Formation Hypnose

Hypnose et science

undy

Membre
Salut,

J'ai récemment réussi à trouver un discours sur hypnose et science, qui me parle plus que beaucoup d'autres façons de le dire (car au final, tout le monde dit un peu la même chose, mais certaines façons touchent plus certaines personnes).
Je vais donc mettre quelques extraits:

En 1995, l'équipe du CHU de Liège lance une étude sur la perception de la douleur et obtient des résultats intéressants : la réponse au même stimulus douloureux n'est pas la même lorsque le cerveau est sous hypnose ou non (4). Et cette fois, les évaluations commencent à prendre une allure objective, car ce n'est plus le sujet qui parle, mais son cerveau, directement. Une équipe de Montréal menée par Pierre Rainville (5) montre que l'hypnose peut agir sur deux aspects distincts de la douleur : la sensation ou l'émotion. Ces deux composantes coexistent dans tout stimulus douloureux : un caillou dans la chaussure fait mal mais n'inquiète guère, tandis qu'une douleur au ventre ou dans la poitrine, même modérée, peut être très anxiogène. Sous hypnose, tout en maintenant une stimulation constante (au moyen d'une sonde thermique à 47 °C par exemple), on peut suggérer que l'intensité de la douleur s'accroît, mais pas son ressenti émotionnel, ou bien l'inverse. Dans les deux cas, la douleur augmente, mais ce ne sont pas les mêmes zones du cerveau qui s'activent. Autrement dit, les composantes sensorielle et affective de la douleur sont dissociables, tant sur le plan subjectif que sur le plan neurologique.

Ces premiers résultats ont permis d'asseoir une crédibilité scientifique pour l'hypnose. Depuis lors, des centaines d'études ont été menées, tant dans le domaine clinique que dans le domaine des sciences cognitives.
Maintenant qu'il existe une voie d'observation directe, tous les effets réputés se produire sous hypnose peuvent être investigués, et ils sont nombreux. Les hallucinations visuelles, auditives, tactiles, motrices, temporelles..., qui ont toujours été taxées de complaisance (le sujet se conforme inconsciemment aux attentes de l'hypnotiste) ou de simulation (le sujet joue délibérément un rôle) sont passées au crible de la machine. Avec des résultats étonnants. De manière générale, lorsque le sujet affirme avoir vu, entendu ou ressenti un stimulus qui n'existait pas, mais que l'hypnotiste lui a suggéré, son cerveau a réagi comme si le stimulus avait eu lieu pour de bon. Et cet effet se distingue nettement de la simple visualisation, dans laquelle on demande au sujet d'imaginer le stimulus. Dans ce cas, il est parfaitement conscient de penser au stimulus sans que celui-ci se produise vraiment ? et l'image cérébrale est différente, tandis que sous hypnose il est persuadé d'avoir perçu le stimulus réel ? et l'image cérébrale ressemble à la perception réelle. Pour le cerveau, tout se passe comme si le stimulus était là.
Source:
L'hypnose, le thérapeute et la science
Élisa Brune
site scienceshumaines.com

Certaines des craintes et des doutes évoqués dans ces textes collent bien à ce que j'ai, c'est pourquoi même si je fais partie d'une minorité à avoir besoin de ce genre d'arguments présentés ici, je veux quand même en faire profiter qui serait intéressé.
Si vous avez des liens vers d'autres endroits sur le net où on peut trouver ce genre de discours avec ce genre de descriptions d'expériences précises pour compléter, ça peut m'intéresser et aller dans ce topic.

edit:

Une expérience extrêmement intéressante permet de commencer à comprendre où se joue cette modification. L'un des effets classiques testés en séance d'hypnose consiste à dire au sujet que son bras est léger, de plus en plus léger, si léger qu'il va se soulever tout seul. Chaque fois que le sujet répond à cette suggestion, le sceptique dira qu'il simule. Le sujet, lui, prétend que son bras s'est levé tout seul. Or, à moins de croire au Saint-Esprit, il est bien évident que seuls les muscles du bras peuvent avoir provoqué ce mouvement.

Le cas semblait donc inextricable, jusqu'à ce que l'on observe par TEP (tomographie par émission de positrons), dans une étude de Sarah-Jayne Blakemore, que le cortex moteur est actif (les muscles fonctionnent effectivement), alors que dans la zone liée à la conscience du mouvement (cortex pariétal), il ne se passe rien juste avant le mouvement, puis une activation brutale a lieu juste après. Ce profil d'activité est identique à celui qui se produit lorsque le bras est mis en mouvement par un agent extérieur (quelqu'un vous soulève le bras sans prévenir) : calme plat suivi d'un effet de surprise. Dans un mouvement volontaire, au contraire, l'activation a lieu juste avant le mouvement et s'éteint après.

Voilà qui éclaire l'un des aspects les plus polémiques de l'hypnose, à savoir la perte de volonté ou d'intentionnalité qu'elle entraîne. Un comportement peut parfaitement être généré de manière volontaire, selon des circuits identiques au mouvement volontaire, et pourtant être ressenti comme involontaire, parce que les mécanismes de la prise de conscience ont été modifiés.
Je l'avais raté ça.Du coup ça me donne une piste pour savoir pourquoi je ne réussis pas la lévitation du bras.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
L’hypnose est une technique qui peut aider à atteindre le but recherché, elle n’est pas une thérapie en temps que telle.

L’hypnose consiste à mettre le patient dans un état de réceptivité favorable aux suggestions, mais seul un spécialiste du problème traité pourra formuler les suggestions favorables.



Très intéressant aussi...

Un spécialiste pratiquant avec hypnose sera rapidement aidant...

Un amateur laissera le patient se débrouiller tout seul avec son hypnose...

:)
 
Euh pourquoi... Undy, vous ne réussiriez pas une lévitation de bras ?

Je n'ai pas compris le rapport entre la ou les causes et son effet .

Et comment vous pourriez la réussir ?

Mais peut être pourrez vous remarquer que le bras se soulève différemment de comme il se soulève d'habitude quand le sujet ressent qu'il se lève tout seul.
Il est donc possible de savoir pour un sujet qui ne sait quel mouvement il est censé faire, qui n'a jamais fait d'hypnose ou rien lu, s'il simule ou non. (sans mesure)

Et aussi evidemment que les muscles sont appelés à contribution, sinon ce serait le saint-esprit.

L'état modifié de conscience porte bien son nom.

Et sans état modifié de conscience, le bras ne se soulevera pas tout seul. (sauf sur un ordre conscient avec intentionnalité)

Et cet extrait nous explique aussi pourquoi l'effet de surprise, prendre le bras de quelqu'un et le soulever peut facilement amener un état modifié de conscience.

L'article est interessant, mais le rapport que vous faites avec votre pratique, me surprend. Cela vous aide t'il et en quoi ou vous rassure ?

Ps :Un amateur fait une lévitation de bras, puis s'arrete ?
 

undy

Membre
J'avais fait attention en parlant d'une "piste" plutôt que d'une "explication", mais on dirait que ça n'a pas suffit :p .

J'ai un petit écho par rapport à ce que je fais ou j'ai fais jusqu'à maintenant, ce n'est rien de précis, mais c'est positif, alors j'ai rapporté la quote au cas où d'autres pourraient aussi avoir un retour positif sur ça.
Cependant ça n'est rien de précis ou objectif, c'est personnel, donc je comprends que ça vous surprenne.
Dans tous les cas, la quote sera là si elle peut aider quelqu'un.
 
Pouvez vous m'expliquer, ceci étant dit avec toute amicalité, car je pense qu'il m'a échappé quelque chose.

Je n'ai pas compris le rapport avec votre tentative de lévitation de bras et cet article (le rapport que vous avez fait avec vous même et votre pratique)

Peut être que je vous mal lu, mais vous avez écrit: Je l'avais raté ça. Du coup ça me donne une piste pour savoir pourquoi je ne réussis pas la lévitation du bras"

Vous étiez simplement conscient au lieu d'être en hypnose lors de votre expérience, est ce cela à comprendre ?

Je souhaite de tout coeur que cet article soit aidant pour vous, et si vous le pensez ce sera alors le cas, mais si vous pouvez m'expliquer comment il vous aide (en mp si vous voulez)

Et ben, oui il est interessant...

Excusez ma déformation professionnelle à poser des questions.
 

undy

Membre
Dans la famille "vue scientifique", voici du lourd:

Le cerveau sous hypnose
Pierre Rainville a réalisé les premières images du cerveau sous hypnose.
27 janvier 2003
iforum.umontreal.ca


Encore une fois, il est possible que pour pas mal de monde, cela n'apporte rien, mais pour certains, voir plus d'expériences scientifiques et des résultats techniques peut aider à mieux cerner l'hypnose, au milieu de toute la subjectivité et l'imagination qui nourrissent les explications habituelles.

Je continue à creuser mon sujet, ce truc date de 2003, donc il doit y avoir d'autres choses à déterrer.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
undy à dit:
Dans la famille "vue scientifique", voici du lourd:

Le cerveau sous hypnose
Pierre Rainville a réalisé les premières images du cerveau sous hypnose.
27 janvier 2003
iforum.umontreal.ca


Encore une fois, il est possible que pour pas mal de monde, cela n'apporte rien, mais pour certains, voir plus d'expériences scientifiques et des résultats techniques peut aider à mieux cerner l'hypnose, au milieu de toute la subjectivité et l'imagination qui nourrissent les explications habituelles.

Je continue à creuser mon sujet, ce truc date de 2003, donc il doit y avoir d'autres choses à déterrer.
A signaler qu' Elisabeth Faymonville, une anesthesiste belge, fait de l'hypnothérapie sur la douleur, le patient étant sous un pet scan et elle obtient des images avant et aprés "traitement" qui permettent d'identifier des changements objectifs de couleurs sur des zones cérébrales qui prouvent qu'il se passe bien quelque chose de "réel" !

8)


je m'étais déjà efforcé d'expliquer cela ici il y a un an :

https://www.transe-hypnose.com/sujet/des-preuves-de-lhypnose.3127/

:)
 

Paul Elie

Membre
on vous donnera une médaille!
mais sérieusement qu'est ce que sa change?
un confirmation de ce qu'on savait depuis longtemps....qu'il y a quelque chose de reel!
et que les scientifiques sont obligés, maintenant, après nous avoir traités de charlatans jusqu’à présent....de reconsiderer leurs positions....

alors maintenant ce paramètre charlatan....a changé de direction!
les charlatans , maintenant sont ceux qui...contestent les arguments ou les positions nouvelles que l'hypnose medicale et scientifique s'empresse d'encadrer " officiellement" avec des outils...( petscan) qui au demeurant, n'apportent toujours pas .....les raisons du pourquoi et du comment.

ces docs sont devenus soudainement des specialistes qui font autorité , denigrant l'experience de ceux ....non médicaux.... qui ont pratiqué pendant plusieurs decennies avant eux.....les traitants de charlatans.....( parce que leur techniques obtiennent des resultats qu'ils ne peuvent pas expliquer, quand ce ne sont pas des resultats qui remettent en cause....les medicaments! et le systeme dans son ensemble)

ce serai amusant ,si ce n'etais pas triste!

non je ne fait pas dans l'anti-mediacal systématique...je remet les pendules a l'heure!
 

undy

Membre
paulelie à dit:
mais sérieusement qu'est ce que sa change?
un confirmation de ce qu'on savait depuis longtemps....qu'il y a quelque chose de reel!
Dès le début, je l'ai dit: "au final, tout le monde dit un peu la même chose, mais certaines façons touchent plus certaines personnes".
C'est le but de ce topic, de mettre en avant une autre approche.

paulelie à dit:
n'apportent toujours pas .....les raisons du pourquoi et du comment.
Bin si justement.Mais très lentement et en très petite quantité.

De plus, ce topic concerne le phénomène de l'hypnose lui-même, pas les résultats médicaux de l'hypnose (j'ai bien fait attention à la section dans laquelle je mettais ce topic, la section médecine comme le topic de surderien, ça aurait été suicidaire :lol: ) ou autre application complexe.

J'ai du mal à trouver les mots pour décrire ce que j'essaye de mettre dans ce topic, donc je verrai si ça part dans une direction bizarre.
 

Marc1963

Membre
Bonjour,



Comme on peut le voir, l'article source qu’Undy a eu la gentillesse de nous poster, fait référence à Léon CHERTOK.

Lien invalide ... 14723.html




Je serais d'ailleurs, très curieux de connaître les membres qui avaient entendu parler de lui avant que je n'en parle sur le forum, et ceux, encore plus rares, voire, inexistants (ne fréquentant probablement plus le forum) qui ont lu certains de ses livres ?
Voici un lien pour ses livres
https://www.transe-hypnose.com/sujet/bonjour-a-vous.4238/




Il a d'ailleurs travaillé en collaboration avec Isabelle STENGERs qui enseigne épistémologie à ne pas confondre avec l'épidémiologie. :wink:
Cette colaboration a donné lieu à quelques livres des plus intéressants sur le phénomène "hypnose". (je vous laisse chercher les titres des livres)






PS :
Ce qui sont vraiment intéressé par l'effet placébo, il a été étudié scientifiquement :
Le mystère du placébo de Patrick LEMOINE aux Editions Odile Jacob









Comme vous le voyez, rien avoir avec les marchands du temple, les livres édités à compte d’auteur ou par des Maisons d’Editions peu sérieuses.
Là, c’est du lourd ! :wink:
 

undy

Membre
Hypnose et recherche sur la douleur
Page created Tuesday 24 November, 2009 : Last edit Sunday 01 August, 2010
hypnosisandsuggestion.org

Miam miam des tranches de cervelle.
Pour être plus précis, je note ce lien pas pour le blabla qu'il y a au départ (qui irait mieux dans une autre section, ou un autre topic), mais pour un peu plus d'imagerie cérébrale.

De plus, en cliquant sur Derbyshire (2004), on peut trouver un pdf (en anglais) avec encore plus d'images du même style (j'avoue que le texte et les stats, je n'ai pas regardé dans le détail, je me demande à quoi ressemblerait le scan de mon cerveau quand lire ça me donne mal à la tête :lol: ).

Intérêt résumé: comparaison de l'effet sur le cerveau de la douleur réelle, de la douleur suggérée hypnotiquement, et de la douleur imaginée.
Permet de différencier l'hypnose de la simple imagination, et de voir où dans le cerveau:
-elle agit comme l'imagination
-elle agit comme pour une douleur réelle
-elle agit ailleurs.

Encore une fois, c'est un tout petit pas pour l'homme, et un pas encore plus insignifiant pour l'humanité :lol: , mais on avance tout de même, même si ce n'est pas sur le chemin le plus significatif.
 
Quelqu'un a entendu parler d'une étude qui comparerait l'hypnose au sommeil pardoxal ? Si le sommeil paradoxal est un éveil dans le sommeil, il me semble de plus en plus que l'hypnose est un sommeil dans l'éveil....
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Ivan.67 à dit:
Si le sommeil paradoxal est un éveil dans le sommeil, il me semble de plus en plus que l'hypnose est un sommeil dans l'éveil....
mais entre un éveil dans le sommeil et un sommeil dans l'éveil, vous préférez quoi finalement ?

:roll:
 

xorguina

Membre
surderien à dit:
Ivan.67 à dit:
Si le sommeil paradoxal est un éveil dans le sommeil, il me semble de plus en plus que l'hypnose est un sommeil dans l'éveil....
mais entre un éveil dans le sommeil et un sommeil dans l'éveil, vous préférez quoi finalement ?

:roll:
Si la question m'était posée, je répondrai que je choisis le r/éveil ! :lol: ok je sors :arrow:
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut