Formation Hypnose

exercice illegal de la medecine?

Paul Elie

Membre
une amie m'as posé cette question:
pourquoi appelez vous vos patients ...clients? vous dites que vous êtes hypnotherapeute?

ma réponse qui j'espère intéressera d'autres :wink:

pour une raison légale,je ne veut pas avoir d'ennuis avec la justice,
si je les appelais patients l'ordre des médecins pourrai me faire un procès pour exercice illégal de la médecine.( au USA C'est le cas !).
j'assume que c'est la même chose ici!
je sais c'est une question de mots!
mais nous travaillons avec les mots.... et cela fait partie d'un certain protocole que je respecte...
on peut discuter sur l'aspect protectionnistes de l'ordre qui ne veut pas de compétition et regretter que c'est une affaire de gros sous , quand il s'agit du bien être du client , mais c'est une réalité avec laquelle je suis obligé de me conformer.
toutes les médecines douces sont confrontées au problème et il a une raison,le besoin de règlementer la profession pour protéger le client contre les charlatans ou les personnes sans scrupules qui vendrait un savoir qu'ils n'ont pas!
malheureusement les bons hypnotherapeutes en souffrent car la connotation "client" les assimilent a des vendeurs, ce qui n'est pas d'une élégance qui ne correspond tout a fait a la beauté du service ... :lol:

d'un autre point de vue quelque part , nous vendons du vent :D ou plutôt une brise rafraichissante!
alors client ou patient peu importe...pour moi ce qui compte le plus c'est le sourire et le respect de la personne qui vient me voir et a qui je redonne un certain espoir.
la seule façon efficace de se battre contre l'adversité et l'ignorance voire la stupidité doit être non violente et intelligente!
notre métier est beau , utile et n'as pas grand chose a voir avec les règles de l'argent que la société nous impose....mais c'est OK!
je dors très bien avec ma conscience révolutionnaire...avec le rêve d'avoir participé a un certain changement positif pour le bien du client, qui me paye en plus de ça ! pour que je lui parles....
un humour certain ce dégages d'une situation pas très noble ...
c'est le jeu ...
il faut s'y conformer ,contourner les règles, en tirer des leçon positives qui vont vous grandir!
je vais publier votre question en respectant votre anonymat car je pense qu'elle intéressera d'autres!
en vous remerciant pour votre curiosité qui vous honore. et en vous souhaitant tout le succès que vous méritez dans votre recherche de l'absolu que je ressens a travers votre expression.
paul.
 

xorguina

Membre
Merçi pour la réponse à la question que je me suis faites en vous lisant sur d'autres sujets, il y a quelques jours.... :D
C'est tout à fait comme guérir ou soulager...des mots qui portent a conséquences...mais comme vous dites ce sont les règles d'un jeu, celle de cette sociétée,de ce temps qu'il faut savoir accepter :wink:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Merci de vos réflexions !


Le mot "consultant" aussi, est intéressant

comme le mot "psy" qui lui aussi s'applique aussi bien au "soigné" qu'au "soignant"...

Mais rien n'empêche d'être consultant en hypnose sans être ni psy-chopathe ni psy-chiatre...

:roll:


surderien

consultant en stratégie hypnotique

.
 
J'aime bien consultant.

Donnons à césar ce qui appartient à césar.

Je crois aussi qu'il faut réserver le terme "patient" au médecins, psychiatre, psychologue "diplomés".
 

Leo Lavoie

Membre
Oui, c'est un défi constant cette appellation. C'est pour cela que j'utilise souvent "patient/client" ou vice versa. Si je le peux j'utilise le mot "sujet" le plus possible.

Y'a des gens qui n'aime pas du tout se faire considérer comme un "client", la majorité préfère "patient" mais le seul mot "patient" en effet prend des airs d'exercice de la médecine qui est, bien sûr, illégal quand on est pas médecin.

Mais ce statu quo est quand même inacceptable... Pas épouvantable ni scandaleux mais juste inacceptable. Par exemple, quand je travaillais, plus jeune, comme préposé aux malades dans un hôpital, je n'étais même pas infirmier, rien d'officiellement reconnu. Et pourtant je soignais, je lavais, je couchais, je levais, je préparais pour d'autres soins. Ces gens là étaient des patients et j'avais toujours les mêmes, donc je pouvais dire que c'était mes patients. Mais légalement, je ne pouvais pas. Bref, si le ridicule tuait, y'aurait pas grand monde sur cette boule bleue.
 

Leo Lavoie

Membre
xorguina à dit:
Moi j'aime pas...ça me fait résonnance avec
être trop bon, trop con...être trop connement bon :roll:
Ah ben voyez vous moi ça me fait l'effet contraire. C'est comme si les médecins disaient "on ne peut tellement pas faire grand chose et lui souffre de sa maladie...Il est bien PATIENT, de ne pas nous juger incompétents" :lol:
 

Altmaier

Membre
En fait, d'après ce que j'en sais, le mot patient viendrait du Grec "Passif", par oppostion au médecin qui est "actif", dans un traitement.

Le terme de patient et donc inadapté à l'hypnose, puisqu'en hypnose, le sujet n'est pas passif, mais plutôt actif. :roll: :roll: :roll:

On va donc réinventer la langue française :lol: :lol: :lol: :oops:

:wink: 8)
 

hypha

Membre
Bonsoir,
Par définition le patient a le temps !

Moi j'utilise une thérapie brève (l'hypnose) donc mes "clients" sont des impatients !
:p :roll: :wink:
 

Paul Elie

Membre
ou plutôt:
Le mot patient est dérivé du mot latin patiens, participe présent du verbe déponent pati, signifiant « celui qui endure » ou « celui qui souffre ».
 

hypha

Membre
paulelie à dit:
ou plutôt:
Le mot patient est dérivé du mot latin patiens, participe présent du verbe déponent pati, signifiant « celui qui endure » ou « celui qui souffre ».
Je dirais même plus:

"Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.
Le mot patient est dérivé du mot latin patiens, participe présent du verbe déponent pati, signifiant « celui qui endure » ou « celui qui souffre ».
Il existe plusieurs dénominations communes au terme patient, dont personne soignée, bénéficiaire de soins ou encore client employé notamment dans la culture anglophone. Dans la recherche médicale, le patient peut être désigné par le terme de sujet. On commence même à utiliser le terme de actient (patient qui agit) du fait de l'évolution des patients à se renseigner par eux-mêmes et à poser de plus en plus de questions au praticien.
En médecine, le patient bénéficie d'examens médicaux, de traitements prodigués par un médecin ou autres professionnels de la santé pour faire face à une maladie ou des blessures. Le patient peut également bénéficier d'actes de prévention."

Définition trouvé sur fr.Wikipédia.org (merci d'indiquer ses sources!) :lol:
 

xorguina

Membre
Alors pourquoi pas "acticien" pour le doc et "actimal" pour le patient...j'aime bien le mot acteur :D origine ? mon délire :D
 

Paul Elie

Membre
mais de toutes façon ces mots n'ont qu'une importance subjective!
pour vous protéger , pour vos archives,pour que le client ai un souvenir!
enregistrez toutes vos séances sur vidéos ou sur audio!

de plus l'enregistrement vous permettra de vous "revoir" en action et de vous améliorer plus rapidement....
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut