hypnose humaniste vs ericksonienne

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par celinemily, 15 Juillet 2017.

  1. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    En vacances en montagne (lucky me), je vois sur le programme des activités proposées dans la commune voisine "conférence sur l'hypnose humaniste" faite par un hypnotherapeute local.
    C'est quoi l'hypnose humaniste et quelle est la difference avec l'ypnose ericksonienne ?
     
  2. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Il n'y en pas au sens strict

    Imagine que dans la commune voisine de l'endroit où tu passes tes vacances, il y ait des cours de danse.

    Quelle différence entre la danse de ta région d'origine et la bourrée auvergnate si tu es à saint nectaire ?

    Pareil, c'est de la danse.

    À chacune son folklore.

    Sauf que l'hypnose humaniste c'est, dit-on, une danse internationale...


    ( et semble-t-il dérivée de la danse Bretonne )
    :rolleyes:
     
  3. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Le site IFHE créé par Olivier Locket est de l hypnose humaniste.Il a ecrit un livre pour expliquer cette hypnose qui n est pas trop différente ou plutôt très inspirée de l hypnose Ericksonnienne
    Allez voir, les conférences sont une manière de faire connaître l hypnose et aussi se faire connaître , pour avoir de nouveaux clients.
    Chaque hypnotherapeute aime se différencier des autres en s affublant d un titre ronfleur:hypnose lunaire, animale, spirituelle..j en passe et des meilleures

    Bonnes vacances en hypnose montagnarde
     
  4. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Bonjour, j'ai lu un bouquin là-dessus et la différence majeure c'est que l'on n'induit pas de dissociation en hypnose humaniste.
     
  5. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    La dissociation est à la base de l'hypnose

    Comme le balancement dans la danse : tanguer et virer en musique nous fait nous dissocier de l'immobilisme et de la dépression.

    On peut ainsi parler de danse hypnotique.

    À quand l'hypnose dansiste ?

    Sachant qu'existe déjà l'hypnose dentiste...

    :rolleyes:
     
  6. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Oui toute hypnose entraine une dissociation, allez essayer les séances dans le site IFHE mp3 gratuit et revenez me dire que vous n avez pas fait de dissociation. Et aussi dites moi ce que vous avez fait à la place.j en serai fort intéressée Bulle de savon.j affectionne par dessus tout celle intitulée :retrouver le moral.j y découvre à chaque fois quelque chose de nouveau , ne m en lasse pas et sors de là avec une nouvelle énergie qui me donne une pêche d enfer . seulement 15mn de douce hypnose humaniste
     
  7. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Meilleure Réponse
    hibou13 a dit:
    Pour la dissociation, je ne peux pas être d'accord avec les sous-entendu des écrits de l'HH car il est induit (dans le terme dissociation) que les autres approches dissocieraient les individus, ne tiendrait pas compte de la globalité et finalement manipulerait les gents... Le vocabulaire HH introduit des notions qui reste vague et flatte les croyances un peu "ésotérique" ou "spirituelle" telle que l'HH est doté d'une cosmologie complète (c'est quoi?) tiens compte du "tout" (c'est quoi?) intègre la "conscience" (c'est quoi ?) , est une voie de "l'éveil" (c'est quoi?) etc...
    Les amateurs rétorqueront que l'on ne comprend rien à l'aspect unifiante de l'HH, mais la définition reste un flou artistique et finalement du discours.
    Les contradictions ne manques pas, par exemple : "..en HH le thérapeute est un guide il n'interviens pas, il ne suggère rien.." Comment guider sans suggérer, influencer, proposer quelque chose ?
    On joue sur les mots, et on induit que les autres manipule!

    Toutes les caractéristiques de l'HH ce retrouvent ailleurs sans le "discours".
    Par exemple: Une séance très classique et connue et enseigné partout.
    Proposer au consultant d’emprunter un chemin, superbe, agréable etc.... (le praticien ne sait rien du chemin, ni même si c'est un chemin)
    Qu'au bout de ce chemin il n'y à que des choses agréables, ou un but, ou le bonheur (le praticien ne sait rien de ce qu'imagine le patient)
    Qu'en cheminant, les obstacles, freins ou autres choses limitantes tombent (le praticien ne sait rien de ceux-ci)
    Qu'au fur et à mesure ont peut ce sentir mieux, aller vers le but.... (le praticien ne sait toujours rien de l'effet, il constate par contre les signes d'évolutions du consultants...)
    Il en va de même pour les inductions. Il en vas de même pour l'approche pédagogique...

    Quant à la dissociation, je peux pour répondre utiliser un extrait du texte de
    SALEM Gérard, médecin-psychiatre et psychothérapeute, maître d’enseignement et de
    recherches et privat-docent à la faculté de médecine et de biologie de l’Université de
    Lausanne. (il y en à bien d'autres)

    Aujourd’hui, la transe hypnotique est généralement définie comme un état
    modifié de conscience. Contrairement à un préjugé répandu, il s’agit bel et
    bien d’un état de veille et non de sommeil (les tracés électroencéphalographiques
    le confirment). Pourtant cet état de veille est particulier, la
    conscience étant bizarrement « rétrécie » (par focalisation de l’attention, soit
    une concentration extrême) et en même temps « élargie » (par une sorte de
    disponibilité à soi et à l’environnement). Spiegel et Spiegel (1978) ont établi
    du reste une analogie entre ce phénomène et la vision maculaire et périphérique.
    De son côté, François Roustang (1994) met judicieusement en miroir
    l’état hypnotique et le rêve, en définissant la transe comme un état de « veille
    paradoxale », dans laquelle « l’atonie musculaire et posturale s’allie avec une
    activité cérébrale intense », alors que l’on est « coupé de tous les stimuli afférents,
    fermé au monde extérieur et revêtu des insignes du dormeur », tout en
    étant « capable de productions que l’on peut bien qualifier d’oniriques, c’està-
    dire sans rapport avec des objets réels ».
    très belle définition de l'hypnose humaniste de Hibou
    Ils jouent sur les termes, disent ne rien influencer
    Je retrouve ce que je fais en hypnose toute conscience
    Longtemps je n'ai pas utilisé de suggestion de peur de trop influencer le patient
    et préférant croire en l'homéostasie naturelle du patient
    En fait Olivier L est psychologue de formation est a choisi cette forme d'exercice;qui est de ratisser très large
    Chacun fait sa propre sauce,l'essentiel est que le patient soit satisfait est opère le changement souhaité par lui
     
  8. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Bonjour Moune, personnellement je dis juste ce qu'en disait le bouquin:), pour ma part je n'ai pas "croché" mais après tout pourquoi pas, si une personne peut en tirer des bénéfices pour son mieux-être alors peu importe la terminologie et la technique...
     
  9. jean philippe

    jean philippe

    Inscrit:
    5 Juillet 2017
    J'ai l'impression, malgré le talent de LOCKERT que « l' hypnose humaniste » n'est pas une nouveauté.... et je trouve que hyper imperia popularisée par Don Gibbons qui a déposé l’appellation outre atlantique...mérite davantage, notre considération....

    Ces protocoles sont en réalité trés anciens et sont connus depuis des temps immémoriaux par certaines traditions orientales.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. dide70
    Réponses:
    31
    Affichages:
    954
  2. dide70
    Réponses:
    5
    Affichages:
    517
  3. psychouf
    Réponses:
    7
    Affichages:
    820