1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Induction en ouverture de l'Hypnose Humaniste

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Armand, 27 Février 2006.

  1. Armand

    Armand Membre

    Inscrit:
    21 Octobre 2005
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1090

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je m'intéresse depuis quelques temps (comme vous avez peut-être pu le constater à mes derniers messages :wink: ) aux techniques d'inductions de l'Hypnose Humaniste.

    Dommage qu'il n'y ait pas encore de livre sur ce sujet. La seule source indique pourtant une différence notable avec les techniques d'inductions habituelles : au lieu d'augmenter la siscion conscient/inconscient, on travaillerait au contraire à unifier la personne, la rendant (comme le dit le créateur de l'Hypnose Humaniste) : "Un-Consciente", réunifiée.

    Ce serait cet état "plus que ordinaire" de la conscience qui serait l'EMC de l'Hypnose Humaniste...

    Il y a un exemple d'induction ici :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Je crois que cette technique n'est pour l'instant enseignée que par son créateur, à l'institut français d'hypnose ericksonienne. Si quelqu'un formé là-bas pouvait nous en dire plus... !

    Mes principales questions seraient :
    - Si la personne devient "plus que consciente" de tout ce qui coince en elle, peut-elle se soigner elle-même ?
    - Si la dissociation d'avec l'Inconscient n'existe plus, alors il n'y aurait plus d'Inconscient ?
    - Comment tout cela fonctionne-t-il par rapport aux suggestions ? Car la personne devrait pouvoir intercepter celles qui ne lui conviennent pas... Qu'en est-il de la résistance du sujet au changement ?

    Si quelqu'un à des idées.
    Merci !

    Armand
     
  2. Anonymous

    Anonymous Invité

    Bonjour,

    L'hypnose humaniste ne semble en effet enseignée que par son seul créateur et représentant.
    En fait, il ne semble qu'elle existe que pour lui.... :roll:

    Sinon sur votre notion d'hypnose on retrouve l'idée de la "surconscience" qui a été développée par G.I. Gurdjieff puis reprise par des personalités représentantes de divers courants ésothériques.
     
  3. Hypno92

    Hypno92 Membre

    Inscrit:
    27 Janvier 2006
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    990
    Bonjour Armand,

    Il y a un exemple d'induction ici :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Je crois que cette technique n'est pour l'instant enseignée que par son créateur, à l'institut français d'hypnose ericksonienne.


    Il existe des centaines d'inductions différentes en fonction de votre propre créativité ! Celle que vous indiquez n'est pas uniquement enseignée à l'IHFE. Il n'en est pas le "créateur". Peut-être que je bouscule un peu votre croyance... limitante à ce sujet.
    Ce type d'induction reprend un ensemble de techniques spécifiques et s'enrichit de sa propre imagination et de la créativité dont vous pouvez faire preuve.

    Pour répondre à vos questions :

    L'état de conscience modifiée est en fait un état de surconscience qui effectivement apporte un éclairage nouveau sur un problème de santé ou autre et permet de trouver les solutions à mettre en oeuvre pour le résoudre. C'est la "perceptude" (chère à François Roustang) où se créent les conditions du changement.

    En accompagnement, il convient d'être en parfait respect de l'autre, en toute écologie pour lui. Les suggestions vont dans ce sens là uniquement. L'inconscient veille. Une suggestion non adaptée ne passe pas si elle n'est pas cohérente avec le mieux-être désiré et le respect intérieur de la personne.

    La résistance au changement se rencontre fréquemment parce qu'il est facile de savoir ce que l'on veut laisser (une souffrance) mais vers quoi va-t-on quand on a la liberté de devenir acteur de sa vie ? Ce choix n'est pas toujours évident.
    Il y a également la notion de bénéfice secondaire d'un symptôme pour l'individu qui va bloquer sur certaines suggestions qui ne seront pas opportunes pour elle, à ce moment précis.


    Cordialement.
     
    clochette apprécie ceci.
  4. Armand

    Armand Membre

    Inscrit:
    21 Octobre 2005
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1090
    Merci de ces précisions, "Hypno92", mais je connaissais ces points élémentaires pour tout praticien de l'hypnose thérapeutique. Mes interrogations concernaient l'Hypnose Humaniste, dont vous n'avez, semble-t-il, pas compris l'exacte teneur...

    Que ce passe-t-il donc dans le contexte de véritable conscience éveillée, à propos des points que je citais ci-dessus ?... Je pense que pour répondre à ces questions, il faut un minimum d'expérience. Je serais donc intéressé par la réponse de quelqu'un de formé et pratiquant, et non des opinions diverses de tout un chacun, ce qui ferait (encore une fois) dériver le sujet initial.

    Merci.


    Ps : cher "invité", une recherche sur internet vous montrera que l'Hypnose Humaniste est pratiquée par de plus en plus de monde... mais on ne peut pas tout savoir, n'est-ce pas ? D'où ma quête d'informations viables sur ce forum.
     
  5. Hypno92

    Hypno92 Membre

    Inscrit:
    27 Janvier 2006
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    990
    Et bien cher invité, je suis ravie que nous soyons d'accord sur le sujet et j'apprécie votre bon sens.

    Armand, j'ai bien noté que mon "opinion" (je ne suis pas sûre d'en avoir émis une cependant...) ne permet pas la discussion.

    Je revendique ma pratique de l'hypnose éricksonienne dans le cadre d'une approche humaniste.
    A qui se fier ?
     
  6. Armand

    Armand Membre

    Inscrit:
    21 Octobre 2005
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1090
    Cher "Hypno92", heureux que la discussion se calme.

    Je crois qu'il ne faut pas confondre la qualité humaine d'Erickson ("humaniste") avec une différence technique.

    Milton Erickson (comme vous-même et bien d'autres thérapeutes, j'espère) avait de grandes qualités humaines : comment pourrait-on être vraiment thérapeute sans cela ? La similitude de terme peut effectivement entraîner cette confusion, au départ. Je pense que cela se dissipera lorsque les différences philosophiques et techniques de l'Hypnose Humaniste auront été "officialisées" par son auteur... On en trouve déjà quelques détails sur le petit site déjà existant (*** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***).

    Ce qui m'intéresse dans cette approche est précisément la différence technique : l'induction en "ouverture-unification" au contraire de celle en "fermeture-dissociation conscient-inconsient". Bien évidemment, cela existe depuis la nuit des temps (chaman, etc.), mais pas en hypnose moderne. Cela doit ouvrir un monde de possibilités...

    Par ailleurs, je suis bien conscient aussi que ce sujet est assez "technique", justement, et qu'il est difficile de répondre à toutes mes interrogations :)

    Armand
     
  7. Lamotte

    Lamotte Membre

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Lauris
    Débat epistémologique et linguistique: Est ce qu'une technique qu'elle qu'elle soit peut être humaniste ???? Boulangerie humaniste, informatique humaniste, médecine humaniste et pourquoi pas guerre humaniste. La confusion réside entre humaine et humaniste. Humaine concerne celui ou celle qui pratique (savoir faire) et humaniste concerne l'état d'esprit de celui ou celle qui fait (savoir être). On est humaniste par essence et à partir de la l'on exprime son humanisme dans tous les domaines de sa vie y compris dans l'approche thérapeutique que l'on utilise, que celle ci s'appelle humaniste ou pas. Pour moi l'humanisme ne se vend pas et je trouve un peut choquant d'en faire un argument commercial. Question subsidiaire, j'ai été formé par les assitants d'Erickson, (S.Rosen, E.Rossi) de grands humanistes qui n'avait pas besoin de le prétendre pour l'être. Si nous ne sommes humanistes, que sommes nous ......... inhumanistes
    Régis Lamotte Exerçant Humainement, humanistement son activité humaine de psychothérapeute.
     
  8. Anonymous

    Anonymous Invité

    Bonjour Regis,


    Tout ce que tu ecris est vrai, mais ouvre le dictionnaore francais : "humaniste" n'a rien à voir avec "humain" (comme tu l'acris) !!

    J'ai travaille en workshop avec Zeig, Rossi, Rosen, Gilligan... ils sont tous tres "humain", mais pas du tout "humanistes", je peux te le dire.
    A vrai dire, je ne connais aucun "therapeute officiel" qui soit humaniste. On les trouve plutot cehz les "new age", pas chez les psy ou les medecins. Il faut etre allume pour etre "humaniste" comme je l'entends chez Lockert, il nous ouvre un autre monde ! (j'ai lu le core gem, et toi ?)

    Je pense comme armand, que cette discussion ne menera à rien ici. Les gens ne sont pas pres à cette approche. Ils ne comprennent meme pas le mot ! :lol:

    Vivement que Lockert sorte un livre la-dessus !!

    Steve
    Berkeley, CA
     
  9. Lamotte

    Lamotte Membre

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Lauris
    Reprenons,
    le conscient est conscient de lui même, (nous sommes conscient d'être conscient).
    l'inconscient est également conscient de lui même (il nous arrive d'être conscient dans nos rêves) donc conscient de notre inconscient.
    La conscience est apparemment ce continuum qui nous fais à la fois être conscient de notre conscience inconsciente et de notre conscience consciente.
    En ce sens il s'agit d'un espace ternaire intégratif des deux aspects de notre vie. Un pont en quelque sorte reliant ces espaces que le conscient appelle métaphoriquement conscient et inconscient.
    La notion inductive selon moi dans l'approche Ericksonienne à pour but de générer cet espace de l'entre (La transe) afin que les expériences non intégrées de la réalité consciente puissent l'être afin que nous expérimentions une conscience unifiée des connaissances faites à partir de
    nos expériences.
    Il ne peut y avoir donc une approche qui sépare et une approche unifiante car la transe par elle même produit l'espace permettant l'unfication. Entre parenthèse la notion de ce qui sépare et de que ce qui unifie me semble un peut binaire et réductrice de ce qu'est par essence l'humain un être ternaire par la seule existence de sa conscience.
    Bien cordialement.
    Régis
     
  10. Armand

    Armand Membre

    Inscrit:
    21 Octobre 2005
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1090
    Belle définition du travail hypnotique éricksonien, Régis.

    L'Hypnose Humaniste propose un "système ternaire" :
    Inconscient <=> conscient <=> Conscience (une troisième entité, différente des deux premières).

    J'ai trouvé ça sur le site : aucune gloire à avoir !

    Cette "Conscience Majuscule" serait donc différente de la conscience (état de perception, née des processus cognitifs entre le conscient et l'Inconscient). C'est ce qui donne l'aspect transpersonnel ("qui sort de la personne elle-même" et donc de ses schémas internes et cognitifs) et spirituel de l'Hypnose Humaniste.

    Maintenant, tout cela reste du domaine des idées, de la théorie sur le fonctionnement du monde (croyances) que peut avoir l'intervenant. La grande question est : en pratique, à quoi cela mène de différent ?

    Armand
     
Chargement...