1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

petite métaphore

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par babaste28, 3 Avril 2010.

  1. babaste28

    babaste28 Membre

    Inscrit:
    29 Mars 2010
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    bonjour, en répondant à un post sur ce forum, j'ai improvisé une petite métaphore foireuse pour illustrer une idée, mais je me suis rendu compte après que cette métaphore pourrait être potentiellement utile...

    en fait je m'en suis rendu compte ce matin au réveil, lors de mes songes matinaux de grasse matiné^^
    du coup je l'ai retravaillé un peut et j'aimerai bien que vous me donniez des conseils pour l'améliorer ainsi qu'une appréciation sur sa potentielle efficacité...
    j'ai préféré vous en parler avant de l'utiliser, donc si vous me dites qu'elle sera inneficace, je ne l'utiliserai pas...

    alors, elle s'applique pour un patient quoi souffre de certaines peur, craintes, timidité, déprime ou autres pathologies que je qualifie de "légères" (pour moi les lourdes seront par exemple les phobies, les troubles mentaux et autres pathologies plus fortes qu'une simple crainte de l'avenir par exemple)
    donc en gros c'est pour aider une personne qui ne se sent pas extrèmement bien afin qu'elle aille mieux après...
    bon, je me lance (je mettrai des peties apréciations en rouges pour préciser certains points)

    le patient est allongé, en état de transe.

    "vous êtes assis sur un banc, à côté d'une maison de campagne, à la lisière d'une forêt... vous voyez un petit ruisseau serpenter à une centaine de mètres... il fais beau, vous entendez le chant des oiseau et une légère brise caresse vos cheveux... en cet endroit vous vous sentez apaisé, calme, détendu, heureux... vous sentez une parfaite harmonie entre vous et vôtre environnement...

    voilà pour l'accroche, le ruisseau et la maison sont des éléments cnetraux de la métaphore, le bois, le banc,la foret, le climat, les oiseaux, bref tout le reste ne sont là uniquement pour créer une ambiance sereine, le but est de placer le sujet dans un état de détente que l'on ressent justement si l'on vivait réellement cette accroche... comme le ruisseau et la maison sont très importants par la suite, est-ce que j'en parle au bon moment ou pas?et est-ce que ça ne serait pas plus fort si j'ajoutais des couleurs en précisant, par exemple que l'herbe est verte et que la maison est rouge, ou que le chant des oiseaux est mélodieux?

    vous remarquez maintenant qu'une amphore est appuyée contre le mur de la maison amphore me semble plus sonore que jarre ou sceau ou tout autre réservoir, de plus comme elle n'est pas contemporaine, elle fais appel à l'imagination du patient, et peut amener à conoter une certaine mythologie greque ou romaine, de plus il y a plusieurs histoires où l'on trouve des amphores magiques et ce terme intriguera le patient vous vous approchez de cette amphore et, en regardant au fond, vous remarquez une petite lueur pour fixer un point d'atention sur cette lueur et apportez un point d'arrivée (vous comprendrez après) vous fixez cette lueur et vous sentez qu'elle aspire vers elle toutes vos peur, vos angoisses, vos craintes, toutes vos pensées négatives... vous sentez ces pensées sortir lentement par vôtre bouche et vôtre nez, cette sensation étant très agréable...
    au fur et à mesure que vos pensées négatives se vident, vous voyez l'amphore se remplir d'un liquide noir, composé par toutes vos pensées négatives...
    plus l'amphore se remplis et plus vôtre esprit se vide de ces pensées négatives, plus vous vous sentez heureux...
    le remplissage de l'amphore vous apporte un sentiment de profond soulagement et de profond bien-être...
    petite pause de 5-10 minutes où on laisse le patien tout cracher dans la jarre, au besoin on peut lui répéter de temps en tmeps qu'il se sent de mieux en mieux etc... je pense que cette pause est nécessaire pour que le patient se retrouve un peut seul, en position de force sur ses pensées négatives et qu'il ai le sentiment ainsi de s'en être débarrassé par lui même, ce qui me semble important pour éviter qu'elle reviennent
    l'amphore est maintenant presque remplie et vous sentez les dernières pensées négatives quitter vôtre esprit...
    vous relevez alors la tête de l'amphore et vous respirer une grande bouffée d'air frais, vous vous sentez totalement bien, vous snetez vôtre esprit libéré de l'oppression de ces pensées, vous ressentez toute la place qu'elles occupaient alors, place qui pourra être maintenant occupée par des pensées positives et agréables...
    vous vous sentez enfin parfaitement libéré de vous même, vous vous sentez libre et heureux...
    vous entreprenez maintenant de parcourir le chemin qui mène au ruisseau affin de vous débarrasser définitivement de vos pensées malsaines... sur le chemin, vous pensez à quel point vôtre vie sera plus agréable lorsque ces pensées seront détruites, vous ressentez le soulagement à les savoir parties, vous immaginez vôtre futur plein de bonheur et de joie...
    vous êtes vraiment très heureux d'entreprendre de vous débarasser définitivement de vos pensées malsaines...
    petite pause de 2-3 minutes où le patient traverse le chemin en pensant à son futur heureux, je pense que cette pause est aussi nécessaire pour que le patient se familiarise avec l'idée de vivre sans ses peurs et pensées négatives, et qu'il en profite pour les transformer en pensées positives, ce chemin est un peut une remise à zéro avec un nouveau départ en direction du bonheur
    maintenant que vous arrivez au bord de l'eau, vous déversez lentement le contenu de l'amphore dans l'eau en pensent à tout le bien que cela vous procurera, plus l'amphore se vide, plus vous vous snetez heureux, soulagé, apaisé, tout en déversant le fluide noir, vous vous répétez qu'il ne reviendra pas, vous y croyez profondément...

    maintenant que l'amphore est vidées, vous regardez le liquide noire se dissoudre dans le ruisseau et s'éloigner, emporté par le courant... cette vision vous rassure car maintenant que vous avez vu vos pensez négatives disparaitres, vous savez qu'elles ne pourront pas revenir...

    vous entreprenez alors le chemin du retour vers la maison tranquillement, en imaginant tout le bien que vous venez de vous procurer et tout ce que vous pourrez accomplir de merveilleux en étant libéré de ces pensées négatives

    pause de 2-3 minutes pour les mêmes raison que la précédente...
    je me demande si ça serais pas mieux de faire: voyage de l'allez "vous pensez à tout le mal que vous ont procuré ces pensées négatives et à tout ce que vous en avez souffert"
    puis voyage du retour: "vous pensez à tout le bonheur que vous connaitrez avec la disparition définitive de ces pensées"
    comme ça ça rapelle au patient que ce spensées sont un handicap et la nécessiter de s'en débarrasser, puis au retour ça le conforte dans sa décision de s'en débarrasser


    maintenant que vous êtes revenu à la maison, vous remarquez que la porte s'ouvre ..."
    et de là on peut faire sortir nimporte quelle personne chère au patient, ou pas, qui a pu causé un de ces traumatismes, ou pas, pour que le patient s'entretienne avec elle et que cette personne la félicite de s'être débarrassé de ses pensées négatives ou alors (si c'est une personne qui a créé des traumatisme), de leur faire mener une discution où cette personne s'excuse et fais part de ses regrets envers l'attitude qu'elle a eu avec le patient, tout en mentionnant que maintenant que le patient est libéré de ses mauvaises pensées, il ne lui en veu plus et il lui pardonne, étreinte finale, bonheur, larmes de joies, sentiment d'un nouveau départ, d'un grand jour, que tout vas changer en bien, réveil

    alors vous en pensez quoi?
     
  2. babaste28

    babaste28 Membre

    Inscrit:
    29 Mars 2010
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    personne n'a rien a dire alors??

    j'espère que la taille du texte ne vous a pas effrayé au moins^^
     
  3. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    et est-ce que ça ne serait pas plus fort si j'ajoutais des couleurs en précisant, par exemple que l'herbe est verte et que la maison est rouge, ou que le chant des oiseaux est mélodieux?

    Tu peux même demander à la personne comment est la maison? De quelle couleur est le ciel, à quoi ressemble le chant des oiseaux...En faisant en sorte que la personne s'investisse plus dans la métaphore, et donc qu'il y ait des chances qu'elle soit plus efficace.


    petite pause de 2-3 minutes où le patient traverse le chemin en pensant à son futur heureux, je pense que cette pause est aussi nécessaire pour que le patient se familiarise avec l'idée de vivre sans ses peurs et pensées négatives, et qu'il en profite pour les transformer en pensées positives, ce chemin est un peut une remise à zéro avec un nouveau départ en direction du bonheur

    Tu connais la notion de pont vers le futur?


    vous vous répétez qu'il ne reviendra pas, vous y croyez profondément...

    La négation a un effet particulier : elle rend le résultat plus probable. Par exemple, si je te dis : "N'imagines pas un éléphant bleu en train de faire l'amour sensuellement à une girafe rose anorexique qui a le hoquet..." Tu va avoir du mal à ne pas le faire ( rien que pour comprendre ce que c'est un éléphant bleu, tu dois bien te le représenter ). Donc, quand tu veux que ça ne revienne pas, utilise la forme affirmative "ça s'en va définitivement" par exemple. examine la rubrique "suggestion hypnotiques" et tu verras écrit en dessous de ne pas cliquer... qu'elle est la première chose que tu as faite en voyant ça?
    Utiliser la négation peut être utile pour faire des suggestions ( "ne vous détendez pas trop" ), mais pour éviter un événement, utilises la forme affirmative et tournes toi vers le résultat désiré, c'est mieux...


    et de là on peut faire sortir nimporte quelle personne chère au patient, ou pas, qui a pu causé un de ces traumatismes, ou pas, pour que le patient s'entretienne avec elle et que cette personne la félicite de s'être débarrassé de ses pensées négatives ou alors (si c'est une personne qui a créé des traumatisme), de leur faire mener une discution où cette personne s'excuse et fais part de ses regrets envers l'attitude qu'elle a eu avec le patient, tout en mentionnant que maintenant que le patient est libéré de ses mauvaises pensées, il ne lui en veu plus et il lui pardonne, étreinte finale, bonheur, larmes de joies, sentiment d'un nouveau départ, d'un grand jour, que tout vas changer en bien, réveil

    Je ne sais pas vraiment quoi en penser ( ce n'est pas de l'ironie, j'ai vraiment un doute quant à l'effet de ce passage... je ne sais pas pour quoi par contre ( oui, je sais, je suis bête ) ). Attendons que quelqu'un de plus expérimenté y réfléchisse à notre place...


    Sinon, je ne sais pas la valeur exacte de cette métaphore. Comme toute métaphore, je pense qu'elle peut bien marcher sur certaines personnes et moins sur d'autres. Ce qui fera une bonne différence, ce sera le rapport que tu établis avec la personne. Les seules remarques que je suis vraiment à peu près sûr de pouvoir faire, c'est plus sur quelques petits détails d'ordre général, et pas forcément liés à ta métaphore... J'espère que ça peut déjà t'aider.
     
  4. babaste28

    babaste28 Membre

    Inscrit:
    29 Mars 2010
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    ouai merci j'ai trouvé ça très intéressant ce que tu dis sur la négation...

    je savais déja que le meilleur moyen qu'un enfant range sa chambre est de lui ordonner de ne pas le faire^^
    ou que si quelqu'un vas se jetter d'un pont, il faut lui ordonner très impérativement de sauter (enfin perso jsais pas trop si j'essaierai ça lol)

    et sinon je n'ai jamais entendu parler de pont vers le futur, tu pourrait m'en dire un peut plus stp?
     
  5. babaste28

    babaste28 Membre

    Inscrit:
    29 Mars 2010
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    et si je lui fais répéter "ces pensées s'en vont définitivement", ça peut encore améliorer l'effet ou ça servira a rien?

    genre lui faire répéter de plus en + fort jusqu'à ce qu'elle le crie ou des truc dans le genre
     
  6. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Un pont sur le futur repose sur une propriété du cerveau : il marche par association. Si tu apprends une leçon en écoutant une certaine musique, tu t'en rappelleras mieux en écoutant à nouveau cette musique. Cela marche aussi avec les états internes, si tu t'ennuie pendant que tu apprends quelque chose, en t'ennuyant, ça reviendra plus facilement. L'inverse est aussi vrai. Si tu te rappelles de ta leçon, tu vas devoir ( dans une certaine mesure ) retrouver l'état interne dans lequel tu étais pour t'en rappeler. C'est comme ça qu'on explique les amnésies post traumatiques : la personne est en état de choc, quand elle revient à elle, pour se rappeler de ce qui s'est passé, elle va devoir retrouver un peu l'état dans lequel elle était... ce qu'elle n'arrive pas à faire.
    Maintenant, si tu fais une séance d'hypnose à quelqu'un et que tu lui permet d'obtenir un changement important, le changement risque de rester associé uniquement à l'état hypnotique, ou au bureau du thérapeute. Donc, il faut transférer ce changement à toute la vie de la personne. Pour cela, on va lui demander de s'imaginer comment va être sa vie maintenant, de s'imaginer en train d'avoir la nouvelle réaction, dans quelle situation elle va l'avoir, etc etc. En faisant ça, on va faire associer ce changement à la vraie vie ( pas celle dans le bureau du psy... c'est la moins intéressante ), et donc, il y a des chances que le changement ne reste pas bloqué à l'état hypnotique.

    Si tu lui fais répéter une phrase comme ça, ce n'est pas forcément le volume sonore qui va influencer, ce qui influence le plus ( en général ) c'est le ton de voix. Si la personne se dit "tout va bien" avec la voix pleine de sanglots, c'est pareil que si elle se dit "la vie est nulle" avec une voix joyeuse, le ton de voix va énormément influencer le message. Donc, trouver le bon ton de voix sera plus important que la puissance sonore.
     
  7. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    évite de détailler car cela ne correspondrait pas avec ce que la personne visualiserait spontanément.
    je te renvoie à la lecture de la littérature sur le sujet du langage non-spécifique.

    ca peut marcher sur certains, moins sur d'autres. faut d'abord couper l'attachement au passé...
     
  8. babaste28

    babaste28 Membre

    Inscrit:
    29 Mars 2010
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    daccord, merci beaucoup pour vos conseils...

    et pour les ponts, c'est un peut ce que j'avais prévu, c'est pour ça que je voulais faire imaginer sa vie future au patient
     
Chargement...