EMDR - ça peut durer combien de temps ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Fripon, 6 Novembre 2012.

  1. Fripon

    Fripon Membre

    Inscrit:
    20 Décembre 2011
    Messages:
    36
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Paris
    Bonjour,

    ça fait un moment que je n'ai rien posté sur le forum car je suis ma thérapie EMDR tranquillement. Cependant, cela m'inquiète un peu. Car ça commence à faire un moment que je la suis (1 an et demi il me semble).

    La thérapie n'est pas si "brève" qu'on le prétend ? J'ai vu des personnes qui auraient suivi 4 ans de ça. C'est long 4 ans quand même !

    Pourtant chaque séance a des effets, il y a effectivement une "trace dans le corps"(contractions constantes dans le ventre, le dos, etc...) déclenchée et amplifiée à chaque séanceà l'évocation de certains sujets...

    Il semblerait que ça tourne pas mal autour de la peur de vomir "émétophobie", mais je n'en ai pas de souvenirs clairs. La thérapeute me dit que ça n'a pas d'importance, que c'est le corps qui s'en souvient, et que peut-être à la fin de la thérapie je ne saurai toujours pas l'origine du trauma.
    Mais que je me sentirai mieux.

    Est-ce que je manque de patience ?

    Je ne trouve pas d'expérience similaires à la mienne et ça me déroute. La plupart des gens semblent identifier l'origine du traumatisme. Aussi, ils font une dizaine de séances, pas une vingtaine... Cela dit on n'a pas commencé la désensibilisation tout de suite, on a fait 3/4 séances sans rien pour créer un lien thérapeutique et faire un "plan" de je sais plus quoi.

    Bref, je suis un peu inquiet, car elle me demande quand même : "depuis le début, vous vous sentez tout de même un peu soulagé ?" et moi j'en ai pas l'impression malgré les séance de désensibilisations qui pouvaient être assez "violentes" (spasmes, pleurs...)
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    euh, d'après mon expérience, elle fait durer les choses et surtout, plus gênant, elle manque de compétence au niveau du modèle clinique nécessaire pour se servir efficacement de l'EMDR...

    Elle aurait d'abord dû travailler votre anxiété probablement héritée d'un de vos parents, puis aussi l'impression que pendant très longtemps vous avez eu cette phobie et l'impression que pendant longtemps elle a fait partie de vous...
    Car depuis le temps, c'est devenu analogue à un trait de caractère...
    Valikor
     
  3. Gaelic

    Gaelic Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Messages:
    161
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    1 an et demi d'EMDR ? Ca fait beaucoup je trouve.

    Normalement, le but c'est de remonter au traumatisme à l'origine d'un trouble pour en "guérir", mais une fois que c'est fait, c'est fait.

    Avez-vous toujours les mêmes sensations (spasmes, contractions,...) lors des séances, ou ca change selon le sujet ?

    En principe, vous devriez revivre le traumatisme à un certain niveau. Je n'utilise plus beaucoup l'EMDR mais les gens que j'ai traité avec me racontaient avoir revécu une scène précise, parfois plus d'une en 1 séance.

    Déjà, parlez-en avec votre thérapeute. C'est elle qui vous connait et qui connait la technique. Mais 3/4 séances pour "créer un lien thérapeutique" et "faire un plan" dont vous ne vous souvenez plus, c'est vrai que ce n'est pas le plus efficace.

    Avez-vous uniquement travaillé en EMDR sur le symptôme/trauma ou avez-vous également travaillé sur les ressources, les déclencheurs du présent, les parties de soi ?
     
  4. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Fripon, je peux savoir quel était le motif de votre consultation ?
    A priori une phobie ?

    Est ce que votre thérapeute a démarré directement sur la technique EMDR ? est ce que vous êtes qqu'un d'anxieux ?

    Globalement la technique EMDR ne doit pas se pratiquer sur un individu déjà fragilisé, ce qui renforce son malaise.

    Mais pour moi un thérapeute qui pratique uniquement l'EMDR, j'ai du mal... c'est une technique efficace comme l'hypnose, d'ailleurs pratique t'elle l'EMDR sous hypnose ? mais il y a des précautions à prendre.

    Ce forum est finalement intéressant pour voir la diversité des thérapies et les grossières erreurs de certains... :roll:
     
  5. Gaelic

    Gaelic Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Messages:
    161
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    C'est vrai que j'entends de plus en plus de mauvaises choses sur les thérapeutes pratiquant uniquement l'EMDR :(
     
  6. Fripon

    Fripon Membre

    Inscrit:
    20 Décembre 2011
    Messages:
    36
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Paris
    Merci pour vos réponses.
    Je ne sais pas pour le "modèle clinique", elle me semble respecter le protocole pourtant.

    Elle fait aussi de l'hypnose ericksonienne.
    Car justement, elle me disait qu'il y avait des gens avec lesquels l'EMDR ne fonctionnait pas... et que l'hypnose pouvait aider dans ces cas.

    En fait, je ne pense pas qu'elle fasse durer les choses volontairement, je ne la "sens" pas comme ça. Je "sens" ce que les gens ont généralement, et je ne vois pas pourquoi elle ferait ça, car de toute façon l'EMDR est quelque chose de très demandé à Paris.

    Même mon osthéopathe, que je vais peut-être finir par arrêter de voir car je ne la sens pas efficace, je "sens" qu'elle ne me garde pas juste pour l'argent. Avec un chiropracteur je l'ai senti oui, avec certains généralistes et ORLs aussi.

    J'ai perdu foi en la médecine, il me faut peut-être un peu de patience tout simplement. Toute thérapie est fait de haut et de bas, n'est-ce pas ? (surtout l'EMDR)
     
  7. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Bon alors tout va bien...

    J'essaie de comprendre, mais vos commentaires me laisse perplexe... si vous avez confiance en votre thérapeute, pourquoi vous en plaignez vous (de la lenteur thérapeutique...) :roll: :idea:
     
  8. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Parce que Fripon voudrait aller mieux rapidement et qu'il est un peu perdu actuellement? Parce qu'il voudrait être rassuré ou orienté par des professionnels avisés et humains? Parce qu'il s'est engagé dans une thérapie couteuse en terme d'efforts et d'argent et que la théorie de l'engagement (en principe connue des thérapeutes) explique que l'on poursuive un travail qui nous a demandé du temps et de l'argent? Je me trompe peut-être Fripon mais ça ne me semblait pas si compliqué à comprendre.
     
  9. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    elle suit son protocole ok, est est-ce le meilleur? le plus efficace?
    j'en doute....
    suite en mp.
     
  10. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1689
    J'aime reçus:
    524
    Points:
    5380
    Bonjour

    Juste un point de vue général sur la question de Fripon

    Globalement d'après tes messages, il me semble que ce thérapeute est très orienté psychanalyse.
    (3/4 séances pour le lien thérapeutique, 18 mois de séances... je ne vois pas ce qui justifie cela si ce n'est cette influence.)

    L'EMDR est un "outil" thérapeutique et non une psychothérapie en soit, l'emdr s'utilise dans le cadre d'une psychothérapie au même titre que d'autres "outils" comme l'hypnose.
    En ce sens un psychothérapeute au sens "légal" du terme doit disposer d'autres techniques à mettre à disposition de ces patients.

    L'EMDR est éfficasse quand le traumatisme originel est reconnu, s'il est inconscient, diffus, oublié ou si le patient ne le "reconnait" pas, l'utilisation de l'emdr est beaucoup plus complexe. Il me semble que ce thérapeute devrait en tenir compte.
    Il peut cependant travailler avec l'emdr dans ton cas (peur de vomir) et faute de traume en recherchant avec toi par quelle sensation, attitude,... tu souhaiterais avoir en "remplacement" de ce que tu éprouve dans ton malaise.
    L'emdr n'est pas non plus une technique d’élucidation de traumas, de souvenirs.
    Aussi 18 mois d'emdr est proprement inutile, voir à la limite de la pratique trompeuse.
    Une thérapie emdr ne doit pas excéder 4 à 6 séances.

    D'un point de vue philosophique, les arguments s'il y à lieu, "d'investissement dans sa thérapie, dans le temps et dans le cout, l'obligation de recherche de trauma et de leur compréhension.. ne ce justifie nullement. L'hypnose Erickonienne et l'emdr on en commun un attachement d'abord à la disparition de symptôme et au mieux être "ici et maintenant". De ce mieux être nait un "recul", une autre vision du trauma d'origine (et non l'inverse).
    (bon je résume évidement)

    Il me semble donc que votre thérapeute semble un peu "paumé", s'il utilise le protocole de base emdr depuis tout ce temps sans amélioration, il y à des questions à ce poser.....
    -Il ne sait pas en sortir (du protocole) alors il n'arrivera à rien pour vous.
    -Il est dans une démarche psychanalytique; alors il se trompe d'outil.
    -Il trouve que votre porte feuille s'ouvre facilement est en profite (dans cette hypothèse il n'est pas paumé)

    A vous de voir, moi j'en changerais !
    Il nous incombe en tant que thérapeute d'avoir à l'esprit que nos techniques ne peuvent pas tout et ne sont pas infaillibles, le talent, l’inspiration compte autant. Et face à certain patient il faut reconnaitre que nous pouvons être moins "inspirés", l'admettre et passer la main à un collègue.

    Amicalement
    .
     
  11. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Très bonne réflexion hibou, excellent commentaire sur toute la ligne...
    :4:
     
  12. Gaelic

    Gaelic Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Messages:
    161
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    J'aimerais bien savoir que ce que votre thérapeute répond à tout ça, c'est sûr. Car c'est elle la première concernée (avec vous) sur la question de l'outil et la stratégie thérapeutique.

    En 18 mois de thérapie, vous avez fait combien de séances ? Et avez-vous fait de l'hypnose justement, puisqu'elle le pratique ?
     
  13. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Bonnes questions... :idea:
     
  14. Tout le monde il est beau

    Tout le monde il est beau Membre

    Inscrit:
    29 Octobre 2008
    Messages:
    256
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Je vous trouve bien catégorique de tout ramener aux parents.
    C’est un peu simple ne croyez-vous pas ?
     
  15. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    peut être avez vous omis de lire le "probablement"
     
  16. soph37

    soph37 Membre

    Inscrit:
    10 Novembre 2012
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Bonsoir a tous,

    j'aimerais apporter mon expérience au sujet de ce post :
    je pratique la sophrologie et accessoirement l'EMDR.

    Pour donner une idée, je viens de terminer ce travail avec un de mes patient.
    Il avait des antecedants de dépression grave avec hospitalisation + un traitement en rapport.
    Il avait une phobie de la mort, des cimetières, et des crises de paniques.
    Dans un premier temps j'ai induis sur 4 séances, des techniques de relaxations, avec suggestion et objet de transfert.
    Puis est venu le tps de l'EMDR.
    Pour faire court, le travail a duré en tt et pr tt, 10 séances...
    Il s'agit là d'une thérapie brève...
    Bien sur chaque individualité est unique, mais là, 1an et demi ! Ca fait long qd même !
    Mais loin de dénigrer votre thérapeute, elle doit avoir certainement des raisons de mener son travail de la sorte, pourriez vous peut être lui demander de faire le point avec vs ?
    Ce bilan permettrait de vous évaluer par rapport à vos ressentis et objectifs ? Et permettrait à votre thérapeute d’éclaircir peut etre qq aspects un peu flou ? Sa direction, son but, les résultats déjà observés chez vs ? Vous seriez certainement rassuré ?
    Personnellement, j'aime bien faire ce bilan, il permet au patient de savoir ou il en est, et puis aussi de rediriger l'objectif de base, si celui-ci a été amené a changer...
    Mais cela ne reste que mon idée..
     
  17. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    C'est probablement moins fréquemment dit ou exprimé... mais l'EMDR, lorsqu'elle est pratiquée comme une nouvelle manière de rechercher un trauma enfoui (au sens freudien) peut également devenir particulièrement pernicieuse....

    Le problème devient alors le même que celui de la psychanalyse : on creuse le pourquoi et on en oublie le comment (... pourquoi je vais mal, plutôt que "comment aller mieux") et a force de remuer la boue, on finit par ne trouver qu'un peu plus de boue ! D'ou encore plus d'EMDR...

    Pire encore, dans ces cas-là, l'EMDR n'est pas loin rappeler ce méchant inconscient qui nous veut du mal....

    Bref, si l'EMDR est une méthode très efficace, dans votre cas, il y a surement d'autres solutions à envisager...
     
  18. Fripon

    Fripon Membre

    Inscrit:
    20 Décembre 2011
    Messages:
    36
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Paris
    Merci à valikor pour son MP
    Oui, mindy, c'est pour cela que je pose la question.

    En fait, le processus est effectivement engagé.
    C'est bizarre, mais je suis plus impatient que manquant de foi en la thérapie.

    A chaque séance, la désensibilisation fait quelque chose : elle déplace une somatisation, la fait remonter.

    J'ai en fait un historique qui semble être une "accumulation de petits t" ("t" pour "traumatisme"), qui viennent de l'enfance, de l'adolescence, de mon vécu actuel.

    Les séances de désensibilisation durent de 30 à 40 minutes, au début ça durait moins longtemps. Mais maintenant on essaie de s'y plonger directement car je suis facilement "parasité" par ce qui se passe tout autour que ce soit le bruit dans la rue, si un truc me gratte, le fait que j'ai faim, etc... et surtout si elle a donné son "avis" sur quelque chose.

    C'est bizarre, mais je n'ai pas l'impression que ce soit mal géré ce truc. Elle me dit que je semble faire les choses comme d'autres... Elle m'a dit "généralement les gens vide un canal puis un autre"... en donnant comme exemple "le père, puis la mère, etc.."
    ça me paraît tenir debout

    Je vais peut-être lui demander de faire un petit bilan quand même, pour qu'on voit l'évolution depuis le début.

    Je pense avoir quelque chose de plus complexe qu'une phobie comme celle qui serait produite par un accident de voiture, ou quelque chose comme ça.
     
  19. Fripon

    Fripon Membre

    Inscrit:
    20 Décembre 2011
    Messages:
    36
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Paris
    Je pense que je n'ai pas le choix.
    Maintenant que c'est ouvert, il faut que j'aille au bout de la thérapie.
    Je pense avoir des "traumatismes multiples", ce qui explique pourquoi c'est si long.
    Il me manque une phase de déclic, mais chaque séance me fait du bien.
    Je crois qu'il faut surtout que j'apprenne à me ménager entre les séances, faire attention à moi.
     
  20. Gaelic

    Gaelic Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Messages:
    161
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Si ca vous fait du bien et que vous avancez, alors continuez en fait ;)

    C'est vrai que si vous avez des "trauma complexes", il faut du temps pour tout nettoyer.

    Il me semble quand même important de garder en tête l'objectif positif, mais c'est une thérapie tout à fait valable dans tous les cas. L'essentiel, c'est vraiment que vous sentiez que vous avancez. Après, chacun son rythme.
     
  21. Fripon

    Fripon Membre

    Inscrit:
    20 Décembre 2011
    Messages:
    36
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Paris
    C'est quand même pas facile.
    J'essaie de comprendre pourquoi cela met autant de temps.

    En fait, je réalise qu'il y a eu :
    - au début, 3/4 séances pour créer un lien thérapeutique,
    - quelques essais où la thérapie fonctionnait moins bien car j'étais facilement parasité,
    - des séances que j'avais trop espacées (de 1 mois, ce qui donnait trop de matière à feedback) -> je suis passé à 2 semaines -> puis à 1 semaine
    - il y a eu un changement de problématique (je ne vais pas trop en parler, mais à la base le problème était plus orienté sexualité, maintenant il est plus orienté tube digestif ... à moins que ça ait encore un lien? pas forcément à mon avis)
    - entre temps, il s'est passé aussi des choses dans ma vie qui ont tendance à tout chambouler : je vis avec une femme, mon amie, qui s'est retrouvée chez moi par la force des choses, ce qui est sympa en partir mais implique d'autres émotions à gérer (c'était elle le déclencheur par rapport à mon mal-être... c'est souvent le cas j'ai remarqué,les gens une fois en couple, retrouvent des "démons" enfouis),

    En augmentant le rythme des fréquences, j'ai diminué le temps de feedback entre les thérapies pour aller plus rapidement dans le vif du sujet. J'espère que ça marchera.

