Formation Hypnose

Impasse thérapeutique...

Leo Lavoie

Membre
Parlant de secrets, j'ai vu un reportage l'autre jour qui m'a fait réfléchir.

Un homme qui a des désirs sexuels envers des enfants, s'il le dit au thérapeute espérant se faire "soigner' avant de commettre l'irréparable se voit confronté au fait que le thérapeute a le devoir légal d'en informer les autorités afin de protéger les enfants qui gravitent autour de cet homme...

Donc l'homme (ou plus rarement la femme) qui se voit ressentir des désirs pédophiles qui lui font peur et qui a la bonne volonté de ne pas agir en se sens, et ne se fait pas croire que ce serait "aimer les enfants" (oui, y'en a qui pense cela pour vrai) mais qui est au prise avec ces désirs là, ne peut pas se faire soigner dans le secret professionnel.

Et nous, ce qu'on demande c'est que les pédophiles se fassent soigner avant qu'il commettent l'irréparable. Qu'est-ce qu'on peut leur dire à ces gens là? Que l'on ne les dénoncera pas tant qu'il n'agissent pas? Et s'ils agissent alors que l'on savait qu'ils était des potentiels abuseurs et qu'on a rien dit?
 

xorguina

Membre
Ben jsuis pas toubib, mais à ce sujet là, si je vois des marques ou comportement bizarre sur un enfant qe je garde, je dois en prévenir la pmi, pour protéger l'enfant.....

Alors ,heureusement ou malheureusement, je ne le ferais pas desuite...je constate, une fois...je dirais aux parents du style....ho c bizarre j'ai vu ça ou ça sur votre enfant ??? il me dirant leur version...ha oui !! c'est que c'est pas très catholique tous ça tous ça :lol: :lol: sachant que j'ai affaire a la pmi, j'espère ne pas revoir...si deuxième fois....pffff...je balance à contre coeur mais obligé pour l'enfant au cas ou...jpréfère protégé un ptit...

Le problème c'est que dès que pmi, dass sur le dos des parents !! ail ail ail pour prouver bonne foi et en sortir....au final jsait pas si l'enfant en souffre pas plus non plus....maintenant si c'est vraiment justifié...ouf j'ai bien fait....mais c chaud comme décision.....alors pour un toubib qui a se genre de soucis avec pédohyle ou futur........ben à surveiller,bien discuter,essayer de guérir l'âme mais de là a balancer tout de suite si le mal n'est pas fait !!! ça craint également....et pour lui...pour les voisins,famille, le mec grillé, alors que rien fai encore..et ça pet justement le foutre en rage? et vraiment ducoup en s'en prendre a un gosse?.......et d'après comment se passe ta thérapie tu peux voir qi ça va mieux ou pas ? s'il te fait du cinoch ou pas ?...jsuis aps pour la balance sans acte...jsait ça craint...mais.........jvoudrais encore moins condamner un innocent..........
 

valikor

Membre
Leo Lavoie à dit:
Parlant de secrets, j'ai vu un reportage l'autre jour qui m'a fait réfléchir.

Un homme qui a des désirs sexuels envers des enfants, s'il le dit au thérapeute espérant se faire "soigner' avant de commettre l'irréparable se voit confronté au fait que le thérapeute a le devoir légal d'en informer les autorités afin de protéger les enfants qui gravitent autour de cet homme...

Donc l'homme (ou plus rarement la femme) qui se voit ressentir des désirs pédophiles qui lui font peur et qui a la bonne volonté de ne pas agir en se sens, et ne se fait pas croire que ce serait "aimer les enfants" (oui, y'en a qui pense cela pour vrai) mais qui est au prise avec ces désirs là, ne peut pas se faire soigner dans le secret professionnel.

Et nous, ce qu'on demande c'est que les pédophiles se fassent soigner avant qu'il commettent l'irréparable. Qu'est-ce qu'on peut leur dire à ces gens là? Que l'on ne les dénoncera pas tant qu'il n'agissent pas? Et s'ils agissent alors que l'on savait qu'ils était des potentiels abuseurs et qu'on a rien dit?
que je sache, nous ne sommes pas encore sous le règne de la police de la pensée...

une pensée ne peut être punie, préventivement, par contre dénoncer la personne, c'est violer le secret professionnel.

Légalement parlant, on considère que les personnes ont leur libre arbitre.

Personnellement parlant, je suis loin d'être sûr....

si on commence à essayer d'empêcher tout ce qui pourrait éventuellement se passer, on n'est pas rendu...
 

rome_g

Membre
Il m'est arrivé une situation similaire dans le cadre de mon travail.

Un homme, sans enfant, nous a demandé de l'aider car il avait des désirs sexuels envers la fille de son meilleure ami. Il nous a dit n'avoir rien fait et savait que ce n'était pas normal, c'est pourquoi il nous a demandé ce qu'il pouvait faire afin d'éviter de passer à l'acte.

Après quelques recherches, nous avons trouvé un service spécialisé en paraphilie à l'hôpital psychiatrique le plus proche. Il a pris rendez-vous et a reçu un traitement médicamenteux.

Je n'ai plus revu cet homme par la suite.

Aurions-nous du le dénoncer car il a demandé de l'aide avant de commettre l'irréparable?
Je pense que nous avons pris la bonne décision.

Faut-il impérativement que les pédophiles assouvissent leurs pulsions avant d'être soignés ou bien peut-on, dans la mesure du possible, les aider anticipativement?
Je penche plutôt pour le 2ème choix.
 
J'ai aussi été confrontée à ce genre de problèmes. Au cours d' une interview de constater qu'une personne était en danger et menacée... et que fallait il faire ?
Prevenir les autorités, une assistante sociale....?

De situations où les gens ont du mal à assumer, mais ne veulent pas demander d'aide, par mal être.
Que faire parfois ? C'est délicat....

Et pour la pédopholie qui vous dit que la personne n'a pas déjà agi ?
Le poids des secrets... ?
 

Leo Lavoie

Membre
Je pense que l'homme qui consulte et qui avoue, afin de se faire soigner, ses penchants pour les enfants, ou ses penchants pour toute autre activité sexuelle victimisante et qui n'a pas encore commis de geste, et qui consulte pour ne pas en commettre viens alors de se décharger d'une pression, juste en le confessant, qui fera en sorte qu'il ne passera pas à l'acte, mais il faut le suivre (thérapeutiquement, je veux dire).

Donc d'abord l'écouter sans juger. Le féliciter bien sincèrement de consulter avant de passer aux actes et pour ne pas passer aux actes et lui expliquer en long et en large pourquoi et à quel point il est impératif qu'il ne passe pas aux actes. Il faut qu'il sache que même un enfant "consentant" ne l'est pas puisque c'est un enfant et qu'ils ne sont pas en mesure de consentir à quelque chose qu'ils ne peuvent pas comprendre.

Renforcer sa motivation à tout prix et le soigner. Peut-on détourner son """""orientation""""" sexuelle ? Je n'ai jamais eu connaissance de cas de succès en ce domaine cependant. Est-ce que cette """"orientation"""" est une orientation au même titre que l'homosexualité ou même l'hétérosexualité?

Si oui, alors on est mal barré car on dit partout, sauf des marginaux très marginaux, qu'une orientation sexuelle n'est pas une "maladie" donc c'est incurable. Y'a la méthode facile de dire que l'homosexualité est une orientation et la pédophilie, un vice mais c'est tellement hypocryte et idiot.

La pédophilie est une maladie psychologique de l'ordre de ce que j'appelle la névrose sexuelle (ben oui, encore la névrose ). Elle ne peut pas être innée, jamais, dans aucun cas.

L'homosexualité, peut l'être. Pour moi, il y a deux formes d'homosexualité, y'a celle qui est innée et qui se retrouve aussi chez les animaux et y'a celle qui est acquise et qui devient alors une névrose sexuelle. D'après moi, la confusion vient encore du fait de vouloir tout entrer dans une même case que l'on pourra "nommer" et "contrôler".
 

rome_g

Membre
La pédophilie est une maladie psychologique de l'ordre de ce que j'appelle la névrose sexuelle (ben oui, encore la névrose ). Elle ne peut pas être innée, jamais, dans aucun cas.



Léo, pourriez-vous expliquer ce que vous appelez "névrose sexuelle"?

Si la pédophilie ne peut pas être innée, sait-on ce qui développe cette orientation sexuelle?

Je sais que certains pédophiles ont eux-même été violé dans leur enfance, mais pas tous.

Qu'est-ce qui permet, à chacun de nous, de définir notre orientation sexuelle?

Je ne souhaite pas ouvrir un débat sur la sexologie, je veux juste comprendre, comment et pourquoi, certaines personnes en arrivent à être attiré par des enfants.
Je pense qu'une meilleure compréhension de la problématique m'amènera à voir la situation sous un autre angle et me permettra ainsi, de venir en aide plus efficacement à la personne.
 

xorguina

Membre
comment faire alors la différence entr l'homo de nature et le névrosé ? ça se voit si tu pause qu'elle question ?

Ben j'arrive pas à croire que la pédophilie ne serait pas une maladie !!!Pour moi s'en est une, et une très grave,car comme tu dis, c'est comme pour le sida, j'ai jamais entendu de cas de guérison .......

Même s'ils sont suivit pas les psy soidisant spécialisé, ils recommencent d
ès u'ils en ont l'occasion...alors ya bien un truc tordu qui fait que c'est plus fort qu'eux !! il faudrait arriver a leur faire comprendre a eux aussi que rien est plus fort qu'eux et surtout pas une truc aussi anormal.....est ce que le pédophile est en proie a une prise de pouvoir ? prendre un enfant...vouloir le posseder...le pénétrer....pouvoir malsain? :roll: pouvoir de l'homme :roll: ...connaît pas de femme pedophile...et vous?
 
Il peut y avoir des attouchements sur enfants, donc possible pour des femmes.

Enfin, parfois ça me fait peur, parole d'enquetrice, les pédophiles sont nombres, plus qu'on ne le croirait...

L'enfant n'étant pas sexué, ce comportement me parait déviant... toute sexualité sans l'accord d'autrui punissable et surtout d'un etre pas encore formé, pas consentant...

Ensuite c'est le domaine du fantasme peut être... de celui qui ne peut y résister... qui n'y trouve pas cette force...

Que peut on y faire finalement ?

Peut etre la devise de Xorguina, ne fais pas aux autres ce qu'on ne voudrait pas qu'on fasse à tes enfants...
 

Leo Lavoie

Membre
rome_g à dit:
La pédophilie est une maladie psychologique de l'ordre de ce que j'appelle la névrose sexuelle (ben oui, encore la névrose ). Elle ne peut pas être innée, jamais, dans aucun cas.



Léo, pourriez-vous expliquer ce que vous appelez "névrose sexuelle"?

Si la pédophilie ne peut pas être innée, sait-on ce qui développe cette orientation sexuelle?

Je sais que certains pédophiles ont eux-même été violé dans leur enfance, mais pas tous.

Qu'est-ce qui permet, à chacun de nous, de définir notre orientation sexuelle?

Je ne souhaite pas ouvrir un débat sur la sexologie, je veux juste comprendre, comment et pourquoi, certaines personnes en arrivent à être attiré par des enfants.
Je pense qu'une meilleure compréhension de la problématique m'amènera à voir la situation sous un autre angle et me permettra ainsi, de venir en aide plus efficacement à la personne.
Ben une névrose sexuelle c'est tout simplement un dérèglement de l'intention naturelle de la sexualité qui origine de carences, de traumatismes, de situations d'apprentissages et de développement qui font défaut. Nous sommes tous des névrosés sexuels, c'est la société qui le veut. Et, ce n'est pas toujours négatif, car c'est humain. On est pas des machines à se reproduire comme la nature le voudrait.

Il faut s'en guérir lorsque cette névrose cause préjudice à soi même ou à autrui. On pourrait alors parler de névrose sexuelle nuisible ou de névrose normale pour l'humain. Si l'humain avait des relations sexuelles comme son cousin le singe on ne pourrait pas dire qu'il est névrosé sexuel mais ce n'est pas le cas. (on parle des singes en liberté dans la nature, bien sûr).

Donc bien des choses sexuelles qui sont très belles et très nobles, n'en sont pas moins le résultat de névroses.

Mais, si on ne veut pas patauger dans l'absolu, on peut dire qu'une personne qui n'a de rapports sexuels qu'avec des humains adultes et consentants est saine sexuellement et donc, non névrosée à toutes fins pratique.

Pour en revenir à la pédophilie, il est clair pour quoi que c'est une chose acquise dans l'enfance et l'adolescence. Nos comportements sexuels sont déterminés dans ces deux périodes. La première prépare, la deuxième confirme et cristallise.

L'origine n'est pas toujours claire, comme le fait d'avoir été clairement abusé sexuellement dans l'enfance avec de vrais attouchements. Ce peut être une atmosphère familiale, de l'inceste psychologique, et un tas de trucs comme ça. Mais y'a un point commun, c'est une grande immaturité psychologique pousssée par des hormones sexuelles d'adulte. Le pédophile ne "sévira" pas s'il est castré, soit chimiquement ou chirugicalement.

Ce qui permet de définir notre orientation sexuelle c'est d'abord et avant tout ce que l'on exclut. C'est à dire que celui ou celle qui a des penchants pour son propre sexe n'est pas homosexuel tant qu'il n'y a pas chez lui une nette préférence, voire une exclusion de l'autre sexe.

Le pédophile aussi aura une nette préférence pour les enfants. Par exemple, pour le pédophile, ce qui l'excite sexuellement est expressément le fait que la victime n'aie pas de caractéristique le moindrement adulte. Il déteste les poils, par exemple, surtout sur le sexe. Il n'aimera pas les signes post pubères comme les hanches et les seins des femmes.

Je vous donne un autre cas d'exemple. Celui hautement médiatisé d'un certain Imprésario d'ici . Il a abusé d'une jeune fille qui était chanteuse et qui avais 12 ans.

Il ne l'a fait que quand elle a commencé à avoir des formes féminines, alors on ne peut pas affirmer qu'il était pédophile. Abuseur, manipulateur, oui... Relations sexuelles avec une mineure avant l'age de consentement , oui. Mais on a dit de lui qu'il était pédophile. Ce n'est pas exact. Un abject abruti, oui, mais pas pédophile, à mon sens.

Un homme peut avoir des relations sexuelles avec la même jeune fille dans ces âges et l'un sera pédophile et l'autre pas. Le premier le fera parce qu'elle a encore l'air d'une enfant et l'autre parce qu'elle a tout d'une femme en devenir à ses yeux. C'est dans la tête et les couilles tout ça. Les deux, il va sans dire, sont des abrutis.
 

xorguina

Membre
Très bon raisonnement pour pour le pédophile avec poils ou sans poils......maintenant,faut t'ils les castrer pour ne plus qu'ils sévicent ? .........pas sûr...j'aurais même une pensée a me dire qu'ils seraient encore plus violent ?...Pour moi même si personne ne réagit, ben , je pense que c'est une histoire de pouvoir, de possession , donc avec des couilles ou pas........
 

Leo Lavoie

Membre
xorguina à dit:
Très bon raisonnement pour pour le pédophile avec poils ou sans poils......maintenant,faut t'ils les castrer pour ne plus qu'ils sévicent ? .........pas sûr...j'aurais même une pensée a me dire qu'ils seraient encore plus violent ?...Pour moi même si personne ne réagit, ben , je pense que c'est une histoire de pouvoir, de possession , donc avec des couilles ou pas........
Le pouvoir ou la possession c'est autre chose. Le pédophile ne cherche pas le pouvoir il cherche l'enfant qui, dans son imaginaire tordu, veut du sexe.

Y'a des pédophiles qui le sont parce que c'est la seule façon d'avoir du pouvoir, alors, il ne préfèrent pas les enfants mais les faibles et si ce sont des enfants par faute d'adultes faibles et bien soit. Mais c'est déjà autre chose et je ne les qualifierais pas de pédophiles mais il faudrait trouver un autre terme.

Pour l'homme, dès que le sexe est mêlé à la domination, au viol, ou aux enfants alors c'est le sexe qui en est le moteur. Solution drastique mais efficace, la castration de façon à ce qu'il n'y aie plus de production de testostérone.

La violence sans testostérone pour l'homme ou sans autres hormones sexuelles, c'est presque inexistant, alors, non, il ne serait pas plus violent. Il ne comprendrait plus pourquoi il était tant attiré par les enfants sexuellement ou même ce qu'implique le sexe. Ce sera pour lui comme une assiette pleine de ragoût alors qu'il vient de manger à s'en lever le coeur. Je sais que c'est difficile à imaginer mais c'est bien cela.

Il faut savoir que la castration, même chirurgicale pour un pédophile ou même un violeur, ce n'est pas tant une punition qu'une délivrance. Mais voilà. Ne se fait pas castrer qui le veut. Les instances médicales ne veulent pas. ILs préfèrent l'hypnocrisie de croire qu'on a qu'à mettrent ces gens là en prison et ils auront leur leçon tout en choisissant d'ignorer que ça ne se passe jamais comme ça.
 
M

Métaphore

Invité
Très beau discours Léo, mais reste très psy, où est l'hypnose dans tout ça ? peut on réellement guérir un pédophilile avec l'hypnose.

Quant aux instances médicales ou juridiques c'est le vrai bordel, c'est du grand n'importe quoi.... :x, c'est comme mettre des enfants très instables et difficiles dans des camps presque de prisonniers, comment en ressortiront-ils ? complètement détruits....

Il y a vraiment beaucoup de choses à faire sur le plan humain, mais voilà ça ne rapporte pas grand chose, alors on préfère être traders c'est plus rentable...


Désolée j'ai dévié du sujet... :oops:
 

xorguina

Membre
Après reflexion, tu as raison léo....j'ai castré mon chat pour qu'il reste tranquille à la maison.......avec la route,ça évite un peu les risques.......c'est vrai qu'il sort, mais s'en va pas des jours !! ik est à la maison et ses environnements tout le temps......

maintenant dufait qu'il n'a pas eu le temps d'y goutter, je me dis qu'il ne sait pas ce que c'est et donc est moins triste.......mais celui qui a goutter au sex ?donc dufait qu'ils n'ont plus d'hormone !! plus d'envie véritable?....ils n'ont plus de désir perturbateurs dans leur esprit ? et pas de regrêt ? rancune ? ya vraimnet pas d'autres moyens? l'hypnose?la régression?

Si c'est vraiment le cas...c'est donc la solution.....mieux qu'engorgé les prisons ou même peine de mort ....mais celà ne m'étonne pas que la médecine n'assume pas ça...déjà que pour l'avortement il a fallu y aller pour u'on est le droit de notre propre corps!! alors couper les couilles aux malades ! ce sont des mecs aux pouvoirs ,faut pas oublier !!

Pour cet histoire de pouvoir de sexe...donc les pédophiles croient vraiment que les enfants recherchent du sexe? quelque part tu veux dire que c'est la faute de l'enfant dans son esprit tordu parce qu'il l'aguiche ???

jtrouve ça vraiment tordu :roll: un pédophile ne sait pas vraiment alors ce qu'il fait ? sa perception est faussé ? escuse moi mais j'ai du mal a croire...ils se planquent parfois longtemps avant de chopper leur victime....c'est prémédité souvent ,plus qu'impulsif, ils choississent !!..........alors,c bien qu'ils savent qu'ils peuvent se faire prendre, que c'est mal, que l'enfant ne demande rien.....ils le savent ? oui ou non ?????

Pour moi, un homme qui prends le plus faible ,le rabaisse par sa superiorité physique,abuse de lui est un lache.....donc il y aurait plusieur pédophiles ? j'ai du mal là.........
 

Leo Lavoie

Membre
Métaphore à dit:
Très beau discours Léo, mais reste très psy, où est l'hypnose dans tout ça ? peut on réellement guérir un pédophilile avec l'hypnose.

Je ne sais tout simplement pas. Mais je vais finir par savoir. Les comportements sexuels sont infiniment difficiles à soigner en général car ils ont pour moteur l'instinct sexuel qui est très puissant et aveugle. Il est aveugle dans le sens qu'il pousse la sexualité peut importe la forme qu'elle a prise, que ce soit dans le normal ou la plus abjecte et victimisante perversion.

Quant aux instances médicales ou juridiques c'est le vrai bordel, c'est du grand n'importe quoi.... :x, c'est comme mettre des enfants très instables et difficiles dans des camps presque de prisonniers, comment en ressortiront-ils ? complètement détruits....

C'est n'importe quoi en effet. Une société encore bien élitiste et hypocryte comme dans le roman "Les misérables" ou les comptes de Dickens. On s'améliore mais à pas de tortue.

Il y a vraiment beaucoup de choses à faire sur le plan humain, mais voilà ça ne rapporte pas grand chose, alors on préfère être traders c'est plus rentable...
[/color]

Désolée j'ai dévié du sujet... :oops:
 

Leo Lavoie

Membre
xorguina à dit:
Après reflexion, tu as raison léo....j'ai castré mon chat pour qu'il reste tranquille à la maison.......avec la route,ça évite un peu les risques.......c'est vrai qu'il sort, mais s'en va pas des jours !! ik est à la maison et ses environnements tout le temps......

Ben oui, c'est du pareil au même. Moins de témérité, moins d'agressivité, pas de pulsions sexuelles. Tout cela fait partie du moteur qui pousse derrière les tendances du pédophile et de l'abuseur ou agresseur sexuel.

maintenant dufait qu'il n'a pas eu le temps d'y goutter, je me dis qu'il ne sait pas ce que c'est et donc est moins triste.......mais celui qui a goutter au sex ?donc dufait qu'ils n'ont plus d'hormone !! plus d'envie véritable?....ils n'ont plus de désir perturbateurs dans leur esprit ? et pas de regrêt ? rancune ? ya vraimnet pas d'autres moyens? l'hypnose?la régression?

Ben au début on peut prévoir une petite déprime, oui. Mais une délivrance à long terme. La personne s'adaptera bien rapidement. Si y'a d'autres moyens? Je ne sais pas encore. Une chose est sûre, on y est pas arrivé à ce jour avec la psychiatrie ou la psychologie. La seule chose qui fonctionne actuellement c'est la castration pharmacologique ou pharmaceutique, c'est à dire que l'on donne des médocs qui font le même effet que la castration chirurgicale. Mais c'est que les "patients" finissent par arrêter de prendre leur médocs.

Si c'est vraiment le cas...c'est donc la solution.....mieux qu'engorgé les prisons ou même peine de mort ....mais celà ne m'étonne pas que la médecine n'assume pas ça...déjà que pour l'avortement il a fallu y aller pour u'on est le droit de notre propre corps!! alors couper les couilles aux malades ! ce sont des mecs aux pouvoirs ,faut pas oublier !!

Oui mais même pour celui qui VEUT se faire découiller, il ne pourra pas comme ça.

La justice devra un jour s'asseoir avec la médecine pour pratiquer des castrations et des lobotomies, je vous assure, et ce sera là un grand pas en avant. On dira que ce n'est pas "humain" mais ce sera toujours plus humain que d'enfermer des malades en prison ou de risquer des récidives avec des nombreuses victimes supplémentaires, trop souvent des enfants. Mais c'est plus facile pour la société de se terrer dans l'hypocrisie et le mensonge.


Pour cet histoire de pouvoir de sexe...donc les pédophiles croient vraiment que les enfants recherchent du sexe? quelque part tu veux dire que c'est la faute de l'enfant dans son esprit tordu parce qu'il l'aguiche ???

Dans l'esprit tordu des pédophiles? Oh que oui, c'est l'argument préféré des pédophiles d'ailleurs.

jtrouve ça vraiment tordu :roll: un pédophile ne sait pas vraiment alors ce qu'il fait ? sa perception est faussé ? escuse moi mais j'ai du mal a croire...ils se planquent parfois longtemps avant de chopper leur victime....c'est prémédité souvent ,plus qu'impulsif, ils choississent !!..........alors,c bien qu'ils savent qu'ils peuvent se faire prendre, que c'est mal, que l'enfant ne demande rien.....ils le savent ? oui ou non ?????

Alors voici, dans leur esprit tordu, même l'enfant qui "n'essaie pas de séduire" ne le fais pas tout simplement pas parce qu'il n'est pas "initié"; et même que certains d'entre eux croient que la société prive les enfants du plaisir sexuel. Le pédophile est un névrosé mais il est un névrosé grave qui n'est pas loin de la psychose et de la totale dissociation. D'ailleurs, la dissociation est un des effets les plus connus de l'abus sexuel dont ces pédophiles ont été eux même victimes très souvent.

C'est encore plus compliqué pour le pédophile qui, lui , a été abusé sexuellement et en a ressenti du plaisir. Que ce soit par le contact qu'il a perçu comme affectif (souvent la seule source "d'affection" disponible) ou d'autres façons. Ils croiront que tous les enfants seraient heureux d'avoir de "l'affection" de façon sexuelle. Mais ils pensent cela avec un cerveau saturé de testostérone. C'est un problème compliqué et très grave.


Pour moi, un homme qui prends le plus faible ,le rabaisse par sa superiorité physique,abuse de lui est un lache.....donc il y aurait plusieur pédophiles ? j'ai du mal là.........

Ben il y a plusieurs catégorie de tout dans tout et c'est presque inclassable. Alors l'erreur que les instances officielles fait tout le temps, c'est de classer et de classer en coupant les coins bien rond. Ce n'est pas donné à tout le monde de percevoir les nuances en toutes choses.
 
Je ne sais tout simplement pas. Mais je vais finir par savoir. Les comportements sexuels sont infiniment difficiles à soigner en général car ils ont pour moteur l'instinct sexuel qui est très puissant et aveugle. Il est aveugle dans le sens qu'il pousse la sexualité peut importe la forme qu'elle a prise, que ce soit dans le normal ou la plus abjecte et victimisante perversion.
Même avec un bon travail thérapeutique sur la relation à la mère ?
 

Leo Lavoie

Membre
Petite fleur à dit:
Je ne sais tout simplement pas. Mais je vais finir par savoir. Les comportements sexuels sont infiniment difficiles à soigner en général car ils ont pour moteur l'instinct sexuel qui est très puissant et aveugle. Il est aveugle dans le sens qu'il pousse la sexualité peut importe la forme qu'elle a prise, que ce soit dans le normal ou la plus abjecte et victimisante perversion.
Même avec un bon travail thérapeutique sur la relation à la mère ?
Je n'ai jamais moi même travaillé avec des pédophiles et je ne peux prendre pour acquis que le travail thérapeutique est bien fait et pertinent que si c'est moi qui le fait. Non pas parce que je me croit meilleur que les autres mais parce que je ne peux répondre du travail des autres. Mais jamais je n'ai entendu parler de succès dans aucune sphère de la santé mentale.

Mais voyez vous, dans le cas d'un pédophile qui abuse de garçons. Y'a de bonnes chances que sa mère n'aie pas grand chose à voir là dedans. Il y a deux ingrédients importants à cette recette. La négligence affective du père envers son fils et les actions du pervers qui en profite pour abuser de ce fils, que ce soit un oncle ou un voisin ou autre. Le garçon a besoin de la présence du père dès qu'il commence ses phases d'identification et d'affirmation donc vers les 3 ans (de façon très approximative). S'il ne l'a pas, il devient une "plaie ouverte" ; une proie facile pour un homme pédophile, car il est en carence d'attention masculine. À partir de là, il arrive souvent, mais pas toujours, que cet enfant devienne pédophile rendu à l'âge adulte.

La relation à la mère est omniprésente dans les cas de névroses de femmes. Pour les hommes cette relation est très importante, c'est la plus importante en fait, mais pas omniprésente. Il faut que le père porte attention à son ou ses fils et qu'il soit le mentor...Ben le père ou un autre homme stable et dont la présence sera stable auprès de l'enfant.
 
Mais voyez vous, dans le cas d'un pédophile qui abuse de garçons. Y'a de bonnes chances que sa mère n'aie pas grand chose à voir là dedans.
Ne sous-estimez pas si vite cette possibilité ...

Il faut que le père porte attention à son ou ses fils et qu'il soit le mentor...Ben le père ou un autre homme stable et dont la présence sera stable auprès de l'enfant.
Je crois pour ma part que c'est la mère qui, bien inconsciemment, périphérise le père afin de satisfaire avec son fils son propre conflit oedipien. Cela explique le fait que nombre de nos bons curés, LE préféré de la mère, soient si attiré vers les petits garçons...

Mais bon, une thérorie n'est rien d'autre qu'une théorie tant qu'elle n'est pas éprouvé...

Je crois que la pédophilie, comme toute autre déviance sexuelle, peut se guérir en allant dans la bonne direction, direction qui peut paraitre marginale pour certain mais bon... Tout est possible.

Et comme le dit si bien sudérien sur un autre post :

Mais dans les familles, il reste souvent bien difficile à couper, ce truc qui ressemble à un cordon ombilical...

-------------------
 

corfinas

Membre
Hello,

Je suis assez d'accord avec le dernier message de petite fleur, celui qui a réglé ses problèmes dans sa relation avec sa mère est déjà bien bien avancé, entre "la plus importante" ou "omniprésente", j'hésite :D

Comme piste de traitement, je pense au cas de l'homme de février d'Erickson (j'ai pas encore lu le livre complet là dessus mais juste l'évocation dans "un thérapeute hors du commun"). Une femme avec de graves carences affectives dans l'enfance venait le voir pour un manque de confiance en elle, je crois. Et le traitement d'Erickson a consisté, sous transe profonde, à rajouter dans son enfance des rencontres avec un ami (joué par Erickson) pour "combler" ces carences. C'est un peu le principe du Reimprinting : régression et ajout de ressources aux personnes de l'entourage. Je crois qu'Erickson disait un truc du style : Il n'est jamais trop tard pour s'inventer (et avoir le ressenti d') une enfance heureuse.

a+
 

Leo Lavoie

Membre
Petite fleur à dit:
Mais voyez vous, dans le cas d'un pédophile qui abuse de garçons. Y'a de bonnes chances que sa mère n'aie pas grand chose à voir là dedans.
Ne sous-estimez pas si vite cette possibilité ...

Ah ben vous, vous avez le don de me faire rire... "si vite" vous dites... Ça fait des décennies que je bouquine sur ces sujets là. :lol:

Il faut que le père porte attention à son ou ses fils et qu'il soit le mentor...Ben le père ou un autre homme stable et dont la présence sera stable auprès de l'enfant.
Je crois pour ma part que c'est la mère qui, bien inconsciemment, périphérise le père afin de satisfaire avec son fils son propre conflit oedipien. Cela explique le fait que nombre de nos bons curés, LE préféré de la mère, soient si attiré vers les petits garçons...

Vous avez raison en partie. Cependant, le père qui n'a pas eu de père comme mentor n'a pas besoin de son épouse pour être loin de ses fils.

Dans le cas dont vous parlez, la mère castre le fils, il demeure donc un enfant émasculé sexuellement mais rendu adulte, il a des pulsions. Pour celui là, la femme est "interdite" ou même la fille. Il ne reste que les petits garçons et ils sont plus disponible (ce fut toujours le cas pour les prêtres et les frères).

Le père qui, lui, a ce qu'il faut pour vouloir être le mentor de son fils ne sera pas bien aisément tassé par la mère quoiqu'elle fasse. Il y aura conflit entre les deux peut-être divorce.

Ce dont vous parlez, notre bon Dr Mailloux appelle cela l'oedipe inversé mais je n'y crois pas trop. Je sais qu'il y a des mères controlantes, surprotectrice, envahissantes et "amoureuses" de leur fils et c'est très grave mais je ne suis pas sur que ce soit l'oedipe irrésolu la source de ça.


Mais bon, une thérorie n'est rien d'autre qu'une théorie tant qu'elle n'est pas éprouvé...

Je crois que la pédophilie, comme toute autre déviance sexuelle, peut se guérir en allant dans la bonne direction, direction qui peut paraitre marginale pour certain mais bon... Tout est possible.

Ben vous avez droit de croire mais rien ne le démontre à ce jour. Je le souhaite et je parierais sur l'hypnose avec régression et recadrage... J'aurai peut-être un jour l'occasion d'essayer. Mais il ne faut pas oublier que souvent, le pédophile vascille entre la névrose et la psychose

Et comme le dit si bien sudérien sur un autre post :

Mais dans les familles, il reste souvent bien difficile à couper, ce truc qui ressemble à un cordon ombilical...

-------------------
 
Ah ben vous, vous avez le don de me faire rire... "si vite" vous dites... Ça fait des décennies que je bouquine sur ces sujets là. :lol:
Désolé, mais je ne trouve pas ça rigolo

Et ce cher doc Mailloux à fait bien plus que bouquiner...

L'inconscient est un domaine encore trop méconnu pour se permettre d'être aussi catégorique et imbu de soi-même...

Vous n'êtes pas d'accord ? soit. Mais de grâce, arrêtez de prendre ces airs supérieurs.
 

Leo Lavoie

Membre
Petite fleur à dit:
Ah ben vous, vous avez le don de me faire rire... "si vite" vous dites... Ça fait des décennies que je bouquine sur ces sujets là. :lol:
Désolé, mais je ne trouve pas ça rigolo

Et ce cher doc Mailloux à fait bien plus que bouquiner...

L'inconscient est un domaine encore trop méconnu pour se permettre d'être aussi catégorique et imbu de soi-même...

Vous n'êtes pas d'accord ? soit. Mais de grâce, arrêtez de prendre ces airs supérieurs.
Le bon doc Mailloux, à mon sens, est moitié moitié. 50% de ce qu'il dit est génial et l'autre 50% le discrédite totalement. :roll:

D'ailleurs l'idée de la castration des pédophiles actifs, c'est de lui.

Je ne prend pas des airs supérieurs, je vous dit que vous me faites rigoler. On peut me dire bien des choses que je ne trouverai pas drôle mais "pas si vite", je regrette, ça me fait rire. Et je vous assure que je n'ai aucun air supérieur quand je ris. C'est en tout autre temps que j'ai un air supérieur. :lol: Mon épouse me dit que j'ai un air supérieur même quand je dors. :lol:

Le bon doc Mailloux est un psychiatre. Il a consacré une très grande partie de ses études à la médecine comme tous les psychiatres et il a consacré une autre très grande partie de ses études à la pharmacologie. Les psychiatres n'en savent pas tant que ça sur l'inconscient, croyez moi et il font très peu dans la psychanalyse, qu'ils font , d'ailleurs, très mal vu qu'il n'est pas "requis" pour eux d'avoir été eux même sur le divan en tant que psychanalysé. Et dans le cas du doc Mailloux, cela parait de façon très évidente.

Il est très fort en psychiatrie de type neurologique ou somatique et il est très fort en étologie du fait qu'il garde des animaux de fermes et qu'il a toujours connu les comportements des animaux, venant de la campagne. Il connait bien les effets de la castration et les effets de la castration chimique et des médocs psychiatriques. Mais pour ce qui est de la psychologie dynamique, on repassera.
 

xorguina

Membre
Leo Lavoie à dit:
xorguina à dit:
Après reflexion, tu as raison léo....j'ai castré mon chat pour qu'il reste tranquille à la maison.......avec la route,ça évite un peu les risques.......c'est vrai qu'il sort, mais s'en va pas des jours !! ik est à la maison et ses environnements tout le temps......

Ben oui, c'est du pareil au même. Moins de témérité, moins d'agressivité, pas de pulsions sexuelles. Tout cela fait partie du moteur qui pousse derrière les tendances du pédophile et de l'abuseur ou agresseur sexuel.ok..moteur......testostéronne....donc pour pédophile aussi....

maintenant dufait qu'il n'a pas eu le temps d'y goutter, je me dis qu'il ne sait pas ce que c'est et donc est moins triste.......mais celui qui a goutter au sex ?donc dufait qu'ils n'ont plus d'hormone !! plus d'envie véritable?....ils n'ont plus de désir perturbateurs dans leur esprit ? et pas de regrêt ? rancune ? ya vraimnet pas d'autres moyens? l'hypnose?la régression?

Ben au début on peut prévoir une petite déprime, oui. Mais une délivrance à long terme. La personne s'adaptera bien rapidement. Si y'a d'autres moyens? Je ne sais pas encore. Une chose est sûre, on y est pas arrivé à ce jour avec la psychiatrie ou la psychologie. La seule chose qui fonctionne actuellement c'est la castration pharmacologique ou pharmaceutique, c'est à dire que l'on donne des médocs qui font le même effet que la castration chirurgicale. Mais c'est que les "patients" finissent par arrêter de prendre leur médocs.
ben ils ont cas implanté des puces comme nous sous la peau pour la contraception !! il sera bien obligé de les prendres là !!! ne me dis pas qu'ils n'y ont pas pensé ? alors pouruoi ue par cachet ? voulu quelque part ? oufff là c moi qui devient parano et crois que finalement nos politiques veulent des horreurs pour pouvoir avoir le pouvoir par le pouvoir de la peur !!! tu vois ou jvais trop loin dans ma parano ?


Si c'est vraiment le cas...c'est donc la solution.....mieux qu'engorgé les prisons ou même peine de mort ....mais celà ne m'étonne pas que la médecine n'assume pas ça...déjà que pour l'avortement il a fallu y aller pour u'on est le droit de notre propre corps!! alors couper les couilles aux malades ! ce sont des mecs aux pouvoirs ,faut pas oublier !!

Oui mais même pour celui qui VEUT se faire découiller, il ne pourra pas comme ça. c'est ce que jdis aussi pourquoi? bizarre non?

La justice devra un jour s'asseoir avec la médecine pour pratiquer des castrations et des lobotomies, je vous assure, et ce sera là un grand pas en avant. On dira que ce n'est pas "humain" mais ce sera toujours plus humain que d'enfermer des malades en prison ou de risquer des récidives avec des nombreuses victimes supplémentaires, trop souvent des enfants. Mais c'est plus facile pour la société de se terrer dans l'hypocrisie et le mensonge.oui , ou de laisser faire pour pouvoir avoir le controle en disant...attention, ne sortait pas !! ya des malades de partout !! des tueurs !! des violeurs !! des pédophiles !! des dealeurs !! etc...on va vous en débarasser :twisted: .....le pouvoir de la peur.....


Pour cet histoire de pouvoir de sexe...donc les pédophiles croient vraiment que les enfants recherchent du sexe? quelque part tu veux dire que c'est la faute de l'enfant dans son esprit tordu parce qu'il l'aguiche ???

Dans l'esprit tordu des pédophiles? Oh que oui, c'est l'argument préféré des pédophiles d'ailleurs.d'accord..c tordu.....

jtrouve ça vraiment tordu :roll: un pédophile ne sait pas vraiment alors ce qu'il fait ? sa perception est faussé ? escuse moi mais j'ai du mal a croire...ils se planquent parfois longtemps avant de chopper leur victime....c'est prémédité souvent ,plus qu'impulsif, ils choississent !!..........alors,c bien qu'ils savent qu'ils peuvent se faire prendre, que c'est mal, que l'enfant ne demande rien.....ils le savent ? oui ou non ?????

Alors voici, dans leur esprit tordu, même l'enfant qui "n'essaie pas de séduire" ne le fais pas tout simplement pas parce qu'il n'est pas "initié";ho mon dieu !! c fort là non? et même que certains d'entre eux croient que la société prive les enfants du plaisir sexuel.ha carrément !!! Le pédophile est un névrosé mais il est un névrosé grave tu m'étonnes, plus que grave là.....qui n'est pas loin de la psychose et de la totale dissociation.alors dissociation....c quand on est un autre moi !! deux en un ? dr jekil et mr hide ? D'ailleurs, la dissociation est un des effets les plus connus de l'abus sexuel dont ces pédophiles ont été eux même victimes très souvent.donc c pas eux..c le méchant en eux?.....ou plutôt comme tu dis...le mentor en eux qui doit montrer aux enfants le plaisir !! une sorte de mission en fait ?

C'est encore plus compliqué pour le pédophile qui, lui , a été abusé sexuellement et en a ressenti du plaisir. Que ce soit par le contact qu'il a perçu comme affectif (souvent la seule source "d'affection" disponible) ou d'autres façons. Ils croiront que tous les enfants seraient heureux d'avoir de "l'affection" de façon sexuelle. Mais ils pensent cela avec un cerveau saturé de testostérone. C'est un problème compliqué et très grave.
ha ouai plutôt là le mentor ?

Pour moi, un homme qui prends le plus faible ,le rabaisse par sa superiorité physique,abuse de lui est un lache.....donc il y aurait plusieur pédophiles ? j'ai du mal là.........

Ben il y a plusieurs catégorie de tout dans tout et c'est presque inclassable. Alors l'erreur que les instances officielles fait tout le temps, c'est de classer et de classer en coupant les coins bien rond. Ce n'est pas donné à tout le monde de percevoir les nuances en toutes choses.c clair, il y en a donc plusieurs....et pense tu qu'un abuseur d'enfant recommencera obligatoirement ? jpense a mon fréro et a ses filles aujourd'hui grande !!....j'ai jamais rien dit...j'ai jamais voulu foutre la merde dans son couple,dans sa famille...mais...j'ai souvent pensé que j'aurais peut être du au cas ou..........et puis jme suis dit que ct par jalousie, parce qu'il était punit de sa petite copine,17ans....donc voilà...pas pédophile........
 
Je ne prend pas des airs supérieurs, je vous dit que vous me faites rigoler. On peut me dire bien des choses que je ne trouverai pas drôle mais "pas si vite", je regrette, ça me fait rire. Et je vous assure que je n'ai aucun air supérieur quand je ris. C'est en tout autre temps que j'ai un air supérieur.
Rejeter d'un revers de main cette possibilité que j'ai émise parceque, soi-disant, et je cite : "Ça fait des décennies que je bouquine sur ces sujets là." Si c'est pas de la suffisance, c'est quoi ? ca ressemble à du beau petage de bretelles en tout cas !

J'en ai connu des abuseurs, et oui, on peut en rire si vous voulez mais ils avaient tous des difficultés relationnelles avec leurs mères ! Et pour vous faire rire encore plus, ben c'était le cas et pour l'abuseur et pour l'abusé.

------------------------
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
surderien à dit:
Mais dans les familles, il reste souvent bien difficile à couper, ce truc qui ressemble à un cordon ombilical...
Encore une fois l'intérêt au sens large, pour moi, de la modélisation c'est de travailler ensemble et conjointement

sur le même truc, sur le même cordon ombilical, avec des outils associés, des techniques complémentaires,

des sous-modèles convergents


Dommage donc d'opposer son outil personnel, sa technique individuelle, son propre sous modèle perso,

ce qui revient à ignorer le processus commun de travailler ensemble "hypnotiquement" parlant


L'exemple de la modélisation symbolique, qui devient une capacité de modéliser ses rêves, revient à ce que Corfinas rapportait

d' Erickson comme à s'inventer (le ressenti d') une jeunesse heureuse antérieurement malheureuse

ou une future retraite heureuse chez un dépressif chronique...


Travailler sur la ligne du temps dans la variation de ses ressentis...une autre façon d'expliquer les ré-emprinting...


Non pas couper le cordon, l'élastique, mais faire que ce "poids" à trainer ne soit plus un poids

mais une légèreté qui nous devance...


Que le pédophile s'invente une antériorité "non pédophile" et qu'elle soit stable dans le temps ?



Une utopie surderienne dans laquelle je n'oserai pas m'avancer pour l'instant, mais je suis vos recherches

sur ce sujet avec le plus grand intérêt, Professeur Léo ...


8)
 

valikor

Membre
Petite fleur à dit:
J'en ai connu des abuseurs, et oui, on peut en rire si vous voulez mais ils avaient tous des difficultés relationnelles avec leurs mères ! Et pour vous faire rire encore plus, ben c'était le cas et pour l'abuseur et pour l'abusé.

------------------------
vous confondez causalité et corrélation.

ce n'est pas parce qu'ils ont des difficultés relationnelles que c'est automatiquement la cause du problème!
ca peut être concomitant.
 
valikor à dit:
Petite fleur à dit:
J'en ai connu des abuseurs, et oui, on peut en rire si vous voulez mais ils avaient tous des difficultés relationnelles avec leurs mères ! Et pour vous faire rire encore plus, ben c'était le cas et pour l'abuseur et pour l'abusé.

------------------------
vous confondez causalité et corrélation.

ce n'est pas parce qu'ils ont des difficultés relationnelles que c'est automatiquement la cause du problème!
ca peut être concomitant.
Mais bien sur que ce n'est pas la seule cause du problème mais je pense qu'il faut en tenir compte dans un travail thérapeutique. D'ailleurs, je croit qu'un profil de l'abusé est aussi de mise pour bien comprendre la problématique de l'abuseur.

---------------------
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut