Hypnose et perte de contrôle

  • Initiateur de la discussion nadinegestalt
  • Date de début
nadinegestalt

nadinegestalt

Membre
messages
78
Points
1 860
Age
51
Dans le lien https://www.efh-hypnose.fr/stars-sous-hypnose-tf1/ il est écrit "une personne sous Hypnose ne perd pas le contrôle, ni de son corps, ni de son esprit; au contraire, elle trouve davantage de contrôle en elle-même."
Ma question est la suivante : est-ce l'hypnose est indiquée lorsqu'une personne contrôle tout et ne sait pas lâcher prise ?
Peut-elle arriver à rentrer en transe puisque lâcher prise c'est ne plus contrôler ?
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 617
Points
9 760
Localisation
Suscinio 56
Lorsqu'on est expert en hypnose, même une personne qui ne veut pas et ne peut pas lâcher prise va finalement se faire avoir par une induction bien choisie.

L'induction sera plus subtile, plus perfide, plus longue, plus flouante, mais elle marchera
La technique ensuite c'est de laisser croire à la personne que tout vient d'elle parce qu'elle a encore plus le contrôle d'elle même ( afin qu'elle reste en pleine confiance)

Cela nécessite en pratique de bien savoir repérer le mode de fonctionnement mental et les points de faiblesse de la personne "traitée" pour la "manipuler"

D'où l'extrême moralité dont doit faire preuve un psychothérapeute qui pratique l'hypnose.
 
Dernière édition:
Lauly

Lauly

Membre
messages
72
Points
2 010
Localisation
Lyon
Certes, mais on ne pourra pas lui faire faire n'importe quoi… On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif...
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 617
Points
9 760
Localisation
Suscinio 56
Certes, mais on ne pourra pas lui faire faire n'importe quoi… On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif...
Encore un adage bien incontournable !
Donnez lui quelque chose de super, sucré ou alcoolisé et l'âne se fera avoir à boire même s'il n'a pas soif....
Il en perdra tous ses moyens de résistance
il deviendra un bon gros âne bien docile et encore + si vous le branchez sexe.

:rolleyes:
 
Dernière édition:
Lauly

Lauly

Membre
messages
72
Points
2 010
Localisation
Lyon
Ah…
Bon, à partir de lundi, je branche tous mes patients sur le sexe ! arf !!!

Non, non, non… je persiste et signe, on ne peut pas faire faire n'importe quoi à quelqu'un qui le veut pas… Un bon patient bien suggestif, est un patient qui le veut bien...
 
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 360
Ca me fait penser à un vieil exemple, d'un hypno (Bandler je crois) qui a pissé sur le visage d'un patient qui refusait d'ouvrir les yeux depuis des lustres.. Légende ou pas, je ne sais, mais une autre dit qu'un patient qui se prenait pour le Christ, toujours le même Bandler a cherché les clous et amené une croix pour que le patient change... Certaines raisons peuvent pousser quelqu'un à changer... l'insoutenable ou le super attractif.
Un phobique des ponts traverserait il le pont si au bout du pont il y a quelque chose qu'il convoite vraiment ?That is the question... C'est la technique de la carotte, pour en revenir à ce cher âne.
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 617
Points
9 760
Localisation
Suscinio 56
Ah…
Bon, à partir de lundi, je branche tous mes patients sur le sexe ! arf !!!

Non, non, non… je persiste et signe, on ne peut pas faire faire n'importe quoi à quelqu'un qui le veut pas… Un bon patient bien suggestif, est un patient qui le veut bien...

Si c'est votre croyance protective, surtout ne la lâchez pas.
Pour moi cela restera l'exemple d'un adage bien incontournable.

:rolleyes:
 
Lauly

Lauly

Membre
messages
72
Points
2 010
Localisation
Lyon
Protectrice, je ne pense pas. Pour ma part, j'adore entrer en transe, c'est même mon activité favorite, et pus que le sexe ! Arf ! ;))
Juste assisté à des formations où malgré toute la bonne volonté des formateurs, certains ne voulant pas se lâcher, donc entrer en transe, ils n'y entraient pas, à leur grande déception d'ailleurs… Puis, lorsqu'on leur a fait comprendre que s'ils voulaient connaitre le grand plaisir de la transe, ils devaient le vouloir… bizarrement, pour certains, ça a marché… Et c'est exactement ce que je dis à certaines personnes qui voudraient bien, mais qui n'y arrivent pas… Lâchez vous, et laissez faire, ayez l'envie, le désir !
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 617
Points
9 760
Localisation
Suscinio 56
Ca me fait penser à un vieil exemple, d'un hypno (Bandler je crois) qui a pissé sur le visage d'un patient qui refusait d'ouvrir les yeux depuis des lustres.. Légende ou pas, je ne sais, mais une autre dit qu'un patient qui se prenait pour le Christ, toujours le même Bandler a cherché les clous et amené une croix pour que le patient change... Certaines raisons peuvent pousser quelqu'un à changer... l'insoutenable ou le super attractif.
Un phobique des ponts traverserait il le pont si au bout du pont il y a quelque chose qu'il convoite vraiment ?That is the question... C'est la technique de la carotte, pour en revenir à ce cher âne.

Pour moi, le coup des clous et de la croix, c'était du Milton tout craché lorsqu'il était encore interne.
Il 'asseyait tous les jours à côté d'un gars qui se prenait pour Jésus
Mais un jour il a réussi à lui démontrer que ce n'était pas lui.

:cool:
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 617
Points
9 760
Localisation
Suscinio 56
Protectrice, je ne pense pas. Pour ma part, j'adore entrer en transe, c'est même mon activité favorite, et pus que le sexe ! Arf ! ;))
Juste assisté à des formations où malgré toute la bonne volonté des formateurs, certains ne voulant pas se lâcher, donc entrer en transe, ils n'y entraient pas, à leur grande déception d'ailleurs… Puis, lorsqu'on leur a fait comprendre que s'ils voulaient connaitre le grand plaisir de la transe, ils devaient le vouloir… bizarrement, pour certains, ça a marché… Et c'est exactement ce que je dis à certaines personnes qui voudraient bien, mais qui n'y arrivent pas… Lâchez vous, et laissez faire, ayez l'envie, le désir !
Les grands dépressifs ne veulent pas trouver du plaisir et surtout ne pas se mettre en transe.
Impossible pour eux de lâcher.
Faut alors trouver leur tendon d'achille et aller contre leur volonté...
Sinon ils resteront dépressifs, car c'est leur droit le plus fondamental !
 
hibou13

hibou13

Membre
messages
1 740
Points
7 960
Ma question est la suivante : est-ce l'hypnose est indiquée lorsqu'une personne contrôle tout et ne sait pas lâcher prise ?
Peut-elle arriver à rentrer en transe puisque lâcher prise c'est ne plus contrôler ?
Cette personne ne sera probablement pas un bon sujet pour l'hypnose rapide ou de spectacle en effet et donc pas question de lui faire faire les "pieds au mur"...
Si cette personne viens pour une hypnose thérapeutique :
Soit c'est son manque de lâcher prise qui est le motif principal de consultation.
Soit c'est autre chose (le motif), mais le lâcher prise est un frein.
Dans ses deux cas, la réponse de surderien est tout à fait valide.
Lorsqu'on est expert en hypnose, même une personne qui ne veut pas et ne peut pas lâcher prise va finalement se faire avoir par une induction bien choisie.
L'induction sera plus subtile, plus perfide, plus longue, plus flouante, mais elle marchera
La technique ensuite c'est de laisser croire à la personne que tout vient d'elle parce qu'elle a encore plus le contrôle d'elle même ( afin qu'elle reste en pleine confiance)
Cela nécessite en pratique de bien savoir repérer le mode de fonctionnement mental et les points de faiblesse de la personne "traitée" pour la "manipuler"
D'où l'extrême moralité dont doit faire preuve un psychothérapeute qui pratique l'hypnose.
Comme le dit surderien, cela demande une certaine expertise et c'est peu compatible dans le cadre de démonstration ou en temps limité.
 
Lauly

Lauly

Membre
messages
72
Points
2 010
Localisation
Lyon
Ca me fait penser à une anecdote, un dépressif qui passait tout son argent dans des thérapies qui ne menaient à rien, juste à dépenser son argent, et à qui on a dit, et si vous utilisiez votre argent pour partir en vacances par exemple, vous ne seriez certainement plus dépressif…

Les dépressifs, sont pour moi le plus grand mystère qui puisse exister… S'ils le sont, c'est qu'ils le veulent, certes, souvent inconsciemment, dont l'Hypnose est recommandé pour eux...
 
nadinegestalt

nadinegestalt

Membre
messages
78
Points
1 860
Age
51
Je vois autrement le dépressif.
Un jour, ce dépressif ne l'était pas. Il avait des connexions comme tout le monde. Il avait des neurotransmetteurs qui suivaient les rails. Puis, un jour, ce dépressif est dans la dépression car quelque chose a fait exploser "l'avant", quelque chose a balayé ses connexions.
Peut-être que le décodeur du bon se situe dans la sérotonine et que la baisse de ce taux entraîne un mauvais décodage du bon. Et le dépressif ne peut pas comprendre cela puisqu'il vit ce manque de sérotonine, il vit avec des connexions qui lui semble correctes alors qu'elles ne sont pas les bonnes pour le non-dépressif.
 
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 360
Hier une personne "éteinte" depuis un bon moment, dans un sorte d'état dépressif sournois, m'a téléphoné. Cette personne n'est plus attirée par ce qui l' a toujours intéressé, n'a plus goût à voir du monde, à sortir etc... avec toujours les mêmes questions qui la taraudent en étant persuadée que c'est la seule façon de voir les choses. Bien que cette personne sache que c'est son attitude face à certains événements de la vie qui est à changer, elle ne peut s'empêcher de penser en "noir" et de ne plus avoir envie de rien, tout en ayant conscience de se pourrir la vie.

Alors qu'une autre personne dans la même situation, ça ne lui ferait strictement rien.

J'y vois de l'impuissance à changer quoi que ce soit, à subir ses pensées, son environnement sans pouvoir l'accepter ni changer dans un état où il y a beaucoup d'épuisement.
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 176
Points
6 910
Localisation
là bas,
quelque chose ma échappé,
c'est quoi le rapport en la dépression et le sujet initial ?
la phrase citée :
une personne sous Hypnose ne perd pas le contrôle, ni de son corps, ni de son esprit; au contraire, elle trouve davantage de contrôle en elle-même."

est confusionante, paradoxale et la personne ne retiens que le début de la phrase.
la suite elle a déjà ses facultés critiques altérée...
excellent départ pour la suite....

mais.... plus tard.... l'égo de la personne et la confiance en soi peut en prendre un bon coup ce qui n'est pas important puisque Mesmer aura fait le spectacle et qu'il seras plus là...

ok revenons à...
la dépression, une bonne combine c'est d'affirmer que en fait la personne dépressive est déjà en transe (ce qui n'est pas forcément faux)
 
C

collinmad

Membre
messages
92
Points
2 410
Age
55
les personnes qui "controle tout" sont en quelque sorte hyperfocalisee sur...le controle...
Il faut peut etre accentuer encore cette focalisation donc rendre plus dificile le controle (en compliquant les choses)pour les faire reelement rentre en transe sans que consciement ils ne lachent prise...
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 904
Points
10 060
Localisation
Nancy
Pour les personnes qui sont très dans le mental, incapacité à lâcher prise, très dans le contrôle les techniques de confusion, de parenthèses etc. peuvent aider à lâcher prise, comme par un laisser tomber mental.
 
samysan

samysan

Membre
messages
12
Points
2 690
Age
48
On dit souvent que l'on ne peut pas hypnotiser une personne contre sa volonté pourtant, dans les œuvres complètes de Milton Erickson, celui-ci relate une démonstration où la femme d'un médecin qui refusait de servir de sujet de démonstration, guidée par ses soins s'est retrouvée sur l'estrade en train d'halluciner des skieurs sur un mur blanc! Cette dame a-t-elle perdu le contrôle? Son contrôle n'était-il qu'illusion depuis le début? Que contrôlons-nous réellement?

Dans leur Pré-Talk, les hypnotiseurs aiment dire à leur volontaires ou "sujets" qu'ils ne perdront pas le contrôle durant la séance. Pourtant la première chose que font les hypnotiseurs de la voie classique ( approche directe, position haute dirais-je) c'est mettre au défi la personne: "tu ne peux plus X " ( X c'est décoller la main, les fesses, plier le bras etc.). Autrement dit tu viens de perdre le contrôle sur toi-même!
Combien prennent conscience de cette contradiction?
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 904
Points
10 060
Localisation
Nancy
Je pense qu'on ne peut pas hypnotiser quelqu'un contre sa volonté mais c'est effectivement plus ou moins relaté, notamment dans les Collected Papers, mais si mes souvenirs sont bons c'est des personnes qui sont exposées à Erickson (premier point c'est pas n'importe qui, que ce soit en aptitude ou en réputation) et pendant des heures (deuxième point qui est double: à la fois sur la durée en elle même de tentative et sur la possibilité d'une transe spontanée utilisée à ce moment là).
Donc, oui, ça parait contradictoire mais en même temps, naturellement on fait des transes spontanées plusieurs fois par jour, et dans ce cas là, ça me parait moins étonnant et contradictoire. Et perso, hypnotisé contre sa volonté... je le modérerai comme affirmation puisque la transe n'est pas une affaire de volonté, mais ce que je dirai plutôt c'est qu'on ne peut rien faire faire d'immoral (au sens de la moralité de la personne) ou de dangereux à quelqu'un en transe (influence).
Quand les personnes se retrouvent en transe devant un programme stupide devant la télé, les concepteurs l'ont bel et bien hypnotisée contre sa volonté mais on peut aussi partir du point de vue que c'est accepté, sinon elle peut éteindre la télévision. Dans les écrits sur Erickson, les personnes auraient pu faire le choix de partir et de ne pas rester des heures avec lui (d'où mon idée également de la transe spontanée repérée au bon moment et approfondie, utilisée).
Et comme tu le dis le pra-talk est hyper important, dans le cas d'Erickson, sa réputation faisait aussi office de pré-talk.

Perso j'explique effectivement qu'il n'y a pas de perte de contrôle mais je ne fais pas de blocage et pas de suggestions directes ou très peu et des suggestions du genre "et là vous voyez...", sinon c'est beaucoup de "peut être", de "avez-vous envie de....?" etc.

Mais l'idée de contradiction m'apparait plus nettement en état normal, en transe c'est différent. J'avais demandé à ma formatrice de m'aider à faire une catalepsie chez moi et la notion de mon bras suspendu en l'air, figé, fixé, ne m'est pas apparu comme une impossibilité mais comme une réalisation de mon esprit (c'était moi qui faisait le blocage) et le pré-talk et le discours de ma formatrice pendant allait dans cette voix "et tu peux constater la force de ton esprit à travers ce bras qui tient"... Un blocage (oculaire, catalepsie...) ne représente pas la force d'esprit de l'hypnotiseur mais de l'hypnotisé et l'incapacité à pouvoir est justement une force plus inconsciente qui prend le dessus sur la conscience et le fonctionnement du corps avec l'esprit hors transe. En transe on perçoit les choses différemment, un blocage peut être perçu comme une stabilité positive, comme pour la gestion de la douleur quand la douleur n'est plus ressentie ou moins fort ou que la personne n'en est plus impactée, ce n'est pas une incapacité à ressentir mais une capacité à ne pas ressentir.
Je me rends compte que cette partie de phrase peut sembler étrange "ce n'est pas une incapacité à ressentir mais une capacité à ne pas ressentir" mais pour moi c'est plutôt symbolique des vécu hors et en transe.
 
samysan

samysan

Membre
messages
12
Points
2 690
Age
48
"Perso j'explique effectivement qu'il n'y a pas de perte de contrôle mais je ne fais pas de blocage et pas de suggestions directes ou très peu et des suggestions du genre "et là vous voyez...", sinon c'est beaucoup de "peut être", de "avez-vous envie de....?" etc."

Vous avez tout à fait raison! Grâce à ces modalisateurs vous collez au vécu de la personne hypnotisée et il n'y a pas de "couac" dans votre rapport. La personne se sent en sécurité, à son aise et accompagnée...C'est le propre de l'approche de M. Erickson d'avoir ôté la dimension du défi hypnotique pour contourner les résistances de ses patients. Seulement, pour beaucoup, l'hypnose signifie la perte du contrôle, le lâcher prise et quand je fais des sorties, je rencontre souvent des personnes déçues de l'hypnothérapie car elles pensent que cela n'a pas fonctionné. Souvent quand nous parlons, ces personnes se rendent compte qu'elles étaient en transe durant leur séance thérapeutique (sensation de confort, de flotter, répugnance à parler etc.) . Malheureusement, comme c'est un état naturel, elles n'ont pas les moyens d'identifier leur état modifié de conscience. C'est pourquoi le défi hypnotique sert de preuve: ah! oui! ma main est vraiment collée, je ne peux le nier: il se passe vraiment quelque chose d'anormal: je suis hypnotisé(e).

P.S: Le passage que j'ai cité se trouve dans les œuvres complètes ( je les ai en VO) mais aussi dans "Traité pratique de l'hypnose". Erickson spécifie bien que la dame au début ne veut pas entrer en transe! Il recadre ensuite son expérience en lui disant qu'elle ne voulait pas entrer en transe avant de la conduire sur l'estrade pour une expérience hallucinatoire...

 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 904
Points
10 060
Localisation
Nancy
Oui, comme tu dis comme c'est un état naturel qu'elles connaissent déjà sans le savoir elles ne l'identifient pas forcément toutes seules. J'explique un peu ce qu'est l'hypnose dans le pré-talk et je mentionne toujours que c'est un état naturel dans lequel on se retrouve plusieurs fois par jour comme par exemple quand on conduit ou qu'on marche et qu'on arrive sans savoir trop comment en ne se souvenant plus de tout etc. D'ailleurs souvent ça rassure les personnes, plusieurs m'ont dit avoir cru être fous à cause de ces "trous" et ça les à soulagés de savoir que c'était normal et inoffensif.
Joli recadrage, temporel. C'est aussi très utile en thérapie avec le "j'ai/j'avais ce problème".
 
JeanTT

JeanTT

Membre
messages
2
Points
280
Mais si on ne perd pas le control pourquoi certaines personnes disent suite à une séance qu'elles avaient le sentiment de ne pas avoir le choix, elles ne veulent pas forcément que l'action ce fasse mais c'est plus fort qu'eux ?

Et autres choses que j'aimerai comprendre pourquoi dans ce cas lorsque l'on "reveille" une personne au milieu d'un ordre hypnotique par exemple un fou rire celui ci s'arrête nette et la personne a l'air surprise d'elle même voir impressionné ce qui normalement quand une action est contrôlée justement ne se produit pas, je prend le fou rire mais j'ai vu des gens hypnotisé chez eux par des professionnels de l'hypnose de spectacle en train de se prendre pour des agents de sécurité par exemple et lors du réveil elles sont surprises de l'attitude et du comportement qu'elles avaient. Pourquoi ?

Et autres questions qui m'intéresse aussi quelle différence y à t'il entre un ordre hypnotique et une demande normal ?
Je veux dire hypnotisé quelqu'un et lui donné l'odre hypnotique de fermer la porte parce qu'elle n'aime pas la voir ouverte ou lui demander de façon normal sans hypnose si elle peut aller fermé la porte. Quel différence de ressentie ou sensation y a t'il, on est obligé on ne se pas compte de ce qu'on fait, ou je sais pas moi, parce que avec toutes les vidéo d'hypnose, de rue, de spectacle et même en cabinet c'est difficile de savoir quoi ressentir parce que les gens réagissent vraiment de façon particulière, ils tombent quand ils entrent en trance alors qu'il est dis qu'on ne dors pas donc pourquoi tomber ? Ils font ce qu'on leurs dis de façon étrange par exemple une fois une personne à mangé une croquette pour chien parce que l'hypnotiseur lui a dis que c'était une part de lasagne... mais la personne le voit bien que c'est pas ça, mais non, elle mange est le pire c'est qu'elle aime et est convaincu du goût de lasagne alors que non, pourquoi ?

Le but de mes question est de comprendre comment je dois me comporter pour vivres les effets ludiques qu'on peut trouver sur youtube et aussi pour savoir à quoi ressemble la trance hypnotique.

Merci d'avance et désolé pour les fautes.
 
dide70

dide70

Membre
messages
5 068
Points
7 860
Localisation
Belfort
Sans parler de technique d'hypnose on est de toutes façons hypnotiser par tous les évênements et paroles dans notre quotidien. L'hypnose conversationnel existe et permet des changements sans que la personne puisse s'en rendre compte. On peut réactiver une suggestion post hypnotique des mois ou années apprès. L'hypnose est avant tout naturelle, toutes les 90 mn en moyen le corps y va seul sans demander avis... Les questions que tu te poses, je me les poses aussi, après je pense vraiment qu'il n'est pas possible de pousser quelqu'un à l'extrême... Effectivement, je trouve un peu simple de réduire l'hypnose à un sommeil éveillé où l'on reste maitre de tous dès lors que l'on accepte...
 
Dernière édition:
nils

nils

Membre
messages
1
Points
150
Bonjour, vôtre avis m'intéresse depuis quelques temps maintenant (plusieurs mois) je m'intéresse beaucoup à l'hypnose "erotic" et j'ai trouvé plusieurs audio qui sont très bien conçue et qui ont pour but de mettre des déclencheur pour par exemple retourner en état d'hypnose plus vite dans les futur audio, et les autres audio mettent également en place d'autre déclencheur. Mon soucis est que malgré plusieurs tentative j'ai l'impression d'être uniquement détendu et rien d'autre car quand elle prononce le mot déclencheur je ne ressent rien du tout, et ceux quelque soit l'effet qu'il devait avoir, même pour avoir un fou rire sa ne fait rien, alors que dans les vidéo des gens dans la rue ou même chez eux en visio, cela marche très bien, je ne vois pas pourquoi sur moi rien ne ce passerai, des gens ont déjà vue et fais les vidéo que je fait et d'après les avis sa fonctionne donc ma question est qu'est ce que je fais de mal et comment puis je passer d'une relaxation simple à l'hypnose et tout ses effets due aux suggestions. Je sais qu'aller voir un professionnel pourrai m'aider mais je doute qu'il accepte de perdre du temps à répondre à mes question, surtout que je me vois mal lui dire que l'hypnose erotic m'intéresse et tout le tatoin, sois il va rire et me mettre dehors sois il n'acceptera même pas le rendez vous, sans parler du fais que je suis très timide et introvertie je me sens pas capable de posé la question en face à face donc si quelqu'un peu m'aider ou m'indiquer un chemin à suivre ou une façon de penser pour que l'hypnose ainsi que les suggestions fasse de l'effet, je lui ou leurs en seraient très reconnaissant, merci merci.
 
Vous aimerez:
M
  • Question
  • Métaphore
2 3 4 5
Réponses
122
Affichages
19 K
xorguina
xorguina
Hope39
  • Question
  • Hope39
2 3 4 5
Réponses
124
Affichages
11 K
moune
moune
C
  • Question
  • cat47
Réponses
9
Affichages
2 K
drone
D
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut