méfiez vous des étiquettes !

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par jeangeneve, 9 Mars 2011.

  1. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    alors voilà une bonne prose, j'avais peur de vous révéler cette tranche de vie.
    j'avais peur de refaire surgir une étiquette qu'un psy;. m'a posé vers l'age de 7 ans.
    Depuis quelques temps j'ai lâché du lest très probablement suite a quelques consultation EMDR,
    et puis récemment je m'aide avec un petit fichier MP3 pour le "nettoyage" du passé de M. Finel
    que je continue a utiliser avant l'étape suivante concernant l'avenir.

    durant mon enfance, j'était pas un ange, caractériel et je ne supportait pas la contrariété, j'était une vraie peste.
    mes parents on demandé de l'aide est on strictement strictement suivis les conseils des psy, des prof, des éducateurs, et, des spécialistes de ce qui ressemble a votre DASS.
    et ce durant des années et même bien après ma majorité.

    ca a commencé très tôt et j'ai été interné avant ma scolarité, dans dans cette institution, rien e spécial c'était un peu comme dans les films sur les maisons de redressements sauf que j'était tout petit , reste le souvenir de lavage de la bouche au savon a chaque gros mots.
    ( mais j'ai semble il perdu depuis peu perdu cette sensation kinesthésique désagréable en ayant travaillé avec le petit fichier "nettoyage du passé" )

    à ma scolarité on ma mis dans une autre institution, ou au début ca été un vrais bonheur, avec une équipe éducative géniale, avec des idées pédagogiques superbes !
    camps artistiques ou toutes références au temps était interdites, on était la plus part du temps nu, on fessait do body painting,
    lâchage en ville pour trouver les ingrédient pour le repas du soir qui devais être vietnamien ...
    éducation sexuelle, ou encore des expéditions pour dépanner le père Noël, qui avais crevé à pétaouchnok, bref pas une semaine sans un truc déconnant.

    puis deux ans plus tard, à la rentrée le choc, presque tout le monde a été remplacé par des éducateur du milieux pénitentiaire .
    j'ai appris par la suite que les éducateurs sortit de la classe 68 serais dorénavant exclu, j'ai compris bien plus tard ce que cela voulais dire.
    ensuite cela a peu a peu sombré dans un petit enfer, une éducatrice retrouvée dernièrement grâce au web ma confié avoir démissionné car il s'agissais de me "casser".

    mais ca fonctionnais pas trop, alors j'ai du voir un psy fait pleins de test et j'ai u droit au Rorschach ensuite j'y est u droit chaque année.

    on m'a donné des médicaments et durant une période il a été décidé que je ne verrais plus mes parents, je pouvais leur téléphoner mais uniquement avec la présence d'un éducateur.
    la suite a été de pire en pire, un jour j'ai accompagné un "éducateur" à la pharmacie, le pharmacien a demandé si c'était pour moi et a refusé la prescription.
    ca a fait un beau foutoir, j'ai compris que personne savais, ce que c'était.
    peu après on a arrêté de me donner ce "médicament"
    je refusais de voir ce psy, je fuguais presque a chaque rdv.
    ensuite j'ai été peu a peu exclu personne ne m'ouvrais les portes, me parlais, je n'existait pas .
    pour dormir je devais escalader la façade de l'immeuble sur 3 étages pour trouver un lit !
    après un bras cassé mes parents on repris un peu la main.
    je fut placé dans une institution catholique, ou tout fonctionnais sur la peur la distance
    l'absence absolue d'affection, ce qui plus grand n'excluais pas la pédophilie dans en quelque sorte la tradition catholique .
    des pros de la pédagogie noire.
    à l'adolescence il y a u une forte pression et des prédictions et des certitudes assenée !
    tu seras délinquant, instable, drogué et prostitué, ca n'arrêtait pas .
    on me fit visiter une ferme prison, j'ai passé un week-end dans un institution qui s'occupe des fins de peines (patronage)
    pourtant je ne fessais pas de conneries, ne volais pas, rien

