Formation Hypnose

Hypnose et contrôle

  • Initiateur de la discussion Métaphore
  • Date de début
M

Métaphore

Invité
Je me demandais si une personne qui est toujours dans l'analyse du pourquoi et du comment, qui a du mal à s'évader dans l'imagination, sans être forcément terre à terre, aura plus de mal à pratiquer l'auto hypnose de part justement cette difficulté à se détendre, et comment peut-on arriver à une transe, en sachant que l'imagination n'est pas son fort, et que son besoin de contrôle empêche le lâcher prise.

Si vous pouviez me donner des explications claires sans me parler des méta modèles, ou des trucs du genre... :roll:
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
:arrow: J'ai l'impression que c'est aussi ce même vécu dans la chamanique


"Et à un moment donné il n'y a plus de sens à chercher du sens car on le ressent en toute chose"

Merçi :D

Je ne sait pas si le mot sera juste , mais l'on peut peut être dire que c'est une forme d'ampathie ?
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
LE BONHEUR

Le bonheur ne se trouve pas avec beaucoup d'éffort et de volonté mais réside là, tous près, dans la détente et l'abandon.
Ne t'inquiète pas, il n'y a rien à faire.
Tout ce qui s'élève dans l'esprit n'a aucune importance parce que n'a aucune réalité. Ne t'y attache pas. Ne te juge pas.
Laisse le jeu se faire tout seul,s'élever et retomber,sans rien changer,et tout s'évanouit et commence à nouveau sans cesse.
Seule cette recherche du bonheur nous empêche de le voir.
C'est comme un arc-en-ciel qu'on poursuit sans jamais le ratrapper. Parce qu'il n'existe pas,qu'il a toujours été là et t'accompagne à chaque instant.
Ne crois pas à la réalité des experiences bonnes ou mauvaises;elles sont comme des arcs-en-ciel.
A vouloir saisir l'insaisissable,on sépuise en vain.
Dès lors qu'on relâche cette saisie l'espace est là,ouvert,hospitalier et confortable.
Alors profites-en. Tout est déjà à toi,déjà. Ne cherche plus.
Ne va pas chercher dans la jungle inextricable l'éléphant qui est tranquillement à la maison.
Rien à faire.
Rien à forcer.
Rien vouloir.
Et tout se fait tout seul.

Lama Guendune Rinpoché
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
DOMINER LES 5 EMOTIONS AFIN DE N ETRE PAS SOUMIS A LEUR EMPRISE

1 Le désir attachement

Naît des perceptions sensorielles et se manifeste sous de multiples formes.La premiere est l'attachement à soi-même,à son corps.On peut également avoir du désir ou de l'attachement pour une personne de l'autre sexe.Toutes ces formes procèdent des perceptions sensorielles.
Quand nous éprouvons ce désir ou cet attachement,nous pouvons méditer ainsi: " cette personne qui semble si attrayante et si désirable est comme un vase d'or rempli d'urine et d'excréments.Si l'extérieur semble plaisant,l'intérieure n'est que substances déplaisantes et impures ".

Nous continuons en nous interrogeant:trouvons nous vraiment attrayant ce corps qui n'est en fait qu'un sac remplis de substance impures et repoussantes,qui abrite outes sortes de parasites?
Nous réflechissons a cette idée pour l'établir clairement dans notre méditation,dont le but n'est pas de provoquer un dégout ou un rejet de la personne,mais de poser un regard lucide sur l'objet du désir.
La raison de ce désir et de cet attachement envers quelqu'un repose sur l'attachement à notre propre corps.Il faut réfléchir que nous avons exactement le même corps et que nous sommes constitués de la même somme de substance impures.
Quand noous pensons " moi " , " je ",nous nous voyons souvent comme quelqu'un de très bien,parce que nous nous identifions à quelque chose,souvent au corps, et l'orgueil que nous developpons, l'importance que nous accordons à nous-même sont liés à l'existance du corps.

Par la méditation sur l'impurté du corps, par le fait de voir que cet orgueil est basé sur quelque chose qui n'a rien d'enviable, nous pouvons réussir à contrer cet attachement a nous même.

Si nous ne faisons pas cette méditation, nous risquons d'être complètement dominé par l'orgueil ,et, delà ,toutes les autres formes d'émotions s'élèvent.
Dans ce type de méditation, nous devons en fait considerer simplement les perceptions comme étant de la nature du rêve et dépourvues de réalité; l'apparence de réalité vient de ce que nous nous considerons nous_même comme étant existant et ,en conséquence,l'autre comme étant existant,et la relation de désir qui peut s'élever est alors percue comme étant existante.
Si nous prenons conscoence de la non_existance de nous_même et d'autrui,nous prenons conscience de la dimension illusoire de la situation
.

2 La colère

Le remede sera une méditation sur l'amour.Quand nous sommes pris de haine ou d'aversion pour quelqu'un et que la colère risque de s'élever en nous,nous pouvons méditer de la maniere suivante:nous nous remémorons que tous les êtres ont été les uns pour les autres des pères et des mères,qu'il n'en ai pas un seul qui n'ait été pour nous même cette mère ou ce père et que cette situation s'est reproduite entre tous les êtres un nombre incalculable de fois.Nous établissons ceci bien clairement en nous même.Réfléchissant à ce lien qui nous unit a tous les êtres,nous comprenons que la personne qui a une attitude de colère envers nous,ou qui fait naitre la colère en nous par son attitude hostile,est semblable a celui qui a perdu la raison puisqu'il ne reconnaît plus le lien qui l'unit a l'autre.Il est comme un père ou une mère qui ne reconnaît plus son enfant présent devant lui et c'est parce qu'il est dans cette ignorance qu'il cherche à nous nuire et à nous créer des ennuis.Et nous méditons ainsi: " Il est dans cette folie;que ferais-je si mon père ou ma mère était dans cet état? Je ne chercherais certainement pas à leur nuire davantage en réagissant moi-même de façon colérique ou haineuse,mais j'essaierais de trouver les moyens adéquats pour créer quelque chose de bénéfique envers eux " . De cette manière,nous transformons " l'ennemi " par la puissance de l'amour et nous developpons l'amour de façon illimitée,jusqu'à tous nos ennemis.
Nous pouvons également dévellopper la méditation suivante:"Si je souhaite atteindre l'éveil,il est nécessaire que je dévellope parfaitement toutes les qualitées transcendantes et ,parmi celles ci, la patience, la tolérance, est essentielle. Si je ne rencontre jamais sur mon chemin d'êtres nuisibles, ni de circonstances hostiles, je ne pourrais jamais méditer sur la patience et la tolérance ".Celui qui apparaît comme ennemi est peut être en fait un ami spirituel,le meilleur des amis,car il nous permet de pratiquer la patience et nous offre un terrainsur lequel nous pouvons dévellopper des qualités d'éveil et purifier completement tous nos voiles et nos obscurcissements mentaux.


3 L'ignorance

Lorsque le bouddha sakyamuni quitta le monde des dieux prit naissance dans la matrice de sa mère,apparut dans le monde,il accomplit les 12actes qui sont sont ceux d'un bouddha dans sa manifestation exterieure. Il a donc énoncé le dharma.Le bouddha a montré que la racine de l'érrance des êtres dans le cycle de l'existance est l'ignorance,et que cette ignorance est lié à l'obtention d'un corps composé d'agrégats.Ce corps est lui même issue d'une naissance et s'il y a naissance,il y a ineductablement vieillesse et mort.IL a ainsi mis a jour les liens interdependants dans leur succession et montré l'origine du cycle des existences.C'est de ce cycle qu'apparaissent toutes les formes de souffrances,jusqu'aux plus extremes,celles des enfers.Ces souffrances sont crées par une insatisfaction mentale fandamentale.

Ce devenir représentant l'errance des êtres dans le cycle des existences a été symbolisé par une roue,la roue de l'existence conditionnée du samsara.Tout ce qui finit,tout ce qui meurt,tous les êtres de toutes les formes conditionnée se retrouvent dans le ventre de yama,le seigneur de la mort.Et pour que les moines et les pratiquants gardent tjrs présente a l'esprit cette ineluctabilité de la mort et du devenir,on avait coutume de dessiner la roue du cycle des existences sur la porte gauche de l'entrée des temples.

Cette méditation sur l'enchainement des causes et des effêts qui forment la roue du devenir est connue comme la méditation sur les 12 liens interdependants.On peut aussi pratiquer une méditation qui prends ces 12 liens en sens inverse pour remonter aux causes:si je mets un terme à l'ignorance,la production conditionnée cessera et j'aurai mis un termeà la naissance et par la même à la vieillesse et à la mort.On arrive ainsi à voir la façon de se liberer du cycle des existences;c'est ce que le bouddha a appelé l'octuple sentier,symbolisé par une roue à 8 rayons blancs,dessinée sur la porte droite des temples.

Des méditations de ce type permettent de réfléchir à ce qui crée et perpétue le cycle de l'existence conditionnée.On s'apperçoit que,lorsqu'on est dans l'ignorance,on crée des causes et que,tant que de ces causes apparaîtront les formes conditionnées(agrégats),il y aura naissance,il y aura mort,il y aura transformation et il y aura souffrance.Et si l'on ne met pas un terme à ce qui produit cette souffrance,elle peut durer indéfinitivement.L'origine de cet enchainement est l'ignorance fondamentale que l'on symbolise par l'état du rêve.Si l'on remonte cette chaine en sens inverse,on remonte la chaine des causes jusqu'a comprendre la nature de bouddha,jusqu'a l'éveil primordial qui est l'état sans ignorance.

Quel est véritablement cette ignorance?C'est l'ignorance de son propre esprit,la non-reconnaissance de sa nature,et de cette non-connaissance apparaît l'errance du cycle du devenir.

On se dit " si je peux voir l'essence de mon esprit,alors je serai dans un état de connaissance et de conscience qui mettra un terme à l'état d'ignorance " Par cette méditation,nous pouvons pratiquer l'octuple sentier en transformant l'état d'ignorance ordinaire en état de conscience,de reconnaissance de la nature de l'esprit.

Comme remède à l'ignorance,nous pouvons pratiquer la méditation suivante.Afin de pouvoir dormir d'un sommeil léger,le soir et à l'aube,nous exerçons notre corps à travers la marche et nous pratiquons dans la joie:nous pouvons,par exemple circumembuler des objets sacrés en récitant des mantras.On peut aussi,au moment du coucher,imaginer une flamme,une lueur vive et claire au-dessus de sa tête;nous méditons;l'esprit dirigé vers cette flamme.C'est un moyen pour s'endormir et avoir un sommeil leger qui n'est plus prisonnier de l'ignorance et de la torpeur.

Ces méditations sont les moyens appelés liens interdependants (créant une relation entre une cause et un effet)portant remède à l'agnorance.Elles appartiennent au chemin des bodhisattva,au véhicule intermédiaire.


4 L'orgueil

On s'imagine soi-même sous la forme d'une divinité de méditation et on developpe " l'orgeuil de la divinité ",la conscience complète et totale de soi-même,dans sa dimmension fondamentale et ultime,cette divinité,cet aspect de l'esprit éveillé,avec toutes ses qualités et capacités.Et on médite ainsi,pensant qu'il n'existe rien dans les 3 sphères d'existences du monde conditionné qui soit comparable à la splendeur de l'esprit éveillé.Par la conviction qui nous fait completement assumer cette fierté divine,la grâce spirituelle peut pénétrer en nous.Pour cela ,on peut imaginer que notre corps divin émet des rayonnements de lumière qui sont offerts à tous les bouddhas dans les 10 directions et les 3 temps,et que ces rayons lumineux reviennent porteurs de toute les qualitées spirituelles des êtres éveillés.Ils traversent tous les mondes,délivrant les êtres de toutes les souffrances,de leur karma,de leurs négativités et de leur conditionnement.Puis ces lumières se résorbent en nous-même et nous confèrent leur pouvoir.Finalement nous nous dissolvons en lumière et demeurons indifférencié de l'esprit de la divinité,en restant établi dans une méditation sans point de référence.Ceci est la façon dont on peut utiliser l'orgueil comme chemin de réalisation spirituelle,ce qui n'a rien a voir avec le fait de développer une forme d'orgueil ordinaire.


5 La jalousie

La visualisation précédente peut s'appliquer également à la jalousie:eek:n imagine que les rayons de lumière nous confèrent tous les mérites,possessions,capacités et qualités qui nous font défaut,et qu'ils servent à l'accomplissement du bienfait des êtres.

Ont été ainsi expliquées les differentes manières de traiter les émotions: les abandonner, les maitriser, les transformer, reconnaître leur nature et les prendre comme chemin. Toutes ces instructions orales liées aux cinq modes d'approche ont été reçues par le Lama Tseundru Gyatsode la bouche même de Chagmé Rinpoché,alors que celui-çi demeurait en retraite,lors de la session de méditation matinale,le deuxième jour du neuvième mois de l'année du cheval.

Voilà, j'espère que cela vous sera utile,en tous cas cela me fait plaisir de partager avec vous tous et toutes les enseignements bouddhistes sur
LES CINQ EMOTIONS PERTUBATRICES que nous avons tous. :wink:
 
Vous aimerez:
nadinegestalt
  • Question
  • nadinegestalt
Réponses
25
Affichages
3 K
Prudence
Prudence
C
  • Question
  • cat47
Réponses
9
Affichages
2 K
drone
D
source
  • Question
  • source
Réponses
28
Affichages
2 K
maximej
maximej
Nouveaux messages
D
  • Question
  • DOUCEURDHYPNOSE
Réponses
20
Affichages
270
Bulle de savon
B
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
23
Affichages
141
dide70
dide70
D
  • Question
  • DUCOS
Réponses
2
Affichages
78
surderien
surderien
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut