Phénomene hypnotique à vie.

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Anthony17, 20 Avril 2012.

  1. Anthony17

    Anthony17

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Bonjour, ma question est une simple curiosité :

    comme nous pouvons remarquer lors de certains spectacles, certains hypnotiseurs provoquent des hallucinations, des régressions, ou des modification de la personnalité, connaissant l'impacte limité de l'hypnose classique que ce soit en spectacle ou en thérapie (résultat limité dans le temps), ces phénomènes sont à ma connaissance partiels... (contre dites moi si je me trompe)

    Connaissant la puissance de l'hypnose ericksonienne en thérapie qui donne des résultats durables et efficaces, je me demande si des phénomènes hypnotique comme une régression une paralysie ou une hallucination pouvait rester à vie chez le sujet ?
     
  2. hypno42

    hypno42

    Inscrit:
    2 Juillet 2007
    Bonjour, dans ma pratique, je n'utilise des phénomènes comme la paralysie provoquée que comme lien qui, par exemple , va emmener avec elle en se dissipant un ancrage négatif et libérer le sujet , j'évite les régressions car elles se servent qu'à faire revivre un traumatisme ancien au sujet dans la majorité des cas, de plus, la réalité du false memory syndrom qui amène l'Inconscient à fabriquer ce qu'il ne connaît pas les rend peu ou pas fiables.. Une hallucination se produit dans des fréquences si basses qu'elle n'a aucun effet thérapeutique puis qu'elle est oubliée dès le retour du sujet.. voilà mes réponses modestes à tes questions.. le spectacle et la thérapie ont des objectifs très différents ..
     
  3. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Lorsque je faisais des démonstrations d'hypnose, que je provoquais l'oubli, par exemple du chiffre 3, je prenais toujours le temps de réinstaller la connaissance du chiffre 3 par la suite. J'en profitais pour expliquer : "si je ne réinstalle pas le chiffre 3, ma suggestion va s'estomper et il reviendra de lui-même. En fait, si je réinstalle le chiffre, c'est uniquement pour éviter le risque que le chiffre 3 ne revienne "qu'à moitié". Par exemple, on pourrait imaginer que, parfois, la personne néglige sans s'en rendre compte le 3 dans une opération de calcul".
    Aujourd'hui, je ne me prend pas systématiquement le temps de faire ça ; je sais, par ailleurs, que certains ne le font pas du tout.
    De toute manière, lorsqu'une suggestion se fige et qu'elle demeure, comme vous dites, à vie, c'est bien souvent parce qu'elle fait écho a un autre problème déjà existant dans le psychisme... Ou, pour les suggestions positives, parce qu'elles sont pleinement écologique.
    Pour le chiffre 3, on peut imaginer ce que cela peut provoquer de problématique sur un dyslexique, par exemple.

    Le cerveau a heureusement ses propres mécanismes de défense, qui, s'ils sont affaiblis pendant l'hypnose, n'en demeure pas moins, intacts.
     
  4. Anthony17

    Anthony17

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Non, si tu fais une dissociation le sujet revivra l’expérience en temps que spectateur donc sans les émotions négative liés

    Oui, je pense que le phénomène qui fait croire au gens qui font une régression dans leur vie antérieur vient de là...


    Vous voulez dire, que si par exemple une paralysie de la main induite sous hypnose est considéré comme écologique et que les mécanisme de défense de l'inconscient ni voit pas d'objection elle peut duré sur le long terme?
     
  5. hypno42

    hypno42

    Inscrit:
    2 Juillet 2007
    tu as tout à fait raison concernant la dissociation qui coupe le kynesthésique, mais l'utilité de la régression même dissociée reste peu utile.. '(en tout cas à mon sens...)
     
  6. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Non, je ne pense pas que les mécanismes de défense soient affaiblis pendant l'hypnose. Au contraire :lol:
     
  7. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Vous pensez que les mécanismes de défenses sont renforcés pendant l'hypnose ??? Expliquez-vous...
    Quel serait l'intérêt de l'hypnose s'il n'y a pas de baisse dans les mécanismes de défense ?
     
  8. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Oui. Si l'inconscient, pour une raison quelconque, ne voit aucune utilité à garder cette main active, alors elle restera paralysée.
    Pourquoi l'activerait-il ?
     
  9. hypno42

    hypno42

    Inscrit:
    2 Juillet 2007
    l'hypnose n'est pas une "fragilisation du cerveau" mais, au contraire, un état d'hyper conscience puisque les "deux cerveaux" conscient et Inconscient sont présents en même temps.. l'électroencéphalogramme montre très clairement la présence simultanée d'ondes Bêta et alpha selon une sinusoïde qui caractérise l'état hypnoïde, il s'agit donc simplement d'un état modifié de conscience et non d'une fragilisation... Il n'y a pas de baisse des mécanismes de défense mais un élargissement du champ de conscience..
     
  10. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ici, Mr Altmaier, l'on parle des mécanismes de défenses du subconscient qui fait que la personne "protège" l'origine de ce qui la fait souffrir.

    Il ne s'agit pas de mécanismes de défenses toujours appropriés et sains mais en compensation.

    Ce mécanismes sont parfois salutaires et parfois à notre détriment. L'hypnose les affaiblit nécessairement et temporairement. Sans cet affaiblissement qui permet une "incursion" dans le subconscient, l'hypnose n'aurait aucune valeur.
     
  11. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Le terme "mécanismes de défenses" est un terme qui n'entend pas une force de la psyché mais plutôt des blocages. Blocages qui se veulent et sont parfois salutaires. Ces mécanismes sont les gardes devant la porte du subconscient. Il faut les affaiblir, le temps de la transe, pour pouvoir travailler au niveau du subconscient avec le conscient. Il ne s'agit pas de fragilisation.

    L'état de conscience modifié qu'est l'hypnose affaiblit cette hyper vigilence des mécanismes de défenses qui sont un peu comme une allergie. C'est à dire que les mécanismes de défenses ont souvent une façon tellement exagérée de réagir qu'elle nuit grandement plutôt que de servir.

    L'humain est comme ça... Pour le moment...

    Il est à noter que toute la "mécanique" de la psyché qui est semblable chez certaines espèces animales est parfaitement adaptée dans le milieu naturel de ces animaux. C'est l'humain qui fout le bordel dans sa psyché à partir des mêmes mécanismes que la nature lui donne.
     
  12. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    La réponse la plus évidente me semble être non.
    Un cerveau animal est conçu pour interagir avec son environnement.
    Si un sujet, en hypnose, est persuadé qu'il est un extraterrestre, l'effet se dissipera rapidement quand il entrera en contact avec ses interlocuteurs au quotidien et verra que ce n'était qu'un bref moment. Comme si son réseau neuronal (pour faire semblant d'être scientifique) ou son cerveau juge ce chemin ou ce comportement peu usité.

    Par contre, si on répète la séance au quotidien en lui faisant faire de la visualisation dans laquelle il est un extraterrestre, pendant une heure par jour, je soupçonne fortement que l'effet hypnotique reste cette fois...
     
  13. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Merci pour cette remarque qui m'a fait un peu réfléchir. Finalement, je dois dire que même si ce point de vue est fréquemment répété par bon nombre de spécialistes (défendent-il leur beefstaek ?), je ne le partage pas, pour plusieurs raisons.
    D'abord, l'hypnose est un état modifié de conscience et non pas, à mon avis, une hyperconscience.
    Ensuite, même si c'était une hyperconscience, j'affirme à qui veut bien l'entendre, que l'hyperconscience est maladive.
    Je m'explique :
    Que se passe-t-il lorsqu'une personne est hypnotisée ? Elle sort de son état ordinaire de conscience, donc de ses "rails" habituels, de sa façon normale de fonctionner. C'est un peu comme si en sortant de chez vous, vous vous rendiez compte que le paysage, que tout ce qui vous entoure, à brutalement changé (cette image est presque une induction hypnotique !)
    Que se passe-t-il ensuite ? Une personne qui sort de chez elle et qui verrait un nouveau décors, serait rapidement confuse et soumise au stress. Cela lui permettrait cependant, de potentialiser ses force, et si, en plus, une voie tombée du ciel la guide sur la manière de se potentialiser, alors il est possible de faire de grands changements autour de soi. De créer, en fait de nouveaux rails, de nouvelle habitude, de nouvelle façon de faire... un peu comme si le "terrain" était plus vierge qu'à l'accoutumée.
    Une fois revenu, dans un décors normal, dans l'état de conscience normal, les choses ont changé parce que, d'une certaine manière, on a réussi à faire un peu de ménage : en fait, prendre de nouvelles habitudes.

    L'hypnose est donc une dépotentialisation (de la conscience) et une repotentialisation (de l'inconscient, ou encore, d'un état modifié de conscience). Un tel état, permet de changer ce à quoi on résiste ordinairement. De fait, il semble bien qu'il y ait fragilisation de la conscience, et baisse des barrières défensives... du moins, vue sous cet angle.

    L'hyperconscience de son coté, est maladive... disais-je ; si, par hyperconscience on entend hyperlucidité, on s'épuisera bien vite, dans un tel état à traiter des informations qui doivent normalement rester ignorées. C'est un peu comme être obligé de bouger un bras dans un état de total conscience (encore une bonne manière de passer en EMC... tellement c'est complexe !) En plus, finalement, une personne en hyperconscience est en fait dans le même état qu'une personne stressée, surmenée. D'ailleurs, les gens stressés sont hyperconscients.(parfois on dit aussi perfectionniste, maniaque etc... même si ça n'a pas complètement le même sens)

    Alors, voilà, je ne sais pas pourquoi certains s'acharnent a vouloir faire de l'hypnose quelque chose de transcendant ... comme si l'état hypnotique valait mieux que l'état de veille.... A mon sens, au contraire, l'hypnose nécessite une demi somnolence pour que finalement, l'énergie économisée ici (grâce à la somnolence, ou même grâce à la simple concentration sur soi) soit utilisée la-bas : à l'endroit ou l'on veut que ça change... par le biais d'un EMC.
     
  14. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    J'appuie... :)
     
  15. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Pour ma part, je suis plutôt d'accord avec Hypno42,
    Mais peut être ne s'agit-il que d'une interprétation différente des mots utilisés
    :D :D :D :D
     
  16. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonsoir,

    A propos de l'état d'hyperconscience ou non... préservons-nous des généralités qui, trop souvent, sont généralisantes... :roll:

    Pour moi en état hypnotique formel (type hypnose thérapeutique du style ericksonien) la modification de l'état de conscience oriente nettement vers une amplification des possibilités - mais avec une focalisation. (jusque là je ne dois surprendre personne 8) )

    Je m'explique.

    En EMC de transe le sujet prend "au premier degré" les propositions qui lui sont soumises. Il peut même adopter une attitude qui paraisse s'apparenter à une forme d'obéissance aux suggestions.
    Cependant s'il s'agit d'une forme d'abaissement du sens critique, c'est bien dans le cadre de la dimension de focalisation que cet abaissement s'exprime ; et donc, avec une amélioration (dirais-je) de la capacité à se centrer sur le thème retenu, et à en examiner toutes les facettes.

    Vite, un exemple :shock:

    Si le sujet en transe, après une induction bien dirigée sur le thème de ses préoccupations concernant le devoir qui lui incombe de respecter la loyauté à son père, il pourra sembler suggestible à une proposition qui aille dans le sens de cette loyauté.
    En même temps le sujet sera moins soumis à une sorte d'ambivalence, qui s'exprime (hors transe) par exemple sous la forme : "certainement pas ! au prix que ça va me coûter !" avec changement de direction car cette loyauté l'obligerait à une grosse dépense (réaction dans laquelle le sujet oublie d'un coup ses bonnes résolutions de loyauté vis à vis de papa - de peur de se retrouver endetté).

    Donc, avant d'affirmer que les mécanismes de défense sont affaiblis durant l'hypnose :lol: complétons cette phrase qui comporte une omission de référence : défense contre quoi ??

    Si nous parlons du fait que l'inconscient (métaphore) du sujet le protège contre... le risque de trahir ses devoirs envers son père, ou bien que l'IC le protège contre le risque de mettre son budget en péril, on obtient un commentaire inverse à propos des soi-disant défenses...

    sauf bien sûr si le vocable de défense est employé au sens du concept freudien, mais je n'imagine pas que ce soit le cas de tous nos amis posteurs sur ce site, puisque le thème commun est plutôt l'hypnose... non ? :wink:
     
  17. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    chaque fois que je viens sur ce forum ( d'hypnose) je me pose la question de savoir si je ne suis pas addict à cet autre monde extra-terrestre ( d'hypnose)...

    j'aime ce questionnement permanent qui me permet de quitter ce forum à chaque fois sans regrets !

    :)
    .
     
  18. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Je veux bien, et Dieu me garde de ce qui est freudien, mais c'est que, qu'on le veuille ou non, la définition du terme "mécanismes de défense" qui est adoptée en général dans la psychologie de toute allégeance est bien celle qui est venue de Freud comme bien des trucs qui sont venus de Freud et que l'on prends pour acquis tout en le déclarant totalement anathème.

    Alors oui, il devrait être évident, pour au moins certaines personnes le moindrement formées en psychologie, que le terme "mécanismes de défense" parle bien de ces mécanismes qui bloquent l'accès au subconscient, à tort ou à raison. Mais, comme vous le dites, certaines personnes ici ont eu des formations qui sont à l'écart des notions de base de la psychologie et c'est le pourquoi je me suis donné la peine de les expliquer. Par exemple, j'explique la spécifité de ce terme à Mr Altmaier précisément parce que je sais qu'il n'a pas eu de formation en psychologie ni une formation très formelle ou pseudo reconnue en hypnothérapie d'ailleurs. Ce qui ne change rien au fait que j'irais moi-même le consulter ou que je le recommanderais.

    Cependant, il est un peu irritant de voir des boucliers et des glaives se lever parce qu'on a jamais entendu parler d'un terme aussi connu en psychologie que "mécanismes de défense". Je veux bien qu'on ignore le terme mais tous, y compris moi-même, devraient faire preuve d'un peu plus d'humilité et d'ouverture.

    En particulier, il me semble étonnant que quelqu'un dument formé à l'hypnose éricksonnienne ignore ce que veux dire le terme "mécanismes de défense" dans son sens usuel dans la psychologie.
     
  19. hypno42

    hypno42

    Inscrit:
    2 Juillet 2007
    Avec tout le respect que je porte à chacun, je maintiens que le terme "hyperconscience", est tout simplement mis en évidence par l'électroencéphalogramme, donc rien de philosophique, une simple observation froide et précise....Je partage tou à fait l'idée que les mécanismes de défense sont des éléments avec lesquels chacun devrait être familiarisé.. Restons simplement suffisament pros pour les admettre dans toute la singularité du sujet..Mais chacun de vous apporte un énorme intérêt aux questions que l'on peut se poser et une vision qui élargit le champ de vision, alors merci à tous
     
  20. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben oui et c'est "l'affaiblissement" des mécanismes de défense qui permet cette "hyperconscience". On finira bien par se comprendre. :)
     
  21. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Merci, c'est donc bien un problème de compréhension de ce terme qui est au coeur de la polémique.
    Mais je pense que ce forum n'est pas réservé aux seul spécialistes de la psychologie freudienne qui connaissent le sens de ce terme, mais aussi aux novices qui peuvent croire, en lisant ces lignes, qu'en état d'hypnose, notre cerveau n'est plus protégé. :wink:
     
  22. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Vous avez raison, il faut faire attention aux termes en effet. Mais j'insiste pour mentionner qu'il n'est pas réservé aux spécialistes de la psychologie freudienne mais qu'il est connu en psychologie de façon générale. Il ne faut pas oublier l'apport immense que freud a apporté à la psychologie même s'il a peut-être aussi ouvert des chemins qui se terminent en cul de sac.

    En état d'hypnose, le cerveau garde ses protections fondamentales, c'est ce que je pense aussi.
     
  23. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Bon en tout cas, voici mon cadre de références (et il passe parfois entre les lignes de différents courants de psychologie)
    Je défini la névrose comme étant un système de pensée qui conduit à l'épuisement nerveux : par exemple, l'obsessionnel qui s'épuise à se laver les mains 30x par jour. S'il ne se lavait pas les mains, il s'épuiserait plus encore. Et si l'on traite l'angoisse sous jacente, il ira mieux et aura assez d'énergie pour vivre normalement... et ne sera plus névrosé (enfin on lui souhaite...)

    De fait, je défini les mécanismes de défense, comme un moyen de protéger contre cet épuisement : le fait de se laver les mains 30 x par jour est un mécanisme de défense contre l'angoisse sous jacente, qui elle même protège d'un mode de vie surmené, d'un ou de plusieurs trauma enregistrés dans le système limbique etc...

    Je défini la conscience, par opposition à l'inconscient. Nous avions déjà évoqué cette question et il est difficile de poser clairement les limites de la conscience... et de ce qu'elle est effectivement. De fait, c'est peut-être le terme d'hyperconscience qui ne me plait pas (pas plus que ne me plait le terme de pleine conscience), quand bien même on interpréterait certaines choses sur un EEG et que finalement, la pleine conscience, c'est plus un état de transe qu'une pleine conscience... bref... Le terme ne me plait pas, parce qu'on n'attire pas assez l'attention des thérapeutes sur les risques et les inconvénients d'une excès de traitement conscient de l'information : pourtant, c'est caractéristique du surmenage, c'est le problème des surdoués, en partie celui des anxieux, et en tout cas, celui des personnes dissociées de leurs émotions.

    Lorsque donc, on plonge une personne en hypnose, ses mécanismes défensifs baissent, parce que globalement le cerveau devient moins lucide, moins conscient.
    Maintenant, là ou tout le monde s’emmêle les pinceaux, c'est pour savoir ce qui se passe dans l'inconscient. S'agit-il d'une focalisation/concentration ? un traitement symbolique ? Un fonctionnement sur l'axe cerveau droit / limbique... qui permet l'accès à plus de ressources ? Personnellement, en tout cas, je pense qu'il n'y a pas plus de ressources comme on veut nous le faire croire, mais "d'autres" ressources. (Principe, en fait, de l'état "modifié" de conscience... plutôt que d'inconscience)

    Donc, l'état d'hypnose correspond à une amplification (des capacités) mais avec une focalisation (une concentration) sur un thème précis. Tout cela, au dépend de la conscience (lucide) et de la conscience (contrôle + mécanisme de défenses).

    Non ?
     
  24. undy

    undy

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Ce n'est pas impossible.

    De la même façon qu'un traumatisme ou une phobie peut démarrer suite à un évènement sérieux ou un évènement mineur, il suffit que "pas de chance" s'en mêle pour que le phénomène accroche à un truc qui lui permet de durer.
    Cependant je pense que ça doit être rare.

    De plus, même si ça arrivait, parmi les rares cas concernés, il y aurait une autre rareté, qui s'opposerait à une majorité de "phénomène à vie, jusqu'à ce que on fasse quelque chose pour y remédier, ou que quelque chose engendre une nouvelle perturbation qui l'annule", et si c'est cette rareté qui vous intéresse, elle devrait être vraiment dure à trouver.

    Mais bon, moi je ne suis pas médecin, je ne diagnostique pas du "à vie" histoire d'exploiter financièrement cette aubaine, c'est pas bon pour le commerce ce que je dis.

    Désolé pour cette légère dérive personnelle à la fin.Alternative au pétage de plomb évoqué ailleurs peut-être?
     
  25. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Je pense que l'hypnose permet de sortir d'une programmation "à vie" et laisse libre cours de la suite (de sa vie) par la personne

    sortir du cercle vicieux la personne qu'on a conditionné à penser "qui a bû boira" ou que la thérapie c'est de "gérer la rechute"

    8)


    le phénomène hypnotique à vie, c'est que la personne a alors trouvé la capacité, en toute conscience, de gérer ses choix de vie...

    :)
     
  26. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    En fait, cette question me faisait penser à un autre concept : celui de pattern existant.

    La plupart des suggestions sont en réalité des suggestions liées :

    - Chéri va descendre les poubelles
    - Non !

    Je ne vous apprends rien :
    - Chéri en même temps que tu vas chercher le journal, est-ce que tu pourrais descendre les poubelles
    - Oui !

    Si une suggestion fonctionne à vie, c'est qu'elle est liée à (ou qu'elle s'appuie sur) un pattern existant.
    Si la plupart des suggestions sont des suggestions liées, c'est que le pattern existant est la psychologie personnelle de l'individu

    cqfd : plus l'hypnose est taillée sur mesure, plus elle sera efficace. Aucun apprentissage ne peut se faire s'il n'est pas lié à du "déjà connu", un pattern existant.
     
  27. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    ha oui bien j'avais même pas pensé à cela...

    en fait j'ai souris quand j'ai lu le titre du sujet mon sale ésprit névro-psyco-pervers-depre-skiso à pensé que cela pouvais être une définition d' une thérapie.
     
  28. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Un apprentissage ne peut se faire s'il n'est pas lié à du déjà connu

    Et comment un enfant fait il pour apprendre quoi que ce soit ? Il y a toujours un moment où quelque chose peut être totalement inconnu.

    Plus on est âgé, plus on connait de choses, alors à 80 ans on devrait apprendre très vite, est ce le cas ?

    L'enfant apprend le plus vite, pourquoi Ivan ? Et les enfants sont aussi très réceptifs à l'hypnose (ou y sont naturellement) , alors ?

    Quand tu parles des suggestions liées, Ivan, nous sommes dans les principes d'influence d'une personne à l'état de veille.
    Si on te dit : va chercher une bouteille de vin à la cave, et en même temps tu descends la poubelle.

    Si tu ne veux pas descendre à la cave, ben pas de succès.

    Alors que : tu pourrais nous choisir une bonne bouteille à la cave, ou une dont tu as envie, il y aura plus de succès... Et je te donne le sac poubelle, tu peux l'emmener en même temps.

    Plus sympa, non ?
     
  29. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Ta remarque est intéressante, Katia... mais j'ai quelques réponses également.
    D'abord, l'on sait que l'esprit d'un enfant n'est pas la terre vierge que l'on croyait. En fait, le programme génétique de l'enfant, va manifestement être plus ou moins déterminant dans les premières acquisitions. Maintenant, à 80 ans, pourquoi n'apprend-t-on pas plus vite ? A cause du vieillissement du cerveau ? Non ? Et puis, c'est pas tellement ce qu'on sait qui est important pour en apprendre plus... C'est ce qu'il est possible de lier à de nouveaux acquis. Il y a des gens très intelligents qui à défaut d'être capable d'agencer leur savoir... ne sont finalement pas très doués. On parle parfois de savoir encyclopédique ou livresque... mais, à la fin du compte, pas très pratique ou utilisable.
    La transe favoriserait-elle cette capacité de liaison ? Voilà ce qu'il faudrait creuser...

    Pour ton dernier exemple, c'est également une suggestion liée. Le processus entre mon exemple et le tien, est le même (avec un bouteille de vin en plus, certes, c'est ça de gagné !) ;-)
     
  30. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Le moteur est plus le désir, la perspective d'un choix, que la liaison. La liaison permet juste de faire passer l'idée des descendre la poubelle.

    L'état de transe favorise la pensée analogique et la pensée analogique favorise l'entrée en transe.
     
Chargement...