Guerir

  • Initiateur de la discussion jumb
  • Date de début
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges
Bonjour,
Classiquement l hypnose permet de mieux supporter nos maux (exemple des acouphènes ou autres), mais pourrait on aller jusqu'à favoriser la guérison ou obtenir une guérison ?

Par exemple en cas de fracture, aider à la consolidation de l os tout en faisant les traitements médicaux ? Visualiser la bonne santé ultérieure, faire de l hypnose "médicale" visant à réguler l organisme autrement ?

Avez vous des pistes ?
Quelles sont vos croyances à ce sujet ?
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
Je pense aussi que la magnétisme sera plus efficace sur les problématiques de peau mais je ne me ferme pas à l'idée que ça puisse marcher avec l'hypnose puisqu'il est bien mis en évidence que les problématiques de peau étaient sensible à la suggestion.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
N'oublie pas ou comprend le pour avancer, l'hypnose est à la base un état naturel et automatique. Elle est derrière tout, quand tu focalises, quand tu forces la respiration ou même que tu l'observe sans rien faire, quand tu te relaxes, etc tu rentres en hypnose. Elle est purement et simplement indissociables de toutes les pratiques...
 
cl7777

cl7777

Membre
messages
495
Points
3 160
Localisation
Champagne-sur-Seine, France
Je pense aussi que la magnétisme sera plus efficace sur les problématiques de peau mais je ne me ferme pas à l'idée que ça puisse marcher avec l'hypnose puisqu'il est bien mis en évidence que les problématiques de peau étaient sensible à la suggestion.
Une séance d'hypnose, s'effectue la plupart du temps avec l'hypnotiseur à proximité, parlant donc "soufflant" de l'énergie vitale en direction du souffrant.

Le verbal par lui-même n'est donc pas déclencheur de la guérison.
 
cl7777

cl7777

Membre
messages
495
Points
3 160
Localisation
Champagne-sur-Seine, France
N'oublie pas ou comprend le pour avancer, l'hypnose est à la base un état naturel et automatique. Elle est derrière tout, quand tu focalises, quand tu forces la respiration ou même que tu l'observe sans rien faire, quand tu te relaxes, etc tu rentres en hypnose. Elle est purement et simplement indissociables de toutes les pratiques...
Sauf que l'hypnose sans capacité d'émission d'énergie vitale ne peut pas neutraliser une pathologie.

Il faut bien comprendre que l'organisme, une fois son potentiel énergétique vital affaibli par surconsommation ayant pour origine une recherche de protection, ne peut pas se rétablir tout seul.
Ce n'est pas la suggestion ou l'hypnose, par exemple, qui peut faire remonter le potentiel énergétique à sa valeur normale permettant ensuite à l'organisme de faire de nouveau fonctionner son système immunitaire.

L'hypnose est parfaitement dissociable, par exemple, de la compensation d'énergie vitale.
C'est évident puisqu'il n'est pas nécessaire que celui qui reçoit l'énergie soir au courant de ce qui s'écoule dans son organisme et également, l'émetteur n'est certainement pas au courant que du fluide sort de son organisme.
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges
un peu expéditif comme réponse
Je me suis déjà renseignée. Et c'est là qu on est dans une pathologie (soit un phénomène musculaire) soit cardiologique ou neurologique. C est là qu un soin autre que la médecine (qui propose des dispositifs lourds et contraignants) peut justement être intéressant...
 
HypnoDancer

HypnoDancer

Membre
Pro
messages
41
Points
1 010
Age
36
Localisation
Montereau-Fault-Yonne
Bonjour,
Classiquement l hypnose permet de mieux supporter nos maux (exemple des acouphènes ou autres), mais pourrait on aller jusqu'à favoriser la guérison ou obtenir une guérison ?

Par exemple en cas de fracture, aider à la consolidation de l os tout en faisant les traitements médicaux ? Visualiser la bonne santé ultérieure, faire de l hypnose "médicale" visant à réguler l organisme autrement ?

Avez vous des pistes ?
Quelles sont vos croyances à ce sujet ?

Bonjour @jumb,

Je me permets de répondre à ton post d'origine, la conversation bien qu'intéressante à légèrement déviée... ;)

Il a été prouvé scientifiquement que l'impact de la psyché sur le corps est très important. On peut facilement expérimenté des "petits jeux" d'imagination positive pour se sentir plus léger et enlever quelques tensions. De même à l'inverse, lorsqu'on se balade ou après une séance de sport, on peut aussi observer que l'on se sent mieux "dans sa tête".
MA croyance est que l'impact de la psyché et de l'imagination est très puissant sur le corps, MAIS (j'aime les mais, ce sont des portes vers de nouvelles perspectives...) je ne pense pas que l'on puisse parler de "guérir" le corps seulement par la pensée. Il y a très certainement une action positive, comme tente de prouver la Psychoneuroimmunologie...
Par expérience, il m'est arrivé que des clients voient des résultats ultra bénéfique sur leur santé (maladie de peau, sommeil, etc.) après avoir travaillé sur des sujets qui d'apparence n'étaient pas liés. On en arrive à une question très présente dans le domaine psy, mieux vaut-il travaillé sur le symptôme (système orienté solution) ou rechercher la cause et s'atteler à agir dessus ? (système orienté problématique)
Je sais que nous avons la chance d'avoir des médecins parmi nous dans ce forum. Peut-être ont-ils leur avis sur la question ?
J'espère t'avoir au travers de ma réponse apporté du grain à moudre à ta réflexion 😄
 
cl7777

cl7777

Membre
messages
495
Points
3 160
Localisation
Champagne-sur-Seine, France
J'ai bien compris que je donnais l'impression de tourner en rond sauf que la première décision à prendre est de vérifier par des tests si on possède un potentiel énergétique vital élevé puisqu'il est impossible de répondre à tes questions sans l'avoir fait.

Essayons de faire une comparaison: C'est comme si on veut obtenir des réponses sur l'efficacité de médecines alternatives alors que l'on ne sait pas que des médecins prescrivent, de leur côté, des traitements allopathiques. A quoi attribuer la guérison?

Il y a de quoi se poser des questions, par exemple, pour le cas suivant:
J'interviens, malgré moi, la famille insistant, sur un cancer du poumon, puisque je ne voulais pas laisser d'espoir suite à mon intervention: personne abattue ayant du mal à respirer et s'exprimer, tumeur importante.
Je fais une séance, Elle arrive à la suivante, tout sourire, elle est en forme, elle s'exprime très bien et l'oncologue lui a demandé si elle n'avait pas été voir "quelqu'un" suite à la manière dont évoluait la maladie. Elle a répondu par la négative pour ne pas créer de problème. Problème, j'ai perturbé les soins.

Le psychoneuroimmunologue peut très bien être émetteur énergétique vital ou même sensitif, 15% environ de la population avec des résultats faussés même en menant des tests en double aveugle.
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges
On en arrive à une question très présente dans le domaine psy, mieux vaut-il travaillé sur le symptôme (système orienté solution) ou rechercher la cause et s'atteler à agir dessus ? (système orienté problématique)
J aurai envie de répondre sans être médecin les deux à la fois, comme en médecine. Au départ on travaille sur le symptome et ensuite sur la cause si c est nécessaire.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
Déjà la médecine de maintenant n'est plus celle d'avant, on dégoutte les soignants, on réduit les effectifs, on réduit les coûts et. Par conséquent, il devient compliquer de se faire accompagner correctement, difficile de trouver un médecin généraliste et dans les hôpitaux c'est un usine. J'en connais beaucoup qui se sont plain vis à vis de leurs proches ou deux même pensant parfois à du je m'en fou tisme total vis à vis de la vie humaine.
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges
On en arrive à une question très présente dans le domaine psy, mieux vaut-il travaillé sur le symptôme (système orienté solution) ou rechercher la cause et s'atteler à agir dessus ? (système orienté problématique)
Dans les thérapies brèves, on est plutôt orienté solution, efficace, rapide. Ensuite, il y a peut être des clients qui par leur sensibilité souhaitent aller vers les causes, ou disons sur des sujets plus généraux tel la confiance en soi. En travaillant là dessus, cela va par exemple impacter sur différents sujets.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
J aurai envie de répondre sans être médecin les deux à la fois, comme en médecine. Au départ on travaille sur le symptome et ensuite sur la cause si c est nécessaire.
Je dirais aucun des deux, privilégier le préventif. Quand le symptôme et là on a un train de retard et rechercher une cause si elle en rapport avec la naissance ou avant et même sur les 3 premières années de vis, je ne vois pas bien comment il peut être possible de poser un diagnostique sérieux.
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges
Déjà la médecine de maintenant n'est plus celle d'avant, on dégoutte les soignants, on réduit les effectifs, on réduit les coûts et. Par conséquent, il devient compliquer de se faire accompagner correctement, difficile de trouver un médecin généraliste et dans les hôpitaux c'est un usine. J'en connais beaucoup qui se sont plain vis à vis de leurs proches ou deux même pensant parfois à du je m'en fou tisme total vis à vis de la vie humaine.
Aux urgences aujourd'hui, j ai vu une personne pleurer. De suite, elle m a exposé son problème (j en connaissais la réponse par ailleurs), une autre personne est arrivée exposer le sien, jusqu au total de 4 personnes sur 4. C était juste incroyable car 2 personnes étaient en désespoir vis à vis de l état de santé de leurs proches. Et ce qu on leur a dit était inexact... Et ça allait dans ton sens ... Du style une personne crache plein de sang et le personnel boit le café. C est vraiment grave !
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges
Je dirais aucun des deux, privilégier le préventif. Quand le symptôme et là on a un train de retard et rechercher une cause si elle en rapport avec la naissance ou avant et même sur les 3 premières années de vis, je ne vois pas bien comment il peut être possible de poser un diagnostique sérieux.
Le préventif c est clairement là où on est mauvais. Et qui sérieusement va voir un thérapeute en prévention ou travailler par soi-même ? C est le plus sage la prévention, je te l accorde. Ensuite même avec une voiture entretenue nickel, et sécurisée, avec une conduite au top, cela n empêchera pas de croiser un chauffard au mauvais moment si on n a pas de chance.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
Ensuite même avec une voiture entretenue nickel, et sécurisée, avec une conduite au top, cela n empêchera pas de croiser un chauffard au mauvais moment si on n a pas de chance.
Le préventif n'a pas vocation à empêcher totalement, il diminue considérablement.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
t ça allait dans ton sens ... Du style une personne crache plein de sang et le personnel boit le café. C est vraiment grave !
j'ai entendu de ces trucs, tu ne peux même pas imaginer, et aucun médecin référent puisqu'il changeait tous les jours de la même façon que le patient changeait de chambre tous les jours. Encore une fois, ce que l'on observe autour de soi est souvent bien loin d'être neutre et isolé.
Le covid a été un accélérateur énorme où il fallait que les médecins fassent le choix d'accompagner ou laisser mourir.
Conclusion ne pas tout miser sur la médecine traditionnelle, après chacun est libre
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
J'ai bien compris que je donnais l'impression de tourner en rond
Ne t’inquiète pas, c'est normale chez ceux qui ne peuvent pas se remettre en question car ils sont empoisonnés avec leurs croyances. Rassure toi, tu n'es pas seul au monde, il y en a plein malheureusement;)
 
cl7777

cl7777

Membre
messages
495
Points
3 160
Localisation
Champagne-sur-Seine, France
Ne t’inquiète pas, c'est normale chez ceux qui ne peuvent pas se remettre en question car ils sont empoisonnés avec leurs croyances. Rassure toi, tu n'es pas seul au monde, il y en a plein malheureusement;)
Oui tourner en rond en essayant de te faire comprendre que c'est toi qui est enfermé dans tes croyances malheureusement.

Pour ma part, mon passé de chercheur m'a obligé à vérifier et revérifier tout ce que j'affirme. C'est très loin de tes prises de position, il faudrait que tu l'admettes.

En conséquence, nos échanges qui pourraient être constructifs, ne présentent aucun intérêt, sauf, peut être pour ceux qui ne connaissent pas le sujet de l'énergétique vital.
 
HypnoDancer

HypnoDancer

Membre
Pro
messages
41
Points
1 010
Age
36
Localisation
Montereau-Fault-Yonne
Il y a de quoi se poser des questions, par exemple, pour le cas suivant:
J'interviens, malgré moi, la famille insistant, sur un cancer du poumon, puisque je ne voulais pas laisser d'espoir suite à mon intervention: personne abattue ayant du mal à respirer et s'exprimer, tumeur importante.
Je fais une séance, Elle arrive à la suivante, tout sourire, elle est en forme, elle s'exprime très bien et l'oncologue lui a demandé si elle n'avait pas été voir "quelqu'un" suite à la manière dont évoluait la maladie. Elle a répondu par la négative pour ne pas créer de problème. Problème, j'ai perturbé les soins.
J'avoue ne pas comprendre où est la problématique de la "perturbation des soins" ?
Les résultats ont été là non ?
Si le message est qu'à chaque fois que de telles situations, les gens concernés ne disent pas la vérité pour ne pas froisser les médecins et donc, que ce type de soin n'est pas pris en compte, tant sur son efficacité et que sur sa réalité médicale, pourquoi ne pas en faire la publicité ?
Tous les médecins ne sont pas "fermés" d'esprits et tous les patients ne se taisent pas vis à vis de tels soins dits alternatifs... Je peux comprendre qu'il soit difficile de réaliser des études scientifiques spécifiques sur de tels sujets, mais quand on prend l'exemple de l'hypnose, bien qu'on ne sache pas exactement son mode de fonctionnement, ni les effets exacts sur l'organisme (on a déjà du mal à la définir, alors...). Un consensus s'est établi sur son efficacité, nan ?
 
HypnoDancer

HypnoDancer

Membre
Pro
messages
41
Points
1 010
Age
36
Localisation
Montereau-Fault-Yonne
J aurai envie de répondre sans être médecin les deux à la fois, comme en médecine. Au départ on travaille sur le symptome et ensuite sur la cause si c est nécessaire.
Je ne me ferai pas l'écho des différentes pensées, mais tout est possible...
Il me semble que c'est avant tout une sensibilité propre. Un parallèle qui n'a pas grand chose à voir, mais quel art martial est le meilleur, par exemple ? Personnellement je dirais aucun, seul le combattant est performant ou non, chaque art martial à ses points forts et ses faiblesses. Il en va de même de l'accompagnement. Un bon professionnel est quelqu'un qui sera efficace dans ce qu'il maîtrise et qui saura aussi passer la main et accompagner ce passage s'il n'est pas compétent pour répondre à une demande.
Perso, je vise plus la solution, mais certains clients ont besoin d'en connaître la cause, c'est du cas par cas
 
HypnoDancer

HypnoDancer

Membre
Pro
messages
41
Points
1 010
Age
36
Localisation
Montereau-Fault-Yonne
Je dirais aucun des deux, privilégier le préventif. Quand le symptôme et là on a un train de retard et rechercher une cause si elle en rapport avec la naissance ou avant et même sur les 3 premières années de vis, je ne vois pas bien comment il peut être possible de poser un diagnostique sérieux.
On est d'accord, mais on ne peut pas être préventif sur tous les sujets de la vie.
Tous les traumas ne peuvent pas être prévenus, par exemple.
On est d'accord que si dès le plus jeune âge on pouvait apprendre la gestion émotionnelle, relationnelle, etc.
On avancerait, mais cela éviterait-il toutes les consultations ? J'ai des doutes.
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges
Perso, je vise plus la solution, mais certains clients ont besoin d'en connaître la cause, c'est du cas par cas
La question que je me pose vis à vis de cela du comment ou du pourquoi, est ce qu on va toujours parvenir à résoudre le comment sans le pourquoi ? Au risque de toujours avoir plein d autres comment à résoudre le premier étant resolu. ?????

J ai déjà entendu dire qu il fallait laisser une partie du problème pour éviter qu un autre ne survienne. Mythe ou réalité ?

Et au niveau du pourquoi, il peut y avoir des erreurs de diagnostic. Elles peuvent être compensées par le fait que ce pourquoi s il gene, on peut s en occuper et ensuite se laisser surprendre par le résultat.

Et aussi en attribuant un mauvais pourquoi à une problématique précise que l on veut résoudre, on ne la resoud pas.
 
HypnoDancer

HypnoDancer

Membre
Pro
messages
41
Points
1 010
Age
36
Localisation
Montereau-Fault-Yonne
La question que je me pose vis à vis de cela du comment ou du pourquoi, est ce qu on va toujours parvenir à résoudre le comment sans le pourquoi ? Au risque de toujours avoir plein d autres comment à résoudre le premier étant resolu. ?????

J ai déjà entendu dire qu il fallait laisser une partie du problème pour éviter qu un autre ne survienne. Mythe ou réalité ?

Et au niveau du pourquoi, il peut y avoir des erreurs de diagnostic. Elles peuvent être compensées par le fait que ce pourquoi s il gene, on peut s en occuper et ensuite se laisser surprendre par le résultat.

Et aussi en attribuant un mauvais pourquoi à une problématique précise que l on veut résoudre, on ne la resoud pas.
Oui, c'est une des raisons qui me fait dire que le pourquoi n'est pas le "plus important". Attention, c'est une croyance perso, je peux tout à fait comprendre que pour quelqu'un d'autre cela puisse être différent...
Une erreur de "diagnostic" (bon je suis pas médecin, j'en fais jamais hein) ou de compréhension du problème peut amener à biaiser sa résolution. De même, lorsque l'on nomme, on fixe, on étiquette, on réifie... Mais si ce que l'on nomme n'est pas, on créée. Les suggestions peuvent être négatives, comme lorsque l'on vous dit : "Vous ne pourrez plus travailler". Une autorité sur le moment dit quelque chose qui va s'installer confortablement...
De toute façon, en travaillant sur la solution, il n'est pas rare que la problématique survienne. Le cerveau a besoin de sens, donc pourquoi suis-je mieux ? Ha ba oui, parce que... La différence fondamentale, c'est que le client se fait une image de la problématique qui correspondra à la solution et sera donc plus "écologique", que si on la lui donnait. Cela le responsabilise aussi et évite de vous faire porter la responsabilité du "diagnostic". La fameuse position basse, on ne sait rien de nos clients, eux seuls sont experts d'eux-même.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
tien j'ai retrouver ça, une circulation d'eau à travers des tuyaux sous un plancher est tout à fait égale que la circulation d'eau souterraine.

🙃
 
jumb

jumb

Membre
messages
2 305
Points
6 160
Localisation
Vosges

Regarde la pièce jointe 241
Entre les canalisations et des sources souterraines, il me semble que ce n' est pas vraiment pareil (cf test de Munich). Dans chaque maison ou presque tu as des conduites d eau et peut être un cumulus rempli. Cela n est pas une source...
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
5 026
Points
7 760
Localisation
Belfort
Yves Rocard s'était intéressé à ces sujets, il en parle dans son livre que j'ai lu, il y a effectivement un lien en rapport avec le frottement sur les bords de rives et la captation que peux avoir le sourcier à l'aplomb...

Bref, résultats 500, puis 43 sélectionnés, 6 restants puis 0 après la batterie de tests complémentaires.
Conclusion le don n'est pas validé...
 
cl7777

cl7777

Membre
messages
495
Points
3 160
Localisation
Champagne-sur-Seine, France
J'avoue ne pas comprendre où est la problématique de la "perturbation des soins" ?
Les résultats ont été là non ?
Si le message est qu'à chaque fois que de telles situations, les gens concernés ne disent pas la vérité pour ne pas froisser les médecins et donc, que ce type de soin n'est pas pris en compte, tant sur son efficacité et que sur sa réalité médicale, pourquoi ne pas en faire la publicité ?
Tous les médecins ne sont pas "fermés" d'esprits et tous les patients ne se taisent pas vis à vis de tels soins dits alternatifs... Je peux comprendre qu'il soit difficile de réaliser des études scientifiques spécifiques sur de tels sujets, mais quand on prend l'exemple de l'hypnose, bien qu'on ne sache pas exactement son mode de fonctionnement, ni les effets exacts sur l'organisme (on a déjà du mal à la définir, alors...). Un consensus s'est établi sur son efficacité, nan ?
Non, tout simplement à cause du comportement de l'énergie vitale. En présence d'un émetteur énergétique vital qui ignore sa capacité la plupart du temps, cette énergie est transférée automatiquement à l'organisme de la personne atteinte d'une pathologie avec, pour conséquence, la guérison.

Et on voudrait attribué le bon résultat à l'action de l'hypnose...

Les praticiens manquent malheureusement d'une partie de la connaissance.

Cela fait dix fois que je l'explique sans être compris.
 
cl7777

cl7777

Membre
messages
495
Points
3 160
Localisation
Champagne-sur-Seine, France
tien j'ai retrouver ça, une circulation d'eau à travers des tuyaux sous un plancher est tout à fait égale que la circulation d'eau souterraine.

🙃
Macroscopiquement oui mais il y a une bonne différence de puissance sur le retour d'information, donc celui qui n'a pas un potentiel énergétique élevé se retrouve en grande difficulté au moment du test.
 
HypnoDancer

HypnoDancer

Membre
Pro
messages
41
Points
1 010
Age
36
Localisation
Montereau-Fault-Yonne
Non, tout simplement à cause du comportement de l'énergie vitale. En présence d'un émetteur énergétique vital qui ignore sa capacité la plupart du temps, cette énergie est transférée automatiquement à l'organisme de la personne atteinte d'une pathologie avec, pour conséquence, la guérison.

Et on voudrait attribué le bon résultat à l'action de l'hypnose...

Les praticiens manquent malheureusement d'une partie de la connaissance.

Cela fait dix fois que je l'explique sans être compris.
Ok, je comprends ce que vous voulez dire !
Du coup qu'elle est votre avis concernant l'hypnose ?
Quelles seraient pour vous les limites de l'énergie vitale (en terme de guérison) ?
Merci pour la réponse et l'éclairage dans tous les cas !
 
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
Réponses
11
Affichages
61
jumb
jumb
L
  • Question
  • La suppliciée
Réponses
16
Affichages
471
jumb
jumb
jumb
  • Question
  • jumb
2
Réponses
44
Affichages
202
jumb
jumb
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut