Formation Hypnose

Thérapie stratégique

  • Initiateur de la discussion valikor
  • Date de début
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
Métaphore à dit:
Excuse moi mais je ne vois pas en quoi ce questionnaire permet d'identifier les facteurs de résistance ? mais peut être devrait-on définir ce que vous appelez "résistances" ?

Sachez Valikor que je ne cherche pas à être désagréable mais j'aime comprendre les choses et aller jusqu'au bout des explications qu'on partage ou non la vision d'une technique. Cela permet de faire avancer les choses...
une personne qui arrive détachée du passé, qui n'a pas l'impression que le passé fait partie d'elle, et pas sous emprise, peut nettoyer toute sa vie et aller complètement bien en 1-2 séances.

quelqu'un qui arrive avec un attachement au passé de 10/10, l'impression que son passé fait complètement partie de lui 10/10

Valikor, moi j'ai du mal à comprendre ce que vous voulez dire par cette phrase ci-dessus ?... Concrêtement que veut dire pour vous une personne attachée au passé ?


Car si je reprends l'exemple de Katia et votre réponse :

valikor à dit:
katia (zoulouk) à dit:
En spontané donnerait beaucoup de "je ne sais pas"....... surtout pour les parents....
donc c'est que la question ne s'applique pas à toi et que tu peux répondre 0.
Votre réponse me laisse perplexe... il pourrait s'agir d'un refoulement donc qui appartient à un aspect inconscient, car souvent quand qqchose nous dérange, c'est ce qui se passe, et la réponse de Katia pourrait aller dans ce sens... donc cela fausserait votre "diagnostic" sur l'attachement au passé... :roll:


Ben je je vois toujours pas en quoi votre questionnaire permet d'identifier les facteurs de résistance ? car vous ne m'avez pas dit ce que vous appelez "résistances", donc j'ai du mal à comprendre votre méthodologie.

En gros, pouvez vous m'expliquer :

1) ce que vous appelez les facteurs de résistances (qui est facilement détectable dans votre questionnaire)

2) l'impression que son passé fait complètement partie du sujet.

Car pour moi la réponse faite à Katia me laisse perplexe.
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Une réponse triviale à Métaphore:
A un entretien d'embauche, on m'avait demandé si je pouvais supporter de voir des patients intubés de partout, "qui fument par la gorge", des plaies purulentes etc....

J'ai répondu sincèrement , je ne sais pas....

Le recruteur m'a dit alors si vous ne savez pas c'est que pouvez, car si vous ne pouviez pas, vous le sauriez. (rien que l'idée aurait crée une gêne) et par la suite, je n'ai pas eu de souci vis à vis de cela...

Quand on ne sait pas, c'est que ça n'a pas d'importance et qu'on n'y pense plus.... je mettrais 0 comme Valikor..., car si c'était un refus d'y penser (refoulement), je ressentirai une gêne (et la question ne me plairait pas...)

Si je reste calme en face de la question, sans émotion particulière, pour moi, c'est bon...
 
L
laurenzo
Membre
messages
1 638
Points
4 480
katia (zoulouk) à dit:
Si je reste calme en face de la question, sans émotion particulière, pour moi, c'est bon...
Ca peut être la définition du refoulement ça Katia non?
 
M
Métaphore
Invité
Katia, ne généralisez pas votre cas, nous sommes tous très différents, sinon la thérapie serait très facile...

Je viens de lire à l'instant la réponse de Laurenzo et je suis d'accord...
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Par rapport à cette anamnèse de Valikor, en ce qui me concerne, avec ce questionnaire, on tombe sur ce qui pose la principale difficulté en ce moment...
et il y a un fil qui relie au passé.

Mais aussi, ce qui ne serait pas forcément le cas pour tout le monde (?), si on m'avait directement demandé ce qui me préoccupe, la réponse aurait été la même...
sauf qu'en entretien thérapeutique, j'aurais oublié de le relier au passé

Si je me repositionne sur ces émotions du passé, il ne m'en reste qu'une partie, et si on me propose de nettoyer... il y aurait refus...
car je pense avoir besoin de garder.... parce que j'ai appris quelque chose, et ce que j'ai appris je ne voudrais pas le perdre...
 
M
Métaphore
Invité
Katia, nous n'allons pas analyser votre cas personnel, mais ma question à Valikor était : En quoi ce questionnaire permet d'identifier les facteurs de résistance ? d'où ma question sur ce qu'il appele les "résistances" ?
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Pour Laurenzo et Métaphore, bah non....

Si je reflechis plus longuement, à certaines questions, je trouve la réponse... la réponse vient après reflexion, et remémoration de situations précises.

Juste réponse pas simple....
 
M
Métaphore
Invité
Katia, ça fait combien de temps que vous êtes en thérapie ? je ne pense pas que si c'était votre 1ère consultation, vos liens seraient aussi facile, et si ça l'est pour vous, tant mieux, mais reprenez votre 1ère consultation et vous verrez que vous avez avancez c'est ce qui fait la différence aujourd'hui...

Bon j'attends les réponses de Valikor car c'est ce qui m'intéresse.... :D
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Attendez le chef alors......
 
corfinas
corfinas
Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Métaphore à dit:
Valikor, ...Concrêtement que veut dire pour vous une personne attachée au passé ?
Hello,

En en ayant discuté en direct avec Valikor, qui complètera ou corrigera ma réponse au besoin, je me mêle à la conversation, cet attachement au passé, moi j'appelle ça de l'intrication, et pour reprendre une métaphore que m'avait dit Valikor, ça serai comme une fusée qui essayerai de décoller en emportant avec elle les échafaudages et les moules qui ont servi à la construire et forcement elle vole moins bien.

Personnellement c'est en participant à des journées de constellation familiales que j'ai aussi constaté cet sorte de super point commun entre la plupart des gens qui vont mal: l'intrication ou donc: attachement excessif au passé, qui fait que la personne revit des souffrances passées, soit les siennes, soit celles d'un proche.

En constellation familiale, on l'expliquerai par le besoin d'appartenance à un groupe qui serai quasiment le besoin le plus fort et avec ça, ça peut donner un attachement excessif à son groupe d'origine: sa famille, ses parents. Et pour s'en sentir membre, on en reprends les problématiques, si la mère est dépressive, la fille le sera aussi pour faire partie du groupe.

Je suis particulièrement intéressé par l'approche de Valikor car autant que j'ai compris, il désactive directement l'intrication par nettoyage du ressenti et du coup c'est rapide.
D'ailleurs j'avais une question, Valikor, au moment du nettoyage du ressenti, est ce qu'il y a une abréaction ?

a+

PS: En constellation ça serai plutôt: constat, abréaction, recadrage.
https://www.transe-hypnose.com/sujet/constellations-familiales-suite.2618/
En PNL, notamment avec le protocole de dépendance affective, ça serai plutôt: constat de l'intrication et de ses avantages cachés, recherche de ressources, re-parentage, abréaction (perso c'est au moment du re-parentage où la réaction émotionnelle arrive).
https://www.transe-hypnose.com/sujet/protocole-de-dependance-affective.2917/
 
M
Métaphore
Invité
Merci Corfinas pour les explications de l'attachement au passé ... qui peut etre le facteur que vous décrivez mais loin d'etre unique. C'est évident qu'un enfant ayant vécu dans un climat défavorable ou meme seulement de carence affective (parents présents mais trop occupés pour s'occuper du bien etre de l'enfant ou d'écoute pour l'ado) pourra développer un sentiment dépressif alors que les parents ne le sont pas...
On pourrait aussi replacer le problème sur la timidité (exemple de Katia), des parents timides ne font pas forcément des enfants timides, ce que je disais précédemment, nous ne sommes pas des copiés/collés de nos parents.

Alors ma question à Valikor est toujours la meme :

Je je vois toujours pas en quoi votre questionnaire permet d'identifier les facteurs de résistance ? car vous ne m'avez pas dit ce que vous appelez "résistances", donc j'ai du mal à comprendre votre méthodologie.

En gros, pouvez vous m'expliquer :

1) ce que vous appelez les facteurs de résistances (qui est facilement détectable dans votre questionnaire)

2) l'impression que son passé fait complètement partie du sujet.


 
M
Métaphore
Invité
Et j'ai envie de dire encore une fois qu'on peut très bien avoir compris la mécanique du pourquoi de nos comportements saboteurs, mais en etre toujours prisonnier, donc je ne vois pas en quoi le questionnaire permet d'identifier des résistances ?

C'est ça que j'aimerais comprendre dans votre méthode ?...
 
HYPNOMED
HYPNOMED
Membre
messages
309
Points
2 850
Bonjour et bravo !

Valikor, j'ai exploré votre site et la façon de concevoir votre stratégie est extra !

elle rappelle les échelles visuelles analogiques sur la douleur, mais ici cela va permettre d'évaluer quantitativement et qualitativement les souvenirs et vécus antérieurs : faire le tri du passé et des résistances, mais aussi surtout d'évaluer en instantané le vécu au présent

les questions sont importantes mais l'idée même que la personne va se faire de mesurer le degré de ses ressentis est je pense capital en prenant conscience sur l'échelle de 0 à 10 et la personne n'avait probablement jamais pensé pouvoir repérer et changer la position du curseur pour évaluer la puissance à affecter sur les points considérés
Et elle a alors toute les chances, par association d'idées, de dénouer l'écheveau familial : elle va se souvenir point par point sur quel point précis elle a particulièrement mal placé son réglage qui n'était pas du tout adapté et pouvoir le corriger

quand je pense que je me promenais toute la journée avec une échelle visuelle de la douleur dans ma poche et que je ne m'en servais que pour les douleurs ! cette découverte vaut son pesant de cacahuètes hypnotiques!

encore bravo !
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
corfinas à dit:
Métaphore à dit:
Valikor, ...Concrêtement que veut dire pour vous une personne attachée au passé ?
Hello,

En en ayant discuté en direct avec Valikor, qui complètera ou corrigera ma réponse au besoin, je me mêle à la conversation, cet attachement au passé, moi j'appelle ça de l'intrication, et pour reprendre une métaphore que m'avait dit Valikor, ça serai comme une fusée qui essayerai de décoller en emportant avec elle les échafaudages et les moules qui ont servi à la construire et forcement elle vole moins bien.

Personnellement c'est en participant à des journées de constellation familiales que j'ai aussi constaté cet sorte de super point commun entre la plupart des gens qui vont mal: l'intrication ou donc: attachement excessif au passé, qui fait que la personne revit des souffrances passées, soit les siennes, soit celles d'un proche.

En constellation familiale, on l'expliquerai par le besoin d'appartenance à un groupe qui serai quasiment le besoin le plus fort et avec ça, ça peut donner un attachement excessif à son groupe d'origine: sa famille, ses parents. Et pour s'en sentir membre, on en reprends les problématiques, si la mère est dépressive, la fille le sera aussi pour faire partie du groupe.

Je suis particulièrement intéressé par l'approche de Valikor car autant que j'ai compris, il désactive directement l'intrication par nettoyage du ressenti et du coup c'est rapide.
D'ailleurs j'avais une question, Valikor, au moment du nettoyage du ressenti, est ce qu'il y a une abréaction ?

a+
il y a souvent abreaction car la personne ressent encore les souffrance, le stress, l'anxiété de ses parents... elle porte toujours leurs problèmes......
et elle peut ressentir encore le reste : manque de communication, de marque d'affection

métaphore : si la personne présente une résistance, la thérapie sera plus longue et plus difficile...
l'attachement au passé est une résistance,
l'impression que le passé fait partie de soi est une résistance,
l'emprise est une résistance
le manque de lacher prise est une résistance....

ces facteurs sont multiplicatifs et pas additionnels....
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
valikor à dit:
Métaphore à dit:
Excuse moi mais je ne vois pas en quoi ce questionnaire permet d'identifier les facteurs de résistance ? mais peut être devrait-on définir ce que vous appelez "résistances" ?

Sachez Valikor que je ne cherche pas à être désagréable mais j'aime comprendre les choses et aller jusqu'au bout des explications qu'on partage ou non la vision d'une technique. Cela permet de faire avancer les choses...
une personne qui arrive détachée du passé, qui n'a pas l'impression que le passé fait partie d'elle, et pas sous emprise, peut nettoyer toute sa vie et aller complètement bien en 1-2 séances.

quelqu'un qui arrive avec un attachement au passé de 10/10, l'impression que son passé fait complètement partie de lui 10/10

Valikor, moi j'ai du mal à comprendre ce que vous voulez dire par cette phrase ci-dessus ?... Concrêtement que veut dire pour vous une personne attachée au passé ?


Car si je reprends l'exemple de Katia et votre réponse :

valikor à dit:
katia (zoulouk) à dit:
En spontané donnerait beaucoup de "je ne sais pas"....... surtout pour les parents....
donc c'est que la question ne s'applique pas à toi et que tu peux répondre 0.
Votre réponse me laisse perplexe... il pourrait s'agir d'un refoulement donc qui appartient à un aspect inconscient, car souvent quand qqchose nous dérange, c'est ce qui se passe, et la réponse de Katia pourrait aller dans ce sens... donc cela fausserait votre "diagnostic" sur l'attachement au passé... :roll:


Ben je je vois toujours pas en quoi votre questionnaire permet d'identifier les facteurs de résistance ? car vous ne m'avez pas dit ce que vous appelez "résistances", donc j'ai du mal à comprendre votre méthodologie.

En gros, pouvez vous m'expliquer :

1) ce que vous appelez les facteurs de résistances (qui est facilement détectable dans votre questionnaire)

2) l'impression que son passé fait complètement partie du sujet.

Car pour moi la réponse faite à Katia me laisse perplexe.
pas de ressenti quand on vous pose la question = pas de problème. voir le rasoir d'okham (principe de simplification des hypothèses et explications)

attaché = important pour certains ou ancré ...
pour certains, le passé fait partie d'eux, au sens ou cela fait aprtie de leur identité.
du coup douleur colère, tristesse... fait aprtie de leur identitié, donc pas de guérison possible....
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
HYPNOMED à dit:
Bonjour et bravo !

Valikor, j'ai exploré votre site et la façon de concevoir votre stratégie est extra !

elle rappelle les échelles visuelles analogiques sur la douleur, mais ici cela va permettre d'évaluer quantitativement et qualitativement les souvenirs et vécus antérieurs : faire le tri du passé et des résistances, mais aussi surtout d'évaluer en instantané le vécu au présent

les questions sont importantes mais l'idée même que la personne va se faire de mesurer le degré de ses ressentis est je pense capital en prenant conscience sur l'échelle de 0 à 10 et la personne n'avait probablement jamais pensé pouvoir repérer et changer la position du curseur pour évaluer la puissance à affecter sur les points considérés
Et elle a alors toute les chances, par association d'idées, de dénouer l'écheveau familial : elle va se souvenir point par point sur quel point précis elle a particulièrement mal placé son réglage qui n'était pas du tout adapté et pouvoir le corriger

quand je pense que je me promenais toute la journée avec une échelle visuelle de la douleur dans ma poche et que je ne m'en servais que pour les douleurs ! cette découverte vaut son pesant de cacahuètes hypnotiques!

encore bravo !
Merci !! :D
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
métaphore, si attaché au passé n'a pas de sens , c'est que vous ne l'êtes probablement pas...

posez la question autour de vous....

quelqu'un qui est attaché au passé à 10/10 consacre 100% de ses forces à retenir son passé tel qu'il est avec toutes les émotions négatives telles qu'elles sont... cela veut dire que tout effort pour évacuer le passé est voué à l'échec....
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
métaphore : si la personne présente une résistance, la thérapie sera plus longue et plus difficile...
l'attachement au passé est une résistance,
l'impression que le passé fait partie de soi est une résistance,
l'emprise est une résistance
le manque de lacher prise est une résistance....

Oui en fait tout est résistance pour vous... Mais en meme temps si la personne vient vous voir c'est qu'elle est prisonnière et ne peut s'en dégager et a besoin d'une aide.

ces facteurs sont multiplicatifs et pas additionnels....

Ah bon ?... :shock:
valikor à dit:
métaphore, si attaché au passé n'a pas de sens , c'est que vous ne l'êtes probablement pas...

C'est possible, et pourtant j'ai du régler pas mal de trucs.

Néanmoins je n'ai pas la meme vision que vous concernant la résistance .

quelqu'un qui est attaché au passé à 10/10 consacre 100% de ses forces à retenir son passé tel qu'il est avec toutes les émotions négatives telles qu'elles sont... cela veut dire que tout effort pour évacuer le passé est voué à l'échec....

Ca c'est une évidence ... mais justement c'est au thérapeute de l'aider.

OK merci pour vos réponses, mais je suis loin de partager tout ce qui est écrit, cela dit ça ne vous empeche pas d'exercer et d'avoir votre clientèle.

Et en plus toute cette méthodologie que vous mettez en place, moi elle faisait partie de mes supports de cours de façon beaucoup plus complète.

Vraiment je suis contente d'avoir fait ce choix d'hypnose intégrative.

Bon courage pour la suite...
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
valikor à dit:
métaphore : si la personne présente une résistance, la thérapie sera plus longue et plus difficile...
l'attachement au passé est une résistance,
l'impression que le passé fait partie de soi est une résistance,
l'emprise est une résistance
le manque de lacher prise est une résistance....

Oui en fait tout est résistance pour vous... Mais en meme temps si la personne vient vous voir c'est qu'elle est prisonnière et ne peut s'en dégager et a besoin d'une aide.

ces facteurs sont multiplicatifs et pas additionnels....

Ah bon ?... :shock:
valikor à dit:
métaphore, si attaché au passé n'a pas de sens , c'est que vous ne l'êtes probablement pas...

C'est possible, et pourtant j'ai du régler pas mal de trucs.

Néanmoins je n'ai pas la meme vision que vous concernant la résistance .

quelqu'un qui est attaché au passé à 10/10 consacre 100% de ses forces à retenir son passé tel qu'il est avec toutes les émotions négatives telles qu'elles sont... cela veut dire que tout effort pour évacuer le passé est voué à l'échec....

Ca c'est une évidence ... mais justement c'est au thérapeute de l'aider.

OK merci pour vos réponses, mais je suis loin de partager tout ce qui est écrit, cela dit ça ne vous empeche pas d'exercer et d'avoir votre clientèle.

Et en plus toute cette méthodologie que vous mettez en place, moi elle faisait partie de mes supports de cours de façon beaucoup plus complète.

Vraiment je suis contente d'avoir fait ce choix d'hypnose intégrative.

Bon courage pour la suite...
à la lecture de vos posts se dégagent plusieurs impressions :
-vous avez du mal à saisir tout cela;
-mais tout est plus complet dans vos cours;
-et toute toutes les façons vous n'êtes pas d'accord....

vous auriez une patiente qui viendrait vous dire cela, que lui répondriez vous?
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
62
Localisation
lacaune
moi je répondrai sans anamnèse... :D
a cette cliente
qu' avant de faire , de vouloir une thérapie , faire des plans sur les résultats... surtout si vous avez des doutes.... ne pourra vous conduire qu'a un échec!
la condition est la confiance....
donnez moi le bénéfice du doute!
vous aurez le loisir de faire un jugement sur les résultats quand vous les aurez!
laissez faire, lâchez prise.... vous êtes ici pour gagner!
prenez donc ce risque....puisque vous n'avez rien a perdre....

la résistance! :wink: metaphore!

moi , mon opinion même si je ne suis pas d'accord avec votre méthodologie, votre présentation est:
que je vous donnes le bénéfice du doute....
tant que vos clients sont satisfaits en qu'ils ne viennent pas me voir après vous avoir consulté!

mon modo est:
qu'importe la forme , le fond.... du moment que vous ayez des résultats et que votre réputation grandisse , pour le bien de vos clients et de l'hypnose dans son intégrité!

voila une bonne leçon pour nous tous....extra curriculum!
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
à la lecture de vos posts se dégagent plusieurs impressions :
-vous avez du mal à saisir tout cela;
-mais tout est plus complet dans vos cours;
-et toute toutes les façons vous n'êtes pas d'accord....

Ben oui je vous le dit comme je le ressens, j'ai souvent du mal à saisir ce que vous faites, ou du moins la manière dont vous les exprimez donc je reformule souvent.
Oui mes cours sont plus complets, sans aucun doute... et donc oui je ne suis pas toujours du même avis que vous, mais y a rien d'agressif dans tout ça, comme je vous ai dit vous exercez depuis 3 ans et vous avez votre clientèle, après c'est juste mon besoin d'approfondir les choses et de comprendre ce qu'est l'HE.


vous auriez une patiente qui viendrait vous dire cela, que lui répondriez vous?

Qui viendrait me dire quoi ? :roll:
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Valikor a ecrit:

à la lecture de vos posts se dégagent plusieurs impressions :
-vous avez du mal à saisir tout cela;
-mais tout est plus complet dans vos cours;
-et toute toutes les façons vous n'êtes pas d'accord....

J'ai bien la même impression....[/color

vous auriez une patiente qui viendrait vous dire cela, que lui répondriez vous?

Je lui dirai.... qu'avant d'émettre une critique sur quelque chose, il faut simplement éprouver les choses...

Que vous êtes comme un enfant qui dit qu'un aliment n'est pas bon, sans y avoir gouté... et que seulement une fois qu'on y a gouté, on peut se faire une opinion.
Comme un enfant qui décrète que ce n'est pas bon unilatéralement... et même les enfants trouvent les arguments....

Et qu'il faille changer d'attitude, apprendre à voir les choses autrement, s'ouvrir à un espace de nouveauté.... un espace pour "gouter"....pour une vie avec plus de saveurs possibles....

car sinon pas d'hypnose possible...

L'hypnose est basée sur le lacher prise, la confiance... comme le dit Paulelie......
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 075
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Métaphore à dit:
OK merci pour vos réponses, mais je suis loin de partager tout ce qui est écrit, cela dit ça ne vous empeche pas d'exercer et d'avoir votre clientèle.

Et en plus toute cette méthodologie que vous mettez en place, moi elle faisait partie de mes supports de cours de façon beaucoup plus complète.

Vraiment je suis contente d'avoir fait ce choix d'hypnose intégrative.

Bon courage pour la suite...


Métaphore, quand vous aurez enfin compris que votre formation d’hypnose intégrative c’est de l’ hypnoPNL *

vous en serez enfin quitte pour supprimer de citer votre redondante « formation » dans chaque entretien d'intervention hypnotique !

Ce ne sera plus votre propre formation qui vous obcèdera, mais de former la personne en face à ne pas se laisser obcéder par ses fausses ignorances !

et vous vous rendrez compte que même quand on ne s'évertue pas à dire qu'on fait de l'hypnose, en hypnothérapie, on en fait quand même !

bonne chance pour la suite...

8)


et gardez bien vos supports de cours*... pour les consulter... au cas où...vous auriez un trou...entre deux consultations......

8)
 
M
Métaphore
Invité
surderien à dit:
Métaphore, quand vous aurez enfin compris que votre formation d’hypnose intégrative c’est de l’ hypnoPNL *

Mai qui vous dit le contraire, I.N.T.E.G.R.A.T.I.V.E., veut bien dire intégrer plusieurs techniques dont la PNL, et l'HE entre autre mais pas que ça...

vous en serez enfin quitte pour supprimer de citer votre redondante « formation » dans chaque entretien d'intervention hypnotique !


Moi ce que je constate et qui me gêne c'est qu'au lieu d'être curieux, vous (les thérapeutes du forum) sur vos méthodes pensant qu'elles sont les meilleurs... et cela vous dérange de ne pas partager les vôtres en apportant du nouveau...du moins c'est ce que je ressens ...


Ce ne sera plus votre propre formation qui vous obcèdera, mais de former la personne en face à ne pas se laisser obcéder par ses fausses ignorances !

En parlant d'obsession, je pense que cela vous concerne particulièrement...

et vous vous rendrez compte que même quand on ne s'évertue pas à dire qu'on fait de l'hypnose, en hypnothérapie, on en fait quand même !

bonne chance pour la suite...


et gardez bien vos supports de cours*... pour les consulter... au cas où...vous auriez un trou...entre deux consultations......

Oh mais oui je les consulte encore, je n'ai pas votre expérience en nombre d'années... :D
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 075
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Métaphore à dit:
et gardez bien vos supports de cours*... pour les consulter... au cas où...vous auriez un trou...entre deux consultations......

Oh mais oui je les consulte encore, je n'ai pas votre expérience en nombre d'années... :D
Si je vous ai donné ce précieux conseil, c'est que je le pratique moi-même, mais en virtuel...

sur ce forum que je consulte là, maintenant entre deux consultations !

et je crois que je ne suis pas le seul à le faire sur le forum !


8)


je vais même jusqu'à relire mes propres scripts comme celui ci...

tant il me sont hypnotiquement indispensables pour me relier ...

une addiction stratégique en hypnoPNL qui me devient ainsi de plus en plus intégrative...


:roll:
 
M
Métaphore
Invité
Valikor je viens d'aller lire à nouveau votre blog et j'ai vu que vous souhaitiez reprendre le cursus de psychologue ... Je suppose que vous craignez pour votre statut et préférez vous positionner de façon plus légale, c'est ça ? ou avoir une meilleure clientèle, s'afficher Psychologue/hypnothérapeute rassure plus les patients...

En tout cas ça va être très différent pour vous d'étudier la psychologie, et je me demande si cela ne va pas vous désorienter, je vous le dis comme je le pense, peut être je me trompe, mais c'est d'après ce que je peux lire de vous sur le forum qui me le laisse penser... :roll:
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
Valikor je viens d'aller lire à nouveau votre blog et j'ai vu que vous souhaitiez reprendre le cursus de psychologue ... Je suppose que vous craignez pour votre statut et préférez vous positionner de façon plus légale, c'est ça ? ou avoir une meilleure clientèle, s'afficher Psychologue/hypnothérapeute rassure plus les patients...

En tout cas ça va être très différent pour vous d'étudier la psychologie, et je me demande si cela ne va pas vous désorienter, je vous le dis comme je le pense, peut être je me trompe, mais c'est d'après ce que je peux lire de vous sur le forum qui me le laisse penser... :roll:
rassurez vous... je ne crains rien, c'est juste pour faire autre chose.... je n'ai jamais vu autant de personnes angoissées et stressées d'un coup...

et puis on est en autodidacte guidé en théorisant à partir de sa pratique.

au mieux, j'y arrive et j'arrive à mettre mon grain de sel pour aider l'institution à changer, au pire cela m'aura fait passer du temps...

ce serait plutôt moi qui déstabiliserait les autres... faut dire que des fois, on entend des trucs pas piqués des vers....
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
62
Localisation
lacaune
moi je laisse tomber ...l'espoir de communiquer avec metaphore!
elle fait des procès d'intention agressifs a tout ceux qui lui réponde... et ne semble intéressée que par le nombre de réponses.... quelle affiche...plutôt qu'a leur qualité....
on lui dit quelle résiste elle nous répond que nous ne partageons pas!
un dialogue de sourd!
ou elle place toujours le dernier message, vous relançant dans l'harassement! c'est fatiguant...
elle parles du partage et ne partage rien... si ce n'est qu'une obsession attachée a sa formation!
je ne suis pas le premier a faire ces observations....en rapport avec son attitude....il doit y avoir du vrai donc.... car sur ces points elle a l'unanimité...
pour vous en faire une opinion....il vous suffira de regarder son historique....en constater la répétition et consistance de son œuvre négatrice
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
Métaphore à dit:
Valikor je viens d'aller lire à nouveau votre blog et j'ai vu que vous souhaitiez reprendre le cursus de psychologue ... Je suppose que vous craignez pour votre statut et préférez vous positionner de façon plus légale, c'est ça ? ou avoir une meilleure clientèle, s'afficher Psychologue/hypnothérapeute rassure plus les patients...

En tout cas ça va être très différent pour vous d'étudier la psychologie, et je me demande si cela ne va pas vous désorienter, je vous le dis comme je le pense, peut être je me trompe, mais c'est d'après ce que je peux lire de vous sur le forum qui me le laisse penser... :roll:
rassurez vous... je ne crains rien, c'est juste pour faire autre chose.... je n'ai jamais vu autant de personnes angoissées et stressées d'un coup...

et puis on est en autodidacte guidé en théorisant à partir de sa pratique.

au mieux, j'y arrive et j'arrive à mettre mon grain de sel pour aider l'institution à changer, au pire cela m'aura fait passer du temps...

ce serait plutôt moi qui déstabiliserait les autres... faut dire que des fois, on entend des trucs pas piqués des vers....
Ce n'était qu'une question parmi les centaines que je pose, et vous avez la franchise d'y répondre, merci. Néanmoins il est possible qu'on se comprenne mieux après... :lol:

Et pour ce qui concerne la recrudescence des personnes angoissés ou stressés, ben... on peut quand même dire que la situation économique de chaque individu est souvent menacée et la pression que vivent les salariés est à son comble, donc ceci explique cela...

Quand je relis votre blog, je reste quand même surprise de certaines de vos interrogations... car si les personnes n'étaient pas à bout, elles ne viendraient pas vous voir, vous savez très bien que les hypnothérapeutes vu le prix des consultations sont souvent le dernier recours à ces individus complètements déstabilisés...et englués dans une sorte de spirale négative...

Je suis tombée par hasard sur votre anecdocte du type qui voulait faire sa séance tout nu, je pense qu'effectivement, on peut tomber sur toutes personnalités perverses...

Je ne prendrais pas la peine de répondre à Paulélie, vous parlez pour ne rien dire, ça me saoule... :?
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
62
Localisation
lacaune
normaal! voçus preferrez afficher une fausse compassion par devers valikor!
doublée par une ironie pour ces choix!
et comme toujours en compétition pour avoir le dernier mot!
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Messages récents
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Haut