du protcole de régression, comme on a pu le lire sur ce forum, l'exemple de Hypno 2000 :

https://www.transe-hypnose.com/sujet/experience-etrange.2522/

Mais comme vous dites quand on maîtrise le protocole suffisamment bien, alors oui on peut le pratiquer, néanmoins parfois on peut avoir accès à des images inconscientes traumatisantes sans mettre en place une régression.
 
esperence
esperence
Membre
messages
698
Points
3 750
Si en auto hypnose on peut courir un risque lors d'une regression,
on peut avoir le même risque avec un hypnothérapeute débutant ou un hypnothérapeute pas en forme ce jour là , non ??

Comment un corps esprit aussi puissant, serait il capable de rester au stade de la régression !!?
il aurait certaine une bonne raison pour le faire...
à moins d'être pris en otage par quelque chose, quelque chose qui l'empécherait de revenir dans l'ici et maintenant .
 
O
ospath
Membre
messages
80
Points
2 090
Localisation
Quimper
lol, ça c'est pas de mon ressort ;)
 
M
Métaphore
Invité
ospath à dit:
katia (zoulouk) à dit:
A la lecture du message d'ospath, serait il possible en auto hypnose de rester bloqué sur un fait passé ? (par exemple rester à 5 ans)
Ca ne me semble pas possible....

Ou bien de rester en transe 3 jours ?

Je ne me suis jamais préoccupée de la question...
Il est effectivement possible, de rester à l'âge mental de vos 5 ans si vous vous loupez et aussi de rester en transe pendant plusieurs dizaines d'heure sans s'en rendre compte, toujours selon les mêmes sources.
Perso, je ne crois pas du tout qu'on puisse en auto hypnose resté bloqué à un âge donné, ni resté en hypnose pendant plusieurs jours... :shock:
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Je n'ai pas tendance à le croire non plus. Peut-être cependant le sujet pourrait rester avec son ressenti d'enfant pris dans la gorge et cela pourrait le rendre dépressif? Je ne sais pas.

Cependant le cerveau nous présente tellement de surprises ahurissantes parfois... Les personalités multiples, c'est vraiment ahurissant non? Et y'en a souvent un qui resté à l'enfance à un âge précis. Et quand cet enfant ce manifeste il prend les mêmes chemins et poursuit la même logique illogique de la personne en transe.

Mais moi aussi je demanderais à voir pour ce qui est du sujet qui reste à l'âge de 5 ans pendant des dizaines d'heures sans que la transe soit entretenue.
 
O
ospath
Membre
messages
80
Points
2 090
Localisation
Quimper
Leo Lavoie à dit:
Je n'ai pas tendance à le croire non plus. Peut-être cependant le sujet pourrait rester avec son ressenti d'enfant pris dans la gorge et cela pourrait le rendre dépressif? Je ne sais pas.

Cependant le cerveau nous présente tellement de surprises ahurissantes parfois... Les personalités multiples, c'est vraiment ahurissant non? Et y'en a souvent un qui resté à l'enfance à un âge précis. Et quand cet enfant ce manifeste il prend les mêmes chemins et poursuit la même logique illogique de la personne en transe.

Mais moi aussi je demanderais à voir pour ce qui est du sujet qui reste à l'âge de 5 ans pendant des dizaines d'heures sans que la transe soit entretenue.
Léo je ne parlais pas de rester à l'âge mental d'un enfant pendant plusieurs dizaines d'heures, mais bien de rester en transe pendant plusieurs dizaines d'heures et indépendamment, de rester bloqué à l'âge mental d'un enfant de cinq ans ; ce sont là deux risque qui sont décris par Kévin Finel, et je ne peux pas affirmer que cela soit impossible, comme je ne peux pas affirmer que cela est possible. Cependant, j'ai tendance à pencher vers le possible, les transes de plusieurs dizaines d'heures ne sont pas à démontrer, les bouddhistes savent très bien le faire et je pense que les états qu'ils atteignent sont tout à fait à portée de l'auto-hypnose ; j'ai lu et testé quelques méditations conseillées par le Dalaï-Lama, et je pense qu'une transe hypnotique peut beaucoup aider, si ce n'est englober la pratique méditative.
 
M
Métaphore
Invité
Leo Lavoie à dit:
Je n'ai pas tendance à le croire non plus. Peut-être cependant le sujet pourrait rester avec son ressenti d'enfant pris dans la gorge et cela pourrait le rendre dépressif? Je ne sais pas.

C'est comme ça que je vois les choses également, et c'est ce qui s'est passé pour le type dont je vous parle dans les pages précédentes...

Cependant le cerveau nous présente tellement de surprises ahurissantes parfois... Les personalités multiples, c'est vraiment ahurissant non? Et y'en a souvent un qui resté à l'enfance à un âge précis. Et quand cet enfant ce manifeste il prend les mêmes chemins et poursuit la même logique illogique de la personne en transe.

C'est certain qu'avec les personnalités multiples faut s'attendre à tout, néanmoins je ne m'aventurerais pas avec ce type de personnes en hypnose.

Mais moi aussi je demanderais à voir pour ce qui est du sujet qui reste à l'âge de 5 ans pendant des dizaines d'heures sans que la transe soit entretenue.
A ce sujet je reprends le commentaire de Ospath :

:arrow: les transes de plusieurs dizaines d'heures ne sont pas à démontrer, les bouddhistes savent très bien le faire et je pense que les états qu'ils atteignent sont tout à fait à portée de l'auto-hypnose ; j'ai lu et testé quelques méditations conseillées par le Dalaï-Lama, et je pense qu'une transe hypnotique peut beaucoup aider, si ce n'est englober la pratique méditative.

Là on est plus dans le cadre de la méditation que de l'hypnose thérapeutique, même s'il s'agit d'un ECM, mais dites vous bien que l'on atteint pas ce type de transe méditative en lisant quelques bouquins et en pratiquant une fois par semaine la méditation, il faut commencer à 5 ans dans un cadre bien particulier et pratiquer 8h00 par jour la méditation pour arriver à ce stade de transe sur plusieurs heures ou jours, d'ailleurs certains moines tibétains sont en ECM en quasi permanence, c'est leur vie.

Donc faut pas tout confondre...avec l'auto hypnose je n'y crois pas du tout. Il est déjà parfois difficile d'atteindre une transe profonde avec un thérapeute alors sur plusieurs jours, en simple hypnose ... :?
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
En fait, dans la pratique méditative la transe est désirée et controlée et il y a des artistes de la méditation, mais là pour l'auto hypnose, Kevin Finel et O Lockert, ce ne sont pas des méditants du fin fond de l'Himalaya dont ils parlent qui eux doivent maitriser leur pratique, mais de vous et moi...

Serait il alors possible par un quelconque hasard de rester plongé dans une transe très longue, sans l'avoir désiré, ni rien fait pour ?
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Quand j'ai commencé l'ah, c'était avec des vidéos, si j'avais pensé pouvoir rester bloquée en transe, ça m'aurait crée de l'anxiété, et considérablement freinée.
Bon, jamais arrivé...
 
M
Métaphore
Invité
Ben on vient de répondre Katia, la transe est un acte voulue et acceptée, et surtout un apprentissage, après vient la méditation qui représente pour moi un état permanent d'une transe hypnotique légère.

C'est du moins comme ça que je vois les choses...
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Je me demande alors où s'applique cette précaution, citée par les deux auteurs.

Pourquoi parler de cela, si ça n'a quasiment aucune chance d'arriver ?
 
M
Métaphore
Invité
katia (zoulouk) à dit:
Je me demande alors où s'applique cette précaution, citée par les deux auteurs.

Pourquoi parler de cela, si ça n'a quasiment aucune chance d'arriver ?
Heu... je crois qu'on est en décalage sur le sujet, donc reprenez ce qui a été déjà dit sur les pages précédentes, car là j'ai rien de plus à ajouter... :oops:
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Messages récents
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Haut