Phobie d'uriner en public (parurésie) et hypnose

#92
Quelqu'un connaîtrait un bon hypnothérapeute sur paris pour régler ce problème de parurésie?
Et sinon y a-t-il des personnes motivées à s'exposer graduellement pour réussir à pisser aux urinoirs?
J'ai vraiment envie de surmonter ça ...

Si tu va voir un hypnotiseur tu peux nous faire un bilan et nous dire si cela a fonctionné

Merci
 
#93
Bonsoir à tous,

Merci Aidan d'avoir initié ce sujet (ça fait un bail maintenant). J'ai 36 ans et je vis avec ce problème qui a impacté socialement la première moitié de ma vie. J'aimerais vivre la seconde en liberté...

Je fais partie du club très fermé des parurétiques depuis l'âge de 12 ans environ. En voyant un camarades de classe uriner dans la seconde où il arrivait à portée de l'urinoir, j'ai pris conscience que je n'était pas en mesure d'en faire autant. Et depuis, la phobie s'est développée. Toutefois, j'ai la chance de pouvoir me libérer dans l'avion et le train, moyennant un peu de temps. En revanche, c'est en compagnie d'amis ou de famille que je stresse le plus car je ne veux surtout pas qu'ils découvrent le problème.

Plus les toilettes sont situées loin de la pièce où se trouve le monde, moins c'est difficile...Mais une ou deux fois par an, je me retrouve dans une situation de calvaire absolu (soirée bière chez des amis dont la porte des toilettes donne sur le salon, match dans un bar avec queue aux toilettes, apéro sur les quais de Seine/Garonne lors desquels il faut faire dans la rue...)

Hors des situations de calvaire, il y a toutes les autres situations où je ne suis pas à 100% avec mes amis car je suis préoccupé par autre chose. Cette maladie est un caillou dans ma chaussure depuis avant qu'internet existe.

Voici deux techniques qui peuvent marcher pour canaliser son esprit et faire venir le précieux fluide (en situation de relative sécurité):
-- Le compte à rebours : quand on approche trop près de 0, on peut diviser les chiffres en demi, dixièmes, etc. pour gagner du temps :)
-- Les jeux de mots : à partir d'un mot, trouver un mot qui commence comme le précédent finit : exemple : chapeau --> poterie --> riz-au-lait, etc.
Bref, occuper l'esprit avec une activité très simple et rassurante qui permet de s'extraire.

En situation de pression, les techniques ci-dessus ne fonctionnent plus, évidemment...
-- Je vais essayer le breath-holding, qui paraît apporter une réponse physique pour passer en force. Vos témoignages me donnent un peu d'espoir.
-- Mais je serais plus favorables à rencontrer d'autres parurétiques (proposition de heyhey ci-dessus) pour progresser ensemble. Ce problème est tellement lié à la peur du regard des autres que je crois que c'est par là qu'il faut commencer. N'hésitez pas à me contacter.

A bientôt,
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#94
Bienvenue Coincé

Je ne sais pas si tu reviendras ici.

Si oui, je pourrais te proposer une reformulation parurétique hypnotique.

Pour que tu règles toi-même définitivement ton problème.

:cool:
 
#95
salut à toutes et tous les parurétiques (moi de même) , bonne année déjà, et de voir tous ces témoignages c'est bete , mais ca me fais rendre compte que je suis pas seul… alors perso j'ai développer des techniques casi infaillible que le retient de respiration (marche debout?), pour uriner assit, mais c'est pas tres agreable non plus (retient d'air+forcer=pets, si trop faite mal de ventre et d'autres truc pas sympa…) Perso je n'ai plus que ca en tete (j'ai 23 ans je dois tous le temps bouger car c'est comme ca, cela fais partis de moi mdr sauf que…jpe pas pisser… je positivais mais la….) C'est fini, je concentre tous mes effort ( nique ma scolarité) pour me sortir de cette merde. jvais quand même allez voir un urologue dans la semaine histoire de rien me faire dépister (c'est rembourser), mais je vous jure qu'on peut tous le faire, sans forcer je pense, cela ne m'intéresse même pas perso. jveux juste pouvoir pisser debout: dehors, au bar, chez mes parents (chez moi) ,amis , STADE ULTIME l'urinoir . si des gens suivent encore les posts tant mieux, en tous cas les amis, on peut le faire on en a la force, sans forcer comme des fous aux moments( saigner des fesses c'est pas cool). je vous tiendrait au courant de mes avancées et si solution il y a
 
#97
Je souffre de parurésie depuis plusieurs années, à savoir l'incapacité d'uriner en public.
C'est hyper courant, c'est ce qu'on appelle "shy bladder" en anglais (vessie timide). Oui l'hypnose peut t'aider, en associant à tes trances des visualisations que tu pourras 'sortir de ton chapeau' quand tu seras en face de l'urinoir. Tu peux par exemple utiliser des métaphores de pouvoir (genre "je compisse le monde", "je mets ma trace") ou simplement t'isoler mentalement (te distancier des gens qui pissent en même temps que toi) ou relativiser.

Gilles
 
#98
merci surderien, en tous cas pour les autres, je vous jure que tout est dans le mentale, j'ai fait une "petite" dépression grâce a cette chose… "mais dans le mal ressort le bien"? vous voyez cette petite voix qui souffle des truc mauvais? "t'es une merde, tu y arriveras pas, met toi sous les rails…" c'est cette meme voix qui doit vous motiver. surtout au moment ou il faut y aller? retournez la contre vous même, utiliser la mais dans l'autre sens, "tu vas pisser mon vieu, stresse pas man" on croirait de la skysophrénie(un peu comme le trouble d'ailleurs^^) perso je nomme ça l'introspection, ou encore l'auto-motivation, c'est ca qui compte. converser avec soi-même rien de mieux. cherchez l'origine si vous le voulez, vous pourrez comprendre le pourquoi, mais pas le comment, donc chercher le pourquoi peut s'avérer inutile mais est surtout très couteux(psychiquement, car rien n'avance et mentalement car cela fait mal au crane). quand à l'auto hypnose j'y connais rien mais cela doit ressembler à ce que je décrit. Nette amélioration depuis HIER dans ma santé mentale de 1 et en plus je me pose deux fois moins de questions, j'ai envie de pisser j'y vais.(sans me poser aucune question) j'arrive dans les chiotte je sors mon calibre (lol) et quoi qu'il arrive, je souffle, me dit que de ne pas pouvoir pisser ce n'est pas moi, je vais pisser car j'en ai envie je peux le faire. (1minutes voir 2 si il le faut). bilan: 1 échecs car j'étais un peu trop ambitieux(toilettes les plus fréquentées de la fac) mais 2 réussites dans des toilettes ou rien n'étais sure avant (ceux du premier étage). Jparle pas de l'urinoir pour demain, mais il est pas loin ce coquin je le sens. Sachant que j'ai aucun endroit secure pour uriner debout( meme chez mes parents) , c'est un bon lieu d'exercice. je bois 2l5 d'eau(pas d'un coup), et des que je sens l'envie, je go, debout. je tente meme des trucs (porte ouverte-fermée, lumière pas lumière). franchement cela devient une obsession tel dans ma vie que je n'ai pas le choix de faire ca, je me sens déjà bien mieu, le soucis n'est pas l'obsession qu'on en fait, mais je pense l'obsession NEGATIVE que l'on en fait (cela me bloque la vie…). . Plus on va se sentir bloquer plus on le sera.(on sait de quoi on parle). finit de faire des plans pour tel ou tel sortie, ce demander ou on va pisser( pas forcément instantanément mais quand même), cette pré angoisse nous bloque déjà avant même d'y être. Certe je fais un énorme travail a la maison (tjrs chez mes parents) et le but est d'adopter la posture adéquate, sentir que cela vient tout seul ,respirer, se persuader SAVOIR qu'on le fait les amis sans se bloquer. pas que l'on peut le faire, mais qu'on le fait. si cela doit devenir un toc et que je dois allez pisser toutes les deux heures, je signe directe. en tous cas je vous tiendrais informer de ma progression, Aidan et les autres, dommage que vous ne faites plus part de vos expériences, auxquelles je me suis beaucoup identifier mais la solution est naturelle je pense los amigos, pas besoin de forcer, retenir respiration( cela bloque encore plus le truc je trouve perso, surtout pour les fois d'après) faut beaucoup de conviction je l'admet mais pas tant que ca sinon ca met la pression. bref à bientôt les amis
 
#99
yo mes pairs, alors je continue la conversation pour vous ou les futur lecteurs, car je l'admet, j'ai pas réussi encore a trouver des articles très encourageant. Donc je vais m'en occuper ;). Cela fait que 2 jours, mais le combat est toujours acharné et c'est pas moi qui vat perdre je vous le dit. Bon dans un premier temps j'ai trouver la posture adéquate pour pisser trankillou mais je peux galérer a la garder au moment ou je pisse et donc la perdre et recommencer, mais JE NE FORCE PAS POUR QUE CA SORTE, ca le fais tout seul, et je vous promet ca fait bizarre x) mais c'est cool. bref donc toujours entrainement intensif chez moi pour apprendre garder la posture, hier je suis allez au fameux toilette pas sure ou ca sorte (bilan 2/2). le soir j'ai appeler mon meilleur pote (au courrant de la situation) je lui ai expliquer le topo(jevais rien lacher…) ca te dit on va boire une bierre?(une canette a coté de la foret) il me répond Chaud. me voila a boire une pinte d'eau avant de partir et donc avec une envie de pisser qui va arriver. on go chercher la bierre et je veux direct pisser a l'angle de la rue (passage,gens…). J'avais viser trop haut direct donc echec mais pas de deception. bierres en mains (mais pas bues), nous partons pas loin de la foret et on go pisser 10m d'ecart environ entre nous. il finit bien avant moi ( le temps que je me lance par ce que plus question de forcer), mais j'etais lancer et il s'est rapprocher, derrière moi genre 2m je lui ai dit "tema mon jet" grosse barre de rire ( et ZERO bloquage ) me voila a crier je pisse ca m...). premier test en présence de quelqu'un qui est venu ce coller a moi en plus(pas voulu de ma part) reussite^^.
bref on decaps la bierre(50 cl) sinan c'est pas drole ^^ , on se pose sur un banc dans la rue et bim 40 min plus tard reenvie.( ptite rue tranquille mais avec du passage, lumières, fenêtres… Bref vous voyez le truc venir^^, J'affronte cette ruelle a 4 m de mon pte, pleine lumière et a découvert. bim je sors et la j'adopte la posture puis la perd au bout de quelque seconde de jet. je range tout, fait deux pas sur la droite, ressort tout, et la même chose (posture…), je refait 2 pas a gauche la je garde la posture jusqu'à la fin (bon pipi) et la soulager vraiment. Après la 2 ieme bière, rebelotte re-envie sauf que ba 1 litres en tout ca fait un litre, donc me voila un peu toucher. bref je go pisser dans un endroit ou j'avais déjà échouer seul, tjrs le poto a coter de moi et là un peu plus galère (genre 5,6 je sors, range…) mais 4 minutes en tout et resoulager. après la 3e et la dernière, rerebelotte. et le poto aussi. Alors le lancement a été difficile, mais en une seul opération c'était régler. YES. Mais aujourd'hui, j'ai retenté les toilettes les plus fréquenter de la fac( bruit, conversation… on entend tout.) dans lesquels j'aavais jamais mis les pied avant l'échecs. j'arrive la nouvelle posture 8 goutes puis perte de la posture. je refais ma ptite tech, pareille 4 goutes. je refais la technique ET LA BIM tout est sorti. J'AI PISSER DANS CES PUTAINS DE CHIOTTE SANS FORCER. plus tard dans la journée, fallait que j'y retourne, mais j'étais au deuxième, première fois sans soucis, deuxième fois j'ai du refaire ma technique pour radopter la bonne posture. bref j'y suis pas encore je vous l'admet. mais en 4 jours je voit la diff, je suis pas suivit par un psy ni rien, juste ma volonté vos anciens messages et les choses d'internet. je sais pas combien de ttemps encore cela va me prendre mais je lâcherai pas. je le fait pour moi, pour la vie que je veux mener. Mais aussi pour vous lecteurs qui souffrez de la même choses et qui ne trouvez rien de vraiment réconfortant. Je continuerais d'alimenter le blog pour nous. a plus
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
Posteur du mois
Bravo,mais si vous persistez à pisser sous les fenêtres ou dans les coins de rue,je vais vous appeler "le mannequin pisse"..Il y a des endroits pour se soulager et pas la peine d'en faire trop....
 
je suis complètement d'accord,mais le but etant d'uriner dans des endroits de plus en plus anxiogène, je vérifie en premier que je peut le faire partout, ensuite partout sans y penser, et une fois ca atteint, je sélectionnerais des lieux plus tranquille, sans répercutions pour les autres :)
 
salut a tous, bon je continue tjrs la lutte, et les progrès sont présents. mais cela coute pas mal d'énergie. faut beaucoup de repos. l'entrainement chez moi est de mieu en mieu, casi 100% de réussite debout sans forcer. en extérieur c'est un peu plus compliquer. peu d'évolution par rapport a la dernière fois mais pas de regression. chez les amis j'y arrive mtn sans forcer, mais pas forcement debout. Je suis par contre fatiguer car il s'agit de modifier un comportement, et cela demande de l'énergie psychique, mentale et physique. il faut de grosse nuit de repos je pense et pas mal de sucre pour donner l'énergie au cerveau. Je diminue aussi les quantité d'eau bu en une journée car 3 litres ca fais beaucoup (trop d'eau serai apparemment néfaste). je vais essayer le sirop a la place en plus petites quantité (2litres je pense) . la posture je la tien vraiment bien chez moi et quelque fois dehors, sinan je refais ma tech(ranger/ressortir). je lache tjrs pas le truc. je prend pas les échecs (seulement 2 dans la semaine) comme des défaites au contraires toujours motivé. on peu tous le faire les amis. je vous dis a la prochaine. Tchou
 
Les amis j'ai la solution :)))) (plus simple a dire qu'a mettre en place). Il faut oublier tous les échecs, toutes les situations anxieuses où l'on a pas reussi, les causes de pourquoi on y arrive pas… bref arreter de se sentir coincé, arreter d'y penser pour somatiser le bon comportement. je vais travailler la dessus maintenant, ne plus me poser de questions (quand j'ai envie j'y vais). vivre et kiffer. je vous tiendrais au jus a plus
 
Recherchez l'intention positive qui va avec peut être une piste intéressante pour réfléchir à ce problème. Je ne vois pas comment nous pourrions imaginer trouver une explication ou encore une solution sans en savoir plus.. Creusez avec votre hypno ou avec un PNListe...
 

Vous aimerez:

Meilleur partage

Haut