Formation Hypnose

petite question sur l'hypnose regressive

  • Initiateur de la discussion vaillan
  • Date de début
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
vaillan

vaillan

Membre
messages
16
Points
1 790
Localisation
Alsace (france)
Bonjours a toutes et tous !
Ma question s’adresse au pratiquant ayant une expérience sur l’hypnose régressive ou une approche des personés souffrant d’une amnésie causer par un trauma psychique ou corporel.

Je m’explique, la personne soufre d’un manque, ou plutôt d’un trouble de la mémoire partiel ;
Jai dit un manque par se que cette personne se pose beaucoup de question sur des moments de sa vie pour les quelle elle na pas de réponse sa lui pourri la vie et sa influe sur sont comportement de tous les jours. Stress, anxiété, manque de confiance en soie malgré la capacité évidente de la personne en question

Jai déjà commencer à travailler avec cette personne ; mise en transe avec la technique Ericksonnienne qui on donné quelques résulta sur la relaxation et la respiration se qui me semble être un bon début avant d’entré dans le vif du sujet.
Je vais refaire encore quelques séance pour intégrer quelque encrage pour la faire entre ou sortir plus rapidement de transe avant d’entreprendre daller plus loin .

Ma question et la suivante :

Quels sont lors dune séance hypnose régressive les premier signe de souffrance ( psy ou physique ) que la personne peut exprimer physiquement ou verbalement ? (le but étant de freiner la régression au bon moment afin de déterminer le ou ,quand, comment ; du traumas )le but pour moi et de mettre des encrages et de retravailler sur ces problème + tard

Mon autre question et :

Lorsque je vais aborder de nouveau se problème pendent une prochaine séance de transe et t’il préférable de lui faire revivre l’action directement ou de la lui faire projeter sur un écran ?

D’avance merci de vos réponses
 
M

Métaphore

Invité
esperence à dit:
ça n'a pas répondu a ma question...
Ma question me semble logique dans le sens ou..on ne sait pas tjs ce qu'une régression peu donner
Vous croyez que les gens sont assez honnéte pour vous dire tout de leur vie ?
C'est là, ou je me pose la question
S'ils ont eu de grosses souffrances et qu'ils vous dévoilent le quart de leur histoire, qu'est-ce que ça va faire ??

Est-ce que j'ai tors dans ma façon de voir ? ou raison ?

Si si j'ai bien compris votre question, c'est vous qui n'avez pas compris la mienne.

Pas besoin de raconter sa vie comme en psychanalyse, l'IC se charge de tout si vous souhaitez lâcher prise évidemment.

Mais avant tout, et là on est tout d'accord je pense, que la 1ère séance détermine la venue du patient et ses problèmes, même s'il ne vout dit pas tout, cela n'a aucune importance, encore une fois l'ECM amènera l'IC du patient à comprendre les blocages.

Vous avez l'air d'oublier que cette séance ne se passe pas à l'état conscient mais en ECM, donc les barrières de l'esprit critique s'estompe pour laisser place à l'IC.

Pour info : définition de L'INCONSCIENT

1) une banque de données de tous évènements du passé ayant eu un impact émotionnel
2) il n'analyse pas et ne résonne pas
3) il accepte littéralement les suggestions
4) Il contrôle le système nerveux autonome

Dans l'éventualité ou vous ne comprendriez toujours pas, alors il ne vous reste plus qu'à lire le fonctionnement d'un ECM et des changements qui s'opèrent dans différents circuits nerveux.
 
esperence

esperence

Membre
messages
698
Points
3 750
Paulelie dit
vous avez des idées fausses de ce qu'est la régression.... et de la thérapie en général

si vous le dites !!.
Quant a moi, je ne peux rien dire , je ne vous connais absolument pas .


J'aurai peut etre pas du employer le terme " honnéte" ,
je dirais que lorsque les gens ont une valises trop chargées,
vont ils la vider entièrement...

Pour Métaphore
C'était juste une question qui en valait une autre... :wink:
 
M

Métaphore

Invité
esperence à dit:
je dirais que lorsque les gens ont une valises trop chargées,
vont ils la vider entièrement...

Ca dépend d'eux, mais globalement la réponse est OUI.

Pour Métaphore
C'était juste une question qui en valait une autre...

Ben a priori non, puisque vous insistez sur la question donc cela vous tient à coeur...

Mais je vous reconnais bien dans vos expressions...toujours les mêmes
:?
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
paulelie à dit:
Leo Lavoie à dit:
Je ne vous juge pas, je ne vous connais pas. C'est pourquoi je vous pose ces questions.

Et ce que je vous conseille si c'est possible, et encore peut-être que ce ne l'est pas, c'est d'améliorer votre français. Je ne vous juge pas du tout, je vous lis presqu'à tous les jours depuis un sacré bout... Y'a quelque chose qui ne colle pas c'est tout.
et qu'est ce qui ne colle pas?

Ben je vous l'ai dit ce qui ne collait pas. S'agit de lire... Mais je le répète autrement et plus explicitement.

D'abord, vous l'avez dit vous même que vous avez de la difficulté dans l'expression du français... La question est simple...C'est "POURQUOI"?

Vous dites que ce sont toutes ces années au USA qui sont responsables. Ça, ça ne colle pas tellement parce que j'ai cru comprendre que vous êtes français d'origine. C'est ça ou pas?

Si c'est le cas, comment avez vous pu perdre autant de français? Et d'ou vient cette difficulté d'adaptation de l'anglais de USA au français, surtout si le français est votre langue maternelle?

Ce n'est pas un détail inimportant vous savez. Les discussions ici sont déjà assez compliquées sans que vous répondiez du tac au tac à des trucs dont vous n'avez même pas la même définitions que les autres ici.

Pourquoi autant de points d'exclamations?
Pourquoi autant de phrases à apparance assassine et parano?
Quelqu'un m'a demandé en MP s'il se trompait ou si vous sembliez être un peu mégalo parano ou un truc du genre. C'était un hypno de passage sur ce forum.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:
Léo, je vous confirme que ma formation est très intéressante, et beaucoup plus simple et moins ambigüe que chez les Erickso, oui elle se tient debout et je pense que si vous la connaissiez plus, vous adhéreriez parfaitement à ces méthodes qui vous ressemblent.

Je veux bien mais pas si y'a du superflu. Et il semble y en avoir dant toutes les techniques et disciplines. Cependant, j'admet que sur ce point il est possible et peut-être même probable que j'eusse tort.

Mise à part, concernant mon agressivité, quand M. ALTMAIER expose un cas que je souhaitais qu'il développe, et je lui ai posé à 2 prises, 2 questions simples, il a été incapable de m'expliquer, et vous êtes venu à sa rescousse avec des explications tout à fait adaptées. Donc ma suspicion était est ce vraiment un cas qu'il l'a lui même abordé, ben oui quand je fais qqchose je suis capable de l'expliquer surtout quand cela s'est déroulé en 2 séances.

Bref, Léo vous êtes assez marrant dans votre genre, vous portez un regard soupçonneux sur l'hypnose, mais pas sur les thérapeutes qui la pratique, c'est fort élégant et respectueux, mais voyez vous, moi je suis plus directe, alors oui je manque de délicatesse, de diplomatie, mais au moins je ne me fourvoie jamais dans ce que j'exprime.

En effet, je vous trouve pertinente et sensée...Mais agressive tout de même...C'est pas gentil... et ça fait fuir certains professionnels... VOus direz qu'ils ont la couenne bien molle et sensible mais que voulez vous. Je crois que vous devriez faire un effort de diplomatie. Je crois en la diplomatie. L'hypnose est une chose, les thérapeutes sont des humains.

Désolée encore une fois Léo de vous heurter dans mes propos, car je trouve vos interventions toujours très pertinentes et qui vont droit au but, c'est ce que j'aime, mais difficile de retrouver cette clarté dans la pratique de l'hypnose Erickso. Néanmoins ma formation est beaucoup plus claire que ce que je peux lire sur ce forum.

Je sais. Je saisis très bien ça.

:arrow: Vous dites : Je donne l'exemple de ce fameux "lieu sûr" je le crois superflu surtout en hétéro hypnose. Le lieu sûr, c'est l'hypnothérapeute qui le donne car il accompagne le patient partout ou il va dans sa transe. Enfin, c'est ce que je pense.

Ben non, le lieu sûr représente "les ressources du patient" comment le thérapeute les connaîtraient-ils ? le thérapeute laisse toujours le choix à son patient tout en le guidant vers l'objectif, mais son imaginaire lui appartient (au patient).

Je rappelle que le lieux sûr est toujours une entrée en matière, un moyen de faire prendre conscience au patient de ses ressources.

Ok alors la première fois que j'ai assimilé le terme "lieu sûr" c'était dans mon "étude" de l'EMDR. C'est un "endroit" visualisé ou le sujet peut se réfugier en cas d'abréaction trop désagréable. Alors ça c'est une définition, mais si vous me dites que c'est un moyen de faire prendre conscience au patient de ses ressources à lui, c'est plus pareil du tout.

Ce que je voulais dire, en accord avec la définition que j'ai compris avec l'EMDR c'est que si l'abréaction est trop violente, le thérapeute n'a qu'a ramener le patient en "lieu sûr" en lui disant quelque chose comme " la scène disparait doucement et tu te concentres sur ta respiration" comme l'enseigne Kein.


Je vous cite une question posée à mon formateur, lors de notre cours sur le pont d'affect positif qui doit nous relier d'un évènement récent émotionnellement positif à un évènement du passé dont l'émotion est la même (lieu sûr et agréable).

Je lui ai demandé "et si nous n'avons jamais eu de lieu sûr, ni agréable dans le passé", il m'a répondu et bien nous ne seriez pas là aujourd'hui, vous n'auriez pas trouver "les ressources nécessaires" pour être là où vous en êtes. Pour moi ça été une façon de comprendre que nous trouvons toujours une force en nous, maintenant il s'agit là que d'un point de départ avant un travail de fond.

Qu'en pensez vous ?

Je pense que c'est vrai.


PS : d'ailleurs si vous le souhaitez je souhaiterais revenir sur un passage que vous avez écrit :

Ben oui, une abréaction de ce genre et venant d'un enfant, à mon avis, donnera quelque chose qui ressemble à ce que cet enfant a fait. D'abord, la régression était à la gestation et il ne s'agissait pas d'un coup de poing dans le ventre de sa mère. Il ne s'agit pas vraiment d'un traumatisme que l'enfant a vécu mais d'une tendance à ne pas aimer quelque chose. Il a ressenti probablement une certaine instabilité sourde de sa mère. L'abréaction ici me semble tout à fait correspondante.

Je ne partage pas trop cette idée. A quel moment d'après vous peut-on parler de traumatisme alors ?, personnellement si l'enfant souffre d'un blocage, c'est qu'il a eu une sorte de trauma quelque part, après c'est sûr, tout est une échelle de valeur, en tout cas d'un impact suffisant pour lui causer un trouble par la suite.

Je reviendrai sur ce sujet.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
Leo Lavoie à dit:
paulelie à dit:
Leo Lavoie à dit:
Je ne vous juge pas, je ne vous connais pas. C'est pourquoi je vous pose ces questions.

Et ce que je vous conseille si c'est possible, et encore peut-être que ce ne l'est pas, c'est d'améliorer votre français. Je ne vous juge pas du tout, je vous lis presqu'à tous les jours depuis un sacré bout... Y'a quelque chose qui ne colle pas c'est tout.
et qu'est ce qui ne colle pas?

Ben je vous l'ai dit ce qui ne collait pas. S'agit de lire... Mais je le répète autrement et plus explicitement.

D'abord, vous l'avez dit vous même que vous avez de la difficulté dans l'expression du français... La question est simple...C'est "POURQUOI"?

Vous dites que ce sont toutes ces années au USA qui sont responsables. Ça, ça ne colle pas tellement parce que j'ai cru comprendre que vous êtes français d'origine. C'est ça ou pas?

Si c'est le cas, comment avez vous pu perdre autant de français? Et d'ou vient cette difficulté d'adaptation de l'anglais de USA au français, surtout si le français est votre langue maternelle?

Ce n'est pas un détail inimportant vous savez. Les discussions ici sont déjà assez compliquées sans que vous répondiez du tac au tac à des trucs dont vous n'avez même pas la même définitions que les autres ici.

Pourquoi autant de points d'exclamations?
Pourquoi autant de phrases à apparance assassine et parano?
Quelqu'un m'a demandé en MP s'il se trompait ou si vous sembliez être un peu mégalo parano ou un truc du genre. C'était un hypno de passage sur ce forum.

alors la je me faches
vous n'avez rien compris....
cela ne vous regarde's pas ....point final....
de plus le mp que vous mentionnez s'il existe !....ce que je suis en droit de douter.....m'énerve
et vous allez me provoquer et me sortir de mes gonds
devenir personnel et insultant .....attention!
vous commencez a me chauffer les oreilles!
et dites a votre pseudo hypno qui se cache et qui vous utilise....
que je le connais et sais exactement qui il est!
et que j'ai dans mon sac assez de documentation de preuves
pour vous niquer tous les deux en ligne.....
ai- je ete assez clair ?....
allez vous faire foutre, et ne vous occupez pas de ma vie personnelle.
 
M

Métaphore

Invité
Leo Lavoie à dit:
Bon je reprend certains passages :

En effet, je vous trouve pertinente et sensée...Mais agressive tout de même...C'est pas gentil... et ça fait fuir certains professionnels... VOus direz qu'ils ont la couenne bien molle et sensible mais que voulez vous. Je crois que vous devriez faire un effort de diplomatie. Je crois en la diplomatie. L'hypnose est une chose, les thérapeutes sont des humains.

Je souhaite surtout montrer une vision de l'hypnose autre qu'Ericksonnienne, où le vocabulaire est simple sans rentrer dans des méta modèles et le langage PNListes qui n'a aucun intérêt pour moi. Et que certains arrêtent de se conforter dans leur expérience sans être attentif à ce que dit l'autre d'où mon agressivité...

Ok alors la première fois que j'ai assimilé le terme "lieu sûr" c'était dans mon "étude" de l'EMDR. C'est un "endroit" visualisé ou le sujet peut se réfugier en cas d'abréaction trop désagréable.


Ah pas du tout, l'abréaction doit se revivre (revivification du trauma) que ce soit en émotions ou en images, néanmoins je mettrais une parenthèse, le thérapeute doit au cours de la séance demander à l'IC du patient s'il est prêt à revivre cet évènement, le thérapeute doit avoir l'accord du patient, (signal idéo moteur) il se peut que le patient n'est pas en mesure de le revivre (trop tôt pour lui), alors à ce moment là le thérapeute procèdera à la désactivation du processus par une thérapie du champ mental, pour y revenir dans une autre séance et procédera alors à un renforcement du moi.

Alors ça c'est une définition, mais si vous me dites que c'est un moyen de faire prendre conscience au patient de ses ressources à lui, c'est plus pareil du tout.

Oui quand je parle de lieu sûr, il s'agit toujours des ressources du patient.

Ce que je voulais dire, en accord avec la définition que j'ai compris avec l'EMDR c'est que si l'abréaction est trop violente, le thérapeute n'a qu'a ramener le patient en "lieu sûr" en lui disant quelque chose comme " la scène disparait doucement et tu te concentres sur ta respiration" comme l'enseigne Kein.[/color]

Il suffit d'avoir l'accord du patient sur ce qu'il va revivre en émotion ou en images, si le patient est OK , l'abréaction pourra se faire aussi violente soit-elle, vous avez eu l'accord de l'IC du patient.

PS : d'ailleurs j'aimerais revenir sur un passage que vous avez écrit :

Ben oui, une abréaction de ce genre et venant d'un enfant, à mon avis, donnera quelque chose qui ressemble à ce que cet enfant a fait. D'abord, la régression était à la gestation et il ne s'agissait pas d'un coup de poing dans le ventre de sa mère. Il ne s'agit pas vraiment d'un traumatisme que l'enfant a vécu mais d'une tendance à ne pas aimer quelque chose. Il a ressenti probablement une certaine instabilité sourde de sa mère. L'abréaction ici me semble tout à fait correspondante.

Je ne partage pas trop cette idée. A quel moment d'après vous peut-on parler de traumatisme alors ?, personnellement si l'enfant souffre d'un blocage, c'est qu'il a eu une sorte de trauma quelque part, après c'est sûr, tout est une échelle de valeur, en tout cas d'un impact suffisant pour lui causer un trouble par la suite.


Je reviendrai sur ce sujet.

OK


PS : vous avez dit que j'étais agressive ? heu...disons légèrement arrogante vu le post ci-dessus... :shock:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
vous continuer le même jeu perfide que joue metaphore avec altmaier...
ou vous insinuez discrètement " ça ne colles pas"
pour me descendre et me discréditer....
et ne répondez a ma question qu'a coté et ajoutant que quelqu'un d'autres m'insulte et en l'affichant sur le forum public....
tout a fait la même chose avec metaphore qui se rétracte ayant compris
que le jeu n'en vallait pas la chandelle et qu 'altaimer a déjà gagné la bataille sur ce terrain boueux
ce que vous n'avez pas pensé avant de sortir une telle affirmation de megalomanie et de parano ...c'est que parce que vous refusez d'en donner l'auteur....
c'est en fait vous qui le dites!



donc j'exige des excuses pour cette caractérisation que vous avez faite
de therapeute de foire....
ou si vous n'en êtes pas l'auteur ( prouvez le donc!)+ le nom de cette personne qui vous a suggéré mon état mental
ou alors je continue
et vous déchire tous les deux en petits morceaux!
votre choix....
d'autres se sont frottés a moi de cette façon et vous aurez eu la chance d"e l'avoir constaté ....qu'il ne sont plus la!
pensez vous être plus intelligent ou plus malins que les autres et démonter ma réputation ou mon expérience qui sont réelle et non pas inexistante comme la votre et de ce paul qui vous a écrit...
vous voyez ou je vais!?

je vous donne 24 heures pour réfléchir avant que j'étudie vos 2 cas en public... vous avez été prévenus!
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Moi Paulélie, je trouve votre français très compréhensible, et si on compare avec celui du québec alors là, le votre est franchement bien :D

Ceci dit, vous n'avez pas envie d'ignorer toutes ces attaques ? Vous savez, il y a de ces gens qui essaieraont toujours d'avoir raison sur tout, même si leur petit doigt essaie de leur dit qu'ils ont tort.

Je ne connais rien à l'hypnose thérapeutique mais je suis chaman et c'est une chose que je maitrise très bien (la transe chamanique) mais si j'avais à l'expliquer, je ne le ferais qu'à ceux qui ont assez d'ouverture pour entendre.

Ont dit que tous les chemins mène à Rome... Oublions le vol d'oiseau et laissons donc le monde faire leur bout de chemin, laissons les tomber et se relever d'eux même...
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
ignorer non
vous comprendrez quand je vous dirai que 2162 personne on lut
la discussion que nous avons!
l'enjeu et de taille...autant pour moi que jurgen et nous n'allons pas laisser
a n'importe qui ,faire des insinuations sans :
- en demander la preuve
- en demander la réparation.

car en ce qui me concerne cela relève de l'insulte!
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
paulelie à dit:
vous continuer le même jeu perfide que joue metaphore avec altmaier...
ou vous insinuez discrètement " ça ne colles pas"
pour me descendre et me discréditer....
et ne répondez a ma question qu'a coté et ajoutant que quelqu'un d'autres m'insulte et en l'affichant sur le forum public....
tout a fait la même chose avec metaphore qui se rétracte ayant compris
que le jeu n'en vallait pas la chandelle et qu 'altaimer a déjà gagné la bataille sur ce terrain boueux
ce que vous n'avez pas pensé avant de sortir une telle affirmation de megalomanie et de parano ...c'est que parce que vous refusez d'en donner l'auteur....
c'est en fait vous qui le dites!



donc j'exige des excuses pour cette caractérisation que vous avez faite
de therapeute de foire....
ou si vous n'en êtes pas l'auteur ( prouvez le donc!)+ le nom de cette personne qui vous a suggéré mon état mental
ou alors je continue
et vous déchire tous les deux en petits morceaux!
votre choix....
d'autres se sont frottés a moi de cette façon et vous aurez eu la chance d"e l'avoir constaté ....qu'il ne sont plus la!
pensez vous être plus intelligent ou plus malins que les autres et démonter ma réputation ou mon expérience qui sont réelle et non pas inexistante comme la votre et de ce paul qui vous a écrit...
vous voyez ou je vais!?

je vous donne 24 heures pour réfléchir avant que j'étudie vos 2 cas en public... vous avez été prévenus!

Vous n'êtes pas très bien Mr Paul...Devriez vous faire une ptite séance de AH. Heuh...qui est ce "paul" qui m'aurait écrit?

C'est dommage que vous vous emportiez de la sorte. De dire que vous voulez garder certaines infos privées pour vous aurait été bien plus rationel. En plus vous me prouvez ce que cet interlocuteur suppose avec ses questions.

Je ne veux ni vous descendre ni vous discréditer, je veux comprendre pour ne pas avoir que vos seuls écrits pour me faire une idée de vous, c'est tout. Je le fais publiquement parce que moi je n'ai rien du tout à cacher. En tout cas vous ne pouvez pas me blâmer de me cacher.

Vous avez critiqué vertement tous ceux qui, selon vous, se cachaient sous un pseudonyme et vous, vous vous dissimulez sous des mystères...C'est semblable ne trouvez vous pas? Moi, je n'ai rien du tout à cacher et si on me demande un truc qui ne regarde que moi alors je dirai que ça ne regarde que moi. Je ne ferai pas de menace ridicule comme un enfant du lycée.

Non mais, relisez vous Mr Paul...24 heures? Quel âge avez vous donc? Faites toutes les enquêtes que vous voulez si vous voulez mais faites quelque chose au sujet de votre façon de percevoir les choses. Y'a un gros bogue là.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:
Leo Lavoie à dit:
Bon je reprend certains passages :

En effet, je vous trouve pertinente et sensée...Mais agressive tout de même...C'est pas gentil... et ça fait fuir certains professionnels... VOus direz qu'ils ont la couenne bien molle et sensible mais que voulez vous. Je crois que vous devriez faire un effort de diplomatie. Je crois en la diplomatie. L'hypnose est une chose, les thérapeutes sont des humains.

Je souhaite surtout montrer une vision de l'hypnose autre qu'Ericksonnienne, où le vocabulaire est simple sans rentrer dans des méta modèles et le langage PNListes qui n'a aucun intérêt pour moi. Et que certains arrêtent de se conforter dans leur expérience sans être attentif à ce que dit l'autre d'où mon agressivité...

Ok alors la première fois que j'ai assimilé le terme "lieu sûr" c'était dans mon "étude" de l'EMDR. C'est un "endroit" visualisé ou le sujet peut se réfugier en cas d'abréaction trop désagréable.


Ah pas du tout, l'abréaction doit se revivre (revivification du trauma) que ce soit en émotions ou en images, néanmoins je mettrais une parenthèse, le thérapeute doit au cours de la séance demander à l'IC du patient s'il est prêt à revivre cet évènement, le thérapeute doit avoir l'accord du patient, (signal idéo moteur) il se peut que le patient n'est pas en mesure de le revivre (trop tôt pour lui), alors à ce moment là le thérapeute procèdera à la désactivation du processus par une thérapie du champ mental, pour y revenir dans une autre séance et procédera alors à un renforcement du moi.

Alors ça c'est une définition, mais si vous me dites que c'est un moyen de faire prendre conscience au patient de ses ressources à lui, c'est plus pareil du tout.

Oui quand je parle de lieu sûr, il s'agit toujours des ressources du patient.

Ce que je voulais dire, en accord avec la définition que j'ai compris avec l'EMDR c'est que si l'abréaction est trop violente, le thérapeute n'a qu'a ramener le patient en "lieu sûr" en lui disant quelque chose comme " la scène disparait doucement et tu te concentres sur ta respiration" comme l'enseigne Kein.[/color]

Il suffit d'avoir l'accord du patient sur ce qu'il va revivre en émotion ou en images, si le patient est OK , l'abréaction pourra se faire aussi violente soit-elle, vous avez eu l'accord de l'IC du patient.

PS : d'ailleurs j'aimerais revenir sur un passage que vous avez écrit :

Ben oui, une abréaction de ce genre et venant d'un enfant, à mon avis, donnera quelque chose qui ressemble à ce que cet enfant a fait. D'abord, la régression était à la gestation et il ne s'agissait pas d'un coup de poing dans le ventre de sa mère. Il ne s'agit pas vraiment d'un traumatisme que l'enfant a vécu mais d'une tendance à ne pas aimer quelque chose. Il a ressenti probablement une certaine instabilité sourde de sa mère. L'abréaction ici me semble tout à fait correspondante.

Je ne partage pas trop cette idée. A quel moment d'après vous peut-on parler de traumatisme alors ?, personnellement si l'enfant souffre d'un blocage, c'est qu'il a eu une sorte de trauma quelque part, après c'est sûr, tout est une échelle de valeur, en tout cas d'un impact suffisant pour lui causer un trouble par la suite.


Je reviendrai sur ce sujet.

OK


PS : vous avez dit que j'étais agressive ? heu...disons légèrement arrogante vu le post ci-dessus... :shock:

Bah... laissons le petit faire sa crise, comme on dit ici quand il se couche par terre et donne des coups de pieds dans les airs. :lol:

Bon, revenons au conversations d'adultes... :roll:

Je comprends la définition du lieu sûr que vous me transmettez de votre formation. C'est autre chose en effet. Pas sûr qu'y a pas des trucs superflus mais peut-être pas.

Les éricksonniens font particulièrement appel aux ressources du sujet mais je ne crois pas qu'ils qualifient cela de lieu sûr ou qu'ils y voient un rapport bien que même le "lieu sûr" de l'EMDR vient des ressources du patient aussi. Mais je résume en disant que je saisis le sens du "lieu sûr" de l'hypnose intégrative.

Pour ce qui est de l'abréaction du petit. Il faut comprendre que le petit n'était pas gravement névrosé. L'apprentissage de l'école n'est pas une chose naturelle c'est une chose à laquelle il faut s'adapter.

Si, bien utopiquement, l'enfant avait été laissé tranquille, il n'aurait pas souffert du tout de cela. Il a donc présenté des difficultés d'adaptation face à des trucs bien précis. Je n'y vois qu'une influence inculquée à la gestation. L'enfant ne se force pas à apprendre parce qu'il ne sait pas que c'est important et, parfois ceux qui apprennent le mieux à l'école le font par névrose et non par stabilité psychologique saine. Donc je n'y vois là qu'une influence.

D'ailleurs je suis de ceux qui pensent que les traumas sont plutôt rares en gestation. C'est la nature qui s'ocuppe de l'enfant, il n'a pas froid ni faim, il est protégé en tout points et tout est PRESQUE parfait là dedans pour l'enfant. Je crois donc qu'une abréaction qui est issue d'une régression à la période de gestation puisse dont révéler des inconforts, des influences, mais pas des traumatismes en tant que tel.
 
M

Métaphore

Invité
C'est vraiment pitoyable d'en arriver là Paulélie, vous devez savoir que nous sommes responsables de nos actes, de nos écrits, et vous n'avez pas arrêter de vous fourvoyer depuis que je vous connais, maintenant c'est la menace, mais franchement vous pensez quoi de vous si vous vous relisez, mettez de côté votre égo, et vous verrez qu'il y a un sérieux problème.

Maintenant je vous laisse dans votre délire, car là je crois qu'effectivement l'image de l'hypnose en a pris un coup...déjà qu'il est difficile de se comprendre...

:arrow: Paulélie écrit : tout a fait la même chose avec metaphore qui se rétracte ayant compris que le jeu n'en vallait pas la chandelle et qu 'altaimer a déjà gagné la bataille sur ce terrain boueux

Me rétracter moi ? le terrain boueux, c'est le vôtre pas le mien, moi j'ai toujours été claire avec moi même et avec mes propos, et ce terrain vous l'avez créé vous même en vous descriditant tout seul...Quant à M. ALTMAIER, je ne le juge pas mais j'ai le droit d'avoir mon opinion sur son incapacité à développer une séance de regression.

Point barre, je ne reviendrais sur le sujet.
 
M

Métaphore

Invité
Leo Lavoie à dit:
Pour ce qui est de l'abréaction du petit. Il faut comprendre que le petit n'était pas gravement névrosé. L'apprentissage de l'école n'est pas une chose naturelle c'est une chose à laquelle il faut s'adapter.

Si, bien utopiquement, l'enfant avait été laissé tranquille, il n'aurait pas souffert du tout de cela. Il a donc présenté des difficultés d'adaptation face à des trucs bien précis. Je n'y vois qu'une influence inculquée à la gestation. L'enfant ne se force pas à apprendre parce qu'il ne sait pas que c'est important et, parfois ceux qui apprennent le mieux à l'école le font par névrose et non par stabilité psychologique saine. Donc je n'y vois là qu'une influence.

Ok dans le cas évoqué c'est possible, je n'exclue pas.

D'ailleurs je suis de ceux qui pensent que les traumas sont plutôt rares en gestation. C'est la nature qui s'ocuppe de l'enfant, il n'a pas froid ni faim, il est protégé en tout points et tout est PRESQUE parfait là dedans pour l'enfant. Je crois donc qu'une abréaction qui est issue d'une régression à la période de gestation puisse dont révéler des inconforts, des influences, mais pas des traumatismes en tant que tel.

Ben c'est là que je ne partage pas votre point de vue.

Pensez vous réellement que l'enfant trouvera ce confort en gestation s'il n'a jamais été désiré par sa mère par exemple, ou que cet enfant vienne d'un viol, ou d'un père inexistant. Croyez vous que ce foetus n'aura pas des empreintes négatives pré-natales sans parler de sa naissance et de son environnement par la suite...

Et vous pouvez m'expliquer à partir de quoi, un évènement vous apparaît comme traumatique alors ?
 
esperence

esperence

Membre
messages
698
Points
3 750
Paul, Léo, Métaphore

On est sur un forum ou les gens qui découvrent viennent aussi lire.
Quelle image vont ils garder en vous lisant de " l'hypnose " ?

Je croyais que les praticiens étaient des gens capables de gerer leur stress, d'être dans la maitrise...au bout du compte rien de tout ça.

SVP , arreter de vous disputer...penser aux gens qui vous lisent, ceux qui ont besoin d'aide et qui veulent se tourner vers " l'hypnose ".
Pensez aussi a ceux qui veulent apprendre grace a l'autre...

Vous avez la santé n'est-ce pas ? alors vous avez tout l'or du monde.
Pensez aux autres qui eux ...aimeraient bien etre a votre place.

Pouvez vous Nous montrer votre intelligence en vous excusant ?
SVP :)
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Petite fleur à dit:
Moi Paulélie, je trouve votre français très compréhensible, et si on compare avec celui du québec alors là, le votre est franchement bien :D

Ben tant mieux si vous comprenez tout. Pour ce qui est du québec, je suis d'accord avec vous mais il ne s'agit pas d'élocution ni même de termes régionaux, il s'agit de se comprendre. Moi, j'aimerais bien qu'on me le dise si on ne comprend pas ce que je dis à cause de certains québecismes que j'utiliserais sans m'en rendre compte.

Ceci dit, vous n'avez pas envie d'ignorer toutes ces attaques ? Vous savez, il y a de ces gens qui essaieraont toujours d'avoir raison sur tout, même si leur petit doigt essaie de leur dit qu'ils ont tort.

Toutes ces attaques??? Mais pour l'amour du ciel ou voyez vous des attaques?

Je ne connais rien à l'hypnose thérapeutique mais je suis chaman et c'est une chose que je maitrise très bien (la transe chamanique) mais si j'avais à l'expliquer, je ne le ferais qu'à ceux qui ont assez d'ouverture pour entendre.

Ce que vous dites n'a pas de rapport, très chère dame... J'ai une bonne partie de la même formation théorique que Mr Paul, alors je peux voir un peu ou l'expression de son savoir fait défaut... Son savoir ne fait pas défaut mais il ne l'exprime que très mal, c'est tout. C'est dommage quand même.

Ont dit que tous les chemins mène à Rome... Oublions le vol d'oiseau et laissons donc le monde faire leur bout de chemin, laissons les tomber et se relever d'eux même...

????????????????? :shock: bon... ben bon voyage astral chère dame. :?
 
M

Métaphore

Invité

Pour ceux que ça intéresse....

L'hypno analyse par les signaux idéo moteurs (mouvements des doigts oui/non/je ne sais pas) permet au thérapeute de demander à l'IC du patient si la souffrance évoquée vient d'un conflit intérieur, car le conflit intérieur comme son nom l'indique est une dissociation des états du moi.

Chez un sujet, on peut y voir jusqu'à 10/12 états du moi différents, mais la moyenne est souvent de 2 à 4.

Le sujet développe différents états du moi pour sa survie psychique lorsqu'il est confronté à divers trauma (je rappelle qu'un trauma est la violence émotionnelle que le psychisme a enregisté au moment des faits, pour simplifier).

Thérapie sur les états du moi :

Exemple : Dans certains cas la dépression peut être causée par un ou plusieurs état du moi se sentant isolés, incompris et désespérés. Il importe donc d'écouter (de faire parler le patient) des besoins de ces états pour qu'ils se sentent compris et respectés (appelé également la dualité intérieure), c'est comme si plusieurs personnages se parlaient ou étaient en rivalité..., on demande ensuite au patient de nommer chacun de ses états du moi afin de donner à chacun de ces états du moi de nouveaux rôles pour qu'ils se respectent les uns aux autres, une sorte de coopération avec les divisions intérieures du sujet.

Un autre façon d'amener le patient à la compréhension de son mal être.
Il est évident que plus le sujet sera divisé, plus long risque d'être la thérapie.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
esperence à dit:
Paul, Léo, Métaphore

On est sur un forum ou les gens qui découvrent viennent aussi lire.
Quelle image vont ils garder en vous lisant de " l'hypnose " ?

Je croyais que les praticiens étaient des gens capables de gerer leur stress, d'être dans la maitrise...au bout du compte rien de tout ça.

SVP , arreter de vous disputer...penser aux gens qui vous lisent, ceux qui ont besoin d'aide et qui veulent se tourner vers " l'hypnose ".
Pensez aussi a ceux qui veulent apprendre grace a l'autre...

Vous avez la santé n'est-ce pas ? alors vous avez tout l'or du monde.
Pensez aux autres qui eux ...aimeraient bien etre a votre place.

Pouvez vous Nous montrer votre intelligence en vous excusant ?
SVP :)

:lol: :lol: :lol: :lol:

Vous trouvez que je manque de maîtrise? Mais qu'est-ce que ça vous prend donc? :lol:

Ah...Espérence, Espérance, Espérance... on ne sait pas du tout quoi faire de cette candeur que vous avez.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Le français de Paulelie est très compréhensible, et ceci est mauvais procès que d'attaquer sur ce critère là.
Après on est d'accord ou pas d'accord avec ses méthodes de thérapeute, ça c'est une autre affaire...

En attendant c'est le seul script qu'on voit. Qui a autre chose à proposer? Et qui va oser proposer, maintenant, sans risquer d'avoir peur de se faire descendre ?

Et rendez vous compte pour ceux qui ont envie d'aller voir un thérapeute, après ces querelles?

Enfin, vous feriez bien tous de taper l'oreiller très fort ce soir et de revenir apaisés sur le forum.
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: Ah...Espérence, Espérance, Espérance... on ne sait pas du tout quoi faire de cette candeur que vous avez.

Oui enfin chacun appelle ça comme il veut....je ne ferais pas de commentaires désobligeant à ce sujet...

:arrow: On est sur un forum ou les gens qui découvrent viennent aussi lire.
Quelle image vont ils garder en vous lisant de " l'hypnose " ?

LA VERITE sur la difficulté des divers enseignements et de l'intégrité de celui qui l'exerce.

Esperence, vous prenez les gens pour des idiots ?...j'espère encore que chacun à son sens critique pour faire le tri.
 
M

Métaphore

Invité
Zoulouk, c'est la 1ère fois où je ne partage pas votre point de vue :oops:

:arrow: En attendant c'est le seul script qu'on voit. Qui a autre chose à proposer? Et qui va oser proposer, maintenant, sans risquer d'avoir peur de se faire descendre ?

Il voulait le faire depuis un moment, il l'a fait, ce n'est sur ça qu'est la discussion. Néanmoins c'est vrai que non seulement son expression n'est pas toujours très claire et de plus le vocabulaire est différent des USA, d'où le fossé, mais encore une fois ce n'est pas là le problème.
 
nate

nate

Membre
messages
387
Points
2 790
Métaphore à dit:

Pour ceux que ça intéresse....

L'hypno analyse par les signaux idéo moteurs (mouvements des doigts oui/non/je ne sais pas) permet au thérapeute de demander à l'IC du patient si la souffrance évoquée vient d'un conflit intérieur, car le conflit intérieur comme son nom l'indique est une dissociation des états du moi.

Chez un sujet, on peut y voir jusqu'à 10/12 états du moi différents, mais la moyenne est souvent de 2 à 4.

Le sujet développe différents états du moi pour sa survie psychique lorsqu'il est confronté à divers trauma (je rappelle qu'un trauma est la violence émotionnelle que le psychisme a enregisté au moment des faits, pour simplifier).

Thérapie sur les états du moi :

Exemple : Dans certains cas la dépression peut être causée par un ou plusieurs état du moi se sentant isolés, incompris et désespérés. Il importe donc d'écouter (de faire parler le patient) des besoins de ces états pour qu'ils se sentent compris et respectés (appelé également la dualité intérieure), c'est comme si plusieurs personnages se parlaient ou étaient en rivalité..., on demande ensuite au patient de nommer chacun de ses états du moi afin de donner à chacun de ces états du moi de nouveaux rôles pour qu'ils se respectent les uns aux autres, une sorte de coopération avec les divisions intérieures du sujet.

Un autre façon d'amener le patient à la compréhension de son mal être.
Il est évident que plus le sujet sera divisé, plus long risque d'être la thérapie.


Arrêtez-moi SVP si j'ai mal compris. Je reformule selon ma compréhension :


Donc un P peut avoir différents états de "Mal être" qui se juxtaposent, ce que vous appelez les "états du moi". En moyenne de 2 à 4. C'est bien ça ?
Et donc le T doit tous les découvrir en écoutant le client, et traiter chacun d'eux indépendamment pour soigner définitivement le P (?)
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:
Leo Lavoie à dit:
Pour ce qui est de l'abréaction du petit. Il faut comprendre que le petit n'était pas gravement névrosé. L'apprentissage de l'école n'est pas une chose naturelle c'est une chose à laquelle il faut s'adapter.

Si, bien utopiquement, l'enfant avait été laissé tranquille, il n'aurait pas souffert du tout de cela. Il a donc présenté des difficultés d'adaptation face à des trucs bien précis. Je n'y vois qu'une influence inculquée à la gestation. L'enfant ne se force pas à apprendre parce qu'il ne sait pas que c'est important et, parfois ceux qui apprennent le mieux à l'école le font par névrose et non par stabilité psychologique saine. Donc je n'y vois là qu'une influence.

Ok dans le cas évoqué c'est possible, je n'exclue pas.

D'ailleurs je suis de ceux qui pensent que les traumas sont plutôt rares en gestation. C'est la nature qui s'ocuppe de l'enfant, il n'a pas froid ni faim, il est protégé en tout points et tout est PRESQUE parfait là dedans pour l'enfant. Je crois donc qu'une abréaction qui est issue d'une régression à la période de gestation puisse dont révéler des inconforts, des influences, mais pas des traumatismes en tant que tel.

Ben c'est là que je ne partage pas votre point de vue.

Pensez vous réellement que l'enfant trouvera ce confort en gestation s'il n'a jamais été désiré par sa mère par exemple, ou que cet enfant vienne d'un viol, ou d'un père inexistant. Croyez vous que ce foetus n'aura pas des empreintes négatives pré-natales sans parler de sa naissance et de son environnement par la suite...

Et vous pouvez m'expliquer à partir de quoi, un évènement vous apparaît comme traumatique alors ?

Pour vos deux dernières questions. Je commence par la première:

Oui je le pense. Je ne crois pas qu'il y aura un impact tellement significatif si la mère se nourrit bien et si elle s'ocuppe de sa santé. Strictement parlant, au niveau de la gestation, c'est la nature qui mène le bal. Mais c'est une école de pensée dont j'admets volontiers la possibilité d'erreur. Je ne connais pas de recherches concluantes là dessus.

Pour la deuxième question. Disons qu'un événement est traumatique quand il laisse une marque qui est source de névrose. Soit par refoulement de l'événement ou par refoulement de ses propres pulsions face à un événement ou une situation. Je ne crois pas que cet enfant fut névrosé en ce sens.
 
