Formation Hypnose

Cabinet public

  • Initiateur de la discussion Arobaz
  • Date de début
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Des morts vivants, il y en a beaucoup....

Des personnes qui ont abandonné, qui acceptent de souffrir faute de savoir faire autre chose et qui ne sont absolument pas en demande de quoi que ce soit.

Ca s'appelle de la résignation

Un exemple d'un discours entendu il y a très peu:
Je choisis de ne pas parler, parce que mon mari ne veut pas que je parle. D'ailleurs on se parle presque jamais. Dans la voiture, je me fais toute petite et je ne bouge pas, parce que mon mari n'aime pas que je le touche. Le toucher, c'est le deranger.
Avec mes amies, je ne parle pas non plus, parce qu'elles ont tellement de choses à dire, que je les laisse parler.
Ce que je dis n'interesse personne, alors je me tais.

Et ceci est une "analyse", comme un fait allant de soi, où il n'y a rien à changer.

C'est la non confiance en soi acquise, doublée d' une estime de soi très faible, devenue naturelles


Et de plus avec la volonté d'y rester.... c'est comme cela, c'est une identité. (il y a d'autres identités préférables, mais pour la personne ce n'est pas évident du tout, c'est la meilleure qu'elle ait trouvé!)

Au départ, surement cet enfant était joueur, avide de decouvrir le monde, joyeux et triste suivant l'emotion du moment, du présent, mais c'est après que cela se gâte... avec les évènements de la vie et la façon d'y réagir.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
En général , ils ont peur.

Le problème est tout simple: ils ont peur d'être et de faire réellement ce qu'ils aiment....la panique d'être SOI.(estime de Soi).
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Oui, très certainement, et aussi leur vie est tellement éloignée de ce qu'ils aimeraient, que le gouffre apparait comme énorme.

Peut être que même cela va jusqu'à la fabrication de fausses identités... qui prennent la place de l'ancienne.

Et qu'être "soi"... la personne ne sait plus ce que c'est, tellement elle en a peur
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
voila messieurs, écoutez donc ces dames!
les mots ( maux) simples....il y a beaucoup de symptômes qui se résument a ça!
la peur....
moi j'ai appris une seule chose de votre echange....
de leo!
et c'est que l'estime de soi pourrai avoir 2 definitions!
enfin puisque ça vous occupe!
 
Couchetard22

Couchetard22

Membre
messages
401
Points
3 310
Localisation
Bretagne
katia (zoulouk) à dit:
C'est la non confiance en soi acquise, doublée d' une estime de soi très faible, devenue naturelles
Comment un comportement de ce type pourrait-il être naturel puisqu'il est appris? L'habitude, l'inertie au changement pour diverses raisons, des croyances par exemple, explique cette "adaptation nocive" type grenouille de Jean Rostand...

katia (zoulouk) à dit:
Et de plus avec la volonté d'y rester.... c'est comme cela, c'est une identité. (il y a d'autres identités préférables, mais pour la personne ce n'est pas évident du tout, c'est la meilleure qu'elle ait trouvé!)
Là encore, je doute qu'il y ai une volonté effective, consciente de continuer à vivre une situation déstructurante, presque antibiotique.

katia (zoulouk) à dit:
Au départ, surement cet enfant était joueur, avide de decouvrir le monde, joyeux et triste suivant l'emotion du moment, du présent, mais c'est après que cela se gâte... avec les évènements de la vie et la façon d'y réagir.
La victimisation serait-elle une génération spontanée...?
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
La peur est tjrs au centre de beaucoup, beaucoup trop de chose, oui et voilà ce que j'ai appris.
Elle est du domaine du mental. C'est un reflexe de préservation de lui même.
Elle est au centre de l'ignorance, l'agressivité, la fuite, l'affrontement.

Les gens ont peur d'être et de faire réellement ce qu'ils aiment....la panique d'être SOI .

La peur de l'inconnu n'est jamais que la peur de se détacher du connu. :idea:
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Quand on conduit une voiture au début on apprend, apres quelques temps, ça devient un automastisme, et après c'est presque naturel.

Naturel est peutêtre abusif comme terme, mais disons automatique.

Les enfants sont jusqu'à un certain age avides de decouvrir le monde, dans le présent et passent d'une emotion à une autre dans le présent ... Il n'y a aucune victimisation, juste une observation...
 
Couchetard22

Couchetard22

Membre
messages
401
Points
3 310
Localisation
Bretagne
Je peux me tromper, un psy passant par là de dira, mais il me semble que bien avant la peur, le plus fort et répandu est... le manque.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Ceux qui veulent "sauver" le monde déplacent la solution du problème vers le futur, en pensant au présent que le monde est en guerre :idea:

C'est dasn le présent qu'on crée la réalité.

Ils amplifient donc, par ignorance et naiveté la guerre.

C'est la peur le centre.....le manque aussi c'est la peur.....c'est du domaine du mental .

Ingorance<=<peur<=< agressivité.




 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
ce qui est intéressant dans ces conversation n'est pas tant le contenu mais surtout les personnalité qui se revelent!
on finira bientot par cerner qui est quoi!
les émotions pour moi ne sont pas limitées a la définition de Descartes ou même ( quoique la plus humaine!) de darwin, ou encore des congitifs ou des interruptifs ou meme ceux qui voudrai les classer en primaires et secondaires......
http://www.amazon.fr/Trait%C3%A9-pratiq ... 781&sr=1-1
pour moi le subconscient a un moyen de fonctionnement de base beaucoup plus simple qui se resoud:
a l'émotion positive et négative...point!

ex: l'amour n'est pas une émotion, mais une collection de positif qui vous font sentir bien et plus.... par devers une personne avec laquelle vous avez vécu ces positifs....
et c'est pour cela que les émotions comme on les appellent sont si abstraite et difficile a décrire( car elle doivent être ressentie au niveau personnel donc pas transmissible!

qui quand associé a un évènement marquant est enregistrée d'une manière significative dans l'esprit pour être utilisée a ce qu'on appelle le caractère ou le make up individuel...
ces mêmes boucles quand elle ont un air de déjà vu se forme en chaine de réaction( ou reaction en chaine qui vont former les pathologies(dans le cas de positif... une confiance en soi!)

ce modèle est beaucoup plus simple car il se retrouve dans toutes les analyses .... positive comme négative.... ce qui me permet en toute rationalité et logique de penser.....
que les choses les plus simples sont celles qui "marchent "le mieux..... surtout quand démontrée dans tout schéma de fonctionnement de l'esprit!

que faire de cette idée en hypnose thérapeutique? encore une fois c'est très simple.... il suffit d'obéir au loi de l'esprit avec la progression et la répétition.... pour amener le changement rapidement et avec une efficacité redoutable!

la peur est avec son opposé la confiance la premier a vaincre et a installer( raccourci sémantique!) puis les choses deviennent magiquement très facile a résoudre et le changement prend place... toutes les analyse psy ou pseudo metaphysico/etc...
ne sont que littérature pour ceux qui veulent encore vendre,gagner et profiter de la naïveté.....de disciple en mal de gurus! ou pour des raisons evidente de plaisir maturbatoire font prendre des estimes de soi pour des estime de moi!
:D
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
le mot "combattre" inclue une "peur"!
alors que " comprendre" contient la " paix" , c'est un choix !

Je rabache encore une fois.

Tu observes le problème intérieur, sans le juger, et il s'en va tout seul. Donc ça ne nécessite aucun boulot mental acharné. Et quand se présente un autre "problème", hop ! Il suffit de faire pareil. Et au final, sans effort, on s'aperçoit qu'il n'y en a aucun.

Comment "pardonner" (par exemple) ? En passant à autre chose... C'est tout simple, hein (et se pardonner à soi-même, c'est important aussi)

Quand on a une idée créative, intuitive (pas mentale) : GO FOR IT ! (sans s'inventer des tonnes de prétextes mentaux pour ne pas être / faire). Et surtout : personne ne connaît la voie unique d'un autre.


Bonne nuit
 
R

-Réalité-

Membre
messages
53
Points
1 590
valikor

si ca peut vous faire plaisir.


Tss! Tss! :roll: En première intention, je ne cherche pas à me faire plaisir, comme vous dites, mais à discerner le vrai du faux dans vos propos. Mais si d’aventure je viens à découvrir du nouveau, en effet, cela me fait plaisir. :D

mon impression est que vous n'avez pas bien décortiqué ce que j'avais écris.... relisez la définition, j'ai commencé par écrire "par définition, quelqu'un qui va bien..."
vous croyez vraiment que qqn qui n'est pas satisfait, irait bien????

Pour le décorticage faites-moi confiance ! :lol: Bon, je reprends puis qu’il semblerait que vous m’ayez mal compris :
donc par définition, quelqu'un qui va bien, a confiance en lui, indépendamment des réussites qu'il a pu obtenir.
Si c’était indépendant de toute réussite cela voudrait dire qu’une personne qui ne réussirait rien pourrait aller bien. Vous voyez bien que votre « définition » est incorrecte.
Mais je vous l’accorde, dans une certaine mesure, ce que vous dites peut arriver. cependant la norme est celle-ci : la plupart des gens font dépendre leur confiance de leurs compétences, de leur réussite en amour, en affaire, ce que vous voulez. Donc ce que vous énoncez est loin d’être une vérité mais une conclusion à partir de quelques cas. Et plus je vais dans cette conversation et plus je constate que vous êtes coutumier des conclusions hâtives et des généralisations abusives.


contre exemple : j'ai déjà reçu des maitres de conférences, avec HDR (habilitation à diriger les recherches) qui se demandaient comment on avait pu leur donné la thèse et qui pensaient ne pas être à la hauteur, en dépit de toutes leurs réalisations et de leur coté rationnel très développé... comme quoi, l'exercice de la raison est impuissant face aux émotions négatives fortes...

Lisez-moi mieux, je n’ai pas écrit que les réussites déterminaient la confiance en soi mais la favorisaient. C’est un élément comme un autre au même titre que la connaissance de soi ou de l’amour de soi dont il a été question un plus haut. Mais en tant que composants possibles, ils ne sauraient la déterminer de manière absolue.
Au sujet de vos universitaires, si vous évoquez cette angoisse qui peut se manifester à l’occasion d’un changement important pour la personne comme, par exemple, une promotion, un divorce, le chômage, un deuil …personnellement je n’y vois rien de pathologique. Et c'est précisément lorsqu'on fait face à l'inconnu et que la peur surgit que l’exercice de sa raison prend tout son sens et s’applique, que la confiance en soi véritable peut se manifester. Mais dans ce cadre, vous ne pouvez faire l’impasse sur l'apprentissage. C'est-à-dire : poser des actes et procéder par essai et erreur. Mais s’il s’agit de personnes qui ne s’attribuent pas leurs mérites (syndrome de l’imposteur) c’est d’un défaut de perception de leurs compétences dont il est question et là, encore, la raison peut s’appliquer.


en tout cas, quelque soit la personne, une fois évacué tous les ressentis négatifs et l'anxiété et les traces de dévalorisations, elle a automatiquement confiance en elle, quelque soit la vie qu'elle a eu et elle va bien, sauf si sa survie est réellement menacée dans le présent.

Mais de quoi me parlez-vous ? D’une confiance en soi qui ne reposerait sur rien de concret, une confiance en soi fantasmée? Comment une neutralisation des affects à elle seule pourrait résoudre tous les problémes ? La relaxation devrait toujours suffire alors ? Il est pourtant clair que non. Et si une personne n’a pas les compétences pour faire face à telle ou telle chose, seul un engagement dans l’action lui permettra de les acquérir. Bref, la confiance en soi (véritable) ne tombe pas du ciel, et seule l’action vous permet de l’obtenir.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
surderien à dit:
Leo Lavoie à dit:
surderien à dit:
Qu'est-ce qu'il y a de si compliqué à comprendre dans le fait qu'il y a des choses qui soient naturelles et innées et que la confiance en soi en fait partie?

Mais s'ils ne la possèdent pas de façon "naturelle" et/ou "innée"

comment la trouver ?

:roll:

S'ils ne la possèdent pas c'est qu'ils sont morts déjà.

:shock:

ils sont déjà morts ?

ou c'est de façon naturelle que vous les avez programmés déjà morts, faute de savoir leur trouver une thérapie possible ?

Mais non voyons... :wink: Je veux dire que l'enfant qui n'a pas en lui déjà l'amour et l'estime de soi ne survivra pas. Ce n'est même pas symbolique ou métaphorique, c'est juste un fait. Pourquoi voudrait-on demander le sein si on ne s'aime pas et qu'on ne s'estime pas? Pourquoi voudrait-on vivre? Se nourrir? Apprendre juste à bien viser sa bouche avec son pouce? Faut s'aimer et s'estimer pour revendiquer et le bébé ne fait que ça vu qu'il n'a pas d'autres choix pour survivre.

Vous voyez bien que ce doit être inné...Et, donc, celle ou celui qui est dans votre cabinet et qui s'est rendu jusque là a eu nécessairement cet amour et estime de soi innée.
 
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
2 890
paulelie à dit:
ce qui est intéressant dans ces conversation n'est pas tant le contenu mais surtout les personnalité qui se revelent!
on finira bientot par cerner qui est quoi!
les émotions pour moi ne sont pas limitées a la définition de Descartes ou même ( quoique la plus humaine!) de darwin, ou encore des congitifs ou des interruptifs ou meme ceux qui voudrai les classer en primaires et secondaires......
http://www.amazon.fr/Trait%C3%A9-pratiq ... 781&sr=1-1
pour moi le subconscient a un moyen de fonctionnement de base beaucoup plus simple qui se resoud:
a l'émotion positive et négative...point!

Emotion negative = bloque l action?
Positive = provoque l action?

Entendez vous ces termes de cette facon ou en terme de "peur" et "confiance" ? Ou peut etre cela revient il au meme?
 
R

-Réalité-

Membre
messages
53
Points
1 590
Leo Lavoie

Ben oui! Ben oui! Ben oui!

C'est pourtant bien simple. Une personne débarassée de ses fardeaux aura confiance en elle de façon naturelle... Pas "surnaturelle"... Naturelle... Qu'est-ce qu'il y a de si compliqué à comprendre dans le fait qu'il y a des choses qui soient naturelles et innées et que la confiance en soi en fait partie?

Pour la confiance, cela me semble différent. Déjà, vous avez des enfants beaucoup plus craintifs que d’autres, c’est également constatable chez les petits d’une même portée chez les animaux.

Qu'est-ce qui peut bien faire défaut dans mes explications et dans l'exemple pratique qu'en fait Valikor?

Ce qui m’est apparu, c’est que l’un et l’autre vous accordez parfois trop de poids à l’environnement et que nous partirions tous avec le même potentiel…

Et il est assez évident aussi, que l'exercice de la raison ne suffit pas à retrouver un équilibre psychologique sain... Avez vous déjà essayé de raisonner quelqu'un qui fait un trouble obsessif compulsif?

Attention, pour l’heure, je ne faisais que traiter le sujet de la confiance en soi. Mais n’est-il pas raisonnable de penser que pour lutter contre une compulsion le sujet doive s’obliger à casser son fonctionnement en faisant précisément ce qu’il redoute de faire (toucher des objets sales, ne plus se laver, etc...)?

Si vous, Mr Réalité, réusissez à vivre vraiment sereinement juste avec l'exercice de la raison, grand bien vous fasse. Mais ce n'est pas le cas de la majorité qui est passablement névrosée.

Oui, je sais qu’exercer sa raison n’est plus de mode par chez nous, c’est plutôt le culte de l’émotion à présent, même chez les hypnothérapeutes, semble-t-il !
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
@kamou....
ce qui m'interresse c'est le résultat que cette "émotion "a sur le client
positive ou négative!
oui si vous voulez en terme de " confiance" ou de "peur"....
puis vient le "travail" pour comprendre l'émotion négative, et dans le cas ou elle bloque un comportement normal....la transformer en positive..... c'est une simplification!
mais ce qui importe est que le client amorce un changement qui va le motiver.... a continuer dans cette direction, choisir et creer un fonctionnement pour son mieux être.....
alors l'analyse,la théorie,la philosophie qu'on peut en retirer.... moi et mon client on s'en taponne! :D
mon but est de participer a la future révolution, celle de l'esprit.... qui n'as pas de prix et qui va nous restaurer dans ce que j'appelle notre humanité!
un absolu utopique de respect et d'amour....
 
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
2 890
Oui je comprend bien cela, votre but étant d intervenir au niveau du système, pas de comprendre ses fondements et ses origines.

C'est bien ma question, quel effet a cette emotion sur votre sujet. Une inhibition de l action ou une ouverture au changement, est ce que vous entendez derrière ces termes?

Je me demandais donc ce que vous entendiez derrière les mots positifs ou negatifs exactement, puisque meme en systémique, il faut bien comprendre quels sont les effets de tels emotions, positives ou negatives, sur les système qui les crées, pour pouvoir les manipuler et réorganiser le système.

Ce que je dois entendre de votre réponse est que cela dépend des situations?

Merci de votre réponse en tous les cas!
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
pour moi
>>>>Oui je comprend bien cela, votre but étant d intervenir au niveau du système, pas de comprendre ses fondements et ses origines. >>>>
non il n'est pas nécessaire de comprendre , mais pour le client.... c'est essentiel qu'il comprennes en trouvant l'origine et par la suite décide si ,il veut changer ou autre!
l'analyse n'est nécessaire pour le Th que pour proposer des choix qui pourrai aider le client!....mais le meilleur chemin c'est de le placer en situation pour qu'il les trouve lui même( beaucoup plus efficace!)
 
M

Métaphore

Invité
Leo Lavoie à dit:
Je veux dire que l'enfant qui n'a pas en lui déjà l'amour et l'estime de soi ne survivra pas. Ce n'est même pas symbolique ou métaphorique, c'est juste un fait. Pourquoi voudrait-on demander le sein si on ne s'aime pas et qu'on ne s'estime pas? Pourquoi voudrait-on vivre? Se nourrir? Apprendre juste à bien viser sa bouche avec son pouce? Faut s'aimer et s'estimer pour revendiquer et le bébé ne fait que ça vu qu'il n'a pas d'autres choix pour survivre.

Vous voyez bien que ce doit être inné...Et, donc, celle ou celui qui est dans votre cabinet et qui s'est rendu jusque là a eu nécessairement cet amour et estime de soi innée.


Moi je n'emploierais pas le terme d'estime de soi inné dans cet exemple mais plutôt un instinct de survie, et pour moi, cela me paraît difficile d'associer l'estime de soi à l'instinct de survie. :roll:
 
Couchetard22

Couchetard22

Membre
messages
401
Points
3 310
Localisation
Bretagne
Paul, çà devient lassant de constater que des thérapeutes ou qui se prétendent tel, disent et écrivent que les émotions sont positives ou négative, bonnes ou mauvaises.

Les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles sont l'expression d'une inter-action entre "soi" et l'environnement.

La peur par exemple est programmée pour répondre à une nécessité de survie, par exemple pour les pompiers, la peur est utilisée afin de rester dans un principe de réalité.

Le temps d'amortissement naturel d'une émotion est d'environ 1mn 1/2, si elle est entretenue par un processus mental, elle devient de plus en plus nocive pour la psyché et le corps, et ce sont alors des "sentiments" des états d'esprit qui installent une congruence de +en + négative!
Les recherches, les théories, çà peut avoir du bon, même si vous, vous affichez une allergie chronique à ces choses de l'esprit pour valider vos simplifications douteuse!
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
ce qui est lassant et de vous lire déformer mes propos....
il y a des émotions qui font du bien, des émotions qui font mal.... et des émotions qui peuvent faire du mal ou du bien comme la peur!
votre énergie a me discréditer , systématiquement ne fait que se retourner contre vous!
vous êtes un débutant et j'ai maintenant une dizaine d'années derrière moi de recherches sur l'hypnose!
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 087
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Couchetard22 à dit:
Paul, çà devient lassant de constater que des thérapeutes ou qui se prétendent tel, disent et écrivent que les émotions sont positives ou négative, bonnes ou mauvaises.

Venant de thérapeutes classiques, des remarques de ce type me contrarieraient sûrement !

Mais venant d'hypnothérapeutes, ces métaphores sont autorisées car elles amènent à réaction...hypnotique...

8)
 
R

-Réalité-

Membre
messages
53
Points
1 590
Métaphore

Moi je n'emploierais pas le terme d'estime de soi inné dans cet exemple mais plutôt un instinct de survie, et pour moi, cela me paraît difficile d'associer l'estime de soi à l'instinct de survie.

Eh bien, si vous considérez qu’il y a un désir de survie dans l’être, c’est que son existence lui importe, qu’il estime celle-ci. C’est la composante biologique de l’"amour de soi".
 
Couchetard22

Couchetard22

Membre
messages
401
Points
3 310
Localisation
Bretagne
paulelie à dit:
vous êtes un débutant et j'ai maintenant une dizaine d'années derrière moi de recherches sur l'hypnose!

Vous l'avez parfaitement démontré effectivement... :roll:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
vous n'avez pas compris .....je ne vous doit rien! et n'ai rien a vous démontré....peu importe ce que vous en penser... c'est un fait !
vous et l'arche avez voulu m'humilier et ne voulez pas produire les preuves des ordures que vous proférez a mon égard.....
la vidéo que vous avez faites vous gène, car elle dirai clairement que vous êtes un menteur!
 
Couchetard22

Couchetard22

Membre
messages
401
Points
3 310
Localisation
Bretagne
S'il n'y a pas de vidéo, il y a quand-même une quarantaine de témoins...
Continuez à chercher, quand vous aurez trouver, çà ce remarquera sûrement, par votre changement de ton et de propos!
un éternel débutant...
 
M

Métaphore

Invité
-Réalité- à dit:
Métaphore

Moi je n'emploierais pas le terme d'estime de soi inné dans cet exemple mais plutôt un instinct de survie, et pour moi, cela me paraît difficile d'associer l'estime de soi à l'instinct de survie.

Eh bien, si vous considérez qu’il y a un désir de survie dans l’être, c’est que son existence lui importe, qu’il estime celle-ci. C’est la composante biologique de l’"amour de soi".

Si vous voulez Réalité mais cela est loin d'être suffisant... :roll:

Je n'insisterais plus sur ce forum, car après avoir fait encore un séminaire d'hypnose intégrative ce week-end, je me rends compte que je n'ai plus grand chose à faire sur ce forum... Et ce que je lis parfois dépasse l'entendement pour moi, donc je n'ai plus trop ma place ici...

Mais j'ai été ravie d'y participer aussi activement.

Ah oui juste une chose, j'ai discuté à ce séminaire avec un psychologue hypnothérapeute qui intervient régulièrement au congrès organisé par mon centre de formation en tant qu'intervenant et qui pratique l'EMDR, et il m'a confirmé que ce qu'on apprenait dans cette formation sur les stimulations alternatives avec intégration des autres techniques, (pont d'affect/régression, TCM/EFT, ou travail sur les états du Moi), était extrèmement plus cohérentes et beaucoup plus pertinentes que l'EMDR.

Il pouvait comparer les 2 techniques, connaissant et pratiquant déjà l'EMDR...
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Bonsoir Métaphore,

Métaphore à dit:
Ah oui juste une chose, j'ai discuté à ce séminaire avec un psychologue hypnothérapeute qui intervient régulièrement au congrès organisé par mon centre de formation en tant qu'intervenant et qui pratique l'EMDR, et il m'a confirmé que ce qu'on apprenait dans cette formation sur les stimulations alternatives avec intégration des autres techniques, (pont d'affect/régression, TCM/EFT, ou travail sur les états du Moi), était extrèmement plus cohérentes et beaucoup plus pertinentes que l'EMDR.

Il pouvait comparer les 2 techniques, connaissant et pratiquant déjà l'EMDR...

Je crois que l'on est dans le subjectif à ce niveau. C'est l'avis d'un praticien contre l'avis d'un autre non?
Je connais un professeur en psychologie qui pratique l'EMDR, qui est directeur de recherche, qui pilote un certain nombre de thèses, qui publie et écrit des ouvrages et qui de son côté semblait penser que l'EMDR se suffisait.
Loin de moi l'idée de dire qu'il a forcément raison mais on peut imaginer que le débat n'est pas tranché.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Je suis ok.....tout est déjà là......le SOI M' AIME :D
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
Bonsoir Métaphore,

Métaphore à dit:
Ah oui juste une chose, j'ai discuté à ce séminaire avec un psychologue hypnothérapeute qui intervient régulièrement au congrès organisé par mon centre de formation en tant qu'intervenant et qui pratique l'EMDR, et il m'a confirmé que ce qu'on apprenait dans cette formation sur les stimulations alternatives avec intégration des autres techniques, (pont d'affect/régression, TCM/EFT, ou travail sur les états du Moi), était extrèmement plus cohérentes et beaucoup plus pertinentes que l'EMDR.

Il pouvait comparer les 2 techniques, connaissant et pratiquant déjà l'EMDR...

Je crois que l'on est dans le subjectif à ce niveau. C'est l'avis d'un praticien contre l'avis d'un autre non?
Je connais un professeur en psychologie qui pratique l'EMDR, qui est directeur de recherche, qui pilote un certain nombre de thèses, qui publie et écrit des ouvrages et qui de son côté semblait penser que l'EMDR se suffisait.
Loin de moi l'idée de dire qu'il a forcément raison mais on peut imaginer que le débat n'est pas tranché.

Oui c'est que beaucoup de patients qui ont expérimenté l'EMDR consulte souvent après des thérapeutes avec des techniques différentes et ont des résultats plus probants sur du long terme...

Mais bon sur ce, je ne continuerais pas cette polémique, j'ai mes convictions avec à l'appui des feed-back sur ce que je dis... maintenant chacun est libre de penser et d'expérimenter ce qu'il veut...

Excusez moi Laurenzo, mais la tentation est trop forte... vous devriez peut être expérimenter un thérapeute d'hypnose intégrative, peut être que vous serez surpris du résultat ?... :roll:



PS : heu... c'est pas le seul thérapeute qui pratiquait l'EMDR a essayé ces nouvelles techniques de stimulations alternatives intégratives... et le résultat est très différent...
 
Vous aimerez:
S
  • Question
  • Scouicy
Réponses
2
Affichages
2 K
Scouicy
S
vonglover
  • Question
  • vonglover
Réponses
2
Affichages
2 K
mmts
M
N
  • Question
  • nicog
Réponses
9
Affichages
3 K
Anonymous
A
Nouveaux messages
Alexis Savignac
  • Alexis Savignac
Réponses
1
Affichages
35
dide70
dide70
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
24
Affichages
542
Alexis Savignac
Alexis Savignac
Y
  • Question
  • Yann91800
Réponses
2
Affichages
40
dide70
dide70
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut