Formation Hypnose

Conflits inconscients

  • Initiateur de la discussion Sambiz
  • Date de début
Sambiz

Sambiz

Membre
messages
121
Points
2 490
Bonjour,

J'avais lu quelques part que certaines anomalies du comportements étaient du à certains conflits inconscients, est-ce que quelqu'un pourrait m'en dire plus à ce sujet ?

Qu'es-ce qu'un conflit inconscients ?
Est-ce lorsque l'inconscient ne sait pas se décider entre deux solutions ?
A quoi est-ce du ?
Comment le résoudre ?

Merci d'avance !
Au revoir
 
M

Métaphore

Invité
OUI c'est certain mais attention à ne pas tourner en rond dans la durée, car ce qui fait passer de A à C, c'est B la prise de conscience...

A étant le ou les évènements
B la prise de conscience
C le changement
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Je faisais plutôt référence aux étapes de compréhension de soi-même.
Mais bien sur, du point A au point B, il y a une petite prise de conscience qui en amène une autre du point B au point C et une autre du point C au point D...

Ce sont ces étapes de compréhenion qu'on ne prends peut-être pas assez en considération et qui fait qu'on se "plante"... entre parenthèse.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Ouai une compréhension et un risque tjrs de pouvoir se planter...appel pas dieu ou super women non plus !! tout le monde se plante parfois et surtout dans le jugement enfin a mon avis....

Donc pour mes wc, Moir dit que j'ai peur du regard des autres,que je ne sait pas me protéger,que je ne discerne tjrs pas les personnes de confiance et les autres au regard plus malveillant et irrespectueux...il parle également de sentiment de malaise du patient face a son analyste,qu'il peut se sentir jugé ou pire pas sentir protégé par secret analyse.........L'autre je nettoyais mes wc....donc il y a bien un qui ment? ou les deux parlent de différentes choses,car oui j'en aurait donc fini avec mes soucis,"ma merde" bien evacué nettoyait mais là arriverait donc en second plan le sentiment de malaise,tjrs ce sentiment de jugement......tu travailles pas assez bien...t'es trop dispersée...t'es pas impliquée vraiment.....bref que des saloperies même pas vrai, juste un jugement pas sympa,a son habitude...je serait méchante comme il m'en vient là tous de suite je dirais que chez moi une femme comme ça c'est parce qu'elle est ..................................... pourquoi? là est la question...la vrai...et surtout pourquoi ce sentiment oui de trahison que je ressent très fortement en moi, car après tous ce n'est pas moi qui ai trahit,celà m'a bien été imposé pour ensuite me le mettre a la face en me traitant d'hypocrite? bref ,nous serions donc deux rancunières, une qui ne sait pas laisser faire et l'autr qui n'a pas supporté de perdre sa domination ? je cherche la vérité dans ce rêve
 
M

Métaphore

Invité
L'analye des rêves ça ne s'invente pas, ce n'est pas en ouvrant un livre ou deux livres de symbolique que ça y est on sait interpréter les rêves.

Si on n'a pas un minimum requis en psychologie/psychanalyse ça va être plutôt fantaisiste comme interprétation, on un coup on tombera bien par chance ou l'autre pas, normal si on n'a pas appris les bases...
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Ouai une compréhension et un risque tjrs de pouvoir se planter...appel pas dieu ou super women non plus !! tout le monde se plante parfois et surtout dans le jugement enfin a mon avis....

Mais oui on peut se planter... sauf peut-être sainte métaphore :wink: :lol:

Je crois xorguina que pour intégrer completement une problématique, il faut passer par tous les émotions et les sentiments que le trauma a engendré. Et c'est encore une chose qui se fait pas étapes, de rêve en rêve. On ne peut ramasser toutes les miettes d'un seul coup de balai...

J'ai appris avec les années que le plus grand cadeau à faire à quelqu'un, c'est de lui laisser sa liberté psychologique... autant une mère pour ses enfants qu'un thérapeute pour ses patients !

Personne n'a La vérité et nous nous devons toujours de garder un esprit critique.

-----------------
 
M

Métaphore

Invité
Les rêves ne mentent pas, c'est vous qui vous mentez à vous mêmes (votre censure consciente), ou vous qui ne comprenez pas le message du rêve ou vous qui n'avez pas accès à cette compréhension au moment même du rêve.

Mais pour moi les rêves ne mentent JAMAIS.
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Métaphore à dit:
Les rêves ne mentent pas, c'est vous qui vous mentez à vous mêmes (votre censure consciente), ou vous qui ne comprenez pas le message du rêve ou vous qui n'avez pas accès à cette compréhension au moment même du rêve.

Mais pour moi les rêves ne mentent JAMAIS.

Je suis tout à fait d'accord, les rêves ne mentent pas... c'est ce que je dis depuis tantôt. Tout est dans l'intréprétation et la compréhension des symboles. C'est ici qu'on peut se planter...


C'est comme l'exemple de l'auto. Pour Léo, c'est un symbole phallique et pour vous la conduite dans la vie... Qui a raison ? qui a tort ?

Sans doute vous deux, selon votre propre compréhension de l'esprit humain.

Mais un bon esprit critique fera appel au deux interprétations... car les deux peuvent être bonne.

-------------------------
 
saladerouge

saladerouge

Membre
messages
379
Points
1 290
Localisation
Suisse, jura, doubs
L'important pour moi, c'est le résultat... Si je me sens plus à l'aise avec les outils qui considèrent l'IC comme un joyeux menteur, bon, je les utilise... Si, je préfère les méthodes qui le considèrent comme un savant subtil, qui dit toujours exactement la vérité, bon, je les utilise...

L'important, c'est le résultat de mon interprétation, quand avec elle, je peux concrètement voir que j'avance dans le juste, je poursuis, sinon j'abandonne et j'essaie autrement... Partageons nos idées, elles sont une palette de possibilités qui ont toute un peu raison et un peu tort...

J'ai donné un cours, il y a quelques années à un groupe d'adolescent dans une école commerciale, sur les rêves et leur interprétation... Chacun aurait tant souhaité que j'aie une vérité toute faite et chacun a tellement apprécié de conserver sa propre vérité...

Chaque IC à son propre langage, comme chaque conscient d’ailleurs… Un mot que je lance ici ne veut pas dire pour tous la même chose…

C’est quoi la vérité pour vous ???
Vaste débat ???
 
M

Métaphore

Invité
C'est sûr qu'avec ce genre de discours, on n'avance pas loin... :?
 
saladerouge

saladerouge

Membre
messages
379
Points
1 290
Localisation
Suisse, jura, doubs
L'absence de réponse toute faite peut contenir un fil conducteur, le fil que vous pouvez suivre ou pas... On avance à son rythme, dans son territoire intérieur... Le but c'est la connaissance ou le savoir ???
 
M

Métaphore

Invité
Bon ben bonne nuit... :10:
 
saladerouge

saladerouge

Membre
messages
379
Points
1 290
Localisation
Suisse, jura, doubs
Et si c'était ce genre de discours qui amenait loin, loin, si loin....


ZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzz, dormez bien !!!!!
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Petite fleur à dit:
Oui mais c'est la censure qui fait qu'il peut mentir mal... je dis bien peut... n'étant pas encore convaincu !

Si nous enlevons le masque, la censure disparait et les rêves sont plus clair, ils vont droit au but.

Vous disiez Léo dans un autre post que lors de votre prise d'antidépresseurs, vos rêves étaient plus "intéressants" . Serait-ce donc que les antidépresseurs aide à faire tomber les mécanismes de défenses ? à faire tomber l'égo ? à faire tomber la persona car étant plus fragile psychologiquement ? Les antidépresseur faisant de vous un homme plus apte à communiquer avec son inconscient ?

Et pourtant, avec ou sans médicaments, vous êtes le même homme ?

Pouvons-nous alors pensé que les mécanismes de défense font leur apparition quand ca fait son affaire ? Ils ne seraient donc pas si inconscient que ça ?

Tant de questions...
--------------

Si Léo passe par là...

--------------
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Petite fleur à dit:
Petite fleur à dit:
Oui mais c'est la censure qui fait qu'il peut mentir mal... je dis bien peut... n'étant pas encore convaincu !

Oui mais la censure ne vient pas du conscient elle vient de la partie inconsciente du surmoi ou de l'idéal du moi. Cette censure, elle est acquise mais bien greffée dans l'inconscient (je préfère le subconscient mais bon...)

Si nous enlevons le masque, la censure disparait et les rêves sont plus clair, ils vont droit au but.

Oui, d'ailleurs l'enfant de la très petite enfance rêve à ses désirs frustrés de la journée, ce n'est pas symbolique. Ca devient symbolique dès que ça devient névrotique. Et ça commence malheureusement assez jeune, par des cauchemars d'enfant trop souvent. Des trucs de monstres et de "méchants".

Vous disiez Léo dans un autre post que lors de votre prise d'antidépresseurs, vos rêves étaient plus "intéressants" . Serait-ce donc que les antidépresseurs aide à faire tomber les mécanismes de défenses ? à faire tomber l'égo ? à faire tomber la persona car étant plus fragile psychologiquement ? Les antidépresseur faisant de vous un homme plus apte à communiquer avec son inconscient ?

Oui, en effet. Il dispose à commiquer avec l'inconscient mais c'est forcé artificiellement. Le rêve troublant devient alors intéressant, captivant plutôt que dérangeant et déprimant. Il laisse une impression comme quand on vient de voir un bon film mais sans perturber. C'est à cause, je crois de l'effet stabilisateur de l'anxiété. Dans ce temps là, non plus, les musiques qui me mettaient la larme à l'oeil ne me touchaient plus autant. Les scènes touchantes non plus; elle me touchaient pas mal moins.

On se souvient plus des rêves parce qu'ils ne sont plus perçus comme quelque chose à occulter.


Et pourtant, avec ou sans médicaments, vous êtes le même homme ?

Si l'on veut oui... C'est très subtil mais on est pas tout à fait pareil, sinon ça ne marcherait pas.

Pouvons-nous alors pensé que les mécanismes de défense font leur apparition quand ca fait son affaire ? Ils ne seraient donc pas si inconscient que ça ?

Vous avez raison pour la première affirmation, mais c'est tout de même inconscient. L'inconscient fait son truc quand ça fait son affaire à lui. Mais c'est inconscient et on y est soumis jusqu'à une certaine mesure.

Voyez vous, le conflit inconscient, ce n'est pas entre le symptôme qui veut se manifester et le conscient qui ne veut pas (souhaiter ne pas se laver les mains 50 fois par jour mais le faire tout de même) le conflit inconscient est entre l'inconscient de base inné et l'inconscient acquis (partie du surmoi intégrée).


Tant de questions...
--------------

Si Léo passe par là...

--------------
 
M

Métaphore

Invité
Petite Fleur a écrit : Vous disiez Léo dans un autre post que lors de votre prise d'antidépresseurs, vos rêves étaient plus "intéressants" . Serait-ce donc que les antidépresseurs aide à faire tomber les mécanismes de défenses ? à faire tomber l'égo ? à faire tomber la persona car étant plus fragile psychologiquement ? Les antidépresseur faisant de vous un homme plus apte à communiquer avec son inconscient ?

Léo a écrit : Oui, en effet. Il dispose à commiquer avec l'inconscient mais c'est forcé artificiellement. Le rêve troublant devient alors intéressant, captivant plutôt que dérangeant et déprimant. Il laisse une impression comme quand on vient de voir un bon film mais sans perturber. C'est à cause, je crois de l'effet stabilisateur de l'anxiété. Dans ce temps là, non plus, les musiques qui me mettaient la larme à l'oeil ne me touchaient plus autant. Les scènes touchantes non plus; elle me touchaient pas mal moins.

J'avoue que j'ai du mal à vous suivre Léo... le rêve troublant devient alors intéressant, captivant...vous pouvez développer ?

Personnellement comme je l'ai développé plus haut dans les messages, je disais que ce n'est pas les antidépresseurs qui amènent les rêves, mais la dépression elle même, ou l'état de malaise qu'on vit, ce que je trouve assez logique, car au moment de cet état de malaise, le conflit intérieur est intense et provoque donc des rêves différents et troublants.

Donc je ne comprends pas ce que vous voulez dire...

Perso, je parle en connaissance de cause en ce qui concerne les cauchemars,j'ai passé des années à en souffrir, mais à l'époque je ne connaissais ni hypnose ni quoi que ce soit d'autres à part un psy classique...qui d'ailleurs ne connaissent rien en rêve pour la plupart.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:
Petite Fleur a écrit : Vous disiez Léo dans un autre post que lors de votre prise d'antidépresseurs, vos rêves étaient plus "intéressants" . Serait-ce donc que les antidépresseurs aide à faire tomber les mécanismes de défenses ? à faire tomber l'égo ? à faire tomber la persona car étant plus fragile psychologiquement ? Les antidépresseur faisant de vous un homme plus apte à communiquer avec son inconscient ?

Léo a écrit : Oui, en effet. Il dispose à commiquer avec l'inconscient mais c'est forcé artificiellement. Le rêve troublant devient alors intéressant, captivant plutôt que dérangeant et déprimant. Il laisse une impression comme quand on vient de voir un bon film mais sans perturber. C'est à cause, je crois de l'effet stabilisateur de l'anxiété. Dans ce temps là, non plus, les musiques qui me mettaient la larme à l'oeil ne me touchaient plus autant. Les scènes touchantes non plus; elle me touchaient pas mal moins.

J'avoue que j'ai du mal à vous suivre Léo... le rêve troublant devient alors intéressant, captivant...vous pouvez développer ?

Personnellement comme je l'ai développé plus haut dans les messages, je disais que ce n'est pas les antidépresseurs qui amènent les rêves, mais la dépression elle même, ou l'état de malaise qu'on vit, ce que je trouve assez logique, car au moment de cet état de malaise, le conflit intérieur est intense et provoque donc des rêves différents et troublants.

Donc je ne comprends pas ce que vous voulez dire...

Perso, je parle en connaissance de cause en ce qui concerne les cauchemars,j'ai passé des années à en souffrir, mais à l'époque je ne connaissais ni hypnose ni quoi que ce soit d'autres à part un psy classique...qui d'ailleurs ne connaissent rien en rêve pour la plupart.

Je n'ai pas fait de dépression, j'ai eu une période ponctuelle mais assez longue d'anxiété. Mais les pour les antidépresseurs tels qu'Effexor c'est très long à se sevrer. J'ai donc été un bout à en prendre pour "rien" juste pour me sevrer. Ce sont vraiment les médocs qui font que les rêves sont plus intéressants. J'ai connu toutes sortes d'impressions de toutes sortes de rêves dans ma vie et la prise de ces médocs là changent quelque chose de difficile à décrire dans la perception des rêves. D'abord, on s'en souvient plus qu'autrement et l'on sent qu'ils sont significatifs sans qu'on aie peur de rêver du même truc le soir suivant.
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Donc Léo, vos médocs supprimait vos mécanismes de défense...

C'est cette portion qui n'est pas clair pour moi.

Vous dites que la persona ou les mécanismes de défense sont inconscients mais je vois, mais peut-être que je vois mal, qu'ils ne sont pas si inconscients que ça car une petite pilule et il ne sont plus là !

Vous voyez la distinction ?
 
M

Métaphore

Invité
Léo a écrit : Je n'ai pas fait de dépression, j'ai eu une période ponctuelle mais assez longue d'anxiété. Mais les pour les antidépresseurs tels qu'Effexor c'est très long à se sevrer. J'ai donc été un bout à en prendre pour "rien" juste pour me sevrer. Ce sont vraiment les médocs qui font que les rêves sont plus intéressants. J'ai connu toutes sortes d'impressions de toutes sortes de rêves dans ma vie et la prise de ces médocs là changent quelque chose de difficile à décrire dans la perception des rêves. D'abord, on s'en souvient plus qu'autrement et l'on sent qu'ils sont significatifs sans qu'on aie peur de rêver du même truc le soir suivant.


EFFEXOR est un anti dépresseur, l'anxiété se soigne avec des anxiolytiques, je suppose que vous n'êtes pas sans ignorer la différence...donc si vous avez eu EFFEXOR c'est que vous étiez plus dans la déprime même passagère que dans l'anxiété...

Pour moi ce que vous dites au niveau des rêves ne me semblent pas cohérent du tout, je peux vous dire que je parle en connaissance de cause...et d'ailleurs ça me parait logique, un antidépresseur bloque justement un processus neuro végétatif afin je ne vais pas m'aventurer dans ce discours, mais bref ce que vous dite ne colle pas pour moi...

Et EFFEXOR j'ai bien connu... :?
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:
Léo a écrit : Je n'ai pas fait de dépression, j'ai eu une période ponctuelle mais assez longue d'anxiété. Mais les pour les antidépresseurs tels qu'Effexor c'est très long à se sevrer. J'ai donc été un bout à en prendre pour "rien" juste pour me sevrer. Ce sont vraiment les médocs qui font que les rêves sont plus intéressants. J'ai connu toutes sortes d'impressions de toutes sortes de rêves dans ma vie et la prise de ces médocs là changent quelque chose de difficile à décrire dans la perception des rêves. D'abord, on s'en souvient plus qu'autrement et l'on sent qu'ils sont significatifs sans qu'on aie peur de rêver du même truc le soir suivant.


EFFEXOR est un anti dépresseur, l'anxiété se soigne avec des anxiolytiques, je suppose que vous n'êtes pas sans ignorer la différence...donc si vous avez eu EFFEXOR c'est que vous étiez plus dans la déprime même passagère que dans l'anxiété...

Pour moi ce que vous dites au niveau des rêves ne me semblent pas cohérent du tout, je peux vous dire que je parle en connaissance de cause...et d'ailleurs ça me parait logique, un antidépresseur bloque justement un processus neuro végétatif afin je ne vais pas m'aventurer dans ce discours, mais bref ce que vous dite ne colle pas pour moi...

Et EFFEXOR j'ai bien connu... :?

Ben je ne peux rien ajouter de plus. Je vous raconte mon expérience et mes conclusions.

A cause de son action qui inhibe la réabsorbion de sérotonine et de dopamine, ces deux substances se retrouvent en plus grande abondance et augmente le bien être. Donc cela agit sur l'anxiété, c'est aussi simple que ça.

Mais bien sûr qu'une anxiété qui est là tout le temps cause une certaine déprime... Mais dans mon cas ce n'était pas une dépression.

Des anxiolytiques je n'en aurais jamais consommé et je ne le conseille à personne. Ben, pas à long terme ou même à moyen terme.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Petite fleur à dit:
Donc Léo, vos médocs supprimait vos mécanismes de défense...

C'est cette portion qui n'est pas clair pour moi.

Vous dites que la persona ou les mécanismes de défense sont inconscients mais je vois, mais peut-être que je vois mal, qu'ils ne sont pas si inconscients que ça car une petite pilule et il ne sont plus là !

Vous voyez la distinction ?

Non, je ne la vois pas. Parce qu'une pilule agit sur les mécanismes de défenses, cela voudrait dire qu'ils ne sont pas si inconscients que ça? Je ne vois pas le rapport.

Je dirais que l'Effexor a agit sur la sensation de bien être général et ce, très profondément. Donc on a moins besoins alors de mécanismes de défenses. Ils n'ont pas à avoir la même "vigilence". Mais ils demeurent issus de l'inconscient tout de même.
 
saladerouge

saladerouge

Membre
messages
379
Points
1 290
Localisation
Suisse, jura, doubs
J'ai eu la chance que je souligne avec le recul, car dedans, c'était plutôt une malchance, d'être angoissée férocement, sans rien montrer... Mon jeune âge, mon milieu m'amène a conservé cette angoisse existentielle secrètement... Diverses dépendances m'ont diverti... Puis parfois le rien, l'angoisse toute-puissante et le rien... Rien que moi qui me sens transpercée, traversée par une oppressante paralysie sans explication... Par quelque chose, qui pourrait bien être mourir et qui dure et ne l'est pas... Quelque chose de pire puisque que cela revient et que l'inconfort cruel me laisse sans issue... Une médication m'aurait soulagé... J'ai fini par saisir comment je pouvais attraper ce rien qui finalement ne m'attrapait plus si je l'attrapais moi-même... Long chemin de solitude....
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Long chemin de solitude....[/i]

Solitude, solitude...

Ca me rappelle l'histoire de ce jeune garçon qui fut envoyé chez un oncle fermier afin de l'aider à guérir de sa "maladie"... Ce jeune garçon, dès son arrivée, s'enferma dans cette petite cabane construit au sommet d'un gros arbre centenaire... L'oncle, dans sa bienveillance, jour après jour, lui amena de quoi se nourir. Au bout de quelques semaines, le jeune homme décida de descendre de son arbre... completement guérit !


------------------
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Bon ben on est dans le conflit inconscient donc je crois que là c'est bien.........hier je vous ai parlé des témoin de jéhovah...j'ai oublié de vous dire aussi que je leur ai parlé de la scène,le tableau et de la prostituée qui ne l'étais peut être pas...bienévidement elles n'aiment pas ce tableau et jésus n'aurait pas pu avoir de femme....et boum hier soir je me couche et boum davincicode a la tv.....bon oui en leur disant ça j'ai pensé a ce film c'était pour leur dire que la bible avait été écrite par des hommes et qu'il ne fallait peut être pas tous croîre...et là je pensais donc a cette femme qui m'a raconté sa souffrance..et à cette fameuse syncro que je voyais que je cherchais encore car même si je me voyais aussi petite et jugé, ce sentiment de solitude et persécution,je me suis dit que non pas encore ça car maintenant je m'en fou quand même .....et je rergarde ce film et là boum....je suis en pleine crise spirituelle aussi :shock: car a la base je suis baptisé,chrétienne...quand je magnétise je prie le notre père :shock: alors que je suis bouddhiste !! et que je crois que 'dieu' est au fond de chacun de nous tous...pas aliieurs,pas d'être suprême supérieur,tout en nous,l'éveil,pouvoir...et en fait je me rends compte que je blasfème :roll: :shock: ...c'est bizarre cette sensation....je ne sait pas si j'ai le droit de rejetter ce que j'ai fait depuis tant d'année..dieu....jsuis en crise ou pas ? car ces femmes elles aussi sont tiraillée entre les chrétiens et le christianisme.....moi c'est dieu au desous et mon dieu en dedans.... :roll: :roll: une petite idée?aide?
 
saladerouge

saladerouge

Membre
messages
379
Points
1 290
Localisation
Suisse, jura, doubs
Un bouquin, enfin trois si vous crochez, qui accompagne bien la crise "conversation avec Dieu" de Neale Donald Walsch...

Enfin Dieu reste lui même, cette puissante qui contient des mystères, prêt à partager et en plus, il remet chacun avec douceur et fermeté à sa place... Est-ce que Dieu se soucie du blasphème, est-ce qu'il existe dans l'esprit de Dieu ou seulement dans celui des hommes ???? Vous trouverez plein de réponses inattendues à toutes vos questions...

Personnelement, j'ai adoré, j'ai dévoré les deux premiers livres et je savoure le troisième...

Bonne journée.... :D
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Merçi salade rouge :D ....ça fait bien logtemps que j'ai pas pris un bouquin :roll:
 
saladerouge

saladerouge

Membre
messages
379
Points
1 290
Localisation
Suisse, jura, doubs
Celui là, c'est presque du gâteau tellement c'est bon, quand vous l'aurez ouvert et puis lu, vous vous régalerez encore longtemps de cette saveur qui ne meurt pas... Donc, bon appétit... :D
 
Sambiz

Sambiz

Membre
messages
121
Points
2 490
Bonjour tout le monde !!

Sa fait plaisir de revenir sur le forum et de voir que la conversation à évoluer ( ou régresser, non je rigole !! ) !!

Aller, je vais essayé de reprendre dans l'ordre !

Pour la symbolique de la maison, je suis d'accord avec Leo Lavoie, personnellement je pense que la maison représente la sureté, la confiance et le bien être, et qui est la pour nous faire sentir en sécurité ? très souvent c'est la mère, la mère au foyer...

Bien sur, les interprétations sont personnelles !

La maison peut aussi représenter d'autre chose, tout dépend du contexte bien sur, et du vécu de la personne.. Mais je pense que dans la majorité des cas la maison représente cela.

Dans ce contexte symbolique, une personne souvent seul à la maison, ou les parents sont absents, n'aura peut être pas la même interprétations, par exemple pour elle la maison représentera la solitude ou le manque d'affection.

Je pense que l'inconscient ment effectivement, il ment, déforme pour sauvegarder l'intégrité de la personne.

L'intention est positive !

Une phrase de l'inconscient qui illustrerai sa : "Laisser le croire sa.." " Ne lui dites pas, sa le tuerai.." " Il n'en se remettrai pas.." mensonge, mensonge par omission ?

C'est sur la personne doit être prête à l'entendre !

Il faut remettre les choses à leur places et pas tout mélanger comme le disait valkior la réalité est subjective..

Personne n'a raison personne n'a tort !

Le déni est un pas sage ( héhé) sur le chemin de la guérison dès que la personne rejette la réalité, elle peut ensuite prendre avec le temps du recule et l'accepter progressivement !

Tout à fait, car dans notre société certaines émotions sont considérées comme néfaste, déplacée ou comme un signe de faiblesse.

Je pense que pour la Léo, dites moi si je me trompe, la prise d'antidépresseur, durant le sevrage, était en quelques sorte un moyen de tomber "le masque" de rigidité, et/ou de lâcher prise ??

Je m'éloigne peut être un peu, mais ces temps, j'étudie les enthéogène, j'étudies spécialement en ce moment, la Salvia Divinorum !

Est-ce que quelqu'un en a déjà entendu parler ?

Cette plante est une sorte d'onirogène ou plante visionnaire !

Certaine personne raconte être sorti de leur corps, être une planche de bois dans la roue de la vie etc..

Je vous en parle car les expériences sont très souvent symbolique !

Pour plus d'infos -> go sur wiki ou salvia.fr

Je vais bientôt essayer !

Pour les rêve, il y a une Herbe qui se nomme la Calea ou "Herbes des Rêves", il parait qu'elle améliore les rêves, ses couleurs, contraste, la faculté a s'en rappeler etc..

Au revoir les gens !!
 
Cath

Cath

Membre
messages
326
Points
3 310
Salvia divinorum. Oui, c'est à la mode à Stockholm.
 
Petite fleur

Petite fleur

Membre
messages
451
Points
1 260
Certaine personne raconte être sorti de leur corps, être une planche de bois dans la roue de la vie etc..

Et si je vous disait que la sortie hors du corps n'est qu'une illusion ?

:wink:
 
Sambiz

Sambiz

Membre
messages
121
Points
2 490
lol !

Oui, la plante commence à être popularisé un peu partout et malheureusement interdites par méconnaissance.. Heureusement en Suisse, il n'y aucune législation dessus !

J'm'y attendais !

Si vous le me dite ok, mais si vous argumenter c'est mieux :p
 
Vous aimerez:
M
  • Question
  • majestic
Réponses
4
Affichages
1 K
surderien
surderien
L
  • Question
  • loloche
Réponses
9
Affichages
1 K
surderien
surderien
B
  • Question
  • boris110784
Réponses
8
Affichages
10 K
thérapie29
thérapie29
Nouveaux messages
thesupervins
  • Question
  • thesupervins
Réponses
1
Affichages
722
thesupervins
thesupervins
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
2
Réponses
40
Affichages
973
thesupervins
thesupervins
Y
  • Question
  • Yann91800
2
Réponses
49
Affichages
459
dide70
dide70
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut