Formation Hypnose

Exercice illégal de la médecine?

  • Initiateur de la discussion hypnotherapie32
  • Date de début
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
hypnotherapie32

hypnotherapie32

Membre
messages
242
Points
2 120
Bonjour à tous,
Je tiens à vous donner l'information suivante. J'ai été mis en examen et en garde à vue ce matin et auditionné pour "exercice illégal de la médecine" parce que j'utilise le mot thérapie et hypnothérapeute sur mon site. :twisted:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
triomphe
vraiment n'importe quoi!
je vous ai déjà dit que ce que vous dites ne m'interresse pas....
vous faites de la provoc et si je réponds c'est pas respect pour nos lecteurs pour corriger les aberrations que vous déclamez de temps en temps quand vous êtes a court d'arguments!
ce n'est pas une discussion car la seule chose qui vous interrese ce passes sur votre terrain et répondez au questions quand ça vous arrange ou a coté.....
vous jouez le jeu de celui qui aura le dernier mot!
 
K.Finel

K.Finel

Membre
messages
38
Points
1 550
Un petit message pour répondre aux différentes questions :

Valikor :

Ce sera un plaisir de partager avec vous. Je pense qu'en septembre nous ferons un premier exposé des recherches effectuées et menées par le laboratoire d'A. Santarpia (dont vous avez peut-être lu les articles sur les métaphores thérapeutiques, publiées dans le journal international d'hypnpse, disponible sur pubmed.) Je trouve vraiment intéressante votre démarche, elle est rare chez les thérapeutes qui sont souvent isolés dans leur pratique.

Métaphore :

La dérive du topic vient que certains affirment que le diplôme d'état comme une certitude de compétence... vous en pensez quoi ? Rolling Eyes
Je pense qu'un diplôme d'état n'est pas LA solution, ou plutôt quand je vois ce qui s'est passé dans d'autres disciplines ces dernières années, je pense qu'il faut être très vigilent et préparer le terrain. Pour ma part, appréciant la liberté, je n'y suis pas directement favorable... mais je pense qu'il peut être pensé de façon intelligente, si les écoles travaillent elle-même en bonne intelligence...


Arrow Je cherche à faire bien ce que je fais, et en tant que directeur de la principale école du pays

Heu... tout dépend de quoi vous parlez... Rolling Eyes

Ah ! C'est une question provocatrice non ? ;)

-Les critères objectifs : nombre de personnes formées, nombre de personnes en exercice, nombre de formation, suivi post formation, rayonnement international, collaborations nationales, présence dans les institutions officielles et innovation. Nombre de formateurs (ainsi que leurs qualifications), panel des formes d'hypnose enseignées.

- Les critères subjectifs : Hum... elle est vraiment belle cette équipe ! :roll:


Paul :


kevin? posons lui la question! est il dans une position ou il peut juger qui a le droit d'etre hypnotherapeute ou pas!

Ma réponse est que je n'ai pas à être juge d'une telle chose ! J'en refuserais la responsabilité quand bien-même elle me serait confiée par l'ensemble de mes pairs. Dans les formations de l'ARCHE, le niveau praticien est validé par l'ensemble des superviseurs / formateurs qui accompagnent les stagiaires tout au long de leur apprentissage. Ma voix ne compte pas plus qu'une autre. Plusieurs critères rentrent en compte, la technique mais aussi l'éthique, le travail personnel (un praticien doit être quand même assez stable émotionnellement.... ) D'ici peu, ce jury sera composé de formateurs provenant de plusieurs écoles... à un niveau internationale ET aussi par des personnes qui pratiquent d'autres formes de thérapie. Cela suit pour moi une logique qui est celle développée dans les précédents messages.

Maintenant, Paul, même si il est évident que nous ne pratiquons pas la même forme d'hypnose, et que je n'approuve pas toujours votre véhémence et vos emportements, je considère que toutes les formes d'hypnose sont intéressante et je crois que celle que vous défendez a sans doute sa place. Comme vous le savez, je considère que la première chose qu'un Ericksonnien doit faire, c'est maîtriser TOUTES (soyons utopiques !) les formes d'hypnose, pour ensuite choisir son style... choisir un style ne veut pas dire dénigrer les autres, mais au contraire, faire évoluer sa pratique pour permettre une évolution générale de la discipline.

Je prend un exemple : en ce moment j'anime une formation de maître praticien (dernier stade de la formation, suivi par des personnes ayant au moins un an de recul et de supervision active). Il n'y en a pas deux pratiquent de la même façon, mais tous sont brillants. Chacun modélise les points forts des autres (c'est un des buts de ce niveau)... et je peux vous dire que c'est un bonheur de voir les résultats !

Lorenzo :

Je ne crois pas que nous nous connaissons, merci en tout cas pour votre ton posé qui apporte beaucoup à cet échange.

Bien à vous,
Kévin FINEL
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
paulelie à dit:
triomphe
vraiment n'importe quoi!

C'est vous qui le dites. :wink:

paulelie à dit:
je vous ai déjà dit que ce que vous dites ne m'interresse pas....
vous faites de la provoc et si je réponds c'est pas respect pour nos lecteurs pour corriger les aberrations que vous déclamez de temps en temps quand vous êtes a court d'arguments!

Mais justement Paul, j'adorerais voir des arguments de votre côté et éventuellement pouvoir en débattre mais sur les très nombreux messages que vous avez écrits sur ce post, vous ne faites que parler en mal des médecins ou des diplômés, voir des complots partout ou crier au mensonge dès que l'on vous dit quelque chose sans même avoir étudié le sujet (cf les formations en 10 jours dont vous ne connaissiez même pas l'existence). Parlons arguments, positions, débattons, là est l'intérêt. Pour vous qu'est-ce qui est illégal dans la pratique d'hypnothérapeute? Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer? Ca c'est intéressant alors parlons en.
 
M

Métaphore

Invité
K.Finel à dit:
Je cherche à faire bien ce que je fais, et en tant que directeur de la principale école du pays
Métaphore :
Heu... tout dépend de quoi vous parlez...

Ah ! C'est une question provocatrice non ? ;)

Si ma question vous paraît provocatrice c'est peut être que votre affirmation m'apparaît présompteuse... :roll:

-Les critères objectifs : nombre de personnes formées, nombre de personnes en exercice, nombre de formation, suivi post formation, rayonnement international, collaborations nationales, présence dans les institutions officielles et innovation. Nombre de formateurs (ainsi que leurs qualifications), panel des formes d'hypnose enseignées.

Parfois on pourrait confondre la quantité à la qualité, vous savez c'est ce que l'on dit souvent... Mais comme je ne ferais jamais partie de votre école vu que j'ai déjà la mienne qui me satisfait pleinement, la comparaison de ce que vous avancez sera toujours difficile.

Bref, on peut se demander si votre présence ici c'est dans la recherche d'une notoriété personnelle ou bien l'avancement de l'hypnose pour le bien de tous, j'avoue que je me pose la question de votre présence sur ce forum pour un homme qui a autant de choses à faire et qui vient perdre son temps sur ce forum indépendant ...

Perso, je ne vois pas mon formateur venir sur ce type de forum... ou un forum tout court.

Vous savez on a toujours des échos à droite, à gauche de personnes qui vous connaissent, et comme on ne peut pas plaire à tout le monde, il est évident que je n'en tient pas compte, mais voilà vos interventions sur ce forum tombent toujours à point nommé, et je trouve ça d'une coïncidence.... :roll:


Et donc je me demandais quel était votre intérêt à par le vôtre ? vous savez bien l'influence d'un forum, et question d'influence vous en connaissez un rayon...

Bref... vos interventions sur ce forum me laisse perplexe... :roll:


- Les critères subjectifs : Hum... elle est vraiment belle cette équipe ! :roll:

Effectivement très subjectif...

Comme vous le savez, je considère que la première chose qu'un Ericksonnien doit faire, c'est maîtriser TOUTES (soyons utopiques !) les formes d'hypnose.

Y compris les stimulations alternatives ? c'est niveau Maître Praticien ?

Vous voyez là, il y a qqchose qui me choque, un Ericksonnien et toutes les formes d'hypnose, alors appelons ça alors de l'hynose intégrative, et non intégriste sous l'appelation ERICKSONIEN...


Et pourquoi vous ne partagez pas vos échanges cordiaux en mp avec Valikor, c'est curieux ce besoin de s'exposer, non ? :roll:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
kevin
Ma réponse est que je n'ai pas à être juge d'une telle chose ! J'en refuserais la responsabilité quand bien-même elle me serait confiée par l'ensemble de mes pairs. Dans les formations de l'ARCHE, le niveau praticien est validé par l'ensemble des superviseurs / formateurs qui accompagnent les stagiaires tout au long de leur apprentissage. Ma voix ne compte pas plus qu'une autre. Plusieurs critères rentrent en compte, la technique mais aussi l'éthique, le travail personnel (un praticien doit être quand même assez stable émotionnellement.... )
jusqu'ici avez vous refusé la validation de fin de formation a un eleve?

D'ici peu, ce jury sera composé de formateurs provenant de plusieurs écoles... à un niveau internationale ET aussi par des personnes qui pratiquent d'autres formes de thérapie. Cela suit pour moi une logique qui est celle développée dans les précédents messages.
tres bien ce devrai etre ainsi dans toutes les ecoles!

Maintenant, Paul, même si il est évident que nous ne pratiquons pas la même forme d'hypnose, et que je n'approuve pas toujours votre véhémence et vos emportements,
je me defends car je suis souvent attaqué
et souvent par vos eleves qui oublie le code dont vous parlez!
ou toutr simplement le respect d'autres techniques....
que je n'ai pas inventées!

je considère que toutes les formes d'hypnose sont intéressante et je crois que celle que vous défendez a sans doute sa place.
sans doute? seulement!
Comme vous le savez, je considère que la première chose qu'un Ericksonnien doit faire, c'est maîtriser TOUTES (soyons utopiques !) les formes d'hypnose, pour ensuite choisir son style...
meme le nlp et la suggestion directe?
vous ne l'enseignez pas comment pourrai t-ils choisir?

choisir un style ne veut pas dire dénigrer les autres, mais au contraire, faire évoluer sa pratique pour permettre une évolution générale de la discipline.
je suis d'accord tout a fait, j'ai moi même etudié erikson!

Je prend un exemple : en ce moment j'anime une formation de maître praticien (dernier stade de la formation, suivi par des personnes ayant au moins un an de recul et de supervision active). Il n'y en a pas deux pratiquent de la même façon, mais tous sont brillants. Chacun modélise les points forts des autres (c'est un des buts de ce niveau)... et je peux vous dire que c'est un bonheur de voir les résultats !
combien de pratitiens avez vous formé depuis toutes ces années qui ont eu la curiosité .... par exemple de se former aussi a la pnl?

lorenzo
Mais justement Paul, j'adorerais voir des arguments de votre côté et éventuellement pouvoir en débattre mais sur les très nombreux messages que vous avez écrits sur ce post, vous ne faites que parler en mal des médecins ou des diplômés, voir des complots partout ou crier au mensonge dès que l'on vous dit quelque chose sans même avoir étudié le sujet (cf les formations en 10 jours dont vous ne connaissiez même pas l'existence). Parlons arguments, positions, débattons, là est l'intérêt.

encore ce que vous dites ici est faux....sur toute la ligne
j'ai travaillé et travaille avec des medecins....
j'ai suivi nombre de formations courtes sur differents sujets
la formation continue!
j'en connait donc l'existence et suis un peu plus eduqué que vous sur la question pour evaluer si elle parles du necessaire!
une formation de 10 jours ne formera jamais un hypnotherapeute!
si elle est la seule utilisée!


Pour vous qu'est-ce qui est illégal dans la pratique d'hypnothérapeute?
accepter un client sans un suivi medical pour des "maladies" coinsiderée comme graves...
promettre des resultats specifiques au clients et ne pas tenir ces promesses, moi perso je ne fais jamais de promesses!
et refuse de faire un diagnostique...
si vous aviez été a ma conférence vous comprendriez ce que je veut dire!


Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
une formation solide, autodidacte ou par une ecole+autodidacte....
le reste est un jugement personel que l'etudiant va faire avant de plonger dans la pratique!
c'est un metier tres dur! et la selection naturelle se fait tres rapidement! puisque c'est un metier qui fonctionne sur le bouche a oreille et referencement!
de plus l'investissement ( tres important , financier) est aussi une selection qui met l'etudiant a l'epreuve( dans sa motivation!
pour ce qui est de ce que kevin appelle la stabilité emotionelle.... c'est tout a fait subjectif et il est reconnu que ce metier comme celui de psy est un danger pour ceux qui ont des problemes trop aigus! ( surtout qui ne le resoulvent pas!) et pour ceux qui sont dans ce cas .....encore la selection naturelle..... ne dure pas!
or dans ce metier ce qui fait la difference c'est la consistance, une certaine discipline dans la durée!
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Paul,

Déjà merci d'avoir répondu aux questions, au moins nous avons une base pour échanger.

paulelie à dit:
lorenzo
encore ce que vous dites ici est faux....sur toute la ligne
j'ai travaillé et travaille avec des medecins....

Alors c'est dommage d'être si souvent dans l'opposition avec eux ici. Si vous arrivez à fonctionner en bonne intelligence avec eux, la coopération est possible. Les kinés y arrivent, les psychologues aussi, pourquoi les hypnothérapeutes ne pourraient-ils pas collaborer avec les médecins. D'ailleurs cette scission est peu adaptée puisque les médecins sont loin d'être tous fermés à l'hypnose, il n'est plus rare qu'un médecin recommande l'hypnose à ses patients.

paulelie à dit:
j'ai suivi nombre de formations courtes sur differents sujets
la formation continue!
j'en connait donc l'existence et suis un peu plus eduqué que vous sur la question pour evaluer si elle parles du necessaire!

Je trouve ça très peu modeste de vous prétendre plus éduqué que moi à ce sujet mais bon passons ces batailles d'egos. A mon sens dire "ma formation est top je vous le dis" c'est léger pour être incontestable.

paulelie à dit:
une formation de 10 jours ne formera jamais un hypnotherapeute!
si elle est la seule utilisée!

Pourtant vous n'aviez pas hésité à prétendre que vous pourriez former des personnes inexpérimentées pour devenir profs d'auto-hypnose en 6 heures. De mon point de vue c'est déjà très très light pour avoir une utilisation efficace de l'auto-hypnose alors pour devenir prof, ça me semblerait être le style de formations à éviter.

paulelie à dit:
Pour vous qu'est-ce qui est illégal dans la pratique d'hypnothérapeute?
accepter un client sans un suivi medical pour des "maladies" coinsiderée comme graves...
promettre des resultats specifiques au clients et ne pas tenir ces promesses, moi perso je ne fais jamais de promesses!

A mon sens prétendre guérir le cancer est une promesse, là également ça me semblerait en dehors du rôle d'un hypnothérapeute. Un rôle de soutien oui, des perspectives de guérison je trouve ça très limite et j'ai peu de doutes sur la position de la justice à ce sujet.

paulelie à dit:
Pour vous qu'est-ce qui est illégal dans la pratique d'hypnothérapeute?
et refuse de faire un diagnostique...
si vous aviez été a ma conférence vous comprendriez ce que je veut dire!

Je ne vous rappellerais pas que vous en avez déjà fait ici et qu'effectivement ça avait été peu concluant. Mais sur le fait qu'un hypnothérapeute ne doit pas faire de diagnostic, nous nous rejoignons.

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
une formation solide, autodidacte ou par une ecole+autodidacte....

Je trouve que là aussi ce serait un danger pour les patients puisque tout le monde pourrait se prétendre autodidacte éclairé et parfaitement formé. 1 livre de Bandler, quelques articles sur Erickson et on se lance? C'est mettre le patient en danger.

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
le reste est un jugement personel que l'etudiant va faire avant de plonger dans la pratique!
c'est un metier tres dur! et la selection naturelle se fait tres rapidement! puisque c'est un metier qui fonctionne sur le bouche a oreille et referencement!

Le bouche à oreille est effectivement un bon indicateur mais que fait-on des premiers patients d'un thérapeute sans scrupules et sans connaissances? Ceux-ci sont aussi à protéger.

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
pour ce qui est de ce que kevin appelle la stabilité emotionelle.... c'est tout a fait subjectif et il est reconnu que ce metier comme celui de psy est un danger pour ceux qui ont des problemes trop aigus! ( surtout qui ne le resoulvent pas!)

Au contraire la stabilité émotionnelle du thérapeute me semble primordiale. Quant à la subjectivité oui et non, les troubles graves du comportement, les grosses instabilités émotionnelles sont tout de même détectables pour des praticiens avertis. A mon sens il serait pertinent de limiter autant que faire ce peut l'accès à des patients potentiellement influençables à des thérapeutes manipulateurs, instables, qui n'auraient pas effectué un réel travail sur eux ou qui seraient susceptibles de projeter leurs problèmes sur des patients fragiles.

En espérant que le débat continue sur ce ton.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
je continuerai sur ce ton si vous n'aviez pas encore affirmé sur mon compte des choses inexactes , exagerées qui ressemble a des mensonges!
et c'est encore le cas... vous me fatiguez!
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
J'ai sans doute été naïf de penser que vous pouviez écrire 2 messages de suite sans rentrer dans un schéma de persécution et des règlements de compte. Mais bon tout ce que j'écris est dispo sur ce forum, votre réaction est à nouveau surprenante.

Passons, ces réponses peuvent servir à d'autres pour rebondir et pour avoir un échange constructif et serein.

Bon repos Paul
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
"laurenzo"]Paul,

Déjà merci d'avoir répondu aux questions, au moins nous avons une base pour échanger.

paulelie à dit:
lorenzo
encore ce que vous dites ici est faux....sur toute la ligne
j'ai travaillé et travaille avec des medecins....

Alors c'est dommage d'être si souvent dans l'opposition avec eux ici. Si vous arrivez à fonctionner en bonne intelligence avec eux, la coopération est possible. Les kinés y arrivent, les psychologues aussi, pourquoi les hypnothérapeutes ne pourraient-ils pas collaborer avec les médecins. D'ailleurs cette scission est peu adaptée puisque les médecins sont loin d'être tous fermés à l'hypnose, il n'est plus rare qu'un médecin recommande l'hypnose à ses patients.
je ne suis pas contre les medecins, mais contre certaines pratiques de la medecine ce qui est tres different

paulelie à dit:
j'ai suivi nombre de formations courtes sur differents sujets
la formation continue!
j'en connait donc l'existence et suis un peu plus eduqué que vous sur la question pour evaluer si elle parles du necessaire!

Je trouve ça très peu modeste de vous prétendre plus éduqué que moi à ce sujet mais bon passons ces batailles d'egos. A mon sens dire "ma formation est top je vous le dis" c'est léger pour être incontestable.
voulez vous voir mes diplomes? :D
ce n'est que la realité je suis hypnotherapeute et vous n'etes pas!


paulelie à dit:
une formation de 10 jours ne formera jamais un hypnotherapeute!
si elle est la seule utilisée!

Pourtant vous n'aviez pas hésité à prétendre que vous pourriez former des personnes inexpérimentées pour devenir profs d'auto-hypnose en 6 heures. De mon point de vue c'est déjà très très light pour avoir une utilisation efficace de l'auto-hypnose alors pour devenir prof, ça me semblerait être le style de formations à éviter.
parce que vous n'avez pas compris que l'auto hypnose...peut en fait etre enseignée en 6 heures.... kevin, pour prendre un exemple l'enseigne a n'importe qui en combien d'heures?

bien pour l'enseigner a votre tour il faut un peu connaitre la therapie ....ce cours est reservé au "pros"

paulelie à dit:
Pour vous qu'est-ce qui est illégal dans la pratique d'hypnothérapeute?
accepter un client sans un suivi medical pour des "maladies" coinsiderée comme graves...
promettre des resultats specifiques au clients et ne pas tenir ces promesses, moi perso je ne fais jamais de promesses!

A mon sens prétendre guérir le cancer est une promesse, là également ça me semblerait en dehors du rôle d'un hypnothérapeute. Un rôle de soutien oui, des perspectives de guérison je trouve ça très limite et j'ai peu de doutes sur la position de la justice à ce sujet.
inexact...je ne pretends qu'aider a guerir jamais de guerir et l'ai repetées maintes fois!

paulelie à dit:
Pour vous qu'est-ce qui est illégal dans la pratique d'hypnothérapeute?
et refuse de faire un diagnostique...
si vous aviez été a ma conférence vous comprendriez ce que je veut dire!

Je ne vous rappellerais pas que vous en avez déjà fait ici et qu'effectivement ça avait été peu concluant.
c'est votre opinion, heureusement d'autres personnes pensent le contraire.... et j'ai eu plusieurs demandes de formation....
de gens qui sont venu me voir et que j'ai formés
de gens qui m'ont sorti de mon bled pour que je les aident!
ici même certains apprécient ce que je contribue

Mais sur le fait qu'un hypnothérapeute ne doit pas faire de diagnostic, nous nous rejoignons.

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
une formation solide, autodidacte ou par une ecole+autodidacte....

Je trouve que là aussi ce serait un danger pour les patients puisque tout le monde pourrait se prétendre autodidacte éclairé et parfaitement formé. 1 livre de Bandler, quelques articles sur Erickson et on se lance? C'est mettre le patient en danger.
non il n'y as pas de danger dans l'hypnose .... tout au plus une absence de resultats positifs, au pire!

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
le reste est un jugement personel que l'etudiant va faire avant de plonger dans la pratique!
c'est un metier tres dur! et la selection naturelle se fait tres rapidement! puisque c'est un metier qui fonctionne sur le bouche a oreille et referencement!

Le bouche à oreille est effectivement un bon indicateur mais que fait-on des premiers patients d'un thérapeute sans scrupules et sans connaissances? Ceux-ci sont aussi à protéger.
et vous nous direz comment?
moi je n'ai jamais rencontré de therapeutes sans scrupules...
hyphotetique
et il y a toujours une premiere fois.... vous souvenez vous?

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
pour ce qui est de ce que kevin appelle la stabilité emotionelle.... c'est tout a fait subjectif et il est reconnu que ce metier comme celui de psy est un danger pour ceux qui ont des problemes trop aigus! ( surtout qui ne le resoulvent pas!)

Au contraire la stabilité émotionnelle du thérapeute me semble primordiale. Quant à la subjectivité oui et non, les troubles graves du comportement, les grosses instabilités émotionnelles sont tout de même détectables pour des praticiens avertis. A mon sens il serait pertinent de limiter autant que faire ce peut l'accès à des patients potentiellement influençables à des thérapeutes manipulateurs, instables, qui n'auraient pas effectué un réel travail sur eux ou qui seraient susceptibles de projeter leurs problèmes sur des patients fragiles.
c'est un faux probleme car tous les therapeutes sont des malades!
et on besoin de seregenerer, de presser l'eponge qu'ils sont.... regulierement!
projeter vos problemes sur vos patients/clients ne menerai qu'a un echec sur! donc pas de durée!
si vous connaissez une formation ou on recommande de projeter....
c'est une mauvaise formation!


En espérant que le débat continue sur ce ton.[/quote]
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
paulelie à dit:
Je trouve ça très peu modeste de vous prétendre plus éduqué que moi à ce sujet mais bon passons ces batailles d'egos. A mon sens dire "ma formation est top je vous le dis" c'est léger pour être incontestable.
voulez vous voir mes diplomes? :D
ce n'est que la realité je suis hypnotherapeute et vous n'etes pas!

Vous venez de nous dire que l'on peut être compétent en autodidacte et vous me dites maintenant que n'ayant pas de diplôme je ne suis pas compétent, faudrait savoir.
Mais comme vous me le proposez oui je veux bien voir vos diplômes.

paulelie à dit:
paulelie à dit:
une formation de 10 jours ne formera jamais un hypnotherapeute!
si elle est la seule utilisée!

Pourtant vous n'aviez pas hésité à prétendre que vous pourriez former des personnes inexpérimentées pour devenir profs d'auto-hypnose en 6 heures. De mon point de vue c'est déjà très très light pour avoir une utilisation efficace de l'auto-hypnose alors pour devenir prof, ça me semblerait être le style de formations à éviter.
parce que vous n'avez pas compris que l'auto hypnose...peut en fait etre enseignée en 6 heures.... kevin, pour prendre un exemple l'enseigne a n'importe qui en combien d'heures?

bien pour l'enseigner a votre tour il faut un peu connaitre la therapie ....ce cours est reservé au "pros"

Si on reprend vos messages de l'époque:

paulelie à dit:
c'est simple je vais lancer une formation de 6 heures qui certifira n'importe qui a juste un petit intérêt pour l'hypnose et qui y croit....
qui donnera le savoir, pour commencer une pratique , par la connaissance et les outils pour donner des cours d'auto hypnose!
[...]
après ce cours l'eleve pourra proposer... localement des cours de 6 heures...a une moyenne de 100 euros par personne.... en moyenne 10 personne par cours... ce qui fait?
1000 euros par instructeur et par jour!

Ca me semble être en plein dans le sujet que nous évoquons et je trouve ce type d'offre peu professionnelle et pas terrible niveau éthique.

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
une formation solide, autodidacte ou par une ecole+autodidacte....


Je trouve que là aussi ce serait un danger pour les patients puisque tout le monde pourrait se prétendre autodidacte éclairé et parfaitement formé. 1 livre de Bandler, quelques articles sur Erickson et on se lance? C'est mettre le patient en danger.
non il n'y as pas de danger dans l'hypnose .... tout au plus une absence de resultats positifs, au pire!

A partir du moment où vous intervenez au niveau du psychisme de la personne, vous pouvez véhiculer des croyances inadaptées donc bien sûr qu'il y a un danger. Sans compter un danger éthique si le thérapeute venait à faire son propre marketing lorsque la personne est en transe ou un thérapeute qui ne saurait pas gérer une abréaction ou qui n'arriverait pas à recadrer une personne qui revit un évènement douloureux sous hypnose par exemple. Pensez-vous que tout le monde soit capable de gérer ce type de situations? Personnellement je ne le pense pas.

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
le reste est un jugement personel que l'etudiant va faire avant de plonger dans la pratique!
c'est un metier tres dur! et la selection naturelle se fait tres rapidement! puisque c'est un metier qui fonctionne sur le bouche a oreille et referencement!


Le bouche à oreille est effectivement un bon indicateur mais que fait-on des premiers patients d'un thérapeute sans scrupules et sans connaissances? Ceux-ci sont aussi à protéger.
et vous nous direz comment?

Justement en ne laissant pas n'importe qui s'aventurer à jouer le thérapeute sans un minimum de compétences. L'idée d'un comité d'éthique me semblait également pleine de bon sens.

paulelie à dit:
moi je n'ai jamais rencontré de therapeutes sans scrupules...

Pour moi un thérapeute qui fait des suggestions marketing à un patient en transe pour qu'il lui fasse sa pub est sans scrupules. Un formateur qui prétend former un thérapeute en 10 jours est également sans scrupules à mon sens. Pas pour vous?

paulelie à dit:
Au contraire la stabilité émotionnelle du thérapeute me semble primordiale. Quant à la subjectivité oui et non, les troubles graves du comportement, les grosses instabilités émotionnelles sont tout de même détectables pour des praticiens avertis. A mon sens il serait pertinent de limiter autant que faire ce peut l'accès à des patients potentiellement influençables à des thérapeutes manipulateurs, instables, qui n'auraient pas effectué un réel travail sur eux ou qui seraient susceptibles de projeter leurs problèmes sur des patients fragiles.
c'est un faux probleme car tous les therapeutes sont des malades!
et on besoin de seregenerer, de presser l'eponge qu'ils sont.... regulierement!
projeter vos problemes sur vos patients/clients ne menerai qu'a un echec sur! donc pas de durée!
si vous connaissez une formation ou on recommande de projeter....
c'est une mauvaise formation!

Vous trouvez normal qu'un thérapeute qui ne saurait contrôler ses émotions, un thérapeute manipulateur ou un thérapeute paranoïaque exerce? Le penseriez-vous apte à aider ses patients alors qu'il aurait de toute évidence besoin d'aide lui-même?

Un thérapeute en détresse psychologique c'est comme un chirurgien qui tremble, ça représente un danger pour ses patients.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
laurenzo à dit:
paulelie à dit:
Je trouve ça très peu modeste de vous prétendre plus éduqué que moi à ce sujet mais bon passons ces batailles d'egos. A mon sens dire "ma formation est top je vous le dis" c'est léger pour être incontestable.
voulez vous voir mes diplomes? :D
ce n'est que la realité je suis hypnotherapeute et vous n'etes pas!

Vous venez de nous dire que l'on peut être compétent en autodidacte et vous me dites maintenant que n'ayant pas de diplôme je ne suis pas compétent, faudrait savoir.
Mais comme vous me le proposez oui je veux bien voir vos diplômes.
et bien je vous inviterai chez peut etre un jour,si nous devenons amis! pour vous les montrer

paulelie à dit:
paulelie à dit:
une formation de 10 jours ne formera jamais un hypnotherapeute!
si elle est la seule utilisée!

Pourtant vous n'aviez pas hésité à prétendre que vous pourriez former des personnes inexpérimentées pour devenir profs d'auto-hypnose en 6 heures. De mon point de vue c'est déjà très très light pour avoir une utilisation efficace de l'auto-hypnose alors pour devenir prof, ça me semblerait être le style de formations à éviter.
parce que vous n'avez pas compris que l'auto hypnose...peut en fait etre enseignée en 6 heures.... kevin, pour prendre un exemple l'enseigne a n'importe qui en combien d'heures?

bien pour l'enseigner a votre tour il faut un peu connaitre la therapie ....ce cours est reservé au "pros"

Si on reprend vos messages de l'époque:

paulelie à dit:
c'est simple je vais lancer une formation de 6 heures qui certifira n'importe qui a juste un petit intérêt pour l'hypnose et qui y croit....
qui donnera le savoir, pour commencer une pratique , par la connaissance et les outils pour donner des cours d'auto hypnose!
[...]
après ce cours l'eleve pourra proposer... localement des cours de 6 heures...a une moyenne de 100 euros par personne.... en moyenne 10 personne par cours... ce qui fait?
1000 euros par instructeur et par jour!

Ca me semble être en plein dans le sujet que nous évoquons et je trouve ce type d'offre peu professionnelle et pas terrible niveau éthique.
vous n'etes pas qualifié pour juger.

paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
une formation solide, autodidacte ou par une ecole+autodidacte....


Je trouve que là aussi ce serait un danger pour les patients puisque tout le monde pourrait se prétendre autodidacte éclairé et parfaitement formé. 1 livre de Bandler, quelques articles sur Erickson et on se lance? C'est mettre le patient en danger.
non il n'y as pas de danger dans l'hypnose .... tout au plus une absence de resultats positifs, au pire!

A partir du moment où vous intervenez au niveau du psychisme de la personne, vous pouvez véhiculer des croyances inadaptées donc bien sûr qu'il y a un danger. Sans compter un danger éthique si le thérapeute venait à faire son propre marketing lorsque la personne est en transe ou un thérapeute qui ne saurait pas gérer une abréaction ou qui n'arriverait pas à recadrer une personne qui revit un évènement douloureux sous hypnose par exemple. Pensez-vous que tout le monde soit capable de gérer ce type de situations? Personnellement je ne le pense pas.
vous avez le droit d'avoir tord!
surtout quand vous parlez de ce que vous ne connaissez pas...l'abreaction par ex:


paulelie à dit:
Quels seraient les prérequis nécessaires pour exercer?
le reste est un jugement personel que l'etudiant va faire avant de plonger dans la pratique!
c'est un metier tres dur! et la selection naturelle se fait tres rapidement! puisque c'est un metier qui fonctionne sur le bouche a oreille et referencement!


Le bouche à oreille est effectivement un bon indicateur mais que fait-on des premiers patients d'un thérapeute sans scrupules et sans connaissances? Ceux-ci sont aussi à protéger.
et vous nous direz comment?

Justement en ne laissant pas n'importe qui s'aventurer à jouer le thérapeute sans un minimum de compétences. L'idée d'un comité d'éthique me semblait également pleine de bon sens.
la therapie n'est pas un jeu

paulelie à dit:
moi je n'ai jamais rencontré de therapeutes sans scrupules...

Pour moi un thérapeute qui fait des suggestions marketing à un patient en transe pour qu'il lui fasse sa pub est sans scrupules. Un formateur qui prétend former un thérapeute en 10 jours est également sans scrupules à mon sens. Pas pour vous?
vous ne savez encore pas de quoi vous parlez!b la formation est faite pour former!
j'ai formé un therapeute qui sortait de chez winerman en 5 jours! et il va revenir me voir!


paulelie à dit:
Au contraire la stabilité émotionnelle du thérapeute me semble primordiale. Quant à la subjectivité oui et non, les troubles graves du comportement, les grosses instabilités émotionnelles sont tout de même détectables pour des praticiens avertis. A mon sens il serait pertinent de limiter autant que faire ce peut l'accès à des patients potentiellement influençables à des thérapeutes manipulateurs, instables, qui n'auraient pas effectué un réel travail sur eux ou qui seraient susceptibles de projeter leurs problèmes sur des patients fragiles.
c'est un faux probleme car tous les therapeutes sont des malades!
et on besoin de seregenerer, de presser l'eponge qu'ils sont.... regulierement!
projeter vos problemes sur vos patients/clients ne menerai qu'a un echec sur! donc pas de durée!
si vous connaissez une formation ou on recommande de projeter....
c'est une mauvaise formation!

Vous trouvez normal qu'un thérapeute qui ne saurait contrôler ses émotions, un thérapeute manipulateur ou un thérapeute paranoïaque exerce? Le penseriez-vous apte à aider ses patients alors qu'il aurait de toute évidence besoin d'aide lui-même?

Un thérapeute en détresse psychologique c'est comme un chirurgien qui tremble, ça représente un danger pour ses patients.
vous avez le don de l'exhageration et allez de l'equilibre mental a l'émotionel ( kevin),et maintenant le T est en detresse!
bientot si vous continez ce chemin on va le retrouver dans un HP!
 
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
2 890
Dans un HP?? :shock:

A vous soigner?

:arrow:
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Bien je crois que nous avons tous les 2 développer nos points de vue, je ne pense toujours pas être moins qualifié que vous pour évoquer la chose et regrette que vous en fassiez un argument. J'imagine d'ailleurs que vous n'accepteriez pas qu'un psychiatre vous dise que vous n'avez pas la parole parce que vous n'êtes pas spécialiste de l'aspect psy ou que vous n'êtes pas compétent pour parler d'hypnose du fait du faible nombre de clients que vous traitez. Dommage encore une fois que les égos interviennent dans des débats d'idées.
Je regrette également que dans le même temps vous considériez une formation de 10 jours insuffisante pour pratiquer et que vous n'hésitiez pas en parallèle à affirmer pouvoir former des professeurs d'auto-hypnose n'ayant aucune formation préalable en 6 heures.

Comme vous le dites la thérapie n'est pas un jeu et en niant beaucoup des problèmes que peut entrainer une absence de formation, un déséquilibre du thérapeute ou un manque d'éthique de ce dernier, je pense sincèrement que vous risquez de laisser passer le train d'une hypnose saine et morale à la différence d'autres praticiens qui vont dans le sens d'une coopération intelligente et d'une responsabilité.

Je ne suis pas convaincu que notre débat puisse aller beaucoup plus loin, il a néanmoins eu le mérite d'afficher différentes positions.

Bonne fin de soirée
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
en effet non car vous déformez mes propos en les interpretant pour servir vos arguments:
ex:
ce que j'ai dit.
en effet je donne un cours de 2 jours,de de 10 a 12 heures, intensif qui a pour but d'apprendre a enseigner un cours d auto-'hypnose....
(entendu que la personne ai une expérience , une pratique de l'hypnose,thérapeute de préférence!) de 6 heures...

6 heures est la durée du cours que mon étudiant va donner aux autres
c'est un cours complet avec un manuel sur la marche a suivre pour apprendre l'AH!

ce qui n'a rien a voir avec une formation complete de therapeute!
mais est une porte d'entrée a l'hypnose!
 
K.Finel

K.Finel

Membre
messages
38
Points
1 550
Bonjour,

On s'écarte encore un peu du sujet initial. Paul je répond à vos questions, je pense que ce sera mon dernier message dans cet échange.

jusqu'ici avez vous refusé la validation de fin de formation a un eleve?

Bien entendu, le taux de réussite du niveau praticien est d'environ 70%, il y a une véritable sélection, ainsi la validation a une réelle valeur. Ce n'est pas pour rien qu'elle est aussi reconnue malgré le fait que ce n'est pas un diplôme d'état. . Une personne peut revenir gratuitement à la formation, pour approfondir, et mieux maîtriser l'outil.
Je considère que toutes les formes d'hypnose sont intéressante et je crois que celle que vous défendez a sans doute sa place.
sans doute? seulement!

En fait je pense que les personnes que vous citez comme vos professeurs sont intéressantes, maintenant, vous le savez, je n'ai pas été convaincu par votre présentation. Nous n'allons pas revenir sur cette question ici je pense...

meme le nlp et la suggestion directe?
vous ne l'enseignez pas comment pourrai t-ils choisir?

C'est quand même étonnant, pourquoi faire un tel présupposé ? Quand je ne sais pas quelque chose je pose une question, je n'affirme pas... ne pensez-vous pas que ca évite quand même pas mal de problème de communication ? ;)

1 : La PNL est enseignée à l'ARCHE, la moitié des formateur (j'en fais parti) a le diplôme international d'enseignant en PNL. Les autres sont "juste" maître praticien. Personnellement j'ai été formé entre autre par Bandler et Grinder. Nous enseignons aussi les techniques de NHR. (Neuro-Hypnotic Repaterning) mises au point par Bandler.
2 : Nous enseignons la suggestion directe. Les inductions rapides, les ruptures de patterns, et le travail de la suggestions directe font partie intégrante du travail proposé. De plus nous avons un module sur l'hypnose classique et semi classique, avec je pense la personne la plus compétente à ce sujet en tant que formateur.


combien de pratitiens avez vous formé depuis toutes ces années qui ont eu la curiosité .... par exemple de se former aussi a la pnl?
La semaine prochaine, un groupe va terminer le cursus de maître praticien en PNL à l'ARCHE :)

J'élargis la question : chaque année, les formateurs vont eux-même se former à plusieurs techniques, qui sont ensuite partagées et intégrées quand elles semblent pertinentes. Le programme et les cours proposés sont en constante évolution. C'est un "mini palo alto" qui est entrain de se créer ... c'est le but recherché.

Kévin FINEL
 
M

Métaphore

Invité
Quelle belle pub M. FINEL pour votre centre, c'est épatant, il faut dire que Paulélie vous a tendu une perche en or, et connaissant maintenant un peu mieux votre intérêt sur ce forum vous l'avez saisi avec plaisir... vous excellez dans la communication, ça c'est sûr... quant à la thérapie ça je ne sais pas... :roll:
 
M

Métaphore

Invité
K.Finel à dit:
Paulélie écrit : jusqu'ici avez vous refusé la validation de fin de formation a un eleve?
Bien entendu, le taux de réussite du niveau praticien est d'environ 70%, il y a une véritable sélection, ainsi la validation a une réelle valeur.
Heu.. un refus de validation = 70 % de réussite ... ah bon ??? :roll: curieux comme calcul...
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Non 70% de réussite pour un nombre X de candidats dont la validation a été refusée (pas 1). Prenez le nombre d'élèves à cet examen, multipliez le par 0.3 et vous aurez le nombre d'élèves ayant échoué X.

Bonne soirée
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
Non 70% de réussite pour un nombre X de candidats dont la validation a été refusée (pas 1). Prenez le nombre d'élèves à cet examen, multipliez le par 0.3 et vous aurez le nombre d'élèves ayant échoué X.

Bonne soirée

jusqu'ici avez vous refusé la validation de fin de formation a un eleve

:roll: :idea:
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
On reprend:

- Avez-vous refusé la validation de fin de formation à 1 élève?
- Oui et pas qu'à 1 puisque 30% des élèves échouent au niveau praticien.
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
On reprend:

- Avez-vous refusé la validation de fin de formation à 1 élève?
- Oui et pas qu'à 1 puisque 30% des élèves échouent au niveau praticien.

En fait je m'en fou un peu... :lol:
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Quand vous ne comprenez pas vous êtes suspicieuse et voyez le mal partout et quand on vous aide à comprendre vous êtes désagréable. Bref...
 
M

Métaphore

Invité
Bonjour hypnotherapie32,

Avez vous des nouvelles concernant le problème que vous nous avez exposé ? avez vous eu un contact privé avec K.FINEL pour avoir un entretien avec son avocat ?

Je pense que tout le monde serait intéressé de connaître la suite ?... :roll:
 
amrita

amrita

Membre
messages
309
Points
2 290
Localisation
isere
Bonjour hypno 32

Quelle a été la suite pour vous ? Pouvez-vous encore exercer ou devez-vous attendre une décision du procureur ?

J'espère que tout ça va s'arranger de la meilleure façon qui soit pour vous !
 
hypnotherapie32

hypnotherapie32

Membre
messages
242
Points
2 120
Bonjour à vous et merci de votre intérêt pour mon affaire. Je n'ai pas de nouvelles pour l'instant, ni de la gendarmerie, ni du procureur mais je pense qu'il est encore trop tôt. Un conseiller juridique m'a téléphoné de la part de Kévin FINEL. Il m'a informé avoir regarder mon site et n'avoir rien remarqué d'anormal. Il m'a néanmoins rappelé la jurisprudence en me sitant deux affaires dans lesquelles il y avait eu condamnation pour exercice illégal d la médecine pour l'emploi du mot hypnothérapeute. Il étudie également la possiblité dans un premier temps d'écrire une charte d'engagement qui pourrait aider les hypnos dans un premier temps et pourquoi pas essayer d'avancer sur un projet d'associer des personnes du monde de la médecine avec des hypnos afin de proposer la création d'un diplôme d'état reconnu. Enfin tout cela reste au niveau de la réflexion instant. :wink:
 
M

Métaphore

Invité
hypnotherapie32 à dit:
Bonjour à vous et merci de votre intérêt pour mon affaire. Je n'ai pas de nouvelles pour l'instant, ni de la gendarmerie, ni du procureur mais je pense qu'il est encore trop tôt. Un conseiller juridique m'a téléphoné de la part de Kévin FINEL. Il m'a informé avoir regarder mon site et n'avoir rien remarqué d'anormal. Il m'a néanmoins rappelé la jurisprudence en me sitant deux affaires dans lesquelles il y avait eu condamnation pour exercice illégal d la médecine pour l'emploi du mot hypnothérapeute.

Une jurisprudence pour l'emploi du terme Hypnothérapeute ? :shock: je n'ai jamais entendu parler de cette jurisprudence, et je serais curieuse de savoir si d'autres thérapeutes sur le forum la connaisse ?

On a dit que "psychothérapeute" était devenu illégal, mais pas hypnothérapeute...


Il étudie également la possiblité dans un premier temps d'écrire une charte d'engagement qui pourrait aider les hypnos dans un premier temps et pourquoi pas essayer d'avancer sur un projet d'associer des personnes du monde de la médecine avec des hypnos afin de proposer la création d'un diplôme d'état reconnu. Enfin tout cela reste au niveau de la réflexion instant. :wink:

Merci de votre réponse, et pour le projet de création d'un diplôme d'état reconnu, effectivement je pense que la réflexion sera longue... qui va décider du projet ? les facultés de médecine ? les fac de psycho ? obligation de passer un diplôme universitaire ? ... oui le projet sera long...
 
hypnotherapie32

hypnotherapie32

Membre
messages
242
Points
2 120
J'avoue ne pas être spécialiste en la question mais je n'imagine pas un instant "la haute puissance de la médecine :wink: "entrer dans un dialogue avec les hypnos
 
M

Métaphore

Invité
hypnotherapie32 à dit:
J'avoue ne pas être spécialiste en la question mais je n'imagine pas un instant "la haute puissance de la médecine :wink: "entrer dans un dialogue avec les hypnos
No comment... :roll:

:arrow: Il m'a néanmoins rappelé la jurisprudence en me sitant deux affaires dans lesquelles il y avait eu condamnation pour exercice illégal d la médecine pour l'emploi du mot hypnothérapeute

Mais l'hypnothérapeute ne fait pas de la médecine, ne fait pas de diagnostic sur une maladie, ne prescrit pas de médoc, alors pourquoi dit-on "médecine illégale de la médecine" en tant qu'hypno... :shock:

N'avez vous pas eu la possibilité d'argumenter cela avec cet avocat ou juriste ?
 
M

Métaphore

Invité
Les médecines parallèles

http://www.caducee.net/Droit-Sante/Droi ... egale2.asp

•Il s'agit de prétendus traitements pour soigner et améliorer l'état de santé d'une personne, pratiqués en dehors de la médecine classique : herboristes, hypnothérapeutes, du spiritisme, des sorciers et rebouteux, radiesthésistes, magnétiseurs...
•Ils n'ont pas le droit de donner un diagnostic ou un traitement thérapeutique (pour soigner) et s'ils contreviennent à cette interdiction, ils commettent le délit d'exercice illégal de la médecine. Le diagnostic et le traitement thérapeutique sont réservés aux médecins diplômés et inscrits à l'Ordre des médecins.
[/i]

Donc un hyno ne pose pas de diagnostic, ni ne prescrit de médoc ou de potions magique à prendre...maintenant faudrait s'entendre par "traitement thérapeutique" ? s'agit-il d'une absortion d'un produit ? le terme de "traitement" reste vague et le restera au profit de la médecine légale et pharmaceutique.

Mais pour l'instant je ne vois pas en quoi c'est illégal d'être hypnothérapeute ?...si on respecte la déontologie et l'éthique ce ce métier. :roll:
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Une question qui me semblerait également intéressante: lorsqu'un hypnothérapeute va à l'encontre des connaissances de la médecine actuelle, est-il hors la loi?
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Vous aimerez:
hypnotherapie32
  • Question
  • hypnotherapie32
2
Réponses
53
Affichages
21 K
surderien
surderien
Belineo
Réponses
9
Affichages
1 K
hibou13
hibou13
Guillaume
  • Question
  • Guillaume
2
Réponses
44
Affichages
9 K
Paul Elie
Paul Elie
Nouveaux messages
D
  • Question
  • DOUCEURDHYPNOSE
Réponses
20
Affichages
280
Bulle de savon
B
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
23
Affichages
146
dide70
dide70
D
  • Question
  • DUCOS
Réponses
2
Affichages
80
surderien
surderien
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut