Formation Hypnose

Question aux hypnothérapeutes

  • Initiateur de la discussion Rose du jardin
  • Date de début
Rose du jardin

Rose du jardin

Membre
messages
11
Points
1 290
Bonjour,
J'aimerai savoir pourquoi les hypnothérapeutes, lors de leurs séances, disent par exemple : l'inconscient, les jambes, les bras, etc... au lieu de dire : TON inconscient, TES jambes, TES bras ! J'ai remarqué qu'ils font pratiquement tous ça ! Puisqu'ils s'adressent à notre inconscient en séances, ils pourraient nous dire carrément : TES ceci, TES celà ! Non ? Merci de m'éclairer.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Rose du jardin à dit:
Nouvelle question aux hypnothérapeutes : peut-on dans une même séance, régler plusieurs problèmes (ou symptômes) ou vaut-il mieux régler les différents problèmes 1 par 1 ? Merci de vos réponses. Mais s'il vous plaît, ne débordez pas sur autre chose et surtout arrêtez de vous prendre la tête, on n'est plus des gosses ! Merci.

si on travaille en thérapie globale, permettant d'accéder à la pleine conscience, on peut gérer à la racine :

l'intrication des problèmes et symptomes n'étant que l'évolution naturelle de l'arborisation en résultant

8)


mais çà dépend quel arbre on choisit d'être...un "chêne"...ou un "désespoir des singes"...

http://www.fond-ecran-image.fr/galerie- ... singes.jpg

:roll:
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 426
Points
6 360
Localisation
lyon
Rose du jardin à dit:
Nouvelle question aux hypnothérapeutes : peut-on dans une même séance, régler plusieurs problèmes (ou symptômes) ou vaut-il mieux régler les différents problèmes 1 par 1 ? Merci de vos réponses. Mais s'il vous plaît, ne débordez pas sur autre chose et surtout arrêtez de vous prendre la tête, on n'est plus des gosses ! Merci.

certaines choses qu'on va régler en 1 séances peuvent impacter plusieurs problèmes, dès fois au point de les régler....

notamment l'anxiété....
 
Rose du jardin

Rose du jardin

Membre
messages
11
Points
1 290
Réponse à Intemporelle : merci de votre réponse. Effectivement, j'ai commencé par le problème le plus ancien, et j'ai remonté par le dernier. Mais, c'est vrai que la séance est plus longue . Est-ce que ça pose un problème ? Merci.
 
Rose du jardin

Rose du jardin

Membre
messages
11
Points
1 290
surderien à dit:
Rose du jardin à dit:
Nouvelle question aux hypnothérapeutes : peut-on dans une même séance, régler plusieurs problèmes (ou symptômes) ou vaut-il mieux régler les différents problèmes 1 par 1 ? Merci de vos réponses. Mais s'il vous plaît, ne débordez pas sur autre chose et surtout arrêtez de vous prendre la tête, on n'est plus des gosses ! Merci.

si on travaille en thérapie globale, permettant d'accéder à la pleine conscience, on peut gérer à la racine :

l'intrication des problèmes et symptomes n'étant que l'évolution naturelle de l'arborisation en résultant

8) Votre réponse ne m'apporte absolument pas de solution. Vos réponses étant toujours très compliquées, vous employez de grands mots, mais ne répondez-pas aux questions ! Vous n'êtes pas clair et concis !


mais çà dépend quel arbre on choisit d'être...un "chêne"...ou un "désespoir des singes"...

http://www.fond-ecran-image.fr/galerie- ... singes.jpg

:roll:
 
Rose du jardin

Rose du jardin

Membre
messages
11
Points
1 290
valikor à dit:
Rose du jardin à dit:
Nouvelle question aux hypnothérapeutes : peut-on dans une même séance, régler plusieurs problèmes (ou symptômes) ou vaut-il mieux régler les différents problèmes 1 par 1 ? Merci de vos réponses. Mais s'il vous plaît, ne débordez pas sur autre chose et surtout arrêtez de vous prendre la tête, on n'est plus des gosses ! Merci.

certaines choses qu'on va régler en 1 séances peuvent impacter plusieurs problèmes, dès fois au point de les régler....

notamment l'anxiété....

Merci de votre réponse, mais ma question porte non pas sur le nombre de séance, mais sur le fait de jouer sur plusieurs symptômes en même temps dans une même séance ! C'est ça que je voudrai savoir ! Merci !
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Rose du jardin à dit:
Merci de votre réponse, mais ma question porte non pas sur le nombre de séance, mais sur le fait de jouer sur plusieurs symptômes en même temps dans une même séance ! C'est ça que je voudrai savoir ! Merci !
C'est justement ce que veut dire Valikor.
Au moins deux raisons à cela :

- Une cause peut avoir plus d'un symptôme. Donc en réglant un symptôme, on peut revenir à la cause, et effacer ainsi les autres symptômes rattachés.
- La capacité de l'inconscient à généraliser un changement. Si on a changé une réaction, l'inconscient peut "se rendre compte" qu'il peut appliquer ce changement à d'autres symptômes.
 
Rose du jardin

Rose du jardin

Membre
messages
11
Points
1 290
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !

comment pouvez vous être sûre de çà ?

:shock:

En travaillant sur les enchevêtrements qui constituent l'arbre de notre histoire on peut désintriquer et c'est le principe des associations d'idées en thérapie analytique

en hypnose çà va beaucoup plus vite pour faire le ménage ( dans les arborisations) sans même avoir besoin d'en être conscient

et on ne régle pas qu'un problème, mais toute la chaine de fabrication de problèmes !

8)
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
d-kortik à dit:
castorix à dit:
Je dirais même que parfois, leur lecture en est plus ardue (je n'ose pas dire rébarbative...) lorsque les essais laborieux sont détaillés à longueur de page (exemple : les hallucinations négatives des couleurs ; les méthodes post-hypnotiques et leurs variations ; la question de la simulation sous hypnose ; etc.).

En tout cas je vous recommande la lecture de ces Collected papers, dont vous avez deviné l'intérêt, mais qui recèlent plus encore que ce que vous pensiez... :wink: :oops: [/color]

C'est exactement ce que je dis : des cas cliniques, des techniques extrêmement précises et parfois laborieuses, parfois extraordinairement directives, mais pas ou peu de théorie. Peut-être ne lit-on pas de la même façon ? J'aimerais bien que d'autres donnent leur avis sur ce forum. Pour moi les hypnothérapeutes ericksoniens intégristes sont comme les gaullistes intégristes : le "capo" est mort, son ombre plane et masque l'évolution du monde, en particulier l'apparition des neurosciences qui n'existaient tout simplement pas en 1981 et on fait tout comme si rien n'avait changé. Iconoclaste ? Non, lucide seulement. Et le problème est identique avec Freud, Jung, Lacan, et tous les autres …
tout a fait d'accord!
et trop peu d'hypno, ont creusé le sujet... et vont devenir, sans le savoir... des adeptes d'une pensée mythique.... qui n'as rien en commun avec la réalité (je dirai vérité!) de la pratique quotidienne!
ce qui sert le statu quo de l'ignorance... voire de l’inefficacité....
mais ces propos sont jugés hérétiques...par la majorité....imbus ce ce qu'il ont put apprendre et se satisfasses.... dans leurs écoles chéries! :D
si on regarde a la loupe l'historique d'erikson et le fait que le progrès c'est passé pendant la 2eme guerre mondiale... ou tous les autres sont partis et/ou morts.... cela apporte un éclairage totalement différents sur la relativité du mythe!... sans parler de son handicap, a ce moment precis!
ces faits ne sont pas publiés ou cachés... et on va dresser des statues et glorifier une legende , en transformant l'histoire.... construire un mythe....
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 426
Points
6 360
Localisation
lyon
Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !

ils sont tous manifestés par la même personne, ils ont donc un lien commun.

et en général, les symptômes ont plusieurs causes, très rarement une seule...
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonsoir,

J'ai l'habitude de formuler les choses encore plus carrément que toi Valikor
:wink:

valikor à dit:
Rose du jardin à dit:
(...)les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !

ils sont tous manifestés par la même personne, ils ont donc un lien commun.

et en général, les symptômes ont plusieurs causes, très rarement une seule...
Pour moi il existerait plutôt toujours un très grand nombre de causes...
Heu non, pardon je m'égare !! :roll:

En fait (et c'est là un des principes majeurs révélés par l'école systémique) :
- pour les "problèmes" posés en thérapie :

Il n'y a pas de cause :? 8)
(il n'y aurait pas de sens à vouloir définir : une source, une origine, ...)

Il existe en effet des effets de certaines choses (événements, conditions de vie, relations, influence de personnes...) sur les problèmes

MAIS les problèmes ont aussi une influence sur ces choses !!
(sur les relations avec l'entourage, etc., qui posent problème...)

C'est pourquoi on parle d'interaction réciproque.
C'est aussi pourquoi on ne vit pas du passé vers le présent ; et ainsi le présent a une influence énorme sur le passé, tout autant.

Ainsi Rose du Jardin, il n'est (pour moi) pas sensé de "prédire" d'avance quelles difficultés seront contaminées par l'action de la personne après avoir travaillé guidée par le thérapeute. Une ou plusieurs, le "passage" du blocage à la libération n'est pas prévisible comme lorsque l'on appuie sur le bouton d'un ascenseur : "je monte" ou "je redescends"...

Et comme les collègues l'ont avancé, un problème ne peut pas non plus être réduit à un symptôme... pas plus que l'inverse... :shock:


Rose, tout ceci est écrit au 1er degré, il ne s'agit pas de périphrases philosophiques pour noyer le poisson et dire que rien n'est tout ou l'inverse... On peut en reparler.

Un exemple : une personne vient me voir avec un TOC sévère (2h 30, de perdues par jour et des angoisses horribles).
Un an plus tard : plus de TOCs. Toujours des difficultés avec toujours la même famille, et d'autres avec d'autres gens qui sont apparus depuis. Dans la thérapie nous travaillons sur un passé et du présent, entremêlés, liés.
Où peut-on dire que qui serait la conséquence de quoi ?

La vie c'est plus simple que ça.
Ou bien c'est plus compliqué... :wink:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
Bonsoir,

J'ai l'habitude de formuler les choses encore plus carrément que toi Valikor....

je n'ai pas put résisté :wink:
votre réponse castorix est elle pour le client ou l'apprenti thérapeute?
pour valikor ou pour vous même?
est ce une boutade provocatrice?

bon je ne suis pas votre therapeute, et vous pouvez ne pas répondre! :wink:
donc je vais l'analyser comme si vous aviez , car votre "chute"
>>>>>>La vie c'est plus simple que ça.
Ou bien c'est plus compliqué... Wink
<<<<<<<<<<<<<<<
l'autorise,l'invite.... comme une boutade!
vous ne m'en voudrez pas?

donc une question plus sérieuse, ou qui (au choix!) irai dans une direction "pédagogique".....

comment expliquer, si après avoir trouvé la "vrai cause"....( l'origine)
avoir recadrer le point de vue
mélange de l'evenement/emotion ( trauma) qui semble être le problème....découvert qui semble être en relation avec le symptôme....
puis avec les outils a votre disposition( la thérapie!)
négocier avec le subconscient ( ou inconscient, vous choisirez!), par le pardon( mon choix!) ou .....(?)
le client sortant de votre cabinet ( après une ou plusieurs séances!) se soit débarrasser du problème!?
je simplifie..... :D

n'y as t -il pas une relation de cause a effet, dans ce cas précis?
ou une magie que je ne soupçonnerai pas?
ou tout simplement que.......j'ai beaucoup de chance?
 
I

Intemporelle

Invité
Rose du jardin à dit:
Réponse à Intemporelle : merci de votre réponse. Effectivement, j'ai commencé par le problème le plus ancien, et j'ai remonté par le dernier. Mais, c'est vrai que la séance est plus longue . Est-ce que ça pose un problème ? Merci.


Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !


Pour vous répondre, effectivement, il faut agir problème par problème du plus ancien au plus récent, tant que le plus ancien n 'est pas compléter régler pour la personne, il se répercutera sur les suivants.

Un évènement ancien bien réglé aura également des répercussions également sur l'impact des suivants, ce qui ne veut pas dire qu'on aura pas à travailler sur les suivants.

Et pour répondre à votre 1ère question, oui la situation problématique la plus ancienne est souvent plus longue à traiter , car bien enkystée, il faut souvent revenir plusieurs fois sur l'évènement pour bien savoir si toute l'émotion négative est partie. Maintenant je ne connais pas vos méthodes de travail pour avoir confirmation de cet état de fait.

Ma réponse vous paraît-elle claire ?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
Rose du jardin à dit:
Réponse à Intemporelle : merci de votre réponse. Effectivement, j'ai commencé par le problème le plus ancien, et j'ai remonté par le dernier. Mais, c'est vrai que la séance est plus longue . Est-ce que ça pose un problème ? Merci.


Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !


Pour vous répondre, effectivement, il faut agir problème par problème du plus ancien au plus récent, tant que le plus ancien n 'est pas compléter régler pour la personne, il se répercutera sur les suivants.

Un évènement ancien bien réglé aura également des répercussions également sur l'impact des suivants, ce qui ne veut pas dire qu'on aura pas à travailler sur les suivants.

Et pour répondre à votre 1ère question, oui la situation problématique la plus ancienne est souvent plus longue à traiter , car bien enkystée, il faut souvent revenir plusieurs fois sur l'évènement pour bien savoir si toute l'émotion négative est partie. Maintenant je ne connais pas vos méthodes de travail pour avoir confirmation de cet état de fait.

Ma réponse vous paraît-elle claire ?

Pour moi, cette réponse a un contenu principalement analytique, en raisonnance problématique,

et elle ne pousse pas franchement à entrer en résonnance hypnotique !

:roll:


"Plus on se fixe sur un problème, plus on l'entretient"

8)
 
I

Intemporelle

Invité
surderien à dit:
Intemporelle à dit:
Rose du jardin à dit:
Réponse à Intemporelle : merci de votre réponse. Effectivement, j'ai commencé par le problème le plus ancien, et j'ai remonté par le dernier. Mais, c'est vrai que la séance est plus longue . Est-ce que ça pose un problème ? Merci.


Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !


Pour vous répondre, effectivement, il faut agir problème par problème du plus ancien au plus récent, tant que le plus ancien n 'est pas compléter régler pour la personne, il se répercutera sur les suivants.

Un évènement ancien bien réglé aura également des répercussions également sur l'impact des suivants, ce qui ne veut pas dire qu'on aura pas à travailler sur les suivants.

Et pour répondre à votre 1ère question, oui la situation problématique la plus ancienne est souvent plus longue à traiter , car bien enkystée, il faut souvent revenir plusieurs fois sur l'évènement pour bien savoir si toute l'émotion négative est partie. Maintenant je ne connais pas vos méthodes de travail pour avoir confirmation de cet état de fait.

Ma réponse vous paraît-elle claire ?

Pour moi, cette réponse a un contenu principalement analytique, en raisonnance problématique,

et elle ne pousse pas franchement à entrer en résonnance hypnotique !

:roll:


"Plus on se fixe sur un problème, plus on l'entretient"

8)

Pas du tout, l'analytique fait partie de la thérapie, chacun sa façon de faire, la mienne me convient parfaitement...ainsi que les résultats...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
surderien à dit:
Intemporelle à dit:
Rose du jardin à dit:
Réponse à Intemporelle : merci de votre réponse. Effectivement, j'ai commencé par le problème le plus ancien, et j'ai remonté par le dernier. Mais, c'est vrai que la séance est plus longue . Est-ce que ça pose un problème ? Merci.


Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !


Pour vous répondre, effectivement, il faut agir problème par problème du plus ancien au plus récent, tant que le plus ancien n 'est pas compléter régler pour la personne, il se répercutera sur les suivants.

Un évènement ancien bien réglé aura également des répercussions également sur l'impact des suivants, ce qui ne veut pas dire qu'on aura pas à travailler sur les suivants.

Et pour répondre à votre 1ère question, oui la situation problématique la plus ancienne est souvent plus longue à traiter , car bien enkystée, il faut souvent revenir plusieurs fois sur l'évènement pour bien savoir si toute l'émotion négative est partie. Maintenant je ne connais pas vos méthodes de travail pour avoir confirmation de cet état de fait.

Ma réponse vous paraît-elle claire ?

Pour moi, cette réponse a un contenu principalement analytique, en raisonnance problématique,

et elle ne pousse pas franchement à entrer en résonnance hypnotique !

:roll:


"Plus on se fixe sur un problème, plus on l'entretient"

8)

Pas du tout, l'analytique fait partie de la thérapie, chacun sa façon de faire, la mienne me convient parfaitement...ainsi que les résultats...

Donc vous n'êtes pas sur le bon forum : cherchez un forum de thérapie analytique !

:roll:
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 174
Points
6 410
Localisation
là bas,
ou... de thérapie intégrative en rêve éveillé qu'il suffi d'interpréter ensuite.
ca peu le faire?
et si je saisissais l'opportunité et les encouragements que j'ai pourtant rejeté ici, pour changer, avancer,
profiter de mon nouvel avatar pour faire entrevoir une autre partie de moi...
 
I

Intemporelle

Invité
surderien à dit:
Intemporelle à dit:
surderien à dit:
Intemporelle à dit:
Rose du jardin à dit:
Réponse à Intemporelle : merci de votre réponse. Effectivement, j'ai commencé par le problème le plus ancien, et j'ai remonté par le dernier. Mais, c'est vrai que la séance est plus longue . Est-ce que ça pose un problème ? Merci.


Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !


Pour vous répondre, effectivement, il faut agir problème par problème du plus ancien au plus récent, tant que le plus ancien n 'est pas compléter régler pour la personne, il se répercutera sur les suivants.

Un évènement ancien bien réglé aura également des répercussions également sur l'impact des suivants, ce qui ne veut pas dire qu'on aura pas à travailler sur les suivants.

Et pour répondre à votre 1ère question, oui la situation problématique la plus ancienne est souvent plus longue à traiter , car bien enkystée, il faut souvent revenir plusieurs fois sur l'évènement pour bien savoir si toute l'émotion négative est partie. Maintenant je ne connais pas vos méthodes de travail pour avoir confirmation de cet état de fait.

Ma réponse vous paraît-elle claire ?

Pour moi, cette réponse a un contenu principalement analytique, en raisonnance problématique,

et elle ne pousse pas franchement à entrer en résonnance hypnotique !

:roll:


"Plus on se fixe sur un problème, plus on l'entretient"

8)

Pas du tout, l'analytique fait partie de la thérapie, chacun sa façon de faire, la mienne me convient parfaitement...ainsi que les résultats...

Donc vous n'êtes pas sur le bon forum : cherchez un forum de thérapie analytique !

:roll:

Qu'est est le problème pour ne pas dire votre problème Surderien ? ... je réponds à Rose du Jardin qui a priori comprend mieux mes réponses que les vôtres...

Les métaphores hypnotiques ne sont que saupoudrage, la suggestion hypnotique n'est que l'entrée du plat principal... à moins que n'ayez que cette utilisation qui ne convient qu'à un très faible pourcentage d'individus...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
Les métaphores hypnotiques ne sont que saupoudrage, la suggestion hypnotique n'est que l'entrée du plat principal...

à moins que n'ayez que cette utilisation qui ne convient qu'à un très faible pourcentage d'individus...

Les métaphores hypnotiques sont d'exceptionnelles mises en bouche

qui suffisent à se ressentir dans le plaisir de l'estomac comblé
:)


sans aucun risque d'indigestion ni de cholestérol !

Pas besoin de plat consistant analytique ensuite !

On est sur un forum d'hypnose ( d'ultra fine cuisine, à la pointe du raffinement !)

mais vous vous en restez à une tambouille analytique réductrisante et indigestante !

Je vous la laisse !

:cry:
 
I

Intemporelle

Invité
surderien à dit:
Intemporelle à dit:
Les métaphores hypnotiques ne sont que saupoudrage, la suggestion hypnotique n'est que l'entrée du plat principal...

à moins que n'ayez que cette utilisation qui ne convient qu'à un très faible pourcentage d'individus...

Les métaphores hypnotiques sont d'exceptionnelles mises en bouche

qui suffisent à se ressentir dans le plaisir de l'estomac comblé
:)


sans aucun risque d'indigestion ni de cholestérol !

Pas besoin de plat consistant analytique ensuite !

On est sur un forum d'hypnose ( d'ultra fine cuisine, à la pointe du raffinement !)

mais vous vous en restez à une tambouille analytique réductrisante et indigestante !

Je vous la laisse !

:cry:

Quelle étrange attitude... je vous laisse à votre tambouille compliquée, dont personne ne comprends l'intérêt a priori...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Les subtilités thérapeutiques de la grande cuisine hypnotique vous échapperont donc toujours ?

Je vais m'en faire une raison.

8)
 
I

Intemporelle

Invité
surderien à dit:
Les subtilités thérapeutiques de la grande cuisine hypnotique vous échapperont donc toujours ?

Je vais m'en faire une raison.

8)

Si ça vous rassure, restons en là... néamoins je trouve votre attitude loin d'être hypnotique et thérapeutique...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
surderien à dit:
Les subtilités thérapeutiques de la grande cuisine hypnotique vous échapperont donc toujours ?

Je vais m'en faire une raison.

8)
Si ça vous rassure, restons en là... néamoins je trouve votre attitude loin d'être hypnotique et thérapeutique...

Votre analyse paraît bien tranchée et laisse finalement peu de place à l'originalité hypnotique.

Si c'est ce que vous souhaitez, j'en resterai donc là définitivement.

:(
 
papusza

papusza

Membre
messages
288
Points
1 160
Une vocation de psychanalyste qui s'ignore Intemporelle ?

C'est peut-être dommage ?

Et quelle véhémence dans votre propos ? Quelle en est, en sont la cause ou les causes ?

Pour en revenir à la question des causes et des effets:

Les effets ne sont pas parfois supérieurs aux causes multi-variées qui les engendrent ?

Notre état émotif n'influe t'il pas sur le regard que nous portons sur le présent, passé et futur, alors modifier le présent ne reviendrait il pas à tout autant modifier le passé ou l'idée que nous en avons ?

Tout cela dans une boucle d'interaction qui se referme sur elle même ?
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
papusza à dit:
Pour en revenir à la question des causes et des effets:

Les effets ne sont pas parfois supérieurs aux causes multi-variées qui les engendrent ?

Notre état émotif n'influe t'il pas sur le regard que nous portons sur le présent, passé et futur, alors modifier le présent ne reviendrait il pas à tout autant modifier le passé ou l'idée que nous en avons ?

Tout cela dans une boucle d'interaction qui se referme sur elle même ?

C'est bien en accord avec ce que vous exprimez, que je vois les choses.

" Il est souvent dit que le passé marque de son empreinte, le présent.

Mais tout autant, c'est dans le présent que l'on peut modifier le passé " (*)

Je vais illustrer par un cas, et que l'on me pardonne de prendre un exemple si difficile :

- un enfant qui subit un abus dans l'enfance peut (mais attendez la suite) en souffrir sur le moment, dans la période

- mais il peut s'ajouter tout un pan de la souffrance, au moment où il comprend ce qui s'est passé, c'est à dire qu'il découvre toute la réalité de sa situation de victime (ce peut être 8 ans après les faits, alors qu'ado il entend un fait divers, qu'il voit les réactions des proches et des camarades, qu'il entend les commentaires)

- enfin une dimension encore supplémentaire de cette souffrance peut encore souvent être conférée à l'ensemble par une facette de la personnalité de la victime, comme une difficulté personnelle à exprimer ses émotions, par ex. lorsque c'était "interdit" dans la famille et que l'enfant a conservé une sorte de sentiment de danger, de menace s'il sent que les émotions affleurent ; ce qui peut encore être complété par le sentiment du risque qu'explose sa propre colère, émotion doublement menaçante et donc très redoutée...

Alors là quelle est la cause (de la souffrance, des angoisses obsédantes, des reviviscences ; des longues périodes de cauchemars la nuit et des flashes le jour...) ?
L'événement (qui est dit traumatique par habitude), survenu il y a 30 ans désormais ?

Ou bien la personnalité (qui peut parfois être dite évitante des émotions, et dite inhibée éventuellement) ?

Ou encore l'interprétation donnée par la culture du sujet, par l'entourage et ses réactions ?

Ou l'alcoolisme qui s'est développé (non permanent) depuis 7 ans ?

Ou la séparation d'avec l'épouse il y a 6 ans ?

Ou la tentative de suicide il y a 3 mois ?
Ou encore l'hospitalisation en psy ?
Ou la perte de l'emploi ?

Et cette personnalité ne peut-elle pas être retrouvée, impliquée dans la construction d'un autre événement traumatique ultérieur, ou dans le choix "malchanceux" de partenaires ou de collègues avec lesquels se reproduisent des ennuis trop semblables ?

(notez bien que je ne verse pas dans l'interprétation, du genre "mécanisme de répétition" ou autre.)

Alors, parler de traiter le 1er trauma, franchement dans un cas complexe du type de l'exemple ci-dessus, ça ne se réalisera souvent pas sans un certain nombre d'étapes préalables, et qui tout aussi souvent vont se focaliser sur des "événements" récents (en fait plutôt des déclenchements du problème, plus que des événements).

Ce travail dans lequel on se penche sur le présent est très fréquemment pour moi le plus droit chemin vers une atténuation (pour commencer) de la souffrance que l'on aurait pu dire "liée à l'événement du passé"... :shock:


(*) heu non c'est simplement de moi :? ^^
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
mais alors pourquoi y as t-il rémission et guérison quand on pratique la méthode des 5 phases par exemple...ou une thérapie plus longue qui "analyse".... met en lumière et pardonne?
je suis surpris que vous en refusiez systématiquement l’évidence!
paul.
 
Rose du jardin

Rose du jardin

Membre
messages
11
Points
1 290
surderien à dit:
Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !

comment pouvez vous être sûre de çà ?

:shock:

En travaillant sur les enchevêtrements qui constituent l'arbre de notre histoire on peut désintriquer et c'est le principe des associations d'idées en thérapie analytique

en hypnose çà va beaucoup plus vite pour faire le ménage ( dans les arborisations) sans même avoir besoin d'en être conscient

et on ne régle pas qu'un problème, mais toute la chaine de fabrication de problèmes !

8)

Je le sais parce que le 1er problème porte sur la violence d'un parent donc il date de l'enfance et le 2ème remonte à 2003, date à laquelle ma société a été fermée et j'ai donc pris 35 kilos ! Donc, voilà pourquoi j'en suis sûre !!!!!!!!!!!!!!! Les 2 problèmes n'ont absolument rien à voir ! Et c'est la dernière fois que je vous réponds, vous êtes trop embrouillé dans votre esprit et je recherche des réponses concrètes qui puissent m'aider et me faire avancer !
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
J'adhère à cette phrase.

:arrow: " Il est souvent dit que le passé marque de son empreinte, le présent.

Mais tout autant, c'est dans le présent que l'on peut modifier le passé " (*)


Bien évidement , car pour moi, rien n'est figé donc encore moins dans le temps vu que je ne le vois pas linéaire.

Une situation qui pouvait faire souffrir par le passé, peut aujourd'hui être regardé avec plus aucune souffrance....pas par déni, ni refus mais tout simplement parce qu'elle est regardée avec plus d'objectivité,de recul, de rationnalitée, de sagesse ? donc elle parraît moins ,voir plus dutout "mauvaise","bonnes" simplement une expérience sans jugements, émotions....
 
Rose du jardin

Rose du jardin

Membre
messages
11
Points
1 290
Intemporelle à dit:
Rose du jardin à dit:
Réponse à Intemporelle : merci de votre réponse. Effectivement, j'ai commencé par le problème le plus ancien, et j'ai remonté par le dernier. Mais, c'est vrai que la séance est plus longue . Est-ce que ça pose un problème ? Merci.


Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !


Pour vous répondre, effectivement, il faut agir problème par problème du plus ancien au plus récent, tant que le plus ancien n 'est pas compléter régler pour la personne, il se répercutera sur les suivants.

Un évènement ancien bien réglé aura également des répercussions également sur l'impact des suivants, ce qui ne veut pas dire qu'on aura pas à travailler sur les suivants.

Et pour répondre à votre 1ère question, oui la situation problématique la plus ancienne est souvent plus longue à traiter , car bien enkystée, il faut souvent revenir plusieurs fois sur l'évènement pour bien savoir si toute l'émotion négative est partie. Maintenant je ne connais pas vos méthodes de travail pour avoir confirmation de cet état de fait.

Ma réponse vous paraît-elle claire ?

Bonjour Intemporelle et merci de vos réponses qui sont plus claires que certains ! Donc, comme je l'ai dit à Surderien (qui me fatigue et à qui je ne répondrai plus) : le 1er problème est vieux, il date de la petite enfance (une mère violente), j'ai 46 ans et la coupure avec les parents est faite depuis longtemps et est très bien vécue et le 2ème problème porte sur la fermeture de ma société en 2003 qui m'a fait prendre 35 kilos. Donc, le 1er problème, je règle la douleur qui me pourrit le plus la vie (les migraines et céphalées), enfin j'essaie, et le 2ème problème, je travaille sur le poids ! J'ai fait une même séance pour les 2 problèmes, en fait même 3, car j'ai des acouphènes, alors je me demande si je fais correctement : donc je me suis faite une séance sur MP3 que j'écoute tous les jours, cette séance commence par la détente, etc... et j'aborde le 1er problème dans toute une histoire, en incluant les acouphènes et ensuite le poids. Alors, est-ce que je dois continuer sur ce chemin ou faire une séance pour les douleurs, une autre pour les acouphènes et une autre pour le poids ? Concernant la longueur de la séance, ma question (j'ai du mal la poser), je sais que la durée sera plus longue en semaines mais ce que je voulais savoir c'est comme j'intègre 3 problèmes dans une séance, elle dure pratiquement 1 heure ! C'est ça que je voudrai savoir si ça fait pas trop long, car celles trouvées sur Internet et faites par des hypnothérapeutes en cabinet durent en moyenne 30 mn à 3/4 d'heure ! Voilà, Intemporelle, je vous remercie de votre réponse qui m'apportera beaucoup plus que d'autres ! Ce que je veux, c'est avancer et pas de discussions inutiles !
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Rose du jardin à dit:
surderien à dit:
Rose du jardin à dit:
Si je pose la question de cette façon, c'est que les problèmes n'ont absolument pas la même source et n'ont absolument rien à voir entre eux !

comment pouvez vous être sûre de çà ?

:shock:

En travaillant sur les enchevêtrements qui constituent l'arbre de notre histoire on peut désintriquer et c'est le principe des associations d'idées en thérapie analytique

en hypnose çà va beaucoup plus vite pour faire le ménage ( dans les arborisations) sans même avoir besoin d'en être conscient

et on ne régle pas qu'un problème, mais toute la chaine de fabrication de problèmes !

8)

Je le sais parce que le 1er problème porte sur la violence d'un parent donc il date de l'enfance et le 2ème remonte à 2003, date à laquelle ma société a été fermée et j'ai donc pris 35 kilos ! Donc, voilà pourquoi j'en suis sûre !!!!!!!!!!!!!!! Les 2 problèmes n'ont absolument rien à voir ! Et c'est la dernière fois que je vous réponds, vous êtes trop embrouillé dans votre esprit et je recherche des réponses concrètes qui puissent m'aider et me faire avancer !

1°) ces deux problèmes ne sont pas forcément indépendants mais interdépendants et liés à votre façon de penser par votre "formatage" mental, à la construction au fil du temps de cette façon dont votre mental a de réagir.

2°) je ne suis pas embrouillé dans mon esprit, mais c'est peut-être votre façon de raisonner qui ne parvient pas à comprendre mon mode de controle des choses, car il est assez surderien et hors du commun.

3°) ce ne sont pas les réponses aux questions qui aident à comprendre mais les sous-entendus que vous semblez avoir du mal à percevoir en hypnose.

8)


PS si je vous fatigue c'est peut-être que je déclenche chez vous une hypnose que vous ne supportez pas ?

:roll:
 
Vous aimerez:
Fab-72
  • Fab-72
Réponses
23
Affichages
6 K
moune
moune
babaste28
  • Question
  • babaste28
Réponses
11
Affichages
2 K
babaste28
babaste28
Kamou
  • Question
  • Kamou
Réponses
5
Affichages
2 K
Kamou
Kamou
Nouveaux messages
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
16
Affichages
96
Nossolar
Nossolar
D
  • Question
  • DUCOS
Réponses
2
Affichages
61
surderien
surderien
ANNY-FRANCE RISTAGNO
  • Question
  • ANNY-FRANCE RISTAGNO
Réponses
13
Affichages
79
Nossolar
Nossolar
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut