deja vu!

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Paul Elie, 8 Décembre 2010.

  1. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    pour illustrer les méthodes que je vais maintenant enseigner, voila un concept qui n'as rien a voir avec l'approche eriksonnienne.... ou l'hypnose est utilisée comme un outil thérapeutique...
    eh oui la "réalité" eriksonnienne n'est pas l'unique possible outil qui aurai une efficacité dans l'intervention hypnothérapeutique!
    et dire qu'elle est la meilleure n'est pas vérité!

    et pour l'illustrer donc....un film de fiction....
    déjà vu.
    pour ceux qui ne l'aurai pas vu un:

    Synopsis : Alors qu'il enquête sur l'explosion d'une bombe sur un ferry à la Nouvelle Orléans, l'agent Doug Carlin se voit enrôlé au sein d'une nouvelle cellule du FBI ayant accès à un appareil gouvernemental top secret permettant d'ouvrir une "fenêtre sur le temps", et ainsi de retrouver les preuves nécessaires à l'arrestation d'importants criminels. Cette fenêtre permet d'observer des évènements dans le passé s'étant déroulés quatre jours, six heures et quelques minutes auparavant... pas une de plus, pas une de moins.
    Durant son investigation, Doug va découvrir que ce que la plupart des gens pensent n'être qu'un effet de leur mémoire est en fait un don bien plus précieux, une force qui le mènera vers une course contre la montre pour sauver des centaines d'innocents.

    de cette idée, j'en ai fait un petit schéma:
    [​IMG]
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    qui reprends le concept de la fiction en découvrant un air de famille avec l'intervention hypnothérapeutique....
    qui va trouver la cause du problème/symptôme que le client nous apporte dans nos cabinets.... puis avec le procédé thérapeutique en changer la perception....pour s'en libérer de ces effets!

    un concept de base, simple et efficace....
    d'avance j'invite ceux qui voudrai le comparer, en discuter le bien fondé,ou a en provoquer des polémiques.... de s'abstenir!
    cela ne vous interresse pas? passez votre chemin!
    pour les autres je répondrai volontiers a vos questions...
     
  2. MAGILIUS

    MAGILIUS Membre

    Inscrit:
    25 Février 2010
    Messages:
    161
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Localité:
    Au centre du Sud.
    Bonjour Paulelie,

    cela doit donc être considéré comme un dogme ?

    Bonne Journée. :)
     
  3. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    non c'est un concept....puisque nous avons fait de bonnes résolutions de ne pas provoquer de polémiques qui s'escaladent souvent a l'insulte et l'attaque personnelle...
    je vais donc créer une réalité parallèle.... qui ne va pas critiquer les croyances de mes petits camarades eriksonniens!
    et présenter une alternative....
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    1°) C'est exactement ce qui se passe quand on fait bien une restructuration hypnotique d'histoire de vie.... ou une ré-empreinte.

    2°) c'est tout à fait ce que je fais au niveau du caractère des personnes. Exemple :
    personne très rancunière, en veut à plein de monde, beaucoup de colère.
    Donc travail sur le coté rancunier de ses parents, des éventuelles autres sources (rares), après la personne n'est plus rancunière et cesse illico d'en vouloir, donc plus de colère...

    Pareil pour le lâcher prise aussi : en obtenant d'abord un bien meilleur lâcher prise, la personne trouve que les autres trucs douloureux de sa vie son bien moins dur. Il restera à en travailler certains, mais dans l'ensemble, il y a une grande amélioration.
     
  5. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    super!
    puisque vous parlez d'empreintes.... pouvons nous continuer cette discussion sur un nouveau concept? ....
    l'empreinte.
    pouvez vous exposer votre définition et vos commentaires sur ce nouveau concept?
     
  6. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
  7. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Oui Paul, je crois qu'il y a une bonne et une mauvaise nouvelle.

    La mauvaise, c'est que je crois également que votre procédé existe déjà sous les noms de ré-imprinting et de restructuration d'histoire de vie (RHV) et qu'il est déjà au programme des formations en PNL (praticien pour la RHV et maitre-praticien pour le ré-imprinting), je suppose qu'il est aussi au programme des formations en hypnose Ericksonienne. C'est effectivement le procédé que j'utilise dans ma séance n°5. Avec la particularité de cette séance où le souvenir est remonté spontanément sans que j'ai à faire une régression pour "aller le chercher".

    La bonne nouvelle, c'est que vous venez de retrouver un des processus les plus efficace, que je connaisse, pour aider les gens à aller mieux !

    a+

    PS: Pour la nuance, qui m'a fait ressortir mes classeurs avec plaisir, dans ma formation:
    RHV modifie l'influence du comportement du sujet dans le passé et
    ré-imprinting modifie aussi l'influence des comportements des proches du sujet dans le passé
    mais la clé reste la même.
     
  8. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    mais je n'ai jamais prétendu que c'etais une nouveauté!
    ce sont les bases....et je ne comprends qu'a demi mots que vous annonciez cela comme une mauvaise nouvelle!
    certainement pas pour moi!
    ce qui a mon avis diffère dans la formation que j'ai reçu et que j'écris c'est la simplification de ce qui suit:
    la thérapie
    et qui permet au therapeute....

    -de ne pas avoir a analyser
    - de ne pas avoir une connaissance encyclopédique de réponses adaptées a tous les cas de figures!....
    - d'être rapide et efficace...

    c'est ça la bonne nouvelle pour moi!

    nous verrons si ce que j'avance va se verrifier.... j'ai justement un client sorti tout chaud d'une école eriksonnienne qui va prendre des cours avec moi.... intensifs et sur les méthodes dont je parles...
    il m'as avoué entre confus et pas vraiment en état de pratiquer...

    nous verrons ce qu'il va dire de cette formation! si il ouvre un cabinet.... après et qu'il est devenu un hypnothérapeute.... vous regarderez (peut être !)ce que je présente autrement!
     
  9. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Autant pour moi, c'est ce que j'avais cru comprendre.

    Alors effectivement c'est juste une bonne nouvelle. :D
     
  10. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    ma définition de l'empreinte;( qui nous viens je crois de bandler et dilts.... et qui est la fondation du travail d'ancrage!)

    Une empreinte est une suggestion positive ou négative qui pour des raisons diverses, c'est installée au profond du subconscient et est devenue une croyance...
    c'est une simplification après vient le concept boucle et le concept de réaction en chaine qui explique ma compréhension du fonctionnement de l'esprit!
     
  11. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    une empreinte est un souvenir relativement fort émotionnellement parlant et générateur de croyances.

    une empreinte peut être : un évènement, une période de temps, une personne.

    le caractère des parents contitue justement une empreinte particulièrement forte. conditionnante.
     
  12. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    les empreintes sont installées par des personnes que vous respectez, par votre patron, par vos parents ou dans un moment émotionnel intense ou un traumatisme ou accident...

    une empreinte peut être la résultante: d'un évènement, d'un traumatisme, installé par une personne que vous aimez etc.

    quand le facteur critique a laissé tomber sa barrière et le subconscient est alors ouvert et l'empreinte se fait au profond du subconscient et ......a un effet positif ou négatif sur le comportement....

    ces empreintes si répétées et renforcées peuvent
    créer des "maladies" en déréglant le système immunitaire,
    créer des phobies comme signal d'alarme,
    des addictions comme diversions , distractions qui répétées produise la frustration , puis la dépression....

    et c'est ce que j'appelle le chemin de la dépression.... ( dépression pas dans le sens maladie mentale , mais plutôt dans le sens " financier"!)
    un schéma applicable autant dans le négatif que dans le positif et
    qui constitue une réaction en chaine....
    cette chaine est constituée de maillons, boucles
    (évènements+(associée aux)émotions )

    et qui forment le caractère et la personnalité d'une personne (positif comme négatif....)

    ces empreintes puisque installées dans le passé et "attachées " a des évènement+ émotions+acteurs( mentors , parents, boss) doivent.... trouvées par la régression et supprimées.... pour assurer une résolution , une suppression des symptômes....

    c'est la base!

    (((((((et en ayant découvert ce schéma universel... qui prend différentes formes et couleurs cal banyan a découvert cette structure, toujours la même.... qui lui a permis d' y opposer une thérapie aussi structurée et simplifiée qui avec de différentes formes et couleurs c'est avérée efficace dans 90% des cas rencontrés....
    les 5 phases!
    une approche radicale et systématique qui couvre presque tous les maux ( bien sur adaptée au cas par cas!) mais qui surtout permet a l'hypnotherapeute une efficacité redoutable.... qui maintenant est prouvée "pertinente" par plus de 30 ans de pratique au usa....)))))))

    on pourra dire ce que l'on veut a propos de ces amerloques.... mais notre savoir.... hypnothérapie.... vient d'eux!
    pourquoi? parce qu'ils n'ont pas peur de prendre des risques! c'est une culture d'émigrants qui ont tout a gagner( rien a perdre) et les résultats sont la pour le prouver....
    la musique , l'art ,la science,et l'hypnose....
    la peur c'est notre plus gros problème ici dans le "vieux monde"
    confortablement installés dans notre culture et nos croyances!
     
  13. Arobaz

    Arobaz Membre

    Inscrit:
    25 Novembre 2010
    Messages:
    137
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    "l'homme de fevrier" Milton H Erickson " editions Satas
     
  14. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    merci arobaz.... quand vous aurez fini de le lire....
    peut être pourrez vous ouvrir un sujet pour partager avec nous pourquoi ce livre a un intérêt dans notre discussion....
     
  15. vonglover

    vonglover Membre

    Inscrit:
    7 Juin 2010
    Messages:
    73
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260

    Bonsoir,

    Ce schéma à l'air intéressant. Pourriez-vous expliquer plus clairement ce dont il s'agit comme si je n'y connaissait rien (ce qui est un peu le cas en l’occurrence)?
     
  16. Arobaz

    Arobaz Membre

    Inscrit:
    25 Novembre 2010
    Messages:
    137
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Je parle de ce livre que j'ai lu deux fois parce qu'il traite d'un cas de re emprunte commenté des années plus tard par E Rossi et M Erickson et qu'il s'agit d'un document exceptionnel.Chaque page pourrait etre analysé longuement en détails et nous enseigne sur la pratique tres riche de Milton.
    Il me semble que quand on étudie un domaine particulier il est indispensable de lire les grands maitres .
     
  17. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    arobaz vous donnez dans la provocation....
    vonglover :http://www.transe-hypnose.com/forum/cal-banyan-et-les-5-phases-vt1270-10.html?highlight=les%20%20%20phases
    vous pouvez aussi chercher les 5 phases, cal banyan et aurez des resultats qui expliquerons le "schema"
     
  18. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonjour Paulélie,

    Je vous propose de continuer la discussion sur un point :
    ce qu'il est possible de faire / ce qu'il est nécessaire de faire (au sens : incontournable) pour une personne ayant des difficultés dans lesquelles le T voit un lien avec des empreintes nettes


    Alors la proposition se résume ainsi : il n'est pas toujours obligatoire de retourner à l'évènement initial, pour y travailler.

    Au moins : il n'est parfois pas nécessaire du tout d'y aller voir pour qu'un changement s'amorce. Même si ce n'est pas fréquent.

    Ensuite : dans un certain nombre de cas, un recadrage peut être réalisé, sans avoir pour cela à retourner dans le vécu émotionnel de ce souvenir traumatique. Ceci me semble important car :

    (1) c'est le support de l'affirmation selon laquelle la catharsis n'est pas la seule voie de la "guérison" des conséquences d'un évènement traumatique

    (2) la verbalisation n'est parfois pas possible pour le sujet, et l'on peut tout de même travailler

    (3) le retour (en séance de thérapie) vers l'évènement traumatique est parfois refusé par le sujet, et il faut bien disposer de pistes pour faire qqe chose d'utile tout de même (enfin je le pense !) ; ce qui ne conduira pas nécessairement, une fois encore, vers ce que l'on a considéré comme LE grand traumatisme de la personne : on peut dans ce cas travailler sur une autre partie du matériel psychique, se situant dans la même problématique mais pas "au coeur du cyclone".

    Ceci dit, je ne peux pas affirmer que cela suffit toujours, et que l'on peut se passer de la voie que vous promouvez (ou d'une autre, comme celle que nous a présenté Valikor, assez systématiquement dirigée vers une sorte de "nettoyage" du passé : donc plus anterograde que rétrograde, en quelque sorte).
    J'avance en me basant sur mon expérience, qu'une démarche de thérapie cognitive préalable peut être réalisée. Je m'explique :

    Lorsque le sujet a la conviction que son présent est bloqué par un problème rencontré dans le passé, il est gêné par cette croyance limitante et cela verrouille des possibilités thérapeutiques.
    Dans ce cas il peut être efficient de travailler d'abord sur cette croyance dysfonctionnelle.

    C'est là ce qui m'a poussé parfois à m'exprimer de manière peu favorable envers certaines pistes de thérapie psychodynamique, dont j'affirmais qu'elles enferment (enfin, si le thérapeute les appliquait étroitement, ce qui est donc probablement une projection de ma part !) le sujet dans une contrainte psychique avec une sorte de double lien :
    " venez me voir pour aller mieux, vous qui avez certainement tant souffert, et je vous aiderai à aller mieux, pour cela nous devrons retourner vers ce qui vous a fait souffrir et vous devrez le redécouvrir même si vous n'êtes pas encore conscient de ce dont vous avez souffert !" (pour ne plus souffrir il vous faudra souffrir, et cela peut durer très longtemps, d'autant que vous gagnerez peut-être la guérison... par surcroît *)

    En conclusion : vos propositions Paulélie, n'excluent pas d'autres pistes.
    Je pense même qu'elles sont souvent utiles à employer, notamment dans nombre de cas où la personnne n'est pas franchement "mûre pour cette thérapie" que vous mentionnez (ou une autre équivalente).


    (*) Référence à une célèbre citation de Jacques Lacan, 1955, parlant du psychanalyste :
    « Car, s’il admet la guérison comme bénéfice de surcroît de son traitement, il en sépare si radicalement de son action l’instance qu’au seul fait qu’une initiative y prenne son motif, il réagit en son for intérieur par l’inquiétude, au for du groupe par la question préalable : savoir si l’on est encore là dans la psychanalyse. »
    Cette citation est souvent reprise pour reprocher à la psychanalyse de ne pas avoir pour But principal la guérison, mais de l'accepter (!) simplement comme un effet collatéral de la Cure...
    Pour être très honnête on peut se contenter de comprendre que les grandes voix de la psychanalyse sont modestement conscientes que l'on ne guérit pas tout le monde des symptomes mis en avant lorsque la personne vient demander de l'aide.
     
  19. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    "castorix"]Bonjour Paulélie,

    Je vous propose de continuer la discussion sur un point :
    ce qu'il est possible de faire / ce qu'il est nécessaire de faire (au sens : incontournable) pour une personne ayant des difficultés dans lesquelles le T voit un lien avec des empreintes nettes

    oui si le T voit un lien, comment l'as t-il "vu"? est ce une intuition, connaissance livresque, expérience ou une preuve, évidence donnée par le patient? il serai utile de faire une "investigation" pour ne pas mener le T , donc son patient sur une fausse piste.... donc une thérapie qui ne serai pas approprié?

    Alors la proposition se résume ainsi : il n'est pas toujours obligatoire de retourner à l'évènement initial, pour y travailler.

    et la je suis tout a fait d'accord avec vous....il est des cas ou une empreinte simple et qui ne serai pas en lieu avec un évènement traumatique.... peu être résolue, effacée.... par une simple confusion d'ancrage....ou voire un traitement (plus ou moins long!) avec une technique légère comme la conversationnelle!
    la ou l'introspection et la thérapie du pardon est nécessaire est quand les empreintes " changent / se transforme /évoluent " dans le temps et apparaissent au thérapeute comme une espèce de façade cachant la vrai origine....


    Au moins : il n'est parfois pas nécessaire du tout d'y aller voir pour qu'un changement s'amorce. Même si ce n'est pas fréquent.
    oui tout a fait d'accord.. c'est rare mais a ne pas négliger!

    Ensuite : dans un certain nombre de cas, un recadrage peut être réalisé, sans avoir pour cela à retourner dans le vécu émotionnel de ce souvenir traumatique. Ceci me semble important car :
    oui certainement, mais ici ( et je parles d'un tout petit peu d'expérience professionnelle et de beaucoup de confiance en ce que bandler, dilts et mes mentors m'ont appris!) le T prends un risque que le patient rechute et/ou qu'il essuie un échec!
    ce que l'on découvre en parlant au thérapeutes..... qui n'utilisent que la conversationnelle ou l'eriksonnienne.... et n'ont que très peu de formation..sur la régression , l'abréaction et les cas lourds en général!


    (1) c'est le support de l'affirmation selon laquelle la catharsis n'est pas la seule voie de la "guérison" des conséquences d'un évènement traumatique
    sans doute, mais elle est la plus efficace! et la plus rapide..... car il faut compter que les gens qui viennent vous voir avec des problèmes lourds , ont essayé souvent nombre de thérapie et n'ont plus trop de patience!
    il faut alors leur proposer une intervention profonde , juste si vous voulez qu'ils reviennent a une prochaine séance!


    (2) la verbalisation n'est parfois pas possible pour le sujet, et l'on peut tout de même travailler
    sans aucun doute... d'ailleurs la psychothérapie est très utile pour cela dans certain cas ou les gens peuvent payer et ont un certain temps a donner au T!

    (3) le retour (en séance de thérapie) vers l'évènement traumatique est parfois refusé par le sujet, et il faut bien disposer de pistes pour faire qqe chose d'utile tout de même (enfin je le pense !) ; ce qui ne conduira pas nécessairement, une fois encore, vers ce que l'on a considéré comme LE grand traumatisme de la personne : on peut dans ce cas travailler sur une autre partie du matériel psychique, se situant dans la même problématique mais pas "au coeur du cyclone".
    oui tout a fait d'accord et c'est pour cela que nous travaillons dans la première phase ( des 5 phases) a préparer le client sur l'éventualité d'un besoin de ce retour, contrôlé et en spectateur!
    quand on pratique une anamnèse et une négociation en transe.... les chances d'acceptation pour ce retour est grandement assuré!
    le conditionnement du client vers la réussite et l'anticipation par un boosting de la confiance est un point essentiel.... pour amener le client a faire un choix.... que vous allez guider.... vers la guérison!
    c'est de la manipulation, c'est sur!
    mais puisque le client en sors heureux , n'est ce pas légitime?


    Ceci dit, je ne peux pas affirmer que cela suffit toujours, et que l'on peut se passer de la voie que vous promouvez (ou d'une autre, comme celle que nous a présenté Valikor, assez systématiquement dirigée vers une sorte de "nettoyage" du passé : donc plus anterograde que rétrograde, en quelque sorte).
    J'avance en me basant sur mon expérience, qu'une démarche de thérapie cognitive préalable peut être réalisée. Je m'explique :

    Lorsque le sujet a la conviction que son présent est bloqué par un problème rencontré dans le passé, il est gêné par cette croyance limitante et cela verrouille des possibilités thérapeutiques.
    oui c'est vrai cela peut être une empreinte qui a glanée dans une lecture par exemple! et qui a construit une fausse croyance!
    et c'est pour cela qu'aller en hypnose profonde.... pour faire l'anamnèse... pourra vous dire si le blocage est croyance ou s'il a une racine profonde!

    Dans ce cas il peut être efficient de travailler d'abord sur cette croyance dysfonctionnelle.
    moi , et c'est une croyance perso.... je pense que tout contact direct avec le subconscient sans la pollution du conscient(relativiser,logique,ect) peut apporter au T la seule vrai réponse, a savoir si c'est une croyance dysfonctionnelle ou en rapport avec un"trauma"

    C'est là ce qui m'a poussé parfois à m'exprimer de manière peu favorable envers certaines pistes de thérapie psychodynamique, dont j'affirmais qu'elles enferment (enfin, si le thérapeute les appliquait étroitement, ce qui est donc probablement une projection de ma part !) le sujet dans une contrainte psychique avec une sorte de double lien :
    est ce que vous voudriez dire que cela a tendance a créer de faux souvenirs?
    chez le client et graver ce qu'il croit en être les causes?

    sans aucun doute et c'est pour cela que le T doit être strictement formé a ne pas raconter d'histoires!( ou en faire croire!) :D

    " venez me voir pour aller mieux, vous qui avez certainement tant souffert, et je vous aiderai à aller mieux, pour cela nous devrons retourner vers ce qui vous a fait souffrir et vous devrez le redécouvrir même si vous n'êtes pas encore conscient de ce dont vous avez souffert !" (pour ne plus souffrir il vous faudra souffrir, et cela peut durer très longtemps, d'autant que vous gagnerez peut-être la guérison... par surcroît *)

    En conclusion : vos propositions Paulélie, n'excluent pas d'autres pistes.
    ni d'autres styles! je pense que même... l'eriksonnien que je trouve un peu âgée.... peu avoir des résultats.... ainsi que l'astrologie pourquoi pas( a l'extrême!)
    ce que je propose, établit une relation avec le client toute différente , ou le T va vraiment guider le patient vers une "responsabilisation de son bonheur!( un grand mot!)

    Je pense même qu'elles sont souvent utiles à employer, notamment dans nombre de cas où la personne n'est pas franchement "mûre pour cette thérapie" que vous mentionnez (ou une autre équivalente).[/color]
    oui je suis d'accord et c'est pour cela que le conditionnement... dans la première étape ( des 5 phases) est incontournable.... même si au cours de la thérapie on entr'aperçoit que le client n'ai pas besoin de la suite!( des autres phases!) souvent même un simple contact avec l'abréaction.... même léger suffit!
    c'est rare car il faut se souvenir qu'en général le client a tout essayé avant de venir vous voir ....la psychotherapie, la sophrologie , l'hypnose eriksonnienne quelque fois! et il est désespéré.... donc les chance s que le problème soit profondément enfoui sont grandes!


    (*) Référence à une célèbre citation de Jacques Lacan, 1955, parlant du psychanalyste :
    « Car, s’il admet la guérison comme bénéfice de surcroît de son traitement, il en sépare si radicalement de son action l’instance qu’au seul fait qu’une initiative y prenne son motif, il réagit en son for intérieur par l’inquiétude, au for du groupe par la question préalable : savoir si l’on est encore là dans la psychanalyse. »
    Cette citation est souvent reprise pour reprocher à la psychanalyse de ne pas avoir pour But principal la guérison, mais de l'accepter (!) simplement comme un effet collatéral de la Cure...
    Pour être très honnête on peut se contenter de comprendre que les grandes voix de la psychanalyse sont modestement conscientes que l'on ne guérit pas tout le monde des symptomes mis en avant lorsque la personne vient demander de l'aide.
    j'ai eu une expérience recement avec un client.... diabétique et des problèmes de bégaiement, relationel et sociaux....
    j'ai eu peur au moment de l'abréaction et ai fait l'erreur de ne pas intensifier , d'aller jusqu'au bout de la thérapie....( pourquoi?) :?:
    le résultat est un demi échec... car le client est allé voir un thérapeute pour le cri primal a la suite de mon intervention... :D ce qu'il ne vas pas finir ( pour des raisons financières!)....
    je le reverrai c'est sur!
    mais ne referai pas cette erreur!
     
  20. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    exact, la ligne de temps est un bon exemple
     
  21. Métaphore

    Métaphore Invité

    :arrow: Castorix écrit :
    Lorsque le sujet a la conviction que son présent est bloqué par un problème rencontré dans le passé, il est gêné par cette croyance limitante et cela verrouille des possibilités thérapeutiques.

    :arrow: Paulélie écrit :
    oui c'est vrai cela peut être une empreinte qui a glanée dans une lecture par exemple! et qui a construit une fausse croyance!
    et c'est pour cela qu'aller en hypnose profonde.... pour faire l'anamnèse... pourra vous dire si le blocage est croyance ou s'il a une racine profonde!


    Je ne partage pas cette idée, car une empreinte négative peut se faire déjà dans la conception du foetus...
    Exemple : une femme qui se retrouve enceinte alors qu'elle ne le souhaitait pas, elle refuse inconsciemment cet enfant, l'empreinte de rejet est déjà incrite dans les enneagrammes du foetus, sans parler de la suite de sa naissance qui peut être également vécue très mal par la mère qui pourra longtemps reprocher à son enfant la souffrance qu'elle a subi à cause de lui, imaginer "l'empreinte laissée" et les conséquences à l'âge adulte, etc.. etc...

    Donc ce qui importe c'est de connaître le ressenti par rapport à un blocage, et non sur un évènement dont on se souvient.

    Car un patient ne vient pas forcément pour une addiction, une phobie, un toc, mais un grand malaise général avec une grande fatigue et peur de la vie...

    L'abréaction n'est pas une fin en soi... il faut savoir non seulement recadrer le patient mais aussi instaurer des croyances positives que son inconscient accepte, et c'est là que l'évaluation de 0 à 10 est intéressante. Après une abréaction, et instauration des croyances positives, si l'inconscient du patient les accepte à 3/4 sur 10, c'est peut être que cette croyance n'est pas réalisable pour lui pour l'instant, donc trouver une autre croyance positive. Une instauration de croyance positive acceptée (à 10) par l'inconscient est indispensable, on ne peut laisser repartir le patient dans son état d'abréaction.

    On sait bien de nos jours que la pyschanalyse est une thérapie discursive qui ne mène pas aux changements voulus contrairement à l'hypnothérapie où on met en place des techniques alternatives des hémisphère gauche/droit qui permet de désenkyster l'émotion négative.
     
  22. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    je n'ai jamais dit que l'abréaction était une fin en soi.... mais un moyen pour
    1.reconnaitre que l'origine est "découverte"
    2. pour identifier l'évènement et les acteurs, qui va servir... plus tard dans la phase de reconstruction de l'évènement en apportant un autre point de vue.... permettre au client de pardonner!

    et avec cette connaissance la thérapie elle même peut commencer!

    votre exemple du fœtus est un peu limite car absolument impossible a prouver de façon "clinique"... surtout quand vous le prenez pour appuyer une théorie!>>>>Donc ce qui importe c'est de connaître le ressenti par rapport à un blocage, et non sur un évènement dont on se souvient.
    si vous aviez d'autres exemple ils aurait pu être discutés!

    je vous répète que la science ou art de l'esprit n'est pas exacte et que les seuls choses sur lesquelles j'appuie mes "croyances en ce qui concernent la méthode des 5 phases est son efficacité redoutable..... que vous même pouvez découvrir si vous parlez anglais!

    les mentors qui ont travaillé et crée ces méthodes ne sont pas des rigolos... ont travaillé avec des médecins.... ont reçu de nombreux prix.... pour l'accomplissement de ces résultats....depuis plus de 50 ans! ce n'est pas nouveau.....
    vous pouvez essayer de discréditer ces méthodes mais la réalité, que le ngh est une organisation des plus sérieuse( causez en donc avec votre professeur!) et devrai vous mettre la puce a l'oreille!
    j'ai en ma possession des exemples de thérapie ( en video) ou les patients guérissent grâce a cette méthode ( je ne sais que vous dire pour prouver ma bonne foi!)
     
  23. Métaphore

    Métaphore Invité

    Paulélie vous repartez dans vos croyances en vos mentors...ce n'est pas du tout ce qui m'intéresse.

    Si pour vous mon exemple d'empreinte sur le foetus n'est pas parlant, alors que c'est une des premières choses que j'ai appris en formation d'hynose clinique, et bien on est mal... et c'est évident que je ne parle pas que de ma formation, puisque cet exemple est un échantillonnage de ce qu'est j'ai appris bien avant...

    Un lien parmi tant d'autres, qui vous expliquera le processus que vous avez l'air de méconnaître...

    http://www.claude-imbert.com/mes_decouvertes.html

    Cliquez sur la gauche : "scénario prénatal" et les autres également sont intéressant à lire.

    Et ce qu'elle explique, je l'ai lu par des chercheurs de nombreuses fois vu que j'ai étudié la psychologie des profondeurs.
     
  24. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    632
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Si l'on reste scientifique, rien ne permet d'affirmer qu'il y a des "empreintes" ni à quel moment elle se feraient dans le cerveau du foetus...

    Tout n'est que supposition et construction mentale "gratuite"

    les techniques de re-birth peuvent n'être ( faire naître...) qu'une pure illusion et les vies antérieures aussi !

    Prudence donc !

    Ne projetons pas nos propres désirs fantasmatiques qui nous arrangent !

    y compris dans des traumatismes hypnothétiques in utero

    Mais c'est vrai qu'en thérapie métaphorique, si la personne s'imagine avoir eu des imprintings "fantasmatiques" in utero, de pouvoir y accéder et les résoudre...çà marche...

    elle résoudra de fait des problèmes qu'en fait elle n'a pas ...et cela la guérira psychologiquement...

    par pur processus de théorisation en laquelle elle croit !

    de déconstruction mentale virtuelle...

    8)
     
  25. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    meta>>>>>Un lien parmi tant d'autres, qui vous expliquera le processus que vous avez l'air de méconnaître...

    mais il y a plein de choses que je ne sais pas!
    et j'en suis sur plein de savoir, de thérapie qui fonctionnent!
    autre que celles que j'ai apprise....
    est il nécessaire que je les savent toutes?

    même si j'ai des doutes a propos de la vie antérieure par exemple, si mon client y croit et qu'il va y trouver la source de son mal...
    c'est ça qui est important.... pas de mes doutes!
    de plus quand on a eu la démonstration d'une existence non organique, spirituelle qui nous amène a étudier l'esprit.... il devient difficile de s'accrocher a des doutes!
    la même chose pour l'exemple de surderien....

    pour ce qui concerne la gestation et la vie pré natale du fœtus.... pour moi il est évident que l'intérêt de l'enfant et de la mère est d'avoir une expérience la plus belle possible! et que nous pouvons en tant que thérapeute en maximiser les effets! dans la préparation.... mais n'oublions pas de rester modeste et humble face a cette mère nature que nous ne contrôlerons jamais!

    on peut établir plein de théories ( qui sont satisfaisante d'un point de vue ,dans des discussions intellectuelles) a propos de l'esprit....
    mais avons nous ces discussions avec nos clients?
    ou est ce vraiment, pour eux que le résultat qui compte?
    pour l'instant mon savoir ou il en est me suffit pour les services que je peut rendre.... quand nous passerons a l'ère quantique....ou nous pourrons nous balader entre plusieurs mondes... je réviserai sans doute mon savoir! en attendant!
     
  26. Métaphore

    Métaphore Invité

    Surderien avez vous regardé le lien ?, un lien parmi d'autres, j'ai appris ça il y a 10 ans, c'est donc pas nouveau...

    Car ce que vous dites me paraît aberrant...et même très léger comme discours...


    Paulélie qui vous parle de vie antérieure ?... je vous parle d'empreintes prénatales, c'était bien ça le sujet des derniers messages. Là vous partez dans des élucubrations comme d'habitude qui décroche du sujet...

    Lisez le lien c'est clair et concis, je pourrais vous en mettre d'autres, comme des lectures, tous parlent de ces empreintes prénatales qui sont si importantes... Mais bon si ça ne vous parlent pas, c'est que nous n'avons pas les mêmes lectures et apprentissage.
     
  27. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    je crois que nous avons perdu metaphore!
     
  28. Métaphore

    Métaphore Invité

    :shock:
    Oh que non je suis ici et maintenant (dans le présent) bien ancrée... mais vous par contre j'en suis beaucoup moins sûre... :roll:
     
  29. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    svp changez d'avatar de vous voir pleurer ainsi me fait de la peine!
    j'ai eu la curiosité de lire le "scenario prénatal" que vous recommandez et je pense que c'est une perle dans le genre.... quand a le recommander a une amie qui aurai un bébé... je ne crois pas.....
    cette nana est presque mure( ou bon a enfermer !) j'ai surtout aimé les petits dessins qu'elle a faite! c'est grave!(en page 2)
    seriez vous claude imbert?
     
  30. Métaphore

    Métaphore Invité

    Pour l'avatar j'y penserais... :lol:

    Pour le reste, votre commentaire m'indique que vous n'avez pas compris, mais cela n'a aucune importance pour moi... c'est de votre méconnaissance qu'il s'agit pas de la mienne...


    Non non je ne suis pas Claude IMBERT, vous n'allez pas me dire ça à chaque fois que je vous envoie un lien... :shock:
     
Chargement...