1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Conflits inconscients

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Sambiz, 28 Juillet 2009.

  1. Sambiz

    Sambiz Membre

    Inscrit:
    19 Février 2009
    Messages:
    121
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    J'avais lu quelques part que certaines anomalies du comportements étaient du à certains conflits inconscients, est-ce que quelqu'un pourrait m'en dire plus à ce sujet ?

    Qu'es-ce qu'un conflit inconscients ?
    Est-ce lorsque l'inconscient ne sait pas se décider entre deux solutions ?
    A quoi est-ce du ?
    Comment le résoudre ?

    Merci d'avance !
    Au revoir
     
  2. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Le conflit inconscient est la source de la névrose. Par exemple si vous souffrez d'un "TOC" (trouble obsessif compulsif) comme de ressentir le besoin de vérifier 10 fois les feux de la cuisinière avant de sortir ou que vous vous lavez les mains 20 fois en dedans d'une heure, ce sont là des symptômes de névrose. Bien des troubles de l'humeur sont des symptômes de névrose.

    Mais ce n'était pas la votre question, je ne disais cela qu'en introduction.


    Je vous donne un exemple d'un conflit inconscient: L'enfant veut s'affirmer en tant que personne disons; Il y a d'ailleurs une phase précise ou l'enfant a cette pulsion. Mais le parent ne le comprend pas, il pense que l'enfant devient difficile et il pense que l'enfant est sur le chemin de la délinquance.

    Alors il le rabroue et le punit à ce moment là jusqu'à ce que l'enfant, qui, lui, perçoit la perte d'affection de son parent et les punitions comme une menace à sa vie (oui il le perçoit comme ça plus ou moins directement), doit choisir alors entre l'affirmation de soi que lui commande ses instincts de développement bien naturels et l'approbation du parent qui lui assurent, dans sa perception, sa survie.

    L'enfant choisira, la plupart du temps, l'approbation et l'affection. Il doit donc refouler son besoin de s'affirmer qui restera une phase de développement non résolue... Mais elle ne disparait pas!

    Elle reste là toujours en sourdine et en conflit avec son besoin d'approbation parentale et, bientôt, de la société en général (le conjoint ou la conjointe, les patrons, les amis) Le conflit est là. Et la névrose (dans ce cas un des symptômes serait ou une personalité rebelle ou une personalité trop conciliante) est bien assise dans le subconscient.
     
  3. Sambiz

    Sambiz Membre

    Inscrit:
    19 Février 2009
    Messages:
    121
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Merci pour ta réponse Leo !

    Est-ce que les conflits remontent toujours nécessairement à l'enfance ?

    Je sais que l'enfance est très importante car c'est la ou se met en place les divers croyance, comportements de manière inconsciente et qui seront par la suite bien ancré avec le temps !

    Donc si on prend l'exemple donné, la personne ayant plutôt choisi l'affection des parents, une fois grande sera une personne timide, manquant de confiance et d'estime de soi ? C'est à dire se laissant accepter des choses qu'elle n'aiment ( ou ne veux ) pas par simple besoin d'acceptation et d'affection et aussi par passivité du au manque de confiance en soi ??

    Est-ce que la solution pour cette personne, serai une régression avec recadrage ou rvh ??

    Est-ce que l'hypnose est le seul moyen efficace pour ce genre de conflits ? Ou est-ce que le simple fait de savoir d'où provient le conflit "guéri" la personne en question ?

    Pour ce qui est des toc, je ne vois pas trop les rapport avec le conflits inconscient !
    Pourrais-tu m'expliquer stp !
     
  4. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
     
  5. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Les conflits inconscients, sont un modèle descriptif /explicatif issu de la psychanalyse freudienne...

    Or (et je ne crois choquer personne) si la Psychanalyse a bien franchi l'étape du passage de la théorie explicative vers une théorie thérapeutique, cette même psychanalyse n'a jamais été à l'aise avec les troubles obsessionnels compulsifs...

    D'ailleurs la théorie psychanalytique, qui a éclairé le monde de sa flamme à l'époque où la compréhension du psychisme sortait de la pénombre, a toujours vacillé en entendant parler de névrose obsessionnelle... :?

    De célèbres psychanalystes ont même écrit qu'il n'y a rien de plus proche de la psychose, qu'une névrose obsessionnelle marquée... :shock:
    (un comble ! non ?! puisqu'en théorie, chez les disciples de Freud et autres Lacan, on est SOIT névrotique SOIT psychotique... :lol: )

    Ceci dit, les thérapeutes modernes (comprenez : après l'ère de la psychanalyse stricto sensu) ne s'embarrassent pas avec le modèle des conflits inconscients, ils emploient plus aisément la métaphore des parties pour les PNListes, ou d'autres modèles d'Analyse transactionnelle...

    D'ailleurs c'est mon cas...

    Au fait j'ignore comment les psychanalystes préfèrent renommer tout ça lorsque le patient qui consulte a conscience de ses conflits :?:
     
  6. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Tout ça est la raison pour laquelle je fais une différence entre la psychanalyse orthodoxe et la thérapie analytique. Moi je suis thérapeute analytique... Pas pareil. Faut pas me mettre dans le bateau des psychanalystes comme vous les connaissez Mr Castorix. :roll:

    Moi je n'utilise que les modèles qui ont du sens dans un contexte bien plus large que la seule psychanalyse.

    Moi, je suis à l'aise avec les TOC. Et il est vrai que certaines névroses se rapprochent dangeureusement des psychoses tant qu'elles en crée des épisodes ponctuels. Je ne catégorise pas comme les freudiens et encore moins les lacaniens. La plupart des choses dont on parle ont bien plus de nuances que ça. Pour le rapprochement avec les psychoses cependant, je verrai beaucoup plus les névroses narcissiques.

    Et moi, je suis un hérétique de la psychanalyse parce que j'ose parler de l'anathème de la "névrose sexuelle" qui serait, dans l'esprit freudien, une dichotomie en soi, voire la contradiction ultime. Pour moi le raisonnement passera toujours avant les modèles.
     
  7. Sambiz

    Sambiz Membre

    Inscrit:
    19 Février 2009
    Messages:
    121
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Merci encore pour vos réponses !

    Pour le recadrage est-ce qu'on peut au lieu de par exemple reconsidérer l'événement traumatisant le "supprimer" et le remplacer par un vécu imaginaire ??

    Ok donc pour les tocs c'est en quelques sorte une
    manière d'évacuer le stress d'un événement traumatisant ( une façon de compenser si-je puis dire ? )

    "Pour moi le raisonnement passera toujours avant les modèles. "

    Tout à fait d'accord sinon, on se met des œillères !

    Est-ce que les troubles psychiques, phobiques, de personnalité, n'ont pas en somme tous la même racine c'est à dire pour origine un événement traumatique et une mise en place de comportement ou conditionnement malsain bien ancré avec le temps ??

    Je dis sa parce que il y a beaucoup de similitudes entre schizophrénie et dépression majeur aux niveau des symptômes !

    Quelques petites questions hors sujet !

    Sa fait un moment que je suis en contact "permanent" ( sans modification de conscience) avec mon inconscient par le biais du signaling et j'ai remarqué quand je lui "proposais" des solutions pour des recadrages qu'il était très souvent réticent ou hésitant ( oui-non etc..)

    Alors voila ma question est-ce que par nature l'inconscient est réticent au changement ??

    Qu'est-ce que les lanciens, et que veut dire dichtomie ?

    Quelle est la différence entre inconscient et subconscient ?
     
  8. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
     
  9. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    14
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    c'est effectivement ce que font certains dans le cadre de la technique de re-empreinte (reimprinting). c'est une façon de faire les choses. Parmi toutes celles qui sont possibles de faire, certaines sont plus adaptées pour certaines personnes que pour d'autres.

    la personne, sa conscience, son inconscient, feront toujours la différence : les faits seront toujours là mais le ressenti négatif aura été neutralisé. quelque soit la façon dont on s'y prend, c'est l'objectif à atteindre.

    en gros, peu importe le chemin, du moment qu'il mène à Rome...

    oui comme disait léo : voptre inconcient et vous même préférerait sans doute neutraliser les causes (les mauvais souvenirs ou empreintes mémorielles néfastes liées à une période ou une personne)

    valikor
     
  10. Sambiz

    Sambiz Membre

    Inscrit:
    19 Février 2009
    Messages:
    121
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Merci !

    Je tenais à vous faire part d'un changement que j'ai pu effectuer sans modif de conscience !! Avant une sieste j'ai simplement demander à mon inconscient de changer X et au reveil il l'avait fait !! Magnifique non !?

    Par contre il y a Y que je compte changer depuis longtemps mais il semble réticent à sauter le pas. J'ai pour symptôme une oppression à la poitrine et des soupirs ( c'est sur sa empêche de bien respirer), il y a surement quelques chose de plus profond derrière Y !

    Alors voilà mes questions :
    - Est-ce que les changements opérer sans modification de conscience sont moins "tenace" que ceux fait sous hypnose ??

    - J'ai un peu de peine à remonter le temps sous auto-hypnose.. est-ce que quelqu'un aurait un truc pour m'aidez ? ( J'aimerai remonter à la source de Y )

    Merci d'avance et salutations du Maroc ;) !