HYPNOSE ET THERAPIE, LA DIFFERENCE...

  • Initiateur de la discussion Intemporelle
  • Date de début
I

Intemporelle

Invité
Je me permets de reprendre le post de Triggermind car je le trouve très pertinent pour tous ceux qui se posent des questions sur les formations d'hypnose.

Triggermind à dit:
Apprendre l'hypnose, ce n'est pas très difficile, car les principes de l'induction se comptent sur les dix doigts de la main, de même que les principes de travail sous hypnose...
Pratiquer l'hypnose, cela demande déjà des compétences personnelles et n'est pas donné à tout le monde.
On peut connaître parfaitement le fonctionnement d'un instrument de musique sans être virtuose...
Ensuite utiliser l'hypnose en tant que thérapeute, cela dépasse certainement de loin l'enseignement apporté dans les écoles d'hypnoses.
Et c'est là où réside la tromperie de toutes ces écoles, c'est qu'elles vous donnent un diplôme de praticien en hypnose, mais pas de thérapeute.
Alors que de façon subliminale sur leurs sites, elles vous le font croire.

Si toutes ces écoles sont certainement capables de vous enseigner l'hypnose, il semble que le coté commercial occupe une place importante.
Kévin Finel est sans aucun doute un bon praticien de l'hypnose, et un excellent commercial.
On ne vous délivrera pas de diplôme de thérapeute mais l'école possède un comité scientifique composé de médecins et une charte éthique...
Une nouveauté de l'Arche: Les soirées "Perte de poids", 25 euros la séance, 160 euros les dix séances.
La thérapie de groupe, pourquoi pas, si son indication est déterminée après un entretient.
Mais subtilement on ne parle que de programme de travail et d'utilisations d'outils adaptés...

Maintenant il est certain que le coté commercial de ces écoles ne les empêche pas de dispenser une enseignement correct de l'hypnose...
Mais certainement pas de la thérapie.

Je rajouterais que je trouve aberrant dans une thérapie de faire des promos type "arrêter de fumer" (pour tant d'€)et "perdre du poids" ; en sachant qu'une séance même à 25 € (sans une anamnèse de l'individu) ne sert à rien, c'est vraiment de l'arnaque, disons les choses ouvertement... :?

De plus les séances de groupes ne fonctionnenent pas sur tout le monde, car dans ce type de séances on ne peut aller en thérapie personnelle et reste donc très subjective sur des suggestions générales. Je pense que ce type de séances de groupe peut être intéressantes pour les femmes enceinte, préparation à l'accouchement, mais au delà ... :idea:

Perso, si je devrais avoir recours à l'arrêt du tabac ou perdre du poids, ce n'est pas du tout ce type d'approche promotionnelle qui me ferait craquer, mais bien au contraire...


PS : Triggermind qu'en pensez vous des séances de groupes ? Je suis intéressée par votre réponse.
 
Sitar

Sitar

Membre
messages
162
Points
2 010
Localisation
Vélizy-Villacoublay
Encore une illustration de ce que je viens de dire, vous prenez même le loisir de m'insulter.

Je comprends que vous préférez passer du temps avec les gens qui sont de votre avis, ça vous évite d'avoir à argumenter et partager votre avis et vos opinions de façon constructive.

Je comprends aussi que ce forum n'est pour vous qu'un moyen de critiquer. Un forum est fait pour partager des opinions et des points de vue, passer son temps à se défendre et à répondre à des insultes de votre part ne favorise pas l'échange constructif, c'est certain, je suis content que vous le reconnaissiez.

Vous parlez de thérapie individuelle, je crois que vous feriez bien de suivre vos propres conseils.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 343
Points
9 560
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
Sitar à dit:
Si vous étiez claire et concise sans attaque personnelle, on n'en trouverait pas du tout dans les posts auxquels vous participez. Prenez le temps de vous relire, il n'y a pas un post sans attaque, et vous vous offusquez que les gens y répondent ?

Vous critiquez, très souvent sans fondement, mais vous n'argumentez pas sur un sujet avec votre perception, en la détaillant, en explication votre vision, ce que vous mettez derrière la thérapie, comment vous procédez. Quels sont vos arguments ? vos techniques ? votre réelle façon de voir les choses ? Je suis sûr que vous avez beaucoup de choses intéressantes à partager. Cela vous arrive bien sûr, mais on sent derrière chaque post une lutte anti-école, anti-jenesaisquoi, qui vient polluer le tout.

Donnez votre avis sans parler de pub ou de je ne sais quoi dans tous vos posts, peut-être alors que les sujets deviendront intéressant.

Si j'avais plus de temps à vous consacrez, on pourrait comparer mes posts et les vôtres,... et on s'apercevrait rapidement de la pauvreté du contenu de vos messages.

Mais je préfère garder mon temps pour discuter avec des personnes comme Triggermind ou Ivan qui m'apparaissent de très loin plus constructifs que vous... les petits roquets ne m'intéressent pas, désolée mais faut peut être pas pousser...

Je me demande quel âge vous avez ?.... à l'ARCHE le recrutement des jeunes loups se font très jeunes... :lol:

Quant à ma formation, ma mise en pratique, vous voulez peut être que je passe mon temps à vous donner des informations ? c'est une plaisanterie j'espère ?....

Depuis toujours j'admire votre sens de l'humour, votre patience et vos vertus pédagogiques, dont l'absence finit par être hypnotiquement conta-minante.

Mais trés instructive, finalement.

8)
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Intemporelle reste invariablement identique, tout comme les réponses qui lui sont faites, et le resultat est invariablement le même, d'incessants conflits sur tous les posts.
C'est un cercle vicieux, un automatisme de répétition dont personne ne brise les chaines et chaque fois on revient au même.

Il serait fou de penser qu'un resultat puisse etre différent.

Mais ma foi si ça vous plait, continuez...
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 960
Bien, je ne sais pas si c'est le moment à présent... :?

... mais j'avais une question pour Intemporelle.
la voici :

Quelle(s) méthode(s) tirée(s) des TCC vous a-t-on enseignée(s) lors de votre formation initiale, en hypno intégrative ?

(ou bien, vouliez-vous dire que vous en avez pris connaissance globalement ?)

Plus précisément, si c'est un enseignement pour la pratique, avec quelle durée de cours ?

avec des applications pratiques pour les apprenants (des cas de suivi à trouver et rapporter en intervision ultérieurement), ou pas ?

Je vous pose ces questions par intérêt, aussi j'apprécierais :) que votre réponse s'en tienne à ma question :) , sans la mélanger avec les autres messages (que vous semblez avoir perçus comme agressifs :( , sauf erreur de ma part).
 
I

Intemporelle

Invité
Castorix,

Sans aucune animosité envers vous, mais je ne vais commenter toute ma formation, si elle intéressait tant, Métaphore n'aurait pas été bannie, nous avons eu la même, et nous sommes sur la même longueur d'ondes et le même cheminement personnel, vous pouvez toujours reprendre ses posts, car elle en parle de long en large...

Je pense que ce post sera probablement un de mes derniers...

Bonnes recherches. :D
 
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
3 060
Intemporelle à dit:
Castorix,

Sans aucune animosité envers vous, mais je ne vais commenter toute ma formation, si elle intéressait tant, Métaphore n'aurait pas été bannie, nous avons eu la même, et nous sommes sur la même longueur d'ondes et le même cheminement personnel, vous pouvez toujours reprendre ses posts, car elle en parle de long en large...

Je pense que ce post sera probablement un de mes derniers...

Bonnes recherches. :D
Quand Intemporelle a laissé entendre, sur un de ses posts, qu'elle avait lu des livres des plus intéressants. Je lui ai demandais les références de ceux-ci. Sa réponse a été de botter en touche.

Il faut dire, qu'elle a peut-être trouvé dans ceux-ci, le secret de l'immortalité. :lol: :lol: :lol:
 
Sitar

Sitar

Membre
messages
162
Points
2 010
Localisation
Vélizy-Villacoublay
Quand on sait que votre formation est la même que Métaphore et qu'on voit vos attitudes sur le forum, ça ne donne pas très envie de la suivre. Sans parler du zéro information fourni lorsqu'on vous demande un peu de partage autre que des avis tranchés sans argument.

Ca laisse rêveur sur la qualité de votre formation en tout cas. Autant certains sont peut-être trop "pub", autant vous êtes l'anti-publicité par excellence.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 110
Localisation
Montréal Québec
L'avantage de pouvoir baisser substantiellement les tarifs pour des séances de groupes n'est pas à négliger. Et, en effet, le tabagisme et l'enbonpoint ne demandent pas très souvent une thérapie suivie individuellement.

Je trouve que des séances de groupes bien faites sont très pertinentes dans certains cas mais particulièrement dans la plupart des cas de tabagisme ou de contrôle de poids. Ce serait d'ailleurs très utile dans les rencontres de groupe des AA si ce n'était pas si hermétique voire dogmatique.

Bref, avec ces séances, beaucoup y trouveront leur compte pour les aider à contrôler leurs poids ou arrête de fumer et cela leur aura coûté bien moins cher qu'en individuel.
 
I

Intemporelle

Invité
Leo Lavoie à dit:
L'avantage de pouvoir baisser substantiellement les tarifs pour des séances de groupes n'est pas à négliger. Et, en effet, le tabagisme et l'enbonpoint ne demandent pas très souvent une thérapie suivie individuellement.


Je trouve que des séances de groupes bien faites sont très pertinentes dans certains cas mais particulièrement dans la plupart des cas de tabagisme ou de contrôle de poids. Ce serait d'ailleurs très utile dans les rencontres de groupe des AA si ce n'était pas si hermétique voire dogmatique.


Bref, avec ces séances, beaucoup y trouveront leur compte pour les aider à contrôler leurs poids ou arrête de fumer et cela leur aura coûté bien moins cher qu'en individuel.


C'est votre point de vue, mais je ne le partage pas, disons qu'il peut y avoir une prise de conscience et une déculpabililté personnelle dans des séances collectives, mais je pense vraiment qu'une prise en charge individuelle est bien plus pertinente dans le temps...

Ce que je veux dire c'est la rechute des individus qui est souvent beaucoup plus importante dans une thérapie collective.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 110
Localisation
Montréal Québec
Peut-être mais alors rien n'empêche une personne qui a fait ces groupes de consulter en privé justement. L'investissement en valait la chandelle.

Mais y'a des gens que ces séances de groupes, c'est le max qu'ils pourront se payer vous savez.
 
I

Intemporelle

Invité
Leo Lavoie à dit:
Peut-être mais alors rien n'empêche une personne qui a fait ces groupes de consulter en privé justement. L'investissement en valait la chandelle.

Mais y'a des gens que ces séances de groupes, c'est le max qu'ils pourront se payer vous savez.

Oui je comprends bien ! mais je pense qu'on pourrait leur dire que même une séance par mois serait très pertinent et ce pour éviter la rechute qui est tout de même fréquente dans certains cas.

Cela me fait penser à un ami qui fume énormément, on se voit très ponctuellement, (il sait que je me suis lancée dans l'hypnothérapie) et l'année dernière, lors d'une soirée, il me dit que justement à son boulot, il y a avait eu une sorte coaching anti-tabac auquel il avait participé, depuis, un an après... prise de conscience... il a investi dans une cigarette électronique (je ne connaissais pas), après avoir essayé patchs et cie..., tout ça pour dire que cette cigarette envoi le goût de la cigarette mais ne contient pas de goudron, et un très faible dosage de nicotine, il est ravi de cet investissement.

Il n'est pas contre la thérapie, mais il dit ne pas être suffisamment motivé... pour l'instant..., car évidemment il souhaiterait également se débarrasser de ces migraines récurrentes... thème que nous avons abordé tout récemment lors d'un repas, et donc pour rebondir à nouveau sur les séances de groupes, ces séances ne sont pas du tout adaptées pour le traitement de la migraine.
 
Oratorioo

Oratorioo

Membre
messages
290
Points
2 760
Leo Lavoie à dit:
Je trouve que des séances de groupes bien faites sont très pertinentes dans certains cas mais particulièrement dans la plupart des cas de tabagisme ou de contrôle de poids.

Bonjour Léo, ravi de vous retrouver.

J'ai organisé pas mal de séances de groupes pendant des années dans le cas de gestion du poids.
Et, effectivement, cette formule est très efficace.
Le groupe apporte indéniablement un plus qu'on ne retrouve pas en consultation individuelle.
Bien sûr, cette approche n'est pas envisageable pour tout, mais dans le cadre de problèmes de poids, elle est extrêmement intéressante.
 
I

Intemporelle

Invité
oratorioo à dit:
Leo Lavoie à dit:
Je trouve que des séances de groupes bien faites sont très pertinentes dans certains cas mais particulièrement dans la plupart des cas de tabagisme ou de contrôle de poids.

Bonjour Léo, ravi de vous retrouver.

J'ai organisé pas mal de séances de groupes pendant des années dans le cas de gestion du poids.Et, effectivement, cette formule est très efficace.
Le groupe apporte indéniablement un plus qu'on ne retrouve pas en consultation individuelle.
Bien sûr, cette approche n'est pas envisageable pour tout, mais dans le cadre de problèmes de poids, elle est extrêmement intéressante.

Pourquoi vous ne le faites plus ?

A la suite de rencontres avec différents hypnothérapeutes, ces derniers m'ont confirmé qu'il y a une prise en charge intéressante dans ces séances collectives, mais que la plupart rechute s'ils n'ont pas continué dans une thérapie individuelle. Il y a un aspect intéressant mais encore une fois insuffisant pour la plupart... mais évidemment c'est mieux que rien...
 
Sitar

Sitar

Membre
messages
162
Points
2 010
Localisation
Vélizy-Villacoublay
Intemporelle à dit:
A la suite de rencontres avec différents hypnothérapeutes, ces derniers m'ont confirmé qu'il y a une prise en charge intéressante dans ces séances collectives, mais que la plupart rechute s'ils n'ont pas continué dans une thérapie individuelle. Il y a un aspect intéressant mais encore une fois insuffisant pour la plupart...

Vous créez un débat où il n'y en a pas.

Si ces personnes n'étaient pas venues en thérapie de groupe, elles ne seraient pas venues en thérapie individuelle. Elles viennent en groupe, en fonction des personnes, de leur motivation et de leur besoin, on peut très bien leur conseiller un suivi individuel par la suite, qui sera très probablement accepté car ils ont été rassurés par celle de groupe.

1) Avant la thérapie de groupe : 0 personnes qui vont mieux
2) Après la thérapie de groupe : x personnes vont mieux, y rechutent, z sont en suivi individuel

2 > 1 : pas de débat, tout n'est pas parfait. Souhaiter un monde à base de "y'a qu'à", "il faudrait que", "ça serait mieux si", "je crois que" ne le rend pas meilleur.
 
T

Triggermind

Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
Etre adulte c'est être seul...

Dans cette phrase Jean Rostand ne faisait pas l'apologie de la vie en ermite, ni celle de la solitude objective, la privation de contact humain,
mais du sentiment de solitude subjective, si dangereux, néfaste et douloureux pour l'enfant,
ce sentiment de solitude subjective qui devient plus tard une démarche intérieure qui permet à l'enfant de devenir adulte en accédant à l'autonomie.

Je veux bien sur en venir à la thérapie de groupe où ce débat nous à mené.
Une des plus belle réussite est certainement celle des AA, mais au prix d'un engagement pour une durée indéfinie, je devrais dire infinie, car le soutient inconditionnel entre les membres du groupe est indispensable.

Il en va de même pour ces personnes, dépressives, alcooliques temporairement sevrés, qui séjournent dans des centres de post cure ou de convalescence.
La vie de groupe dans ces centres, encadrée par des thérapeutes, permet certainement le développement de mécanismes conscients et inconscients entre les membres entrainant une amélioration de leur état.

Mais la rechute est très rapide dès leur sortie du groupe, l'amélioration s'est faite aux dépends de l'autonomie.

Je pense qu'il est inutile de relater toutes les atrocités qui sont commises dans un esprit de groupe, il suffit de voir ce qui se passe dans nos cités et nos banlieues.

En tant que thérapeutes nous sommes aussi confrontés aux problèmes d'appartenance à un groupe, ne serait ce que dans le sevrage tabagique dont on a parlé de nombreuses fois sur ce forum.

J'ai la conviction que nous, groupe des hypnothérapeutes, possédons un outil qui permet le développement personnel pour mieux s'ouvrir ensuite au monde extérieur, mais de façon adulte, en toute autonomie, et pas sous la forme de la dépendance et de l'appartenance à un groupe.

Alors dans une société où l'accès aux soins à un coût, privant ceux qui en ont besoin d'une thérapie personnelle, la thérapie de groupe, moins chère, à hélas sa place.
Mais elle ne fait au fond que masquer un symptôme, soigner un "trouble" pour obtenir un fonctionnement "normal", qui semble conforme à la société.
La thérapie de groupe me fait penser à ce DSM4, bientôt le 5, qui découpe la personne pour la faire rentrer coute que coute dans des petites cases, en niant son vécu et son originalité.
Il ne reste ensuite qu'à soigner un "trouble", trouble de la personnalité, trouble de l'humeur, trouble de la conduite alimentaire, gommer ce "trouble", cette anomalie, pour que l'individu corresponde au "normal", l'opposé du "trouble", sans tenir compte de la raison de l'expression de ce "trouble".

La thérapie qui permet de retrouver la santé, au sens large du terme, est bien évidemment personnelle si elle se conçoit dans un esprit d'autonomie et adulte, et si elle a le respect de la personne en tant qu'individu avec toutes ses spécificités, ses différences, son vécu et ses motivations.

Etre adulte, c'est être seul...
C'est une démarche intérieure, personnelle, qui aboutit à l'autonomie et à l'ouverture au monde extérieur en toute liberté, en dehors de toute dépendance à un groupe.

Je pense qu' Intemporelle doit se sentir bien adulte...
 
I

Intemporelle

Invité
Triggermind, je vous lis à chaque fois avec grand plaisir, tellement je me sens proche de vos écrits et de votre mode de pensée.

Je trouve que vous avez très bien résumé la dépendance qui peut s'instaurer dans un groupe (soutien inconditionnel des membres du groupe à l'infini...) et non le but souhaité : l'autonomie.

Ce n'est pas rendre l'individu indépendant, comme vous le soulignez très bien "Etre adulte c'est être seul" (cf Jean ROSTAND) :
"Un adulte est un individu ayant atteint une maturité psychologique, un équilibre intérieur lui permettant de n'être pas dépendant d'autrui."

Néanmoins, je ne suis pas contre ce type de séances, mais pas que cela devienne une thérapie à part entière.

Bravo à vous de prendre le temps de ces explications claires et objectives.


Triggermind à dit:
Je pense qu' Intemporelle doit se sentir bien adulte...
Oui je crois bien... :wink: , peut être un peu trop pour ce forum...
 
M

mindy

Membre
messages
563
Points
1 790
Je pense qu'être adulte c'est aussi savoir communiquer, dialoguer, exprimer ses différences de manière sereine et finalement s'intégrer dans un groupe sans pour autant perdre son identité. L'enfant qui frappe ses petits camarades à chaque contradiction, qui les agresse sans même s'en rendre compte et qui arrive même à croire que le problème vient de tous les petits camarades et non de lui finit seul et perd ainsi tout le bénéfice de l'émulation qu'occasionne un groupe sain. Etre adulte c'est ne pas être seul sans se perdre.
 
I

Intemporelle

Invité
mindy à dit:
Je pense qu'être adulte c'est aussi savoir communiquer, dialoguer, exprimer ses différences de manière sereine et finalement s'intégrer dans un groupe sans pour autant perdre son identité. L'enfant qui frappe ses petits camarades à chaque contradiction, qui les agresse sans même s'en rendre compte et qui arrive même à croire que le problème vient de tous les petits camarades et non de lui finit seul et perd ainsi tout le bénéfice de l'émulation qu'occasionne un groupe sain. Etre adulte c'est ne pas être seul sans se perdre.

"Un adulte est un individu ayant atteint une maturité psychologique, un équilibre intérieur lui permettant de n'être pas dépendant d'autrui."

En aucun cas il parle de solitude, ou ne pas savoir communiquer..., je trouve la phrase de J.ROSTAND très éclairante et très pertinente justement, on n'est plus jamais seul quand on a intégré cette phrase.

Néanmoins je ne comprends pas trop votre réponse par rapport au message de Triggermind...
 
I

Intemporelle

Invité
mindy à dit:
L'inconscient comprend et c'est bien là l'essentiel. :wink:
:shock:


Qu'est-ce qu'être adulte ?
Non pas sur la maturité physique ou l’age civil, mais bien évidemment sur la maturité psychologique, la maturité du jugement, et l’autonomie du choi
x.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 343
Points
9 560
Localisation
Suscinio 56
mindy à dit:
L'inconscient comprend et c'est bien là l'essentiel. :wink:

Néanmoins, certains inconscients ne comprendront jamais que leur inconscient n'est pas capable de comprendre

:(
 
Vous aimerez:
A
  • Question
  • Anonymous
2 3
Réponses
75
Affichages
10 K
xorguina
xorguina
P
  • Question
  • Purple
Réponses
7
Affichages
3 K
pacolascard
pacolascard
A
  • Question
  • azou
Réponses
1
Affichages
1 K
Cath
Cath
Nouveaux messages
P
  • Question
  • pattard 3
Réponses
10
Affichages
62
Nossolar
Nossolar
surderien
  • Question
  • surderien
Réponses
3
Affichages
54
Nossolar
Nossolar
jumb
  • Question
  • jumb
Réponses
22
Affichages
227
pattard 3
P
Débat du mois
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut