Formation Hypnose

Dénutrition - comment en sortir ?

jumb

Membre
Bonjour à tous,

Je voudrais aborder un autre sujet, celui de la dénutrition volontaire, c'est à dire de s'alimenter si peu en terme de quantité que cela en affecte la santé de façon à la mettre gravement en danger. Avec un IMC à 16 à presque 70 ans, il y a danger. J'aurai pu utiliser le terme d'anorexie. Il s'agit d'une personne de ma famille qui a ce comportement là.

Elle a vraiment la possibilité de manger plus, mais c'est par réel choix, avec un régime très restrictif. L'autre jour, j'ai remarqué qu'elle s'observait avec beaucoup de joie dans le miroir, assez longuement. Elle se plait ainsi en étant extrêmement "squelettique", même si C'est vraiment pour l'image qu'elle le fait. Pour elle c'est ce qui est le plus important. Elle est super fière de sa ligne, même si en l'occurence, elle est tellement faible à ne plus pouvoir tenir sa maison, et assumer très difficilement son quotidien, avec une extrême fatigabilité.

Comment lui faire entendre raison ? (les arguments vitalité, santé ne fonctionnent pas). C'est vraiment au niveau de la beauté, de la séduction que ça semble s'articuler...qu'elle puisse se trouver belle avec un poids permettant de vivre plutôt que de survivre. Surtout qu'elle n'est pas demandeuse. Elle est prête à mourir pour se voir belle en ce miroir.
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
miroir miroir suis je la plus belle?
oui elle est fière de son aspect qui correspond à ses critères de beauté.
Comment lui faire comprendre qu'elle s'affaiblit et va vers la mort?
Quelqu'un a du lui mettre cette idée dans la tête.

Si elle a un mari,il peut lui dire:tu sais je n'ai pas grand chose à toucher,ou je te préfère avec un peu plus de formes...je sens tes os...
Si elle a des enfants qui l'aiment,ils peuvent faire de même.....lui dire qu'ils voudraient quelle reporte cette jolie robe qui l'a met en valeur,mais que pour qu'elle lui aille à merveille il lui faut prendre des formes,..quelques kilos...
ou lui demander quel est l'aliment qu'elle préfère le plus:le salé ou le sucré?lui en faire parler.....puis lui dire que si une fois par semaine elle en prend un en petite quantité ,elle ne va pas prendre un gramme....puis deux...puis trois....
Si c'est dangereux pour sa santé ,l'amener chez son médecin...
 

jumb

Membre
Comment lui faire comprendre qu'elle s'affaiblit et va vers la mort?
Personne n'a la réponse, ni même son médecin qui pourtant essaie de la faire changer. Plusieurs médecins ont déjà essayé, sans succès, en procédant de différentes façons. Vu que c'est intrinsèquement dangereux pour sa santé, le corps médical a essayé d'intervenir.
Quelqu'un a du lui mettre cette idée dans la tête.
Oui tout à fait d'accord et je sais "quoi". C'est plus une réaction à des propos qui datent d'une cinquantaine d'années !!!

L'objectif principal de cette personne est de plaire, d'attirer, de séduire, et c'est en étant squelettique qu'elle pense y parvenir. La croyance erronée est là dedans. Ca ça nécessite tous les sacrifices. Comme thérapie, je verrais un peu un truc du genre comme dans les anciennes émissions de télé sur du relooking, où ils demandaient à des inconnus ce qu'ils pensaient du look de la personne. C'était filmé avec un retour pour la personne. En gros si la personne était habillée comme un sac, elle en avait le retour.
 

celinemily

Membre
Ce qui peut être intéressant,
- voir comment elle perçoit les corps decharnes (autre que le sien) = perçu positivement ou méprisés ?
- voir si elle parvient à se rendre compte que son corps est dans le même état que ceux là
Si elle n'en a aucune conscience, je suis d'accord avec Moune, l'avis negatif sur son physique venant de personnes qui l'aiment peuvent avoir un impact .
- quels risques il y a t il selon elle a reprendre 1 kg?
- au niveau des aliments consommés, quels sont ceux qu'elle s'autorise?/ qu'elle pourrait éventuellement s'autoriser de façon exceptionnelle à manger / qu'elle s'interdit? (L'idée est d'essayer progressivement faire passer les aliments de la colonne 2 dans la colonne 1, et de la colonne 3 dans la colonne 2, etc...,).
- quelle quantité elle s'autorise chaque jour ? Jusqu'où est elle capable d'augmenter?
Même principe l'idée est de faire glisser la quantité occasionnelle dans la colonne quotidienne.
Faites vous aider par des spécialistes et si sa santé est en danger, il ne faut pas hésiter à la faire prendre en charge en hospi.
L'anorexie est une maladie désarmante pour l'entourage qui nécessite une prise en charge médicale, parfois contre le gré du patient
 

jumb

Membre
La maigreur est perçue comme très positivement, et l'inverse (même poids normal) comme très négativement.

Le risque de prendre un kilo est très grand. Je ne sais pas vraiment lequel, il est... peut-être dans rentrer dans la spirale du "grossissement" et de ne pas aimer la modification corporelle que ça crée, même avec un kilo de plus.

Il y a une sacré maitrise de la nutrition pour rester à poids très faible. Il y a peut-être une forme de fierté là dedans, du style "moi, j'assure".

Il y a plein d'aliments interdits, parfois il y a des exceptions, mais au final, si la balance indique trop, il y a un repas fait d'un fruit ou de presque rien, de façon à immédiatement rétablir l'équilibre précédent. Et même en avance, manger moins la veille si un resto est prévu le lendemain. Sauf que la veille, il n'y a pas encore l'energie de ce qu'on mange le lendemain, d'où le fait que ça pose problème. Déjà si elle pouvait faire le lendemain, plutôt que la veille ce serait bien.

Elle peut augmenter par 5 la quantité, mais ne veut pas. Le poids est stabilisé aussi, ne baisse plus pour aussi éviter l'hospitalisation.

Peut-être qu'il y aurait prise de poids si elle n'avait pas besoin de préparer les repas. Ce serait plus facile de manger... A y refléchir, c'est peut-être une partie de la solution. En centre médical, durant 6 semaines, elle avait pris 3 kg. Les quantités étaient importantes et nourriture de qualité et elle finissait par manger plus. Il n'y avait pas les courses à faire, ni cuisiner, ça joue apparemment. C'était mieux, et sur une longue période, peut être que le poids ce serait stabilisé un peu plus haut.
Il manque l'envie de faire à manger, il peut y avoir aussi une demande à ce niveau là. Parfois elle mange des chips ou de la mayo, alors faut vraiment manger peu, pour ne pas cuisiner des pommes de terre.
 

celinemily

Membre
Si ca vous est possible, preparez lui des repas. Trichez et mettez des purées pomme de terre/ légumes et dites que c'est que des légumes. Purée de fruits, et vous sucrez un peu. Vous rajoutez du beurre par ci, du fromage style parmesan par là. Mettez des épices qui donne du gout mais pas de calories pour cacher le gouts des aliments qu'elle ne s'autorise pas.
Et je le répète, même si c'est dur pour l'entourage, n'hésitez pas à la faire hospitaliser si elle devient trop faible.
 

celinemily

Membre
Il y a une sacré maitrise de la nutrition pour rester à poids très faible. Il y a peut-être une forme de fierté là dedans, du style "moi, j'assure".
Je ne suis pas certaine que cela soit de la fierté. C'est plus une notion de contrôle je pense. Face à tant de choses qu'elle ne peut contrôler et qui l'angoisse, voila un moyen qu'elle a trouve de façon inconsciente de reprendre du contrôle. Ca (le contrôle du poids) elle le contrôle, elle le domine, ca rassure, ca calme...
 

jumb

Membre
Oui effectivement, on peut voir cela comme cela. Il reste que le choix d'un poids si faible est le problème. Elle aurait choisi 5 à 10 kg de plus voire 20, ça aurait été bien mieux en terme de santé. Elle aurait toujours la possibilité de contrôler cela.

J habite bien loin à 1h30 de route aller, alors compliqué oui pour faire les repas. Sur qu on a tendance à lui acheter des chocolats, des boissons qu elle aime etc... Et aussi d être un peu plus lourd quand on cuisine sur la cuillère d huile etc...
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
IL y a auusi le portage de repas à domicile ou les "cantines" de personnes du troisième âge.L'idée étant de renouer du contact humain et de prendre du plaisir à faire autre chose que penser à manger pour survivre.
 

jumb

Membre
La cafetaria ou resto au coin de la rue, dans le même ordre d idée ça peut être sympa. Les cantines dont tu parles, il n y en a pas dans leur secteur.

Il y aussi une émission télé qui s appelle à table. Ils proposent des recettes en moins 30 minutes. J ai testé ça à l avantage d être vraiment bon et économiser bien du temps et de l argent.
 

celinemily

Membre
Sinon, l'achat d'un petit congélateur et vous lui préparez des petits plats que vous congelez en portions d'une personne
 

celinemily

Membre
Oui ça peut être une bonne idée voire d aller cuisiner sur place... Et congeler...
oui, si tu as le temps, c'est une bonne chose de partager cela avec elle. Par contre tu risques de te buter aux aliments "interdits" si tu cuisines en sa presence, alors que si tu les as cuisinés d'avance, ca passera bien mieux.
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Hum je mangerais bien une bonne quiche lorraine avec une salade fraîche
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut