Formation Hypnose

La mécanique de la transe.

  • Initiateur de la discussion Leo Lavoie
  • Date de début
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Merci vivement de vos remarques car faute de piger, çà cogite…

Et çà copie cogite...


Oui, je veux piger... Je veux piger

Moi je me rends de plus en plus compte en hypnose que çà se passe souvent tout seul sans qu’il n’y ait vraiment à comprendre



Je veux maîtriser le sujet à ma satisfaction

Plus je lâche ma maîtrise, pour entrer dans la spontanéité de l’hypnose, plus mes patients en ont satisfaction

Çà s’expérimente plus que çà se comprend…



Le passage semble étroit

Pour passer de la science logique à l’eureka scientifique


Une explication éclairante de Nexia sur le mécanisme en jeu pour "lâcher" le conscient et "entrer" dans l’inconscient :


…discours de l'hypnotiseur quasiment vide de tout contenu critiquable, grâce au langage flou et nombreux truismes,

favorisant l’expression des processus et représentations internes de l’inconscient,

aux dépends des perceptions externes et de l’expression du conscient…




Un passage avec mot de passe ?

Le pouvoir des truismes altruistes ?

La porte vers l’ Evidence ?


Et qui n'aurait pas envie de ce fabuleux voyage ?
 
chadoc

chadoc

Membre
messages
167
Points
2 650
Localisation
BORDEAUX
surderien à dit:
Et çà copie cogite...
...

Une explication éclairante de Nexia sur le mécanisme en jeu pour "lâcher" le conscient et "entrer" dans l’inconscient :


…discours de l'hypnotiseur quasiment vide de tout contenu critiquable, grâce au langage flou et nombreux truismes,

favorisant l’expression des processus et représentations internes de l’inconscient,

aux dépends des perceptions externes et de l’expression du conscient…




Un passage avec mot de passe ?

Le pouvoir des truismes altruistes ?

La porte vers l’ Evidence ?


Et qui n'aurait pas envie de ce fabuleux voyage ?

D'ailleurs ça n'est même plus utile de savoir qui a dit quoi puisque les idées circulent librement 8)
L'important pour le conscient, c'est de l'occuper à pomper 8)
chadoc
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Et pourtant, si j'occuppe mon conscient à quelque chose d'à la fois compliqué et futile, alors que cela devrait "bypasser" (comme on dit ici au québec) l'esprit critique et donner accès à l'inconscient, je ne pense pas que cela me mettrais en état de suggestibilité bien spéciale.

Je me trompe? (j'avoue que je n'ai pas essayé).
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
L'important pour le conscient, c'est de l'occuper à pomper 8)

Le conscient c'est un shadok

L'inconscient c'est un gibi


Et l'on devient complétement cas gibi à force d' emmagasiner son plaisir ...

Tout en se réalisant chadoc ...


:roll:

Et moi qui croyait rien comprendre !
 
N

nexia

Membre
messages
69
Points
1 160
Localisation
Lille
nexia à dit:
En tenant compte de vos points de vues


L’induction progressive permet l’entrée en transe sur un thème précis, souhaité pour (ou par ) le sujet, et choisit par l’hypnotiseur.
Son mécanisme est une baisse de l’esprit critique par le biais d’observations-ratifications, amplification des mouvements inconscients, discours de l'hypnotiseur quasiment vide de tout contenu critiquable, grâce au langage flou et nombreux truismes, favorisant l’expression des processus et représentations internes de l’inconscient, aux dépends des perceptions externes et de l’expression du conscient. La transe obtenue peut être qualifiée de légère, elle peut être obtenue chez quasiment 100% des personnes.

Rendons à chadoc ce qui est à chadoc...

Je serais plus prudente la prochaine fois.

Cordialement,

Nexia
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Y a pas de mal vu que :

Il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien

que risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas…


http://villemin.gerard.free.fr/Humour/Shadock.htm


Et pour ceux qui confondent, un rappel historique
pour sortir de la confusion
ou pour créer la confusion

http://forums.futura-sciences.com/physi ... etique.htm


:roll:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
J'ose le pire du sûr de rien sur transe-hypnose.com :


Il vaut mieux pomper même s’il se passe le pire

que risquer qu’il se passe rien en ne pompant pas…



:roll:


Pompez, pompez, il en restera sûrement toujours quelque chose ?

:oops:
 
chadoc

chadoc

Membre
messages
167
Points
2 650
Localisation
BORDEAUX
Leo Lavoie à dit:
Et pourtant, si j'occuppe mon conscient à quelque chose d'à la fois compliqué et futile, alors que cela devrait "bypasser" (comme on dit ici au québec) l'esprit critique et donner accès à l'inconscient, je ne pense pas que cela me mettrais en état de suggestibilité bien spéciale.

Je me trompe? (j'avoue que je n'ai pas essayé).

Pourtant chez nous en Ftrance, c'est l'art de gouverner: occuper les masses laborieuses à des choses compliquées et futiles toutes la journée. Une fois devant la télé, la suggestibilité est maximale :twisted:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Dans un copier coder métaphorique…

Pourtant chez nous en Ftrance


La transe est en France, la France est en transe…

La suggestibilité est maximale...

Une crise positivement trans formante vue sous le mode de l’hypnose : l’histoire continue de s’écrire ici et ailleurs


A ce moment du jeu de mot, du lapsus mental, çà by passe ?

J’accède à une suggestibilité bien spéciale je dirais typiquement métaphorique :



où toute réponse est présente

dans une sensation d’accéder à la plénitude de l’intelligence éternelle

Je crois que c’est ce que Jung appelait l’inconscient collectif et le père Teilhard de Chardin la noosphère ...


Dans cette aura de l’eureka scientifique où l’évidence apparaît et où l’au-delà est en concordance avec le présent


et alors c’est çà le plus beau présent de l’hypnose


la chance de tous y participer
 
chadoc

chadoc

Membre
messages
167
Points
2 650
Localisation
BORDEAUX
surderien à dit:
J'ose le pire du sûr de rien sur transe-hypnose.com :


Il vaut mieux pomper même s’il se passe le pire

que risquer qu’il se passe rien en ne pompant pas…



:roll:


Pompez, pompez, il en restera sûrement toujours quelque chose ?

:oops:
La Cosmopompe a confusion continue sur sa lancée :)
Même si en pompant je me trompe promptement, il vaut mieux qu'il se passe du rire plutôt que de risquer qu'il ne se passe rien en ne pompant pas :)
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
chadoc

chadoc

Membre
messages
167
Points
2 650
Localisation
BORDEAUX
:idea: tiens, je n'avais même pas entendu que c'était à double sens...
Votre conscient peut pomper tout ce qu'il veut dans ce qu'il connait déjà ...votre inconscient peut se passer du rire quand il le veut et utiliser celà pour une transe aussi drôlement sérieuse que vous en aurez besoin...à moins qu'il ne préfère une transe sérieusement drôle, je ne sais vraiment pas...

(ça peut aussi servir pour ratifier un rire pendant l'induction au cas où)
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Les figures de style de rhétorique sont trés actives en mécanique de transe

http://atheisme.free.fr/Citations/Style1.htm

drôlement sérieux/sérieusement drôle

Le cerveau gauche est drôlement sérieux et le cerveau droit est sérieusement drôle...

Un chiasme phraséologique jouant sur l'assymétrie des deux cerveaux

Au sens propre et au sens figuré en même temps permettant à la fois de se décadrer des deux et de se recadrer dans les deux

Une forme d'hypnose chiasmatique ou une forme de chiasme hypnotique ?

Il faut manger pour vivre et ne pas vivre pour manger !


Une forme d'hypnose renversante en fait


çà s'apparente peut-être à çà votre by pass, Léo ?


shunter le cerveau gauche pour accéder au cerveau droit

shunter le conscient pour accéder à l'inconscient et à la concordance du système ?


:?:
 
chadoc

chadoc

Membre
messages
167
Points
2 650
Localisation
BORDEAUX
Les figures de style de rhétorique sont trés actives en mécanique de transe.

C'est Michel CAZENAVE, je crois, qui a dit que FREUD utilisait essentiellement la métaphore, LACAN la métonymie et JUNG l'oxymore.
 
N

nexia

Membre
messages
69
Points
1 160
Localisation
Lille
Leo Lavoie à dit:
Et pourtant, si j'occuppe mon conscient à quelque chose d'à la fois compliqué et futile, alors que cela devrait "bypasser" (comme on dit ici au québec) l'esprit critique et donner accès à l'inconscient, je ne pense pas que cela me mettrais en état de suggestibilité bien spéciale.

Je me trompe? (j'avoue que je n'ai pas essayé).


Bonjour Léo,

En fait il ne s’agit pas d’occuper le conscient, mais plutôt de le « déconnecter »… soit par une induction rapide qui va créer une confusion brutale et mettre ton patient en transe immédiatement, soit par une induction progressive...

A ce stade il semble indispensable que tu pratiques pour avancer (éventuellement sur des amis), pour les inductions rapides, que je pratique le plus souvent, je ne peux que te conseiller l’excellente vidéo de Dov Aim [/url]https://www.transe-hypnose.com/forum/induction-rapide-vt664.html#4840. Pour les inductions progressives...orte quoi…[/i][/b] Cordialement, Nexia.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
La métaphore est censée libérer le sujet des liens qui l'empêchent de vivre. Mais le résultat de son utilisation abusive n'est-il pas, au bout de bien des séances de thérapie, de voir parfois ces liens remplacés par une toile d'araignée de mots qui peu à peu perdent leur sens premier pour en avoir un double, un triple, une multitude ; et le patient qui était dans un monde cohérent de souffrance de se trouver dans un univers éclaté où le tout et le rien s'équivalent, pour ne pas dire le tout et le n'importe quoi…

C'est là que l'excellence du thérapeute fait la différence !

Dès la première séance le principe métaphorique est alors transmis
 
N

nexia

Membre
messages
69
Points
1 160
Localisation
Lille
surderien à dit:
C'est là que l'excellence du thérapeute fait la différence !

Tel est le paradoxe de l'hypnothèrapeute: savoir rester humble tout en étant certain de son excellence,
même en êtant... Sur de rien.

Cordialement,

Nexia.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
De plus en plus, je connais des hypnothérapeutes et ils ont souvent la même base névrotique. Ils ont voulu d'abord apprendre l'hypnose pour avoir un certain "pouvoir". Ils sont souvent un peu extroverti de façon névrotique pour combatre des "monstres intérieurs" et l'agression des "autres". Je ne vois pas tellement cela ici cependant.

Le pire que j'ai vu était Bandler. Je ne suis pas trop en faveur de la suggestion "pour le bien du patient" que "je suis le meilleur" et que je ne peux QUE réussir et que "c'est facile..."

Bon encore ici, Nexia est bien éclairante. Oui...Déconnecter, cela me semble bien clair en effet. Le rendre caduque. K.O.... Je n'en suis qu'aux exercices d'auto hypnose en ce moment et je dois dire que ce n'est pas un franc succès. Je suis très analytique de nature... Peut-être que je me dilue dans trop de directions à la fois aussi.

Je ne suis toujours pas totalement convaincu de la véracité de l'hypnose. C'est un peu ridicule, mais c'est comme ça. Je crois que je le serai quand je pourrai expérimenter l'anesthésie ou l'amnésie hypnotique.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonjour,

nexia à dit:
La métaphore (...) mais le résultat de son utilisation abusive n'est-il pas, au bout de bien des séances de thérapie, de voir parfois ces liens remplacés par une toile d'araignée de mots qui peu à peu perdent leur sens premier (...)

Ben oui, on ne peut qu'être d'accord pour la perte du sens, surtout si le thérapeute est passé à côté de tout, et que le sujet n'a raccroché à aucun wagon !

En fait une métaphore bien construite représente toujours une occasion de se décentrer du point de vue présent, donc une occasion de recadrage.
A un moment ou à un autre, un recadrage peut se révéler "pertinent" en théorie (i.e. du point de vue du thérapeute qui réfléchit trop :roll: ) et ... inopérant à favoriser un changement.

Alors : comme le répètait Steve de Shazer : "... si cela ne marche pas, ne recommencez pas, faites autre chose ..." et dans ce cas je rappelle que la persévération inadaptée est un symptôme, pas un mode thérapeutique !

Une fois encore : ce n'est pas l'hypnose qui soigne, c'est le thérapeute qui conduit et le sujet qui travaille et évolue.

Et nous sommes d'accord, un sujet qui (par exemple) s'accroche à une position victimaire n'est pas encore sollicité de manière aidante par son thérapeute !
En effet, toute "résistance au changement" (de la part du patient) est une piste de travail profitable à la thérapie (et donc, une forme de main tendue vers le thérapeute, même si elle peut donner l'impression de le repousser).
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
castorix à dit:
En effet, toute "résistance au changement" (de la part du patient) est une piste de travail profitable à la thérapie (et donc, une forme de main tendue vers le thérapeute, même si elle peut donner l'impression de le repousser).[/color]

Peux-tu développer s'il te plaît? Ca m'intéresse beaucoup ce point de ton message...
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
Leo Lavoie à dit:
Je conçois bien qu'une fois que l'on a détourné le facteur critique de la pensée alors on a accès au subconscient et que tout ce passe là et wouala! Ok...Ça ça va. :) :arrow:

Mais diantre de diantre...quelle est la mécanique qui permets cette mise de côté de ce facteur critique? Comment peut-t-on mettre quelqu'un dans un état de transe avec des mots et des gestes même avec l'assentiment du sujet? C'est quoi la mécanique de ça? Il se passe quoi au juste? Pourquoi on a soudain plus de mécanismes de défenses et que notre inconscient est exposé comme ça alors qu'il y a 5 minutes, il aurait mobilisé tout notre cerveau et notre être pour se dissimuler?

Je ne piges pas et JE VEUX PIGER!!! :shock:

j'ai parcouru la discussion en diagonale ....et je pense qu'il y a une erreur de traduction!
quand tu parles d'esprit critique tu veut dire critical factor comme l'explique kein et les autres?...
le moment precis ou le conscient va donner la permission pour discuter avec le subconscient? et le client rentre en transe...
car l'esprit critique comme le dit altmaier est toujours present....
pour repondre precisement a ta question:
a propos de la mecanique,l'esprit a des reseau de securité et une barriere critique (critical factor a default d'autre traduction) qui permettent a nous humain de ne pas melanger le conscient et le subconscient ce qui nous preserve de la folie....
car si nous melangions la realité avecnos souvenirs nos traumas etc
tu peut imaginer que ce serai le bordel!
cette barriere il faut la passer et pour decrire le procedé simplement
nous donnons au conscient un "somnifere virtuel" , un choc ou une mise en confiance securisante en montrant pate blanche ___l'induction
puis apres avoir passé la "douane" on peut avoir un dialogue avec le subconscient....
leger si la transe est legere et plus serieuxou profond si....tu l'as deviné!
le bouquin que l'hypnotherapeute ecrit sur le fonctionnement de l'esprit se fait a fur et a mesure que nous rencontrons des cas....qui sont tous differents.
ce qui est un desaventage pour ceux qui ont eu une formation psy classique !
car bon nombre de verité et de procedé sont differents pour ne pas dire aux antipodes....et chaque fois qu'un hypnotherapeute voit un patient/client pour la premiere fois il/elle doit avoir a clean plate sans idées preconcues ....
bien sur il y a des similarités mais quand il s'agit de trouver l'affect ,
dans la therapie abreactive nous sommes souvent surpris par les raisons du mal! c'est pour cela qu'il ne faut pas juger , garder un esprit ouvert, et ecouter....
les jeunes hypnotherapeutes font souvent l'erreur de diagnostiqué avant qu'ils sachent vraiement et par ce fait ,proposent des solutions qui ne sont pas adaptées....

le mecanisme en ce ui concerne l'hypnose ( et ce que j'en sait) est très simple
3 parties de l'esprit
l'inconscient intouchable avec tout les automatisme
le subconscient avec la memoire et la personalité
le conscient qui s'occupe de la realité presente...
bien sur j'ai simplifié si tu es interressé pour + j'ai mit une explication plus compliquée sur mon site...
 
B

bruno68300

Membre
messages
31
Points
2 090
Localisation
Saint-Louis 68300
Altmaier à dit:
nexia à dit:
[

Plus concrètement: Que dites vous le plus souvent à votre patient à la fin de l'induction rapide comme suggestion? Un truc du style "Endormez vous profondément?"
.

S'il est vrai que j'utilise souvent le mot "sommeil" comme mot clef ou ancrage, comme disent les ericksoniens, je ne dis jamais "endormez vous," mais plutôt, "vous basculez dans un état d'hypnose de plus en plus profond"

bonsoir je reviens sur ce message pour deux raisons :
la première :
j'ai appris à réaliser quelques inductions rapides en Allemagne et qui sont nommées blitzinduktion ou induction éclaire.
Le mot qui accompagne le moment où le patient entre en transe est "schlaff !" c'est à dire "Dors" celui-ci est dit fort et de manière directive.
Dans la techique hand shake ou d'autres, c'est comme si on recherche le moment ou l'attention du patient est complètement occupé en diversion pour transpercer son contrôle et acceder à son inconscient!
en gros on divertit les douaniers pour entrer dans leur dos!

la deuxième :
j'ai vécu un moment assez rare. avez vous déjà vu un hypnothiseur se faire hypnothiser alors qu'il est en pleine action?
moi oui!
le sénario a été planifié la veulle au soir( en catimini) lors d'un cours sur les inductions rapides.
Un élève qui a subi pendant le cours des inductions et qui en réalisait lui même, s'est fait suggerer de réaliser une induction rapide (hand shake) à un des profs.
aAors qu'il était en train de le faire, le prof l'a complètement surpris et lui a intimé l'ordre de dormir. sitôt dit, sitôt en transe profonde... !
D'où une question reflexion ...est on vaiment obligé de savoir qu'on va partir en transe pour y aller.. à priori non!
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
est ce vraiemnt une question?
plutot une affirmation...
moi je dirai le savoir....difficile a dire !
le vouloir certainement!
et puis dans le cadre d'un cours ou tout le monde est branché
dans la sauce on est déjà sous hypnose!
 
M

Métaphore

Invité
paulelie à dit:
et puis dans le cadre d'un cours ou tout le monde est branché
dans la sauce on est déjà sous hypnose!

Oui dans ce cadre là tout le monde est déjà très suggestif, c'est l'effet séance groupe, mais franchement j'ai du mal à croire qu'avec un client cela marche à tous les coups.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
il suffit de passer le pont...
et le savoir prend le pas sur la croyance!
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut