Plusieurs questions...

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par pillywigynn, 5 Octobre 2009.

  1. pillywigynn

    pillywigynn Membre

    Inscrit:
    5 Octobre 2009
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Bonjour,

    j ai 2 questions...

    J aimerai savoir si il etait possible grace a l hypnose, d enlever une personne, un vecu avec elle par hypnose ?

    connaissez vous une personne qualifier sur boulogne Billancourt dans le 92 ?

    Merci de vos reponses...
     
  2. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Boudiou mais quel question???? :shock: c'est dingue ça comme questions :shock: ?? qu'est ce que tu veux faire toi a enlever une personne :shock: t'aimerait qu'on t'hypnotise et qu'on t'enlèves? qu'on te fasse pleins de trucs que t'en sait rien et te relacher comme un cobaye, de la viande périmée???voir pire?? :x

    Içi il n'y a pas ce genre de chose, les hypno sont des gens qui sont là pour aider,"soigner" et pas là pour faire du mal ou contraindre...toute façon je ne pense pas que celà se puisse :roll:
     
  3. zorro

    zorro Membre

    Inscrit:
    31 Janvier 2008
    Messages:
    212
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Xorgui, t'as pas compris. Pilly il demande si on peut lui enlever quelqu'un de la tête. Il a dû avoir une histoire qui s'est pas terminée par un happy end et il voudrait l'oublier.
    Pilly, on pourra pas te la faire oublier, par contre ça pourra devenir un souvenir neutre, qui te fait ni chaud ni froid.
    Ya des adresses de thérapeutes sur le site, et si yen a pas à BB, tu prends le RER et tu pousses à Paris.
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    on n'enlève pas l'histoire, on permet à la personne de se libérer du passé pour redevenir sereine.
    je connais qqn de très bien à clichy. je vous envoie ses coordonnées.

    Valikor
     
  5. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    :oops: mer...credi ,désolé, je l'ai pris au premier degré...jme suis fait un film...méa culpa...escuse moi....si c'est ça ben en effêt peut pas l'enlever mais reussir a ce qu'il n'y ai plus que de l'indifférence ça c'est possible :wink:
     
  6. pillywigynn

    pillywigynn Membre

    Inscrit:
    5 Octobre 2009
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    oui c est juste pour ne plus y pensé, elle hante mes esprits et c est dur :-(
     
  7. esperence

    esperence Membre

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Messages:
    716
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    Acceptez de lui rendre sa liberté....
    c'est accepter de retrouver la votre.

    Je ne sais pas si cette phrase vous parle !!
    elle peut vous aider a voir différement .
     
  8. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    D'abord, vous êtes-vous donné du temps de deuil. Un vrai temps dans votre esprit pour vivre votre peine? Ne pas la nier, ne pas la rejeter, ne pas la refouler?

    Dans toute situation de ce genre, que ce soit un décès, une rupture de couple ou séparation, divorce avec quelqu'un qui nous fut cher, il faut repecter ce processus naturel qui s'impose à nous et le vivre. Vivre son deuil. Sinon on passe par dessus et il se retrouve en arrière de nous et nous mord l'arrière train comme un chien frustré qui nous poursuit.

    C'est sans doute ce qui vous arrive. L'acceptation passe par le deuil mais on ne fait pas le deuil pour passer à l'acceptation. On le fait parce que tout en nous nous appelle à le faire. Si on écoute pas, il arrive ce qui vous arrive.
     
  9. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Vivre son deuil.ça ok compris :wink: Sinon on passe par dessus et il se retrouve en arrière de nous et nous mord l'arrière train comme un chien frustré qui nous poursuit.

    C'est sans doute ce qui vous arrive. L'acceptation passe par le deuil mais on ne fait pas le deuil pour passer à l'acceptation.léo? zorro sos :lol: c'est à dire...qu'on se force pas a faire son deuil pour accepter? ou un truc comme ça????? :oops: et ouai encore :? On le fait parce que tout en nous nous appelle à le faire. Si on écoute pas, il arrive ce qui vous arrive.
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Certainement, mais tout dépend maintenant depuis combien de temps il fait son deuil, de combien de temps a été leur relation, tout est à prendre en compte.

    L'âge de pillywigynn est aussi important, si c'est un jeune homme de 16 ans et si c'est sa première amoureuse, cela sera différent d'un homme de 45 ans.

    Au delà de ça, une rupture très mal vécue où le deuil n'est plus à faire mais un travail de fond sur l'abandon.

    Difficile de dire sur un forum l'étendue de sa souffrance aujourd'hui et les causes.

     
  11. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Oui, voilà, on ne se force pas à faire son deuil car on aura tendance à précipiter les choses pour "tourner la page". Je préconise même de porter un signe de deuil. Un bijou de peu de valeur, un cordon de cuir noir au poignet... ça peut être visible de tous ou dissimulé tant que l'on "marque" ce deuil avec quelque chose de ponctuel.
     
  12. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    le temps nécessaire? connerie.

    relisez la technique du deuil (ou du pardon) en hypnose ericksonienne et pnl...

    certains ne feront jamais leur deuil, d'autres en 2 semaines, c'est fait. (un copain a fait sponanément le deuil de sa mère décédée du cancer et qu'il aimait en 2 semaines).

    si vous ne les aidez pas, ils n'y arriveront pas... une thérapie brève, c'est de l'action, pas de l'analyse.
     
  13. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Valikor, comment percevez-vous chez l'autre qu'un deuil est fait ?
    Le deuil d'une mère chez un homme ? D'un père chez une femme ?
    Un signe particulier ? Une attitude ?

    -----------------------
     
  14. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    quand il en parle, c'est sans la douleur, sans le manque, sans la tristesse, sans le regret ou l'injustice... juste une émotion positive : les bons souvenirs liés à la personne disparue.

    ou vous pouvez demander à la personne ce qu'elle ressent....et à quel point...ce que je ne manque pas de faire.
     
  15. curieuse

    curieuse Membre

    Inscrit:
    28 Septembre 2007
    Messages:
    47
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360
    Localité:
    Val de Marne
    Je suis d'accord Valikor mais parfois le manque est tout de même là, surtout pour la perte d'un enfant, mais oui on peut en parler sans douleur, ce qui est mon cas, l'hypnose m'a appris a gérer ces émotions sans sombrer même si parfois c'est un peu plus difficile, dans ce cas là je refait le travail en A.H et je retrouve une certaine sérénité..
     
  16. Métaphore

    Métaphore Invité

     
  17. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Le deuil... attachement-abandon-rupture...
    L'autre nous manque, parfois on aurait encore voulu dire quelque chose à quelqu'un et on ne l'a pas fait, on regrette, on ne peut plus.... c'est trop tard...
    Et on peut se ronger avec cela...

    On a pas pensé que tout n'est pas eternel... et ainsi sommes nous broyé par un accident de la route d'un proche... et surtout si nous nous sommes disputés juste avant...encore pire....

    On n'a pas dit ou exprimé à ceux qu'on aimait, qu'on les aimait.... à temps....

    On vit comme si tout restait figé.... eternel, et au moment du deuil grande douleur...

    N'est on pas guéri du deuil au moment où on garde le souvenir vivant de la personne en son coeur... dans sa totalité (ce qu'elle était) ce qui rend l'autre eternel ?
     
  18. Métaphore

    Métaphore Invité

    :arrow: N'est on pas guéri du deuil au moment où on garde le souvenir vivant de la personne en son coeur... dans sa totalité (ce qu'elle était) ce qui rend l'autre eternel.

    Chacun vivra un deuil différemment, ce que je veux dire, c'est que si c'est perte occasionne une très grande souffrance qui empêche de vivre normalement, cette souffrance peut souvent ramener à d'autres évènements vécus dans le passé non résolus, donc en hypnose on travaille sur l'émotion du deuil, mais aussi, on demande au patient s'il a déjà connu cette même émotion de perte, d'abandon dans le passé, car perdre qqu'un c'est comme un abandon, donc il est important de savoir si cette émotion de deuil présent le ramène à un autre évènement avec la même émotion.
     
  19. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    :arrow: Oui, voilà, on ne se force pas à faire son deuil car on aura tendance à précipiter les choses pour "tourner la page". Je préconise même de porter un signe de deuil. Un bijou de peu de valeur, un cordon de cuir noir au poignet... ça peut être visible de tous ou dissimulé tant que l'on "marque" ce deuil avec quelque chose de ponctuel
    Oui, je comprends la démarche...a l'ancienne...autrefois il fallait parté un ruban noir tout le temps du deuil.......je comprends ne as précipiter mais celà peut être long aussi !!

    :arrow: le temps nécessaire? connerie.

    relisez la technique du deuil (ou du pardon) en hypnose ericksonienne et pnl...

    certains ne feront jamais leur deuil, d'autres en 2 semaines, c'est fait. (un copain a fait sponanément le deuil de sa mère décédée du cancer et qu'il aimait en 2 semaines).

    si vous ne les aidez pas, ils n'y arriveront pas... une thérapie brève, c'est de l'action, pas de l'analyse.
    Je suis d'accord aussi avec ça....le deuil peut se vivre vite fait si jpuis dire surout si l'on croit aussi a certaine chose et exemple d'autres pays..je parle pour la mort....pour une rupture là ça peut être aussi vite fait si 'lon sait que c'est bien pour nous au finalet encore car même le sachant tjrs pas évident parfois :roll: ......mais celà peut également donc ne jamais se faire?????....pouvez vous me dire comment vous faites une thérapie brève? quel va être le déclecheur ou comment vous y arrivez svp.......

    Entre les deux...difficile de trouver le juste milieu.....long ça fait mal;très mal jusqu'a ne plus avoir mal ou toute sa vie avoir mal!!......court, très court, celà peut être bien,super bien,après tous pourquoi souffrir encore! culpabiliser?remords?regrêts?...mais comment savoir si ce n'est pas enfouie ou cacher pour ressortir plus tard :roll: car même si sur l'instant plus d'émotions négatives...ne peuvent elles pas revenir,remonter un jour a la surface,un jour de grand blues :roll: ....
     
  20. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Pourquoi souffrir encore ?

    (Ne souffrez plus....) Culpabiliser, remors, regrets... on n'y peut plus rien... on peut juste faire mieux...la prochaine fois.
    Comment pourriez vous faire pour faire mieux la prochaine fois ?

    Pourquoi penser à quand ça remonterai un jour dans le futur ?
    Il est toujours temps de voir à ce moment là ?
    Pourquoi anticiper dans la négative ?
     
  21. Métaphore

    Métaphore Invité

    Décidément Katia, je ne comprends pas vos questions :

    :arrow: Pourquoi penser à quand ça remonterai un jour dans le futur ?

    Remonter dans le passé OK, mais remonter dans le futur je ne connais pas... :shock:
     
  22. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Remonter dans le futur connais pas ...

    Vous comprendre ?

    Un fait ancien qui reviens dans le futur... (un truc de l'enfance) il vient bien du passé pour aller dans le présent et le futur s'il n'est pas résolu, non ?

    Remonter donc.... dans le futur... ?

    Compris .... ?

    Ami paradoxe....
     
  23. Métaphore

    Métaphore Invité

    J'avais bien compris Katia, mais je trouve votre phrase ambigue...

    Non il vaut mieux comprendre tout de suite vos émotions dérangeantes face à des situations présentes qui vous font souffrir et/ou vous créez des somatisations.

    Il est inutile d'attendre la prochaine situation qui vous plongera dans le même état, car encore une fois il s'agit d'une programmation inconsciente....

    Mais je précise qu'à l'état conscient, il est difficile de travailler sur ces émotions sans mettre en place un protocole adapté.
     
  24. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Ce que je dis c'est qu'il faut faire son deuil. C'est un processus naturel.

    Maintenant, est ce qu'on peut faire ce deuil en "accéléré" grâce à l'hypnose ou la PNL ou EMDR c'est une autre histoire.

    Mais la raison pour laquelle je mentionne la chose c'est que les gens ont tendance à essayer de passer outre, de refouler, de se nier le droit à la peine. Je suis de ceux qui pensent que de se nier le droit à la peine est la voie rapide vers la dépression.

    Je persiste et signe en disant que cela prend le temps qu'il faut. Ceci dit, le temps qu'il faut en hypnose ou en thérapie peut être le temps de quelques séances, c'est selon le cas. Mais sans thérapie à proprement parler, il faut se donner le temps du deuil.

    Ça ne me dérange pas d'être contredit, même que ça m'amuse bien les débats. Mais pourquoi allez contre ce que je dis alors qu'on peut aller dans le même sens juste en rajoutant des détails que j'aurais peut-être juste oublié de dire? Et je n'ai pas parlé d'analyse ici.
     
  25. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Enfin Valikor, je posais la question car j'ai remarqué à quelques reprises que le deuil d'une père pour une femme ou d'une mère pour un homme se conscientise souvent pas... un fort désir sexuel...

    Mais bon, ma façon de travailler est un brin différente de la vôtre mais je me demandais si les "symptômes" de conscientisation du deuil étaient les mêmes !

    -------------------------
     
  26. Métaphore

    Métaphore Invité

    Perso, je comprends ce que vous dites Léo, et vous n'avez pas tord, mais là si on reprend le message de départ, on peut travailler sur cette souffrance ressentie, car elle ne vient pas forcément du deuil à faire, mais d'une autre souffrance, donc on répond à la question du posteur.
     
  27. Métaphore

    Métaphore Invité

     
  28. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Ok merçi léo...donc il vaut mieux quand même y ajouter l'hypno avec vos truc que je ne compredns tjrs pas pour l'instant...mais avec celà peut donc aider a faire son deuil plus vite et surtout définitevement sans se retrouver un jour avec ça qui ressort encore et encore en moment de faiblesse ou de blues..vous voyez..vraiment définitivement????Pour une rupture, pour le deuil d'un enfant...là je pense qu'il y a en plus ses remords,cette culpabilité de croire parfois qu'on n'aurait pu :roll:(je sait vous allez me dire que c'est le passé et que l'on peut plus rien y faire mais ça n'empêche pas d'y penser parfois et que celà fasse encore souffrir!!) pas pareil qu'un deuil d'une personne agée de maladie ou comme ça vous voyez? là pas vraiment coupable...enfin là moi jsuis pas dutout objective c'est pour ça que je comprends cette question......donc par hypno celà peut donc être définitif vraiment????
     
  29. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Enfin, ce sont mes propres observations...

    Le parent (mais dans les familles nombreuses, ça peut être un frère ou une soeur ainé (e)) est le premier grand amour de notre vie, celui qui colore toutes nos relations futurs.

    Faire le deuil de ce premier grand amour libère en quelque sorte une sexualité que je qualifierais "d'exclusive" ...

    Pour aller encore plus loin dans mes observations, l'homme n'aurait sans doute plus besoin de ces petites pilules bleues si la conjointe faisait le deuil définitif de son père. Le processus est le même pour la femme.

    C'est ce que j'appelle un "symptôme" de conscientisation... c'est un symptôme physique et très palpable... je dirais... :lol:

    -------------------------
     
  30. Métaphore

    Métaphore Invité

    Heu... désolée mais je ne suis pas du tout votre raisonnement...

    Déjà en général ce sont nos parents qui nous éduquent donc notre modèle ou attachement bon ou mauvais, mais admettons que ce soit un frère ou une soeur, pourquoi vous parlez de grand amour ?.... c'est un amour fraternel, une image positive ou rassurante, mais je ne vois pas de rapport avec un deuil à faire ?...on peut être fière ou admirative de notre soeur ou frère jusqu'à la fin de notre vie, sans pour ça faire un deuil, de plus qui libère une sorte de sexualité ?... alors là vraiment je vois pas du tout de quoi vous parlez...

    Et la suite est une vrai énigme ? je me demande quelles sont vos lectures pour avoir un tel raisonnement ?...ces pilules bleues c'est quoi ?

    :arrow: C'est ce que j'appelle un "symptôme" de conscientisation... c'est un symptôme physique et très palpable... je dirais.

    Ah bon ? et quel est ce un symptôme physique et très palpable ?...

    Je ne vous suis pas du tout... :shock:
     
Chargement...