M

Métaphore

Invité
Nate, non ce n'est pas ça, je ne vais pas faire un cours, taper ETATS DU MOI sur GOOGLE... :? désolée mais si vous n'avez aucune connaissance c'est trop difficile d'échanger...
 
M

Métaphore

Invité
Leo Lavoie à dit:
Pour vos deux dernières questions. Je commence par la première:

Oui je le pense. Je ne crois pas qu'il y aura un impact tellement significatif si la mère se nourrit bien et si elle s'ocuppe de sa santé. Strictement parlant, au niveau de la gestation, c'est la nature qui mène le bal. Mais c'est une école de pensée dont j'admets volontiers la possibilité d'erreur. Je ne connais pas de recherches concluantes là dessus.


http://laissezlesvivre.free.fr/archives ... foetus.htm

Vous n'avez jamais eu l'occasion de l'étudier?

Pour moi c'est une évidence....


Pour la deuxième question. Disons qu'un événement est traumatique quand il laisse une marque qui est source de névrose. Soit par refoulement de l'événement ou par refoulement de ses propres pulsions face à un événement ou une situation. Je ne crois pas que cet enfant fut névrosé en ce sens.

Le trauma prénatal est souvent source de névrose à l'âge adulte qu'on découvre à travers l'hypnose.


 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
katia (zoulouk) à dit:
Le français de Paulelie est très compréhensible, et ceci est mauvais procès que d'attaquer sur ce critère là.
Après on est d'accord ou pas d'accord avec ses méthodes de thérapeute, ça c'est une autre affaire...

En attendant c'est le seul script qu'on voit. Qui a autre chose à proposer? Et qui va oser proposer, maintenant, sans risquer d'avoir peur de se faire descendre ?

Et rendez vous compte pour ceux qui ont envie d'aller voir un thérapeute, après ces querelles?

Enfin, vous feriez bien tous de taper l'oreiller très fort ce soir et de revenir apaisés sur le forum.

Ah bon, donc pour vous mon intervention constitue une "attaque"? J'en suis fort aise, mais je n'attaque personne.

Regardez comme je critique souvent Métaphore sur son agressivité et elle ne s'énerve pas comme un cinglé. Elle me répond et on passe à autre chose.

Pour ce qui est d'être apaisé, je suis déjà apaisé... Pas faché, pas courroucé et rien du tout de la sorte. Pour les méthodes de Mr Paul, je les connais et je suis d'accord avec ses scripts. Tellement que je me suis demandé s'il n'avaient pas été traduits au français par quelqu'un d'autre. Mais bon... je me suis dit qu'il avait tout simplement été soigné et posé dans ce travail.

Y'a des "querelles" comme vous dites parce que des thérapeutes qui devraient apprendre à garder leur sang froid ( c'est bien utile dans la pratique) s'énervent pour des riens ici. On monte souvent aux barricades... Je me souviens d'une fois ou les gens ici s'étaient emportés contre Eluno pour une niaiserie, comme on dit ici. Il avait parlé tout simplement de la possibilité de vaincre le cancer par l'hypnose.

Moi, je ne viens pas ici pour attaquer ou me quereller, je laisse les autres "danser" tout seuls.
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: je laisse les autres "danser" tout seuls.

Ben oui parce que vous ne savez pas danser tout seul vous... :lol: :wink:
 
M

Métaphore

Invité
Pour Nate : Description des ETATS DU MOI.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats ... tat_du_Moi
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:
:arrow: je laisse les autres "danser" tout seuls.

Ben oui parce que vous ne savez pas danser tout seul vous... :lol: :wink:

Ah non...je ne sais pas, en effet... Ni tout seul ni avec d'autres. :lol:
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:

Pour ceux que ça intéresse....

L'hypno analyse par les signaux idéo moteurs (mouvements des doigts oui/non/je ne sais pas) permet au thérapeute de demander à l'IC du patient si la souffrance évoquée vient d'un conflit intérieur, car le conflit intérieur comme son nom l'indique est une dissociation des états du moi.

Chez un sujet, on peut y voir jusqu'à 10/12 états du moi différents, mais la moyenne est souvent de 2 à 4.

Le sujet développe différents états du moi pour sa survie psychique lorsqu'il est confronté à divers trauma (je rappelle qu'un trauma est la violence émotionnelle que le psychisme a enregisté au moment des faits, pour simplifier).

Thérapie sur les états du moi :

Exemple : Dans certains cas la dépression peut être causée par un ou plusieurs état du moi se sentant isolés, incompris et désespérés. Il importe donc d'écouter (de faire parler le patient) des besoins de ces états pour qu'ils se sentent compris et respectés (appelé également la dualité intérieure), c'est comme si plusieurs personnages se parlaient ou étaient en rivalité..., on demande ensuite au patient de nommer chacun de ses états du moi afin de donner à chacun de ces états du moi de nouveaux rôles pour qu'ils se respectent les uns aux autres, une sorte de coopération avec les divisions intérieures du sujet.

Un autre façon d'amener le patient à la compréhension de son mal être.
Il est évident que plus le sujet sera divisé, plus long risque d'être la thérapie.

Oulàlà... J'ai bien vérifié la page que vous avez suggérée à Nate. C'est de l'analyse transactionelle. Je ne mange pas de ce pain là. Pour moi, l'analyse transactionnelle a son unique façon de nommer les choses et je ne vois pas ce que l'hypno analyse vient y faire.

Mais comprenez moi bien. Je ne rejette pas la chose, ni vos rêves éveillés d'ailleurs... C'est que mon assiette déborde déjà.
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Vous aimerez:
hibou13
  • Question
  • hibou13
Réponses
9
Affichages
1 K
xorguina
xorguina
M
  • Question
  • mhiche
Réponses
17
Affichages
3 K
surderien
surderien
Num
  • Question
  • Num
Réponses
2
Affichages
996
Num
Num
Nouveaux messages
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
29
Affichages
631
ImpulsionHypnose
ImpulsionHypnose
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
11
Affichages
195
Alx00
A
Alexis Savignac
  • Alexis Savignac
Réponses
1
Affichages
101
dide70
dide70
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut