Formation Hypnose

Thérapie stratégique

  • Initiateur de la discussion valikor
  • Date de début
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
encore une fois je constate que vous lisez de travers ou vous déformez mes propos...

Ben moi je lis ceci :
valikor à dit:
Cela a pris des années d'observations, 1 année de réflexions, d'analyses et de mise au point.
Donc où ais je mal compris ? je ne fais que m'interroger sur ce que vous dites... :roll:

continuez donc avec vos œillères si elles vous plaisent tant que cela...

Ben je ne vois pas en quoi j'ai des oeillères, au contraire j'essaie de vous dire que votre découverte est une évidence, en quoi vous apportez qqchose de nouveau ? c'est ma question...
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
ma page méthodologie a été mise à jour pour la compléter à propos de l'impression que les personnes peuvent se sentir prisonnières de leur passé, ou d'eux même ou de quelqu'un.

Pour vous faire une idée, 45% des personnes qui viennent consulter chez moi se sentent prisonnière (d'eux même ou d'un de leurs parents (ou des deux ou de quelqu'un d'autre).

Quelque fois, le travail sur le caractère des parents ne donne pas un résultat stable car la personne ressent toujours fortement que l'ancien coté toxique de son caractère fait partie d'elle encore de façon importante.
Dans ce cas, il faut juste qu'elle évacue cette impression qui est directement la conséquence que la personne a "enregistré" son caractère sur une période en quelque sorte.

exemple : "quand je pense à toute ma vie, je ressens fortement que j'ai eu toujours ce caractère anxieux"

Après travaillé sur le caractère de ses parents et avoir dimminué ce ressenti là, la personne cesse définitivement d'être anxieuse, à de très très rare exceptions près.
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
j'ai relu plus sérieusement et avec attention ce que vous avez écrit.....
car quelque chose me chiffonnait et j'avais l'impression que j'avais "sauté"
quelque chose!
en fait je crois que nous parlons de la même chose avec des mots différents et sans doute des nuances différentes.....
ce ménage du passé est en fait le même dans votre pratique et dans la méthode des 5 phases....
la différence(nuance ) que j'y vois est mon insistance sur le pardon qui a mon sens réconcilie! et empêche la rechute.... quand donnée très sincèrement par le client....(très important!)
c'est une page définitivement tournée! pour le client après avoir "vécu " l'expérience....
une page tournée pour moi car j'ai compris ce que vous écrivez!
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
paulelie à dit:
j'ai relu plus sérieusement et avec attention ce que vous avez écrit.....
car quelque chose me chiffonnait et j'avais l'impression que j'avais "sauté"
quelque chose!
en fait je crois que nous parlons de la même chose avec des mots différents et sans doute des nuances différentes.....
ce ménage du passé est en fait le même dans votre pratique et dans la méthode des 5 phases....
la différence(nuance ) que j'y vois est mon insistance sur le pardon qui a mon sens réconcilie! et empêche la rechute.... quand donnée très sincèrement par le client....(très important!)
c'est une page définitivement tournée! pour le client après avoir "vécu " l'expérience....
une page tournée pour moi car j'ai compris ce que vous écrivez!
tout à fait, je fais juste tout le travail d'une façon très détaillée, quantifiée.

de plus pour le pardon, pour certaines personnes très rancunières, c'est impossiblement dur. il n'y a qu'en changeant leur caractère rancunier qu'on peut y arriver efficacement...
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
ma page méthodologie a été mise à jour pour la compléter à propos de l'impression que les personnes peuvent se sentir prisonnières de leur passé, ou d'eux même ou de quelqu'un.

Justement tout dernièrement par curiosité, je suis allée revisiter votre site, et je n'ai pas vu grand chose de nouveau... :roll:

Pour vous faire une idée, 45% des personnes qui viennent consulter chez moi se sentent prisonnière (d'eux même ou d'un de leurs parents (ou des deux ou de quelqu'un d'autre).

Heu... c'est un peu logique non ? vu qu'en général les troubles viennent de schémas qui se sont construits à l'enfance...mais qui perturbent à l'âge adulte...

Quelque fois, le travail sur le caractère des parents ne donne pas un résultat stable car la personne ressent toujours fortement que l'ancien coté toxique de son caractère fait partie d'elle encore de façon importante.

Normal on ne va pas travailler sur le caractère des parents, mais sur le ressenti laissé sur la personne souffrante.

Dans ce cas, il faut juste qu'elle évacue cette impression qui est directement la conséquence que la personne a "enregistré" son caractère sur une période en quelque sorte.

exemple : "quand je pense à toute ma vie, je ressens fortement que j'ai eu toujours ce caractère anxieux"

Après travaillé sur le caractère de ses parents et avoir dimminué ce ressenti là, la personne cesse définitivement d'être anxieuse, à de très très rare exceptions près.

Je ne vois pas comment vous pouvez travailler sur le caractère des parents et faire diminuer l'anxiété du sujet... et tout cela en EMDR je suppose ? ... hum... je ne partage pas du tout votre point de vue, même si je comprends ce que vous voulez dire, mais pour moi, vos questions sur les parents ne sont pas exploitables car le sujet n'est souvent pas à même de répondre à ce type de question.

Par exemple, une personne qui culpabilise de ressentir de la colère envers ses parents (à cause d'un manque affectif par exemple) vous mentira au sujet de ses parents et ne dira pas que cette colère est éprouvée par rapport à ce manque affectif, donc votre protocole sera faussé...

Pour moi vos questions sur les parents sont très peu exploitables et ne vous donne pas à mon avis, une juste anamnèse de ce que ressent le sujet...
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
de plus pour le pardon, pour certaines personnes très rancunières, c'est impossiblement dur. il n'y a qu'en changeant leur caractère rancunier qu'on peut y arriver efficacement...
C'est normal, par rapport à ce que je viens de dire précédemment, sous la rancune, il y a encore beaucoup trop d'émotions non évacuées... donc le travail n'est pas fini... il peut y avoir un Etat du Moi encore révolté qui n'a pu s'exprimer, mais peut être ne travaillez vous pas sur les états du moi ?... c'est pas simple cette technique, car il faut une réelle coopération du sujet, mais oh combien efficace.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
valikor à dit:
ma page méthodologie a été mise à jour pour la compléter à propos de l'impression que les personnes peuvent se sentir prisonnières de leur passé, ou d'eux même ou de quelqu'un.

Justement tout dernièrement par curiosité, je suis allée revisiter votre site, et je n'ai pas vu grand chose de nouveau... :roll:

Pour vous faire une idée, 45% des personnes qui viennent consulter chez moi se sentent prisonnière (d'eux même ou d'un de leurs parents (ou des deux ou de quelqu'un d'autre).

Heu... c'est un peu logique non ? vu qu'en général les troubles viennent de schémas qui se sont construits à l'enfance...mais qui perturbent à l'âge adulte...

Quelque fois, le travail sur le caractère des parents ne donne pas un résultat stable car la personne ressent toujours fortement que l'ancien coté toxique de son caractère fait partie d'elle encore de façon importante.

Normal on ne va pas travailler sur le caractère des parents, mais sur le ressenti laissé sur la personne souffrante.

Dans ce cas, il faut juste qu'elle évacue cette impression qui est directement la conséquence que la personne a "enregistré" son caractère sur une période en quelque sorte.

exemple : "quand je pense à toute ma vie, je ressens fortement que j'ai eu toujours ce caractère anxieux"

Après travaillé sur le caractère de ses parents et avoir dimminué ce ressenti là, la personne cesse définitivement d'être anxieuse, à de très très rare exceptions près.

Je ne vois pas comment vous pouvez travailler sur le caractère des parents et faire diminuer l'anxiété du sujet... et tout cela en EMDR je suppose ? ... hum... je ne partage pas du tout votre point de vue, même si je comprends ce que vous voulez dire, mais pour moi, vos questions sur les parents ne sont pas exploitables car le sujet n'est souvent pas à même de répondre à ce type de question.

Par exemple, une personne qui culpabilise de ressentir de la colère envers ses parents (à cause d'un manque affectif par exemple) vous mentira au sujet de ses parents et ne dira pas que cette colère est éprouvée par rapport à ce manque affectif, donc votre protocole sera faussé...

Pour moi vos questions sur les parents sont très peu exploitables et ne vous donne pas à mon avis, une juste anamnèse de ce que ressent le sujet...
il semble évident que vos croyances ne changeront pas tant que ne l'essayerez pas sur le terrain ....
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
valikor à dit:
de plus pour le pardon, pour certaines personnes très rancunières, c'est impossiblement dur. il n'y a qu'en changeant leur caractère rancunier qu'on peut y arriver efficacement...
C'est normal, par rapport à ce que je viens de dire précédemment, sous la rancune, il y a encore beaucoup trop d'émotions non évacuées... donc le travail n'est pas fini... il peut y avoir un Etat du Moi encore révolté qui n'a pu s'exprimer, mais peut être ne travaillez vous pas sur les états du moi ?... c'est pas simple cette technique, car il faut une réelle coopération du sujet, mais oh combien efficace.
les gens sont en général rancuniers parce qu'au moins un de leurs parents l'était...
peut être appellez vous "Etat du Moi" un trait de caractère, je n'en sais rien et à vrai dire, étiqueter comme cela, c'est risquer d'induire trop de dissociation chez la personne.
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
Métaphore à dit:
valikor à dit:
ma page méthodologie a été mise à jour pour la compléter à propos de l'impression que les personnes peuvent se sentir prisonnières de leur passé, ou d'eux même ou de quelqu'un.

Justement tout dernièrement par curiosité, je suis allée revisiter votre site, et je n'ai pas vu grand chose de nouveau... :roll:

Pour vous faire une idée, 45% des personnes qui viennent consulter chez moi se sentent prisonnière (d'eux même ou d'un de leurs parents (ou des deux ou de quelqu'un d'autre).

Heu... c'est un peu logique non ? vu qu'en général les troubles viennent de schémas qui se sont construits à l'enfance...mais qui perturbent à l'âge adulte...

Quelque fois, le travail sur le caractère des parents ne donne pas un résultat stable car la personne ressent toujours fortement que l'ancien coté toxique de son caractère fait partie d'elle encore de façon importante.

Normal on ne va pas travailler sur le caractère des parents, mais sur le ressenti laissé sur la personne souffrante.

Dans ce cas, il faut juste qu'elle évacue cette impression qui est directement la conséquence que la personne a "enregistré" son caractère sur une période en quelque sorte.

exemple : "quand je pense à toute ma vie, je ressens fortement que j'ai eu toujours ce caractère anxieux"

Après travaillé sur le caractère de ses parents et avoir dimminué ce ressenti là, la personne cesse définitivement d'être anxieuse, à de très très rare exceptions près.

Je ne vois pas comment vous pouvez travailler sur le caractère des parents et faire diminuer l'anxiété du sujet... et tout cela en EMDR je suppose ? ... hum... je ne partage pas du tout votre point de vue, même si je comprends ce que vous voulez dire, mais pour moi, vos questions sur les parents ne sont pas exploitables car le sujet n'est souvent pas à même de répondre à ce type de question.

Par exemple, une personne qui culpabilise de ressentir de la colère envers ses parents (à cause d'un manque affectif par exemple) vous mentira au sujet de ses parents et ne dira pas que cette colère est éprouvée par rapport à ce manque affectif, donc votre protocole sera faussé...

Pour moi vos questions sur les parents sont très peu exploitables et ne vous donne pas à mon avis, une juste anamnèse de ce que ressent le sujet...
il semble évident que vos croyances ne changeront pas tant que ne l'essayerez pas sur le terrain ....
Ce que vous appelez mes croyances, moi je les appelle mes compétences... vu que j'expérimente sur le terrain... :D
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
Métaphore à dit:
valikor à dit:
de plus pour le pardon, pour certaines personnes très rancunières, c'est impossiblement dur. il n'y a qu'en changeant leur caractère rancunier qu'on peut y arriver efficacement...
C'est normal, par rapport à ce que je viens de dire précédemment, sous la rancune, il y a encore beaucoup trop d'émotions non évacuées... donc le travail n'est pas fini... il peut y avoir un Etat du Moi encore révolté qui n'a pu s'exprimer, mais peut être ne travaillez vous pas sur les états du moi ?... c'est pas simple cette technique, car il faut une réelle coopération du sujet, mais oh combien efficace.
les gens sont en général rancuniers parce qu'au moins un de leurs parents l'était...
peut être appellez vous "Etat du Moi" un trait de caractère, je n'en sais rien et à vrai dire, étiqueter comme cela, c'est risquer d'induire trop de dissociation chez la personne.
C'est bien ce que je pensais, vous ne connaissez pas les Etats du Moi, ce n'est pas un étiquetage, relisez mon topic à ce sujet, vous y apprendrez des choses qui a priori ne font pas partie de votre pratique.

Mes parents sont très rancuniers, et je ne le suis pas du tout... donc vous voyez votre questionnaire n'est pas exploitable... Et dire être rancunier ne veut rien dire, puisqu'il sous-entend une souffrance cachée ( dans un état du moi éventuellement).
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
Mes parents sont très rancuniers, et je ne le suis pas du tout... donc vous voyez votre questionnaire n'est pas exploitable... Et dire être rancunier ne veut rien dire, puisqu'il sous-entend une souffrance cachée ( dans un état du moi éventuellement).[/color]
Ce que j'ai dit c'est que si une personne est rancunière, alors, un de ses parents au moins l'était.

Je n'ai jamais dit : si un de vos parents est rancunier, alors vous l'êtes....

même si les gens ne sont pas logiques, il y a quand même une logique de construction au niveau de l'esprit et il faut quand même avoir des capacités en observation et en logique pour être bon thérapeute....
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
Métaphore à dit:
Mes parents sont très rancuniers, et je ne le suis pas du tout... donc vous voyez votre questionnaire n'est pas exploitable... Et dire être rancunier ne veut rien dire, puisqu'il sous-entend une souffrance cachée ( dans un état du moi éventuellement).[/color]
Ce que j'ai dit c'est que si une personne est rancunière, alors, un de ses parents au moins l'était.

Je n'ai jamais dit : si un de vos parents est rancunier, alors vous l'êtes....

même si les gens ne sont pas logiques, il y a quand même une logique de construction au niveau de l'esprit et il faut quand même avoir des capacités en observation et en logique pour être bon thérapeute....[/quote]

C'est bien ce que je pense aussi ... mais vos explications m'encouragent à penser le contraire de vous... et je vous lis suffisamment sur le forum pour m'en convaincre...(ne serait-ce que par les messages précédents... :? )

Maintenant ne vous inquiétez vous avez 200 clients par an... donc tout va bien...
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
- j'en suis à plus de 500, donc arrêtez de déformer;
- ensuite, vous devriez lire l'article suivant
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a ... -25822.php
" L'accent de vérité : Nous ne croyons que ce que nous comprenons sans effort."

ajouté à : on ne croit que ce qui paraît conforme à sopn environnement, quelque soit la validité du message et du messager....
lire un article récent là-dessus ds
http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 102114.htm


j'en conclue que vous n'avez pas compris la méthodologie et qu'elle est de plus trop éloignée de votre environnement et que donc vous ne pouvez y croire.
vous n'avez donc pas de libre arbitre dans ce cas....
 
M
Métaphore
Invité
valikor à dit:
- j'en suis à plus de 500, donc arrêtez de déformer;
- ensuite, vous devriez lire l'article suivant
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a ... -25822.php
" L'accent de vérité : Nous ne croyons que ce que nous comprenons sans effort."

ajouté à : on ne croit que ce qui paraît conforme à sopn environnement, quelque soit la validité du message et du messager....
lire un article récent là-dessus ds
http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 102114.htm


j'en conclue que vous n'avez pas compris la méthodologie et qu'elle est de plus trop éloignée de votre environnement et que donc vous ne pouvez y croire.
vous n'avez donc pas de libre arbitre dans ce cas....
Bien sûr on tombe dans la facilité, quand on les autres ne vous comprennent pas, c'est eux qui ne comprennent rien, mais surtout pas vous remettre en cause, et vous rendre compte que votre formation n'est pas complète... ne pas connaître les Etats du moi par exemple, et de dire ce que vous dites sur la rancune, tout cela me paraît aberrant... c'est tout à fait méconnaître les schémas de construction...

Il y a 2 sortes de thérapie, celle de surface, et celle en profondeur...

Donc je vais lire vos liens, mais en attendant, vos propos ne me font pas changer d'avis... Ah désolée 500 clients... qui dit mieux... pffff :?
 
M
Métaphore
Invité
Alors déjà votre 1er lien m'a bien fait rigoler, car partant de ce principe, sur le forum comme la quasi majorité sont Pnlistes/Ericksonnien, n'ont même pas pris la peine d'aller comprendre ce qu'est l'HI, alors que moi j'ai essayé de comprendre à maintes reprises comment vous les thérapeutes de ce forum pratiquaient, quels étaient votre approche, vos protocoles, etc... donc là vous me faites bien rire, bien campé dans ce que vous connaissez... donc un très mauvais exemple pour votre crédibilité... ah oui 500 clients, hum...

Bon le 2ème étant en anglais, pas pu le lire...
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Nouveaux messages
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Rejoindre la communauté maintenant
Haut