Formation Hypnose

Les pensées négatives peuvent elles nous aider ?

pasq

Membre
Aujourd'hui je vois une offre d emploi. Je me dis pourquoi pas. Ensuite je m imagine la réponse négative ou non réponse. Que ça ne marchera pas.
Et là peut on parler d anticipation négative, si 9 fois sur 10, il n y a pas de suite ?

Je vois une autre offre et là je m imagine la réponse favorable. J ai plus d atouts que pour l offre précédente alors je développe une idée plus positive.

C est pas un problème en soi sauf si notre façon de penser influe sur ce qui va arriver...

Et là j ai l impression que ma pensée n influera pas sur ce qui va arriver...
On parle pas vraiment de ca
Toi tu joues avec ton imagination
tu vois une annonce, une pensée surgit
Est ce que deja tu en as conscience ?
Ensuite qui décide si elle est negative ou positive ?
Bien sur, ta pensée n influence pas le monde exterieur, seul le monde interieur
La question est de savoir si tu souffres de tes pensées suite a l anonce, et si tu est capable de controler cette souffrance ?
 

jumb

Membre
Bien sur, ta pensée n influence pas le monde exterieur, seul le monde interieur
En es tu si sûr ???

Par exemple avant d'écrire une lettre de motivation, si on a une pensée perdante, elle risque d'être un peu moins bien écrite que si la pensée est moins négative. Par contre-coup ça peut influencer le lecteur, et entraîner une réponse différente que si on avait été dans de meilleures dispositions mentales.
Un autre exemple est si on pense être nul dans une tâche, c'est bien sûr juste une pensée, souvent ça se produit dans les faits. Cela modifie alors aussi le rapport aux autres, leur réaction et donc une pensée va changer ce qui nous arrive..

On parle pas vraiment de ca
Pour moi, si, alors on fait quoi ? Que ferais tu si une personne utilise d'autres mots que toi, tu peux lui dire "vous êtes hors sujet" ?
Est ce que deja tu en as conscience ?
oui
Ensuite qui décide si elle est negative ou positive ?
C'est moi

La question est de savoir si tu souffres de tes pensées suite a l anonce, et si tu est capable de controler cette souffrance ?
Je vais simplement être pessimiste ou réaliste, histoire de ne pas être trop déçue s'il n'y a pas de réponse. Ca ne plait jamais de faire des tas de trucs pour rien, donc chaque personne utilise ses stratégies pour que ça dérange le moins. Ca dérange toujours, après ça n'empêche pas de vivre non plus.
 

jumb

Membre
Le modele de Brooke, je le trouve plutôt pertinent, car il a le mérite de mettre le maximum de chance de notre côté. A tester, donc
 

pasq

Membre
En es tu si sûr ???
La pensée déclenche des émotions bien sur, mais ne peut pas modifier la réalité du monde. c'est ce que je voulais dire.

Par exemple avant d'écrire une lettre de motivation, si on a une pensée perdante, elle risque d'être un peu moins bien écrite que si la pensée est moins négative. Par contre-coup ça peut influencer le lecteur, et entraîner une réponse différente que si on avait été dans de meilleures dispositions mentales.
Un autre exemple est si on pense être nul dans une tâche, c'est bien sûr juste une pensée, souvent ça se produit dans les faits. Cela modifie alors aussi le rapport aux autres, leur réaction et donc une pensée va changer ce qui nous arrive..
En fait ce n’est pas la pensée qui modifie ce qui arrive, c'est le fait que tu crois cette pensée (selon Katie). Si tu crois etre nul, ton trabail a de grandes chances de ne pas etre terrible par ex.
.


Pour moi, si, alors on fait quoi ? Que ferais tu si une personne utilise d'autres mots que toi, tu peux lui dire "vous êtes hors sujet" ?

oui

C'est moi
C'est qui Moi ?


Je vais simplement être pessimiste ou réaliste, histoire de ne pas être trop déçue s'il n'y a pas de réponse. Ca ne plait jamais de faire des tas de trucs pour rien, donc chaque personne utilise ses stratégies pour que ça dérange le moins. Ca dérange toujours, après ça n'empêche pas de vivre non plus.
Voila, c'est une question de strategie. Que tu penses de facon nehative ou positive sur cette annonce ne changera pas le resultat. Par contre si tu penses de facon negative, tu souffrira jusqu'a ce resultats te soit connu.
Donc prendre conscience de ses pensées est une grande aide, et voir qu'elle ne changent pas ce qui arrive (ce qui etait la reponse a la premiere affirmation) aussi
 

dide70

Membre
la croyance est indépendante de la pensée et l'influence ou pensée = croyance d'une certaine façon... ?
Pour en revenir à Katie et sa méthode, en prenant l'exemple : je suis nul en Anglais
On est d'accord que c'est une croyance, que l'on va un moment ou un autre penser cette croyance et qu'elle suivra le schéma Brooke...
Si j'applique le protocole de la méthode de Katie, il m’apparaît évident que si l'on s'interroge sur cette pensée on peut aussi casser cette croyance...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe

Voir bibliographie à la fin
« Depressive rumination »


Les pensées négatives peuvent nous aider...
à les inverser...

;)
Toutes les techniques des coach font intervenir des réattributions mentales qui permettent d’adapter le contenu de nos réactions émotives et idéatoires

Voir page 18 la réattribution métacognitive et ensuite les tableaux de modèles de reformulation mentale.

On apprennait cela avec nos grands mères et à la maternelle.

Mais la culture éducative a changé et ces bases se sont perdues.

Et les médias entretiennent l’émotionnel et les ruminations consommatrices.

Et programment nos croyances.

Continuez à chercher encore et encore pour essayer de trouver...

Et au passage profitez des promos du jour...

:rolleyes:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Je viens mettre mon grain de sel et répondre a cette question

Tout d'abord, je voudrais dire que j'aime beaucoup la methode de Katie Byron et que cela m a énormément aidé a une période pour comprendre l'influence des pensées et la relation émotion/pensées.

Les pensées négatives sont des pensées comme les autres, elles nous montre quelque chose que l'on ne veut pas voir, et c'est justement le fait qu'on ne voudrait pas voir cela qui fait qu'on considère ces pensées comme négatives. Mais au final, ce sont juste des pensées qui cherchent a nous faire prendre conscience de quelque chose ...

Pour répondre aussi a une autre question, la pensée engendre l'émotion, et celle ci engendre d'autres pensées. C'est donc une relation en boucle. Quand on sait ca, on peut travailler a plusieurs niveaux, en fonction de ce qui semble le plus accessible, ou en fonction des situations :
1- Être conscient de ses pensées, et les modifier par une methode qui nous convient (ex Katie Byron, Pyronnet)
2- Être conscient de ses émotions, et rechercher ce qui (les pensées) qui les déclenche

L'avantage de la methode de Katie, une fois qu'on l'a bien comprise et assimilée, c'est qu'elle est simple, précise, qu'elle s'applique a tout et qu'elle se formule en 2 ou 3 points seulement

Après avoir travaillé plusieurs mois (et avec d'autres personnes aussi pour assimiler la methode) on en vient a comprendre que toute pensée est "discutable", n'a pas de valeur en soi, n'est pas réelle, n'est pas mieux qu'une autre, et que son contraire a autant de realité. Donc toute pensée, y compris et surtout les miennes, est "discutable".
Cela amoindri considérablement les jugements que l'on peut être amené a faire, sur les autres et sur soi même.


Pour répondre enfin a la question précédente, vous trouverez plein de méthodes, telles que celles exposées dans la video de Pyronnet, pour vous dire de faire attention a ceci cela, de changer votre manière de penser, d'avoir des buts et des espoirs, de modifier votre vocabulaire .. etc
Ce sont des technique qui peuvent marcher un temps, mais les pensées, négatives reviennent toujours
Pourquoi ? parce que le probleme n'est pas réglé
Et que votre inconscient vous le fait savoir
Seule solution : régler le probleme (ou agir en vue de régler le probleme)

Quelle methode ?
La seule qui va fonctionner a terme, c'est la méditation. Ça demande un gros travail, mais c'est le seul
C'est pas tout a fait vrai, l'auto hypnose peut aussi fonctionner, car elle est très similaire, mais il faut auparavant acquérir certaines bases et connaissances qu'on ne trouve que dans les enseignements de méditation pour le moment.

La méditation va vous permettre déjà de prendre conscience des pensées négatives récurrentes, de les accepter, et de pouvoir travailler dessus. C'est un peu le même genre de travail que si vous alliez consulter un hypno compétent Malheureusement, la plupart n'ont pas les bases pour faire ce travail, ils ont juste fait une formation de quelques jours pour apprendre la technique, et déroulent des scenarii tout fait sans en comprendre les implications.
Presse Pocket de lecture de vacances:

« Cerveau et méditation »

Dialogue entre le bouddhisme et les neurosciences

Matthieu Ricard / Wolf Singer

Préface de Christophe André


Comment oublier les nuages et bronzer dans sa tête.

:cool:
 

pasq

Membre
la croyance est indépendante de la pensée et l'influence ou pensée = croyance d'une certaine façon... ?
Pour en revenir à Katie et sa méthode, en prenant l'exemple : je suis nul en Anglais
On est d'accord que c'est une croyance, que l'on va un moment ou un autre penser cette croyance et qu'elle suivra le schéma Brooke...
Si j'applique le protocole de la méthode de Katie, il m’apparaît évident que si l'on s'interroge sur cette pensée on peut aussi casser cette croyance...
La croyance est une pensée qui s'est établie comme verité au fil du temps
La répétition d'une meme pensée ou d'une même constatation crée une croyance
Une croyance ancrée induit le meme type de pensées

Le schéma de Brooke ne lui appartient pas, c'est connu depuis la nuit des temps, qu'une pensée genere une emotion, puis une action.
Ce qui est important, c'est de voir la pênsée, car elle est souvent inconsciente, et d'avoir une methode pour la changer. C'est ce que fait Katie, j'ai pas fouillé pour Brooke mais ca doit etre similaire
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
La croyance est une pensée qui s'est établie comme verité au fil du temps
La répétition d'une meme pensée ou d'une même constatation crée une croyance
Une croyance ancrée induit le meme type de pensées

Le schéma de Brooke ne lui appartient pas, c'est connu depuis la nuit des temps, qu'une pensée genere une emotion, puis une action.
Ce qui est important, c'est de voir la pênsée, car elle est souvent inconsciente, et d'avoir une methode pour la changer. C'est ce que fait Katie, j'ai pas fouillé pour Brooke mais ca doit etre similaire
C’est toujours le principe de la méthode de l’un ou de l’autre à partir du métamodéle cognitif.

Boris fait aussi commerce de sa méthode et la vend en formation:


:rolleyes:
 

pasq

Membre
Pour faire du fric, yen a qui sont capables de te vendre du sel en te faisant croire que c'est nouveau et bon pour la santé ! ;-)
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Elle a l'air super bien cette formation !

Par contre je ne vois pas le rapport avec le Multilinguisme ?
 

pasq

Membre
Je vous ai créé une video pour ceux qui ne connaissent pas son travail et qui voudraient se rendre compte par eux même
C'est un extrait du dvd fourni avec le bouquin


.
 

jumb

Membre
Merci Pasq ! J'ai poussé un de ces jurons à surprendre mon compagnon !
Ce qui est impressionnant c est le retournement quand elle doit s attribuer les défauts qu elle impute à sa mère.
Qu'elle est l idée thérapeutique derrière cette inversion...?
 
Dernière édition:

jumb

Membre
On remarque également bien le rôle du thérapeute. Sans ce retour, en travaillant cette technique seul, la réussite semble plus compliquée.
 

pasq

Membre
Voir qu'on entretien sa propre souffrance par l'intermédiaire de pensées négatives retournées contre les autres
 

jumb

Membre
Oui c est quelque chose de très commun et presque universel. Très facile à observer chez les autres.
Hier j ai vu une femme se plaindre qu il n y avait pas assez d articles sur son village dans le journal. Je lui ai montré un classeur entier d articles pour juste 3 mois.. Et elle est restée sur son avis et visiblement ça la faisait souffrir...

Elle voudrait qu il y en ait plus... Et on peut y lire un constat d impuissance... Et de non acceptation (ne rien entreprendre pour que ça change , subir et râler...)...

On aurait pu aisément imaginer qu elle soit satisfaite de ce qui était paru..
 

pasq

Membre
On remarque également bien le rôle du thérapeute. Sans ce retour, en travaillant cette technique seul, la réussite semble plus compliquée.
Seul, et la réussite semble plus compliquée : peux tu être absolument sur que c'est vrai ?
Comment agis tu (vis à vis de cette méthode) si tu crois la pensée que c'est compliqué ?
Que ferais tu en l'absence de cette pensée qui te dit que c'est compliqué ?
 

jumb

Membre
Mdr... Je parle de l exemple.. Comment cette femme aurait pu se rendre compte par exemple de son attitude bienveillante en tant que petite fille vis à vis de sa mère ? Il s agit s une constatation amenée par la thérapeute.
Perso j y vois vraiment l apport du thérapeute sur la vidéo. Cette femme aurait elle réussi toute seule cette démarche ? clairement non... Mais on ne peut le savoir.. À coup sûr
 

pasq

Membre
Cette femme aurait elle réussi toute seule cette démarche ? clairement non... Mais on ne peut le savoir.. À coup sûr
Ok donc est ce absolument vrai, es tu absolument sure, que sans therapeute, la methode est compliquée, es tu absolument sure que tu pourrais pas travaillée seule avec cette methode ? ;-)
Réponds par oui ou par non
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Ok donc est ce absolument vrai, es tu absolument sure, que sans therapeute, la methode est compliquée, es tu absolument sure que tu pourrais pas travaillée seule avec cette methode ? ;-)
Réponds par oui ou par non
Dire l’inverse de ce qu’on pensait dire...

Juste prendre un petit temps de réflexion sur soi même et sur ses automatismes immédiats.

J’ai juste peur de ne pas y arriver...

:rolleyes:
 

jumb

Membre
Je vois clairement l'apport du thérapeute. L'extrait de la vidéo donne envie de voir quelqu un, justement l exemple est à 2 personnes.. Pour faire un truc seul...? Ça n interroge personne ?

Je ne suis pas sûre que ce soit compliqué, mais pour l exemple, toute seule cette personne n aurait pas réussi (à 90%). C est un avis perso... Fondé sur le fait de l apport d éléments extérieurs par le thérapeute.. Que la personne ne possédait pas avant de venir..
 

pasq

Membre
Je vois clairement l'apport du thérapeute. L'extrait de la vidéo donne envie de voir quelqu un, justement l exemple est à 2 personnes.. Pour faire un truc seul...? Ça n interroge personne ?

Je ne suis pas sûre que ce soit compliqué, mais pour l exemple, toute seule cette personne n aurait pas réussi (à 90%). C est un avis perso... Fondé sur le fait de l apport d éléments extérieurs par le thérapeute.. Que la personne ne possédait pas avant de venir..
Tu vois, on est la pour méditer, pour travailler sur soi même, pas pour échanger des points de vues.
En tout cas c'est mon cas, je cherche toujours a apprendre quelque chose.
On est pas la pour fuir les questions, tourner autour du pot, ce ne serait qu'une perte de temps.
La question est simple et bête, elle ne demande qu'une réponse par oui ou par non, et je ne te demande même pas de changer d'avis.
Je reprends ce que tu écris, et je te demande de faire un pas de plus avec ta propre pensée :

Es tu sure que la thérapeute apporte quelque chose au dialogue ? (Tu peux repondre oui sans probleme. )
es tu absolument sure que tu pourrais pas travailler seule sans l'aide d'un therapeute ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Le principe de la PNL c’est aussi cela, jouer avec les mots, jouer avec les phrases, pour inverser ses sensations.

Découvrir sa programmation mentale et pouvoir la modifier, en jouant avec, très sérieusement.

Tout se recoupe car nous programmons notre réalité, sans nous en rendre compte.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut