Formation Hypnose

J'ai une question qui

  • Initiateur de la discussion esperence
  • Date de début
Altmaier
Altmaier
Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
moyga1987 à dit:
Bonjour,

vous parliez de la peur face à l'hypnose et justement j'ai une question:

De quoi ont-ils peur au juste et comment venir à bout de leur peur?

cordialement. ;)

Moyga
Bonjour moyga,

Merci de poser cette question, vous auriez également pu demander pourquoi les gens ont peur de l'hypnose.

En fait, les gens ne connaissent pour la plupart :lol: :lol: , que ce que les hypnotiseurs de spectacle veulent nous faire croire.
A savoir que l'hypnotiseur a des pouvoirs, qu'il peut faire faire n'importe quoi à n'importe qui, que les gens en état d'hypnose sont inconscients et agissent en dépit du bon sens, et enfin qu'on peut les manipuler.
C'est de tout cela que les gens ont peur, et tant que les spectacles d'hypnose existeront, cette peur continuera à exister.

Mais ce que les spectacles essayent de nous faire croire, c'est du pipeau.

Une personne en état d'hypnose restera toujours parfaitement consciente,
A la fin d'une séance, la personne se souviendra toujours de la séance, et même si l'amnésie est demandé par l'hypnotiseur et accepté par le sujet, cette amnésie sera toujours passagère.
Et en aucun cas, les sujet en état d'hypnose n'est obligé de faire ce que l'hypnotiseur lui demande de faire.

Et pour libérer les gens de cette peur, il faut tout simplement leur expliquer tout cela en détail, et en les amenant en état d'hypnose, leur faire constater que tout cela est faux.

Après une première séance d'hypnose, cette peur disparait automatiquement, car alors, la personne aura compris ce qu'est réellement l'hypnose.

J'espère avoir répondu à votre question.

Bien à vous, :lol: :lol:

Jurgen
 
moyga
moyga
Membre
messages
104
Points
1 390
Localisation
Toulouse
Bonjour Altmaier,

oui vous avez bien répondu à ma question. Vous avez donné des détails explicatifs que je cherchais à donner aux personnes qui sont tellement réticentes face à l'hypnose.
je vois que vous en connaissez un bon bout sur l'hypnose.
Peut être saurez-vous répondre à mon topic sur les questions qui me turlupinent dans le cerveau.
voici le lien de l'article dans le forum.
https://www.transe-hypnose.com/sujet/plein-de-questions-qui-me-turlupinent-le-cerveau.1779/

merci beaucoup en tout cas :D :D

Moyga
 
Eluno
Eluno
Membre
messages
618
Points
3 550
Personnellement, j'ai également eu peur de retrouver certains souvenirs et de les revivre.
En fait, je n'avais pas de souvenir particulièrement traumatisant quand j'avais peur, mais j'avais peur quand même.
Les revivre, les ressentir de nouveau, et surtout de perdre le contrôle.
En plus de ce que dit Jurgen
 
papiter
papiter
Membre
messages
116
Points
2 690
Localisation
idf
Ben alors? Dois-je changer mon avatar pour celui d'une jolie femme pour avoir des réponses?
e
t je suis en retard de eux pages lol

désolé mais le week end c est repos !

pour répondre a ta question des gens pour qui on ne peut rien faire il y a toute la partie des psychotiques (encore que van craen ai un peu écrit sur le sujet), lespervers narcissiques mais ceux là tu ne les vois jamais sauf s il ont besoin de mettre un psy en echec dans une stratégie qui te dépasse completement.
à part ça il y a les cas difficiles: les toc, les séquelles de viole et d inceste et les séquelles de harcelement moral ou il faut compter un an de thérapie.
j'oubliais certaines formes moderne d'hystérie (spasmophlie, fibromyalgie et autres) ou le symptome est moyen de communication et de positionnement ans le groupe, voir moyen de reconnaissance avec en plus tout l impacte sociale que cela suppose (invalidité, rente d assurance pension d aide a adulte handicapé... )

cordialement
 
N
nexia
Membre
messages
69
Points
1 160
Localisation
Lille
moyga1987 à dit:
De quoi ont-ils peur au juste et comment venir à bout de leur peur?
Moyga
Cette question de moyga1987 réveille de vieilles discordances avec Monsieur Altmaier.

Altmaier à dit:
Merci de poser cette question, vous auriez également pu demander pourquoi les gens ont peur de l'hypnose. // … // Tant que les spectacles d'hypnose existeront, cette peur continuera à exister.
Connaissez vous une personne tellement traumatisée par un spectacle qu’elle présente une peur de l’hypnose ? Le spectacle peut lui faire découvrir l’hypnose, l’impressionner, mais certainement pas l’effrayer.

Coïncidence ? Sur les trois spectacles auxquels j’ai assisté, l’artiste ne manquait pas d’évoquer l’intérêt de l’hypnose en thérapie…

globo à dit:
Mon interet pour l'hypnose n'est pas recent. C'est un show qui m'a permis de decouvrir cet art. Depuis, plus j'en apprends sur l'hypnose, plus je trouve cela fascinant.
https://www.transe-hypnose.com/sujet/globo.1777/

Le spectacle est plutôt un moyen de promotion de l'hypnose.

Altmaier à dit:
Une personne en état d'hypnose restera toujours parfaitement consciente
Certainement, mais dans une conscience modifiée.

Altmaier à dit:
A la fin d'une séance, la personne se souviendra toujours de la séance, et même si l'amnésie est demandé par l'hypnotiseur et accepté par le sujet, cette amnésie sera toujours passagère
Message à priori rassurant mais heureusement inexact.

Il est heureux que si, lors d’une régression, on a réveillé un souvenir trop douloureux enfoui dans l’inconscient, on puisse obtenir une amnésie durable de la séance d’hypnose.

Cordialement,

Nexia.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
nexia : pourquoi lui demander d'oublier alors qu'il serait bien plus profitable pour la personne de lui demander de mettre tout le contenu négatif de ce souvenir à la poubelle?

ca serait bien mieux pour la personne. Visiblement, vous n'avez pas saisi ce qui fait que les personnes vont mal...

Valikor
 
moyga
moyga
Membre
messages
104
Points
1 390
Localisation
Toulouse
valikor à dit:
nexia : pourquoi lui demander d'oublier alors qu'il serait bien plus profitable pour la personne de lui demander de mettre tout le contenu négatif de ce souvenir à la poubelle?

ca serait bien mieux pour la personne. Visiblement, vous n'avez pas saisi ce qui fait que les personnes vont mal...

Valikor
ça je suis bien d'accord. Parce que si on suit nexia, la personne aura toujours son mal être qui remontera. Donc autant nettoyer le négatif.
 
N
nexia
Membre
messages
69
Points
1 160
Localisation
Lille
valikor à dit:
nexia : pourquoi lui demander d'oublier alors qu'il serait bien plus profitable pour la personne de lui demander de mettre tout le contenu négatif de ce souvenir à la poubelle?

ca serait bien mieux pour la personne. Visiblement, vous n'avez pas saisi ce qui fait que les personnes vont mal...

Valikor
Bonjour Valikor,

N'est ce pas vous qui avez écrit dans un autre topic au sujet de l'hypnose:

valikor à dit:
Son efficacité est très dépendante des qualités du thérapeute et de sa compétence mais aussi de la capacité de la personne à lâcher prise, à relâcher le contrôle, sa résistance au changement
Ainsi que:

valikor à dit:
Et j'ai eu une personne qui avait eu une séance d'hypnose qui l'avait fait aller plus mal (ie : un mauvais souvenir supplémentaire occulté qui plus est).
Eh bien effectivement quand vous vous retrouverez devant une situation que votre expérience et vos compétences seront incapables de résoudre, ou de façon plus Ericksonnienne devant laquelle vous ne saurez pas comment aider votre patient pour qu'il règle son problème, vous éprouverez alors le besoin de demander une amnésie, le temps de la réflexion ou de passer la main à une personne plus compétente.

Tout comme un chirurgien peut prendre la sage décision de "refermer" lorsqu'il se trouve devant une intervention qui dépasse ses compétence, si malgré les examens complémentaires il se trouve devant une situation imprévue.

L'hypnose est un outil formidable, penser que c'est la panacée vous mènera à de cruelles désillusions.

J'avais un professeur qui disait: Ne vous trouvez pas formidable devant vos succès, cela vous évitera de vous trouver nul devant vos échecs...

En hypnose aussi il faut savoir rester humble.

Cordialement,

Nexia.
 
moyga
moyga
Membre
messages
104
Points
1 390
Localisation
Toulouse
Merci pour toutes ses précisions Nexia.
 
papiter
papiter
Membre
messages
116
Points
2 690
Localisation
idf
questions votre honneur :
1) si un thérapeute provoque une remontée de souvenir et n est pas capable de gérer et de neutraliser l affect par rapport a ces souvenirs pourquoi ne va t il pas plutôt vendre des frites ?
2) pourquoi décider a la place du patient s il doit se souvenir ou oublier ? et ne pas lui proposer de se souvenir de tout ou partie ou de rien ?
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
nexia à dit:
valikor à dit:
Et j'ai eu une personne qui avait eu une séance d'hypnose qui l'avait fait aller plus mal (ie : un mauvais souvenir supplémentaire occulté qui plus est).
Eh bien effectivement quand vous vous retrouverez devant une situation que votre expérience et vos compétences seront incapables de résoudre, ou de façon plus Ericksonnienne devant laquelle vous ne saurez pas comment aider votre patient pour qu'il règle son problème, vous éprouverez alors le besoin de demander une amnésie, le temps de la réflexion ou de passer la main à une personne plus compétente.

Tout comme un chirurgien peut prendre la sage décision de "refermer" lorsqu'il se trouve devant une intervention qui dépasse ses compétence, si malgré les examens complémentaires il se trouve devant une situation imprévue.

L'hypnose est un outil formidable, penser que c'est la panacée vous mènera à de cruelles désillusions.

J'avais un professeur qui disait: Ne vous trouvez pas formidable devant vos succès, cela vous évitera de vous trouver nul devant vos échecs...

En hypnose aussi il faut savoir rester humble.

Cordialement,

Nexia.
et même le chirurgien dépassé se rend néanmoins compte que quand il y a du pus à un endroit, il faut nettoyer....

en l'occurrence, ce pseudo-thérapeute avait pour habitude, pour faciliter ses inductions, de briser les personnes avant en remuant le couteau dans leurs plaies émotionnelles dont elles venaient justes de parler avant...

forcément, cela ne créé pas un bon souvenir... et là, l'amnésie avait été spontanée, pas demandée...

Et elle n'avait jamais revu cette personne. Dès le départ, elle avait eu un mauvais ressenti mais se sentait déjà tellement mal qu'elle n'avait pas osé dire non et repartir.

vous dites que l'hypnose est un outil, c'est vrai et à propos d'outil, j'en ai une autre qui devrait vous plaire : C'est pas parce que vous savez manier les outils utiles pour construire un meuble que vous savez construire un meuble...

Evitez la lecture de pensée, cela vous évitera de cruelles désillusions : je ne croie pas que l'hypnose soit la panacée, ainsi que vous auriez pu vous en rendre compte en recherchant mes messages et en suite ce n'est qu'1 de mes outils... pas le seul.

ce que disait votre professeur ne s'appliquait qu'à lui-même : des personnes qui se trouvent nulles alors qu'elles ont des résultats formidables, j'en ai plein, de même que des personnes qui ont peu de résultats, beaucoup d'échecs mais que ne se trouvent pas nulles pour autant et qui positivent sur leurs résultats...

vous parliez d'humilité, cela semble un point sensible pour vous...

cordialement,

Sur ce, je retourne à mes consult'.

Valikor
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Ah Papiter, mon hypnothérapeute favori (parce que psychanalyste réformé) ! :lol:

Mais ce que vous dites là me renverse et me décourage un peu. Les psychotiques, je l'entends bien... Mais les tocs? Il m'avait semblé que ces désordres obsessifs compulsifs auraient été facile à traiter et je ne vois pas pourquoi ceux qui en souffrent seraient imperméable à l'induction. Quand aux narcissiques...ben ceux là et les sociopathes...donc les psychotiques, c'est même famille quoi.

J'aurai d'autres questions pour vous. C'est que je me retrouve le plus dans votre language.
 
castorix
castorix
Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonsoir,

Je ne souhaite pas polémiquer inutilement, mais :) apporter une remarque :


nexia à dit:
Il est heureux que si, lors d’une régression, on a réveillé un souvenir trop douloureux enfoui dans l’inconscient, on puisse obtenir une amnésie durable de la séance d’hypnose.
Mon expérience semble confirmer ce que m'ont appris mes maîtres, i.e. dans un cas semblable (abréaction donc survenant à un moment imprévu !) il n'est réellement pas souhaitable :? de laisser les choses en l'état : pour reprendre la métaphore de Valikor, à la manière du chirurgien qui découvre sous son bistouri une logette de pus, il convient de s'en occuper totalement.
Je peux même préciser : alors que je n'avais pas l'expérience d'une bonne grosse abréaction et que je m'étais engagé sans avoir de marge de temps suffisante :oops: (les impératifs existent...), il m'est donc arrivé de clôturer une séance avec "un travail insuffisant". :roll:
Eh bien ça n'a pas manqué, à la séance suivante nous nous sommes (assez logiquement) retrouvés dans les mêmes ennuis !! :x

Mais, c'est une erreur assez grossière que je n'ai pas reproduite...
(quitte à perdre 45 min parfois, sur le programme que l'on s'était fixé...)

Et je ne dois pas être le seul à avoir connu cela j'imagine. :roll:


Remarque : je signale qu'une amnésie de la séance avait été obtenue.
Je pense que je l'avais volontairement favorisée.
C'était donc, en réponse à Nexia (question dans un autre sujet, https://www.transe-hypnose.com/suje...artie-des-methodes-manipulatrices.1769/page-2 ) un exemple d'amnésie qui ne tient qu'en apparence, ce qui ne surprendra personne je suppose...
 
N
nexia
Membre
messages
69
Points
1 160
Localisation
Lille
castorix à dit:
il m'est donc arrivé de clôturer une séance avec "un travail insuffisant".
Eh bien ça n'a pas manqué, à la séance suivante nous nous sommes (assez logiquement) retrouvés dans les mêmes ennuis !! :x

Mais, c'est une erreur assez grossière que je n'ai pas reproduite...
(quitte à perdre 45 min parfois, sur le programme que l'on s'était fixé...)

Et je ne dois pas être le seul à avoir connu cela j'imagine.
Effectivement, mais la clôture de la séance peut vous donner le temps de la réflexion...

Et si, jeune interne, vous décidez d'inciser une tuméfaction du coude dans le box des urgences d'un hôpital périphérique, pensant trouver un hématome dans un contexte traumatique après affabulation du patient sur l'origine de la lésion, et que vous découvrez une tumeur maligne, croyez moi, vous serez heureux de refermer et de transférer le patient.

De la meme façon, je ne suis pas certaine qu'un hypnothérapeute Lambda, sorti de la meilleure école qui soit, sera apte à traiter un cas lourd non diagnostiqué après une amamnèse faussée par des affabulations cohérentes.

Mais je me suis laissée embarquer dans le domaine thérapeutique, qui n'est pas mon domaine de prédilection, alors qu'initialement mon but était simplement de dire que l'amnésie existait en hypnose...

Cordialement,

Nexia.
 
papiter
papiter
Membre
messages
116
Points
2 690
Localisation
idf
Leo Lavoie à dit:
Ah Papiter, mon hypnothérapeute favori (parce que psychanalyste réformé) ! :lol:

Mais ce que vous dites là me renverse et me décourage un peu. Les psychotiques, je l'entends bien... Mais les tocs? Il m'avait semblé que ces désordres obsessifs compulsifs auraient été facile à traiter et je ne vois pas pourquoi ceux qui en souffrent seraient imperméable à l'induction. Quand aux narcissiques...ben ceux là et les sociopathes...donc les psychotiques, c'est même famille quoi.

J'aurai d'autres questions pour vous. C'est que je me retrouve le plus dans votre language.
je ne dis pas que les toc sont innaccessible bien au contraire je dis simplement que c est plus long comme thérapie (selon mon expérience qui n as pas de valeur en tant que process scientifique )
dans ce genre de cas il semblerait que la causalité soit dans des angoisses très primitives de l enfance (vers 2 ou 3 ans) et une réponse faisant appelle au merveilleux de l enfance pour résoudre le problème.

NB ceci n engage que moi :wink:
 
chadoc
chadoc
Membre
messages
167
Points
2 650
Localisation
BORDEAUX
castorix à dit:
Bonsoir,

Je ne souhaite pas polémiquer inutilement, mais :) apporter une remarque :


nexia à dit:
Il est heureux que si, lors d’une régression, on a réveillé un souvenir trop douloureux enfoui dans l’inconscient, on puisse obtenir une amnésie durable de la séance d’hypnose.
Mon expérience semble confirmer ce que m'ont appris mes maîtres, i.e. dans un cas semblable (abréaction donc survenant à un moment imprévu !) il n'est réellement pas souhaitable :? de laisser les choses en l'état : pour reprendre la métaphore de Valikor, à la manière du chirurgien qui découvre sous son bistouri une logette de pus, il convient de s'en occuper totalement.
Je peux même préciser : alors que je n'avais pas l'expérience d'une bonne grosse abréaction et que je m'étais engagé sans avoir de marge de temps suffisante :oops: (les impératifs existent...), il m'est donc arrivé de clôturer une séance avec "un travail insuffisant". :roll:
Eh bien ça n'a pas manqué, à la séance suivante nous nous sommes (assez logiquement) retrouvés dans les mêmes ennuis !! :x

Mais, c'est une erreur assez grossière que je n'ai pas reproduite...
(quitte à perdre 45 min parfois, sur le programme que l'on s'était fixé...)

Et je ne dois pas être le seul à avoir connu cela j'imagine. :roll:


Remarque : je signale qu'une amnésie de la séance avait été obtenue.
Je pense que je l'avais volontairement favorisée.
C'était donc, en réponse à Nexia (question dans un autre sujet,https://www.transe-hypnose.com/suje...artie-des-methodes-manipulatrices.1769/page-2 ) un exemple d'amnésie qui ne tient qu'en apparence, ce qui ne surprendra personne je suppose...
D'accord avec toi, Castorix, sur la nécessité de prolonger éventuellement la séance s'il y a une abréaction qui arrive un peu tard dans la séance ou de façon "imprévue". Ceci dit, en observant bien le visage du patient et en tenant compte des phases de la transe décrites par un de nos maîtres Ernest ROSSI, on peut réellement les accompagner, les recadrer positivement pour les utiliser comme un levier de transformation puissant de la mémoire émotionnelle. Ce que précisait déjà Jung, d'ailleurs, rappelons que ROSSI est un ancien psychanalyste Jungien. En fait l'abréaction est une excellente opportunité de placer des suggestions post-hypnotiques curatrices efficaces. C'est au praticien de savoir gérer ses propres émotions quand il y assiste pour être vraiment pertinent dans son intervention (reformuler l'émotion du patient et la renforcer positivement en disant que c'est courageux d'aller jusqu'au bout de cette émotion...jusqu'à ce qu'elle se transforme favorablement). Induire une amnésie à ce moment là peut être un évitement de la part du praticien voulant cacher sa propre émotion. Comme dit justement Papiter, il est plus adéquat de proposer des choix multiples et de faire confiance à ce que choisira de mémoriser l'inconscient du patient.
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 075
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Merci chadoc et papiter !

voilà la réponse à cette question amnésiante qui me turlupinait depuis un moment !


Induire une amnésie à ce moment là peut être un évitement de la part du praticien voulant cacher sa propre émotion.


Comme dit justement Papiter, il est plus adéquat de proposer des choix multiples et de faire confiance

à ce que choisira de mémoriser l'inconscient du patient.


:)
 
MENGAL
MENGAL
Membre
messages
232
Points
2 820
Localisation
Namur
chadoc à dit:
(...) en tenant compte des phases de la transe décrites par un de nos maîtres Ernest ROSSI (...)
Le fait de faire référence à l’un de vos maîtres m’interpelle beaucoup, car je suis de ceux qui pensent qu’«Une formation universitaire à la psychothérapie permettrait par exemple que les futurs psychothérapeutes acquièrent plusieurs techniques de psychothérapie et ne restent pas, comme c'est si souvent le cas aujourd'hui, des adeptes inconditionnels, des dévots définitivement fascinés par la technique dans laquelle ils ont été un jour initiés." (1)

Ceci étant, je reconnais cependant que certains thérapeutes, non diplômés par ailleurs, mais, d’une très grande sagesse, ont réalisé des exploits dans des domaines - je pense en particulier à l’hypnose - que les sciences humaines ont bien du mal à maîtriser. En effet, il en va de l'hypnose comme de la pédagogie, chaque année, on remet sur la table un nouveau couvert, mais, en fin de compte, on mange hélas, à chaque fois, de la même chose ! :2:

Bien à vous !

Peter.


Eléments bibliographiques :

(1) Pour une analyse plus approfondie de ce sujet, aller voir sur ce site : http://www.ethnopsychiatrie.net/actu/psychofran.htm
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Une question que je pose alors à la personne : "vous voulez garder cela comme cela?"
si c'est non, alors "Que voulez vous en faire? vous en débarrassez définitivement par exemple?"...

ça l'aide à s'orienter en direction d'une solution...

Pour les tocs, pour moi ce n'est qu'un symptômes parmi tant d'autres... Au moment où la personne le pratique, elle ressent souvent un apaisement (de souffrance/stress/émotions négatives internes).
et j'ai trouvé que littéralement "mettre les mauvais souvenirs à la poubelle" ou son équivalent, permettait aux personnes de transformer un souvenir difficile en un fait qui leur est arrivé mais qui n'a désormais que peu d'importance...

Valikor
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Messages récents
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Haut