ou, comment, pourquoi péter un plomb.

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par jeangeneve, 17 Avril 2012.

  1. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    suite à la remarque de surderien
    il en parle ici : https://www.transe-hypnose.com/sujet/burn-out-out.4780/page-8

    en fait c'est une question qui me turlupine :

    du comment s'aménager un espace pour péter un plomb
    ou ?
    se donner le droit, de lâcher, d'explorer, d'éclater....
    sans jugement ?
    cela passe par des années de paintball ou de club macramé ?

    ou bien quoi ?
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Ce matin, par exemple, je me suis lachée dans mes exos de rééducation dorsale.

    Un des exos est la posture du chat, dos rond, puis dos creux. Sur le dos rond, je faisais le chat méchant qui souffle, et sur le dos creux le chat sympa qui miaule. Le mieux possible, avec beaucoup d'expression et en y étant.

    Ca a fini en franche rigolade. Même la kiné se met à être drôle !

    Ou dans la voiture chanter à tue tête.. etc... il y a bien des moments pour se lâcher, pour explorer, pour péter un plomb aussi.

    Faire des scénarii du pire, du mieux... ça permet de se détacher...
     
  3. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Il y a effectivement de nombreuses et délectables manières de vider la cocotte de son trop plein. Perso, je frappe avec une grosse masse sur un pneu de tracteur ! Corps et esprit ruinés ... pour pas un sous :lol:. Y' a aussi des hôtels aux E.U. qui louent des chambres-défouloir. Sinon, je peux te prêter mon "ring thérapeutique" :lol:.
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    J'avais lu un bouquin sur une thérapie qui consistait à se lâcher, frapper sur l'oreiller, jusqu'à ce que l'émotion ressorte.

    Pas cher aussi !
     
  5. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    voilà quelques voies .
     
  6. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Oui... tout ça est excellent. On devrait tous avoir un sac de sable de boxe à la maison ou même au bureau. Mais, dans l'auto, System of a Down peut aussi faire l'affaire si l'on frappe sur le volant. Un volant c'est fait bien solide.
     
  7. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Le sable, je déconseille fermement :lol:.
     
  8. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Plus besoin de péter un plomb quand on a appris à mettre un fusible ( cf manuel technique PNL)

    mais certains préféreront toujours vivre à l'ancienne...

    :?
    .
     
  9. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Il y a des fusibles surexploités qui pètent un plomb ! Il y a des (com)pressions insupportables !


    Il y a des "méthodes à l'ancienne" encore très efficaces ! 8)
     
  10. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    je ne sait en effet pas ce qu'est un fusible PNL.
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    on en parle là :

    http://www.pnlarticles.com/visualisatio ... o-hypnose/


    « Fusibles »


    A chaque séance, prenez quelques précautions pour la séance en plaçant quelques « fusibles » qui vous éviteront des expériences désagréables.

    Par exemple, programmez :

    le contrôle du temps qui passe (durée de transe ou heure de réveil prévue),
    pour un bon retour “ici et maintenant”, vivre uniquement des souvenirs et des sensations agréables, la possibilité de revenir et de réagir très rapidement et de la meilleure façonà un danger extérieur.

    « Tu resteras en transe 30 minutes (ou 10, 15 min)… et au bout de 30 minutes… tu vas prendre deux ou trois grandes inspirations avant de revenir bien ici et maintenant …reposé mais vigilant …. »

    « Si un danger extérieur quelconque se manifeste (exemple : incendie, tremblement de terre) tu reviens ici et maintenant rapidement et prêt à l’action… ».

    « Tu peux oublier les bruits de la rue… les bruits de voisinage, ils s’intègrent à ton expérience… et tu peux les oublier… ».
    « Pendant la séance, toutes les sensations que tu permets à ton inconscient de
    remonter sont uniquement des sensations agréables, de bien-être, de confort… des sensations de sécurité…».

    :)
     
  12. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Et d'abord est-ce bien utile de péter un plomb ?
    Je peux donner un exemple intéressant dans la thérapie des dépressions : ayant constaté qu'un déprimé qui pleure renforce sa sensation de dépression, et, comme je pense aussi qu'il faut éviter de réprimer les pleurs, je propose souvent un compromis : "apprenez à pleurer utilement" ! C'est bizarre à le dire comme ça, mais ça me semble vrai pour beaucoup d'émotions !
    C'est bien de se mettre en colère, par exemple ! Mais si c'est contre le patron, la colère si elle est récurrente, fréquente, risque de nuire... à un point que tout le monde peut imaginer !
     
  13. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    si c'est de ce genre de fusible qu'il s'agis je connais et pratique.
    cela n'a pour le moment pas u d'effet sur ma personne .

    il y a quelque chose qui gène ans vos intervention, cette pression sociale...
    c'est pas bien, ca ce ne fait pas .
    et ... justement comment expliquer cela...
    beaucoup trop de fusibles on été impémenté .
    au fil 'un travail de développement personnel, je me suis détaché de quelques boulets parentaux,
    dont notamment " tu t'écoute trop" et le "que vas t on en dire" ?

    alors je m'écoute trop.
    j'écoute mon corps, mon ic .
    ça dit c'est pas nous ça, évacue et transe graisse.
    si j en ai les moyens je m'offrirais un coach chamanique.
    je suis poussé par une pulsion une envie... fendre des bûches !
    en plein centre ville, pas évident
    ce serais comme si le corps veux se la péter alors que il est cassé de partout .
    et çà c'est tout moi !
    alors les activité et approches freudiennes dites médiatrices visant à sublimer la pulsion en peignant sur du buvard ou travailler de l'argile et faire des constructions phaliques durant des décennies, j'ai plus le temps.

    à chaque fois que je me lance dans une activité archaïque il se trouve quelqu'un pour me demander si sa vas !
     
  14. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    ivan, sans moyens, sans sécurité pas de sortie de dépression, c'est pas ma croyance.
    mais celles de l'OMS.
    d'ou viens cette obsession sur la dépression ivan ?
     
  15. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Perso, j'évite de me prendre pour un électricien. A chacun son métier !
     
  16. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Chaque fois qu'on coupe des oignons ? Même si on ne veut pas pleurer, ça fait fonctionner les glandes lacrymales.

    Est ce le moment d'avoir un Enorme coup de cafard ?

    Alors on peut continuer d'en couper et en congeler pour les fois où on n'aura pas envie de pleurer ?

    J'ai un fond dépressif alors, les oignons me font toujours pleurer (l'ail et les échalottes aussi) :cry:


    Pleurez utilement mode d'emploi :

    Quand vous ne voulez pas changer votre pneu de voiture crevé ?

    Quand vous voulez obtenir une faveur ?


    :wink: eh, ben c'est de l'utilitarisme par ici... sauf que bon ça marche pas trop comme ça, quand une personne est débordée par son émotion...
     
  17. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Je dirais que c'est biologique ! Exprimer véritablement sa "rage"... "convenablement" :lol:... est une excellent moyen de libérer ses "mauvaises énergies kulturelles". Elle est donc indéniablement nécessaire et salutaire !
     
  18. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Des garde fous alors... ?
     
  19. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Non plus. Les balustrades rendent suicidaires.
     
  20. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Voilà l'on a un corps et c'est un corps qui a en lui des besoins bien archaïques de bouger, de fendre du bois, de frapper sur un sac de sable, de faire des "push ups"... De plus, y'a la testostérone avec ses impératifs ... Il faut bouger violemment parfois mais dans le respect du calme et de la paix des autres. Ben oui, faut se défouler. Je ne crois pas que l'on puisse sublimer facilement certains de ces besoins là et il est sain de se défouler sainement.
     
  21. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Je suis bien d'accord. D'abord se connaître. Se connaître dans sa partie archaïque et animale comme dans sa partie la plus "élevée". Et agir avec intelligence. Péter un plomb, peut-être mais le choisir ce plomb et le péter quand on veut le péter.

    Comme pour la dépression je recommande souvent de faire une place bien claire à la tristesse pour qu'elle s'épanche sainement, comme je recommande aussi de faire une place à l'action vigoureuse comme d'aller au bout de ses forces physique dans une activité comme nager, courir, s'entrainer, fendre du bois, taper sur un sac de sable jusqu'à épuisement (à faire en fin de journée, bien sûr :roll: )
     
  22. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Merci pour ces observations, j'en prend de tous.

    pecable !

    je m'amuse même de : il est sain de se défouler sainement

    oui mais alors doucement, que ça gène pas, que se soit socialement accepté, que ce soit normal, intégré, adapté, conforme.

    bon....
    c'est donc çà péter un plomb.
    je crois bien que je suis déconnecté sans même avoir disjoncté.
    ou ce serais le coté ordalique qui fait flipper ?
     
  23. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Socialement accepté, non...normal, non plus, intégré, non plus ni adapté ni conforme...

    Qu'est-ce qu'il y a de si difficile à comprendre dans le fait de ne pas impliquer les autres dans nos marasmes, de ne pas les faire ch...De vivre mais en laissant vivre. C'est si difficile que ça la prémisse qui dit que notre liberté s'arrête là ou commence celle de l'autre?

    Faudrait se permettre et se donner le droit de péter ses plombs peu importe si l'on nuit à la liberté des autres? Faire de la casse peut-être? Ça sonne bien, un peu fashionably anarchique en fait...Un peu rock et rebelle... Un peu soixantehuitard... Mais c'est de la m...... Pétons nos plombs mais n'arrêtons absolument jamais de respecter les autres.
     
  24. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Se défouler sur un sac de frappe rempli de sable, c'est comme se défouler sur un mur ! :? :cry: Il peut y avoir du sable au fond du sac de frappe (pour l'"engourdir" et le rendre ainsi moins "agité" -pour parler contestataire :lol:), mais certainement pas dans tout le sac. Un sac de frappe doit être "vivant" pour rendre agréable et hygiénique l'abréaction. :shock: J'insiste pour que l'éventuel "pétage de plomb" sur sac de frappe ne finissent pas en bain d'os et de sang :lol:.
     
  25. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    La question est posée !
     
  26. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    sacré leo .

    haaaa, la morale ne sert que ceux qui l'édicte.
    quand un membre de la famille Bush pète un cable, quand un trader bande cela n' a pas un impact sur votre vie léo ?

    mais rassurez vous, j'ai été formaté dans le conformisme et c'est vraiment pas facile de en sortir.

    c'est probablement pour cela que je morfle autant.
     
  27. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    il vaut mieux se faire détester pour ce que l'on est, que se faire aimer pour ce que l'on n'est pas. André Gide
     
  28. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Le "pétage de plomb"... Pour les NUL(le)S* :roll:

    [align=justify]" Emmurés comme ils le sont dans un système social invivable, Les Hindous ont compris depuis longtemps qu’il leur fallait une sortie de secours, sinon ça ne durerait pas autant que les contributions, ça tarderait pas à péter vite fait par un bout ou par un autre.

    Quand il s’est suffisamment emmerdé à remplir son devoir conjugal, donner une éducation à ses lardons et rabâcher les bondieuseries de la dévotion quotidienne, l’Hindu bien nait (pour les femmes et les peigne-culs, ça a pas l’air de se faire), l’Hindu bien nait peut du moins prendre ses cliques et ses claques, saluer la compagnie et dire enfin merde à tout le monde. Il se fait la belle et comment, il se tire du monde pour devenir un sannyasi, entendez qu’il n’en a soupé de n’être qu’un zombi, un fantôme d’homme entièrement défini par sa place dans la société. Tout ce qui fait son identité : sa livret de famille, son bulletin de naissance, sa carte de sécurité sociale et son intitulé de compte bancaire, il balance tout ça au vide-ordures et il se casse, le mec, il se casse, il demande pas son reste et il jette pas un regard en arrière, croyez-moi. Il est enfin libre, il accède enfin à l’existence individuelle (…)

    La tangente…

    C’est un truc qui commence à faire rêver bien des gens chez nous aussi. On est peut-être pas aussi emmerdé que les Hindous par leur système de castes, mais pour ce qui est de la vie quotidienne ça revient un peu au même, vous trouvez pas ?

    Vous trouvez pas que tout devient de plus en plus organisé, planifié, standardisé, obligatoire quand c’est pas interdit, les loisirs comme le boulot, la bouffe comme la culture, la baise comme le tourisme, et même pour ceux qui ont des ronds, notez bien qu’ils s’emmerdent autant que les autres, qu’ils perdent leur vie comme les autres, et qu’ils sont aussi robotisé que les autres. Rien d’étonnant que plus on avance dans cette vie imbécile et plus on se rend compte que tout ça rime à rien, et la tangente devient de plus en plus une nécessité impérieuse, le dernier sursaut sans doute du peu de santé vrai qui a réussi à survire en vous dans ce désert d’ennui et de conformisme qui s’appelle la vie des gens (…)».

    *Extrait tiré de l'ouvrage "N'être" de Roger Gentis 8) :twisted:.
     
  29. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Il y a une différence entre "la morale" et savoir ce qui est immoral. "Écoeurer" les autres comme on dit chez nous. C'est immoral. C'est immoral dans le sens et dans la mesure ou l'on empiète sur leur liberté individuelle.

    Vous me nommez Bush? Un emmerdeur mondial de première classe qui a fait plus que de brimer la liberté des autres. Tout le monde (et j'entends bien "LE MONDE") sait que Bush a agi de façon immorale et criminelle. Je vous parle de moral ou d'immoral et vous me servez des aprioris à la style "je n'ai pas d'aprioris".

    Donc je persiste et signe. Défoulez vous, pétez tous les plombs que vous voulez mais n'écoeurez personne et ne brimez la liberté de personne.

    Comme deuxième considération, si vous voulez que cela ait un impact positif sur vous, alors défoulez vous de façon intelligente. Sinon...Ben mordez en la poussière; c'est votre vie et moi, je ne brime la liberté de personne.
     
  30. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Vivre sa liberté n'est il pas plus compliqué que metro boulot dodo ?

    Et 5 semaines de vacances pour la plupart, la bouffe, le menage, ou le jardin, les papiers, les objets qui cassent, les enfants, les grands parents malades...
    Enfin toute la routine quotidienne des A faite...

    Heureux s'il te reste du temps pour ton sport, pour lire ou pour un truc qui te plait...

    Finalement peu de chance à notre époque qu'un leornard de vinci naisse: il aurait le Rsa.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. jeangeneve
    Réponses:
    5
    Affichages:
    758