communication ericskonnienne

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par rfi33, 2 Juin 2009.

  1. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    cela fait pas mal de temps que j'entend parler de communication ericksonnienne ou d'hypnose conversationnelle et j'ai beau rechercher sur internet je ne vois pas de réel description et explication de ces concepts. Pourriez vous m'expliquer en gros ce que cela signifie
     
  2. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    je viens de voir que l'hypnose conversationnelle était une conversation sous hypnose alors que je pensais que c'était un état légerement hypnotique induit par la conversation
     
  3. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Mauvaise pioche
    Bonne pioche, pour mon compte
     
  4. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Et la communication ericksonienne est l'utilisation des outils de la PNL, mais cette fois HORS toute transe.
     
  5. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Hum, sans vouloir mettre la tête à l'envers (des lecteurs) :

    La PNL s'est développée en se fondant sur l'observation de quelques thérapeutes considérés comme géniaux par Grinder et Bandler, dont Milton Hyland Erickson... (et Virginia Satir etc.)

    La poule a bien été un oeuf dans sa jeunesse, mais il avait été pondu par une poule différente... :roll:
     
  6. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    ok je comprend a peu prés mais ya toujours un truc que je ne saisis pas bien c'est qu'estce que la pnl apporte de plus que l'hypnose si ce n'est des modeles? en effet il me semble que erickson pratiquait l'ancrage, le recadrage, dissociation, calibrage, synchro...je me trompe?
     
  7. D'après de que j'ai compris, ce que vous énoncez rfi33, c'est autant des techniques PNL que d'hypnose, mais j'ai déjà posé la même question que vous, et je n'ai pas eu de réponses claires et surtout distinctives, car finalement il n'en existe pas, mais pour moi, la PNL est plus axée vers le coaching, et l'hypnose vers la thérapie, pour moi il y a une certaine différence que certains n'acceptent pas a priori.
     
  8. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Ce qu'apporte la PNL de plus que l'hypnose? Les modèles.

    L'hypnose est une technique qu'utilisait Erickson. Et Erickson utilisait beaucoup d'outils de la PNL.
    Là où la PNL fait fort, c'est qu'elle nous montre comment faire comme un génie de la communication qui utilisait tous ces outils plus ou moins sans le savoir.

    En fait, l'hypnose a donné naissance à la PNL, et la PNL alimente maintenant l'hypnose.
     
  9. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Moi, plus je connais l'hypnose et moins j'aime la PNL pour ce que j'en sais. D'ailleurs je m'oriente plus vers Elman qu'Érickson alors...

    Naturellement, le style Elman, Kein et Banyan est bien plus proche de la psychanalyse et de la thérapie primale que le style Ericksonnien.

    Je trouve en quelque part (et peut-être que je me gourre totalement) que la PNL est à l'hypnose ce que le café instantané est au café infusé. Moins de goût, moins de caféine, mais ç'est rapide. Et je crois que ça travaille en surface...

    Encore ici, pour moi ce qui ne déloge pas ce qui est en profondeur pourra ôter un ou plusieurs symptomes mais la névrose se manifestera autrement. Mais je ne suis pas sûr du tout que ni Bandler ni Robbins ne savent ce qu'est la névrose.
     
  10. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Pour les modèles qui sont si chers à la PNL... C'est bien beau dans un bureau de ventes ou de professionnels. Mais je regrette dire tout le contraire de Robbins... IL ne suffit pas qu'une personne obèse modélise une personne mince pour le devenir. C'est tentant de le croire mais c'est faux.

    La modélisation c'est bien mais encore faudrait-il qu'elle se fasse aussi au niveau de l'inconscient et la PNL ne travaille pas dans ce "merdier" là! :lol:

    En ce sens je trouve que la PNL ressemble a du cognitivo comportemental et je ne suis pas un fan du cognitivo... On ne se change pas profondément en changeant de comportement fusse-t'il une modélisation. Qu'on le veuille ou non, c'est le subconscient qui nous mène, on ne fait que canaliser intelligemment ses impératifs.

    Alors c'est au niveau de ces impératifs qu'il nous faut travailler et c'est l'hypnose qui y conduit. Et l'hypnose abréactive encore plus.
     
  11. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    En fait je dirais bien que: "ce n'est pas que la PNL ne cherche pas dans l'inconscient" mais plus que: "c'est sur que l'hypnose en ouvre plus facilement les portes".

    Allez un exemple, l'autre jour j'ai constaté que souvent j'avais un sentiment désagréable qui revenait sans trop d'explication "rationnelle", alors je commence une technique PNL type RHV, donc régressive, c'est à dire ancrage du ressenti pas agréable et recul sur la ligne de temps et je recule, je recule et je trouve rien ou presque.

    Alors comme je trouvais ça louche je me fais une auto-hypnose, et je demande à mon cher inconscient : tout en restant connecté avec ce ressenti laisse revenir le souvenir de la situation où tu as ressenti la même chose la première fois et ... bingo ! J'en ai versé une larmichette. Après j'ai réévalué la croyance de l'époque et ça m'a fait tout chose. Et après, en situation, j'ai constaté que ce ressenti avait disparu.

    Tout ça pour dire si vous voulez allez en profondeur, à mon avis, vous pouvez faire de la PNL ... sous hypnose !

    a+
     
  12. Je suis en train de lire plusieurs livres à la fois mais notamment puisque Léo en parle le livre de Robbins "Pouvoir illimité" et bien franchement pour l'instant ça ne me convaincs pas du tout, et je suis tout à fait d'accord avec Léo, tant qu'on n'a pas été au fond du problème les modèles n'ont aucun impact, ni intérêt.

    Ce que j'ai lu aujourd'hui de Robbins m'ont fait bondir, "tout le monde a le même système neurologique est les mêmes ressources", personnellement je trouve aberrant de dire ça, bien sûr que non nous n'avons pas les mêmes ressources, justement parce que qqchose nous bloque pour les avoir ces putains de ressources, donc ce n'est en regardant son modèle et comme il dirait faire de l'imitation qu'on va reproduire le même schéma, je trouve cela stupide de dire ça.

    On n'est (né) pas tous égaux, c'est un leurre de croire ça, nous n'avons pas tous le même potentiel, même si chacun a le sien, mais on ne peut comparer un type qui naîtra dans une famille d'ouvrier et un autre avec une cuillère en or, cela ne veut pas dire que le fils d'ouvrier ne s'en sortira pas, loin de là, mais il va se battre s'il a la volonté d'aller plus loin, tandis que le fils d'un riche avec ses relations, n'aura pas trop d'effort à faire, son père son modèle.

    Ces histoires de modèles ne me parlent pas du tout.

    Je pense que chacun à du potentiel qu'on peut effectivement développer suivant la confiance en soi etc, mais justement notre parcours de vie nous limite parfois dans nos peurs, ça c'est sûr, mais il n'y a pas que ça. Faut quand même pas faire croire aux gens qu'ils peuvent devenir tous Président.

    Moi je ne vois pas les choses comme ça, positiver et redonner confiance OK, mais surtout aller chercher le problème à la source avant de se lancer dans la modélisation qui pour moi n'a pas beaucoup de sens.

    Mon message paraîtra à certains professionnels assez simplistes, mais au moins c'est à la portée de tous.
     
  13. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    oh que vrai.

    et on s'aperçoit qu'on est bien plus marqué par les parents et l'entourage qu'on voudrait l'admettre : ce sont soit nos modèles, soit des antimodèles et un mix de tout cela...

    ce n'est seulement que quand on travaille sur les modèles-empreintes ds le passé qu'on peut être libéré de certaines choses qui pourrissent bien la vie :
    -répondre aux attentes (et qui du coup empêche les personnes de savoir qui elles sont)
    -jugement-regard
    -difficulté à dire non
    ...

    Valikor
     
  14. Oui la pluie ça mouille, et le soleil ça chauffe pour répondre à Valikor,

    Pour moi la phrase de Léo, résume tout :
    :arrow: Encore ici, pour moi ce qui ne déloge pas ce qui est en profondeur pourra ôter un ou plusieurs symptomes mais la névrose se manifestera autrement. Mais je ne suis pas sûr du tout que ni Bandler ni Robbins ne savent ce qu'est la névrose.
     
  15. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben alors c'est comme de dire qu'on peut faire de la nage quand on fait de la plongée sous marine ça non? On peut faire aussi du vélo sur un bateau de croisière mais c'est le bateau qui se rend de l'europe à l'amérique, pas le vélo.

    L'hypnose est déjà une programmation neuro linguistique d'ailleurs.

    Mais sî la profondeur de l'hypnose n'est pas importante en HE alors c'était inévitable qu'un Bandler crée une forme de reprogrammation en état "non hypnotique".

    Mais ce n'est pas vraiment hors transe que la PNL se fait. Je dirais qu'il y a toujours une transe légère. Mais voilà... Moi je pense que plus la transe est profonde et plus l'impact sur l'inconscient est profond et plus on a accès à des couches plus anciennes de l'inconscient. Et, pour moi, avoir accès aux couches les plus anciennes de l'inconscient est primordial.
     
  16. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Léo, il me semble vous avoir déjà dit que la PNL était toujours couplée à l'hypnose.
    Il n'y a qu'en France, et nulle part ailleurs dans le monde que l'on pratique la PNL sans une induction hypnotique.
    C'est dailleurs pour cela qu'en France, les PNListes n'ont pas tellement de résultats...
     
  17. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben moi je suis en amérique, collé sur les USA et je peux vous dire que la PNL ici n'est pas couplée avec l'hypnose. Mais pas du tout. Elle l'est dans le fond mais pas dans la pratique.

    Sauf comme je vous dis qu'il y a toujours probablement une transe lègère. Mais elle n'est pas induite "officiellement" , elle l'est un peu comme celle du vendeur qui vous vante un produit et qui vous pose des questions rapides dont la réponse sera "oui" pour vous faire entrer dans un mode de "oui" afin d'accepter d'acheter la babiole.
     
  18. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Oui :D

    En tous les cas, Bandler et Grinder procèdent toujours à une induction hypnotique avant de travailler en PNL. Dailleurs, le titre du livre "Transe-formation" est très explicite...
     
  19. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    la profondeur de transe plus importante n'est que le signe que la personne a un lâcher prise supérieur ce qui donne davantage de latitude à l'inconscient pour travailler plus efficacement...

    Vous avez vu des couches dans l'inconscient? moi non.

    et en combinant suggestions et emdr, on peut même aider la personne à se débarrasser d'un trauma très ancien et occulté sans qu'elle sache consciemment ce que c'était.... A condition que le lâcher prise soit suffisant.
     
  20. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    oui et visiblement vos accomplissement sont tellement importants que ceux des autres et leurs propos paraissent bien pâles en comparaison... Mais au fait, quels sont-ils?
     
  21. Ce n'est pas parce que je ne suis pas thérapeute pour l'instant que je suis incapable d'avoir une opinion sur le sujet M. Valikor et d'avoir mes idées qui rejoignent jusqu'à présent celles de Léo, chacun son point de vue.

    Mais dans cette remarque désobligeante, vous l'adressez également à Léo car au final je n'ai repris que ses propos que je partage.
     
  22. Yvan

    Yvan

    Inscrit:
    29 Décembre 2007
    Peut-on influencer notre interlocuteur si on arrive à le placer en transe légère lors d'une conversation :?:
     
  23. Yvan que pensez vous que font tous les commerciaux et ceux travaillant dans la communication ? on dit familièrement ce sont des beaux parleurs, ben oui comme certains dirigeants qui ont appris la PNL...
     
  24. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    valikor dit: Vous avez vu des couches dans l'inconscient? moi non

    alors vous ne croyez que ce que vous voyez?
     
  25. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    j'essaie de croire le moins possible et plutôt d'observer, d'analyser, de comprendre, éventuellement émettre des hypothèses de travail et vérifier que l'évolution observée est conforme à ce que je m'attendais.

    J'évite de croire trop, ça évite de se planter et ça permet de rester collé à la réalité des choses...
     
  26. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour Léo,

    Je vous présente une remarque ; en espérant que vous saurez la prendre avec le recul adapté :) - pourquoi pas d'ailleurs ? :wink:


    Où l'on voit bien que votre manière de vous représenter certaines notions concernant ce qu'il est possible d'envisager avec l'utilisation de l'état hypnotique en thérapie, est fonction de ce que vous aviez déjà appris auparavant.

    Autrement dit, vos propos nous donnent l'impression que :

    1) vous avez acquis (lectures, enseignements, expérience propre, réflexion et évolution autodidacte) des modèles du monde

    2) vous vous êtes intéressé à la notion d'hypnose

    3) vous avez assimilé ce que vous découvriez, à ce que vous aviez déjà construit de vos croyances ; c'est donc intégré à présent à ce qu'il y avait auparavant.

    Arrêtez-moi dès que vous êtes en éventuel désaccord, s'il vous plaît (je poursuivrai seulement après que nous nous soyons mis d'accord sur la question).
     
  27. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben oui Castorix, vous avez raison. On fait tous ça, le truc c'est de le savoir; de savoir se mettre soi même à côté de "sa boite" à soi.

    Je suis une personne assez logique et assez rationelle. Je me sers de conventions de psychologie dynamique qui ne sont plus à prouver et j'extrapole de façon logique.

    L'enfance est une longue phase de développement constituée de plusieurs phases. Chaque phase doit bien se conclure et, pour les animaux sauvages, elle se concluent toutes bien à cause que la nature et les animaux sont en phase.

    Bon alors je disais que chaque phase doit bien se conclure et chaque phase se conclut sur la base de la phase précédente. Donc par exemple si la phase de l'affirmation de soi, vers 2 ou 3 ans, ne s'est pas bien passée, l'enfant y reste fixé et il passe très mal aux phases suivante. C'est comme bâtir une maison.

    Ces phases là et, soit leur heureuse conclusion ou leur non conclusion, source de névrose, se cristallisent telles qu'elles dans la psyché en attendant une résolution qui ne viendra pas (sauf en thérapie). Tout ça en plus de l'apprentissage expérimental cognitif simple qui s'ajoute à l'apprentissage précécent et sur la base de ce dernier...

    Ça va de soi! C'est cela que j'appelle les couches de l'inconscient, ou du subconscient.

    Quand à l'hypnose, pour réaliser des régression ou des abréactions, on ne peut le faire en hypnose légère alors donc il faut une hypnose profonde pour aller en profondeur dans les couches de l'inconscient.

    Pensez-y Mr Valikor, les choses qui se bâtissent sur la base de choses bâties précédemment sont "en couches" ou "en étage" si vous préférez mais c'est comme ça. C'est le contraire qui, pour moi, reste à prouver si ça vous chante.
     
  28. ludmilla

    ludmilla

    Inscrit:
    6 Mars 2009
    "On ne se change pas profondément en changeant de comportement fusse-t'il une modélisation." et donc à propos des "couches de l'enfance"...

    si, justement, on change uniquement en changeant le comportement.

    Leo, "tout geste est soutendu par un désir" R.L.

    vous pouvez accéder à la "couche profonde" hors thérapie au bonheur quotidien des gens non- thérapeutisés; un changement profond "par accident", vous connaissez.

    changez un geste, changez votre main habituelle en brossant vos dents, tous les matins pendant une semaine, marchez 10 min sur les talons aiguilles avant de vous couchez, dormez avec un chapeau de paille sur le visage, tirez la langue à votre voisine comme premier geste de la journée.. bouger! touchez votre désir!expérimentez un changement!

    et ensuite faites de la thérapie aux autres..d'une façon rationnelle.

    c'est la discipline comporte-mentale qui est difficile à réaliser, la pnl l'enseigne au mental, l'hypnose à ?, à choisir..

    c'est peut-être la cause pour laquelles les pnl-istes forment un peuple "élu".
     
  29. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Léo, pour la suite de notre discussion.

    Alors voilà, les théoriciens de la thérapie systémique ont posé les bases d'un (enfin, plusieurs, mais je parle de celui-ci) nouveau paradigme : la causalité circulaire.

    Je vous invite à en découvrir les fondements et le développement dans des ouvrages comme celui de Paul Watzlawick et Giorgio Nardone, "Stratégie de la thérapie brève" au Seuil.
    (ou dans leur précédent : "l'art du changement" aux éditions l'Esprit du temps, des mêmes auteurs)

    Ces auteurs que l'on ne présente plus y expliquent efficacement un certain nombre des concepts-clés des thérapies stratégiques issues de la systémique.

    On y arrive : vous-même semblez raisonner systématiquement en vous rapportant (vous me confirmez ou corrigez, comme on a dit, n'est-ce pas) à une base : un fait possède une cause, donc le fait en est la conséquence ; pour agir sur le fait il est nécessaire de s'adresser à la cause.

    :?: (êtes-vous d'accord pour ce que je dis ?)
     
  30. Yvan

    Yvan

    Inscrit:
    29 Décembre 2007
    Si je suis votre raisonnement la transe légère ne permettrait donc d'accéder qu'à des souvenirs récents il faudrait approfondir la transe pour accéder aux plus anciens ? mais qu'en est-il de l'efficacité des suggestions ? obtiens-t-ton d'aussi bons résultats en transe légère qu'en transe profonde ? :roll:
     
Chargement...