    Par contre,je suppose comme il faut du temps pour laisser le cerveau faire son travail.

    C'est quand même drôlement fatigant cette thérapie !

    J'ai lu quelque part que les gens traités pour "trauma multiples" pouvaient causer des dommages cérébraux, ça vous dit quelque chose, ça ?
     
  22. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    peut etre que tu ressens que depuis le temps ils font beaucoup partie de toi, dans ce cas, parle le lui en pour qu'elle t'aide à évacuer ce sentiment d'appartenance...
     
  23. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    faudrait aussi éviter de partager les problèmes des autres, surtout ceux de ton amie... pense au médecin qui aide les autres, sans partager leurs problèmes.
     
  24. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Fripon a écrit : ce qui est sympa en partir

    ..... ?
     
  25. Fripon

    Fripon Membre

    Inscrit:
    20 Décembre 2011
    Messages:
    36
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Paris
    désolé je voulais dire "en partie"
    je me relis mais parfois des choses m'échappent... parfois je fais des phrases qui ne sont pas terminées ! :lol:
     
  26. Gaelic

    Gaelic Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Messages:
    161
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Eh oui, les relations de couple ca peut activer plein de choses :)

    J'aimerais bien savoir où tu as lu que les trauma multiples créent des lésions cérébrales ? Ce qui est sûr, c'est qu'il y a une empreinte génétique, et qu'elle peut se transmettre :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    voir le reportage "Les traumatismes s'inscrivent dans l'ADN".

    Bon, mais avez-vous atteint au moins un objectif depuis le début de cette thérapie ?
     
  27. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Personnellement je pense que quand il y a traumatismes multiples, il vaut mieux prévoir 1 séance tous les 15 jours, le temps que le travail se fasse, le temps que ce qui se passe en séance s'intègre de façon inconsciente.

    J'ai eu le cas d'une patiente qui voulait aller vite, alors je lui ai expliqué, et elle a convenu d'elle même que finalement j'avais raison, qu'elle n'avait non seulement pas le temps d'écouter les séances de suggestions enregistrées en séances et les exercices proposés en EFT ou en Thérapie du Champ mental.

    Pour les lésions cérébrales, j'ai jamais entendu parler de ça ... :shock:

    Par contre, dans le cas de traumas multiples, il est évident qu'il faut que les séances soient structurées afin de ne pas partir dans tous les sens et revenir sans cesse en arrière. Une fois passé les 3 ou 4 premières séances on commence toujours par les évènements les plus lointoins.. naissance, etc...

    C'est bien pour ça que personnellement quand une personne vient me consulter pour une problématique, je lui explique que selon les questionnaires que je vais lui remettre, et le résultat de ceux-ci, je ne m'orienterais pas sur le problème d'emblée, par exemple un arrêt de tabac, si les schémas abandon/carence affective/exlcusion,... sont dominants, j'explique qu'il faut traiter d'autres aspects avant l'arrêt du tabac. Et on s'aperçoit au fur et à mesure des séances qu'il y a bien d'autres choses derrière l'arrêt du tabac, certaines choses que la personne n'ose pas dire au départ...
     
  28. Fripon

    Fripon Membre

    Inscrit:
    20 Décembre 2011
    Messages:
    36
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Paris
    concernant les dommages cérébraux :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    je ne sais pas si ça tient la route, cela dit, je n'ai absolument aucun souvenir d'avoir eu une vie infernale comme certaines qui disent être violées par plusieurs personnes de leur famille pendant plusieurs années... à moins que je sois "dissocié" comme ils disent ?

    Rationnellement ça me paraît peu probable de toute façon...
     
  29. Gaelic

    Gaelic Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Messages:
    161
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Je suis d'accord pour dire que l'EMDR peut causer des dommages psychiques. Je ne savais pas que c'était aussi cérébral (enfin, j'aimerais bien voir les analyses scientifiques, là on a juste les dire d'une personne).

    C'est pour ça que j'utilise plus l'EFT maintenant, qui n'a pas ce désavantage.
     
  30. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Bonjour Gaelic,

    Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer ça?

    Bien à vous
     
Chargement...