    moi j'attendais que une chose à l'époque être grand, majeur.
    on me placa dans un centre de formation ou j'ai pas trop u le choix.
    et puis vers 17 ans un éducateur me fit encore une fois passer des tests.
    j'ai u droit au Rorschach mais là j'ai catégoriquement refusé.
    là surprise, il me confia que d'après lui tout ce qui était mentionné dans mon dossier était faux.
    je n'était pas schizophrène et encore moins pyromane, tout cela c'était des conneries .
    tout c'est bien passé sauf a mon départ sans suivis ou un pys m' a encore prédit que je serais en prison dans 3 mois.
    par la suite, je me suis aperçu que mon patron savais tout de mon enfance,
    ensuite mon médecin a u la visite incessante d'inspecteurs de la DASS, qui on suggéré au médecin que j'était alcoolique, psychotique, schizophrène sauf que là j'avais 24 ans .
    c'était trops.
    j'ai trouvé un travail ailleurs, déménagé très loin, dans une grande ville .
    j'ai u la paix durant 6 mois, ensuite j'ai reçu des test par courrier, des test projectif, en quelque sorte des rédactions, ensuite cela a été des questionnaires, sur mes condamnations mes années de prisons, mon employeur, ma consommation de drogues...
    on me demandais ce que je devenais, m'invitait a des "rencontres"
    ma mère était régulièrement sollicitée pour avoir de mes nouvelles .
    puis cela s'est un peu espacé j'en reçois plus que tous les 2 ou 3 ans, de toute façon j'ai 47 ans et dès le jour de ma majorité, je ne répond plus.

    grâce au web j'ai appris, que le test de Rorschach était un peu contesté et qui produisais 40% de faux positif pour la schizophrénie et que on m'a fait absorber une dose adulte de trilafon® durant 2 ans alors que j'avais 9 ans .

    alors, les psys, le conseils au parents, les institutions, je serais un peu méfiant.
    on vous répondras que cela a bien changé et en effet ces institutions son belle, propre et impressionnent les parents pour le reste cela n'a pas évolué.
    encore un conseil ne laisser jamais un psy ou qui ce soit d'autre poser une étiquette sur vos enfants.
     
  2. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Mon dieu !.......

    Moi aussi Jean, j'avais décidé d'apprendre la vie en force.
    Difficile pour moi aussi de me pardonner de l'avoir choisit ainsi.

    Aujourd'hui, je décide d'apprendre en douceur.

    Les étiquettes, je connaîs....mais ce n'est pas toi, ils ne sont que projections ,suppositions et passé....aujourd'hui, tu as le choix.

    Nous avons trjs eu le choix, mais nous n'avions pas décider d'expérimenter la vie avec douceur.....ma fille non plus d'ailleurs .

    C'est pour ça, qu'a travers toi, et toi à travers moi, on se comprends :wink:

    C'est l'effêt mirroir, et tu sait quoi ! j'y vois pas que du mauvais, mais bien une force, cette force que l'on a acquérit en force qui sera notre force en douceur :D

    je te fais de gros bisous doux :wink:
     
  3. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Un bout de vie, c est plus léger a porter quand c est sur une feuille que quand c est sur un coeur.

    Et une feuille, c est plus facile a déchirer qu un bout de vie.

    Tu nous offre cette feuille. Je me fais un plaisir de la déchirer et d en prendre un petit bout. Puissent ceux qui la liront faire de même!!

    Une telle enfance forge de lourdes forces j'imagine. Quand ce passé pèse trop lourd, dépose le, sur le papier, en partageant, peut être deviendra t il plus léger? En tout cas je serais la pour prendre ma part a chaque nouvelle feuille!

    Ca fait du bien?
     
  4. amrita

    amrita Membre

    Inscrit:
    1 Décembre 2010
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Localité:
    isere
    Moi aussi j'en prends un bout. Je le plie en une petite cocotte et comme il est tout petit il ressemble à un colibri qui vole de fleur en fleur !

    Tout léger !
     
  5. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    bah, c'est du passé,
    certes ca ressort assez nettement quand je reçois un putain de formulaire ou questionnaire.
    voir tout ce petit monde, se conforter d'ans l'erreur et dans l'attente d'un épisode schizoïde qui n'est jamais venu, je trouve juste cela triste et pathétique.
    cela est leur problèmes.

    actuellement je suis pragmatique je coupe des liens, par exemple entre goût de savon et culpabilité.

    j'ai lissé, j'aurais pus en faire des pages mais franchement ça changerais quoi, c'est le passé.
    et comme dirais quelqun ici, poubelle !
     
  6. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Ha ha doit on déduire que ce forum est une déchetterie?

    Peut être une usine de recyclage? Un truc supra bio hypnotique?

    Si tu jette le passé a la poubelle, gardes au moins l enfant...
    Bien a l abris dans ce présent d adulte, lui faire des petites surprise, l émerveiller un peu. Avec un peu de chance il rendra la pareil.
     
  7. Métaphore

    Métaphore Invité

    Le passé ? sincèrement il est facile en vous lisant ici et ailleurs... qu'il vous colle à la peau, et ce sans aucune animosité, ou regard critique...

    Je comprends tout à fait votre amertume de la vie, mais je pense que les conseils que vous donnez à Xorguina sont empreints de toute cette souffrance que vous avez subie, et vous pouvez difficilement être objectif quant à une prise de médoc, c'est en ce sens que je ne partage pas votre avis... votre maltraitance est certes lourde à effacer, mais vous voyez il y a ici et ailleurs certainement des gens sur qui vous pouvez compter, vous comme tout un chacun de nous... aujourd'hui pensez vous qu'il est possible de subir la même maltraitrance que vous avez eu enfant ou ado ? il est important que vous vous posiez cette question...

    La thérapie par l'écriture c'est qqchose que j'aime beaucoup, puis quand on s'exprime on peut tout brûler ensuite pour se dire que cela ne fera plus partie de nous ... comme dirait qqu'un d'ici... :idea:
     
  8. Métaphore

    Métaphore Invité

    Excellent :4:
     
  9. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    S'aimer, c'est avoir le gout de la vie ! le gout de la liberté, le gout du libre choix.

    Tu as fait un choix, celui de laisser place nette sur le passé pour gouter le gout du présent.

    Métaphore ne te trouve pas objectif, quel gout ça te laisse ? et quel gout transmet 'elle ? celui d'une saveur sucrée ?salée ? savonneuse ? épicée ? amère ? acide ?ou fade....
    Après tout, qu'elle est son passé, une prise médicamenteuse réussi ?raté ? pas dutout ? d'où viennent ses souffrances si transparente qu'elle nous expose tous les jours dasn ces mots à elle ? sommes nous si étiquettés que nous ne pouvons ressentir nous aussi ce qu'elle trans/pire ?

    Moi je trouve que justement vu ton expérience, tu es en droit d'avoir la parole sur une prise médicamenteuse, comme tu es en droit de vouloir me dire que tu trouves bien que je soit plus que suspicieuse à la prise de médoc pour une enfant ....surtout vu les autres thérapeis qui existent.

    Moi aussi je prends un bout de ta feuille, je dépose ce bout sur mon coeur , je l'accepte, valide ta souffrance, ton passé .
    Il est cet enfant que je serre tout contre mon coeur avec compassion douceur et abnégation.....

    Bizzzzzzzzzzzzz
     
  10. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Tiens, une belle purge d’âme par l'écrit ... j'en prends également un bout de la feuille que je brûle pour répandre les cendres sur mes plantes vertes, ça leur fera un peu d'engrais.

    Je fouille dans mon tiroir: une vielle pochette avec un cahier et un gros tas de feuilles, certaines manquent, brûlées, la première feuille porte une date: printemps 2001, tiens il y a juste 10ans, c'est bref: "Une ampoule est grillée, il fait noir. Je ne vois pas ce qu'il y a autour. Je ne vois pas ce qui arrive. Ce que je connait ne m'effraye pas, mais comme je connais peu de chose, j'essaye d'en supprimer beaucoup."

    S'en est suivi bcp d'encre sur le papier ... tout y est passé, les peurs, les colères, les tristesses et aussi les espoirs, les envies, les joies ...

    A une époque je voulais écrire un livre qui s'intitulerai "Corfinas a peur du noir." Corfinas, c'était déjà un peu moi bien avant que j'arrive, pour écrire, là aussi, sur le forum.

    Aujourd'hui il coule encore un peu d'encre à l'occasion mais bcp plus rarement, le livre attendra, et parfois il m'arrive de fermer les yeux par jeu, par plaisir de me plonger dans le noir ...

    a+
    Corfinas
     
  11. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    quel dommage Métaphore, surderien s'est abstenu, pas vous.

    parfois vous imaginer des trucs.
     
  12. Métaphore

    Métaphore Invité

    Oui c'est vrai j'imagine pleins de trucs qui me rendent heureuse, vous devriez essayer... :D
     
  13. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
  14. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
  15. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    Merci, pour vos messages,
    il y a u de beaux moments aussi
    et puis il y a u plus mal loti que moi.

    cher métaphore, parfois vos provocations et vos manipulations sont un peu grossières.
    amertume de vie cette affimation je vous la laisse, et sur un autre post c'est pire échec et j'en passe là ce sont vos propres projections, vos mot pas les miens.
    je me suis exprimé sur ce que l’appelle le diagnostique psychopathologique , un test avec des taches qui fait tache.
    vous vous exprimez aussi pour affirmer que je donne des conseil à Xorguina,
    concernant des médicaments...
    moi je parlais de souffrances parties

    ce que je crois comprendre c'est que l'EMDR, vous y croyez pas.
    et que tout est bon pour vous renforcer dans votre croyance.

    concernant votre question si cela se reproduit maintenant, je ne peu que vous répondre par l'affirmative.
    et le fait que 25h d"hypnose conversationnelle soit inclu dans la formation de base n'est pas la pour me rassurer .
     
  16. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Ben j'ai justement lu le contraire hier soir !

    que quand on met en mots, on gèle les choses et on est pris définitivement dedans...

    Alors là est nécessaire une autre stratégie cybernatus cybernétique de travailler sur des métaphores par l'imagination,

    pas par mémorisation sur les faits noirs du passé

    sortir du froid et du noir

    imaginer le futur en couleur

    hypnotiquement !

    8)
     
  17. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Même chose par analogie !

    Pour sortir de ces tâches qui font tâche, éviter l'encre noire !

    :(
     
  18. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    On peut écrire, pour valider, accepter, pardonner cette réalité que nous nous sommes crées, sans pour autant la nourrir, la figer à jamais......

    Cette chanson date, mais je n'avais pas prêté attention aux paroles jusque là !

    Viens, je t'enmène :D


    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  19. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Cette chanson illustrerait-elle tout à fait ta nature ?

    Sinon tu ne l'aurais pas mise sur le forum ?

    vouloir aller trop loin toujours …

    viens je t'emmène..

    et y pousser ta fille ...

    au pays des fées où tu penses qu'est le paradis ?

    Toujours plus loin...

    derrière le miroir...

    de l'autre côté...

    une course effrénée à l'extrême du dépassement permanent ?

    L'ultra high permanent ?

    Ce besoin de transmettre cette vérité de l'au delà ?



    Et si ta fille préférait vivre simplement sa vie à ne pas courir vers l'inatteignable ?

    Simplement vivre sa vie à elle selon ses choix

    ce que peut-être toi même n'a jamais réussi à atteindre ?

    N'a-t-elle pas le droit de se découvrir elle-même

    de se trouver elle même car elle en a les capacités d'après tout ce que tu en dis ?

    Mais si tu n'as pas confiance dans les médocs, tu n'auras pas non plus forcément confiance en la vraie thérapie

    de ce côté du miroir où est la vraie vie, pas celle du rêve permanent ?

    Ou préfères tu l'illusion féérique ?

    Où tu veux piéger peut-être aussi ta fille ?

    :shock:
     
  20. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Je t'ai déjà dit que si elle en veut pas, elleen veut pas.

    Alors pourquoi insistes tu ?

    Cette chanson je l'aimais bien mais j'y ai fait attention aux paroles aujourd'hui !

    Oui, j'ai envie d'enmener avec moi les gens de l'autre côté du mirroir, de l'autre côté de cette réalité crée....j'ai envie qu'ils crées leur propre réalité.

    Je ne force pas, je respecte le chemin, la route de chacun

    De dépasser l'illusion et leur réalité.

    Alors pourquoi me taire ?

    Ne suis je pas là pour écouter mon intérieur et parler pour les autres ?

    C'est un peu ce que tu fais aussi non ?
    Quand tu fais de l'hypnose à quelqu'un ?
    Quand tu fais prendre conscience aux personnes que leur phobies, maladies ou autres ne sont pas leur identité ?

    M'enfin frangin :shock: :lol:
     
  21. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Si je peux me permettre, je croyais que l hypnothérapeute était la pour amener les gens a la rencontre d eux mêmes. Pas a la rencontre de sa propre vérité. Sa propre vérité devant justement être qu il permet aux gens d aller a la rencontre de leurs propres réalités.

    Une sorte de pivot, ou peut etre un miroir pour qu on puisse s y voir dedans?

    Et si le guide prend le guidé pour un miroir... il ne remplit pas sa mission. Il se soigne et se conforte lui même aux dépends de celui qu il devrait épauler. Il coupe les ailes de l oiseau en la réduisant a un simple reflet de lui même.

    Quelle situation! Etre celui qui a besoin d aide, et se retrouver prit dans un jeu de reflets du guide. Porter sur ses épaules les espoirs personnels d une autre personne. Se retrouver amputé de notre propre volonté et en plus prit dans les affres de celle de notre guide.

    Une sorte de paradoxe malsain. Devoir prendre la responsabilité d etre le reflet de quelqu un, alors qu on est soi même. Différent et unique. Ni les espoirs d un autre, ni les peines d un autre, juste soi.

    Pas un reflet amélioré, pas une ombre déchirée, un être a part entière qui a besoin de se trouver. Au dela des attentes de quiconque.
     
  22. Métaphore

    Métaphore Invité

    Kamou vous avez tout à fait raison dans votre raisonnement :wink:
     
  23. Métaphore

    Métaphore Invité

     
  24. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    OUI :D

    La volonté de dieu est que je sois unique !

    Je ne suis séparé de rien dutout même pas de dieu.

    Nous avons tellement été formaté a séparer, étiqueter qu'il est difficile d'appréhender que tout est relié....que l'univers est holographique, que tout ressemble à l'ensemble comme des fractales, que tu prennes du recul ou que te regardes de près, tu y verras encore et encore et encore tjrs la même connection.

    Quand je rencontre quelqu'un qui a des caractéristiques qui me plaisent ou me font ressentir de l'appréhenssion, l'un ou l'autre de ces ressentis signifie que quelque chose à l'intérieur de moi est entrain d'être déstabilisé par ma perception de cette personne et la façon dont j'ai étiqueté ces choses détermine comment je vais y répondre.

    Si une personne me mets mal à l'aise c'est que quelque chose en moi avec laquelle je ne suis tjrs aps en paix.

    Les seules personnes que je vais vouloir rejetté sont celles que je n'identifie pas comme faisant partie de moi, que je suis incapable de voir, de percevoir ou avec lesquelles je ne peux m'autoriser de communiquer.

    Donc, encore dans un état de peur, quand je fais ça, chaque fois que je tente d'être séparé c'est que j'ai peur ou c que j'agis dasn une conscience de séparation.

    Je repousse, je ne suis aps au mieux de moi même, de mes plus hautes capacités, de mon plus grand pot/en /ciel d'amour.

    C'est aps grave, car il s'agit là d'un processus.

    nous commençons à la voir, difficile de le concevoir et c'est ce que j'ai décidé de faire....

    Alors parfois, je retombe dasn mes anciennes manières de voir les choses et de parler....comme tout en chacun, hypno ou pas :D
     
  25. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    Kamou, oui tu peu te le permettre !

    a mon réveil, j'ai pour me moins été surpris et franchement je ne comprend pas bien veux en venir surderien avec sa thérapie provocatrice, il a ses raisons, qui je, l'éspère sa propre raison ignore . sache que surderien était au courant depuis un bon moment et de bien plus !
    et que dès que je partageais ce genre de choses il fessais le mort.
    que maintenant il a cette attitude, m'attriste.
    il est possible qu'il s'évertue a saper l'attachement que le lui porte.

    en thérapie provocatrice, le risque c'est de se faire emporter par le délire mis en place par le thérapeute.
    c'est la toute la magie de cette forme de thérapie.
    la stratégie du délire .
    la thérapie ordalique .

    maintenant m'inviter a me taire et garder ces "choses" pour moi,
    c'est me provoquer a en déballer encore plus.

    alors comme tu est étudient en sociologie je te propose cette nuit quand surderien seras au lit, quelques sujet de réflexions sur la psychiatrie moderne .

    si tu le souhaite je t' expliquerais pourquoi environs 30% de mes camarades dans ces internats médicaux-sociaux était et sont des roms.

    je te parlerais aussi peut-être d'un mystérieux liquide noirâtre dont on laissait tomber quelques gouttes sur un sucre avant de nous l'administrer
    je t'expliquerais l'avantage du sucre pour cette pratique.

    a bientôt
     
  26. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    ha ha on dirait une invitation a passer du coté obscur de la force! :p

    J'accepte avec plaisir!!

    A bientot
     
  27. Molaco

    Molaco Membre

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Messages:
    224
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    "thérapie ordalique", c tellement vrai.
    J'en ai entendu de bel sur les hopitaux psys.
    Sur les hopitaux en général.

    Partout où il existe du pouvoir, il existe des abus.

    Ayons le pouvoir d'être heureux, abusons en.

    (oui, architecture sophiste-y-qué (?))

    a qd la suite ?
     
  28. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    je vais ce coup ci vous parler d'un souvenir agréable de "cette période"

    c'est juste avant que les éducs "68" soient viré,

    camps de socialisation de 1973 je crois
    en fait il y a u un camp concertant la céativité,
    un jour il y a un exercice spécial,
    même a l'époque j'ai bien compris qu'il s'agisais pas de peinture
    mai bien de désir et d'éveil sexuel .

    un à un les grands on été invité à se changer et à ne porter qu'un costume de bain .
    c'était un "exercice" à l’écart des autres et pour un seul élève, encadré par deux éducateurs et une éducatrice.
    ils avais soudainement une voix douce, sensuelle .
    l'exercice initiatique pouvais commencer.
    om ma présenté l'exercice
    on ma présenté une élève plus agée presque nue plaquée contre une table, on m’encourageais a la peindre selon mon inspiration
    elle avais de beau seins et c'est tout naturellement, que j'ai les peins en orange, j'ai bien compris que ca chauffais grave la fille, je poursuivais donc calmement et la caressant avec différant pinceau alors que un éducateur se tenais face a moi accroupis et attendais mon érection .
    qui venais pas.
    j'aimais bien faire du bien a cette fille,
    au bout de une demi heure et que les "tournesols" était presque fini
    il me fut sudgèré de m'approcher plus près en accord avec la fille qui ne demandais que ca !
    après quelques fortement et comme il ne se passais rien, les éducateurs
    ne cachèrent pas leur déceptions, il est trop tôt pour lui, on s'est planté.
    haa si il avais sut, ils ne'sont pas planté, j'ai juste compris ce jour là que je préférait les garçons .
    c’était loin d'être raté.

    plus tard un "grand" m'explicais que a un moment donné un éducateur l'a pris en aparté et lui a expliquer comment faire pour relâcher certaines tentions, et que ensuite on la invité a se "reposer" dans une chambre.

    les jours suivants ce sont les éducateurs eux mêmes qui se sont astreint a cet exercice qui finissait toujours un peu de la même façon , on nous annonçais alors que deux éducateur était fatigué et partait faire une sièste..

    merci a mai 68 et, a ces jeunes éducateurs et pas que pour cette activité.
    mon seul espace de bonheur dans ma vie,
    j'ai été mieux armé pour la suite.
     
  29. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    voila une page un peu plus sombre, quelques années plus tard.

    permettez ce coup-ci de me dissocier de ce P. d'institut catho.
    je vous parlerais de Z.

    la version officielle, la mère de Z et morte dans de tragiques circonstances le père a sombré dans l’alcoolisme il est a moitiez fou.

    version de Z, je suis rhom au cours d'un rafle dans un camp je fut conduit dans une ferme en suisse allemande ou je me suis enfuis 6x ma mère s'est sucidée a cause de ca, ensuite ils m'on mis en HP, je cassais tout.
    mon père est a ma recherche et je le cherche .

    quand ca vas pas je prend ces gouttes sur un sucre,
    ha ? c'est quoi ? je sait pas ca calme ....
    ca me vide la tête de tous mes soucis dans les deux minutes.

    difficile de fraterniser avec ce caractériel de haut vol, soit en crise contre l'autorité des éducateurs ile en prenais pour leurs grades, connard de merde tu n'est pas mon père, les éducateurs prenais soin de nous évacuer et on le voyais plus.
    au bout de quelques temps, j'ai pus un peu fraternisé, il était brillant mais tout le temps froid absent a cause de ses gouttes noires.
    je fini un jour a la récré par lui demandé d'essayez il ma dit d'en parler a personne, il ma dit pour toi 5 gouttes ca suffiras, moi j'en prend 20 et on en administre 60 en cas d'urgence.
    ha et il se passe quoi ? je sait pas m'en souviens pas , je me réveille sur mon lit mais je peu pas bouger un bon moment...

    mais c'est marqué 20 gouttes maximum par jours là,
    bof moi j'en prend 20 toutes les 4 heures...
    ok je prend 5 gouttes.
    en fait absolument rien sentit, en effet ma tête était vide je ne pensais plus, j'était libre,
    je me suis aperçu que quelque chose clochais au repas de midi, j'avais l’impression que ca fessais 5 minutes que j'avais pris le sucre.
    mais ou était passé le cour d’allemand ?
    le soir il me semblais avoir passé une bonne journée, quand le grand qui était dans ma chambre ma remercié pour le fric.
    ha ?
    bon oui je 't'est demandé du fric et tu ma donné 20 francs.
    putain, un mois d'argent de poche .
    plus jamais je touche à cette merde !
    le lendemain j'ai attendu que z prenne ses goutes et je lui est demandé du fric et il ma donné direct 5 franc.

    plus tard dans l'année ca a dérapé sec, un éducateur avais semble il remarqué cet effet secondaire et proposais un sucre quand il 'sagissais d’astreindre un élève aux taches ménagères .
    j'en ai parlé le week-end a mes parents, mais le "traffic" a continué,
    j'ai fait de z un ami et nous avons pas tardé nous venger ...
    je ne vous dirais pas comment.
     
  30. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Merci pour ton histoire Jean :D

    Peindre sur un corps.....qu'elle superbe et sensuelle idée !

    Le orange est une de mes couleurs préférés et le tournesol aussi.

    Tu étais bien syncro avec ton époque !

    début des hyppies (couleurs fleurs ouvertures sexuelles ) ça me fait penser à ça .

    Tu n'as pas su quel était ce produit qu'ils mettaient sur le sucre ?

    C'est dingue ce qu'un humain peut faire faire à un autre humain !

    Nous l'apprenons par nos expériences et aussi à l'école, dans l'histoire. :roll:

    Ca m'a tjrs parru fou, pure folie.

    A ce demander qui et où sont les dingues....


    Je pense que le monde se doute bien des secrets qui se déroulent, c'est voulu et couvert politiquement, depuis la nuit des temps.

    Mais le monde l'a voulu ainsi, il a donné son pouvoir personnel à dautres hommes en leur disant de nous commander, nous juger, nous avons accepté et admis celà.

    Depuis tout le début de l'histoire humaine, l'homme a trjs recherché extérieurement un chef en espérant qu'il soit tjrs bon

    Il réagit comme les animaux(et ce n'est pas rendre justice de dire ça des animaux, car eux, ne sont pas aussi fou avec leur frères et soeurs et ceux d'autres races ) alors qu'il n'en est pas .

    On peut donc réaliser que pour que l'ouverture de conscience accomplisse et réalise son but, les roms et autres sont tjrs d'actualités.
     
Chargement...