Formation Hypnose

métaphore et douleur à l'éjaculation

  • Initiateur de la discussion moune
  • Date de début
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Personnellement je sonde le problème et ses connaissances sur "le" sujet.
je repère un contexte qu'il aime et qui l'intéresse et je construis un scénario adapté à lui "raconter"
En général il est emballé et se fait emballer par le truc.
En s'y prenant bien, et avec l'habitude, on arrive à traiter n'importe quel sujet...
 
suzettehynotiseuse

suzettehynotiseuse

Membre
messages
68
Points
1 250
Age
48
Localisation
belgique
Je suppose que tu parles des questions comme quoi, comment, pourquoi, conséquences, les personnes de l'entourage impliquées: moi j'ai toujours fais que de l'hypnose relaxationelle jusqu'à maintenant...

J'ai lu le livre d'Olivier Lockert, et je dois dire que sa Thérapie Symbolique me tente plus que de construire des métaphores...mais je ne sais pas comment procéder au cas où ,vue que le livre ne donne pas d'exemple complet de A à Z. je pense que l'on doit procéder par une hypnose humaniste, mais je ne suis plus sure...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Pour moi l'entretien humaniste c'est de parler le plus naturellement possible avec la personne en face de soi ( s'adapter à son ecologie et se mettre en congruence) et ne pas la contrarier avec une façon de s'exprimer trop différente de la sienne ou parler de choses qui l'indisposent ou ne l'intéressent pas.
Bref s'intéresser et s'adapter à l'autre pour séduire son inconscient au mieux
 
suzettehynotiseuse

suzettehynotiseuse

Membre
messages
68
Points
1 250
Age
48
Localisation
belgique
ne parles tu pas plutôt de l'hypnose conversationnelle que de l'hypnose humaniste (si je ne me trompe pas, il faut faire le contraire d'aller à l'intérieur de la personne, mais plutôt lui faire prendre conscience de l'extérieur comme point de départ sa position: Elargissement de l'attention (saturation des capacités cognitives) => rayonnement de l'attention (le mental cède sa place à une plus grande conscience), connexion au monde (ouverture de conscience) => unification intérieure entre le conscient et l'Inconscient => prise de conscience, littéralement, due à la disparition de l'Inconscient en tant que tel (il n'est plus "inconscient", bien qu'il reste un processus automatique).

est-ce que qqn a un livre à me proposer au sujet de la technique complète de l'hypnose humaniste svp, merci.
Suzette
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 645
Points
7 260
Localisation
France
vas sur le site :IFHE tu auras toute sa biblio et des séances mp3 gratuites
 
suzettehynotiseuse

suzettehynotiseuse

Membre
messages
68
Points
1 250
Age
48
Localisation
belgique
Merci Moune, je vais aller le voir.
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 645
Points
7 260
Localisation
France
Je reviens sur le sujet qui a quelque peu dévié;
alors après avoir été opéré d'une prostatectomie pour un cancer,il a présenté des douleurs neuropatiques et +/- liée à des adhérences
il ne m'a pas parlé de son infiltration ,alors je n'ai pas insisté
La douleur à type de brûlure se trouve le long du canal au moment de l'éjaculation
il est soulagé par le chaud,alors après avoir fait une safe place,j'ai travaillé sur des sensations de chaleurs qui devra recréer avant le coït et une suggestion de replacer les anciennes sensations encore très présentes dans sa mémoire comme il me l'a dit;voilà pour la première séance,je l'ai laissé en lui disant de s'entrainer seul ,puis après avec sa compagne
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 645
Points
7 260
Localisation
France
Je reviens aux nouvelles, il dit aller mieux, ses crises de même intensité ont diminuées des deux tiers en durée, seulement une minute, je lui ai dit de se mettre en hypnose pendant ce moment et qu il va sembler encore plus court...si non cette fois si, il a voulu travailler sur les ruminations de souvenirs, à la recherche de sa jeunesse perdue, ,
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
C'est cool que ça aille mieux.
 
herveg

herveg

Membre
messages
245
Points
3 610
Age
54
Localisation
FRANS
Quelques idées qui me sont venues en lisant (en diagonale donc si j'ai loupé qq chose ...)
- deux autres causes, qui n'en sont qu'une, et peuvent avoir ce genre de conséquence. Atteinte nerveuse (Sclerose en plaque ou similaire) ou hernie discale (beaucoup plus fréquente!). Pour avoir vécu les deux je peux vous assurer que les deux ont cette conséquence, et que pendant longtemps on a confondu les 2 chez moi. Aujourd'hui j'arrive à différencier les deux plus facilement. Cela expliquerait l'infiltration! J'ai une hernie L5-S1 (classique) avec compression d'un nerf. Les conséquences sont diverses mais en ciblant sur le sujet : douleurs à l'éjaculation de type brûlure ou tension électrique, hypersensibilité au niveau du périnée qui augmente au moment de l'éjaculation et entraine une douleur lancinante et irradiante qui va jusqu'à l'anus et dure quelques minutes après l'acte. Pour la SEP : idem.
- traiter un peu comme une phobie peut certainement aider. Car il y a certainement un sentiment appréhension qui vient aggraver.
- Perso je traite ma hernie avec de l'harpagophytum et auto-hypnose lors des crises (visualisation du rétablissement, j'ai les irm qui aident à visualiser)
- La SEP (confirmée) a été "traité" par un psychothérapeute coach et psychogénéalogiste. J'ajoute (de moins en moins) prise d'huile d'onagre 4 ou 5 fois dans l'année. Depuis 8 ans plus aucun signe clinique, mon neuro ne sait quoi répondre et dit "impossible! Surtout ne changez rien!". Donc je continue.

D'après tes derniers posts il semble avoir de bonnes raisons d'avoir des douleurs. Ce qui me conforte dans l'idée de traiter l'appréhension.

Pour l'orgasme masculin tout a été dit mais voici quelques pistes : c'est une tension générale un désir qui monte pendant l'acte une envie irrépressible, comme une envie de chocolat, de manger du sucre... ;) puis ca se transforme en une sensation qui part du périnée, par vague, dans la verge, mais qui irradie tout le corps "d'une douce tension généralisée" ou contraction(mais ce terme est négatif). L'éjaculation est très mécanique, une sorte de "propulsion" qui soulage, d'évacuation suivie d'une détente, dépression, soulagement.
Voilà la sémantique qui me vient.
Il est évident que ces termes ne vont pas dans le sens d'une détente. Et je pense qu'il faut éviter de lui suggérer trop de détente à ce moment là sous peine de casser l'orgasme. (contrairement à une femme peut être... je me trompe?)

Voilà mon avis de vieux débris ;)
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 645
Points
7 260
Localisation
France
Merci pour ce long post
Je n'ai pas traité la relaxation ,mais l'auto hypnose avec visualisation d'une safe place en amenant de la chaleur à l'endroit qui le gène ,puisqu'il est soulagé par le chaud;la suggestion étant de revenir aux sensations anciennes agréables encore présentes dans sa mémoire et l'idée que l'hypnose réduit la sensation du temps avec évaluation de la séance du moment,preuve à l'appui.
La deuxième séance ,encore une couche pour qu'il se mette en hypnose juste avant le moment cité et toujours cette notion du temps,puisqu'il ne reste plus qu'une minute désagréable,si elle diminue encore imaginez comment ce sera mieux! car l'intensité de la crise n'a pas évolué,je ne peux pas faire de chosification le moment étant trop court
De toute manière il est satisfait et c'est l'essentiel;il a voulu travailler sur des ruminations de son passé à la recherche du temps perdu.Je lui ai dit que le passé est passé et qu'il ne peut pas le refaire ,par contre projeter son avenir.....Il a une personnalité "bizarre" il a un petit chien qu'il donne en garde et le voit comme son propre fils dont il a perdu la garde,c'est le seul lien qui le retient si non il a la bougeotte avec toujours l'envie de déménager et recommencer ailleurs..mais je ne suis pas psychologue ,alors je ne vais pas dans ce terrain glissant pour moi
Je pense que la prochaine fois ,je ferai une séance d'hypnose conversationnelle pour clôturer les séances et basta cosi.
 
herveg

herveg

Membre
messages
245
Points
3 610
Age
54
Localisation
FRANS
Oui... effectivement il semble qu'il y ait pas mal de chose... (sans jugement! l'expérience m'a appris que le "bizarre" n'est pas forcément pathologique)
Voilà typiquement ce qui me freine dans ma démarche de reconversion... Sentir la nécessité d'une vision psy et ne pas avoir la formation suffisante....
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 645
Points
7 260
Localisation
France
Il ne faut pas que ce soit un frein,car vous pouvez aider avec votre sensibilité et les orienter vers des professionnels de santé lorsque vous avez un doute et là la séance sera efficace ,car c'est leur ouvrir les yeux vers des personnes qui peuvent les aider à leur tour.
Dans la tête des gens les psy font peur ,il faut savoir démystifier leur profession.
Je leur dis que c'est un endroit différent des amis ou de la famille pour déposer ses valises,car à la longue les proches s'essoufflent et ne peuvent pas ou plus aider.
 
herveg

herveg

Membre
messages
245
Points
3 610
Age
54
Localisation
FRANS
;) c'est exactement le discours que je tiens déjà à certaines personnes...
Savoir reconnaitre ses limites et conseiller le client. Je connais déjà ça dans mon métier actuel.
C'est bon! Aujourd'hui je vais acheter une plaque, demain je la fixe !
Merci Moune! :)
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut