Formation Hypnose

Phobie d'uriner en public (parurésie) et hypnose

  • Initiateur de la discussion aidan2021
  • Date de début
A

aidan2021

Membre
messages
17
Points
860
Localisation
Paris
Bonjour à tous,
Je suis tout nouveau sur le forum, et je vous remercie d'avance de bien vouloir me donner vos avis et conseils.
Je souffre de parurésie depuis plusieurs années, à savoir l'incapacité d'uriner en public. Cela peut paraître fou mais pourtant j'ai découvert il n'y a pas si longtemps sur internet que cette peur avait un nom. Je ne me souviens pas clairement comment j'ai développé cette peur, mais elle prend de plus en plus de place dans ma vie de tous les jours.
Il m'est impossible de faire pipi dans un urinoir, dans un train ou avion, même dans des toilettes fermées. Parfois chez des amis j'ai beaucoup de mal aussi. Je peux avoir une envie atroce mais il n'y a rien à faire, c'est bloqué.
Je pourrais vous raconter mille et une anecdotes sur des situations bloquantes. Le soucis c'est que j'anticipe de plus en plus, si bien qu'il m'arrive d'angoisser plusieurs jours à l'avance quand je vais partir en déplacement: Où est-ce que je pourrai faire pipi? Est ce que j'aurai le temps? Est ce que je vais y arriver? Et si je n'y arrive pas, comment je vais arriver à tenir pendant ces longues heures?
Voici les questions "type" qu'un parurétique comme moi est amené à se poser.

Si je m'adresse à vous, c'est que j'ai choisi de tester l'hypnose avec un praticien pour tenter d'effacer cette peur. Tout d'abord j'avais lu un livre sur l'auto-H de K. Finel qui m'avait poussé à en découvrir davantage sur l'hypnose, n'ayant pas réussi les techniques d'induction proposées dans un de ces livres.
Puis pour optimiser mes chances, je suis allé voir un hypnothérapeute qui pense pouvoir me "guérir", même s'il n'a jamais rencontré de personnes atteintes de cette phobie. A la première séance, je n'ai pas réussi à rentrer en transe car j'étais très crispé. La deuxième fois, on a fait une séance sur le lâcher prise. Le praticien m'a raconté une métaphore avec un arbre. Et à la fin, je n'arrivais plus à ouvrir les yeux, mon rythme cardiaque variait beaucoup, et un de mes doigts se levait au fur-et-à-mesure, sans qu'on me l'ait suggéré.

Je voudrais savoir si vous avez rencontré des personnes atteintes de cette phobie qui ont obtenu des résultats avec l'hypnose. J'ai vraiment envie de m'en sortir parce que cette peur commence à avoir de réels impacts sur ma vie sociale, comme vous pouvez l'imaginer. D'autre part, j'aimerais beaucoup devenir autonome en hypnose, si elle est efficace sur mon problème, car les séances coûtent chères, et je ne peux malheureusement pas me permettre d'en faire beaucoup.

Je vous remercie pour votre aide précieuse.
 
Hope39

Hope39

Membre
messages
58
Points
1 210
Localisation
Grenoble, France
Et comment faites vous pour défequer ?
Pas de souci ?
 
L

Lau001

Membre
messages
16
Points
610
jeantro à dit:
Bonjour L001 j’échangerais avec plaisir mon problème de parurésie avec le tien de ton côté la solution est plus simple il suffit de mettre une protection, même si je peux comprendre la gêne occasionnée, mais tu n’auras jamais cette douleur que l’ont rencontre lorsqu’on ne peut pas uriner c’est un enfer à vivre dès que l’on se trouve à l’extérieur et que le seul moyen d’uriner dans un toilette public. Il n’existe aucune solution à ce jour pour régler facilement ce problème, ça parait sûrement fou pour toi sachant que c’est l’inverse.

Mais je comprends très bien et je te soutiens chaque handicap est une lourde charge à supporter tout au long de sa vie.

Oui je comprends bien que cela ne doit pas être évident non plus... :( je garde espoir pour en guérir un jour...et pour moi mettre une protection n'est pas une solution, elle ne fait que répondre à mes angoisses (ne pas boire, mettre une protection, m'empêcher de vivre, être obsédée par l'idée de trouver un WC, de me faire dessus devant tout le monde). Et honnêtement une protection hygiénique ne retiendrait pas toute mes urines, car même quand je ne bois pas , je vais aux toilettes toute les deux heures et j'élimine quand même (même si c'est peu) ! donc ça ne me rassure pas vraiment.
J'ai l'espoir d'être libre comme avant et de ne pas me soucier si il y a des toilettes et si j'aurais envie de faire pipi et bin tant pis je me retiendrais ! plus facile à dire qu'à faire mais je vais me battre.
Je ne sais pas si c'est la même douleur mais quand j'ai ces angoisses je souffre énormément, j'ai la vessie contractée, lourde comme un ballon, le méat urinaire en feu alors souvent j'élimine 25 cl donc pas grand chose. Même après avoir uriné j'ai encore mal à la vessie car enfait c'est la peur qui est là, que j'essaye de faire partir en me rassurant et en retournant aux toilettes plusieurs fois.. en plus de ça j'ai les jambes qui flageolent, je suis partagée entre l'envie de fuir aux toilettes mais souvent je reste sur place en attendant que ce sale quart d'heure passe et je compte les minutes pour me libérer des cours (que je n'écoute pas puisque je suis focalisée sur ma tension urinaire). Bref je vis un calvaire. Pire ou moins que le vôtre peu importe, la souffrance est là. Heureusement chez moi je peux être enfin moi même et relâcher toute cette pression, sinon je pense que je ne tiendrais pas. Merci pour vôtre lecture et bon courage.
Je vous souhaite bon chance et j'espère que vous allez guérir de ces troubles qui nous gâchent la vie !
 
Nolan16s

Nolan16s

Membre
messages
3
Points
210
Bonjour tout le monde, ce forum me rassure à propos de ce problème persistent.
Mon nom est Nolan et je suis atteint de paruresie depuis mes 5 ans environ j'en ai maintenant 16 et j'ai enfin pu commencer à avoir de l'espoir pour vaincre cette chose abominable.
Donc me suis baladé sur plusieurs forum en quête de solutions mais je n'ai pas vu de personnes atteintes depuis leur plus jeune enfance et j'aimerais savoir si il y a d'autres gens comme moi qui depuis leurs plus jeune enfance sont atteints par ce problème.
De plus je vais essayer le breath holding cité ci-dessus (ça tombe bien, les vacances son fini je vais pouvoir essayer de m'y habituer au lycée 😉).
Et sinon merci a vous pour tous ces commentaires car ils peuvent changer des vie et j'espère que ça me permettra de pouvoir savoir quelle sensation ça fait de pouvoir uriné sans là peur de ne pas pouvoir le faire (car étant jeune je ne me rappelle plus ce que ça fait).
Alors si jamais ce forum est encore actif je vous donnerai mon impression sur cette technique.
 
Damienne LOUVIGNE

Damienne LOUVIGNE

Membre
messages
33
Points
1 010
Age
52
Localisation
Trégourez, France
aidan2021 à dit:
Merci pour ta réponse. Oui je pense voir où tu veux en venir. Je peux essayer de me désensibiliser comme ça. Quand je suis dans une situation difficile pour pisser, je sens que ma vessie est "bloquée". C'est vraiment bizarre mais je n'ai pas du tout la même sensation que quand je me sens à l'aise, tout seul chez moi (ou dans d'autres situations d'ailleurs, et heureusement pour moi quand même).



J'ai 23 ans. Et j'ai commencé à développer ce problème au début de mes années d'études supérieures. En fait j'ai quasiment jamais pissé dans un urinoir de ma vie. Et je me souviens qu'une fois, je parlais avec un ami et on a décidé d'aller pisser au même moment. Et lui est allé à l'urinoir, moi j'avais l'habitude d'aller en cabine, donc j'ai fait comme lui. Et là je ne suis pas parvenu à faire pipi. Et ça m'a marqué quand même. C'était la première fois que je bloquais. Maintenant je bloque dans des situations beaucoup plus confortables, en toilettes fermées, au restaurant, dans un train, avion, chez des potes, etc... C'est pour çà que c'est devenu très gênant.

La parurésie est considérée comme une phobie sociale parce qu'on bloque lorsqu'on interagit avec les autres. Tout seul je n'ai aucun problème pour uriner. A côté de ça je ne suis pas quelqu'un de timide. J'ai pas spécialement peur de prendre la parole en public face à des gens que je connais pas, etc..
Mais c'est vrai que je suis quelqu'un de stressé, et j'ai beaucoup de mal à me détendre parfois. Je pense que mon "caractère" ne joue pas en ma faveur sur ce point. J'aimerais tellement ne jamais avoir bloqué et ne jamais avoir su qu'il était possible de ne pas arriver à faire pipi lorsqu'on en a envie. Il y a une grosse part d'appréhension et de visualisation avant même de passer à l'acte, et c'est ça je pense qui participe au blocage.

Bonjour AIDAN2021

Lorsque je te lis, ce qui me saute aux yeux c'est le rapport à l'autre.
L'intimité semble pour ton conscient primordial et cela revoie à l'estime de soi.
La comparaison automatique que l'esprit fait lorsque nous sommes en circuit restreint est automatique.
Nous réévaluons notre normalité ou notre capacité à être à la hauteur.
Il faut aller chercher de par mon expérience de thérapeute dans la base de la construction émotionnelle, c'est à dire dans les premières années de vie, car c'est là que notre psychisme se construit.
Il y a eu visiblement un effect "bouton rappel" de quelque chose d'ancien.
J'en veux pour preuve les cas de cystophobie que j'ai eu à traiter en consultation en cabinet et à distance.
Les phobies s'installent après les blocages, car le problème n'est pas réglé.
Tant que l'inconscient n'a pas réussi à passer le message au conscient il envoie des blocages, ou des douleurs dans les parties du corps concernées par la symbolique.
Ici c'est la vessie qui bloque: or uriner c'est extraire quelque chose de son corps.
La partie basse représente le fondement de soi, c'est donc exposer son intimité en urinant devant l'autre.
La pudeur n'est pas l'apanage de tous, et les personnes non pudiques considèrent leur corps comme une partie normale à montrer car ils sont ok avec eux même.
La comparaison n'est pas de mise car ils sont ok avec l'estime d'eux même .
La vessie est une poche qui a pour fonctions de recevoir l’urine produite par les reins, de la retenir et de l’éliminer.
Un problème avec la vessie sera principalement en lien avec un problème de territoire, on le retrouve souvent dans les cas d'énurésie chez l'enfant et l'adolescent ( ils marquent leur territoire en faisant pipi )
On peut se sentir envahi sur ce qui représente notre territoire, notre espace, ce qui a de l’importance pour nous, nos affaires personnelles, etc.
Un problème avec la vessie peut également être en lien avec la peur d’une personne ou de quelque chose qui représente l’autorité. Il y a souvent aussi un sentiment d’impuissance soit face à l’autorité ou par le fait que l’on n’arrive pas à avoir de l’autorité.
Mais dans votre cas je pencherais plus pour le problème inconscient de territoire, quelque chose qui fait que vous avez eu un effet miroir en vous retrouvant en intimité forcée ( besoin de se sentir obligé d'uriner en présence de l'autre alors que votre inconscient avait besoin de se cacher pour ne pas se comparer )
L'idée est de faire une anamnèse sur votre passé ( rapport avec l'autorité père /mère) et de voir ce qui a déclenché en vous cette peur inconsciente de marquer son territoire en toute sérénité.
Vous vous trouvez ensuite dans des situations d'inconfort permanent même chez vous, car l'inconscient envoie un signal d'alarme disant que vous n'êtes en intimité nulle part.
Votre conscient cherche alors à analyser si quelqu'un vous épie et devient obsessionnel...
Une fois le schéma trouvé, il sufit de travailler en submodalités pour couper cette peur et cette insécurité.
Voilà comment je traiterais la problématique.

J'espère vous avoir un peu aidé.

Bien cordialement

Damienne LOUVIGNE
 
Vous aimerez:
N
Réponses
6
Affichages
4 K
Noodle
N
W
  • Question
  • warrior
Réponses
8
Affichages
8 K
rfi33
R
M-sisley
  • Question
  • M-sisley
2
Réponses
44
Affichages
17 K
thesupervins
thesupervins
Nouveaux messages
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
29
Affichages
631
ImpulsionHypnose
ImpulsionHypnose
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
11
Affichages
195
Alx00
A
Alexis Savignac
  • Alexis Savignac
Réponses
1
Affichages
101
dide70
dide70
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut