Formation Hypnose

Hypnose "classique", Hypnose "ericksonienne&q

  • Initiateur de la discussion Marion Prieur
  • Date de début
K.Finel

K.Finel

Membre
messages
38
Points
1 550
Bonjour Marion,

Je ne crois pas avoir lu le post dont il est question, mais en effet j'ai écris 2 livres sur l'auto-hypnose. Si vous parlez du premier - un livre à la couverture malheureusement un peu new age pour le coup - ce livre a été écrit en 2002, et publié en 2004, donc oui, et heureusement, je n'écrirais plus tout à fait la même chose. La méthode proposée est celle que j'ai utilisé pour moi, au début. Elle est je pense efficace et pragmatique, mais reste une bonne introduction : elle s'arrête au rêve lucide, mais pourtant ce n'est que le début !. Le second livre est plus proche de ma vision actuelle de l'auto-hypnose, plus fluide.

Une définition précise et méthodique du terme ericksonnien serait en effet étrange : comme pour l'inconscient et sa définition un peu simple mais très belle (ce qui n'est pas conscient), je proposerais en équivalent : être ericksonnien c'est maîtriser toutes les formes d'hypnose de son époque et viser l'autonomie du client.

J'ai aussi un peu de mal avec la vision "bisounours" de l'ericksonnien, on revient sur le manque de lecture de cas d'Erickson : la provocation était au centre de bon nombre de ses interventions. On se retrouve parfois avec une bouillie un peu lisse et propre qui manque de vie.
Idem remarquez pour la vision "fast food" de l'hypnose ericksonienne : le "tout réglé en une séance" est à mon avis dangereux.
La technique se développe, des dérives sont possibles, mais la encore, a côté de ça il existe bien des praticiens de qualités, avec une personnalité entière et un esprit critique. Focalisons nous sur eux !

Je prenais l'exemple du Marxisme mais en effet il y a une différence importante d'application. L'idée était plus de mentionner le fait que les courants de pensée naissaient souvent en dehors de la volonté du "maître".

Alors ma question serait plutôt : est-ce qu'il est trop tôt pour faire encore un pas en avant, en essayant de retirer ces étiquettes fort utiles par le passé, et recréer une vision oecuménique de l'hypnose ? Vous avez en partie exprimé votre accord sur ce point il me semble.

Il m'est assez délicat de répondre dans les détails ici, mais je dirais pour faire simple que la démarche est déjà initiée, elle se fait doucement. Elle rejoint l'idée de sortir l'hypnose de la thérapie, qui est pour moi primordiale. Proposer l'hypnose en tant qu'outil de connaissance de soi et d'exploration de l'inconscient me semble plus pertinent.



Vous demandez si être Freudien veut dire se référer à Freud à la lettre ? Mauvais exemple:) Je plaisante. Les freudiens ont l'habitude d'être taquinés sur cet aspect là, et j'en ai même rencontré qui avec du recul sur leur art

Oh ! Nous avons tous rencontré au moins un Freudien ouvert dans notre vie non ? ;)




Oh oui, je vous remercie d'évoquer les Lettres d'Erickson. C'est un morceau vraiment émouvant de la littérature de la psychologie moderne, je pense. Texte rare malheureusement, j'ai dû le commander d'une librairie de Londres. Et il est resté à l'étranger lors d'un voyage. Votre question me rendrait presque triste Smile Heureusement, j'avais eu le temps de le lire

Ca ne fait en effet pas partie des lectures courantes... je tente de le présenter à chaque formation, mais je calibre souvent un "heu... oui un jour, si j'ai le temps" de la part de l'auditoire... je suis presque ému de discuter avec quelqu'un qui a apprécié ces documents ! Zeig évoquait un tome 2, avec si je me souviens bien, centré sur les correspondances entre Erickson et ses patients... je ne sais pas où il en est.



Vous dites : « espérons qu'un domaine qui met au centre l'écoute et la communication soit à même d'aller dans ce sens ! » . Ce qui m'attriste un peu, c'est qu'une personne comme vous, qui semble bien connaître ce domaine et le milieu soit obligée de dire « espérons ». Si je lis bien entre ces deux lignes, cela signifie que ce n'est pas toujours le cas, et que seul l'espoir est permis ?

Et bien, disons qu'il y a pour moi des causes qui valent le coup qu'on y consacre un peu d'énergie. Ce n'est en effet pas toujours le cas, maintenant, les choses évoluent dans le bon sens depuis quelque temps je trouve.



Sur certains sites (je me refuse à citer des noms mais c'est dommage pour les autres qui risqueraient d'y être assimilés. Comprenez seulement que si je m'adresse à vous, c'est que je ne vous pense pas particulièrement concerné), j'ai trouvé des amalgames vraiment surprenant d'hypnose, de philosophie new-age, de pseudo-science, et des discours faussement tolérants pour enrober une sorte de méthode consistant à discréditer les autres pour s'attirer se valoriser. J'ai aussi trouvé sur des petites formations « maison », presque artisanales, qui faisaient leur publicité en publiant sur internet des vidéos du profs en train de « galérer » à essayer de se dépatouiller avec une démonstration d'hypnose vraiment peu concluante, et essayant d'avoir l'air d'être parfaitement satisfait pour créer le doute. Mais pour ne pas voir la médiocrité ici, il ne faut vraiment rien savoir ni rien espérer de l'hypnose. Que penser de tout cela ? Et quelles solutions possibles ?

Je partage ce point de vue, même si la encore mon côté optimiste me donne envie de croire que ce n'est que passager. La chose complexe dans ma position est de trouver un équilibre, sans créer de censure. Vous voyez : je me retrouve a avoir écrit un livre qui se vend avec une couverture qui fait que jamais je ne l'aurais acheté... mais l'éditeur ne voit que les ventes qui augmentent constamment depuis 7 ans, pour lui c'est que la stratégie est bonne.

Je suis tout aussi triste que vous quand je vois ca, j'ai tendance à me dire que tout le monde s'en rend compte... le côté artisanal n'est pas gênant, c'est plutôt le "talent" qui manque parfois. Pour augmenter le niveau il n'y a qu'une solution à mon avis : travailler et avoir un esprit critique. Je ne peux pas améliorer les autres, mais je peux faire en sorte que les praticiens de mon école aient des qualités de pratique incontestables... chaque année nous travaillons à nous donner un peu plus de moyens pour y parvenir.
Nous avons aussi créé un centre de recherche, avec un comité scientifique et une évaluation des pratiques effectuées par des laboratoires en lien avec l'université. Je crois que c'est une bonne façon de sortir des discours pour évaluer l'action ! Ce genre de mesure va se généraliser désormais.


Pour la PNL : je ne vais pas tenter de vous convaincre sur Bandler, mais à l'occasion si vous pouvez vous procurer ses "class of a master" - je pense à celle sur la créativité le sujet devrait vous passionner ! - , dites-moi ce que vous en pensez. C'est un "show", Bandler aime ca, mais en même temps c'est très bien mené : je pense en particulier à son discours pré hypnotique.

Je crois me souvenir de l'anecdote dont vous parlez, il me semble que plusieurs fois en lisant Erickson je suis resté sur ma faim de cette façon, je pense aux travaux sur la distorsion du temps ou il manque toute la phase de préparation... j'ai mis des semaines à parvenir à un résultat satisfaisant en me demandant pourquoi Erickson n'avait pas décrit même en quelques lignes son protocole !


Vous m'avez mis l'eau à la bouche avec votre vision artistique de l'hypnose.Je ne sait pas si ce forum est vraiment le lieu où vous seriez le plus volontiers disposé à détailler cette conception, tant je la sens qui vous est intime et chère

En effet, ce n'est pas vraiment le lieu :)
D'autant que cela demanderait à mon sens un développement plutôt complet... Je vous envoie un privé un lien vers un article écrit il y a quelques années, qui posait quelques bases sur le sujet. Comme c'est sur un autre forum, je ne place pas le lien en public.


Enfin, j'ai survolé le sujet dont vous parlez, il y a beaucoup de choses à dire, trop sans doute pour l'instant pour moi :) Je passe assez peu de temps sur les forums, je les lis parfois en diagonale, ou bien quelqu'un me transmet un lien vers un sujet intéressant... Là j'étais juste agréablement surpris par votre style et la pertinence de vos questions.

Merci pour cet échange !

Bien à vous,
Kévin FINEL
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
hé bien merci a M. Finel,pour ces quelque lignes,
je ne suis pas tout a fait d'accord sur la proposition que certaines choses n'aurais pas forcément leur place ici .
d'ailleurs il existe bien un espace ésotérisme .
il existe même un truc appelé le coin des scientifiques
et une rubrique "partageons nos nouvelles théories"

certes le forum de l'ARCHE est prioritairement axé sur la thérapie, pourtant
ca n'empêche pas d'y trouver en effet certains articles sur des démarches connexes et, certaines théories et propositions ...

puisque le bon sens de M. Finel l'en empêche je vous joint le lien ou il parle
de son travail avec les comédiens ...
http://www.pluzz.fr/les-nouveaux-gueris ... 20h35.html
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
pas forcément une question de thème. Une question d'intimité peut-être. Certaines convictions, certaines idées, certaines passions sont intimes. Et comme un vin délicat, se boivent en tête à tête...
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
oulalala! ça fonctionne!
jean témoigne et marion prends un rencard....
super!
comme je vous comprends,mr finel a un charme certain!
et de plus cet article est très bon....
on y voit kevin se démarquer, petit a petit, du problème de l'exclusivité écologique d'erikson.... en addressant une "ouverture?"
a d'autres styles de thérapies...oui je sais ,kevin c'est pas nouveau...c'est une progression..... super!
kevin est la victime de sa propre popularité :D :D
et habilement avec son talent d'acteur...marches sur la corde raide entre le populisme , la pression de son entourage....
et le progrés plus du tout eriksonien :D

a quand le bond vers le spectacle!( bon c'est déjà une bonne performance) .....je sais que kevin appréciera mon humour car nous en avons parlé au restau!
tous mes vœux de bonheur! marion.... mais je vous préviens, les places sont chères!
kevin est très demandé!
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
j'était tellement sur que vous alliez intervenir, que je me suis fait un peu plaisir il est vrais a... écrire ces lignes .
et ... donc même avec vous, je m'enrichis.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
même avec moi? c'est pas gentil!
m'enfin...on a tous une croix a porter ... parai -t-il?
vous avouerz que c'est un bon coup de pub.... certain dirons indirecte! mais je vous ai vu prendre un tournant!
vous êtes donc sensible...( toujours entre nos lignes!)
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
Quand je disais en tête à tête, je parlais du vin. je voulais dire qu'à toute communication un contexte se prête. Mais je n'ai pris rencard avec personne. Je ne suis vraiment pas pressée de fréquenter le milieu de trop près. Je veux dire, fréquenter les idées, pour l'instant me suffit, mais fréquenter les gens, je n'en suis pas pressée.
Les plus émouvantes conversations que j'ai pu avoir, je me suis souvent arrangée pour les avoir par l'écrit. La correspondance n'est pas un art mort. Elle permet beaucoup de belles choses, et qu'on peut relire à loisir. Et ça dispense d'une partie des problématiques liées au corps et aux pulsions et qui ne rendent pas toujours plus objectif. Quand je dispute des idées, j'aime ne pas trop connaître de choses sur la personne en face qui lui soit privée ou qui ne concerne pas la discussion, et je n'ai aucune fierté à me faire "accepter" dans son intimité (même en tout bien tout honneur).
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Marion a dit :

Cela fait naître une question en moi : un diplôme pertinent d' « hypnose ericksonienne » devrait alors sanctionner tellement d'années d'études qu'elles auraient permis de s'assurer de la compétence de chaque élève dans tous ces domaines. Moi, ça me donnerait plutôt le vertige.

En thérapie je prend conscience que l’on en apprend tous les jours, et qu’on n’est jamais vraiment prêt pour « le » diplôme final : mais que je réalise chaque jour un peu plus mon mémoire en vue du diplôme…

Dès lors, dès qu’ on commence sa formation n' entre t-on pas dans "la" thérapie sans fin…


Autre point concernant Erickson qu’ il n’a pas donné de protocole

En avait il un ?

N’était il pas simplement dans la spontanéité et le ressenti ?

De comprendre qu’il n’y a pas de protocole standardisé et que chaque personne se fait son propre protocole ?

8)
 
K.Finel

K.Finel

Membre
messages
38
Points
1 550
Hum... j'avoue que je ne m'attendais pas à ce type de réponses !

Jean, en effet, ce n'est pas une question de thème :
D'un côté je n'ai pas envie d'avoir une démarche prise comme étant de la "pub"
D'un autre c'est un sujet pour lequel je préfère éviter les dérives telles qu'elles existent sur un forum comme celui-ci
Bon, vous avez donné le lien, donc je précise que c'est le second article qui est lié au thème de l'hypnose en tant qu'art. Il est annoncé sur cette page 5 articles, mais seuls les 2 premiers sont publics.

Paul, cet article date de 2008 ! ;) La charte de l'ARCHE aborde déjà cette vision, elle date de 2001...
Vous connaissez mon point de vue sur l'hypnose, je sais que c'est le terme ericksonnien qui vous fait tiquer... mais si on le met de côté, ce qui nous intéresse ce sont les multiples facettes de l'hypnose et leur potentiel n'est-ce pas ? Le spectacle ? Ca dépend comment on l'entend. Philippe Caubère et Bigard font tous les deux du spectacle, j'ai une "légère" préférence pour le premier. Je pense que certains événements à l'automne devraient attirer votre attention...

Surderien : vous avez raison, d'où l'idée d'une supervision, d'un compagnonnage et d'une formation continue... les psychanalystes sont sur ce sujet mieux organisés que nous. Par contre, il y a des protocoles chez Erickson, même si ils laissent une large part à l'adaptation. Rossi identifie clairement certaines structures qui reviennent régulièrement, que ce soit dans l'induction, dans la façon de poser des questions ou dans l'enchainement des suggestions. Bien entendu rien à voir avec un protocole de PNL type Dilts. On peut par contre nettement distinguer le fond (très adaptable) et la structure, la forme, qui elle revient.
 
I

Intemporelle

Invité
A mon avis quelque soit l'école, un praticien (quelque soit son niveau) ne devient pas thérapeute sans avoir fait le chemin lui même ... ce n'est pas une induction rapide qui détermine la qualité du thérapeute, loin de là... puisque la démarche du thérapeute c'est bien d'apprendre à son patient le processus et les bienfaits de l'AH, donc aucun intérêt d'une transe éclair (type spectacle)...

Edité [Message edité : Pas de publicité sur le forum. S'il s'agit de votre site perso, vous pouvez le mettre en signature.]
 
C

Calo

Membre
messages
6
Points
1 090
Marion a écrit:
Les plus émouvantes conversations que j'ai pu avoir, je me suis souvent arrangée pour les avoir par l'écrit. La correspondance n'est pas un art mort. Elle permet beaucoup de belles choses, et qu'on peut relire à loisir. Et ça dispense d'une partie des problématiques liées au corps et aux pulsions et qui ne rendent pas toujours plus objectif. Quand je dispute des idées, j'aime ne pas trop connaître de choses sur la personne en face qui lui soit privée ou qui ne concerne pas la discussion, et je n'ai aucune fierté à me faire "accepter" dans son intimité (même en tout bien tout honneur).[/quote]

Dans ce sujet fort fort sérieux, hum, hum,l'approche sur le corps et les pulsions me laissent un peu perplexe. Disons. Il faut faire par écrit c'est meilleur, moi je savais pas! Ah ce corps qui nous perturbe ! Ah!
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
Je n'ai jamais dit "il faut" à propos de quoi que ce soit. Mes choix ne regardent que moi.
Je disais juste que j'ai trop vu de personnes ne pas arriver à échanger des idées avec objectivité pour des raisons d'idéalisation, de fascination, d'attirance, ou exactement leurs contraires, et que c'est pour cela que j'aime tant les correspondances, même si je ne suis pas du genre impressionnable a priori. Pour vous donner un exemple, pour ma thèse, j'étais en correspondance avec un journaliste politique avec qui nous échangions des idées et des connaissances d'égal à égal. Puis nous nous sommes rencontrés. Et il n'avait de cesse que d'essayer de m'impressionner, un vrai coq, redoublant de gentillesse, etc... Et la discussion n'avait aucun intérêt. Lui non plus d'ailleurs. D'où le fait que j'exprimais mon penchant pour les correspondances, rien de plus.
mais je sens déjà que j'ai de plus en plus de mal à me faire comprendre.
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
oui, je crois bien que j'en suis pas sur, c'est que l'on s'enfonce autant dans le hors sujet que... devoir nous justifier sur chaque mots et l'interprétation qu'il génère.
au delà d'un coté fatiguant voir énervant, on ne fait pas avancer nos échanges. et par pure provocation on arrive a savoir pleins de choses inutiles, une relation avec un journaliste, une thèse...
si il y a un coté thérapeutique explicitez le moi, quelque chose a du m'échapper.
l'intervention des préopinants traitait de l'hypnose un art, ou l'art de l'hypnose, auquel on peu se poser la question l'hypnose dans l'art ?
( ce qui me fait penser a un truc à l'ancien palais )

quel intérêt a torpiller ?
 
C

Calo

Membre
messages
6
Points
1 090
Aucune torpille. Je trouve un relatif manque d' humour. C'est si sérieux que ça l'hypnose ?
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Je comprends Marion,

J'aime également lire et écrire, mon imagination est alors redoublée ainsi que ma créativité.

J'aime à laisser une image pour tenter d'exprimer quelque chose qui part les mots n'existe pas, de la métalogique, c'est un pur bonheur, içi, de pouvoir le faire......

l'hypnose conversationnelle, c'est celle que je préfère pour l'instant puisqu'apparement n'en connaîs pas d'autres....


https://www.casimages.com/
 
I

Intemporelle

Invité
Intemporelle à dit:
A mon avis quelque soit l'école, un praticien (quelque soit son niveau) ne devient pas thérapeute sans avoir fait le chemin lui même ... ce n'est pas une induction rapide qui détermine la qualité du thérapeute, loin de là... puisque la démarche du thérapeute c'est bien d'apprendre à son patient le processus et les bienfaits de l'AH, donc aucun intérêt d'une transe éclair (type spectacle)...

Edité [Message edité : Pas de publicité sur le forum. S'il s'agit de votre site perso, vous pouvez le mettre en signature.]

Je constate que le lissage et le formatage des individus est de plus en plus grandissant...ici et dans notre vie quotidienne... que devient l'individualité des personnes ?... tout cela m'affole un peu ... et ensuite on parle de thérapie, de ressources personnelles, j'avoue que certaines choses me dépassent... et assez contradictoire vous ne trouvez pas ?
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
Vous avez raison Jean. Je n'aurai pas dû tomber dans la justification, surtout en parlant de moi. Désolée. Les allusions privées m'ont pousser à démentir, ce qui n'est pas nécessaire.
Moi, personnellement, je ne suis pas contre l'humour, mais je ne comprends pas toujours les blagues ou le second degrés qui est fait sur le forum. Je suis justement venue ici pour discuter sérieusement d'hypnose, apprendre et partager, et pourquoi pas dans la bonne humeur, mais ce n'est pas une condition nécessaire pour moi. Le sérieux ne me fait pas peur. Pour rigoler, j'ai des amis.

Pour revenir aux thèmes qui nous intéressent ici et qui sont nombreux, j'ai une question à poser.
A lire les fondateurs, et à les entendre, La PNL est une forme d'hypnose qui assume pleinement l'utilisation de transes hypnotiques. Dans les livres que j'ai rencontrés des successeurs, j'ai trouvé de moins en moins de références à l'hypnose, et de plus en plus de techniques au départ pertinentes parce que basées sur un travail avec l'inconscient, présentée comme des choses à faire consciemment. Peut-être s'avèrent-elles aussi efficaces et pertinentes faites consciemment... J'ai l'impression que beaucoup de formations en PNL ne forment pas à l'induction d'un état hypnotique. Est-ce que c'est vrai ?
La PNL peut-elle se présenter comme un système de thérapie complet et suffisant ? Si oui, est-ce une thérapie qui peut ne pas utiliser l'hypnose ?

Et pour revenir à l'hypnose dite "classique". Comme je le disais, j'ai souvent cru percevoir une confusion entre l'hypnose dite "classique", plutôt basée sur l'idée que la transe hypnotique est le fait de l'hypnotiseur et de ses techniques (même si nous avons vu que ce n'est pas si tranché historiquement. Mais en tout cas Erickson lui-même définit comme ceci sa coupure d'avec la tradition : lui soutient que l'hypnose vient uniquement du sujet et simplement autorisée, encouragée de l'extérieur), et l'hypnose de spectacle. Comme je le faisais remarquer, l'hypnose classique était souvent basée sur des inductions longues, méthodiques, parfois ennuyeuses, et souvent très loin du spectaculaire. Mais on obtenait avec elles des états très intéressants et très profonds malgré un taux d'échec peu satisfaisants. Bien sûr, certaines méthodes d'hypnose classique semblaient spectaculaires, surtout sur certains sujets très réactifs, voire coopérant (de bonne foi).
Ma question est de savoir s'il existe encore des personnes qui pratiquent exclusivement l'hypnose classique. Une autre question est de savoir si certains praticiens utilisent l'hypnose de spectacle (une version adaptée sûrement) dans un cabinet, dans le cadre de la thérapie par exemple.
Je dis peut-être une bêtise, mais j'ai cru comprendre que l'hypnotiseur de spectacle reconnaît et sélectionne, de diverses façons, des sujets naturellement (inconsciemment) disposés à se prêter au développement de phénomènes hypnotiques spectaculaires. Si c'est vrai, et si ce type d'hypnose est utilisée en cabinet, qu'en est-il des sujets plus rétifs ?
Même question pour l'hypnose classique : qu'en est-il des sujets rétifs ? tombent-ils dans les statistiques où font-ils l'objet d'autres méthodes ? Si oui, lesquelles ?
merci d'avance pour vos éclairages.
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Intemporelle à dit:
Je constate que le lissage et le formatage des individus est de plus en plus grandissant...ici et dans notre vie quotidienne... que devient l'individualité des personnes ?... tout cela m'affole un peu ... et ensuite on parle de thérapie, de ressources personnelles, j'avoue que certaines choses me dépassent... et assez contradictoire vous ne trouvez pas ?
A quoi voyez-vous ce lissage ?
 
I

Intemporelle

Invité
Eluno à dit:
Intemporelle à dit:
Je constate que le lissage et le formatage des individus est de plus en plus grandissant...ici et dans notre vie quotidienne... que devient l'individualité des personnes ?... tout cela m'affole un peu ... et ensuite on parle de thérapie, de ressources personnelles, j'avoue que certaines choses me dépassent... et assez contradictoire vous ne trouvez pas ?
A quoi voyez-vous ce lissage ?

Et bien déjà à votre mp... et d'une façon générale sur ce forum... cela m'apparaît assez perceptible... Mais je ne développerais pas, cela me vaudrait une sanction, comme le disait précédemment Valikor si aimablement...

Sur ce bonne journée !
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Intemporelle à dit:
Eluno à dit:
A quoi voyez-vous ce lissage ?

Et bien déjà à votre mp... et d'une façon générale sur ce forum... cela m'apparaît assez perceptible... Mais je ne développerais pas, cela me vaudrait une sanction, comme le disait précédemment Valikor si aimablement...

Sur ce bonne journée !
En vous inscrivant sur ce forum, vous avez accepté le réglement. Les utilisateurs se sont donc engagés à le respecter.
Allez sur d'autres forum (hypnose ou non), et vous constaterez que nous sommes ici bien tolérant.
 
I

Intemporelle

Invité
Eluno à dit:
Intemporelle à dit:
Eluno à dit:
A quoi voyez-vous ce lissage ?

Et bien déjà à votre mp... et d'une façon générale sur ce forum... cela m'apparaît assez perceptible... Mais je ne développerais pas, cela me vaudrait une sanction, comme le disait précédemment Valikor si aimablement...

Sur ce bonne journée !
En vous inscrivant sur ce forum, vous avez accepté le réglement. Les utilisateurs se sont donc engagés à le respecter.
Allez sur d'autres forum (hypnose ou non), et vous constaterez que nous sommes ici bien tolérant.

Ah oui ? tolérant par rapport à qui ?... à quoi ?...

Et bien justement sur d'autres forums, la tolérance est équivalente à l'impartialité... bref, n'en parlons plus... je n'ai fait pas que répondre à votre question.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
Intemporelle à dit:
A mon avis quelque soit l'école, un praticien (quelque soit son niveau) ne devient pas thérapeute sans avoir fait le chemin lui même ... ce n'est pas une induction rapide qui détermine la qualité du thérapeute, loin de là... puisque la démarche du thérapeute c'est bien d'apprendre à son patient le processus et les bienfaits de l'AH, donc aucun intérêt d'une transe éclair (type spectacle)...

Edité [Message edité : Pas de publicité sur le forum. S'il s'agit de votre site perso, vous pouvez le mettre en signature.]
l'interet de l'induction rapide:
1 . de produire plus rapidement un EMC
2. de pouvoir aller plus rapidement au but ... c'est a dire la therapie!
3. de permettre au client de realiser qu'il a bien ete en transe!( ce qui a pour effet secondaire, (d'affirmer vos competences, et d'etablir une confiance!) et de donner plus de chances ala reussite de la therapie!
apres tout si vous etes hypno-machin, le client vient pour se faire hypnotiser????!
et si apres la seance il n'est pas sur d'avoir été en transe ... vous avez raté votre coup!
 
K.Finel

K.Finel

Membre
messages
38
Points
1 550
C'est étonnant les messages privés que l'on reçoit parfois sur les forums... je pense que l'auteur du message de ce matin ne sera pas surpris de ne pas avoir de réponse...
Au moins ca m'a ramené sur cette discussion, je reprends un peu vos questions Marion :

Le mot PNL a été inventé par Bandler quand l'hypnose avait trop mauvaise presse... mais pour lui c'était la même chose. Je pense qu'il ne conçoit pas l'un sans l'autre, ou en tout cas je ne l'ai jamais vu pratiquer sans états modifiés de conscience. Je connais un peu moins bien Grinder, mais une de nos discussions avait débouché sur la même idée.
Je pense qu'en France particulièrement la PNL est utilisée sans hypnose et souvent elle n'aborde que quelques outils comme le milton modèle, les inductions sont oubliées... certains protocoles créent des états modifiés, mais ce n'est pas toujours compris ainsi. Je me souviens d'un séminaire ou un étudiant avait mis "par hasard" sont sujet en régression hypnotique. Le formateur ne savait même pas comment le réveiller alors qu'il était en pleine crise d'angoisse...
Les systèmes de la PNL peuvent fonctionner en théorie sans état hypnotique induit... car si le praticien est bon il obtiendra de toute façon un état légèrement modifié (difficile de ne pas être un peu en transe dans une double dissociation), il va être en leading et court-circuiter les processus conscients.
Mais l'effet est démultiplié et bien plus interessant dans un état adapté.
Certaines personnes font de la plongée en piscine... d'autres dans des eaux splendides.


Pour ce qui est des formes d'hypnose :

L'hypnose de spectacle, depuis 30 ans en tout cas, ne repose plus sur la sélection du sujet, sauf chez des personnes qui travaillent à l'ancienne, je pense à Syx par exemple. Mais cette forme de travail est archaïque. Là aussi, la sous communication, les suggestions indirectes, les open loops et autres outils modernes ont permis de sortir de ces schémas. Dans ce cas, pas de sujets rétifs.

De là découle une autre idée : oui certains praticiens ont en cabinet une pratique assimilée au spectacle moderne, adaptée tout de même. Ils utilisent alors souvent les ruptures, les inductions rapides couplées au fractionnement, et recherches des états assez profonds. Le meilleur représentant de cette pratique en France est sans doute Frédéric Vincent. J'ai travaillé pendant deux ans avec lui en hypnose de rue principalement pour développer et affiner ce type de pratique. C'est assez proche du travail de Derren Brown. On en a tiré une nouvelle façon de penser l'hypnose et depuis début 2010 on a un bon nombre de praticiens qui ont travaillé dans cette direction.

Enfin il y a l'idée de l'adaptation : difficile de faire des stats puisque la première règle est que si une induction ne fonctionne pas, on en retire de l'information et on part dans une autre direction, le tout sans que cela puisse être compris par le sujet. Même dans le pur spectacle cette notion est conservée.

Peu de personnes font aujourd'hui de l'hypnose expérimentale, avec des inductions longues pour obtenir des états précis et travailler à partir de là. Je ne connais que quelques groupes qui prennent le temps de faire une telle exploration, mais tous touchent à des choses passionnantes.

Kévin FINEL
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Merci pour cet éclairage très intéressant!

Valikor
 
T

Triggermind

Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
K.Finel à dit:
L'hypnose de spectacle, depuis 30 ans en tout cas, ne repose plus sur la sélection du sujet, sauf chez des personnes qui travaillent à l'ancienne, je pense à Syx par exemple. Mais cette forme de travail est archaïque. Là aussi, la sous communication, les suggestions indirectes, les open loops et autres outils modernes ont permis de sortir de ces schémas. Dans ce cas, pas de sujets rétifs.

/.../J'ai travaillé pendant deux ans avec lui en hypnose de rue/.../
Kévin FINEL

Je suis un peu surpris, le dernier spectacle d'hypnose auquel j'ai assisté date de 10 ans mais reposait comme tous les autres sur la sélection du sujet.
Et quand je regarde les vidéos récentes du Canadien Mesmer il utilise toujours les tests et a un certain taux d'échec...
Quant à l'hypnose de rue je pensais que le taux de réussite devait être proche de celui du spectacle, qui était estimé selon les professionnels que j'ai côtoyé aux alentours de 40 pour 100...
Votre expérience de l'hypnose de rue permet donc d'affirmer qu'il n'y a quasiment pas de sujet rétif?
 
I

Intemporelle

Invité
paulelie à dit:
Intemporelle à dit:
A mon avis quelque soit l'école, un praticien (quelque soit son niveau) ne devient pas thérapeute sans avoir fait le chemin lui même ... ce n'est pas une induction rapide qui détermine la qualité du thérapeute, loin de là... puisque la démarche du thérapeute c'est bien d'apprendre à son patient le processus et les bienfaits de l'AH, donc aucun intérêt d'une transe éclair (type spectacle)...

Edité [Message edité : Pas de publicité sur le forum. S'il s'agit de votre site perso, vous pouvez le mettre en signature.]
l'interet de l'induction rapide:
1 . de produire plus rapidement un EMC
2. de pouvoir aller plus rapidement au but ... c'est a dire la therapie!
3. de permettre au client de realiser qu'il a bien ete en transe!( ce qui a pour effet secondaire, (d'affirmer vos competences, et d'etablir une confiance!) et de donner plus de chances ala reussite de la therapie!
apres tout si vous etes hypno-machin, le client vient pour se faire hypnotiser????!
et si apres la seance il n'est pas sur d'avoir été en transe ... vous avez raté votre coup!

Nous n'avons pas le même fonctionnement, le but pour moi c'est que le sujet puisse acquérir lui-même cette AH, aidé au départ par le thérapeute.

Je ne compare pas l'hypnose de rue qui est au final de l'hypnose de spectacle et l'hypnose thérapeutique...

Si le sujet s'inquiète d'avoir été en transe ou pas, pour moi c'est qu'il y a un problème de relation avec le thérapeute.

Le client ne vient pas pour se faire hypnotiser mais pour en finir avec ces troubles ou symptômes...

Donc vous voyez je suis très loin de votre pratique et je vous assure qu'après ce qu'il vit en thérapie, il ne se pose plus la question si transe ou pas...
 
Joey

Joey

Membre
messages
258
Points
1 590
[quoteLe client ne vient pas pour se faire hypnotiser mais pour en finir avec ces troubles ou symptômes... [/quote]

Le lien de causalité est tout à fait évident lorsqu'une personne va consulter un hypnothérapeute.

Le sujet vient pour en finir avec ses troubles en passant par la transe, ce qui est tout à fait logique et implicitement attendu.

A vous de recadrer au préalable au sujet de la transe, profonde, légère, leur efficacité, au sujet du fait de se poser la question "ai-je été en transe?"...

Pour que les attentes du sujet soient en adéquation avec ce que vous allez lui proposer.
D'ailleurs, dans la première phase de contact, il est important de mettre en évidences les attentes du sujet, mais aussi ses croyances vis à vis de l'hypnose. Ce qui implique que pour certains sujet, avant même d'entamer la thérapie à proprement parlé, il va falloir prouver et emmener le sujet vers une transe profonde. Et ainsi utiliser ses croyances pour atteindre votre objectif.
 
Joey

Joey

Membre
messages
258
Points
1 590
[/quote]L'hypnose de spectacle, depuis 30 ans en tout cas, ne repose plus sur la sélection du sujet, sauf chez des personnes qui travaillent à l'ancienne, je pense à Syx par exemple. Mais cette forme de travail est archaïque. Là aussi, la sous communication, les suggestions indirectes, les open loops et autres outils modernes ont permis de sortir de ces schémas. Dans ce cas, pas de sujets rétifs.
Lorsqu'on a plus de 100 personnes en face de soit, les tests de suggestibilités doivent obligatoirement être simples, accessibles, généraux (qui s'adresse à tout le monde), et surtout visuels (les sujets n'ont pas à parler, et l'hypnotiseur peut, par un simple tour d'horizon visuel, repérer les réussites et les échecs)...
Les tests employés par les hypnotiseurs ont fait leurs preuve et sont adaptés à ce genre de situation dans laquelle le temps est aussi millimétré.

Après, une fois la sélection des bons sujets opérée, et selon les effets recherchés, toutes les techniques peuvent être utilisées, directes ou plus ou moins indirectes.
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Juste pour info Joey, si vous voulez poster une citation, il faut mettre [ quote] au début du message cité, et [/ quote] à la fin.
(supprimez les espaces, je les ai mis pour vous montrer).
Ca rendra ainsi vos citations plus lisibles ;)
J'édite pour plus de lisibilité, mais je vous fais confiance pour la suite ;)
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
valikor à dit:
Merci pour cet éclairage très intéressant!

Valikor
tiens ,tiens cela deviendrai une habitude?
prennez vous des cours a l'arche?
moi perso je n'ai rien compris a ce saupoudrage et retiens ma respiration , avant que kevin nous explique 2 points:
L'hypnose de spectacle, depuis 30 ans en tout cas, ne repose plus sur la sélection du sujet

ah bon! moi je dirai que le conditionnement ou ce que certains appelle le cadre en fait ,propose une selection deguisée plus efficace!
ce que vous oubliez de dire, est que les nouveaux hypnos choisisses de cacher des méthodes qui n'ont rien a voir avec l'hypnose ....mais sont des trucs physiologiques , comme le coup de la carte que l'on tient en l'air et sur lequel on fait se concentrer le client,pour creer un mystere sur lequel on va batir une mystique qui eventuellement va induire.... sans que le client le saches....
mais il doit accepter au départ de jouer le jeu....
on ne lui dit pas que cela va devenir de l'hypnose, c'est une façon non consentante d’opérer( l'hypnose de rue) qui marches parce que l'on a pas dit au départ ce que c’était , seulement declaré comme un jeu de magie!
c'est malhonnête....
car cela peu prendre des proportions délirantes!
pratiquer sans consentement est contre mon éthique....
ces techniques je les connais elle sont basée sur la progression de l'anticipation, jusqu'a creer une realité fictive...les yeux ouvert ou pas, qu'on enrobe dans une denomination d'hypnose sans transe... mais ce n'est pas tout a fait vrai!
il y a transe....donc manipulation qui peut devenir derive....pas etonant que nous ayons mauvaise presse.... quand vous affichez ceux qui selectionnent comme archaiques!

aussi pour ne pas continuer le fond de ma pensée, et passer a autre chose.... j'attends avec tout aussi de curiosité....la prochaine revolution qui nous promet des decouvertes fantastiques avec l'induction progressive..... est ce du même tonneau?
Peu de personnes font aujourd'hui de l'hypnose expérimentale, avec des inductions longues pour obtenir des états précis et travailler à partir de là. Je ne connais que quelques groupes qui prennent le temps de faire une telle exploration, mais tous touchent à des choses passionnantes.

mettons les choses au clair comment se fait il que le directeur d'une ecole renommée viennent ici, sur un forum qu'il critique... pour le niveau des ces échanges(qualité)....périodiquement faire de la pub...pour ces ouialles
aussi cette histoire entre le forum transe -hypnose et france-hypnose vas -t-elle sortir de son opacité... et enfin allons nous savoir, les aboutissant de cette coïncidence.... et de ces aller et venues dont on nous gratifie .... sans que nous le sachions!
quil y a t-il derrière tout cela?
encore des gros sous?
et valikor qui pose,
les pros qui s'en vont, le partage qui ne se fait plus..... le forum de l'arche aurai -t-il fait le plein de nos habitués?

en tout cas tout cela méritai , mériterai un bon éclairage?
non?
bien sur je m'attends au foudres de ceux qui dirons que je vois le mal partout!
j'invite ceux qui nous lisent et on fait les mêmes analyses de venir témoigner ou de commenter....
je n'ai rien dit d'insultant, simplement constater une situation qui semble s'amplifier
ou dois je déménager si je veux avoir une discussion avec mes collègues?
ou peut etre ce que je dis gene? ça c'est pas nouveau!
mais c'est vraiment minable!
 

Similar threads

M
Réponses
23
Affichages
5 K
MAGILIUS
MAGILIUS
H
Réponses
20
Affichages
2 K
Paul Elie
Paul Elie
C
Réponses
6
Affichages
1 K
surderien
surderien
Christophe Godfriaux
2 3
Réponses
81
Affichages
6 K
Eagle
Spear
Réponses
28
Affichages
3 K
Spear
Vous aimerez:
Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut