1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La mécanique de la transe.

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Leo Lavoie, 3 Mars 2009.

  1. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je conçois bien qu'une fois que l'on a détourné le facteur critique de la pensée alors on a accès au subconscient et que tout ce passe là et wouala! Ok...Ça ça va. :) :arrow:

    Mais diantre de diantre...quelle est la mécanique qui permets cette mise de côté de ce facteur critique? Comment peut-t-on mettre quelqu'un dans un état de transe avec des mots et des gestes même avec l'assentiment du sujet? C'est quoi la mécanique de ça? Il se passe quoi au juste? Pourquoi on a soudain plus de mécanismes de défenses et que notre inconscient est exposé comme ça alors qu'il y a 5 minutes, il aurait mobilisé tout notre cerveau et notre être pour se dissimuler?

    Je ne piges pas et JE VEUX PIGER!!! :shock:
     
  2. Eluno

    Eluno Membre

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Messages:
    618
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Tout simplement parce que c'est TOI qui demande à communiquer à l'Inconscient du sujet.
    L'inconscient répondant aux suggestions, il obéit...
     
  3. nexia

    nexia Membre

    Inscrit:
    2 Février 2009
    Messages:
    69
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Lille
    Bonjour Léo,

    Induire une transe comme le montre DOV AÏM dans sa vidéo sur les inductions rapides *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** est toujours réellement impressionnant, même pour moi qui pratique le plus souvent ce type d'induction.

    Je ne m'explique toujours pas le mécanisme mais les "recettes" qu'il donne pour y arriver sont les bonnes:
    - Créer l'attente, le sujet "sent" qu'il va se passer quelque chose.
    - Confusionner

    Mais ces deux éléments ne suffisent pas:
    - Y ajouter une bonne dose de charisme
    - Préparer le sujet pour qu'il soit certain que cela va se passer.

    Et même dans ces conditions on y arrive que sur 30% des personnes, ce qui impose de:
    - Sélectionner les sujets très réceptifs par des tests de suggestibilité.
    - Ou/et de se préparer à gérer un échec.

    Vous constaterez que ce type d'induction est très méconnue même par les professionnels puisque si vous suivez le lien donné ci dessus vous pourrez lire la réaction d'un formateur en hypnose Ericknonienne:

    Ou d'une autre personne:
    Alors que si vous interrogez les personnes ayant bénéficié de ce type d' induction elle vous décriront la sensation "De ne pas l'avoir vu venir" de "rapidité", de "perte de controle"... Mais pas de sensation désagréable ou violente.

    C'est ce qui pose un problème de communication sur ce forum, beaucoup n'ont pas vécu ce type d'induction, pratiqué ce type d'induction, ou simplement vu ce type d'induction autrement qu'en vidéo...

    D'autre part un sujet hypnotisable par ce type d'induction est très réceptif et entre en transe profonde très rapidement, transe profonde qu'apparemment beaucoup ne connaissent pas non plus...

    Si on sait comment provoquer ce type de transe, son mécanisme reste pour moi aussi mystérieux que le simple sommeil, même si j'ai de bonnes connaissances de la physiologie et la pathologie du sommeil.

    Cordialement,

    Nexia.
     
  4. Eluno

    Eluno Membre

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Messages:
    618
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Je reste sur ma réponse :)
    Et je me ferais un plaisir de la développer
     
  5. nexia

    nexia Membre

    Inscrit:
    2 Février 2009
    Messages:
    69
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Lille
    Nous sommes d'accord Elumo,

    Voici un autre type d'induction, elle n'est pas de moi, simplement copiée sur un site qui traite de la manipulation amoureuse, vous constaterez que la transe obtenue n'est pas la meme que celle obtenue sur la vidéo de Dov Aim, je ne suis meme pas sure que les mécanismes profonds soient mes memes:

    Alors que vous me lisez bien calmement, en vous concentrant totalement sur ces mots… Arrivez-vous à porter votre attention dans les zones de contact de vos pieds avec le sol ? Pouvez-vous prendre conscience de ce qu’il se passe MAINTENANT dans vos pieds … ? OUI, là, tout de suite, maintenant, dans vos pieds ? Peut-être y ressentez-vous une agréable CHALEUR… ou bien plutôt une grande LOURDEUR envahir vos pieds… comme s’ils étaient EN PIERRE… doucement et sûrement … de plus en plus ?
     
  6. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Ben déjà de dire qu'on n'en connais pas la mécanique ça me déçoit un peu mais au moins on ne me donne pas de réponses vides.

    Ben oui, là Eluno...J'attends le développement moi... 8)

    Mais je ne parlais pas juste des inductions rapides mais de toutes les inductions. Il doit y avoir des hypothèse de mécanique quelque part. :shock:
     
  7. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Bonjour léo,
    Je ne connais pas très bien la mécanique non plus, mais pourquoi écrivez vous qu'en hypnose on perd le facteur critique, que l'inconscient est exposé,
    Si vous lisez les interventions de la plupart des posteurs professionels de ce forum, ils disent tous qu'on ne perd pas le sens critique, et qu'on n'est pas exposé à quoi que ce soit de négatif.

    Moi, je voudrais comprendre pourquoi vous croyez cela!!!

    Cordialement.

    Jurgen
     
  8. Klok

    Klok Membre

    Inscrit:
    21 Février 2009
    Messages:
    58
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360
    hérétique !
    "Pour le pourquoi on va voir un psychanalyste, si on veut changer pour être plus fonctionnel on s'en fout pourquoi on chercher comment changer..." :lol: :lol: :lol: :lol:

    Plus sérieusement (ou pas) je te conseille "The dark side of the inner child - the next step" de Stephen Wolinsky
    non pas que ce soit une référence (ça dépend pour qui ^^) mais ce livre ne traite que du pourquoi des transes
    Ce peut être une première piste / source d'information pour toi.
    Il existe en français (ni ange ni démon) mais perso je ne le trouve plus.
    Je te conseille également de chercher l'inverse c'est à dire à sortir de transes...c'est une piste pour mieux appréhender le fait d'y être - ou pas
    à mon avis ça se goute et se comprend plus que ça ne s'explique pour se savoir :)

    Sans transes on est dysfonctionnel de toutes façons... (NB : ce qui n'implique pas de les subir)

    alors pourquoi et d'où ça vient ?
    .parce que. de ton cerveau :?:

    :lol:
     
  9. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir,

    Voilà des questionnements très stimulants.


    Lire pour cela Ernest Rossi est vraiment très intéressant... ses propos sur les cycles ultradiens les ondes p300 et autres, suggèrent que même un thérapeute incapable finira par croiser une transe si la séance est assez longue :lol: !! (heu... enfin c'est mon interprétation, pour traduire à l'extrême ce que j'en comprends). J'aimerais bien l'avis de Chadoc à ce propos...
    En tout cas cela se vérifie très souvent en séance de psychanalyse, pour autant que j'en sache, c'est alors plutôt spontané et non délibérément déclenché par le thérapeute ! :roll:

    D'autre part quand on regarde M.H. Erickson travailler, il n'hypnotise pas le sujet, il évite de l'empêcher d'entrer en transe :) , dans une transe dont il a rendu le thème souhaitable pour (et souhaité par) la personne (p. ex. : régression après l'évocation des processus d'apprentissage). Je reprends ici des opinions congruentes avec les écrits de Jay Haley ou Jeffrey Zeig entre autres ; lire aussi Thierry Melchior.

    Pour répondre très directement à Léo je pourrais dire : selon notre état de conscience, qui balance entre perceptions externes et représentations internes, l'importance ou la priorité de tel ou tel problème est bien évidemment relative et dépend donc du contexte...

    Exemple :shock: :shock: : si je suis investi dans mon imaginaire optimiste et mes souvenirs agréables, qu'ai-je à faire d'une douleur dentaire ??
    Beaucoup moins que si je me focalise sur le bruit de la roulette et le souvenir des peurs d'enfant chez mon dentiste d'autrefois...
    Donc la transe donne des choix différents... qui sont parfois plus adaptés aux circonstances...


    Alors là, franchement, cela sent la tautologie à plein nez... :wink: "ça marche parce que tu es efficace"
    (hum, on peut le présenter dans le sens inverse... :wink: )


    Je me permettrai la même remarque : on pourrait écrire à la place :
    d'autre part un sujet très réceptif (que je traduis : sujet tout-à-fait d'accord pour vivre cette expérience à la manière du thérapeute) est (déclaré) très hypnotisable...

    Ce qui n'est pas contredit, Nexia, par les chiffres que vous évoquez de 30 % de réussite des méthodes directives que vous décriviez :
    1/3 sont d'accord, 1/3 sont opposants, et sans doute 1/3 qui hésite à "lâcher prise" et que le thérapeute astucieux pourra "convaincre" de se laisser séduire par la transe proposée...

    Si je pousse mon commentaire, je pourrais dire que... ces méthodes marchent avec les personnes qui "sont très d'accord" (je crois que c'est d'ailleurs ce que vous semblez partager, d'après certains messages ?).

    Or, et c'est juste une réflexion liminaire, en tant que thérapeute je souhaite pouvoir être utile même lorsque les sujets sont dans le troisième tiers... Celui qui "résiste" dit-on parfois...

    Aussi, je ne peux pas me satisfaire des seules approches que sont des inductions rapides et méthodes directives (nous parlons des 4 à 8 premières séances).
    De même que je ne peux absolument pas souhaiter employer la transe hypnotique à tout stade d'une thérapie (dans un cas général)...
     
  10. nexia

    nexia Membre

    Inscrit:
    2 Février 2009
    Messages:
    69
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Lille
    Bonjour Léo,

    Je pense qu’il sera bien difficile de vous donner une réponse tout à fait satisfaisante.
    En pratiquant l’hypnose de façon régulière, on en arrive à simplement à constater que le sujet est en transe, sans se poser plus de question que si on le voyait en éveil ou en sommeil, considérant (Et c’est le cas) que la transe est un état naturel.

    Cependant comprendre ce qui se passe pendant l’induction vous aidera certainement à mieux appréhender ce qui se passe pendant la transe.

    Cet exemple s'y prete très bien:

    Alors que vous me lisez bien calmement, en vous concentrant totalement sur ces mots… Arrivez-vous à porter votre attention dans les zones de contact de vos pieds avec le sol ? Pouvez-vous prendre conscience de ce qu’il se passe MAINTENANT dans vos pieds … ? OUI, là, tout de suite, maintenant, dans vos pieds ? Peut-être y ressentez-vous une agréable CHALEUR… ou bien plutôt une grande LOURDEUR envahir vos pieds… comme s’ils étaient EN PIERRE… doucement et sûrement … de plus en plus ?

    -1 - alors que vous me lisez bien calmement, en vous concentrant totalement sur ces mots

    Je décris un fait réel que votre esprit critique ne cherche pas à contester, alors que vous me lisez bien calmement que je relie à l’état souhaité, la concentration sur mes mots en vous concentrant totalement sur ces mots

    -2- Arrivez-vous à porter votre attention dans les zones de contact de vos pieds avec le sol ?

    J’oriente votre pensée là ou je veux, sur vos pieds. Mais sous forme de question, ce n’est pas directif, votre esprit critique laisse passer pensant qu’il à le choix.
    Alors que pour comprendre la question le sujet va effectivement porter son attention sur ses pieds, ce qui est mon but, et va « se répondre » oui, j’y arrive, donc accepter mon processus.
    ( Globalement le YES-SET en langage Ericksonnien )

    -3- OUI, là, tout de suite, maintenant, dans vos pieds ? Peut-être y ressentez-vous une agréable CHALEUR… ou bien plutôt une grande LOURDEUR envahir vos pieds… comme s’ils étaient EN PIERRE… doucement et sûrement … de plus en plus ?

    Intensification du processus qui vous fait passer de l’éveil conscient avec esprit critique à un début de transe très légère où actuellement seuls comptent les sensations que je vous demande de ressentir dans vos jambes, il n’y a plus d’esprit critique et si on demandait maintenant au sujet de ressentir un autre type de sensation par d’autres suggestions il y adhérerait certainement.

    Par contre si à ce stade vous suggérez au sujet qu’il est entrain de composer son code de carte bancaire à un distributeur et de prononcer les numéros, il sortira bien vite de transe.

    Avec l’induction de Dov Aim vous passez rapidement en transe profonde sans esprit critique du tout et obtenez sans problème son code de carte bancaire.

    Ceci pour en revenir à la question de Léo :

    On peut se représenter l’état d’éveil comme une règle de 20 cm,
    l’état de transe la plus profonde avec absence de l’esprit critique représenté par le 0,
    l’état conscient vigile avec tout son esprit critique par le 20

    Pour le sommeil il faut une autre règle, la transe étant considérée comme un état d’éveil.

    J’espère que bien d’autres représentations de la transe seront détaillées dans ce topic, plus il y en aura plus on s’approchera de celle qui peut nous convenir.

    Comme je l’ai déjà dis, nous n’avons toujours pas trouvé le chaînon manquant qui reliera conscient et inconscient, comme le quanton unifie la dualité onde / particule en physique quantique.

    Pas trop de critique, merci d’avance, pour cette fois on pourrait essayer d’être constructif.

    Cordialement,

    Nexia.
     
Chargement...